ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#276 04-07-2019 14:19:16

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Je trouve que la nature inspirante du personnage elle est toujours présente chez Webb. Sauf que c'est traité sous l'angle du mythe urbain ce qui est une modernisation très pertinente. Tout le coté "on peut suivre ses exploits sur Youtube" avec les ados qui théorisent sur ses pouvoirs, sur la validité scientifique, etc. C'était vraiment cool et il n'y a absolument rien d'équivalent chez le Superman de Snyder (ne me lance pas sur le sujet mdr ). J'ai jamais trouvé le Spider-Man de Maguire inspirant pour un sous, juste profondément antipathique et la façon dont Raimi traite son rapport aux new-yorkais, je vois bien l'intention, que ce soit lorsqu'ils le défendent face au Bouffon ou à Doc Ock, mais c'est fait avec une telle lourdeur que j'arrive pas y croire. C'est extrêmement artificiel. Alors qu'à côté chez Webb, les grutiers qui s'unissent pour l'aider, ben ça m'emporte littéralement (que ce soit dans la portée symbolique, l'interprétation, la mise en scène aérienne de Webb ou le superbe score de James Horner) .

Avec le Spidey de Holland on est plus dans l'exploration du "friendly  neighborhood" Spider-Man, c'est vraiment une toute autre approche (mais là-aussi très pertinente).

Je vois absolument aucun rapport entre Holland et Maguire eek Du propre aveux d'Holland son inspiration première ce fut Garfield, d'ailleurs.

Peut être que Stan Lee avait réussi à cerner les adolescents des 60's (de toute évidence ils se sont identifiés au Peter de cette époque) mais en 2002 le Peter de Maguire n'était déjà plus du tout en phase avec son époque. C'était une caricature sur pattes, en 2019 j'en parle même pas. En gros, ce qui pouvait être un archétype dans les 60's, 40 ans plus tard est devenu un cliché.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#277 04-07-2019 15:17:52

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Oui les moments de communion avec la population du genre « Tu t’attaques à l’araignée tu t’attaques à New-York ! Boouuh prend ça dans ta face méchant Bouffon ! » c’est gros comme un camion, c’est niais mais j’apprécie le geste. Je veux dire par là qu’on est dans la droite lignée d’un Ghostbusters où l’équipe ramène la Tour Eiffel dans les rues de la ville pour faire chanter les gens. T’as juste envie d’oublier que t’es con et chanter avec ton voisin. Webb avait une autre approche de la question tout aussi respectable, mais sans doute trop pudique. Ce n’est qu’un détail, probablement, mais cela démontre finalement le fossé entre l’œuvre fédératrice de Raimi et l’approche conceptuelle expérimentale de Webb qui ne me parle pas.

Après je crois que la photographie joue aussi beaucoup. TASM est à ce point monochromatique, qu’on se croirait à Gotham City et pas dans un New-York imaginaire, rempli de vieilles briques et d’immeubles d’habitations centenaires.

scorpius a écrit :

Je vois absolument aucun rapport entre Holland et Maguire  Du propre aveux d'Holland son inspiration première ce fut Garfield, d'ailleurs.

Ah bon ? Ben merde alors… parce que franchement je trouve que les deux interprétations n’ont rien à voir… Holland est beaucoup plus sympathique, crétin et spontané que ne pouvait l’être Garfield. Mon problème c’est cette approche « post-moderne » qui enveloppe sa prestation, alors qu’il y avait un côté intemporel aux films de Raimi (où tu avais l’impression que seuls les plus vieux monuments ou immeubles d’habitation étaient filmés).

scorpius a écrit :

En gros, ce qui pouvait être un archétype dans les 60's, 40 ans plus tard est devenu un cliché.

C’est vrai que la prestation de Tobbey Maguire était probablement un peu désuète, mais encore une fois je crois que cela participe d’une volonté d’ancrer le conte dans notre monde moderne. Une manière de rendre intemporelle les origines-mêmes du héros. Que ce soit dans les années 60 ou dans les années 2000, tu auras toujours le geek en sueur qui se fera maltraiter par le caïd de la classe qui ramasse toutes les filles sur son passage. La seule chose qui change aujourd’hui, c’est l’existence de Youtube et Facebook dans la vie des ados mais les préoccupations ne changent guère.

Une chose qui me dérange profondément par exemple dans TASM : Andrew Garfield tient tête à Flash 2 secondes dans le but de défendre un autre camarade de classe. Ce n’est pas la conception que je me fais du personnage : Peter Parker est un bon garçon, certes, mais pas téméraire au point de provoquer son pire ennemi sans moyen de riposter ! Je veux bien qu’on tourne autour de la figure super-héroïque pour éviter la redite, mais il y a des choses plus utiles à faire et sans doute moins risquées.

Je vais aller plus loin : on voit bien que les super-héros au cinéma ont compris et intégré la crise de la presse. Peter Parker est menacé dans sa vocation de pigiste (quand on ne supprime tout simplement par cette perspective professionnelle), Superman et Lois Lane galèrent pour trouver un sujet intéressant qui puisse éviter au journal de faire faillite, etc.. Je pense qu’il faut conserver la presse papier dans ses attributs et ne pas dénaturer cet aspect en faisant de Peter Parker un Youtubeur à la Enjoy Phoenix, qui réussirait à grappiller un peu de tunes tous les mois en faisant des annonces sponsorisées. Il me paraît donc inutile voire dangereux de modifier l’ordre naturel des choses, même par petites touches, simplement pour donner aux super-héros un vernis socialement plus acceptable. Pourquoi faire d’ailleurs ?

Bref, je ne sais pas… les comics ont toujours suivi la mode et l’on parfois même inventé. Peut-être faut-il se diriger littéralement vers une 3e ère post-ultimate et accompagner les changements de la société par ce biais. Mais pour moi qui suis déjà loin de l’adolescence, j’aimerais toujours le Peter pigiste, coincé quelque part entre 1960 et 2002.

Dernière modification par Prelogic (04-07-2019 15:18:26)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#278 04-07-2019 17:06:42

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Prelogic a écrit :

Après je crois que la photographie joue aussi beaucoup. TASM est à ce point monochromatique, qu’on se croirait à Gotham City et pas dans un New-York imaginaire, rempli de vieilles briques et d’immeubles d’habitations centenaires.

C'est un partis pris que j'ai adoré, ça m'a renvoyé un peu au run de Mcfarlane : ce New-York filmé de nuit, ce jeu sur la lumière (tout le climax) c'était putain de beau. Après ton observation sur la manière dont Raimi filme New-York cette patine "intemporelle" elle est intéressante. C'est subjectif sans doute, mais je trouve que ça ne correspond pas à la nature "urbaine" du personnage qui par définition sait évoluer avec le temps, s'adapter à différentes époques. En fait je crois que Raimi a été très influencé par le Superman de Donner et c'est là le problème, pour moi Spidey ce n'est pas Superman. C'est un tout autre animal. Et en plus, je trouve les films de Raimi très laid (ça n'engage que moi).

Ah bon ? Ben merde alors… parce que franchement je trouve que les deux interprétations n’ont rien à voir… Holland est beaucoup plus sympathique, crétin et spontané que ne pouvait l’être Garfield. Mon problème c’est cette approche « post-moderne » qui enveloppe sa prestation, alors qu’il y avait un côté intemporel aux films de Raimi (où tu avais l’impression que seuls les plus vieux monuments ou immeubles d’habitation étaient filmés).

Il n'y a pas de "crétinnerie" à proprement parlé chez le Peter de Garfield, mais il y a une vraie maladresse, comme lorsqu'une camarade de classe vient l'intéroger sur ses photos, qu'il pense qu'il a une touche et qu'il réalise qu'elle est intéressée à ce qu'il prenne des photos pour son petit-ami. On est pas dans le cliché du geek à lunette qui est rejeté en faveur du sportif, c'est beaucoup plus subtil et autentique. C'est la grande force de Garfield, il est incroyablement authentique.

Et Holland il arrive à canaliser cela, avec moins de force, mais c'est présent. Y a rien d'authentique, de "réel" chez Maguire.

les préoccupations ne changent guère.

Je suis pas trop d'accord. D'un point de vue sociale et psychologique la place du geek dans le microcosme adolescent a considérablement évoluée.

Aujourd'hui (et même il y a 10/15 ans),  l'ado geek il sera beaucoup moins rejeté (voir pas du tout) qu'il y a 30/40 ans. C'est une réalité qui est totalement occultée par les films de Raimi.

Une chose qui me dérange profondément par exemple dans TASM : Andrew Garfield tient tête à Flash 2 secondes dans le but de défendre un autre camarade de classe. Ce n’est pas la conception que je me fais du personnage : Peter Parker est un bon garçon, certes, mais pas téméraire au point de provoquer son pire ennemi sans moyen de riposter ! Je veux bien qu’on tourne autour de la figure super-héroïque pour éviter la redite, mais il y a des choses plus utiles à faire et sans doute moins risquées.

