ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 13-05-2019 22:23:54

mypreciousnico
_________

Game Of Thrones 8x05 The Bells

Game Of Thrones 8x05 The Bells

Crédits officiels :

- Scénario : David Benioff & D. B. Weiss
- Réalisation : Miguel Sapochnik

Appréciation

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [25%])

    25%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [25%])

    25%

  11. 0 (trahison)(voix 2 [50%])

    50%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 13-05-2019 22:29:23

mypreciousnico
_________

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

Un immense gâchis interminable de 1h20. Une débâcle pure et simple. Un épisode qui rate tout ce qui était ratable, c’est presque un cas d'école. Les belles images ne peuvent rien face à un scénario d'une exceptionnelle incohérence envers ce qui a précédé. Les personnages, Daenerys en tête, ne semblent plus être les même...est-ce à dire que la série a switché sans prévenir dans un univers parallèle ?
Le pétage de plomb de Dany est gratuit et stupide, la violence qui s'ensuit vide de sens, le reste des personnage ne sert à rien, tout cela est vain et ennuyeux. C'était nul sur tellement de niveaux que j'ai la flemme de développer plus. Cet épisode ne le mérite pas.

Dernière modification par mypreciousnico (13-05-2019 22:29:48)

Hors ligne

#3 14-05-2019 04:41:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

Je développerai plus tard, mais tout pareil que Nico. A ceci près qu'en raison de mon attachement émotionnel pour la série (et Dany en particulier) j'ai vécu cet épisode comme une véritable trahison, un coup de poignard dans le dos ou on tourne le poignard pour que la plaie reste ouverte. J'ai ressenti un dégout absolument inédit au cours de l'épisode, je me suis sentis sale et plusieurs heures après j'étais toujours pas bien... C'était insultant et déprimant.

En ce qui me concerne la série s'est arrêtée avec la Longue Nuit.

Dernière modification par scorpius (14-05-2019 04:41:55)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 14-05-2019 09:14:36

Prelogic
Legaliste

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

Scorpius a écrit :

J'ai ressenti un dégout absolument inédit au cours de l'épisode, je me suis sentis sale et plusieurs heures après j'étais toujours pas bien... C'était insultant et déprimant.

Ah carrément… wôôh… c’est intéressant parce que j’ai ressenti à peu près la même chose mais avec l’effet inverse : j’ai moi aussi été déçu par l’attitude de Dany que j’estimais en passe d’effacer l’ardoise chargée de son père. Mais ce spectacle de fin du monde m’a aussi réjoui quelque part : il démontre la folie des monarques à vouloir régner de façon unilatérale, l’orgueil démesuré qui conduit à jouer toute une civilisation sur un coup de poker – Cersei défie Dany dans les yeux et la manipule par ce biais à seule fin de pratiquer une politique de terre brulée au sens littéral. Dany, malgré toutes ses victoires idéologiques et politiques, demeure trop fragile pour la conquête du pouvoir.

C’est frustrant, je le conçois, de suivre un tel personnage présenté comme ultra-féministe pendant près de 8 saisons pour le voir s’effondrer dans les derniers instants. Et c’est probablement une facilité des scénaristes, visiblement livrés à eux-mêmes depuis 2 ou 3 saisons. Mais finalement, c’est raccord avec la lignée des Rois fous : Dany est incapable de maîtriser cette force naturelle et ne parvient pas à surmonter la haine qui lui est renvoyée constamment à la figure par une civilisation décadente. L’épuration par le feu ? C’est un choix radical, criminel et impardonnable, mais Anakin Skywalker avait fait le même choix dans ROTS, avant de finir par trouver la rédemption dans un dernier souffle. Peut-on espérer que Dany trouve la paix après s’être livrée à un génocide ? Je pense que ce serait une belle fin pour elle, mais il est désormais admis qu’elle ne peut espérer régner, du moins sur le long terme. La fin est proche pour elle.

En fin de compte, j’aurais trouvé ça juste que Jon et Dany règnent ensemble, en tant que couple royal. Mais je pense que ces deux égos n’auraient jamais pu s’entendre. Dany avec ses dragons et son complexe d’infériorité, et Jon avec sa descendance prestigieuse et son complexe de supériorité.

Dernière modification par Prelogic (14-05-2019 09:16:55)


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#5 14-05-2019 09:52:02

mypreciousnico
_________

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

scorpius a écrit :

A ceci près qu'en raison de mon attachement émotionnel pour la série (et Dany en particulier) j'ai vécu cet épisode comme une véritable trahison (...)

Oui, j'ai beaucoup pensé à toi en regardant l'épisode. je n'ai pas d'attachement particulier pour la série, donc j'ai juste trouvé ça mauvais, mais ça ne m'a pas scandalisé plus que ça.
Effectivement la série se termine avec la longue nuit, à moins que l'ultime épisode vienne expliquer tout ça, mais j'en doute très fortement.

Prelogic a écrit :

C’est frustrant, je le conçois, de suivre un tel personnage présenté comme ultra-féministe pendant près de 8 saisons pour le voir s’effondrer dans les derniers instants.

C'est surtout que c'est ultra incohérent. La "folie" de Dany n'a pas d'assise, elle déboule gratuitement comme une excuse pour offrir un spectacle de destruction. Pourquoi ce génocide ? Elle avait gagné, ses ennemis s'étaient  rendus, il ne restait guère que la reine à déloger. Une reine comme ça tu ne la suis pas, tu la décapite. Elle massacre tout une ville par jalousie envers Jon et parce que le petit peuple ne l'aime pas ? Voila une personnalité bien fragile, folle en effet. Le soucis c’est que pendant 8 saison la demoiselle n'était ni fragile, ni folle.

Dernière modification par mypreciousnico (14-05-2019 09:54:15)

Hors ligne

#6 14-05-2019 11:03:26

Prelogic
Legaliste

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

J’ai toujours trouvé Dany fragile, ayant du mal à asseoir son autorité sur les royaumes conquis. Elle oscille en permanence entre vengeance et justice, et elle se retrouve souvent confrontée à la mort, qu’elle donne sans en mesurer toujours les conséquences. Dany ne peut compter que sur la crainte qu’elle inspire, ainsi que sur ses conseillers. Elle s’est libérée elle-même, mais n’a pas forcément réussi à faire de même avec le reste du monde. Je me suis d’ailleurs fait une réflexion sur l’esclavage : je pense que Dany a été excessivement zélée en voulant démanteler un système économique et social reposant certes sur l’asservissement, mais qui était profondément lié à des questions culturelles et territoriales. On peut toujours libérer les esclaves, au final est-ce vraiment la liberté de que de condamner un homme à la ruine sociale, économique et culturelle ? On voit durant le show que certains hommes préfèrent retourner à l’ancien Monde et rejoindre leurs anciens maîtres, avec la permission de la Reine. Premier constat d’échec qui ne sera pas la dernier, car Dany sera ensuite contrainte de revenir sur l'interdiction des jeux du cirque.

Finalement, Dany a voulu mêler le destin de son peuple au sien, au mépris de la culture des différents royaumes investis. Je pense que les germes du drame étaient déjà plantés à ce moment-là de l'intrigue.

En réalité, j’ai compris de mon côté la bataille pour King Castel en deux temps : Dany détruit les défenses de la cité et la flotte de l’oncle Grejoy, puis pète complètement les plombs au moment précis où la garde royale rend les armes devant les marches du temple. Dans un premier temps, la manœuvre tactique semble légitime puisque l’objectif est de prendre d’assaut la forteresse avec un minimum de pertes civiles. Dans un deuxième temps, Dany cède à la folie, manipulée par un jeu de bluff à distance avec Cersei qui semble vouloir réveiller ses pires instincts : Dany devient dès lors le pantin de Cersei – qui, par contre, et c’est bien là le plus pathétique et le plus incohérent de l’affaire, se met à pleurnicher qu’elle ne veut pas mourir. Donc je pense que Jon n’y est pour rien dans le revirement de Dany, même si l’angoisse de la révélation des véritables origines de celui-ci était une source d’angoisse pour elle. Mais encore une fois, une conclusion optimiste aurait permis à Jon et Dany de régner ensemble comme un couple puissant, prenant ensemble les décisions. Il semble que les scénaristes souhaitent se la jouer « amants maudits » pour le grand final.

Dernière modification par Prelogic (14-05-2019 11:14:19)


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#7 14-05-2019 11:38:37

Oberon
Section 31

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

De toute évidence, je me suis lourdement trompé.
Je pensais sincèrement que les showrunners choisiraient un final où Daenerys confirmerai une mutation de l'univers vers quelque chose d'un peu plus civilisé que ce que l'on nous a montré depuis 7 saisons. Et compte tenu du jeu de cocker neurasthénique de Kit, un final nous débarrassant enfin de Jon la loose aurait réglé plusieurs problème d'un coup.
L'ennui, c'est que les showrunners ont véritablement changé le paradigme d'écriture de cette saison 8 (je présente à l'avance mes excuses à Scorpius pour l'image que je vais employer), c'est à dire un script en mode Discovery.

En effet, les auteurs choisissent la surprise comme moteur principal de narration. Un choix qui, en lui-même, ne poserait aucun problème si lesdites surprise étaient convenablement articulées. Sauf qu'en l'occurrence, les articulations sont totalement disloquées.
Daenerys passe d'héroïne à super-vilaine de façon si abrupte et surtout en telle rupture avec son "moi" passé que personne ne peut y croire tant cette métamorphose est artificielle.
La cohérence militaire et stratégique est une fois encore aux abonnés absent, avec en fer de lance le cas draconique. Au dernier épisode, Dany perdait son second dragon dans une scène totalement impossible, où les scorpions de la flotte d'Euron arrivaient à one shot la bête en plein vol, à prêt de 200 mètres de distance. Ridicule et factice, cette scène avait déjà fait couler de l'encre la semaine passée. Du coup, les showrunners ont décidés que, cette fois-ci, le dragon restant serait invulnérable. Face à la même flotte et une ville entière, le monstre ne peut être ni arrêté ni blessé. D'un épisode à l'autre, nous assistons à une incohérence absolue, encore une fois à l'image des pires épisodes de Discovery.
Le final de Jaime, là encore incompréhensible, où l'on assiste incrédule à ce personnage reniant sa dimension chevaleresque, et ce alors que toute la saison avait amené une introspection bienvenue à un homme rongé par la culpabilité de ses choix passés. Pourquoi avoir insisté sur ce cheminement intérieur et sa relation avec Brienne pour que ceux-ci soient ignorés dans cet épisode? Incompréhensible et infiniment décevant.

Et le coeur de l'intrigue sera le pire de tout, confondant la cause avec la conséquence.
À vouloir nous montrer une Sansa défiante vis-à-vis de celle qui vient quand-même de sacrifier beaucoup pour vaincre le night king, l'épisode 4 annonçait, selon moi, une seule explication rationnelle et cohérente: c.à.d une Sansa ayant viré paranoïaque, et, usant de son influence et de ses compétences en persuasion, créant elle-même la situation qu'elle prétendait voir. Cela aurait posé Daenerys en victime de sa folie, et pouvait amener cette fameuse fin "douce-amère" où Tyrion et Jon aurait réalisé trop tard à quel point ils se seraient fourvoyés.
Mais non, l'idée était que Sansa, certainement dotée du pouvoir de préscience, avait senti le changement totalement artificiel de Dany à un moment où celle-ci était juste triste et affectée par la lourdeur du prix à payer de la longue nuit. Du coup, isolée et abandonnée par tous -car tous s'accordent à penser qu'elle était en train de mal tourner, là encore sur aucune base rationnelle à cet instant là- Daenerys est "obligée" de se renier et de se transformer en un monstre qui tue plus de civils en un épisode que Cirsei dans toute la série.
La conséquence est donc devenue la cause, et c'est avec cette ficelle narrative d'un artificiel absolu que les showrunners justifie la destruction méticuleuse du personnage le plus emblématique et le plus progressiste de la série.
Ce serait écoeurant de nihilisme si ce ne n'était pas parfaitement idiot.

Je n'ai jamais aimé GoT, et j'ai toujours trouvé que ce que la majorité du public considérait comme génial dans cette série tenait bien davantage de la manipulation et de l'esbrouffe que d'une construction crédible et articulée.
Mais massacrer de la sorte des personnages qui, indépendamment de ce que je peux reprocher à la série, étaient au moins cohérents avec eux-mêmes, tout ça pour nous amener un final "surprise" -créer la surprise en reniant la cohérence des scènes d'action (scorpions et dragons) et en détruisant la continuité psychologique des personnages, c'est vraiment le niveau zéro de la narration- c'est prodigieux de médiocrité.
Quand je pense que les mêmes showrunners vont avoir les coudées franches pour reprendre un Star Wars moribond après une postlogie qui a bien endommagé le label, difficile de ne pas craindre le dernier coup de couteau qui viendra achever la licence.

Pour conclure, cet épisode est effectivement, comme l'a dit Scorpius, une trahison de son propre univers, de ses personnages et d'une bonne partie de son public.
Un final (certes il reste un épisode, mais tout le monde peut en anticiper le contenu) affligeant, quoiqu'on aie pu penser de la série par ailleurs. Martin à déclaré avoir été très peu consulté sur cette saison. Difficile de ne pas établir un parallèle avec Lucas qui fut écarté de la postlogie, pour le résultat que l'on connaît. Cela prouve, s'il en était encore besoin, que se couper du créateur dans un processus d'écriture n'est jamais une bonne politique.

Requiescat in pace, Daenerys. Elle était le seul personnage que j'avais réussi à apprécier dans cette série, sa mise à mort psychologique dans cet épisode, et plus que certainement physique dans l'épisode final sont deux belles gifles adressées aux fans du personnage.
De l'art de bien finir une série phénomène...

Dernière modification par Oberon (Hier 22:58:27)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#8 14-05-2019 14:48:38

mariuss66
Trekki

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

Comme vous, je suis un peu déçu que Daenerys soit devenue ainsi. Toutefois, je pense que ce la s'explique par ce qu'elle a vécu ces derniers temps. Récapitulons:

-Elle rencontre Jon et elle en devient amoureuse.
-Elle le sauve des morts vivants, mais perds un de ses dragons
-Par amour pour Jon (et aussi parce qu'il le faut), elle met de côté son ascension vers le trône afin de sauver le nord
-Elle apprend que Jon est en fait son neveu et qu'il est l'héritier légitime du trône
-En sauvant le nord, elle perd son plus dévoué serviteur: Jorah Mormont
-Ensuite, au lieu d'être reconnaissant, le gens du nord l'ignorent
-Pire encore, Jon lui tourne le dos
-En voulant se faire réconforter par Jon, qu'elle aime toujours, celui-ci la repousse
-Elle lui demande de garder le secret, ce qu'il ne fait pas
-Elle part à port-Réal, un autre de ses dragons se fait tuer
-Cercei assasine froidement Missandei
-Varys la trahie en complotant pour que ce soit Jon qui devienne roi
-En cherchant de nouveau le réconfort et l'amour de Jon, celui-ci la repousse de nouveau

Donc, en très peu de temps, elle a perdu tous ceux en qui elle avait confiance: 2 de ses dragons (ses enfants...), Missandei, Jorah Mormont, Varys, Jon et même dans une certaine mesure, Tyrion.

Ça fait beaucoup en peu de temps et on sait que les Targarien, à cause de leur consanguinité, ne sont pas les plus stables psychologiquement. Alors que Daenerys pête les plombs, c'est triste et dommage, mais est-ce réellement incompréhensible? C'est sûr qu'on aurait aimé la voir devenir cette gouvernante éclairée apportant un âge d'or à un monde qui en a bien besoin, mais on n'est pas dans un conte de fée. C'est Games of Throne, où rien n'est bien qui fini bien...

On est tellement habitués aux "happy ending" qu'on est déstabilisé quand ce n'est pas ce qui arrive. Cela dit, ça aurait pu être amené avec plus de finesse et depuis une plus longue période. Mais la basculement dans la folie peut arrivé soudainement, ça s'est déjà vu.

Hors ligne

#9 14-05-2019 14:55:35

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

Entièrement d'accord avec Oberon (tu peux te lacher sur la comparaison avec Discoveshit, pas de souci). D&D ont décidés d'aller du point A au point C, sans passer par le point B. En conséquence de quoi ils ont dû simplifier à l'extrême les personnages, l'univers et carrément tordre les règles de l'univers afin d'accommoder cette narration qui avance en dépit du bon sens.

La mort de Rhaegal était un exemple de cette approche ou on "tord" l'univers parce qu'on a besoin que l'intrigue avance dans une certaine direction. Dans "The Bells", Drogon se comporte comme un dragon d'ASOIAF devrait se comporter : une terreur absolu, invincible et inarrêtable. C'est ce qu'est un dragon adulte dans l'univers de Martin, il est virtuellement invicible et tu as une chance sur un million de le toucher et encore faut il toucher un point vital. Si ils étaient aussi facile à abattre que ça et si le premier clampin venu pouvait les toucher en plein vol, ce serait juste des oiseaux qui crachent du feu. Hors; si Daenerys qui ramène à la vie des dragons est un tel événement c'est bien parce que ce sont des créatures légendaires et invincibles (ou presque).

Pour ce qui est du basculement de Dany vers la folie, là-aussi il repose sur un simplisme grossier. A savoir que 1 Targ sur 2 serait fou. Hors la folie n'a rien d'héréditaire chez les Targ. En fait il s'agit d'une propagande religieuse des Septons résultant du fait qu'ils n'ont jamais pu persuader les Targ de cesser leur pratique incestueuse. Du moins l'inceste considérer comme inacceptable selon les standards de Westeros (Frère/Soeur). Il y a eu des souverrains Targs cruels, des incapables, mais des fous, vériitablement fous ? Seulement Baelor (dont la folie aura été relativement inoffensive) et Aerys qui n'est pas né fou, mais l'est devenu après des mois de captivité et de tortures.
Mais évidemment c'est beaucoup plus facile de "vendre" le coup de folie de Dany sous l'angle d'une simplisme aussi manichéen et anti-Martinesque que le "un Targ sur deux est zinzin".

Toujours sur Dany, je pourrais éventuellement avaler l'idée qu'au cours d'une longue et cruelle campagne militaire elle devienne de plus en plus assoifée de sang (après tout comme Arya elle a un rapport pas très sain à la violence et elle est accro à la vengeance. Mais bon, évidemment personne ne s'inquiète de l'état mental d'Arya roll ). D'autant que dans les romans elle aura affaire à une véritable opposition avec un Euron cauchemardesque (rien à voir avec le clown de la série) et l'invasion du faux-Aegon pourrait crédibiliser une descente progressive dans la paranoia.  Je pourrais même accepter qu'au cours de cette campagne militaire difficile, si elle constate de visu le rejet de son peuple, tandis que Jon ne cesse de gagner en notorité, en admiration et en respect, qu'elle soit dévorée par la jalousie. Après tout elle était vénérée comme une déesse par une bonne partie de la population d'Essos et si le rejet de son peuple sur sa terre natale (plus tout le reste) devait avoir une progression naturelle, je pourrais accepter qu'elle en vienne à prendre des mesures extrêmes.

Et ça aurait d'ailleurs été un parallèle entre elle et son père - cette jalousie - bien plus pertinent que la folie héréditaire. C'est la jalousie dévorante d'Aerys envers Tywin qui a conduit à son emprisonnement, à la torture et à terme à la folie...
Quand à Jon, son rejet vis à vis de Dany est encore un simplisme extrême. Il ne devrait avoir aucun scrupule à faire sonner la petite cloche de sa tante, parmis les nobles de Westeros ce n'est absolument pas tabou. Mais puisse que Varys dit que les Stark n'approuvent pas, ça devient soudain une vérité universelle. Tout ça pour avoir un Jon froid et distant avec Dany, afin de renforcer l'isolement de cette dernière et peu importe la cohérence, peu importe si ça crache à la gueule de Jon (qui depuis 2 épisodes regarde la femme qu'il aime sombrer avec un détachement proprement hallucinant).

Ce que je ne peux pas accepter en revanche, c'est qu'en moins de 2 épisode, cette femme qui a perdu son fils parce qu'elle a tentée de venir en aide à une victime de viol, qui a enfermée et enchainée ses dragons lors de leur crise d'ado afin de protéger la population d'Essos, qui en tant que Monarque de Westeros a choisis comme premier acte politique d'ordonner au Fer-Nés de cesser leurs pratiques de pillage et de viols, qu'elle puisse d'un seul coup commettre le plus grand crime de l'histoire de Westeros. Ca n'a absolument aucun sens.

Dernière modification par scorpius (14-05-2019 15:02:42)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#10 15-05-2019 12:36:04

ufologue
membre

Re : Game Of Thrones 8x05 The Bells

Je vais attendre la diffusion de l'ultime épisode pour dire tout le mal que je pense de cette série surfaite, véritable phénomène de mode aux enjeux si rachitiques qu'il sera difficile de la re-visionner en intégralité dans la années à venir.

Dernière modification par ufologue (15-05-2019 12:39:49)

Hors ligne

Pied de page des forums