ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Gene L. Coon
- Réalisation : Ralph Senensky

Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  3. 8 (excellent)(voix 3 [27.27%])

    27.27%

  4. 7 (bon)(voix 4 [36.36%])

    36.36%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 11

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 15-10-2012 21:56:18

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

J'ai malheureusement découvert cet épisode (ainsi que TOS) après TNG et "First Contact" du coup j'ai toujours eu du mal avec cette "version" de Cochrane. Ce n'est pas tant la différence de compotement, après tout que Zefram après 150 ans d'une relation symbiotique avec le compagnon ait pu voir sa personnalité changé, évolué n'est pas forcément choquant... Non, mon problème est que Glenn Corbett et James Cromwell n'ont physiquement rien de commun, et pour moi James Cromwell est "mon" Zefram Cochrane, du coup j'ai du mal, je n'ai pas l'impression que c'est le même homme...

En dehors de cela, ça reste un bon épisode, une très belle histoire, vraiment touchante.
(Suis-je le seul qui trouve bizarre que le compagnon est une voix de femme avec le traducteur? J'ai toujours trouvé "l'explication" un peu faible...)

Dernière modification par scorpius (15-10-2012 21:57:24)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 15-10-2012 22:10:59

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

C'est marrant parce que pour moi c'est en voyant First Contact que j'ai eu du mal avec ce Cochrane!
Pour moi le seul le vrai c'était celui de TOS.
Comme quoi l'ordre de visionnage est important. J'en suis bientôt à la seconde saison en revisionnage, je te redirai à ce moment là: pour la voix du compagnon (qui ne m'a pas choqué les dernières fois) et pour le physique de Cochrane.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#4 15-10-2012 22:13:58

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

8.

scorpius a écrit :

J'ai malheureusement découvert cet épisode (ainsi que TOS) après TNG et "First Contact" du coup j'ai toujours eu du mal avec cette "version" de Cochrane (...) je n'ai pas l'impression que c'est le même homme...

C'est également mon cas smile
Ca nécessite de faire un effort de suspension d'incrédulité pour rentrer dedans. Je suis quand même aidé par les explications données par Cochrane lui-même durant l'épisode. Il est arrivé sur la planète à l'âge respectable de 87 ans, et à rajeuni en dessous de 35 ans. Alors certes il n'y a pas la moindre ressemblance entre les deux acteurs, mais la différence d'âge énorme m'aide à m'immerger dans l'histoire sans trop de dommages.

A part ça, excellent épisode. C'est donc un plaisir de retrouver Cochrane, d'autant que cette histoire d'amour est plutôt bien tournée, même si légèrement too much et trop facile sur la fin (il suffit que la créature ait un corps, agréable à regarder certes, pour que Cochrane s'aperçoive qu'il en est amoureux…)

Une continuité internaliste intéressante avec First Contact et ENT. En externaliste c'est du chouette boulot d'avoir raccroché les wagons avec TOS de cette manière.

dl500 a écrit :

C'est marrant parce que pour moi c'est en voyant First Contact que j'ai eu du mal avec ce Cochrane!
Pour moi le seul le vrai c'était celui de TOS.
Comme quoi l'ordre de visionnage est important.

Fatalement, ça dépend de l'ordre de la découverte smile

Hors ligne

#5 15-10-2012 22:24:43

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

mypreciousnico a écrit :

C'est également mon cas smile
Ca nécessite de faire un effort de suspension d'incrédulité pour rentrer dedans. Je suis quand même aidé par les explications données par Cochrane lui-même durant l'épisode. Il est arrivé sur la planète à l'âge respectable de 87 ans, et à rajeuni en dessous de 35 ans. Alors certes il n'y a pas la moindre ressemblance entre les deux acteurs, mais la différence d'âge énorme m'aide à m'immerger dans l'histoire sans trop de dommages.

