ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 21-11-2019 00:22:32

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (La Retraite du démon - Docteur 11)

Crédits officiels :
- Scénario - Steven Moffat
- Réalisation - Peter Hoar

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 3 [100%])

    100%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 21-11-2019 00:27:38

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

#Avertissement ! Je vais spoiler un truc important dans la critique qui va suivre. À vous de voir si vous continuez à lire.#

"Demons run when a good man goes to war
Night will fall and drown the sun
When a good man goes to war

Friendship dies and true love lies
Night will fall and the dark will rise
When a good man goes to war

Demons run, but count the cost
The battle's won, but the child is lost"

“The child is not a weapon !”

Amy a été enlevée, l’heure est grave et ça va chier dans des proportion biblico-épiques !

Si un épisode devait résumer le Docteur déifié vu par Moffat, ce serait celui là. Un épisode quasi mythologique, épique jusqu'à la démesure, mais dans un genre différent de ce qu’avait fait Davies pour  Doctor Who 30x12+30x13 The Stolen Earth / Journey's End.

Ici le Docteur est une figure de légende. Un être plus grand que la création, dont l’on murmure le nom au coin du feu avec une dévotion mêlée de crainte quasi religieuse. Il est un Dieu aussi féroce que miséricordieux, aussi bon que diabolique, que l’on respecte et que l’on craint, que l’on prie et que l’on redoute.

À ses côté des compagnons à l’aura tout aussi épique, en particulier Rory, le Dernier Centurion de la Légende, mais également le Capitaine Henry Avery et son fils (Doctor Who 32x03 The Curse of the Black Spot) les pilotes Danny Boy (Doctor Who 31x03 Victory of the Daleks) et des nouveaux venu géniaux, Madame Vastra, Jenny Flint et Strax.
Car telle est la stratégie du Docteur : gagner sans verser le sang, par la seule force d’une réputation, d’une idée, d’un nom, d’une mise en scène.

“There’s a man who’s never going to let us down. And not even an army can get in the way. He’s the last of his kind. He looks young but he’s lived for hundreds and hundreds of years. And wherever they take you, Melody, however scared you are, I promise you, you will never be alone. Because this man is your father. He has a name, but the people of our world know him better… as the Last Centurion.”

En face, des adversaires dans la grande tradition des serials de SF : les unités cléricales issue d’un roman de l’âge d’or des pulps (les même que dans  Doctor Who 31x04+31x05 The Time of Angels / Flesh and Stone), des moines sans tête et Madame Kovarian, cette improbable super espionne à l’oeil bandé qui commande à une coalition entre le Silence et des institutions religieuses.

“Because the only water in the forest is the river”

Un casting aux petits oignons pour un épisode épique, grandiose et beau. C'est ici qu’explose la dimension mythologique d’Eleven et la dualité qui est la sienne, au point de devenir le contraire de ce que son nom décrit, une figure négative, qui effraye plus qu’elle rassure.
Un personnage tellement mythique que ses adversaire, par peur de lui, déclencherons des guerres et mettrons la galaxie à feu et à sang. Dans le même esprit que la coalition des ennemis historiques du Docteur ayant conduit aux évènements de  Doctor Who 31x12+31x13 The Pandorica Opens / The Big Bang.

“This was exactly you. All this. All of it. You make them so afraid. When you began all those years ago, sailing off to see the Universe, did you ever think you’d become this? The man who can turn an army around at the mention of his name. “Doctor.” The word for healer and wise man throughout the Universe. We get that word from you, you know. But if you carry on the way you are, what might that word come to mean? To the people of the Gamma Forests, the word Doctor means “Mighty Warrior.” How far you’ve come. And now they’ve taken a child. The child of your best friends. And they’re going to turn her into a weapon just to bring you down. And all this, my love, in fear of you.”

Moffat en profite ici pour régler une affaire en attente depuis le diptyque Doctor Who 30x08+30x09 Silence in the Library / Forest of the Dead qui introduisait son run à venir.
Il faut dire qu’il nous faisait languir depuis des lustres avec le mystère autour de l’identité de River Song.
Que grâce lui soit ici rendue, car au moment de délivrer, le bougre ne déçoit pas, mieux, il surprend et dépasse mes espérances. La révélation finale on se la prend comme un K.O. technique !
La réaction du Docteur est incroyable. La capacité de Matt SMith à passer d’une colère tonitruante à une joie hystérique et presque juvénile, River qui est, une fois n'est pas coutume, dans la retenue… magnifique. C'est bien écrit et c’est surtout superbement interprété, par des acteurs à l’alchimie palpable. D’autant que Moffat a le sens de la formule et de la ligne de dialogue qui fait mouche. C'est fort bien écrit tout ça.

Je pourrais continuer, analyser et décortiquer. Mais, en fait, Il faut voir cet épisode, il faut le vivre, c'est absolument magnifique. Les dernières minutes je pourrais les repasser en boucle et en tirer des affiches.

Un top franchise, fallait-il le préciser ?

Hors ligne

#3 21-11-2019 01:08:05

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

Superbe review Nico praise

Mine de rien voilà un épisode absolument essentiel. Pour l'arc de la saison bien entendu, mais aussi parce qu'il concrétise pas mal de choses teasées au cours de l'ère Davies à propos du Docteur et qu'il s'avère également fondateur de ce que fera à l'avenir Moffat du personnage.

Le Moff' qui pose une prémisse aussi simple qu'implacable : que se passe-t-il lorsque le Doc' devient réellement furax ? Pas juste de la colère, de la frustration ou de l'indignation, mais une fureur beaucoup plus intime et que sa compagne n'est pas là pour calmer le jeu ?

On avait pu avoir un début de réponse avec le double épisode de la saison 29, "Human Nature/The family of Blood" mais là Moffat donne à cette interrogation des proportions carrément galactiques ! Et effectivement la fureur d'Eleven est ici tout simplement aussi jouissive qu'effrayante. Avec de la part de Moffat des instantatés de caractérisations brillants aux implications dévastatrices...

Kovarian - "The anger of a good man is not a problem. Good men have too many rules"
Eleven - "Good men don't need rules. Today is not the day to find out why I have so many"

Le Docteur est "bon", on le sait tous, mais cette bonté n'est pas seulement un fait, elle est aussi une aspiration de cet étrange alien qui a choisit d'adopter ce nom. Que se passe-t-il lorsque cet alien décide d'ignorer ses propres règles, de cesser d'être digne de tout ce qu'implique le nom du "Docteur" ? C'est un questionnement qui fascine Moffat et qu'il n'aura de cesse de poser tout au long de son run. La réponse est toujours la même : l'alien en paie le prix, car être le Docteur est toujours la chose la plus juste qui soit.

Top franchise !

Dernière modification par scorpius (21-11-2019 01:10:51)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#4 21-11-2019 01:24:21

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

mypreciousnico a écrit :

À ses côté des compagnons à l’aura tout aussi épique, en particulier Rory, le Dernier Centurion de la Légende, mais également le Capitaine Henry Avery et son fils (Doctor Who 32x03 The Curse of the Black Spot) les pilotes Danny Boy (Doctor Who 31x03 Victory of the Daleks) et des nouveaux venu géniaux, Madame Vastra, Jenny Flint et Strax.

Et encore, ça aurait pu être encore plus épique, mythique et mythologique ! A l'origine, Moffat avait prévu que Jack fasse partie de ces "Whovengers". Il devait finir l'épisode décapité par les Headless Monks. C'était en quelque sorte l'origins story de Face of Boe... Malheureusement en raison du tournage de la s4 de Torchwood, John Barrowman n'a pas pu se libérer. Peut être l'une des plus grandes occasions manquées du Whoniverse (Eleven avec Jack quoi).

En face, des adversaires dans la grande tradition des serials de SF : les unités cléricales issue d’un roman de l’âge d’or des pulps (les même que dans  Doctor Who 31x04+31x05 The Time of Angels / Flesh and Stone), des moines sans tête et Madame Kovarian, cette improbable super espionne à l’oeil bandé qui commande à une coalition entre le Silence et des institutions religieuses.

