ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#251 05-05-2014 16:43:23

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Buckaroo a écrit :

Tu me parles de tragédie Shakespearienne.. En bon fan du grand William, cette trame aurait du me faire tilter.. Mais non, pas pour Spidey.. Spidey , l'esprit est pur et innocent , un peu comme Star Trek, un peu comme Superman ..
Tu vois  dans le Superman de Donner , on tue Loïs Lane, c'est bouleversant, mais on la réssucite derrière.. Comme la mort de Spock et sa réssurection.. On ne franchit pas une telle limite sans signer la fin de la pureté ,  de l'innocence d'un personnage ou d'un univers.. C'est beaucoup trop radical..
Même extrémiste dans le cas de la mort de Gwen qui sous entend que c'est peut être Spidey qui l'a tué accidentellement.. Je ne sais pas si c'est le cas dans le film en question .

Spider-Man est un super-héros lumineux, mais Il vit dans un monde bien plus "réaliste", je ne crois pas que son New-York soit un lieu entièrement pur, une ville de lumière ou se refléte l'aura d'un dieux... Ce n'est pas Superman & Metropolis, ça n'a jamais été l'intention de Stan Lee. Et la mort de Gwen va dans ce sens.
(Sinon oui, comme dans le comic-book, c'est en essayant de rattrapé Gwen "au vol" que Peter la perd, elle serait morte de toute façon mais ça renforce la tragédie et ce sentiment d'impuissance qui va le hanté avant qu'il ne transforme cela en motivation, en un moteur pour continué à se dépasser).

Oui le fantasme de la plus belle fille du lycée , l'inaccessible pour le tocard Nerd qu'est Peter Parker,..Sous un angle ironique, je pourrais apprécier le coup. Il a enfin la nana que tout les ados rêvent et il la laisse tomber au sens propre comme au figuré ..Orci et Kurtzman sont capables d'un double sens   ironique . C'est le cas dans le film? .. Mais il y a toujours comme un gros problème d'adaptation qui tend à ripoler un personnage déjà bien propre et fade sur lui.
Dans le comics, Gwen ignore qui est Spider-Man, et blâme le tisseur pour la mort de son paternel.. Là , il y avait de la matière noire, humaine à travailler.. Dans le film, Elle sait que Peter est Spider-Man et elle trouve cela cool comme Bella trouve son boy friend  vampires cool... Il est Spidey, tout le monde le déteste, il risque sa vie pour les autres & c'est cool .. On sourit la vie est belle..

Nan, faut vraiment que t'arrêtes avec Twillight... Oui, il lui avoue rapidement son secret (pour le coup, c'était d'un point de vue narratif audacieux) et dans le premier film ça créé un parallèle très puissant avec le père de Gwen  (les 2 hommes de sa vie, risquant leur vie pour le bien commun). Dans cette suite la promesse se met entre eux, comme dans le comic-book le captain Stacy crée une barrière entre Peter et  la femme qu'il aime. Au final ils font le choix de continué à s'aimé, alors qu'ils ne devraient pas et ils vont en payer le prix.

Il n'y a rien de cool, au sens kikoolol dans cette romance, au contraire  elle est de la trempe des grandes histoires d'amours condamnées par le destin.
 

A la fin de Spider-Man 2 , MJ fait le choix d'aimer Peter Parker.. Elle a beau le dire : " go get them Tiger " , la dernière expression de son visage laisse entendre son inquiétude, que l'avenir ne sera pas facile pour leur couple..

Le problème de MJ c'est que justement à la base Peter n'est qu'une soupape de sécrurité, à la fin du premier film elle ne le choisit que parce qu'elle vient de frôlée la mort. Et qu'il représente au-contraire d'Harry, une relation ou elle pourra avoir le dessus. Il n' y a rien de romantique là-dedans, celui qu'elle désire c'est Spider-Man, d'ailleurs dans le 2 c'est ce frisson qu'elle veut retrouvée (embrasse-moi, qu'elle lui dit, en ayant en tête son baisé avec Spidey) et au bout du compte elle le choisit lorsqu'elle découvre sa double identité... Peter Parker, il ne lui reste que des miettes... 

MJ le méprise ?!! .. Attend c'est elle qui fait stopper le bus quand tout le monde se fout de lui , y compris le chauffeur..
Dans le lab, Elle prend la pose pour lui, une pétasse qui le méprise l'aurait envoyer chier.. Elle le défend contre Flash Thompson à la cafétéria.. Le nombre de regard et sourire  attendrissant qu'elle lui envoie..

Non, c'est une histoire d'amour patiemment construite.. A ses yeux, il est le gentil voisin qu'elle connait depuis l'enfance, puis l'ami, le meilleur ami & enfin son amour.. Sauf que lui n'est pas prêt : " de grand pouvoirs impliquent de grandes responsabilités " comme ne peut impliquer ce qu'on aime.. et ça ce n'est que le premier Spider-Man...

Mouais, pour moi MJ joue avec Peter (et vas-y que je fais la pouf' devant ton appareil photo avant de te laché comme si tu n'existais pas) elle ne se tourne vers lui uniquement lorsqu'elle est dans le besoin. Sinon oui, elle préfére se tapée son meilleur pote (après tout il est blindé lol ).
Au mieux Peter, une fois que le fantasme Spider-Man aura perdu de son attrait, est la promesse d'une relation totalement déséquilibrée en sa faveur et c'est ce qui l'intéresse. On peut le voir dans le 3, à quel point elle ne supporte pas que le petit looser soit enfin sous le feu des projecteurs.

Dans les Amazing, tout et emballé , c'est pesé d'avance.. Ils tombent immédiatement amoureux l'un de l'autre, il lui révele immédiatement son identité ( enfin il le fait avec tout le monde on se demande à quoi sert le masque ?!! ) , et rien pour les contrarier.. Pas de rivalité amoureux , ni de poids des conséquences de leur choix...

C'est juste faux, Gwen perd son père, puis elle meurt et Peter perd l'amour de sa vie. Mais à part ça effectivement aucune conséquence...
(C'est vrai que ça aurait été tellement mieux avec un triangle amoureux suicide )

Je plussoie avec Matou, le Buck de 30 ans n'est plus le même que le vieux Buck de 40 ans lol .. On vit des expériences, on apprend plus de choses, on s'ouvre à d'autre idées sur la vie .., La relation Peter Parker/ MJ sur la trilogie Raimi est d'une rare compléxité tout en restant sincèrement naïf , la marque de son réalisateur.. Il y a par exemple beaucoup de Jules et Jim dans leur relations avec Harry Osborn, ça  je ne m'en suis aperçu que beaucoup plus tard..

Ben on en reparle dans 10/15 ans alors smile

Dernière modification par scorpius (05-05-2014 16:52:46)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#252 05-05-2014 17:23:16

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Wouahou, à vous lire sur la trilogie de Raimi, et les rapports amoureux de Peter, j'ai l'impression que vous cherchez de la complexité là où il n'y en a pas... Ou alors vous y retrouvez des traces d'histoires passées de votre vécu...
Elles suivent exactement le schéma narratif navrant de la majorité des histoires d'amour des films et séries grand-public : Approche, concurrence, boucle de [bonheur-dispute-réconciliation], séparation... Et éventuellement on recommence avec un nouveau partenaire, avec le même "schéma gagnant".
On change les protagonistes, leurs caractères, mais c'est presque toujours la même histoire. Et c'est ce qui se passe dans la trilogie Raimi : Je n'y voit ni originalité, ni complexité, et je n'y trouve qu'un peu de réalisme. C'est totalement interchangeable dans n'importe quel univers ou contexte.

Et justement je trouve que c'est beaucoup trop présent dans ces films, au détriment de l'histoire de super-héros qui devrait être centrale.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#253 05-05-2014 21:08:38

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Il te faut t'interroger sur cette boucle. C'est souvent le schéma des amours adolescentes.

Hors ligne

#254 13-05-2014 17:15:34

dl500
TOS Forever

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Les critiques: Ca calme!

http://www.ecranlarge.com/movie_review- ? 205831.php

Spécial duo de choc wink :

http://lci.tf1.fr/cinema/news/the-amazi ? 01541.html

http://www.cinemateaser.com/2014/05/642 ? -chronique

Mad movies:
Construit sans vue d'ensemble, avec pour seul arc dramatique tangible un retournement de situation final annoncé avec tellement d'insistance qu'il ne suscitera aucune émotion (...), le film embrasse son discours girly au point de dresser le spectateur contre ses personnages (...).

Bonne lecture.
wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#255 20-07-2014 03:51:37

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Amazing 2

Rien à ajouter à ce qui a été dit précédemment.
Juste, les deux tacherons à l’œuvre, avec certains dialogues sympas de leur part mais une tendance au effet de manche se voulant spectaculaires alors qu'ils ne sont que cons et prétentieux, exemple : le coup de la révélation de Roosevelt.
La physique est de surcroit bien malmenée.
Enfin leur intro pouvait être sympa et elle fait pourtant pschitt, à cause des clichés de mise en scène, des enjeux bien nuls et même anachroniques! Il y avait mieux à faire avec ces idées. De plus c'est une reprise de leur intro de ST 2009!
Reste la fin de l'arc de Gwen, personnage qui gagne une vérité que le premier opus n'avait pas su lui donner. Mais c'est trop légèrement traité.

Hors ligne

#256 21-07-2014 16:06:39

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Même si pour Kurtzman & Orci leur état de grâce commence à sentir le sapin ( ce qui n'augure rien de bon pour ST3 sad ) .. Faut pas les blâmer non plus pour l'échec de reboot de Spider-Man.
Le premier opus  était tout aussi idiot avec pourtant un grand scénariste derrière le clavier : James " Zodiac " Vanderbilt & des retouche d' Alvin Sargeant ( Spider-Man 2 )

Non la faute d'abord à un petit médiocre réalisateur : Marc Webb qui aurait mieux fait de rester dans la comédie romantique pour bobos..
C'est aussi l'échec des producteurs qui n'ont aucune direction à donner à Spidey.. Le reboot était la plus mauvaise des solutions..
Si Columbia voulait garder le tisseur dans sa toile, c'est pas en rebootant sans cesse le concept tout les 8 ans ..
Il faut faire des Spidey comme on fait des James Bond.. On change le cast principal , on joue avec la formule...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#257 21-07-2014 17:34:02

dl500
TOS Forever

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Tout à fait d'accord.

Maintenant, ce n'est pas la seule franchise de touchée par le besoin d'argent avant la qualité. Il va y avoir les FF, et que dire du reboot recast infligé à Batman depuis 25 ans.
8 films: 5 acteurs... sad

Attention, le prochain Thor sera une femme! C'est la nouvelle sur les Avengers. Et un crossover aussi avec les Gardiens de la galaxie...

Le problème de Spidey, c'est que ce reboot n'apporte rien, il ne fait que surfer sur ce qu'on a déjà vu à l'écran, transposé dans son univers.
Le Dark n' gritty, le personnage torturé sur sa condition, etc...
Franchement, continuer la série de Raimi aurait été bien plus judicieux, et c'était quand même plus coloré, et ça se passait de jour.

Ce second opus a en plus le problème d'être écrit par les 2 casseroles tâcheronnes. Comment peut-on réellement penser qualité au vu de leur CV sérieusement?

Dommage parce que le casting était lui de premier choix. Les 2 acteurs sont au top, mais on sait que c'est la dernière fois qu'on les voit ensemble, la jolie blonde disparait à la fin de celui-ci. (non ce n'est pas un spoiler, même les bandes annonces ne l'ont pas caché)

Dernière modification par dl500 (21-07-2014 17:35:11)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#258 23-07-2014 22:43:34

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Ca s'éclaircit sur le front de la franchise "Amazing" puisse que Sony vient de confirmer la sortie du spin-off Sinister Six pour 2016, tandis que The Amazing Spider-Man 3 sortira quand à lui en 2018.

Sony fait donc le ménage en éjectant Orci, en laissant à Marc Webb un délai des plus raisonnable pour finir dignement sa trilogie et en mettant au placard - du moins pour le moment - le spin-off Venom de Kurtzman.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#259 24-07-2014 09:20:39

mypreciousnico
_________

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Toujours pas vu Amazing Spider-Man 2, je l'ai raté en salles. En revanche c’est vraiment une super nouvelle que Orci et Kurtzman partent de la franchise. J'aime bien cette version de Spidey et si on laisse plus de temps à Webb, c’est très bien smile

Hors ligne

#260 09-11-2014 00:01:23

IMZADI
Memory Alpha

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

IMZADI a écrit :

Spiderman amazing 6/10
Plutôt sympa, au moins je suis allé au bout contrairement aux films II & III.
Juste le passage où il fait sa racaille, complètement ridicule.

mypreciousnico a écrit :

Salut Imzadi smile

IMZADI a écrit :

Spiderman amazing 6/10

Le premier ou le second ?

Tu sais bien que niveau super-héros j'ai toujours 2 ans de retard!

scorpius a écrit :

Vu qu'Imzadi évoque le passage ou Peter "fait sa racaille" ça doit être le premier film. J'ai bien aimé ce passage moi, avoir un Peter qui perd ses nerfs avant de "cacher" cette colère et sa frustration derrière le masque et son comportement blagueur, c'était brillant !

Pas du tout ressenti ça ! Donc un ado dans la souffrance est en mesure du jour au lendemain de contrôler ses émotions ? C'est la 1ère fois que je vois un non-Vulcain atteindre le kohlinar' devil ce pétage de plomb ne m'a pas semblé être une transition... c'était chiant !


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#261 13-12-2014 18:15:42

dl500
TOS Forever

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Ca sent le pâté pour l'araignée...

http://www.unificationfrance.com/article36156.html

http://www.unificationfrance.com/article36258.html


Mais elle se rapproche de plus en plus de Marvel.

Visiblement c'est l'unanimité contre le scénario...peut-être une des raisons pourquoi ST 13 est en révision.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#262 07-06-2019 13:13:51

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

#TeamRaimi

spiderman-doc-ock.jpg

J’ai véritablement débuté ma culture comics à partir des années 2000 avec les films de Sam Raimi et les X-Men de Brian Singer, qui sont arrivés à la même époque. C’est là que j’ai commencé à me taper les intégrales Marvel, ce qui m’a permis aussi de mieux comprendre les choix opérés dans les adaptations cinématographiques, et plus tard dans le MCU. Avant pour moi, Spiderman était un héros nébuleux, je ne savais rien de ses origines et je crois même que je n'accordais qu'un intérêt poli au genre. Comme tout ceci a bien changé depuis...

Je ne sais pas si je manque d’objectivité mais pour moi, les 10 premières années avant le rachat de Marvel par Disney nous ont donné quelques très belles choses. Quand Singer s’emparait de la question de la différence à travers la figure du mutant, Raimi nous livrait une adaptation très personnelle et touchante de Spiderman. Une adaptation dans laquelle je me retrouve complètement. Finalement, je rejoins Buckaroo lorsqu’il dit qu’on s’en fout un peu de l’enveloppe : ce qui compte, c’est le cœur. Peter Parker peut avoir construit sa toile ou la faire sortir de ses mains par magie, ce qui compte c’est que le Sam Raimi gamin des années 1960 devait s’amuser à jouer dans son jardin à lancer des toiles imaginaires. Comme, sans aucun doute, bon nombre de gamins à travers les âges. Et c’est ce qui transparait, pour moi, à l’écran. Raimi a su extraire du comic-book d’origine toute la substance puérile du personnage, au sens positif du terme.

De la même façon, même si j'adore les premiers essais conceptuels pour le look du Boufon Vert, l'armure « Bioman » ne m'a jamais dérangé. Je la trouve même plus crédible si on part du principe que Norman Osborn travaille pour les militaires. Et il faut dire que de ce point de vue là, on part de loin : les comics d'origine ne nous renseignent pas davantage sur la cause qui a poussé Osborn à bidouiller une formule magique. Comme d'habitude avec Stan Lee : il faut éviter de se poser trop de questions : le méchant est stupide, obsédé par le nucléaire, et doit impérativement muter en quelques cases pour arriver rapidement aux premières pages de "Pif Paf Pouf".

La figure du Héros de Raimi m’inspire davantage que ce qui s’est produit par la suite, et qui ressemble davantage à un montage financier de crise pour continuer à disposer de droits. Contrairement à Scorpius et Nico, la prestation de Garfield ne m’a pas convaincu (hormis les blagounettes qui manquent dans les films de Raimi, c’est vrai). C’est pire pour Tom Holland, que je trouve malheureusement transparent et qui ne sort pas grandi par des confrontations avec des méchants de seconde zone. La faute aussi à des tractations de dernière minute entre Marvel et Sony pour intégrer aux forceps un personnage qui aurait tout simplement mérité une « Origin Story » dans les règles de l’art (du coup, on se demande si les films avec Garfield ne sont pas en trop).

Oui, les premières années de Parker dans les comics donnent à voir une évolution du personnage, et il commence petit à petit à se faire respecter par Flash Thompson et son entourage, même si c’est quand même laborieux. En réalité, Parker est coincé par son identité secrète qui ne correspond nullement à la réputation qu’il doit se trainer au quotidien. Et même quand il bat Thompson en combat singulier, tout le monde pense à un heureux malentendu pour lui. Bref, Raimi a sans doute voulu retranscrire cette période de galère du héros, obligé de cacher sa double identité pour protéger ses proches.

Tout est « pulp » dans le film de Raimi, rien n’est jamais grave même dans les pires moments. Même J.K Simmons, qui s’est littéralement accaparé le personnage, reste drôle face à un Parker poussé au fond du trou. Bref, du côté de l’homme araignée, j’attends toujours une adaptation inspirée parce que depuis 10 ans, c’est un peu le désert affectif.

Dernière modification par Prelogic (07-06-2019 13:48:16)


giphy.gif

Hors ligne

#263 07-06-2019 13:39:23

mypreciousnico
_________

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Pour être honnête, je ne déteste absolument pas les Spider-Man de Raimi. Certes le premier vieilli mal et le troisième est foutraque, mais le second est un chef d’œuvre que j'adore.

Soyons clair, c’est hautement imparfait, il y a des choses horribles dans cette trilogie (le bouffon San Ku Kai, la prestation pleurnicheuse de Macguire, la multiplication des adversaires dans le 3...), mais aussi des choses formidables (la prestation incroyable de J. K. Simmons, certaines images vraiment iconiques, l'aspect précurseur dans le genre Superhéros au cinéma, les destins tragiques de Octopus et de l'homme sable...).

Cependant, je déplore ce que Raimi a fait du personnage de Parker et je déteste cordialement sa Marie-Jane, j'ai également du mal avec les choix esthétiques. Mais globalement cette trilogie est convenable.

Concernant le diptyque Amazing Spider-Man, j'aime beaucoup le premier, que je trouve inférieur au deuxième opus de Raimi, mais excellent tout de même. La prestation de Garfield est excellente et j'adore ce que Webb a fait de Parker ET de Spider-Man (les mouvement notamment). Le méchant est en outre très bien campé et tragique (comme Octopus, c’est un méchant qui n'en est pas vraiment un).

En revanche, le second est une bouse infâme que je déteste du début à la fin et sur tous les aspects (écriture calamiteuse, photo, SFX...) sauf, encore une fois, la prestation de Garfield.

Quant à Spider-Man Homecoming, comme je l'écrivais à côté, je trouve le film très mauvais, et sans personnalité (c'est un énième opus du MCU quoi). En revanche, j'aime beaucoup la fraicheur de Tom Holland, sa candeur d'adolescent et la relation père/fils avec Stark. Tout le reste...

6 films (bientôt 7), 3 interprètes, 3 versions de Spider-Man très différentes. Au final c’est assez intéressant.

Classement films Spider-Man :

1 - Spider-Man 2
2 - Amazing Spider-man
3 - Spider-Man 3
4 - Spider-Man
5 - Spider-man : Homecoming
6 - Amazing Spider-man 2

Hors ligne

#264 07-06-2019 14:01:39

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

La trilogie de Raimi est le croissement involontaire et contre-nature entre un Sentai japonais, une télénovela brésilienne et une parodie de Mel Brooks. Quand au Peter Parker/Spider-Man de Maguire, il est à Spidey ce que Dark Helmet est à Darth Vader... Quoi que la comparaison n'est pas entièrement juste, Rick Moranis a infiniment plus de charisme que Tobey Maguire.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#265 07-06-2019 14:18:04

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Moi j’aime bien la prestation de Kirsten Dunst. C’est juste l’incarnation parfaite de la fille d’à côté qui alimente la personnalité déjà névrotique d’un Peter Parker au comble des réjouissances libidinales adolescentes. Bref, elle me fait guiliguili au ventre cette Mary Jane Watson… Ça me fait revenir bien des années en arrière pour ma part #Collège razz

Quant au « charisme » de Peter Parker, on lui demande juste d’être un adolescent moyen, c’est-à-dire : gauche, mal assuré, angoissé à l’idée-même de sortir pour prendre le bus, et qui jette son dévolu sur une pauvre fille qui n’a rien demandé (charmante au demeurant, mais pas spécialement bombasse dopée aux UV). Tobey Maguire avait plus ou moins bien compris que Peter Parker était un syndrome, sans pour autant être un attardé mental. Avec la prestation d’Andrew Garfield et sa lèvre inférieure pendante, j’ai le sentiment que Garfield veut surjouer un handicap moteur. Alors que Peter Parker n’a aucun problème particulier à ce niveau, il est juste geek et renfermé. Et quand en plus on apprend qu’il copie les formules de son père pour aller les refiler au Docteur Connors, le mythe de l’adolescent surdoué s’effondre.

Je crois qu’avec TASM, on a voulu mélanger l’ADN de DC Comics et Marvel, en profitant du succès des films de Nolan. Grave erreur : Spiderman n’est pas Batman et New-York n’est pas Gotham City. Spiderman est un personnage un peu crétin, mais profondément gentil et serviable, qui a simplement des soucis avec les filles à l’école et qui souhaiterait être un peu plus populaire. Si le mythe de Batman a été forgé par le décès violent de ses parents sous ses yeux, Peter est orphelin et on ignore tout de ce qui est arrivé à ses parents durant les premières années. Il est d'ailleurs parfaitement pris en charge par son Oncle et sa Tante qui le couvent un peu trop. Bruce Wayne est littéralement obsédé par l'image qu'il se fait de ses parents, quand Peter Parker a besoin de s'émanciper de l'image que l'on se fait de lui.

scorpius a écrit :

A moins d'être un geek puceau de 40 balais (ou un adolescent mal dans sa peau) je vois pas comment on peut accrocher à ce personnage.

Ca volait haut les commentaires en 2012 dites moi mdrno

************

*Mon Top Spiderman :

Spiderman 2 (2004) (19/20) >> Le noyau nucléaire de la vie de Peter Parker : des problèmes au travail, avec ses amis, sa Tante n'a pas les moyens de payer son loyer mais lui donne quand même un billet de 10 dollars pour son anniversaire, il a un appartement pourri, les voisins font du bruit, il n'arrive pas à se payer. Sam Raimi avait tout compris.

Spiderman 3 (2007) (17/20) >> Peter n'est jamais aussi bon que lorsqu'il a des problèmes. Sauf que désormais, il va lui falloir penser aux autres avant de penser à lui et vouloir se faire justice. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, à commencer par le pardon de l'âme. Une conclusion relativement honnête. Un Spiderman 4 paraissait dès lors superflu.

Spiderman (2002) (15/20) >> L'environnement conceptuel peu crédible et assez crétin (dans le genre Bioman justement) a tendance à fragiliser l'ensemble. Mais la petite araignée du quartier commence déjà à tisser sa toile. Au final, simple et touchant.

The Amazing 2 (2014) (13/20) >> Un film sombre, désespéré qui n'accorde que peu de principes aux relations amicales et amoureuses. L'art conceptuel autour du Bouffon et du Rhino sauve ce film de l'oubli, mais à peine.

The Amazing (2012) (11/20) >> Un film qui mériterait de se prendre un peu moins au sérieux (un comble, tant les vannes fusent et font parfois mouche >> « Vous voulez pas qu’on se parle avant ? Non ? Bon ben vala pour vous ! *Pfuiiit* »).

Homecoming (2017) (11/20) >> Dommage que ce film ne profite pas d'une Origin Story. Parce qu'on ne comprend pas pourquoi Spiderman débarque comme un cheveux sur la soupe dans un univers déjà balisé par des litres de testostérone. Mais comme d'habitude, tout ceci est probablement lié à des questions de droit.

Dernière modification par Prelogic (07-06-2019 16:35:30)


giphy.gif

Hors ligne

#266 07-06-2019 17:31:27

mypreciousnico
_________

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

scorpius a écrit :

Quand au Peter Parker/Spider-Man de Maguire, il est à Spidey ce que Dark Helmet est à Darth Vader...

mdr

Prelogic a écrit :

Parce qu'on ne comprend pas pourquoi Spiderman débarque comme un cheveux sur la soupe dans un univers déjà balisé par des litres de testostérone. Mais comme d'habitude, tout ceci est probablement lié à des questions de droit.

Je ne pense pas que ce soit une question de droits. D'autant que c’est une coprod Marvel/Sony, donc tous les droits pour faire ce qu'ils veulent (les droits d'exploitation ciné à Sony et la propriété du personnage original et toutes ses histoires à Marvel). Il est probable que Marvel est parti du principe (pas con sur ce coup là) que les spectateur s'étaient déjà fadé deux Origin Story sur un personnage par ailleurs très connu. Parce que bon, la mort de l'oncle Ben / "un grand pouvoir..." c’est bon on a compris.
Ceci dit d'un côté c'est dommage, parce que chez Marvel ils sont super forts pour les Origin Story.

Hors ligne

#267 07-06-2019 17:41:26

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Prelogic a écrit :

Ca volait haut les commentaires en 2012 dites moi mdrno

Je peux pas m'empêcher de troller les films de Raimi (sorry). Evidemment ce commentaire en particulier est à prendre au 36ème degré. Un peu comme le cinoche de Nolan, dès que l'occasion se présente, je peux pas m'empêcher de balancer une saloperie.

Pour l'absence d'Origin's Story sur Homecoming, je partage entièrement l'avis de Nico. Ca donne au film un élan tout autre, j'ai la chance d'avoir totalement adhèrer. Puis comme Tony sert de figure paternelle/inspiratrice pour le Peter du MCU, Ben aurait été redondant.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#268 07-06-2019 22:27:39

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Prelogic a écrit :

Ca volait haut les commentaires en 2012 dites moi mdrno

Que veux tu, c’était l’année de la fin du monde. YOLO commentaire.

Hors ligne

#269 03-07-2019 20:23:26

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Spider-Man : Far From Home

C'était super ! Alors je partais un peu en terrain conquis, dans la mesure ou j'aime beaucoup "Homecoming" et que je trouve Holland formidable. Pas aussi définitif que Andrew Garfield, mais la prestation de ce dernier est à mes yeux la plus aboutie de l'histoire du cinéma super-héroique (avec celle de Reeve en Sup'). Je veux dire, j'ai un paquet de réserves en tout genre sur Amazing 2 , n'êmpeche que rien que sa performance me permet de revoir le film plus ou moins régulièrement. Il aura réellement donné vie au personnage de façon bluffante...

Pour en revenir à FFH, je trouve impressionnant qu'après un film aussi important que Endgame, Marvel livre dans la foulée un film aussi solide. Il est frais, plein d'énergie et de bonne humeur, l'humour est super (Jon Favreau apporte une touche humoristique très naturelle, de même que les enseignants pas très dégourdis de Peter mdr ). Puis surtout le scénario est très habile, plein de surprises et perso me redonne sans problème envie  de replonger dans le MCU pour les 10 prochaines années. J'ai pas de doute que j'aurais mon lot de frustrations et de déceptions, mais ouaip, malgré tout je suis repartis pour un tour sans souci.

J'ai pas envie de spoiler les surprises qu'offre le scénario mais pour revenir sur l'écriture, c'était joliment maitrisé. Le grand "twist" ne m'a pas surpris (parce que je connais Mysterio et que la mise en place est assez explicite) mais on comprend aisément pourquoi les personnages se font avoir. Pourtant après la s8 de GOT, je suis honnêtement plus que dégouté par les histoires qui reposent ou fonctionnent grace à la stupidité des personnages. Mais là, c'est naturel. Peter, sa caractérisation, elle est "frustrante" mais elle est réaliste. Il a juste 16 ans, un poid incommensurable sur ses épaules, un sérieux cas de complexe d'infériorité et il est amoureux. Tous ces sentiments difficiles l'amènent à faire une connerie monumentale et j'ai marché sans problème. En fait c'est une illustration du thème central autours du quel est construit le personnage : "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" versant, Peter/Spidey choisit de rejeter ses responsabilités, infiniment plus convaincante que le piteux Spider-Man 2 de Raimi (je suis totalement incapable de comprendre le culte autours de cette affreuse croute).

Le casting aide également énormément à crédibiliser le scénario. Jake Gyllenhaal est un choix de génie. Il est tellement versatile qu'il arrive sans souci à vendre tous les aspects de son personnage. Ca va du côté très altruiste/sacrificiel/inspirant à d'autres que je ne vais pas spoiler. Un preuve de plus que niveau casting le MCU ne se plante quasiment jamais. J'ai également adoré la petite Zendaya, elle est adorable et son alchimie avec Holland est palpable. La romance est très réussie, c'est touchant, ça sonne juste et le personnage de MJ dégage quelque chose de très "concret" dans sa relation avec Peter. Je préfère à choisir la mélancolie bouleversante du diptyque de Webb, mais c'est infiniment plus convainquant que l'angoisse sentimentale  perpétuelle de la trilogie Raimi.

A noter que le film reprend à son compte un élément important de la trilogie Raimi, l'un des seuls à peu près acceptables (l'acteur est très bon, mais ce qu'en fait Raimi est aussi grotesque que caricatural et over-the-top) curieux donc de le voir évoluer dans le MCU (si son implication ne se limite pas à ce seul caméo). A noter qu'il est absolument indispensable de rester pour les 2 scènes post-génériques. La première est véritablement la conclusion du film (et qu'elle prenne cette forme - post-générique - c'est un peu scandaleux) et promet un troisième volet absolument énormissime (le troisième volet des aventures de Spider-Holland, je l'attends déjà de pied ferme)

Quand à la seconde, elle justifie pleinement la crédulité de Fury de façon aussi simple que géniale et les implications pour le futur du MCU sont démentes. Pour revenir vite fait sur l'humour, j'ai bien aimé que l'exploration des conséquences de la disparition/réapparition de la moitié de l'humanité soit essentiellement traitée à travers la perspective de l'entourage adolescent de Peter. Ca évite d'avoir une touche très sérieuse/dramatique qui après Endgame aurait été redondante.

Visuellement c'est absolument superbe. Très coloré, les décors européens sont parfaitement mis en valeurs, il y a quelque chose de très exotique à voir Spider-Man dans de tels environnement. Le personnage est évidemment très lié à New-York et c'était un risque que d'aller dans une telle direction, mais ça marche. Les séquences mettant en scène les illusions de Mysterio sont quand à elles fantastiques ! D'une virtuosité folle, en fait ça rappelle carrément les meilleurs passages des jeux "Arkham Asylum" avec Scarecrow et c'est un sacré compliment de ma part (je vénère ces jeux).

Mon classement des films Spider-Man :

- The Amazing Spider-Man - 8/10
- Spider-Man : Far from Home - 8/10
- Spider-Man : Homecoming - 7/10
- Spider-Man : Into the Spiderverse - 7/10
- The Amazing Spider-Man 2 - 5/10
- Spider-Man - 3/10
- Spider-Man 2 - 2/10
- Spider-Man 3 - 1/10

Dernière modification par scorpius (03-07-2019 22:57:18)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#270 03-07-2019 23:00:50

matou
modérateur

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Quid de Spider-Man Strikes Back et Spider-Man: The Dragon's Challenge.

Hors ligne

#271 03-07-2019 23:07:59

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Jamais vu oops

Pas spécialement pressé non plus de combler cette lacune mdr


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#272 04-07-2019 00:51:32

Pok
membre

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

J'avais vu le premier au cinéma à l'époque, il m'avait beaucoup marqué (par contre la musique reste un peu...) et je découvre les deux autres (ainsi que la série) avec grand plaisir! (Mais c'est Keiko O'Brien!)

Flash required

Flash required

Flash required

Dernière modification par Pok (04-07-2019 04:24:28)


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

Hors ligne

#273 04-07-2019 10:18:24

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Je n’ai pas encore vu ce Far From Home et si je dois y aller pour boucler la phase 4, ce sera à reculons. En lisant la critique de Scorpius, je comprends mieux où se situe le point de divergence entre nous : depuis l’ère Garfield, on a perdu de vue le caractère central de la moral de base et ses implications : « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». J’avais écrit à l’époque pour TASM2 que je ne comprenais plus ce qui motivait Peter Parker à demeurer Spiderman, au-delà de son hyper-médiatisation. Au final, les chois égoïstes de Peter dans les films de Marc Webb finissent par provoquer sa perte, alors que Sam Raimi avait une vision beaucoup plus positive et naïve de l’attachement amoureux. Mais il fallait absolument se détacher de l’Origin Story et « poursuivre », voire exploiter l’univers Ultimate. C’est ce qui s’est passé avec les films de Tom Holland et personnellement j’aurais tendance à le regretter. D’autre plus qu’à mon sens, Tom Holland méritait tout à fait son Origin Story à lui.

Je suis très conservateur dans ma relation avec ce personnage, ce qui explique sans doute mon intérêt relatif pour les films les plus récents. Je trouve que Sam Raimi avait parfaitement compris que l’univers de Peter était un soap. Rien de plus, rien de moins. Je suis en train de terminer l’année 1967 et on y trouve, près de 5 ans après les premières aventures de Peter, les mêmes tourments mélancoliques et niais des débuts. Peter n’arrête pas de chouiner que la vie n’est pas facile, qu’il hésite entre MJ et Gwen, il ne sait pas s’il pourra aller à la boom du lycée parce qu’il a un rhume et que ça l’empêche de combattre le Rhino, il jette son costume dans la poubelle parce Jameson est trop médisant, bref… On retrouve absolument cette ambiance dans les films de Sam Raimi. Je dirais même, à la virgule près. Au-delà, les choses ont tendance à se répéter même si la version ultimate apporte des clés de lecture intéressantes (notamment la relation entre Peter et la figure paternelle de Tony). Je trouve juste que les films les plus récents manquent de cette dimension « artisanale » et très personnelle qui faisait le charme du Raimiverse. Pour moi, Sam Raimi c’est un peu mon Père Castor à moi, quand Marc Webb et les autres dont j’ai déjà oublié le nom semblent privés de tout relief face à l’exploitation systématique de l’image de marque.

Dernière modification par Prelogic (04-07-2019 10:21:21)


giphy.gif

Hors ligne

#274 04-07-2019 12:40:38

scorpius
Nowhere Man

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

Prelogic a écrit :

Je suis très conservateur dans ma relation avec ce personnage

Je peux comprendre. J'ai le même type de relation avec Superman. Je peux apprécier des histoires qui ont une approche radicale sur le personnage (All Star Superman ou Red Son, ça compte parmis mes oeuvres préférés) mais dès qu'il s'agit de moderniser le personnage, dans le seul but de le moderniser, je décroche.

Je pense tout de même que Sup' a quelque chose de profondément intemporel qu'on ne retrouve pas chez Spidey. La trilogie Raimi, déjà en 2002, alors que j'étais qu'un gamin je trouvais le traitement du personnage, de son entourage et de son univers aussi HS que anachronique et ça ne s'est pas amélioré avec les années... Je pense que ça résulte du fétichisme de Raimi pour les années Lee/Dictko, qui ont d'immenses qualités, mais qui en terme d'exploration de relations amoureuses sont souvent hautement caricaturales (avant Marvel, Stan a écrit pas mal de comics à l'eau de rose qui s'addressent à un public bien particulier et ça se ressent sur son run sur Spidey). Et Raimi tombe en plein là-dedans : la romance à l'eau de rose bien chiante et comme en plus il confond naïveté avec niaiserie pure et simple, c'est dur.

Je trouve que pour le coup, les maladresses entre Peter & Gwen chez Webb ou Peter & MJ chez Watts, ça transpire de cette naïveté, sans que ce soit jamais caricatural et le traitement est très différent dans un cas comme dans l'autre. Chez Webb, il y a cette profonde mélancolie très "Sundance", là ou Watts est dans le "feel good movie" (Far From Home est quasiment littéralement un road trip/film de vacance à travers l'europe).

Il y a une identité indéniable qui se dégage de ces oeuvres. Ce ne sont pas juste des exploitations de la marque Spider-Man.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#275 04-07-2019 13:23:25

Prelogic
Legaliste

Re : Spider-Man : le topic Amazing !

J’aime aussi beaucoup Superman. En tout cas, le Superman de mon enfance, autrement dit Christopher Reeves. Je crois d’ailleurs que c’est mon super héros préféré. D’ailleurs, j’ai exactement le même malaise avec Henry Caville : comparez les 2 premiers films de Richard Donner avec celui de Snyder, il y a un monde – et ce fossé qui sépare ces deux Amériques peut être représenté par le fétichisme exacerbé et morbide pour les attentats du 11 septembre. Superman doit désormais constamment se justifier auprès d’une opinion publique de plus en plus cynique et réactionnaire qui validait pourtant autrefois l’arrivée opportune de cette figure neo-christique sur Terre. Superman n’est plus bienveillant pour le genre humain : il devient égoïste et doit se débattre pour exister dans une société qui ne veut pas de lui.

J’ai l’impression qu’il se passe la même chose avec Spiderman. On veut lui rajouter sur les épaules la crise existentielle vécue par la société ultra-libérale, alors que la figure du super-héros reste figée dans le temps avec ses propres problèmes à résoudre. Superman a vocation à inspirer la société, pas à la diriger. Il en va de même pour Spiderman.

Tobbey Maguire jouait assez bien l’adolescent qui a encore un pied dans l’âge ingrat, possédé par un complexe pré-pubère. Avec les prestations d’Andrew Garfield et d’Emma Stone, j’ai le sentiment d’avoir face à moi des adultes qui imitent des comportements de jeunes. Emma Stone n’est pas crédible pour moi. Par contre, Tom Holland me semble davantage proche de la prestation de Maguire, même s’il interprète une version 2000 : Holland est malin, rapide et perspicace, et il est aussi un peu crétin sur les bords. Le cocktail paraît bon, c’est tout le reste qui me paraît hautement artificiel, malheureusement. La faute peut-être à la structure même du MCU, qui ne laisse qu’une marge de manœuvre limitée pour explorer des idées conceptuelles.

Du coup oui tu as compris ma difficulté : je suis très proche moralement du duo Lee / Ditko puis Romita Sr. Et si tu as le sentiment que Lee verse dans la caricature, j’aurais tendance à dire qu’il avait très bien cerné les ados de l’époque, et par ricochet les adolescents tout court !

Dernière modification par Prelogic (04-07-2019 13:25:28)


giphy.gif

Hors ligne

Pied de page des forums