Oui, j'ai un peu plus de mal que toi (alors qu'étrangement je n'ai pas ce problème avec T'Pau par exemple WTF) peut être parce que James Cromwell est un acteur que j'adore et que je suis frustré de ne pas le voir face au Shat' smile

A part ça, excellent épisode. C'est donc un plaisir de retrouver Cochrane, d'autant que cette histoire d'amour est plutôt bien tournée, même si légèrement too much et trop facile sur la fin (il suffit que la créature ait un corps, agréable à regarder certes, pour que Cochrane s'aperçoive qu'il en est amoureux…)

Ah, ça ne m'a pas déranger perso. J'aime beaucoup sa réaction de dégout quand il comprend les sentiments que le compagnon a envers lui, je trouve ça... très humain pour le coup. Il faut admettre que le corps que le compagnon a eu à disposition n'est pas dégueux, franchement je comprends "l'illumination" de Cochrane lol


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#6 15-10-2012 22:27:00

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

scorpius a écrit :

peut être parce que James Cromwell est un acteur que j'adore et que je suis frustré de ne pas le voir face au Shat' smile

Je te rejoint à 100% !

scorpius a écrit :

Il faut admettre que le corps que le compagnon a eu à disposition n'est pas dégueux, franchement je comprends "l'illumination" de Cochrane lol

Oui, cela vas sans dire big_smile

Hors ligne

#7 19-10-2012 16:45:12

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

10.
Parce que c'est une histoire universelle sur l'amour.
Parce que j'adore cet épisode.
Parce que le Compagnon n'a pas été retouché par les nouveaux sfx et c'est tant mieux.
Parce que notre triumvirat est au centre de l'histoire.
Et surtout parce que c'est signé Gene L.Coon. Cet homme est certainement le principal créateur de ST et le moins reconnu.
Ici, on a Cochrane, le traducteur universel, la vie immaterielle.
Ce McCoy qui fit remarquer à notre capitaine qu'il est trop militaire et lui fait utiliser la diplomatie plutôt que la force (la carotte au lieu du baton).
Et on a aussi ces fameux décors studios, teintés de pourpre et de rose. Cette musique (une fois n'est pas coutume wink )superbe et romantique.
Maginfique, et le rendu l'est encore avec ce rythme lent qui signe TOS.
Encore une pépite de la saison 2. De la pure poésie. Oui TOS est une fable.
A consommer sans modération.
Le Compagnon est immortel, TOS l'est aussi!

Merci M. Coon. RIP.

Dernière modification par dl500 (19-10-2012 16:47:52)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 24-04-2018 01:46:24

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

Avec la vidéo hommage de IMDb, j'ai découvert que Zefram Chochrane apparaissait dans la série d'origine, du coup j'ai voulu voir l'épisode.

On peut reprocher que l'acteur choisi pour faire Zefram Chochrane jeune ne ressemble pas à James Cromwell, mais ce n'est pas grave.
J'ai regardé la version avec des SFX, et ça va. J'ai déjà eu de mauvaises expériences avec du numérique incrusté dans un support plus ancien, mais ici ça reste très sobre.
Personnellement je ne vois pas trop l'intérêt. Je dois déjà faire un effort pour m'immerger dans la série, quelques vaisseaux en SFX n'y changent rien.

Sinon pour l'épisode, pour le fond j'ai trouvé ça vraiment bien.
Une histoire sur l'amour dans sa forme la plus simple. Ici, c'est comme avec les gens qui ont des oiseaux en cage. Ils n'aiment pas les oiseaux, ils s'aiment grâce aux oiseaux.
Le vrai amour c'est comme quand le Major laisse partir Odo dans DS9 car elle sait qu'il sera heureux en cherchant son peuple.
Mais le Compagnon ne pourra pas le connaître dans sa forme actuelle. Comme V'Ger qui a besoin d'un humain pour dépasser la logique, le Compagnon a besoin d'un humain pour connaître l'amour.


Et ça tombe bien, il y a justement une potiche avec eux. Et là c'est le gros point faible de l'épisode, le traitement de cette femme.
Alors je sais que c'était une autre époque, mais ça reste quand même assez choquant.
Le ton est donné d'entrée de jeu quand Chochrane balance à la fille quand il la voit pour la première fois : "vous êtes un festin pour un homme affamé".
De nos jours, avec les héroïnes badass et musclées, ce gentil mâle se serrait fait démonter la gueule, mais ici c'est sensé être un compliment...