Concernant la continuité, Moffat finira par expliquer le lien entre les moines soldats de "The Time of Angels/Flesh and Stone" qui sont alliés au Docteur et le mouvement de Kovarian qui sont des ennemis du Doc'. Il y a un vrai boulot de "worldbuilding" qui est assez rare dans du DW. J'aime beaucoup également toute la logistique de la chose, les soldats qui s'entrainent à repérer du papier psychique, qui se préparent psychologiquement "fight him, not praise him", etc.

Je pourrais continuer, analyser et décortiquer. Mais, en fait, Il faut voir cet épisode, il faut le vivre, c'est absolument magnifique. Les dernières minutes je pourrais les repasser en boucle et en tirer des affiches.

Exactement !

Dernière modification par scorpius (21-11-2019 01:25:21)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#5 21-11-2019 14:25:09

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

scorpius a écrit :

Le Moff' qui pose une prémisse aussi simple qu'implacable : que se passe-t-il lorsque le Doc' devient réellement furax ? Pas juste de la colère, de la frustration ou de l'indignation, mais une fureur beaucoup plus intime et que sa compagne n'est pas là pour calmer le jeu ?

On avait pu avoir un début de réponse avec le double épisode de la saison 29, "Human Nature/The family of Blood" mais là Moffat donne à cette interrogation des proportions carrément galactiques ! Et effectivement la fureur d'Eleven est ici tout simplement aussi jouissive qu'effrayante. Avec de la part de Moffat des instantatés de caractérisations brillants aux implications dévastatrices...

Je trouve que l'interprétation de Matt Mith est sans faille. malgré son look de dandy il parvient à être vraiment flippant. Moins que Tennant peut-être dans le diptyque que tu cite cela dit.

scorpius a écrit :

Et encore, ça aurait pu être encore plus épique, mythique et mythologique ! A l'origine, Moffat avait prévu que Jack fasse partie de ces "Whovengers". Il devait finir l'épisode décapité par les Headless Monks. C'était en quelque sorte l'origins story de Face of Boe... Malheureusement en raison du tournage de la s4 de Torchwood, John Barrowman n'a pas pu se libérer. Peut être l'une des plus grandes occasions manquées du Whoniverse (Eleven avec Jack quoi).

Oh merde, j'aurais tellement aimé voir ça affraid

Je rêve d'un retours de Barrowman dans le Whoniverse. Mais depuis que Moffat a cédé la place de showrunner, je dois avouer que je n'y crois pas une seconde. D'autant que Chibnall a l'air de vouloir vraiment se détacher de l'héritage. Un njours futur peut-être...après tout Davies a bien fait revenir Sarah Jane Smith smile

Bon Jack et Eleven ou Twelve en revanche c’est mort à jamais. Quel dommage.

Hors ligne

#6 21-11-2019 23:22:04

matou
modérateur

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

Top franchise pour moi aussi.

Pour une fois, je rentre dans le jeu de Smith et par la grâce de l'écriture (parfois pulp, parfois horreur, parfois fantasy), on a un condensée de situations émotionnellement fortes.
La première fois que j'ai vu cet épisode, j'ai revu plusieurs fois aussi la fin tant le rythme, le jeu, les dialogues sont parfait.
Voir Amy menacer River, elle même jamais à court de flingue, et lui dire la vérité, est d'une puissance...
J'ai ensuite immédiatement pensé à cette scène dans le Byzantium où River sauve µamy en la téléportant. Ce moment prend alors une tout autre signification.
Voir River au mariage d'Amy a aussi un autre sens. Seul paradoxe, sans docteur il y aurait il une River? Référence à la fin de la saison 5 où elle contribue à le ramener.
Mais je pinaille.

A noter que le tout est fait avec des moyens pas si importants mais parfaitement utilisés. A l'image de cette introduction extrêmement réussie.

En ligne

#7 22-11-2019 11:46:42

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

mypreciousnico a écrit :

Bon Jack et Eleven ou Twelve en revanche c’est mort à jamais. Quel dommage.

Peut être pour un futur épisode anniversaire... N'empêche les 60 ans ce n'est que dans 4 ans. Reste à espèrer que les déclarations malheureuses de Barrowman sur Moffat ne l'auront pas grillé en vu de futures participations. Je pense pas, mais comme les showrunners sont très solidaires, va savoir.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#8 22-11-2019 11:54:13

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

matou a écrit :

Seul paradoxe, sans docteur il y aurait il une River? Référence à la fin de la saison 5 où elle contribue à le ramener.
Mais je pinaille.

River semble pouvoir exister hors du temps, elle est un paradoxe ambulant. Elle continue d'exister dans une timeline ou son père a été effacé de la réalité, ainsi qu'une autre timeline ou effectivement sans le Doc' il pourrait y avoir une Melody Pond, mais pas une River Song.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#9 22-11-2019 13:37:16

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

matou a écrit :

A noter que le tout est fait avec des moyens pas si importants mais parfaitement utilisés. A l'image de cette introduction extrêmement réussie.

Ça c’est vraiment un truc absolument remarquable depuis l'arrivée de Moffat : sa capacité à proposer quelques chose de très abouti visuellement avec trois fois rien. je veux dire finalement depuis le début de la saison 5, pas de grands décors, pas énormément de figurants, mais des concepts et des images époustouflantes, un budget très bien utilisé, si bien qu'on a l'impression d’assister à un très grand spectacle.
J'ai rarement vu un budget aussi bien utilisé. On a l'impression qu'il y a plus d'argent à l'écran qu'il n'y en a réellement.
Visuellement, en TV, il y a un jalon très important qui a été posé par DW. Plus encore je dirais que celui posé par Game of Thrones, parce qu’ici les moyens sont nettement moins importants.

scorpius a écrit :

N'empêche les 60 ans ce n'est que dans 4 ans.

Doux Jésus Marie Joseph Staline, mais c’est vrai ça yikes
En espérant que ce soit aussi fou que les 50 ans (qui arrivent bientôt dans mon revisionnage love )

scorpius a écrit :

Reste à espèrer que les déclarations malheureuses de Barrowman sur Moffat ne l'auront pas grillé en vu de futures participations.

Il a dit quoi ?

Hors ligne

#10 22-11-2019 13:46:33

matou
modérateur

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

Que Moffat aurait bloqué le retour de Torchwood et que le changement de showrunner pour quelqu'un de "super" (d'après lui) et ancien showrunner de Torchwood, ne peut qu'être une avancée vers ce retour.
Moffat a démenti cela.

En ligne

#11 22-11-2019 13:56:05

matou
modérateur

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

L'exemple à montrer dans les écoles de cinéma c'est cet intro:
qq CGi oui. MAis ensuite un décor controléavec de la mat painting numérique en flou, repris par une même lumière avec quelques cybermen (maximum 6) et Rory en centurion. Puis une extension numérique du décord avec la baie vitrée. Le moment en CGi est donc en arrière plan, donc moins précis. Pour autant son utilisation avec l'explosion renforce le dialogue.
En somme, en plateau, peu de moyen (un décor resserré avec éclairage et qq comédiens) et des effets numériques qui n'ont pas besoin d'être ample et précis.
Mais comme le décor vient renforcer l'image et le texte, cela donne une grande puissance. Le rapport intensité/coût est donc très élevé.

En ligne

#12 22-11-2019 23:13:35

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 32x07 A Good Man Goes to War (Docteur 11)

Je vous rejoins, visuellement, le run de Moffat est complètement fou. Toutes ses séries ont de toute façon toujours été très soignées sur ce plan. Coupling ce n'est "qu'une" sitcom, pourtant elle propose une mise en scène souvent très inventive et qui est directement liée aux scripts de Moffat, ce sont ses idées qui portent la mise en scène. C'est le cas par exemple pour l'épisode, "The Man with Two Legs" (peut être mon épisode préféré de Coupling, mais bon vu que ce sont tous des chef d'oeuvres).

Jekyll également malgré un budget que tu sens très réduit (limite fauché) c'était très solide sur la forme.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

Pied de page des forums