ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 01-12-2019 13:36:42

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Docteur 11)

Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Enfermés dans la toile - Docteur 11)

Crédits officiels :
- Scénario - Steven Moffat
- Réalisation - Colm McCarthy

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [66.67%])

    66.67%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 01-12-2019 13:37:40

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Docteur 11)

“Danger. This is a warning. A warning to the whole world. You’re looking for WiFi. Sometimes you see something. A bit like this{holds up a sign}. Don’t click it. Do not click it. Once you’ve clicked it, they’re in your computer. They can see you. If they can see you, they might choose you. And if they do, you die. In 24 hours you’re dead. For a while. People’s souls are being uploaded to the internet. Some people get stuck. Their minds—their souls—trapped in the WiFi. Like echoes. Like ghosts. Sometimes you can hear their screams. On the radio. On the telly. On the net. This is real. This is not a hoax. Or a joke. Or a story. This is real and I know that. Because I don’t know where I am. Please. Please, if you can hear me. If you can hear this. I don’t know where I am.”

Steven Moffat aime prendre des éléments de notre vie quotidienne pour leur conférer une aura effrayante, car quoi de plus effrayant que le désert du réel, surtout dans notre société contemporaine, hyper consommatrice de technologie.

“entering the password: “Run you clever boy, and remember. 1-2-3.””

En ce sens, l’épisode débute à la manière de Black Mirror, alors qu’une entité utilise un élément technologique (le Wi-fi), qui est absolument omniprésent dans notre vie d’humain européen moderne, comme outil de chasse afin de stocker des humains dans le cloud, le corps est mort, mais l’esprit accède à une sorte d’immortalité (qui ne fait pas franchement envie) dans le réseau.

L’occasion d’introduire définitivement Clara comme la nouvelle compagne du Docteur, même si j’avoue préférer la version Victorienne, que je trouve plus pétillante.

L’occasion également de très belles scènes improbables (le TARDIS qui apparaît en plein Londres et le Docteur qui en sort en moto par exemple) et des trouvailles de mise en scène (la scène du restaurant durant laquelle Miss Kislet pirate les humains présents dans la salle comme démonstration de son pouvoir, avec Mat Smith qui la jauge comme un animal).

“It’s never about the security. It’s about the people.”

Le vrai sujet de l’épisode c'est bien entendu le traitement de la vie privée par les grandes entreprises du multimédia et du Web, les GAFAM en tête.
Ni une surprise, ni une nouveauté, mais c'est toujours bon de rappeler que quand c'est gratuit c'est nous le produit.

Aujourd'hui, il est bien plus facile de pirater les humains que les machines. En clair pourquoi s’emmerder à pirater une infrastructure alors qu’il suffit de demander le mot de passe à un employé (si ça vous parait farfelu, rappelez-vous de toute les fois où vous avez dit “je n’ai rien à cacher”).
Et c'est ce que vont faire Amy et le Docteur, pirater les humains, jouer sur les faux semblant et faire tomber le système en retournant ses propres armes contre lui.

“You’ve been whispering in my ear so long, I’m not sure I remember what I was before.”

Bref, c’était plutôt réussi comme épisode. L’identité de l’entité derrière “the Shard” n'est pas franchement une surprise, en revanche, le sort réservé à Miss Kislet fait froid dans le dos (elle redevient celle qu'elle était avant d’être vampirisée...c’est à dire une petite fille)

8.

Hors ligne

#3 01-12-2019 14:53:14

matou
modérateur

Re : Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Docteur 11)

Un épisode qui est un écho au premier épisode de la saison 31/5. Un épisode introductif pour la nouvelle compagne. Ce qui est déstabilisant c’est que c’est au milieu de la saison.
En clair, cet épisode est un nouveau départ. Cela permet quelque fantaisie, comme le Tardi à Londres et la ballade en moto.
Niveau approfondissement des personnages, on voit le lien entre le docteur et Clara se nouer. Après de long préparatifs.
Cet épisode est aussi une fable, assez bien vue et assez horrible par endroit.

Si le grand méchant n’est pas une surprise, son projet et cette manière filée, au cours de la saison, de suivre son évolution, son plan et sa capacité de nuisance, sont un vrai plus.

8

En ligne

#4 01-12-2019 18:05:49

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Docteur 11)

Dans le ton c'est un épisode un peu surprenant, dans la forme aussi. Un espèce de thriller technologique, très réussi, mais inattendu. On y retrouve une Clara un peu plus "sage" un personnage logiquement moins vecteur de fantasmes que sa version Victorienne, mais toujours très touchant.

J'aime beaucoup le lien très diffus que tisse Moffat entre cette Clara & Amy. A l'image par exemple de la première page de Clara, qui renvoie à la dernière page d'Amy (l'une marque le début d'une relation avec Eleven, l'autre sa fin). Je suis toujours aussi impressionné par le fait que Moffat parvienne a trouver des idées aussi simples et aussi belles. Il y a aussi le fait que Clara lise le roman "Summer Falls" écrit par Amélia Williams, ce qui permet à Moffat de tisser ce lien à un niveau transmédia très efficace.

En effet, le roman en question (dont je conseille évidemment fortement la lecture) se compose de 4 histoires (dont une avec Melody Malone) et il contient une introduction par Amy qui révèle qu'elle a rencontrée un version de Clara et via cette intro, Amy se charge de transmettre un message, le fameux 'run, you clever boy and remember'...
Ca reste un élément très périphérique de l'épisode, il est aisé de passer à côté, mais c'est particulièrement habile dans le sens ou Moffat met en place une sorte de jeu de piste transmédia qui renforce la richesse narrative de cet épisode. Tout en continuant à s'amuser avec tout le concept de fiction enchassée dans une autre fiction.

Sinon, l'épisode en lui-même est très plaisant, pleins de petits moments qui sonnent très justes (Eleven qui veille sur Clara, la réaction de cette dernière à son réveil) de petites références à la continuités qui réussissent à ne pas alourdire l'épisode (l'upgrade des compétences informatiques de Clara qui explique le génie d'Oswin dans ce domaine - à l'origine la Clara Victorienne étant censée être la "vraie" Clara, c'était aussi un moyen simple et efficace pour qu'elle se fonde dans un contexte moderne).

L'inventivité des scènes d'actions est impressionnante, je pense notamment à ce passage ou un avion menace de se crasher et Eleven s'y transporte avec le Tardis. La réal' y est très réussie.

C'est tout de même une sacré gageure d'avoir à présenter le même personnage pour la troisième fois et Moffat y arrive sans être redondant, donnant à chaque Clara des spécificités propres, le tout à travers une aventure palpitante.

Ca mérite un 9

Dernière modification par scorpius (09-12-2019 18:54:43)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#5 09-12-2019 17:13:45

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Docteur 11)

scorpius a écrit :

L'inventité des scènes d'actions est impressionnante, je pense notamment à ce passage ou un avion menace de se crasher et Eleven s'y transporte avec le Tardis. La réal' y est très réussie.

Carrément ! j'ai honteusement oublié de le mentionner dans ma critique. Il est rare que la TV m'épate en termes de réalisation, mais ici c'est remarquable, dans un esprit un peu similaire aux pubs américaines pour le déo "Old Spice" (celles avec Isaiah Mustafa) qui sont des bijoux d'inventivité.

Hors ligne

#6 09-12-2019 18:57:00

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 33x06 The Bells of Saint John (Docteur 11)

scorpius a écrit :

L'inventité

Fallait lire, inventivité, bien sur (j'ai corrigé)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

Pied de page des forums