ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#926 25-08-2019 20:28:11

Oberon
Section 31

Re : Super-héros au cinéma

C'est une nouveauté dans le MCU, les erreurs de casting...
Certes, on a eu droit à un Black Panther totalement trahi par le regard bovin de son interprète, mais dans l'ensemble, quand on fait le tour des Avengers, la qualité des acteurs est indéniable.
Alors après une décennie de casting tous plus impeccable les uns que les autres, voilà qu'en un peu plus d'un an, le MCU recrute 3 mauvais 1er rôles (Black Panther, Captain Marvel et maintenant ce cher Kit, dont le jeu de cocker neurasthénique est devenu iconique grâce à GoT).
Un nouveau directeur de casting chez Marvel? Je m'interroge...


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#927 25-08-2019 20:54:12

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

Kit n’est pas un premier rôle je pense.

Hors ligne

#928 25-08-2019 21:13:09

Prelogic
Legaliste

Re : Super-héros au cinéma

Oberon a écrit :

Captain Marvel

Toute cette haine cryblue

Dernière modification par Prelogic (25-08-2019 21:15:00)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#929 26-08-2019 08:34:21

scorpius
Nowhere Man

Re : Super-héros au cinéma

Houlà, ça divague complètement là, on se calme sur Brie, sinon ça va chauffer !!

Allez, quelques posters histoire de remettre ce topic dans le bon sens :

EC1o1ccXoAAupcB.jpg

wandavison-poster-d23-serie.jpg

black-widow-poster-d23-film.jpg

Et pour finir, le nouveau costume de Natasha :

bf7ij4byini31.jpg


b60fda1a21310156acf3de3f2992dbe1ca39c779.gifv

Hors ligne

#930 26-08-2019 08:46:02

Oberon
Section 31

Re : Super-héros au cinéma

@Prelogic et scorpius
Ce n'est ni par haine ou ressentiment envers Brie Larson que j'ai fait cette observation. Je peux même envisager que ce soit l'écriture bien trop orientée "girl power invincible" qui me donne cette impression, à savoir que l'actrice a un jeu monolithique sans profondeur ni nuance.
Reste que pour l'heure, je constate que toutes les scènes où elle intervient dans Endgame sont diminués par sa présence, au même titre que "Wakanda forever!" m'a toujours laissé de marbre compte tenu de l'absence totale d'envergure politique du jeu de l'acteur principal.
Fin de la parenthèse en ce qui me concerne.


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#931 06-05-2020 15:15:13

Prelogic
Legaliste

Re : Super-héros au cinéma

Je partage avec vous les commentaires récents de Josh Trank à propos de son échec artistique sur les 4 Fantastiques. Un vrai crève-cœur mais qui démontre s’il en était encore besoin les forces antagonistes puissantes qui régissent le tournage des grosses franchises. Outre les déclarations polies et formatées, c’est toujours intéressant d’avoir une réaction tardive comme celle-ci, exprimant ouvertement et librement un sentiment douloureux :

*****************

Dans un long portrait publié par Polygon en vue de la sortie de Capone, le réalisateur Josh Trank est revenu en détail sur les coulisses de son film maudit, Les 4 Fantastiques. Il raconte aux site ses problèmes personnels et comment il a perdu le contrôle face au studio.

« Josh n’en avait juste rien à foutre »

Au départ, Josh Trank s’était tourné vers son ami Jeremy Slater pour écrire le scénario des 4 Fantastiques. Le réalisateur avait en tête d’attendre la suite pour donner au public le film qu’il attendait : pour le premier volet, il voulait mettre en scène la façon dont il se voyait « à l’époque, à travers la métaphore de ces personnages qui essayent de s’extirper de l’enfer. » Le deuxième long-métrage aurait été bien plus joyeux et raccord avec le comic book. Mais Slater étant un vrai fan de BD et Trank pas du tout, leurs visions ne se sont jamais accordées : « Ça n’avait pas d’importance s’ils se battaient contre des robots en Latvérie, contre des aliens dans la Zone négative ou l’Homme-Taupe dans le centre de Manhattan : Josh n’en avait juste rien à foutre ». Pour tenter de garder le contrôle, Trank était le seul à discuter avec la Fox, laissant Slater en dehors de ces discussions. Polygon précise même que le cinéaste ne donnait pas au studio la plupart des versions du script de Slater. Et ce dernier assure n’avoir pas vu 95 % des retours de la Fox.