Cette pauvre fille est malade et va savoir pourquoi le Compagnon qui est assez puissant pour faire rajeunir quelqu'un ne peut pas la soigner.
Et comme tu vas mourir de ta maladie, tu n'as qu'à faire réceptacle pour le Compagnon sans qu'on te demande ton avis et rester vivre toute ta vie sur cette planète, tu seras gentille. Vraiment une autre époque...

Mais bon, autant ne pas se formaliser.

Kirk est quand même un gros bourrin.
J'aime bien quand le Docteur lui dit :
"Au lieu de l'attaquer, si on essayait plutôt de parler avec lui.
- Oh, ça c'est pas con Prof".


Bref, c'était quand même très agréable à suivre, l'ambiance a un côté enivrant avec cette musique et ces décors.

Je pense que je vais m'en faire d'autres maintenant que j'ai terminé DS9. Comme en plus il n'y a pas besoin de les voir dans l'ordre, il y en a un que j'aimerais bien revoir, c'est quand Kirk arrive sur une planète où ils font la guerre avec des ordinateurs et les victimes doivent se présenter à un désintégrateur.


Bon.

Dernière modification par McRaktajino (24-04-2018 01:54:25)

Hors ligne

#9 24-04-2018 07:14:23

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

En fait, c'est plutôt le choix de James Cromwell qui pose problème. wink
C'est lui qui ne ressemble pas à l'accueil initial.

Sinon, content que tu te plonges dans TOS, au delà de la forme, cette série est d'une richesse incroyable et tu as ici plusieurs adeptes avec des sensibilités différentes qui pourront échanger avec toi sur elle.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#10 24-04-2018 14:40:11

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

dl500 a écrit :

En fait, c'est plutôt le choix de James Cromwell qui pose problème. wink
C'est lui qui ne ressemble pas à l'accueil initial.

En effet.

C'était l'occasion de faire comme avec Ian McDiarmid dans Star Wars, mais j'ai lu que l'acteur qui fait Zefram Cochrane, Glenn Corbett, est décédé en 93.

De toute manière James Cromwell est tellement chouette dans son rôle du gars qu'on prend pour un visionnaire mais qui est en fait juste motivé par le pognon (et les filles toutes nues).

Hors ligne

#11 06-02-2019 15:51:01

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

7/10

J'ai bien aimé la compassion, bien que Cochrane soit "fermé" au départ.
J'aime sa naïveté face au progrès, la Galileo qui est miche à souhait le fascine.

Je me rends que TOS, c'est l'homme contre la machine, ou l'idée de 2 entités qui fusionnent

J'aime l'idée que Cochrane ne soit pas de suite reconnu.

Par contre l'entité aurait pu être plus développée, sur ce qu'elle est vraiment.

Un épisode agréable.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#12 06-02-2019 16:02:18

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 02x02 Metamorphosis (Guerre, amour et compagnon)

McRaktajino a écrit :

Et ça tombe bien, il y a justement une potiche avec eux. Et là c'est le gros point faible de l'épisode, le traitement de cette femme.
Alors je sais que c'était une autre époque, mais ça reste quand même assez choquant.

Oui les hurlements de femmes en stress je ne m'y habitue pas.
Numéro One est sacrément avant-gardiste

Mcraktajino a écrit :

Cette pauvre fille est malade et va savoir pourquoi le Compagnon qui est assez puissant pour faire rajeunir quelqu'un ne peut pas la soigner.
Et comme tu vas mourir de ta maladie, tu n'as qu'à faire réceptacle pour le Compagnon sans qu'on te demande ton avis et rester vivre toute ta vie sur cette planète, tu seras gentille. Vraiment une autre époque...

Mais bon, autant ne pas se formaliser.

Putain j'ai pas percuté ça, la pauvre Nancy elle s'est faite assimiler.
Il faut se formaliser, cette entité va peut-être conquérir d'autres humanoïdes...


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums