ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Crédits officiels :
- Histoire : Gene L. Coon
- Dialogues : Oliver Crawford
- Réalisation : Jud Taylor

Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [20%])

    20%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [10%])

    10%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [10%])

    10%

  4. 7 (bon)(voix 2 [20%])

    20%

  5. 6 (correct)(voix 1 [10%])

    10%

  6. 5 (passable)(voix 1 [10%])

    10%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [10%])

    10%

  9. 2 (raté)(voix 1 [10%])

    10%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 10

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 26-09-2012 13:17:59

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Étant donné que ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield et ST ENT 03x12 Chosen Realm sont devenus largement indissociables, voici la suite d'un débat qui a débuté (et même avant)... wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#3 26-09-2012 13:53:24

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Yrad a écrit :

Alors que la fin de ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield est aussi ridicule qu'anti-trekkienne. Bele et Lokai ne tirent aucune leçon de l'anéantissement de Cheron et continuent leur querelle immature de gamins. Et alors, au lieu d'être saisi par le drame, le spectateur a juste envie de rigoler...

Mais il faut en rire justement !!! C'est une farce satirique .. C'est du Lewis Carroll !! De la Fontaine !!

Mais ce n'est pas une leçon de morale à l'encontre de Bele et Lokai . Ils sont tout les deux irrécupérables comme le dialogue que j'ai cité plus haut le prouve .. Toi et Manny Coto n'avaient rien compris à Let That Be Your Last Battlefield .. C'est juste un constat.. Kirk et Spock pourtant que tout oppose, nous démontre que l' humanité a dépassé le stade de Bele et Lokai , cela les consterne même..
parce que Bele et Lokai c'est de la folie pure sans espoir de retour...

& c'est pourtant toi qui me pointait le regard pessismiste de Star Trek sur la condition humaine.

Là la rédemption est possible, malgré les atrocités commises :
Et je ne pense pas qu'un extrémiste pourrait "trouver la lumière" comme Dj'amma dans Chosen Realm , ou alors c'est une sucrette d'extrémiste. Une parodie pour rassurer la ménagère de moins de 50 ans.
Voilà ce que nous dit Chosen Realm : les extrémistes vont finir par se calmer devant le fait accomplit .. Non , ils ne sont pas prêt de se calmer nous dit Let That Be Your Last Battlefield .

Et en la circonstance, je n'ai pas attendu de découvrir ST ENT pour trouver ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield mauvais ! Ce dernier est en fait l'un des cinq/six épisodes foireux de la série originale

& c'est pourtant l'épisode le plus symbolique de TOS.. sad
qu'on se remémore avec un sourire qui illumine le visage : Ah Bele & Lokai  ! les Aliens avec un visage noir d'un côté et blanc de l'autre ! La Série Originale !  :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/7/7b/STLastBattle.jpg

Frank Gorshin !!.. Pas un de ces pélots de Triannons n'arrivent à ce cheville, ni l'intensité irradiante de son jeu ..

Je vendrais pas mon dernier champ de bataille  devil pour tout les royaumes élus du monde ! pray


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 26-09-2012 16:16:33

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Buck je te suis sur cet épisode TOS.

On devrait transférer cette discussion d'ailleurs dans la rubrique de cet épisode.
Au delà des apparences (effectivement "grossières") le fond de cet épisode est bien plus profond qu'il n'y parait. Et il reste un des classiques de la série TOS.
Ce n'est pas mon préféré mais ce n'est pas non plus le ratage risible évoqué plus haut.
En cela "the way to eden" est bien plus mauvais!


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 27-09-2012 12:20:11

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Buckaroo a écrit :

Mais il faut en rire justement !!! C'est une farce satirique .. C'est du Lewis Carroll !! De la Fontaine !!

Désolé, mais je ne peux pas rire de bon cœur de l'extermination d'une civilisation entière ! Et je n'apprécie pas qu'une œuvre me pousse à rigoler – malgré elle (et malgré moi) – de quelque chose d'aussi dramatique.