Le studio a envisagé d’arrêter le tournage dès le début

Les tensions sont vite devenus compliquées à gérer, et la Fox a même pensé - momentanément - à stopper le tournage, peu après les premières prises de vue. Trank compare ses relations avec la présidente du studio, Emma Watts, à la zone coréenne démilitarisée. Le site écrit : « Il n’y avait pas vraiment de mauvaises nouvelles, mais tout le monde sentait bien que la guerre pouvait commencer à n’importe quel moment ». Trank a également perdu l’un de ses chiens au début de la production, ce qui l’aurait profondément touché alors qu’il n’était déjà pas très stable psychologiquement.

Il n’y avait pas de fin avant les reshoots

Loin d’être cosmétiques, les reshoots des 4 Fantastiques avaient pour but de sauver le film, qui n’avait pas de fin. Trank assure à Polygon qu’avant le début de la production, Fox a coupé le budget de 30 millions de dollars, ce qui ne permettait plus de tourner la conclusion « spectaculaire » envisagée par le réalisateur. Pour parvenir à mettre en boîte les nouvelles scènes (écrites à la va-vite par plusieurs scénaristes embauchés par Fox sans l’accord de Trank), il a fallu faire revenir les acteurs le week-end et parfois les affubler de perruques, car ils avaient changé de coupe de cheveux entre deux. Un sacré bazar avec lequel le monteur Stephen Rivkin a fait ce qu’il pouvait. Trank assure même que Rivkin est devenu « de facto » le réalisateur, sans pour autant approuver ses choix.

Castré sur le tournage

Les reshoots étaient tellement essentiels pour la survie du film que les producteurs Simon Kinberg et Hutch Parker sont venus superviser en personne cette partie du tournage. Ce que Trank a trouvé très compliqué à vivre : « C’était comme être castré. T’es là, et tu regardes des producteurs bloquer des scènes cinq minutes avant que tu arrives (…) Ils décident de la construction des plans et de tout ce qui va se passer. Et puis, parce qu’ils savent que tu es gentil, ils font semblant d’être sympas : ‘Est-ce que ça te semble bien ?’ Tu peux dire oui ou non’ » Polygon précise qu’évidemment Josh Trank a dit oui, afin de garder son travail.

Il dormait avec un flingue

Trank raconter s’être battu pour caster Michael B. Jordan en Johnny Storm. Après avoir lu des messages menaçants sur les forums d’IMDB (des fans racistes étaient en colère), il s’est procuré une arme avec laquelle il dormait : « J’étais un putain de paranoïaque durant ce tournage (…) Si quelqu’un était entré chez moi, je l’aurais buté. Quand vous vous dites que des gens veulent votre peau, vous commencez à penser qu’il faut vous défendre ». Trank assure avoir ensuite rendu l’arme après la fin du tournage.

Il a démissionné de Star Wars (car il savait qu’il allait être viré)

Des mois avant le tournage des 4 Fantastiques, Trank avait signé our réaliser le spin-off de Star Wars centré sur Boba Fett. Jusqu’ici, on pensait qu’il avait été viré par Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm. Mais Josh Trank assure qu’il a démissionné : « Je l’ai fait parce que je savais qu’autrement, j’allais être viré ». Selon lui, les problèmes de production des 4 Fantastiques étaient devenus impossibles à cacher et allaient de toute façon lui coûter son poste.

Source : Premiere

Dernière modification par Prelogic (06-05-2020 15:17:36)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#932 06-05-2020 16:17:28

dvmy
Vrai con, mais pas faux-cul

Re : Super-héros au cinéma

Au-delà des soucis de production je pense qu'avant tout Trank est un grand malade, névrosé et parano. Il est fait pour le ciné indépendant, pas pour bosser avec un studio.

Dernière modification par dvmy (06-05-2020 16:18:55)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#933 06-05-2020 16:17:54

mypreciousnico
Who ?

Re : Super-héros au cinéma

J'ai déjà eu l'occasion de le dire ici je ne sais plus ou, mais pour moi les spectateurs ont une énorme part de responsabilité dans cet échec. Le sort du projet a été décidé par la foule bien avant que la moindre image soit tournée. À l'époque, le bashing généralisé fut écœurant. Je ne peux pas m’empêcher de penser que ça a forcément du jouer dans la qualité des relations entre Trank et le studio.

Tien sinon, j'ai vu il y a quelques jours Spider-Man : Far from home.
De manière inattendue, j'ai trouvé ça vraiment pas mal, alors que j'avais trouvé le précédent très très nul. Le film s'occupe de gérer les conséquence du post Endgame, que ce soit à grande échelle (la moitié de la planète à disparue pendant 5 ans et réapparait aujourd'hui sans avoir vieillis) ou à plus petite échelle (la mort de Tony Stark, le mentor de cette version de Spidey). Le film parvient à me rendre Mysterio un tant soit peu crédible (ça n'a jamais marché pour moi le mec qui utilise des effets spéciaux, j’ai jamais pu y croire, là ça marche) et propose même quelques passages visuellement très intéressants, avec des décors sans fin qui se retransforment à volonté.
Enfin, j'adhère à la MJ nerdy, plus proche de la MJ Ultimate un peu.

Hors ligne

#934 07-05-2020 09:19:28

scorpius
Nowhere Man

Re : Super-héros au cinéma

mypreciousnico a écrit :

j'ai vu il y a quelques jours Spider-Man : Far from home.
De manière inattendue, j'ai trouvé ça vraiment pas mal, alors que j'avais trouvé le précédent très très nul. Le film s'occupe de gérer les conséquence du post Endgame, que ce soit à grande échelle (la moitié de la planète à disparue pendant 5 ans et réapparait aujourd'hui sans avoir vieillis) ou à plus petite échelle (la mort de Tony Stark, le mentor de cette version de Spidey). Le film parvient à me rendre Mysterio un tant soit peu crédible (ça n'a jamais marché pour moi le mec qui utilise des effets spéciaux, j’ai jamais pu y croire, là ça marche) et propose même quelques passages visuellement très intéressants, avec des décors sans fin qui se retransforment à volonté.
Enfin, j'adhère à la MJ nerdy, plus proche de la MJ Ultimate un peu.

Ca fait vachement plaisir de lire ça smile

J'adore ce film, mon Spidey préféré et t'as totalement raison pour Mysterio. Ce qui est très fort c'est d'avoir réussi à le crédibiliser ainsi en utilisant un ressort narratif ancré dans la continuité du MCU mais jusqu'ici très secondaire.


b60fda1a21310156acf3de3f2992dbe1ca39c779.gifv

Hors ligne

#935 18-05-2020 20:13:32

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

http://braindamaged.fr/18/05/2020/justi ? il-sortir/
Moi, cette version me fait triper. Très envie de voir la version réelle de Snyder. Même si le dceu n'ira pas au bout de sa vision. (et Ben Affleck est parti).

Après la bouillie visuelle de cgi pas terminée et en 16/9 (beurk) de moins de 2h donnée par les studios...

Dernière modification par dl500 (18-05-2020 20:17:56)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#936 20-05-2020 11:41:59

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

https://cinema.jeuxactu.com/news-cinema ? -33155.htm

En espérant que cela ne soit pas que des rumeurs.
Surtout que wonder woman 84 arrive...


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#937 20-05-2020 14:40:40

mypreciousnico
Who ?

Re : Super-héros au cinéma

Je n'ai pas vu le montage ciné version Whedon. Il est dans ma pile à voir depuis des lustres.
J'aime assez l'idée d'une minisérie je dois dire.

Hors ligne

#938 20-05-2020 17:32:12

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

mypreciousnico a écrit :

Je n'ai pas vu le montage ciné version Whedon. Il est dans ma pile à voir depuis des lustres.
J'aime assez l'idée d'une minisérie je dois dire.

C'est très bizarre comme film...
Moins de 2h pour introduire 3 nouveaux personnages, un format TV en 16/9, des couleurs non raccords avec les 2 films précédents de Snyder, des sfx non finalisés (ou ratés c'est selon) avec pourtant un potentiel de dingue pour un film de dingue. On y rajoute un méchant complètement débile (faut essayer de comprendre ses motivations) à la orangina rouge et une fin gloubi boulga... Et pourtant...il y avait tellement à faire. Le pire c'est que les pistes ouvertes dans B v S, n'auront jamais de résolution. Une curiosité cinématographique.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#939 20-05-2020 18:14:50

dvmy
Vrai con, mais pas faux-cul

Re : Super-héros au cinéma

Perso je préfère de loin Justice League à Batman VS Superman. J'adore le visuel de Snyder depuis longtemps, mais B VS S est inutile et franchement chiant. Aussi soporifique qu'un film de Nolan.


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#940 20-05-2020 19:16:31

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

Perso tout ce DCU m’ennuie.
Aquaman avec un regard pulp est divertissant.
Cap vs Sup c’est nul, mal fichu pour intégrer WW...
JL même si essayant de voir avec un autre regard, c’est naze.

Mais bon heureusement JJ est là maintenant.

Hors ligne

#941 20-05-2020 19:30:16

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

Le problème de ce DCU c'est que on n'a pas laissé Snyder aller au bout de sa vision.
Moi j'avais envie de savoir ce qu'il voulait faire.
Ses 2 premiers films ne m'ont pas emballés mais avaient le mérite d'être assez proche d'une vision artistique et d'auteur.
Aquaman est trop proche d'un Marvel.
Wonder Woman n'a pas développé suffisamment la vision féminine du personnage. Et le méchant est ridicule.
C'est d'ailleurs un problème de tous les films DC récents. Leur méchant et leur fin trop numérique et trop longue.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#942 20-05-2020 20:00:15

scorpius
Nowhere Man

Re : Super-héros au cinéma

dl500 a écrit :

Aquaman est trop proche d'un comic-book.

Bien pour ça qu'il s'agit du seul film potable de ce DCEU smile

Quand à la vision d'auteur artistique de Snyder, nan mais mdr

Après tant mieux si certains comme toi y trouvent leur compte dl, rien que pour ça la sortie du Snyder's cut est plutôt cool (si ça se confirme).


b60fda1a21310156acf3de3f2992dbe1ca39c779.gifv

Hors ligne

#943 20-05-2020 20:26:26

mypreciousnico
Who ?

Re : Super-héros au cinéma

C'est officiel apparemment

Le 16/9 c’est normal, c’est Whedon. Je ne suis pas hostile, je préfère ça à un cinémascope "pour faire joli"
Le DCEU est un ratage fascinant. Je n'ai aimé aucun film, Aquaman je n'ai même pas réussi à le finir. C’est nul de chez nul et le mot est faible.

Hors ligne

#944 20-05-2020 22:58:44

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

C'est une bonne nouvelle.
On pourra juger sur pièce cette fois. Et avoir la vision de Snyder.
Perso, je n'ai pas particulièrement aimé ses 2 premiers films, mais celui-ci, et comme beaucoup, était une grosse attente.
Ce DCEU, est vraiment un ratage complet. Aucun film ne se tient vraiment.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#945 20-05-2020 23:16:58

dvmy
Vrai con, mais pas faux-cul

Re : Super-héros au cinéma

N'importe quel DC vaut pourtant mieux que la plupart des Marvel, exception faite du très surfait remake de Taxi Driver avec un clown qui devient méchant parce que les autres sont méchants avec lui. Pauvre petit, va.


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#946 21-05-2020 06:40:53

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

dvmy a écrit :

N'importe quel DC vaut pourtant mieux que la plupart des Marvel, exception faite du très surfait remake de Taxi Driver avec un clown qui devient méchant parce que les autres sont méchants avec lui. Pauvre petit, va.

Pas vu Joker, et j'avoue que les films de violence gratuite ou sur les névrosés ne m'intéressent pas vraiment.
J'ai lâché rapidement le MCU, la formule des films étant photocopié pour chacun (je sais que vous allez me dire que non), leur structure narrative étant  toujours la même.
Chez DC, il y a eu des films formidables: Superman 1 & 2 de Donner, la trilogie du Dark Knight (surtout le 2).
Le début du DCEU avait pour lui un univers plus adulte et un aspect bien plus sombre. Même si pour Superman, ça ne colle pas avec le personnage.
Depuis le début on sent une compétition avec Marvel, ce qui détruit les ambitions artistiques des films (surenchère d'effets spéciaux, destructions massives, humour rajouté qui ne va pas avec le ton...)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#947 21-05-2020 10:12:14

mypreciousnico
Who ?

Re : Super-héros au cinéma

dl500 a écrit :

J'ai lâché rapidement le MCU, la formule des films étant photocopié pour chacun (je sais que vous allez me dire que non), leur structure narrative étant  toujours la même.

Non non, c'est parfaitement vrai. Chaque film a exactement la même structure narrative à la virgule près...comme quasiment tous les films produits aujourd'hui.
C’est la fameuse formule à trou de Hollywood pour produire des films. Une fois que l'on a remarqué cette structure, une vaste frange du cinéma devient pénible à regarder.

dl500 a écrit :

Le début du DCEU avait pour lui un univers plus adulte et un aspect bien plus sombre. Même si pour Superman, ça ne colle pas avec le personnage.

C'est de l'adulte de poseur. C’est pour ça que ça ne marche pas. C’est un peu le même problème que dans GoT : mettre des scènes sombres, du cul et de la violence ça n'en fait pas quelques chose d'adulte.
Une version dark de Superman, après tout pourquoi pas. Encore faut-il que ça raconte quelques chose. Le soucis c’est que Snyder est assez cynique dans son propos. Il est raccord avec une vision bien actuelle qui voudrait que montrer des choses positives, belles et lumineuse c’est être un enfant et un idiot. À partir de là...

dl500 a écrit :

Depuis le début on sent une compétition avec Marvel, ce qui détruit les ambitions artistiques des films (surenchère d'effets spéciaux, destructions massives, humour rajouté qui ne va pas avec le ton...)

Cet univers a été construit avec pour leitmotiv de pomper la formule MCU en accéléré...donc forcément. Au final on se retrouve avec un Wonder Woman 1984 dont la réalisatrice elle-même ne peut pas vraiment infirmer ou confirmer à 100% que son film est une suite ou pas mais peut-être-un-reboot presque pas dans la continuité que....laisses tomber, j'ai arrêté d'écouter.
Un millions de fois le Arrowverse que cette plaisanterie.

Quant au Snyder Cut, j'avoue être curieux, mais il ne faut pas se bercer d'illusion non plus. Il est très fantasmé ce film. Toutes proportions gardées, c’est un peu comme le Dune de Jodo : tout le monde se masturbe dessus, mais s'il était sorti, les spectateurs auraient juste trouvé ça chelou, comme les autre films de Jodo.

Hors ligne

#948 21-05-2020 10:43:09

Prelogic
Legaliste

Re : Super-héros au cinéma

En même temps, toute cette « culture » cinématographique vient bien de quelque part. Le MCU n’a pas inventé le concept de rassemblement périodique de supers héros, qui se battent individuellement de leur côté le reste du temps. Relisez les comics, cette littérature longtemps méprisée par les intellectuels et universitaires, avant de connaitre un légitime « passage à l’art ».

Personnellement, je comprends tout à fait les reproches émis à l’endroit des films de super-héros aujourd’hui. J’émettrais cependant une nuance : si le schéma reste quasiment le même d’un film à l’autre (un héros en devenir doit faire ses preuves et se transcender par le biais d’une ultime épreuve), Tony Stark n’est pas Carol Danvers, qui n’est pas Steven Strange. Ces personnages sont caractérisés de telle manière qu’on peut les distinguer les uns des autres, ils ont une individualité. Une individualité peut être faiblarde, mais qui existe. On a des capitaines, des rois, des chefs d’entreprise, des collégiens, des médecins, des scientifiques…

*Il faut aussi reconnaître que le MCU a littéralement attiré à lui toute la créativité et l’enthousiasme qui fait cruellement défaut à Star Wars aujourd'hui. Et ce, malgré le fait que beaucoup d'idées conceptuelles intéressantes n'ont pas été retenues (je pense notamment à Ant Man 2, qui était censé nous montrer davantage le monde microscopique).

N’oublions pas non plus les multiples et innombrables tentatives d’adaptation de l’univers Marvel à travers les décennies, bien avant que le MCU fasse mouche dans l’esprit du public. Que ce soit à la TV ou au cinéma, on ne compte plus les moments où Stan Lee est revenu par la fenêtre après avoir été reconduit à la porte. Le MCU tel qu'il se présente aujourd'hui a été une véritable obsession pendant des années. Qu'on aime ou pas le principe, on peut dire que nous vivons un phénomène assez remarquable, notamment de par sa longévité et l'adhésion totale du public.

L’univers DC fonctionne sur le même principe, avec ses héros qui vivent des histoires individuelles avant de se retrouver via la Ligue. La seule différence, c’est que l’univers DC a une identité plus adulte, plus tortueuse et indomptable. Tim Burton était en phase avec ce principe, lui qui disposait d’un univers créatif inimitable. Mais comment parvenir à « fusionner » l’art d’un Tim Burton avec celui d’un Richard Donner, ou avec celui d’un Nolan ? Mission impossible. C’est pourquoi je pense depuis un moment que présumer de la réussite d’un modèle économique calqué sur la maison voisine était une erreur. DC n’est pas Marvel. Son ADN n’est visiblement pas compatible avec une exploitation industrielle débridée. Et c'est tant mieux : personnellement, j'aimerais que DC retrouve l'esprit Burton ou Nolan. De véritables adaptations noires de comics pour adultes. J'aimerais bien avoir l'avis d'un De Palma sur un personnage comme Batman, tiens... la corruption de Gotham n'est-elle pas semblable à celle du Chicago qu'il dépeignait dans son adaptation des Incorruptibles ?

Quant à Joker, même chose : les origines du personnage existent de cette manière dans les comics. Todd Philipps n'a pas inventé grand chose, mais la dimension "sociale" de ce film ne m'apparaît pas être un affront. J'y vois une possible maladresse, atténuée cependant par la prestation de Phoenix. Ce n'est qu'une version du personnage parmi d'autres, pas la peine d'y voir une origine biblique. Pour moi, le Joker est la somme de ce que les artistes font ou disent de lui.

Dernière modification par Prelogic (21-05-2020 10:56:19)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#949 21-05-2020 11:39:26

mypreciousnico
Who ?

Re : Super-héros au cinéma

Prelogic a écrit :

Son ADN n’est visiblement pas compatible avec une exploitation industrielle débridée.

Ils y parviennent pourtant très bien sur papier ou...dans le Arrowverse smile

Hors ligne

Pied de page des forums