ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Richard Matheson
- Réalisation : Leo Penn


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 4 [26.67%])

    26.67%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [13.33%])

    13.33%

  3. 8 (excellent)(voix 4 [26.67%])

    26.67%

  4. 7 (bon)(voix 2 [13.33%])

    13.33%

  5. 6 (correct)(voix 2 [13.33%])

    13.33%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [6.67%])

    6.67%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 15

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 09-05-2012 22:39:56

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

10 Top franchise

Evil-Kirk quoi ! Shatner est génial, mais pas seulement dans le coté obscur je le trouve également brillant en Kirk apathique, ayant perdu son mojo...
Si Evil-Kirk est vachement cool, la tentative de viol sur Janice fait froid dans le dos (comme quoi BSG2003 n'a rien inventer)
D'autant que la fin est très puissante avec un Evil-Kirk suppliant pour sa vie...Et Kirk lui assurant qu' à travers lui il vivra, car après tout
il a besoin de cette noirceur...

Vraiment un très beau scénario de Richard Matheson !

Dernière modification par scorpius (10-05-2012 10:34:16)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 10-05-2012 14:53:30

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Top franchise itou!

Pour deux raisons, William Shatner & le script terminal de Richard Matheson.. Dans le genre dédoublement de personnalité , good VS Evil , on n'a jamais fait mieux.. sans cesse copié , jamais égalé..

Toute la personnalité de Kirk est contenue dans cet épisode..Matheson dessine aussi les rapports entre Kirk, Spock et Bones, tels qu'ils sont pour l'éternité..Un génie ce type..

& le Shat !.. Il fait du cabotinage , un art complexe et extrême.. Je sais que c'est ridicule, qu'il en fait des caisses dans le genre " Evil" , mais je ne peux pas m'empêcher de trouver cela génial.. C'est de l'art , je vous dit, c'est du Shat'..Il est unique.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 10-05-2012 15:26:44

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Top franchise aussi.

Pour le Shat', qui tient l'épisode de bout en bout avec son jeu.

Un must de la première saison.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 01-10-2012 01:06:14

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

8.

Shatner en fait des caisses et cabotine à ne plus savoir qu'en faire dans un surjeu totalement jouissif pour le fan de ST smile

Pour le reste, le scénario est plutôt habile. La scène de viol est effectivement marquante, de même que la supplication de Evil-Kirk pour sa vie. Une scène qui sera reprise dans un registre un peu différent dans l'épisode Tivix de VOY.

Hors ligne

#6 08-10-2012 09:43:25

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Revu. C'est un top franchise; un épisode majeur de TOS et de ST.
Je ne trouve pas que Shatner cabotine tant que ça.
Il joue tout en finesse son Kirk blanc. Son noir est très théatral.
D'ailleurs la réalisation est vraiment basé sur le théatre. Un vrai régal. Gros plans suréclairés, plans fixes hors cadre (la main ensanglantée de Kirk), plongée (dans la salle des machines).
Pour compléter en transversal, et qui deviendra récurrent dans la franchise, c'est le premier d'une longue série d'épisodes basés sur le téléporteur.
2 erreurs flagrantes à l'écran: au début l'uniforme jaune du Shat' ne porte pas le signe de l'Enterprise et à la fin sur la passerelle, l'Evil Kirk est inversé: griffures du visage à droite.
Le sujet du côté obscur de chacun, de l'animosité encore ancrée dans nos gènes, des nos instincts primaires et primitifs refoulés sont traités de façon parfaite et le jeu de Shatner est Nimoy appuient encore plus dans la réussite de cet opus.
Un épiosde intemporel.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#7 08-10-2012 20:09:58

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

dl500 a écrit :

Je ne trouve pas que Shatner cabotine tant que ça.

Et bien je ne sais pas ce qu'il te faut smile

Toute les scènes de Evil-Kirk sont un monument de surjeu théâtrale ou le Shat eb fait des tonnes et des patacaisses à ne plus savoir qu'en faire. En fait le problème du Shat acteur, c'est dès qu'il se met à en faire trop. Il ne joue pas si mal quand il reste dans les clous, mais alors aussitôt qu'il commence à délirer...
Ceci dit, j'adore ça, ça fait partis du personnage.

Hors ligne

#8 08-10-2012 20:14:43

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Moi aussi j'adore son cabotinage.
Ok pour le Evil Kirk, mais il va faire beaucoup plus par la suite!!!
Je pense à turnabout intruder, par exemple. Ou même dans TWOK: trop bon!


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#9 29-10-2012 16:19:01

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Top Franchise

Des Archives de Buckaroo

Il n’y a pas que le sens de la parabole appliquée que Gene Roddenberry aura emprunté à la Twilight Zone, mais aussi l’idée géniale de Rod Sterling que de faire appel aux gratins de la SF pour écrire des épisodes. Le premier à se livrer à cet exercice est l’immense Richard Matheson , auteur de classique comme The Last Man on Earth, The Incredible Shrinking Man & d’un nombre conséquent d’épisodes de Twilight Zone justement , donc le mythique Nightmare At 20000 Feet avec William Shatner.. Sans oublier le premier film de Steven Spielberg : Duel .
Son The Enemy Within va non seulement se révéler être une excellente variation sur le thème de Jekyll & Hyde, mais aussi très important dans la caractérisation de Kirk et du fonctionnement du triumvirat qu’il forme avec Spock & Bones.

L’épisode débute par un incident de téléporteur qui va dupliquer Kirk, en deux individus distincts , l’un positif , l’autre négatif. Mais les apparences sont souvent trompeuses, que l’un peut aussi cacher le défaut de l’autre & que la conciliation des deux ne peut que se faire dans les zones de gris qui formeront le Capitaine James T . Kirk.
Le premier Kirk _le positif , représente les meilleurs parties de cet homme. Quelqu’un d’affable, et de compatissant, presque effacé qui est dans le doute & l’indécision permanente. Ce qui dans un tout autre contexte aurait été des vertus , se révèlent ici le défaut de la cuirasse comme le soulignera Spock :
« SPOCK : Vous n'avez pas le droit d'être vulnérable aux yeux de l'équipage. Vous ne pouvez pas vous permettre le luxe d'être rien de moins que parfait. Si vous le faites, ils perdent la foi et vous perdez le commandement ».

EnemyWithin1_1239913085.jpg                                                                                                   Kirk+saurian+brandy.jpg 
Le Good Kirk, gentil comme un toutou  d'  Alpha 177                       vs.                                                    Evil Kirk,  quetard & pochtron de première 

Le second Kirk_le négatif, représente la part obscure, le fameux ennemi à l’intérieur. Vous noterez que dans l’épisode, il agit comme un électron libre, il n’est pas assujetti à la charge du commandement , comme pour mieux souligner l’égoïsme du personnage. Tout ce qui compte pour lui , c’est de survivre & de rassasier son besoin animal, certains diront ses vices, tout cela par le biais d’une brutalité non maîtrisée . Qu’il arrache brutalement une bouteille de Brandy Saurien à Bones ( « Give Me The Brandy ») ou qu’il manque de violer la Yeoman Janice Rand dans une scène assez malsaine quand on connaît le passé de l’actrice (*). Cet Evil Kirk est un sommet d’agressivité non contenue.
s01-05-533px-Kirk_violant_Janice_Rand.jpg
Une agression sexuelle qui prend une tournure malsaine quand on connaît le sort de Grace Lee Whitney dans la réalité .

Restons un instant  avec Yeoman Janice Rand justement, parce que je trouve qu’il y a quelque chose de très construit ( et constructif ) entre elle et Kirk  :
« Vous êtes trop belle pour être ignorer. Trop femme. Nous avons tout les deux trop longtemps prétendu . Arrêtez de prétendre. Arrêtons de prétendre. Venez ici, Janice. Ne vous battez pas avec moi. Ne vous battez pas avec moi, Janice. » lance Kirk délivré de ses inhibitions à Janice avant de l’agresser. Cela sonne comme une continuité dans le développement des deux personnages . Kirk a une réelle attirance sexuelle pour sa yeoman, qui débutait gentiment, sur le ton du sarcasme  dans The Cobormite Maneuver : « Quelle idée géniale de m’attribuer une femme comme Yeoman ! » . A ce que Bones rétorquait : « Quel est le problème Jim vous n’avez plus confiance en vous même ? ».. L’attirance sexuelle est ici (brutalement ) révélée au grand jour. A travers des regards et des manières, on en vient à se poser des questions dans le final mais aussi  dans les épisodes suivants , jusqu’à se demander si cette attirance sexuelle n’a pas été pleinement consommée. Une saynète révélatrice de « Balance Of Terror » peut aller dans ce sens.
Du grand art à la TOS :  & que je te parle de liberté sexuelle et j'en t’embrouille le puritanisme dans la foulée!
hqdefault.jpg
"The, er, impostor had some interesting qualities, wouldn't you say, Yeoman? " ,  la suite au prochain épisode...

Revenons en maintenant à ce Kirk négatif.  Si son opposé positif montre des défauts de caractère pour le commandement, celui ci révèle des dispositions à cela. D’abord avec cette insatiable rage de survivre : « I Want to live ! » , son ego brut, démesuré et déterminé : « I’m Captain Kirk ! » & surtout sa formidable capacité d’adaptation, faites de roublardise & d’un magnétisme " mâle dominant " vénéneux.
Ainsi quand il parvient à mystifier son opposé (trop aimable) et prendre sa place. Ce Kirk prend la décision de partir et laisser Sulu et ses hommes crevés de froid sur une misérable planète, au lieu de pratiquer une expérience d’union des deux contraires qui pourrait se révéler fatale pour lui . Ainsi ce que nous prenions pour des qualités de commandement révèle là aussi le défaut de sa cuirasse : L’égoïsme & l’agressivité non maîtrisé ne vont pas de paire avec ce type de responsabilité.

Les trois visages de l'ennemi intérieur :
enemey-within-kirk.jpgstar-trek-105-the-enemy-within.jpg?w=450medium_trekenemy_io9.flv.jpg
Un ego démesuré ( I AM CAPTAIN KIRK ).. une capacité immorale à s'adapter pleine de roublardise.. La peur de mourir/ Un instinct de survie insatiable & égoïste ( i want to life ).

& c’est là, que le Kirk positif, l’affable, le compatissant apparaît sur la passerelle et qu’il en vient à concilier sa part obscure vers une zone de gris. La scène en est poignante et démontre le talent immense du Shat’. Entre l’acteur Shakespearien qu’il est & le cabotin divin qui lâche son texte comme si sa vie en dépendait ( mythique : I Am Captain Kirk ! & ce déchirant : " I want to live !" ).

Le dernier acte va nous montrer comment fonctionne le triumvirat Kirk/ Spock/ Bones et comment il va se révéler être la clé qui résout les situations & délivre la morale finale de l’intrigue.
Ainsi quand il vient le temps de pratiquer l’expérience de réunir les deux Kirk. Le cœur_ c’est à dire Bones, fait prévaloir son inquiétude :
« Supposons que ce n'était pas un choc, Jim. Supposons que la mort a été causée par la défaillance de transporteur. Alors vous mourrez. Ils mourront ( Sulu et les autres sur la planète ) , de toute façon. Jim, vous ne pouvez pas risquer votre vie sur une théorie! »
L’intellect _ autrement dit Spock , fait prévaloir le sien plus favorable, car lier à sa propre expérience & la logique donc découle son raisonnement :
« Etre diviser entre deux moitiés n'est pas une théorie avec moi, Docteur. J'ai une moitié humaine, vous voyez, aussi bien qu'une moitié étrangère, submergé, constamment en guerre l'une avec l'autre. Expérience personnelle, Docteur. J'en réchappe parce que mon intelligence convint les deux parties , les fait vivre ensemble. Votre intelligence vous permettrait de survivre aussi. »

Et la décision finale de revenir à Kirk comme le dit Bones. Kirk qui aura rendu docile sa moitié obscure agités par la peur de mourir de tout le long de l’épisode ( I want to life ! You want to kill me ! ) , prend la décision la plus humaine et compatissante qu'il soit . Risqué sa vie dans cette expérience pour sauver ses propres hommes.
Les deux opposés sont alors unis au sens propre, comme au figuré. Kirk aura vaincu l’ennemi intérieur (sa propre peur ) & ramener en vie ses hommes à bord:
IL EST LE CAPTAIN KIRK !!
C’est ce qui fait la grande marque des grand leaders & prône l’admiration & la confiance de son équipage !


* Grace Lee Whitney l'interprète de Janice Rand révéla dans son autobiographie qu'elle fut victime d'une agression sexuelle de la part d'un des producteurs du show, dont elle tait aujourd'hui encore le nom. Ce qui lui vaudra d'être virée du show , après l'épisode Miri. Dagger Of Mind & Galiléo Seven qui devaient suivre, était prévu pour étoffer son personnage , et sa relation avec Kirk


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#10 29-10-2012 21:42:56

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Iowa Shipyard Bar Fight  ou l'hommage sincère à Enemy Within
chambliss-bar.jpgenemywithin_sm.jpg
L 'ennemi  intérieur de Kirk n'est pas un womanizer lubrique , ni un soulard.. Evidemment non roll

st09sbcom_saurian.jpg358503.jpg
l' Ennemi intérieur n' a pas son pareil pour déclencher une bagarre à la moindre occassion .. même si il n' aucune chance de gagner quoi que ce soit et de perdre à tout les coups.
( Tiens noter la bouteille à la main : Saurian Brandy.. Non ils n'ont jamais vu, ni compris Enemy Within  ..Vous rendez vous compte Kirk cabure à la Vichy St Yorre !

pike-greenwood-wide.jpgenemy32.jpg
L'ennemi intérieur ne rentre t'il pas dans sa boîte et devient docile devant une figure autoritaire affable &  compatissante qui lui dit les bons mots , au bon moment ...
Ne dites t'elle pas cette même figure qu'elle a besoin de lui ?  ....

Effectivement la scène du bar de l'Iowa.. Ces deux abrutis n'on rien compris de l'ennemi intérieur, et encore moins des personnages TOS  :
Kurtzman-Orci.jpg

Dernière modification par Buckaroo (29-10-2012 21:46:32)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 29-10-2012 23:13:15

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Buckaroo a écrit :

Effectivement la scène du bar de l'Iowa.. Ces deux abrutis n'on rien compris de l'ennemi intérieur, et encore moins des personnages TOS  :
http://scifipulse.net/wp-content/upload ? n-Orci.jpg

Au risque de paraître très méchante, je ne sais pas s'ils sont vraiments abrutis ou juste incompétents, mais en tous cas il ont effectivement des têtes d'abrutis. On les croirait sortis d'un épisode de leurs nullissimes Hercule et autres Xena.

Dernière modification par bound (29-10-2012 23:13:31)

Hors ligne

#12 30-10-2012 16:43:14

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Ils ont la tête de l'emploi, et de leur employeur lol
Des têtes de geeks.. Rien ne change dans les années 70 , on se foutait bien de sa gueule :
spielberg23f-2-web.jpg

bound a écrit :

On les croirait sortis d'un épisode de leurs nullissimes Hercule et autres Xena

Ils ne sont pas les créateurs , ni les producteurs, ni les showrunners de ces séries, juste des scénaristes sur une saison.. Donc difficile de prétendre que Xena et Hercules sont leur série..
Fringe oui, ils en sont les créateurs et producteurs.. Hercules est une série tombant dans l'oubli.. Xena semble avoir plus de pérrinité et engranger des conventions de par le monde..
Je capte des épisodes parfois tard dans la nuit... Ce n'est pas ma tasse de thé.. Malgré que je sois un fan de Sam Raimi ...


La scène de l' Iowa Shipyard bar fight , j'avais d'emblée remarquer la parenté avec The Ennemy Whitin.TOS.1.. Preuve que mes deux glandus favori connaissaient la musique.. Je ne comprend pas  le rejet de cette scène, même le fan de TNG pourrait tisser un lien émotionnel avec une autre bagarre de bar célèbre de l'héritage : 
270px-ST-TNG_Tapestry.jpg


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#13 14-03-2014 08:27:22

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

8/10

J'ai adoré ! De la SF qui nous démontre que le bien et le mal font tous 2 partis intégrantes de notre nature...

Comme dans le pilote que ce soit en gentil ou en méchant, la personnalité de Kirk est bien définie, une forte personnalité, il sait ce qu'il veut vraiment pas manipulable sauf par lui-même à la fin où la morale veut que le bien l'emporte sur le mal.

Shatner est excellent et la miss Whitney sans sort bien...
Un bel épisode dramatique sur la nature humaine

Dernière modification par IMZADI (16-07-2018 17:06:45)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#14 11-12-2016 14:25:05

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Special 50 Anniversaire

Avoir de nos jours la signature d'un écrivain de renommée comme Richard Matheson, c'est comme imaginer qu' Alan Moore signerait  un épisode de Daredevil , ou que James Ellroy écrirait  pour True Detective .. Voilà encore un épisode qui n'a pas pris une ride malgré sa cinquantaine .. Au même titre que Nigthmare At 10000 feet , Duel , The Incredible Shrinking Man , oeuvres visuels du même auteur considérées comme des classiques aujourd'hui, The Enemy Within devrait être hissé  à ce niveau d'excellence, vous ne trouvez pas ?
Moi si .

Le théme ( la dualité humaine ) est universel et intemporel . Tout comme l'écriture qui demeure toujours aussi novatrice par rapport à ce  schéma ultra classique hérité de Stevenson.
On pourrait d'ailleurs citer The Enemy Whitin comme l'une des meilleurs variations de Jekyll & Hyde.

Sulfureux ,  provocateur parfois fiévreux et intense , l'épisode n'a rien perdu de ses audaces d'hier.
La tentative de viol de Janice Rand était déjà limite en 1966, elle le reste aujourd'hui encore.. En partie grâce au jeu possédé de William Shatner. Il a beau dépassé les limites en termes de jeu, mais dés qu'il attrape Janice , il ne plaisante plus .Cette scène reste dérangeante ( surtout quand on connait le sort de Grace Lee Whitney en coulisse sad ) ..

Hélas, on retient trop souvent de cet épisode , le Evil Kirk ou dans l'art du cabotinage , William Shatner atteint des états de transes venu d'ailleurs..
C'est aussi oublié que dans la retenue de son "Good Kirk" , Bill se révéle un excellent acteur ... La faiblesse, l'état permanent d'indécision, l'empathie d'on il fait preuvre contrebalance à merveille les excés survoltés du Evil Kirk.
& si finalement The Enemy Whitin ne parlait pas que de dualité, mais bien de faiblesse humaine en général que se soit en bien ou en mal..
C'est en ça que j'adore La Série Originale, ses niveaux de lectures en cache sans cesse un nouveau bien plus pertinent .

Oh que non The Enemy Whitin n'est pas prêt de vieillir , l'ennemi intérieur de Kirk est l'ennemi intérieur de tout être humain normalement constitué.. & quoi quand pense les fans qui ont transformé Star Trek en espéce de Disneyland ou l'humain ne peut être que noble et bon, cet épisode est essentiel pour affirmer  le contraire : L'ennemi intérieur est et sera toujours présent en nous.. Même en ces gens exceptionnels que sont Kirk et Spock.

Ce qui lie le bien et le mal ce sont les émotions .. Les deux Kirk sont submergés par des émotions contradictoires, en lutte permanente . C'est la convergence  ( la peur ? ) des deux , l'un et l'autre ne ( s') ignorant plus (la peur ?)  qui font de Kirk un homme d'exception.
Même Spock censé être sans émotions est captivé par l'expérience, tout comme il s'inquiéte du sort de Kirk, son capitaine, son ami .
Voilà l'humanité de demain..Pas celle déporvu d'émotions,  qui se croit vertueuses & au dessus du lot ..Mais une Humanité humble  qui n'ignore pas ses démons & anges intérieurs, qui sait les concilier pour tirer le meilleur des parties :

" _Get those men aboard fast ! "
_Right away captain! "

The-Enemy-Within-star-trek-the-original-series-16358946-500-382.jpgThe-Enemy-Within-star-trek-the-original-series-16372158-500-382.jpg
Par delà bien et mal , par déla le vice et la vertu , vaincre ses faiblesses that's my Star Trek !


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#15 17-11-2017 17:57:26

Amiboshi
membre

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

1er épisode de TOS que je trouve mauvais, j'ai trouvé cet épisode inintéressant, mal jouer et complétement creux, on a besoin de sa part d'ombre pour survivre ET BEH ! rolleyes
Je me suis ennuyer comme rarement devant un Star Trek, et la réplique de Spock à la fin m'a complétement achever furax.
Je donne 1pt bonus pour le concept du caniche-licorne et son jumeau maléfique qui m'a bien fait marrer lol

2/10, un nanar pas drôle

Dernière modification par Amiboshi (17-11-2017 18:02:45)

Hors ligne

#16 18-11-2017 15:20:55

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Amiboshi a écrit :

1er épisode de TOS que je trouve mauvais, j'ai trouvé cet épisode inintéressant, mal jouer

Bill Shatner est un génie.. Il ne joue pas , il fait de son art ,un art.. Il porte une signature , une façon de jouer unique en son genre.
C'est une véritable pile électrique , une boule d'énergie intense.. Il joue comme si sa vie en dépendait.
il est presque à un niveau surréaliste.. Dans Enemy Whitin , il surprend par sa palette de jeux .. D'un extrème à un autre , du calme ou surexcité.. Il garde cette même étincelle qui a tout moment peut mettre le feu aux poudres..
C'est ce qui fait finalement le charme & l'imtemporalité du duo qu'il forme avec Leonard Nimoy, lui au jeu beaucoup plus calme & convenu que la folie du Shat'.

et complétement creux, on a besoin de sa part d'ombre pour survivre ET BEH ! rolleyes

C'est universel comme sujet , on a tous une part d'ombre qu'il faut réfreiner , & une part de lumière ( d'apathie ?  ) qui nous empêchent d'agir..
La vie , c'est d'être coincé entre les deux.. Les remarques de Spock sur le commandement sont pertinentes.. Les agneaux à la tête de l' Enterprise nous enverraient à l'abattoir..
Le loup aux commandes finirait pas nous dévorer. C'est bien la combinaison des deux qui fait les grands leaders..

Cet épisode parle plus de ce qui fait de Kirk un aussi bon leader , malgré la qualité de ses défauts , et le défaut de ses qualités..

A notre humble échelle, pour prendre une décision ou faire  un choix.. Nous sommes confrontés à nous même : le pour & le contre , penser à soi ou aux autres, est ce bien ou mal ect..

Aujourd'hui The Enemy Whitin fait hélas triste écho à l'actualité. Je pense à la scène ou Evil Kirk en homme de pouvoir abuse de la pauvre Janice Rand.
Une scène d'autant plus troublante, que l'actrice Grace Lee Whitney a été agressé sexuellement par un producteur du show. sad


la réplique de Spock à la fin m'a complétement achever furax.

Tu parles de celle ou Spock dit à Rand que le Evil Kirk avait un certain charme ?

Ecoute cette réplique est politiquement incorrect & je l'adore hier , plus encore aujourd'hiu  ! ..Surtout en ce moment de chasse aux sorcières .. Ou désormais " draguer" se transforme en " harcélement sexuel " ( tout bord , tout genre confondu )..  Je suis heureux que la parole se libère , mais d'un côté attention à ne pas voir des prédateurs à chaque coin de rue.
Aujourd'hui le Captain Kirk serait un personnage politiquement incorrect.. Vous vous rendez compte , il a l'audace de draguer .. Pardon , d'harceler de pauvres & jolies femmes à chaque épisode.

Je trouve la réplique de Spock très juste & clairvoyante.. On ira tout de même pas nier ( et elle la première ) que Janice Rand a le béguin pour Kirk..
& que le "mojo " du Captain Kirk ne provient pas son côté tendre & affable , mais plutôt de son côté animal & viril ..
Kirk est un homme à femme , un womanizer à la James Bond.. Ce n'est pas le prestige de l'uniforme qui attire les gonzesses avec Kirk.. Au pieu, elle doit être un véritable Evil Kirk & les cajoler comme des Tribbles au petit matin .. Voilà pourquoi , elles ne porteront jamais plainte..  lol
180?cb=20150409013519&path-prefix=entumblr_m2r8tmwo7a1rnhqsmo12_r1_250.gif


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#17 19-11-2017 01:22:23

Amiboshi
membre

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Buckaroo a écrit :

Bill Shatner est un génie.. Il ne joue pas , il fait de son art ,un art.. Il porte une signature , une façon de jouer unique en son genre.
C'est une véritable pile électrique , une boule d'énergie intense.. Il joue comme si sa vie en dépendait.
il est presque à un niveau surréaliste.. Dans Enemy Whitin , il surprend par sa palette de jeux .. D'un extrème à un autre , du calme ou surexcité.. Il garde cette même étincelle qui a tout moment peut mettre le feu aux poudres..
C'est ce qui fait finalement le charme & l'imtemporalité du duo qu'il forme avec Leonard Nimoy, lui au jeu beaucoup plus calme & convenu que la folie du Shat'.

Je pense que sur le fait de surjoué je suis un peu comme toi, j'aime qu'un acteur ce donne a 200%, j'ai aimé le cabotinage de Shatner dans WNMHGB ou dans Naked Time (encore plus celui de Takei !) mais dans cet épisode je trouve ça chiant sans doute parce que c'est vraiment centré sur un seul personnage et que l'intrigue m'a ennuyé. En tout cas mon 2/10 ne viens pas de la ne t'inquiète pas.

Buckaroo a écrit :

C'est universel comme sujet , on a tous une part d'ombre qu'il faut réfreiner , & une part de lumière ( d'apathie ?  ) qui nous empêchent d'agir..
La vie , c'est d'être coincé entre les deux.. Les remarques de Spock sur le commandement sont pertinentes.. Les agneaux à la tête de l' Enterprise nous enverraient à l'abattoir..
Le loup aux commandes finirait pas nous dévorer. C'est bien la combinaison des deux qui fait les grands leaders..

Cet épisode parle plus de ce qui fait de Kirk un aussi bon leader , malgré la qualité de ses défauts , et le défaut de ses qualités..

A notre humble échelle, pour prendre une décision ou faire  un choix.. Nous sommes confrontés à nous même : le pour & le contre , penser à soi ou aux autres, est ce bien ou mal ect..

Je comprend ton point de vue, mais personnellement j'ai du mal avec les oeuvres centrées sur la psychologie d'un seul personnage, cela m'ennuie généralement au plus haut point. Surtout que je trouve le traitement très superficiel dans cet épisode. Ne t'inquiète pas, cet épisode ne m'empêche absolument pas d'aprecier TOS, je suis dans le train maintenant et je ne compte pas en descendre de si tôt ok . Simplement toutes les séries et encore plus au format stand alone (y compris la sacro-sainte TNG) on leurs épisodes (perçu comme) creux et chiants. Tant que ça ne casse pas la cohérence global c'est pas bien grave on passe a la suite !

Buckaroo a écrit :

Aujourd'hui The Enemy Whitin fait hélas triste écho à l'actualité. Je pense à la scène ou Evil Kirk en homme de pouvoir abuse de la pauvre Janice Rand.
Une scène d'autant plus troublante, que l'actrice Grace Lee Whitney a été agressé sexuellement par un producteur du show. sad

En effet ;)purple

Buckaroo a écrit :

Tu parles de celle ou Spock dit à Rand que le Evil Kirk avait un certain charme ?

Ecoute cette réplique est politiquement incorrect & je l'adore hier , plus encore aujourd'hiu  ! ..Surtout en ce moment de chasse aux sorcières .. Ou désormais " draguer" se transforme en " harcélement sexuel " ( tout bord , tout genre confondu )..  Je suis heureux que la parole se libère , mais d'un côté attention à ne pas voir des prédateurs à chaque coin de rue.
Aujourd'hui le Captain Kirk serait un personnage politiquement incorrect.. Vous vous rendez compte , il a l'audace de draguer .. Pardon , d'harceler de pauvres & jolies femmes à chaque épisode.

Je trouve la réplique de Spock très juste & clairvoyante.. On ira tout de même pas nier ( et elle la première ) que Janice Rand a le béguin pour Kirk..
& que le "mojo " du Captain Kirk ne provient pas son côté tendre & affable , mais plutôt de son côté animal & viril ..
Kirk est un homme à femme , un womanizer à la James Bond.. Ce n'est pas le prestige de l'uniforme qui attire les gonzesses avec Kirk.. Au pieu, elle doit être un véritable Evil Kirk & les cajoler comme des Tribbles au petit matin .. Voilà pourquoi , elles ne porteront jamais plainte..  lol

Alors la par contre avec tout le respect que j'ai pour toi Buckaroo, je trouve que tu es a côté de la plaque sur ce coup. angryblue

Sérieusement, il n'est pas question de drague la, mais de VIOL ! Et la réplique de Spock est complètement dans la culture du viol désolé, en mode "aller avoue tu a aimer ça lol ?". Rien a voir avec l'attirance supposé de la yeoman envers Kirk, ou alors la notion de viol conjugal n'existe pas pour toi ? C'est pas un reproche envers Spoke, ST ou Roddenberry, c'était juste totalement la norme a l'époque y compris dans les milieux les plus progressistes. Et quand j'ai vu l'épisode ça ma fait tiqué certe mais je peux faire la part des choses, c'est juste un gag de fin. La j'en ai parler juste parce que c'était la petite crotte de nez final après un épisode que je n'ai pas aimer razz

Et puis franchement, tu a entendu ça ou que les féministes veulent faire l'amalgame entre la drague et le harcèlement sexuel ? Pour côtoyer des milieux féministes régulièrement, je peux te dire que je n'ai jamais entendu des idioties pareilles, si ce n'est dans ce genre de procès d'intentions. Discours très répandu (tout comme cette utilisation du terme " politiquement correct") dans la rhétorique conservatrice pour ne pas dire réactionnaire... D'ailleurs le personnage de Riker est un sacré womanizer lui aussi et je te met au défi de trouver un.e seul.e feministe trouvant quoi que ce soit a dire sur son comportement ou son rapport a la sexualité. De la même façon je n'ai absolument aucun problème avec le côté womanizer de Kirk, en fait ça n'a même aucun rapport...

Attention, stp ne prend pas cela contre toi Buckaroo, je me garderai bien de préjugé de ton positionnement idéologique et honnêtement j'ai la plus grande sympathie pour toi (sa fait un an et demi que je lis le forum, donc je connais un peu le Buckaroo du forum qui m'a offert une paire de bonnes lectures)


Édit : par contre je te rejoint sur l'aspect malsain de la chasse aux sorcière. La justice doit être au tribunal et pas dans le lynchage des réseaux sociaux nono

Dernière modification par Amiboshi (19-11-2017 11:14:08)

Hors ligne

#18 19-11-2017 21:22:17

Amiboshi
membre

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Pour continuer ce petit débat sur le féminisme allons plutôt par içi comme on laisse les topic TOS hors de ça wink

Hors ligne

#19 20-11-2017 13:53:40

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

D"idéologie je n'en ai pas , pas plus que d'idéaux..  Je me méfie des choses qui finissent en isme ou iste .. Dés que l'idée devient une cage , c'est le début des emmerdes quand elles sont approprié par le troupeau.. Je ne suis pas un follower .. je ne suis pas une idée , je suis du genre à la traquer ..

.. & hélas , je  suis  d'un très grand pessimisme envers la nature humaine. Si tout est blanc , je ne peux pas m'empêcher de voir la nature tordu & obscure des choses.
Donc c'est génial que la parole se libère sur un tel sujet. Mais d'un côté, ce n'est pas nouveau pour moi .. Ce sont des thèmes qui me travaillent , l'abus des gens de pouvoirs , la violence de la société envers les femmes ect.. C'est triste de voir des gens comme Tarentino, Affleck and co s'excuser , de ne pas avoir parler avant .. Mais qui les aurait écouter ? Personne à l''époque..
C'est hélas la nature humaine

Pour revenir à l'épisode. Il n'est pas question d'un viol , mais d'une agression sexuelle.Tout de même, la victime se défend bien.  Janice se défend & marque son agresseur du sceau de l'infamie ( les griffures sur la joue ). Elle a aussi le contrôle de ne pas s'emporter & d'accuser Kirk sans avoir toute les données du problème.

De son côté , Kirk s' excuse même du comportement agressif de son double à la fin, alors qu'il est victime d'un accident . C'est tout à son honneur ..  Vu que tu n'as vu le reste de TOS .. Tu ne peux pas saisir que sa réplique de Spock  est en faites très ironique.  Il  n'est pas dupe que Janice Rand en pince pour  James T. Kirk.. Que cela ne lui déplairait pas être, par Kirk , " trop belle , trop femme  pour être ignoré " par un tel homme ... Tu le verras dans Balance Of Terror ou elle vient se blottir dans les bras de son capitaine.. Ou Miri :   "Capitaine , je fais tout pour que vous remarquez mes jambes ."

Kirk & Janice sont attirés mutuellement l'un par l'autre. Le cadre professionnel les empêche de passer à l'acte.. C'est le fil conducteur de leur relation ( ça se voit quand tu suis l'ordre de production ) .

C'est juste dommage que le personnage de Janice fut ainsi viré du show.. Je trouve qu'elle apportait plus à Kirk qu'Uhura par exemple..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#20 20-11-2017 20:37:12

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Amiboshi a écrit :

Sérieusement, il n'est pas question de drague la, mais de VIOL ! Et la réplique de Spock est complètement dans la culture du viol désolé, en mode "aller avoue tu a aimer ça lol ?". Rien a voir avec l'attirance supposé de la yeoman envers Kirk

Totalement d'accord.
Même si Janice est effectivement attirée par Kirk, c'est par le Kirk entier qu'elle est attirée, pas par le Kirk violeur hors de contrôle. En fait son agression doit être encore plus traumatisante du fait qu'elle arrive de quelqu'un en qui elle a confiance.
D'ailleurs ça fait partie des "coups de boules" que je te prophétisais smile

Dernière modification par DrAg0r (20-11-2017 20:37:59)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#21 01-05-2018 03:26:40

McRaktajino
membre du club

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

C'était très bien.

Le personnage de méchant Kirk est très marquant par sa tronche et son attitude de siphonné total, mais celui de gentil Kirk l'est encore plus. Le voir comme ça, tout désemparé, demandant à ses amis "je dois faire quoi ?", c'est tellement pathétique.

Constater ce qu'on pourrait faire si notre intelligence ne nous l'interdisait pas, quelle expérience traumatisante ça doit être. Kirk a sûrement déjà eu quelques idées en voyant Janice dans sa tenue légèrement sexy, mais son intelligence lui interdit de simplement concevoir passer à l'acte. Une petite leçon à ceux qui s'imaginent que les femmes ne doivent pas s'habiller comme elles le souhaitent ?
Perso, je n'ose même pas imaginer les horreurs que mon méchant moi serait capable de faire. Il pourrait carrément être un fan inconditionnel de la Prélogie !

Je me serais bien passé des blagues de Sulu sur la planète, mais je m'incline devant la performance de William Shatner.
C'est sûr qu'il y a matière à ce foutre de sa gueule, mais une telle implication dans un rôle arrive à me faire ressentir du respect. Les moqueries passent, la performance reste.

Excellent.

Hors ligne

#22 16-07-2018 17:17:00

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Je reste sur mon 8 de l'époque

Mais là les erreurs m'ont agacé.

Spock nous dit que Kirk n'est plus capable de décider mais qu'il garde son commandement.
Dès l'accusation de Rand et Fisher, il aurait dû être suspendu.

On nous parle d'une dissociation de la personnalité de Kirk entre bon et mauvais, ange et démon, alors pourquoi le gentil Kirk est considéré comme la bonne personne et garde son commandement alors que mauvais Kirk est considéré comme un imposteur ?

Apparemment, les 2 sont Kirk comme le sont les 2 Torres ou mieux les 2 Riker qui peuvent vivre l'un sans l'autre... Il n'y a pas de préférence à faire.

Pourquoi ne pas envoyer une navette sur Alfa 177 ? Une phrase pour expliquer même comme par hasard m'aurait suffi...

À la fin le mauvais Kirk à ses griffures à droite au lieu de la gauche

Dernière modification par IMZADI (16-07-2018 17:19:13)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#23 26-03-2019 13:22:11

ussperseus
Touriste du PSTF

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

Bonjour,
le voilà reparti dans le visionnage de TOS, dans l'ordre proposé sur l'édition BluRay, parceque j'ai la flemme de chercher les épisodes par ordre chronologique. Je me suis récemment aperçu que je n'ai pas vu tous les épisodes, alors que j'ai les trois saisons en BVD depuis belle lurette. La cause? J'ai du mal à regarder une série sans faire autre chose en même temps, du coup, c'est VF pour moi. Sauf que, en ce qui concerne TOS, je ne supporte pas la VF absolument horrible, donc, je prends sur moi et le visionnage est en VOSTFR.

Je me suis donc penché sur plusieurs détails sur les sept premiers épisodes. Déjà, la série tente de nous embarquer dans un futur utopique, ça, tout le monde le sait. Ce futur demeure toutefois marqué par les contingences des sixties, et des épisodes comme "mudd's women" nous embarque sans complexe dans la problématique d'objetisation de la femme. Recontextualisons les choses, ça se passe peut-être trois-cents ans dans le futur, mais c'était il y a cinquante ans. "The ennemy within" nous livre d'ailleurs sans plus de complexe une affaire d'agression sexuelle: le "ça" du Capitaine Kirk, explicitement, contient donc un prédateur sexuel sans aucune pitié. L'épisode nous fait la démonstration, de manière très manichéenne, que les côtés "anges" et "démons" sont nécessaires à tout être humain pour déployer le meilleur de chacun. Ca a du sens, même énormément de sens, mais ce côté simpliste et légèrement naïf me dérange légèrement.

Les quelques premiers épisodes posent certaines bases de la saga complète: le mélange matière/antimatière pour la propulsion à distorsion, les cristaux de dilithium nécessaires au fonctionnement du vaisseau, le rôle des différents membres d'équipage. Je n'ai pas encore fait attention à la mention de la fédération, ni même de starfleet, mais je ne suis pas toujours concentré sur les dialogues, et les traductions sont approximatives.
En parlant de traductions, je me suis toujours demandé pourquoi il y avait autant de "cadets" et de "Lieutenant" ou "d'enseignes" à bord des vaisseaux de starfleet. Ben, en fait, c'est surtout parceque nous ne savons vraisemblablement pas traduire  crewman, technician et yeoman en Français. Du coup, j'ai pu m'apercevoir que sur l'enterprise de Kirk, il y a beaucoup plus d'hommes du rang que d'officiers, ce qui, à mon sens, ajoute en cohérence.

Je manque de temps aujourd'hui pour aller plus loin, mais je partagerais sans aucun doute le reste de ma "re"experimentation de la série originale.


"Si tu vois un cochon dans un arbre, dis-toi bien qu'il est fou!"

Hors ligne

#24 24-04-2019 22:14:20

Pok
membre

Re : ST TOS 01x04 The Enemy Within (L'imposteur)

title

Un classique de la série, top franchise sans hésiter.

Un Shatner qui donne tout à son rôle et qui porte l’épisode à lui tout seul.
____________________

alfa
"C’est loin mais c’est beau !"

L’Enterprise est en mission scientifique sur Alfa 177 (une planète au climat plutôt rigoureux dont les températures descendent jusqu’à moins cinquante degrés la nuit) pour recueillir des spécimens.

Sur la planète, Kirk échange quelques mots avec Sulu lorsqu’ils entendent du bruit non loin de leur position. L’enseigne Fisher a fait une bonne une chute et s’est assez grièvement blessé à la main. Kirk lui ordonne de remonter à bord du vaisseau et de se présenter à l’infirmerie.

beam
"Fisher à l’Enterprise, ce serait pour une téléportation !
Et l’instauration du Referendum d’Initiative Citoyenne !"

Sur le vaisseau, Scotty (assisté de l’Enseigne Wilson), éprouve quelques difficultés à le matérialiser mais finit par y parvenir. Sans doute en cause, le minerai jaune dont est recouvert la combinaison de Fisher, qui s’avère (après analyse) être magnétique. Ce qui inquiète Scotty (et Wilson).

Peu de temps après, c’est au tour de Kirk de demander à remonter. Scotty vérifie les systèmes. Tout semble fonctionner normalement. Il envoie Wilson chercher un mètre synchronique pour revérifier les systèmes et remonte donc le capitaine. La téléportation peine un peu également, mais Kirk apparaît finalement. En quittant le plot de téléportation, il manque de trébucher. Visiblement affaiblit, désorienté, avec la tête qui tourne, Scotty préfère l’accompagner à sa cabine, laissant le téléporteur sans surveillance.

anim
"L’application ne s’est pas fermée correctement,
récupération des données, veuillez patienter…"

C’est à ce moment qu’il se remet automatiquement en marche et fait apparaître un deuxième Kirk, mais de dos (et éclairé pas pareil) !

On va l’appeler (comme l’épisode) l’imposteur, ce sera plus simple, même si c’est un peu plus compliqué… (et un euphémisme)

Pendant que l’imposteur, donc, un peu agar, quitte la salle de téléportation, Kirk arrive à sa cabine où il trouve la Yeoman Janice Rand qui l’attendait pour régler quelques paperasses avec lui. Il expédie l’affaire et la congédie fissa (mais avec tact) car il veut s’abandonner à des activités privés et intimes (qui ne nous regarde pas).

L’imposteur, lui, a repris de l’assurance. Alors que McCoy passe un peu de dakin du futur sur la main de Fisher, il débarque à l’infirmerie pour emprunter une bouteille de cognac saurien de manière plutôt virile. Il déambule ensuite dans les couloirs du vaisseau, en sirotant sa bouteille. Il tombe sur la cabine de Janice. Il y pénètre et s’y cache pour attendre qu’elle rentre (et finir sa bouteille).

Kirk, sortant de sa douche, reçoit la visite de Spock, mandaté par McCoy pour voir ce qui ne tourne pas rond avec le capitaine, après l’épisode de la bouteille. Évidemment celui-ci ne voit pas de quoi il est question et suppose que McCoy a voulu le faire marcher (dans tous les sens du terme).

Du côté du téléporteur la défaillance est avérée. En remontant un animal (un chien déguisé, mais nous appelleront ça un "spécimen") de la surface, Scotty s’est retrouvé au final avec deux spécimens. Pas des copies conformes, mais des opposés, un gentil-mignon et un agressif (mais éclairé pareil). On évoque souvent la performance de Shatner dans cet épisode, mais le chien s’en tire très bien également (il fallait le noter !).

ouaf
"- Et en plus il parle, écoutez: "You know what? I'm happy!"
- Arrêtez, j'ai vu vos lèvres bouger!"

Dans ces conditions, Scotty refuse de prendre le risque de remonter l’équipe qui se trouve encore sur la planète.

Pendant ce temps, Janice a rejoint sa cabine. Elle tombe sur l’imposteur, passablement éméché, qui tente d’abord de la séduire, puis de la violer, dans une confrontation assez crue et violente. Plaquée au sol, Janice parvient à le griffer au visage avant de le repousser. Elle arrive à atteindre et à ouvrir la porte de sa cabine et interpelle Fisher qui passait pas là (décidément c’est pas son jour). Elle le supplie d’appeler Spock. Ce qui force l’imposteur à fuir (non sans avoir collé un taquet à Fisher quand même).

viol
Scène réalisée par des professionnels,
ne pas reproduire chez vous.

Kirk, toujours dans sa cabine, ne comprend pas ce qui se passe. Spock lui présente les évidences (en l’occurrence la bouteille et le témoignage) mais ça ne tilte pas. Il décide donc d’une confrontation avec Janice à l’infirmerie.

En fuite, l’imposteur, la main pleine de sang, se réfugie dans la première cabine qui se présente (peut-être celle de Kirk mais je n’en suis pas certain).

En présence de Spock et de McCoy, debout face à elle (aucune pression), Janice raconte en détail à Kirk ce qui s’est passé, affirmant que c’était bien lui. Mais Kirk maintient le contraire. Refusant, dans un premier temps, de le regarder en face, elle finit par lever le regard et constate qu’il n’y a en effet aucune griffure sur son visage, prouvant bien que ce n’était pas lui.

fisher
"Attendez ! Il me reste une scène à jouer !

Mais Fisher (que le scénario à apparemment décidé de rentabiliser au maximum) vient semer le trouble et déclare que si en fait.

Spock se rend (enfin) à l’évidence : il y a un imposteur à bord !

Avec tout ça on aurait tendance à les oublier, mais Sulu et toute une équipe sont encore sur la planète. La nuit tombe et les températures avec, ce qui rend la survie très compliquée. Mais il est trop risqué d’utiliser le téléporteur tant qu’il n’a pas été réparé.

nav
"- Et les navettes sinon?
- Ne soyez pas désagréable, Mr Sulu?"

Quant à l’imposteur il faut le capturer. Kirk éprouve des difficultés à prendre les décisions et donner des ordres pour sa capture. Spock l’assiste dans ses décisions, et Kirk lui ordonne de continuer de le soutenir. De retour sur la passerelle, il passe les consignes à l’équipage pour appréhender l’imposteur sans le tuer, signalant ses griffures à la joue.

Depuis la cabine où il se trouve l’imposteur entend le message. Il rejette ce qualificatif et revendique d’être Kirk (même ça l’énerve). Sur une étagère devant le miroir, il trouve un pot de fond de teint (j’espère que nous ne sommes pas dans la cabine à Kirk...) et l’utilise pour camoufler les griffures sur son visage. Il va pour quitter la cabine lorsqu’il tombe sur Wilson qui, un peu naïvement (et à ses dépends), lui fournit un phaseur.

Pendant ce temps sur Alfa 177, la température est déjà tombée à moins six. Les chauffages qu’ils ont envoyés sur la planète ont été eux-aussi dupliqués par la téléportation et ne fonctionnent pas.

pull
"- Et des pulls sinon? En plus on en aurait en double!
- Trop simple, c'est sûrement un piège!"

L’intercom annonce alors l’attaque sur Wilson. L’imposteur est maintenant armé, il faut faire vite. Spock et Kirk déduisent (grâce à la technique du "Où iriez-vous à sa place, d’autant que c’est vous ?") qu’il se cache très certainement en salle des machines. Ils s’y rendent sur le champs.

Sur place, le lieu désert devient le théâtre d’un petit jeu du chat et de la souris avec l’imposteur qui finira par se révéler à Kirk dans un face à face tendu. L’issue est incertaine. Kirk tente de raisonner sa moitié qui, de son côté, menace de le tuer. Cela s’achèvera par l’arrivée de Spock au moment on ne peut plus opportun pour appliquer sa toute nouvelle technique !

prise
"- Logiquement si je mets un doigt là, l'autre ici…
- Ça fait longtemps que vous savez faire ça?"

Enfin opportun, pas tant que ça car l’imposteur a le temps d’appuyer sur la détente et de tirer malencontreusement sur les circuits du téléporteur, ce qui repousse les réparations à une bonne semaine.

Une fois capturé, l’imposteur est amené à l’infirmerie où il est attaché à un lit. C’est là que Spock expose sa théorie :

Tout ce qui fait la personnalité d’un être humain (et de Kirk en l’occurrence), son caractère, les énergies positive et négative qui l’animent et la composent, se trouvent ici séparées en deux.

Kirk, comme tout humain, à besoin de ses deux énergies, pour se contrôler mutuellement, construire sa personnalité. Sans sa part négative, son agressivité il perdra lentement sa capacité à commander (pis sans sa compassion, sa gentillesse, bah c’est un peu un gros con).

McCoy estime que son intelligence saurait parfaitement palier ce manque.

Pendant ce temps, sur la planète la température descend sévèrement. Sulu utilise son phaseur pour réchauffer quelques pierres au sol et toute l’équipe se regroupe autour pour profiter de la chaleur dégagée.

À l’infirmerie l’imposteur s’affaiblit. Kirk lui prend la main et leur contact semble rééquilibrer sa physiologie. Kirk se lève alors, éprouvé, mais conscient qu’il doit réunifier ses deux facettes pour survivre.

Il est appelé en salle de téléportation.

Scotty semble avoir trouvé une solution pour faire fonctionner le téléporteur, en utilisant l’énergie des moteurs à distorsion. Mais il serait préférable de faire d’abord une tentative avec le spécimen.

colere
"- Colère! Colère! Subissez ma colèèère!
- Qu'est-ce-qu'il joue bien!"

Après avoir endormi l’agressif, ils placent les deux animaux sur un plot de téléportation et envoient l’énergie. Le spécimen réapparaît unifié, certes, mais malheureusement décédé. McCoy lance immédiatement une autopsie de l’animal.

Spock avance la théorie que celui-ci n’aurait pas résisté au choc, à la peur de ce qui lui arrivait. Peur que Kirk pourrait surmonter grâce à son intellect. McCoy s’oppose à ce qu’ils tentent la téléportation et demande d’attendre les résultats de l’autopsie.

Kirk éprouve de plus en plus de mal à prendre des décisions et voudrait s’en remettre à l’avis de ses amis, mais le choix lui incombe. Il décide finalement de tenter la téléportation.

Sur la planète, la température a dangereusement chuté. À l’infirmerie, l’échange radio avec Sulu, décide soudainement Kirk à libérer (seul) l’imposteur pour l’amener au téléporteur. Mais à peine libéré, celui-ci profite de l’occasion. Il assomme Kirk et fuit une nouvelle fois (en lui laissant une griffure à la joue).

Il se rend sur la passerelle pour prendre le commandement du vaisseau et ordonne de quitter l’orbite d’Alfa 177. Personne ne comprend vraiment ce qui se passe et tout le monde obéit. Mais McCoy et Kirk arrive. L’imposteur tente de duper tout le monde une dernière fois, mais les masques tombent rapidement (s'il était besoin) et, envahie par la peur, il finit par s’effondrer en larme dans les bras de Kirk et se soumettre.

nous
"- Vous voyez bien que c'est moi!
- Et vous voyez bien que c'est lui. On est pas plus avancé là!"

Tout le monde se rend au téléporteur. Spock place les deux Kirk sur le plot de téléportation. Il est temps de lancer la tentative... Suspense...

Suspense...

Il se retrouve maintenant avec quatre Kirk !

Nan je déconne, tout se passe évidemment parfaitement. Kirk retrouve son unité. Le téléporteur fonctionne à nouveau normalement et l’on va enfin pouvoir remonter l’équipe au sol !

De retour sur la passerelle, Kirk remercie une nouvelle fois Spock. En partant il croise Janice, qui bafouille quelques mots. Il la remercie aussi (à tout hasard). Elle apporte ensuite un rapport à signer à Spock qui lui glisse une vanne au sous-entendu quelque peu déplacé (à mon avis) qui lui vient sans doute de sa moitié humaine.

vanne
"- Vous voulez vraiment finir là-dessus Mr Spock?
- Me rends pas compte... Et avec la petite musique rigolote?."

____________________

Un scénario solide et bien menée, pour une histoire très SF, très bien écrite et interprétée.

Si ce sont les excès de Shatner "négatif" dont je me souvenais, je me suis plus intéressé ici au Kirk "positif". Et je trouve l’interprétation des deux facettes de Kirk, par Shatner, bien plus juste, pertinente et profonde qu’elle m’en avait l’air au premier abord.

Un épisode avec une tonalité assez sombre, plus adulte que l’ensemble de la série, particulièrement du fait de l’agression de Janice, qui rend la vanne de fin d’épisode très mal venue je trouve.

Il pose également beaucoup de question sur le fonctionnement du téléporteur. Pourrait-on, par exemple, reproduire la panne et s’amuser à téléporter, je sais pas, une banane, pour voir c’est quoi l’énergie négative d’une banane !

Dernière modification par Pok (25-04-2019 04:07:12)


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

Hors ligne

Pied de page des forums