C'est un moment que j'ai trouvé d'une grande justesse. Ce Peter n'a pas besoin d'avoir des super-pouvoirs pour avoir du courage ou pour faire un choix moral. C'est un énorme problème que j'ai avec Maguire, l'approche tellement anachronique de Raimi donne l'impression que Peter n'est qu'un lache qui trouve une paire de couilles uniquement lorsqu'il acquière des super pouvoirs (et encore).

Je vais aller plus loin : on voit bien que les super-héros au cinéma ont compris et intégré la crise de la presse. Peter Parker est menacé dans sa vocation de pigiste (quand on ne supprime tout simplement par cette perspective professionnelle), Superman et Lois Lane galèrent pour trouver un sujet intéressant qui puisse éviter au journal de faire faillite, etc.. Je pense qu’il faut conserver la presse papier dans ses attributs et ne pas dénaturer cet aspect en faisant de Peter Parker un Youtubeur à la Enjoy Phoenix, qui réussirait à grappiller un peu de tunes tous les mois en faisant des annonces sponsorisées. Il me paraît donc inutile voire dangereux de modifier l’ordre naturel des choses, même par petites touches, simplement pour donner aux super-héros un vernis socialement plus acceptable. Pourquoi faire d’ailleurs ?

Bref, je ne sais pas… les comics ont toujours suivi la mode et l’on parfois même inventé. Peut-être faut-il se diriger littéralement vers une 3e ère post-ultimate et accompagner les changements de la société par ce biais. Mais pour moi qui suis déjà loin de l’adolescence, j’aimerais toujours le Peter pigiste, coincé quelque part entre 1960 et 2002.

Le Daily Bugle ne m'a pas manqué que ce soit chez Webb ou Watts, du coup je sais pas trop quoi te répondre... Sans faire de Peter un youtubeur, ça me parait être une évolution naturelle qu'il publie ses photos pour le Bugle en ligne sur leur site intetnet ou un truc du genre. Lois & Clark pour le coup, c'est différent : on en revient à la notion d'intemporalité et d'archètypes qui là s'applique carrément (ce que Superman Returns aura superbement démontré, par exemple).

Dernière modification par scorpius (04-07-2019 17:54:54)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#279 04-07-2019 18:08:37

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

scorpius a écrit :

Y a rien d'autentique, de "réel" chez Maguire.

Je crois que c’est précisément ce que j’aime. Le Peter Parker de Maguire est moins un geek à lunettes qu’un syndrome, un personnage de conte de fées. D’ailleurs, la voix off du début nous dresse clairement la table en ce sens. En dehors de son apparence physique, tout le monde peut s’identifier à Peter parce que tout le monde a pu expérimenter au cours de sa vie, et avec plus ou moins de difficultés, les affres de l’adolescence : solitude, sentiment de rejet, difficulté à quitter le nid familial, etc.. Pas besoin d'avoir des grosses lunettes pour se faire chahuter dans le bus de l'école ! L’approche « post-moderne » de Garfield oublie, je trouve, le caractère intemporel et universel des tourments de l’adolescence pour se concentrer sur une représentation « authentique ». J’ai l’impression d’être chez Gus Van Sant et ça a tendance à brouiller mes repères.

scorpius a écrit :

l'approche tellement anachronique de Raimi donne l'impression que Peter n'est qu'un lache qui trouve une paire de couilles uniquement lorsqu'il acquière des super pouvoirs (et encore).

Mais justement, je pense que Raimi a raison de faire de Peter un lâche, car c’est ce qu’il est au départ de sa vie, avant de le payer. Raimi insiste bien sur le fait que Peter a reçu un « don » qui est aussi une malédiction qu’il va devoir supporter et assumer tout le reste de sa vie. Sans lâcheté ni désinvolture, pas de disparition d’Oncle Ben. D’ailleurs dans les premières années des comics, Spidey perd momentanément ses pouvoirs et se chie dessus face à Electro, avant de se ressaisir. A d’autres moments, Peter peste contre ses pouvoirs qui l’empêchent de mener une vie normale. Ce sont les pouvoirs de Peter qui lui donnent la force de se battre et c’est sa culpabilité vis-à-vis de l’Oncle Ben qui lui donne le courage de se dépasser.

scorpius a écrit :

On en revient à la notion d'intemporalité et d'archètypes qui là s'applique carrément (ce que Superman Returns aura superbement démontré, par exemple).

Excellent exemple. Brian Singer s’inscrit ici pleinement dans ma démonstration, avec ce caractère intemporel, cette ville multi-centenaire faite de vieilles pierres, ces vieux bureaux où passe une lumière blafarde à travers les stores, ce journal qui semble être une institution millénaire, ce Superman bienveillant dans la lignée de Reeves – d’ailleurs, de nombreux observateurs ont fait remarquer que ce film pouvait s’inscrire dans la continuité des 2 premiers films de Donner et je pense que c’est totalement intentionnel. Même Kate Bosworth ressemble à une star de cinéma des années 60.

Dernière modification par Prelogic (04-07-2019 18:22:18)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#280 05-07-2019 14:01:37

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Prelogic a écrit :

L’approche « post-moderne » de Garfield oublie, je trouve, le caractère intemporel et universel des tourments de l’adolescence pour se concentrer sur une représentation « authentique ». J’ai l’impression d’être chez Gus Van Sant et ça a tendance à brouiller mes repères.

C'est présent, mais Webb le traite avec beaucoup de subtilité et de nuances. Essentiellement à travers sa relation avec Gwen. Il y a pleins de petits moments qui mettent le doigt sur ces "tourments de l'adolescence" sans que ça tombe dans la victimisation du geek. Je pense par exemple à Ben qui humilie involontairement Peter avec cette histoire de photo de Gwen sur son ordi (et Peter qui tente desespérément de se justifier). Puis s'ensuit ce très beau moment ou Peter trouve le courage d'inviter Gwen (dans cette scène, Andrew et Emma me font littéralement fondre).

Tu as aussi la première rencontre avec les parents de ta copine et le fait que la double identité de Peter vienne interférer (au passage, j'en profite pour diire tout le bien que je pense de Denis Leary en George Stacy. il est aussi extra qu'inattendu).

Mais justement, je pense que Raimi a raison de faire de Peter un lâche, car c’est ce qu’il est au départ de sa vie, avant de le payer. Raimi insiste bien sur le fait que Peter a reçu un « don » qui est aussi une malédiction qu’il va devoir supporter et assumer tout le reste de sa vie. Sans lâcheté ni désinvolture, pas de disparition d’Oncle Ben. D’ailleurs dans les premières années des comics, Spidey perd momentanément ses pouvoirs et se chie dessus face à Electro, avant de se ressaisir. A d’autres moments, Peter peste contre ses pouvoirs qui l’empêchent de mener une vie normale. Ce sont les pouvoirs de Peter qui lui donnent la force de se battre et c’est sa culpabilité vis-à-vis de l’Oncle Ben qui lui donne le courage de se dépasser.

Chez Raimi son approche n'a aucune nuances. Ca me parait pas choquant que malgré ses pouvoirs Peter puisse avoir des doutes lorsqu'il affronte un super-vilain (c'est humain et c'est très bien). De même le rejet temporaire de l'identité super-héroique c'est là un archétype classique dans le parcours d'un super-héros. Ca me semble pas équivalent à la caractérisation du Peter de Maguire qui laisse tout le monde lui marcher dessus, en permanence.

Excellent exemple. Brian Singer s’inscrit ici pleinement dans ma démonstration, avec ce caractère intemporel, cette ville multi-centenaire faite de vieilles pierres, ces vieux bureaux où passe une lumière blafarde à travers les stores, ce journal qui semble être une institution millénaire, ce Superman bienveillant dans la lignée de Reeves – d’ailleurs, de nombreux observateurs ont fait remarquer que ce film pouvait s’inscrire dans la continuité des 2 premiers films de Donner et je pense que c’est totalement intentionnel. Même Kate Bosworth ressemble à une star de cinéma des années 60.

Ah, heureux d'avoir un autre admirateur de Superman Returns sur le forum !

*copain*

Edit : Sinon, oui, Superman Returns fut conçu par Singer comme la suite directe des 2 premiers volets avec Christopher Reeve. Bryan Singer aura été jusqu'à demander à Donner l'autorisation de faire ce film. Le retour de Brando en Jor-El, le Lex de Spacey qui s'inscrit à mi-chemin entre celui de Hackman et celui des comics, la reprise de certains thèmes iconiques de John Williams, la reprise de certains dialogues/les hommages en tout genre.

Dernière modification par scorpius (05-07-2019 14:18:00)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#281 06-07-2019 13:13:51

Oberon
Section 31

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Je suis loin d'être un aficionados des films du tisseurs, car je les trouve en majorité sans grand intérêt.
Pourtant, je suis un fan de Spidey et Peter Parker est le super-héros dominant de mon enfance, mais les films tombent souvent dans une surenchère qui, si elle est adaptée en comics, m'insupporte en film.
Pour autant, il convient de ne pas tout mettre dans le même panier, et je rejoins Scorpius sur un point: à choisir entre Garfield ou Maguire, mon choix est rapide.
Tobey Maguire est d'un jeu plat, désespérément monochrome, sans variation, sans aspérités, et sans profondeur. Même quand il perd sa figure paternelle, et par sa faute en plus, j'ai tout au plus l'impression qu'on vient de lui présenter le devis pour réparer la voiture.
Mais si l'on prend l'ensemble de sa carrière, on constate rapidement que Maguire est tout simplement un joli minois doublé d'un mauvais comédien. Il ne sait pas jouer, et échoue donc lamentablement à incarner un Peter digne de ce nom, c'est au final assez logique.
Je suis en revanche en désaccord total d'étendre ce constat à l'excellente Kirsten Dunst, qui a un niveau de jeu bien plus riche et varié (sa filmographie est une preuve patente, avec notamment sa performance dans le remarqué Virgin Suicide). Tu peux détester la MJ qu'elle incarne, Scorpius, mais je pense que tu devrais blâmer le scénariste ou le dialoguiste plutôt que l'actrice, ce serait plus adapté.
Pour en revenir à l'opposition Maguire/Garfield, il est évident que le niveau de jeu du second donne une leçon au premier.
Que ce soit pour jouer la colère, le désespoir ou son transport amoureux, Garfield sait jouer et fait le travail. Maguire, lui, est un bon substitut aux somnifères, ce qui aura au moins le mérite d'être utile.

Pour avoir essayé de les revoir récemment, les opus Raimi sont simplement ratés. On passe à côté du personnage principal, de part les carences d'écriture et le jeu affligeant de Maguire, le Bouffon est effectivement bouffon (et ce ne peut-être la faute de Dafoe, donc c'est encore l'écriture et la réalisation qui pêchent), MJ est insipide (alors que je suis fan de Kirsten depuis "Entretien avec un vampire", c'est donc dire à quel point son rôle est écrit avec les pieds), et même l'excellent James Franco échoue à dégager quelque chose avec Harry.
Soyons clair, là où Marvel a souvent réussi à nous proposer des figures iconique (Evans, Hemsworth et Downey l'ont plus que prouvé), les opus Raimi nous ont donné une galerie de ratés. Constat assez navrant pour une trilogie, à mon sens, effroyablement surcôtée.

Pour autant, si j'arrive à trouver des bons côtés au premier Amazing Spiderman, le 2 est de loin le pire opus Spidey à ce jour.
La faute à un Électro ridicule en tout point (à me faire oublier le très mauvais Venom du 3), et qui ne présente aucun intérêt comme antagoniste. Le lézard était assez réussi, on pouvait éprouver de l'empathie pour ce brillant scientifique se perdant dans le monstre qu'il crée. Mais Électro? Une caricature du technicien mal dans sa peau, un coup de jus totalement fortuit,et boum! vla ton super-vilan. Triste portrait pour l'un des mythiques "sinister six"...
Quand à la mort de Gwen, je crois qu'à trop vouloir reproduire le comics, ils ont créé une scène téléphonée et artificielle, où l'émotion est restée au niveau zéro en ce qui me concerne. Et idem pour Harry, une nouvelle fois totalement raté dans son glissement vers le costume de son père...

Je ne peux en revanche, porter une critique sur le Spidey de Holland, vu que je ne les ai pas vu. Il faut dire qu'après le massacre mentionné ci-dessus, j'étais un peu vacciné des films sur le tisseur.
À lire vos commentaires, c'est peut-être quelque chose qu'il me faudra dépasser...

Dernière modification par Oberon (06-07-2019 21:06:49)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#282 06-07-2019 14:22:17

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

J'avoue que je trouve Dunst assez antipathique, ce n'est pas une mauvaise actrice, mais elle me tape sur les nerfs, j'y peux rien mdr

Cela dit, je l'ai trouvé très bien dans la saison 2 de Fargo, peut être parce que justement elle incarne un personnage déplaisant.

Je trouve Electro intéressant, il représente un archétype qui n'a pas forcément été à l'honneur dans le cinéma super-héroique, ou en tout cas peu représenté. A savoir celui du "fan" obsessionnel, déçu par son héros et qui finit par se retourner contre lui. On aura eu le Ridlder de Jim Carrey dans Batman Forever et Syndrome dans les Indestructibles, c'est à peu près tout (peut être également le Killian d'Iron Man 3).

Electro se situe un peu entre les 2, c'est un antagoniste intéressant, surtout que Amazing 2 insiste (il essai du moins) sur l'impact de Spidey en tant que figure populaire. Puis son design est quand même très classe et j'adore la façon dont Webb met en scène et exploite les pouvoirs du personnage. Rien que le travail sur la bande son, avec l'utilisation du score de Zimmer, ça relève du jamais vu.

Le problème (enfin, l'un des - nombreux - problèmes) d'Amazing 2 se situe plus au niveau d'Harry et de sa transformation en Green Goblin, selon moi.

Edit : Tu devrais définitivement donner une chance à Spider-Holland. Les films offrent une perspective différente sur le personnage, mais très respectueuse de son ADN et au sein du MCU le Peter de Holland amène un point de vue frais, plus juvénile, plus terre à terre sur le statut de super-héros.

L'enchainement, Civil War/Homecoming/Infinity War/Endgame/Far From Home, ça donne un arc narratif brillant autours du personnage et si les promesses pour la suite de Far From Home sont tenues, ça donnera l'un des tous meilleurs arcs du MCU/du cinoche super-héroique.

Dernière modification par scorpius (06-07-2019 19:33:02)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#283 06-07-2019 21:37:34

Oberon
Section 31

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Je suis ravi que tu reconnaisses le talent de Kirsten dans Fargo, je l'y ai moi aussi trouvée délicieusement insupportable. Et je suis sûr qu'avec un meilleur script, elle aurait pu camper une MJ d'un tout autre niveau. Cela dit, je ne suis guère moins partial que toi à son sujet, vu que cette actrice m'a toujours fait fondre au moindre battement de cils là où elle te donne des envies de la gifler.
Les goûts et les couleurs, mais tu as bien voulu reconnaître que "ce n'est pas une mauvaise actrice", et je ne t'en demande pas davantage. WINK
Revenons maintenant sur Électro, que tu dépeins à raison comme un archétype.
Peut-être que si ledit archétype a été aussi peu utilisé au cinéma, c'est pour de bonnes raisons. Car il pose une construction de personnage plus adapté en comédie que pour étoffer une dramaturgie. Tes exemples sont d'ailleurs éloquents à cet égard, car le Batman avec le Riddler est sûrement considéré comme l'un des plus mauvais, en compétition serrée avec celui où Schwarzy massacrait Mr Freeze pendant que cette chère Uma Thurman échouait lamentablement dans le rôle de Poison Ivy.
Mais quand c'est utilisé dans les Indestructibles, ça passe très bien, sans doute car l'objectif premier est de rendre Syndrome détestable afin qu'on éclate d'un rire jouissif lorsqu'il finit dans une turbine.
Pour Électro, on me demande d'éprouver de l'empathie pour un personnage digne d'un séjour à l'hôpital psychiatrique. Ravi que tu y arrives, mais pour moi c'est impossible, sans compter que c'est une réécriture totale du personnage original pour un gain plus que discutable...
Mais je vois qu'au moins, nous sommes d'accord sur le ratage d'Harry et de sa transformation plus qu'artificielle en Green Goblin.
Cela me donne envie d'écouter ton conseil et de donner une chance à Holland.
Et puis je n'oublie pas que la dernière fois que j'ai suivi une de tes recommandations, j'ai acheté mon jeu vidéo désormais fétiche de 2018. thanks
Je pense donc que je finirai par les regarder... quand ils passeront sur Netflix. tv

Dernière modification par Oberon (08-07-2019 01:08:03)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#284 06-07-2019 22:50:41

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Le Maxwell Dillon de Jamie Foxx est à la limite de la caricature, on est d'accord. Pour moi ça passe, mais je conçois tout à fait que ce soit pas le cas de tout le monde. En revanche, la différence avec Carrey est que Foxx réussi à donner corps à la transformation Dillon/Electro. Son Electro a une présence aussi pesante que menaçante, tout en dégageant quelque chose de vraiment "électrique" et son instabilité psychologique, elle est palpable. Là ou Carrey se contente de recycler les mêmes grimaces en Riddler ou en Nygma (la seule différence étant qu'on lui a teint les cheveux mdr ).

Maintenant, je défends surtout The Amazing Spider-Man 2 pour sa plastique (un des plus beaux blockbusters jamais réalisé en ce qui me concerne) pour la manière dont Webb construit ses morceaux de bravoures, ainsi que pour ses acteurs. Plus que pour son scénario bordélique et parfois stupide (tout le truc à Oscorp c'est à s'ouvrir les veines).

J'espère tout de même qu'un jour on verra un director's cut ou une version longue (le personnage de MJ - incarnée par la talentueuse Shailene Woodley - a notamment été totalement excisée du film). Amazing Spider-Man 2 a connu tellement de changements au cours de sa production (en cela, il est assez semblable au récent Dark Phoenix) qu'il serait probablement possible d'en proposer un montage alternatif très différent.

Dernière modification par scorpius (06-07-2019 22:52:31)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#285 21-07-2019 17:29:17

Pok
membre

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Vu Spider-Man into the Spider-Verse (ou Spider-Man New Generation).

Pour ma part je suis vieille école avec ce perso. J'ai lu les Comics originaux étant enfant (Strange) et c'est sans conteste mon super-héro favori (peut-être même le seul d'ailleurs...), mais je me suis arrêté là sur les Comics (dont je ne suis pas un gros lecteur). Je suis donc sur mes acquis (souvenirs) d'enfant et ne suis pas au fait des développements du Spider-Verse (hormis une vidéo de LinkTheSun sur le sujet qui m'avait un peu mis à jour sur la question).

Bien qu'imparfaite j'ai apprécié la trilogie de Sam Raimi, et je n'ai pas bien compris pourquoi les Amazing sont sortis aussi tôt après. Je n'ai vu que le premier il me semble et, si je reconnais les qualités du film (et puis j'aime beaucoup Sally Field depuis Norma Rae, ce fut une joie de la revoir!) je n'étais sans doute pas prêt à tirer un trait sur Tobey McGuire, Kirsten Dunst et, surtout, à repartir de zéro. Quant au dernier je n'en ai vu aucun et je ne m'intéresse pas vraiment à l'univers Avengers (j'ai décroché à Civil War je crois).

Toujours est-il que j'ai adoré ce Spider-Man into the Spider-Verse. Magnifique, créatif, drôle, riche, intelligent, bien écrit et interprété! Un chef d'oeuvre d'animation dans lequel je me suis laissé entraîner avec grand plaisir. J'ai conscience que je ne capte pas la moitié des clins d'oeils présents, mais certains me parlent tout de même. Le film se joue des codes de la pop-culture, s'en amuse, les détourne (un peu comme Lego, The Movie auquel j'ai pensé une ou deux fois pendant le visionnage), mais toujours avec respect et amour du matériaux de base, des comics originaux, de son esprit (ou du moins de ce que j'en gardais en mémoire, de ce que l'enfant que j'étais en avait conservé)

J'attaque même un deuxième visionnage, ce qui est rare de ma part! Et il m'a presque donné envie de ré-ouvrir un Comics Spider-Man!

Dernière modification par Pok (21-07-2019 17:34:24)


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

Hors ligne

#286 21-07-2019 20:40:25

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Into The Spiderverse est très bien écrit. Il est une bonne variation de l’origin Story et de celle de Spidey.
Lord et Miller sont de bons artisans. Leur éviction de Solo n’en est que plus regrettable et cela rend critiquable ceux qui l’on fait.

En ligne

#287 20-08-2019 23:26:41

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Gros conflit visiblement entre Sony et Disney (pour une histoire de billets verts sans doute) en conséquence Kevin Feige ne supervisera pas les 2 prochains long métrages Spider-Holland.

J'imagine que ça veut dire que les prochains films ne feront pas du tout références au MCU et que le Spider-Man de Tom Holland va intégrer l'univers du Venom de Tom Hardy et du Morbius de Jared Leto et qu'on le reverra plus dans le MCU.

Spider-Man : Far From Home est devenu le plus gros succès de l'histoire de Sony devant Skyfall.

Ca pue...


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#288 21-08-2019 09:59:21

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Sony fait une erreur. Une telle décision va rompre la continuité dont Spidey a besoin. On dirait qu’il n’apprennent pas. Ils préfèrent un succès dont ils engrangeront tous les bénéfices. Faut il encore avoir du succès.
Le prochain Spidey sera clairement un film avec Venom.

En ligne

#289 21-08-2019 10:14:37

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Il est évident que la rencontre Venom/Spidey est dans les tuyaux. Je pense également que vu le succès de Into The Spider-verse une version live doit être à l'étude. Je veux dire, réunir Tobey Maguire, Andrew Garfield et Tom Holland à l'écran, il doivent au moins au minimum y penser (le pauvre Maguire cela dit, il se ferait tellement bouffer par ses co-stars mdr )


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#290 21-08-2019 10:35:51

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

C’était prévisible à des kilomètres à la ronde. Effectivement, les studios ont une logique de studios. Et comme vous, je pense qu’une rencontre Venom / Spidey est dans les cartons. C’est dommage, car pour une fois j’avais plutôt passé un moment agréable devant Far From Home alors que je partais perdant à la base (Scorpius sera content de l’apprendre). Pire encore : j’ai trouvé Venom tellement lamentable que je ne suis même pas allé au bout. Donc bon, le futur de Spidey m’intéresse moins que de me replonger à corps perdu dans l’époque Maguire.

Dernière modification par Prelogic (21-08-2019 10:36:21)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#291 21-08-2019 12:21:15

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Prelogic a écrit :

C’était prévisible à des kilomètres à la ronde. Effectivement, les studios ont une logique de studios. Et comme vous, je pense qu’une rencontre Venom / Spidey est dans les cartons.

Aux dernières nouvelles ça négocie toujours. En gros Disney ne touche que 5% de bénéfices sur les films Spider-Man en dépit du fait qu'ils sont pour ainsi dire conçus en interne et Mickey réclame 50%. Un partage que Sony refuse. Si les 2 studios arrivent à être un peu raisonnable ça pourrait s'arranger. J'aimerai qu'au minimum la trilogie des "Home" puisse finir au sein du MCU et que Holland puisse continuer d'apparaitre dans l'univers. Mais bons, quand il y a autant d'argents en jeu, les désirs des fans, ce n'est pas la priorité...

C’est dommage, car pour une fois j’avais plutôt passé un moment agréable devant Far From Home alors que je partais perdant à la base (Scorpius sera content de l’apprendre).


Tu me fait plaisir, ouais smile

Pire encore : j’ai trouvé Venom tellement lamentable que je ne suis même pas allé au bout.

J'attends de voir ce que Serkis va en faire d'une part (parce que oui, le premier c'était une belle purge) et d'autre part, si je ne suis pas fan plus que cela du personnage, son rapport avec Spidey reste ce qu'il a de mieux à proposer.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#292 21-08-2019 13:30:06

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Moi, du moment que cela permet le retour de Kurtzman sur la franchise, je suis pour!

En ligne

#293 21-08-2019 13:49:27

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Bon toi, tu vas arrêter de troller, hein.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#294 21-08-2019 19:56:14

dl500
TOS Forever

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Ça fait belle lurette que j'ai lâché le mcu et tout le toutim.
Encore un exemple que l'argent prime sur la créativité et le respect des spectateurs...
Affligeant.

Stan Lee a évité de voir ça.
Tant mieux pour lui.

La seule chose qui m'inquiète c'est l'impression de vieillir et de parler comme un vieux c...  wink

Dernière modification par dl500 (21-08-2019 19:57:51)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#295 22-08-2019 10:30:16

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Stan Lee a passé sa vie à tenter de vendre l’idée du MCU ! Avant même les batailles de slip entre Marvel et Sony, c’était déjà la foire d’empoigne. James Cameron lui-même avait été mandaté par Carolco dans un deal avec Marvel en 1991 pour adapter une origin story sur le personnage. Plus d’informations ici.

Mais c’est vrai que Spiderman est un cas un peu à part, qui fait l’objet de toutes les convoitises. Les films de Raimi ont sans doute contribué à relancer l’intérêt pour le personnage, et pour le genre super-héroïque tout court. Il faut dire que grâce aux effets numériques associés à l’animation traditionnelle, on a pas mal libéré la créativité (il me semble d’ailleurs que Spiderman 2 a remporté l’Oscar des meilleurs effets visuels). Personnellement, j'aimerais que Spidey revienne chez Marvel et qu'on en parle plus. Ces négociations interminables font plus de mal que de bien en règle générale.

Mais sinon, ça fait tellement de bien de radoter. Loin de l’hystérie collective ! vomit

Dernière modification par Prelogic (22-08-2019 10:54:42)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

Pied de page des forums