Alors bien entendu, la "solution joker", c'est de se dire que tout ça c'est de la fiction, du symbole, de la blague, et que personne n'est vraiment mort dans l'histoire. Seulement je fais partie des spectateurs qui CROIENT à l'univers ST ! Et croire est un impératif élémentaire de la suspension d'incrédulité. Sans quoi autant fermer définitivement la page Star Trek et regarder uniquement l'actualité. sad

Quant à Lewis Carroll et La Fontaine, ils ne traitaient pas de génocides ni ne bâtissaient des univers cohérents. Et leurs célèbres pasquins n'étaient tenus à aucune consistance envers une structure préétablie.

Il n'est pas possible de juger ST TOS à la manière de The Outer Limits ou de The Twilight Zone.

Buckaroo a écrit :

Mais ce n'est pas une leçon de morale à l'encontre de Bele et Lokai . Ils sont tout les deux irrécupérables comme le dialogue que j'ai cité plus haut le prouve .. Toi et Manny Coto n'avaient rien compris à Let That Be Your Last Battlefield .. C'est juste un constat..

Eh, mais d'où sors-tu que je n'ai rien compris à ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield ?!! eek
C'est un épisode que je pratique depuis trente ans ! Je le connais pas cœur et je l'ai défendu par "fierté trekkienne" face à des dizaines et dizaines de personnes qui le tournaient en ridicule. Alors je suis payé pour le comprendre à la perfection dans tous les sens possibles et imaginables… p

Buckaroo a écrit :

Kirk et Spock pourtant que tout oppose, nous démontre que l' humanité a dépassé le stade de Bele et Lokai , cela les consterne même..
parce que Bele et Lokai c'est de la folie pure sans espoir de retour...

Le gros hic, c'est que Bele et Lokai ne correspondent en rien à ce par quoi l'humanité est passée... wtf

Encore une fois, je comprends parfaitement ce que les auteurs ont cherché à montrer, en forçant à mort les traits afin d'en tirer une fable, une mythologie, une parabole, une satire, et tout ça tout ça…
Mais cela ne change rien au fait que je ne peux pas adhérer à la manière et au propos. Car c'est juste une négation de ce que tout ce que je sais de la psychologie et de la sociologie de la haine, de la xénophobie, et du racisme…

Bon, si ce ne tenait qu'à moi, je fermerais volontiers les yeux. Nous sommes après tout entre trekkers complaisants envers nos séries ST favorites. wink
L'ennui, c'est que je ne peux pas ignorer les effets dramatiquement contreproductifs de ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield sur un public non TOSien (cf. mon post précédent) ! C'est tout de même une chose à considérer dans le jugement que l'on porte sur un épisode supposé délivrer un message universel ! Car si ledit message provoque statistiquement l'effet inverse de ses intentions, il y a tout de même un défaut quelque part.
D'ailleurs, il suffit d'aller sur n'importe que site de notation américain (genre Geos.tv), et l'on constate que Let That Be Your Last Battlefield fait généralement partie des dix (voire des trois) épisodes les moins aimés de la série originale.

Buckaroo a écrit :

& c'est pourtant toi qui me pointait le regard pessismiste de Star Trek sur la condition humaine.

En effet. Mais à condition que la crédibilité contextuelle et/ou la justesse psychologique soient au rendez-vous !
Lorsque ST TOS 01x23 A Taste Of Armageddon et ST TOS 03x04 The Enterprise Incident relativisent l'utopie trekkienne à la manière de ST DS9 (le General Order 24, les manœuvres sournoises de Starfleet), lorsque ST TOS 01x27 Errand Of Mercy renvoie dos à dos les "gentils" et les "méchants", lorsque ST TOS 03x12 Plato's Stepchildren viole littéralement les héros, lorsque ST TOS 02x06 The Doomsday Machine et ST TOS 02x08 The Changeling parlent de froids anéantissements high tech de civilisation entières… alors là je dis bravo, car ce sont des sans-fautes qui vous glacent le sang.

Buckaroo a écrit :

Là la rédemption est possible, malgré les atrocités commises :
Et je ne pense pas qu'un extrémiste pourrait "trouver la lumière" comme Dj'amma dans Chosen Realm , ou alors c'est une sucrette d'extrémiste. Une parodie pour rassurer la ménagère de moins de 50 ans.
Voilà ce que nous dit Chosen Realm : les extrémistes vont finir par se calmer devant le fait accomplit .. Non , ils ne sont pas prêt de se calmer nous dit Let That Be Your Last Battlefield .

Mais ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield n'est absolument pas fondé à servir de référent psychologique à quoi que ce soit.

ST ENT 03x12 Chosen Realm a eu l'intelligence de se garder de toute révélation quant à l'évolution future de D'Jamat. Sans rien diminuer aux atrocités commises, voilà qui ménage malgré tout une belle ouverture trekkienne...
Mais poser qu'un fanatique est par principe irrécupérable, c'est sacrifier les nuances de gris du monde réel à une puérilité (ou à un extrémisme) indigne d'un vrai scénario Star Trek.

Buckaroo a écrit :

& c'est pourtant l'épisode le plus symbolique de TOS.. sad
qu'on se remémore avec un sourire qui illumine le visage : Ah Bele & Lokai  ! les Aliens avec un visage noir d'un côté et blanc de l'autre ! La Série Originale !  :

Symbolique des défauts surtout… lol
Le fait est que tu choisis bien mal son ambassadeur… au regard de tous les chefs d'œuvre que comporte la série originale.
Enfin bon, ça ne signifie pas grand-chose, car tu diras ça de chaque épisode de ST TOS, surtout si quiconque a le malheur d'émettre une critique ! mdr

Buckaroo a écrit :

Frank Gorshin !!.. Pas un de ces pélots de Triannons n'arrivent à ce cheville, ni l'intensité irradiante de son jeu ..

Pfff. Juste une caricature infantile de nazillon. Un "méchant parce que" qui dessert son propos.

Alors que D'Jamat et ses séides, ce sont des fanatiques religieux plus vrais que nature. Des gars que l'on rencontre dans la plupart des paroisses fondamentalistes… et qui deviendraient inquiétants s'ils disposaient d'un vrai pouvoir…

Buckaroo a écrit :

Je vendrais pas mon dernier champ de bataille  devil pour tout les royaumes élus du monde ! pray

Dans l'absolu, pas un ne rachète l'autre. Et c'est d'ailleurs ce que Manny Coto a cherché à montrer : ce qui valait pour le racisme valait tout autant pour le fanatisme.
Simplement, tout en conservant sa dimension métonymique (et moralisante), ST ENT 03x12 Chosen Realm aura réussi à mieux s'enraciner dans le réel que ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#6 27-09-2012 15:36:35

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

A l'époque cet épisode raisonnait le racisme par l'absurde. (le bon côté noir...)
Il ne faut pas oublier que les noirs dans les états du sud étaient encore sous un régime ségrégationniste.
Pour moi il est plus ouvert sur la reflexion que celui d'ENT. Cependant de part sa nature très datée et ses maquillages ratés, il reste un produit pur TOS et Trekkien et ne peut se "vendre" à un public newbie sous peine de rejet.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#7 28-09-2012 11:49:22

mbuna
I don't know you

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Oui le côté blanc/noir inversé est une super idée pour servir le propos. La différence ne saute pas aux yeux tant qu'on ne sait pas puis devient évidente une fois qu'on y fait attention. Il fallait une chose comme ça, une différence visuelle qui soit considérée importante pour cette culture mais totalement ubuesque pour l'extérieur. C'est ce qui permet le travail de distanciation sur nos propres éléments de différenciation qui mènent à l'exclusion.

Pour la fin, à la différence de ENT.Chosen Realm, il n'y a plus aucun survivant sur la planète, plus rien à sauver. Malgré cela les 2 ne comprennent toujours pas et s'enfoncent dans leur absurdité. Une fin vraiment extra pour terminer en beauté cette mise en distance et de réflexion de nos démons.

Il lui manque quelque chose pour le 10/10, mais impossible de dire quoi.

9/10

Hors ligne

#8 28-09-2012 13:18:08

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

dl500 a écrit :

Cependant de part sa nature très datée et ses maquillages ratés, il reste un produit pur TOS et Trekkien et ne peut se "vendre" à un public newbie sous peine de rejet.

Et j'en ai fait l'amère expérience depuis des décennies. Une vraie rivières de larmes auprès des newbies, cet épisode.
Les mauvais maquillages sont en fait symptomatiques du manque de mesure général de l'épisode, de sa pédagogie sursaturée. Du coup, au lieu d'entrainer et d'édifier les spectateurs, il les ferme et les braque !
Généralement, le public adopte une position antagoniste dès qu'il voit apparaître Lokai ! Par son allégorisation morphologique outrée des conflits raciaux blancs/noirs, il devient aussitôt le flyer ambulant de l'objectif de l'épisode au parfum de truisme ("le racisme, c'est mal"). Et comme l'épisode en rajoute des couches sur ce qui était déjà ultra-évident depuis le teaser, la leçon se transforme progressivement en torture.
A vouloir trop en faire, ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield en devient contreproductif.
Bon, je décris juste là ce que j'ai (trop) souvent constaté. hmm

Evidemment, au titre de vieux trekker, ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield ne provoque pas ce genre d'effet négatif sur moi. Mais c'est juste qu'il m'est impossible de croire à une histoire pareille. Et y croire est vraiment une condition sine qua non dans mon cas... oops


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 28-09-2012 13:42:36

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

mbuna a écrit :

Oui le côté blanc/noir inversé est une super idée pour servir le propos. La différence ne saute pas aux yeux tant qu'on ne sait pas puis devient évidente une fois qu'on y fait attention. Il fallait une chose comme ça, une différence visuelle qui soit considérée importante pour cette culture mais totalement ubuesque pour l'extérieur. C'est ce qui permet le travail de distanciation sur nos propres éléments de différenciation qui mènent à l'exclusion.

Je suis d'accord sur l'intelligence du concept en lui-même. wink

Malheureusement ici, il est totalement gâché par le fait que le spectateur comprend en un quart de seconde qu'un alien mi-noir/mi-blanc a pour seule et unique fonction de dénoncer l'absurdité du racisme (a fortiori dans une série TV américaine produite durant les sixties). C'est tellement flagrant que cinq minutes d'épisodes auraient suffi. Les 45 minutes suivantes en deviennent redondantes et pour certains insupportables. Car autant avoir plusieurs coups d'avance dans une intrigue factuelle (genre prequel) n'est pas forcément préjudiciable (cela peut même être ludique), autant en avoir plusieurs envers une "leçon de choses" peut se révéler très contreproductif.

Afin de mieux exploiter ledit concept, ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield aurait dû mettre en scène des aliens quelconques (ne portant surtout pas sur leur visage leur raison d'être pédagogique), totalement semblables entre eux aux yeux des héros (et donc des spectateurs), mais qui auraient révélé sur le tard une infime différence morphologique (genre la couleur des yeux ou une tache de rousseur par ex.) supposée expliquer une haine mutuelle irrationnelle. Dans ce cas, la distanciation aurait été possible, car le spectateur n'aurait pas été immédiatement assujetti à sa propre doxa.

C'est pour cette raison que j'avais opposé dans un post antérieur l'inefficacité de ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield à l'efficacité de ST TOS 01x27 Errand Of Mercy. Ce dernier épisode est un modèle indépassable d'efficience (et même de violence) pédagogique, car il réussit à piéger les idées reçues des spectateurs, et relativiser (voire ruiner) leur capital de bonnes intentions. ST ENT 02x22 Cogenitor aura d'ailleurs suivi exactement la même voie.
Alors que ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield enfonce juste des portes ouvertes. Si l'on veut dénoncer utilement le racisme, il ne faut pas d'emblée asséner que "le racisme c'est mal/absurde" et le répéter de cent façons différentes dans l'épisode. Il faut au contraire (par exemple) assumer que le spectateur n'est pas raciste (sinon il ne regarderait pas ST)... et lui révéler finalement qu'il l'est sans même en avoir conscience.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 28-09-2012 15:44:57

mbuna
I don't know you

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Oui c'est vrai, il manque un truc dans cet épisode, du fait que très vite on voit où il veut en venir. Y'a probablement de ça dans le fait que je ne lui mette pas la note maximale.
Cependant ce grotesque sert en même temps le discours. Ils font un peu clowns, masque, pantins, alors ça dépend si on veut voir le verre à moitié plein ou vide. C'est un peu une fable de la Fontaine moderne.

Cet épisode de la saison 3 est un peu anachronique dans TOS, on a beaucoup plus ce type de synopsis en saison 1, et il aurait surement été traité un peu différemment.

Hors ligne

#11 28-09-2012 23:11:11

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

L'anachronisme de ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield va en fait beaucoup plus loin : il remonte jusqu'aux cantilènes, aux cavatines, et autres gestes médiévales. C'est même du fabliau, du mystère, ou de la sotie, où les masques des acteurs annonçaient dès le départ la couleur de la fable morale.
Mais j'ai beau être beaucoup plus passéiste que la plupart de ceux de ma génération, j'ai tout de même mes limites. Et la sotie, c'est juste too much. Certes, j'en ai lu, j'ai même assisté à des reconstitutions lors de randonnées théâtrale en Provence. C'est historiquement instructif, mais c'est un mode narratif tellement daté et simplificateur qu'il en a perdu toute intemporalité (et efficacité).

Par ailleurs, ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield n'est pas davantage dans le style de la première saison... qui est justement la plus réussie des trois.
Or si j'apprécie comme vous les allégories, la différence est que je ne supporte guère qu'elles se construisent au détriment de la crédibilité (du contexte, des persos, des lois naturelles, etc...). Du moins dans un univers imaginaire homogène et réaliste. Les exigences ne sont évidemment pas les mêmes dans les anthologies comme TTZ et TOL.
Et dans la saison 1 de TOS, il n'y a que deux épisodes qui troquent le réalisme contre la symbolique (ST TOS 01x03 Mudd's Women et ST TOS 01x20 The Alternative Factor). Mais cela "passe" nettement mieux que dans ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield, parce que les objectifs moralisants ne sont pas exhibés dès les premières minutes. D'ailleurs, en dépit de ses quelques longueurs, ST TOS 01x20 The Alternative Factor réussit même à créer une "mythologie réaliste" (ce qui est très fort).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#12 04-10-2012 09:16:35

mbuna
I don't know you

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Ah ah ah !

Eh bien Yrad, prends-ça pour ta suspension d'incrédulité ! tongue
Venus-chat-chimere.jpg

Voir aussi :
http://www.maxisciences.com/chat/venus- ? 26401.html

Ah ah ah !

Hors ligne

#13 04-10-2012 10:03:50

hm13
BorgCube Alpha

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

oh un extra terrestre de la planète Yeux Vairons... envoyez le moi, je suis originaire du même endroit ! ^^


on ne me résiste pas...

Hors ligne

#14 08-10-2012 15:30:55

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

mbuna a écrit :

Ah ah ah !

Eh bien Yrad, prends-ça pour ta suspension d'incrédulité ! tongue
http://www.tuxboard.com/photos/2012/08/ ? himere.jpg

Voir aussi :
http://www.maxisciences.com/chat/venus- ? 26401.html

Ah ah ah !

Etant très ailurophile, voilà un cliché qui a de quoi me séduire. smile
Mais de là à me faire voir ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield sous un nouveau jour… mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#15 26-11-2012 12:29:35

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

8.

Et bien moi j'aime bien cet épisode, et il ne me fait pas rire du tout.
Je suis justement saisi à la fin face à l'ampleur du gâchis.

On peu certes regretter que Bele et Lokai agissent en fanatiques irrécupérables, arguer que ça vas à l'encontre du réalisme le plus élémentaire. Mais finalement, on ne sait pas ce qu'il advient des deux protagonistes une fois de retours sur leur planète en ruine. On suppose qu'ils vont continuer à se battre jusqu'à ce que mort s'ensuive, et c'est également la conclusion de Kirk, qui les laisse à leur sort.
Mais finalement, c'est ça qui est peu trekkien, l'Enterprise qui s'en vas, en présupposant, après seulement quelques jours passés en leur compagnie, que les deux hommes vont continuer à se battre jusqu'à la fin des temps.
Ce qui ajoute un peu à l'irréalité de cette conclusion, c'ets le temps qui s'est écoulé. 50 000 ans, c'est énorme, c'est trop et ce détail me fait tiquer, même si il apporte à la conclusion les abymes vertigineux du temps écoulé. Les morts étant d'autant plus inéluctables qu'un fossé temporel immense sépare Bele et Lokai des évènements.

La symbolique des côté noir/blanc est une excellente idée, parce que c'est ridule, c'est une différence infime et ça permet de traiter du racisme en  le réduisant à ce qu'il est au fond : une haine basé sur une simple différence physique, une histoire de forme, d'enveloppe, de visuel, de packaging quoi.

Un des meilleurs épisode de la saison 3.

Hors ligne

#16 26-11-2012 21:23:37

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

7.
Une fable contre le racisme, sans nuance, typique des maux de la saison. Un scénario qui une nouvelle fois aurait pu faire parti de TAS, ce qui aurait bien mieux fonctionné. On sent bien le besoin d’étirer à outrance certaines séquences car le scénario est trop court pour tenir 48 minutes. 2 séquences cependant à retenir : le compte à rebours de la destruction de l’Enterprise, qui sera reprise dans ST3 avec un résultat fort différent, et la scène du repas avec Bele, dont le discours remis dans son contexte de l’époque (Martin Luther King) revet un sens prémonitoire.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#17 22-03-2019 01:50:10

McRaktajino
membre du club

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

J'ai beaucoup aimé, je retrouve le meilleur de la saison 1.

Blanc à droite, noir à gauche et inversement. J'avais remarqué ça, sans vraiment y porter une grande attention avant de savoir, comme Kirk, que toute la différence était là. Comme j'ai apprécié la simplicité de la mise en évidence du propos.

Bele et Lokai, la cause de l'un peu éventuellement attirer la compassion, mais Kirk restera impartial, tout comme son équipage. Indispensable tellement c'est cette impartialité qui donnera du sens à ce qu'il est et a ce qu'il représente. Picard n'aurait pas fait mieux.

Mais surtout, comme M. Spock le dit si bien, changer est essentiel dans l'évolution de toute existence. La haine attise la haine. Il faut changer, car à un moment il sera trop tard. Bele et Lokai ne peuvent plus changer, ils sont condamnés.
L'épisode nous balance au visage de manière assez crue cette fatalité, où même la meilleure volonté du monde à vouloir arranger les choses (celle de Kirk) sera vaine.
Ne pas proposer de solution à la fin dégage une certaine frustration, mais montre aussi une réalité : nous sommes jamais à l'abri d'arriver un à moment où il sera trop tard pour agir. A nous d'en tirer des conclusions.

Top franchise.

Hors ligne

#18 22-03-2019 10:03:41

mbuna
I don't know you

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Très heureux que cet épisode te plaise à ce point, Rakta.
Pour moi, il fait partie de ces quelques épisodes qui agissent comme une jauge : si tu mets une note >= 9, alors il y'a quelque chose d’irréductible, une sorte de PGCD assez fort que nous partageons dans le rapport à TOS.

Bref, tu peux être fier, bienvenue au club mdr

Hors ligne

#19 22-03-2019 10:30:21

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Faut donc croire que je ne fais pas partie de ce "petit club privé"... composé de seulement trois personnes si l'on se base sur les votes. mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#20 22-03-2019 11:38:36

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Moi non plus. Et pourtant TOS est quasiment une religion pour moi. wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#21 22-03-2019 12:05:54

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

TOS n’est pas une religion pour moi. Car je n’ai pas de religion (étant agnostique). mdr
Mais si je devais en avoir une, ce serait Star Trek dans son ensemble, du moins le vrai, c’est-à-dire une très longue série composée de 726 épisodes et 10 films.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#22 22-03-2019 14:56:26

mbuna
I don't know you

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Rhala bande de jaloux mdr

Nan mais on s'amuse bien dans ce club, on se lit des fables tous les soirs, et puis c'est sympa y'a l'ambiance !
derrick_fanclub_600.jpg
Trouver Rakta, Mbuna, et l'invité mystère


Exprimé différemment, cette "jauge" n'agit pas en valeur mais en nature évidemment. Et quand je dis nature, vous n'êtes pas sans savoir que TOS est assez pluriel pour qu'il y'en ait en fait un grand nombre, toutes potentiellement superposables, inclusives, partitionnables, etc, représentant une matrice avec autant de couleurs et de manière d'apprécier l'objet. La "jauge" dont on parle n'est que l'une de ces centaines de propositions reflétant la richesse de TOS. Vous me suivez ?

Ainsi, Yrad et Dl500, il est certain que si nous cherchons bien, nous trouverons bien plusieurs dizaines d'ensembles communs. C'est bon ? On n'est plus jaloux ? mdr

Tenez, pour Let That Be Your Last Battlefield, à mon avis l'essentiel tient là :

Yrad a écrit :

Or si j'apprécie comme vous les allégories, la différence est que je ne supporte guère qu'elles se construisent au détriment de la crédibilité (du contexte, des persos, des lois naturelles, etc...). Du moins dans un univers imaginaire homogène et réaliste. Les exigences ne sont évidemment pas les mêmes dans les anthologies comme TTZ et TOL.
Et dans la saison 1 de TOS, il n'y a que deux épisodes qui troquent le réalisme contre la symbolique (ST TOS 01x03 Mudd's Women et ST TOS 01x20 The Alternative Factor). Mais cela "passe" nettement mieux que dans ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield, parce que les objectifs moralisants ne sont pas exhibés dès les premières minutes. D'ailleurs, en dépit de ses quelques longueurs, ST TOS 01x20 The Alternative Factor réussit même à créer une "mythologie réaliste" (ce qui est très fort).

Le réalisme et l'homogénéité forment eux-mêmes des ensembles et des cartes de club.
C'est sûr, cet épisode ne passe pas le cap, et ton argument est inattaquable. Je le partage d'ailleurs ; on fait partie du même club smile . Mais ce ne sont pas ces jauges là que j'actionne préférentiellement pour Let That Be Your Last Battlefield. Et pour celles que j'actionne, cet épisode est un top franchise. Mais ma carte de club "réalisme et homogénéité" reste là, tapie dans l'ombre, et lui fait perdre un point.

C'est peut être là une chose qui nous différencie un peu. Singulièrement pour TOS, l'intention des auteurs est un point très important qui peut plus facilement que chez toi (Yrad) passer au dessus de la contrainte de réalisme et d'homogénéité. Chez moi, la prise en compte de l'aspect allégorique va excuser plus facilement bien des libertés ou ce qui sera considéré comme défaut par d'autres prismes. Celui-ci en est un parfait exemple. D'où mon club. Allez venez Dl et Yrad, vous allez voir c'est génial, en + avec vous on sera 5 pour le Tarot.


Il en reste un petit regret exprimé plus haut, mes autres sensibilités gardant tout de même leur droit de cité :

Mbuna a écrit :

Cet épisode de la saison 3 est un peu anachronique dans TOS, on a beaucoup plus ce type de synopsis en saison 1, et il aurait surement été traité un peu différemment.

Traité en mode saison 1, on aurait pu inviter plein de membres de plusieurs clubs à la même soirée. Bon, j'arrête mon délire, un vrai post Bayésien mdr

Hors ligne

#23 23-03-2019 00:28:15

yrad
admin

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

Un beau post algorithmique - bayésien oui - comme je les aime. Toujours un plaisir à lire, Mbuna. thanks


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#24 07-06-2019 15:39:05

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 03x15 Let That Be Your Last Battlefield (Le dilemme)

6/10

Un sujet simple et efficace.
La bêtise et l'horreur dans toute leur splendeur.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums