ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 18-11-2016 17:26:16

KIRK
Il est mort Jim !

Mars

M A R S

On ne pouvait pas trouver plus simple pour cette mini série docu-fiction de 6 épisodes réalisée par le très honorable National Geographic. Le premier épisode de 60 minutes est actuellement en diffusion.

Voici le trailer :

Flash required

Dernière modification par KIRK (18-11-2016 17:30:35)

Hors ligne

#2 19-11-2018 19:18:01

mbuna
I don't know you

Re : Mars

KIRK a écrit :

M A R S

On ne pouvait pas trouver plus simple pour cette mini série docu-fiction de 6 épisodes réalisée par le très honorable National Geographic. Le premier épisode de 60 minutes est actuellement en diffusion.

Voici le trailer :

Flash required

J'ai littéralement dévoré cette 1ère saison de 6 épisodes. La forme est entre le fascinant et le malsain.

Fascinant car le fait de méler allègrement les interviews contemporains avec une anticipation d'une mission de colonisation de Mars nous plonge dans un docu-fiction on ne peut plus réaliste, comme de la vraie bonne hard-SF.
Mais malsain (c'est peut-être un sentiment très personnel) car on est en face de la matière 1ère idéale d'un retournement de cerveau. En mélangeant à ce point la réalité et la fiction, on en arrive à ne plus savoir faire la différence. Or comme on nous tient aussi en nous racontant une belle histoire, où est la part d'anticipation (type hard SF), de celle de la fiction (type je vous tiens en haleine pour l'audimat) ? Le mélange est si exemplaire et si réussi qu'on peut se sentir facilement manipulable, comme une fabrication parfaite de fake news. Mais d'ailleurs, un docu-fiction n'est-il pas une fake news en puissance ?

Une excellente série, peut être uniquement fascinante et réussie après tout...

Hors ligne

#3 19-11-2018 22:47:17

yrad
admin

Re : Mars

mbuna a écrit :

Mais malsain (c'est peut-être un sentiment très personnel) car on est en face de la matière 1ère idéale d'un retournement de cerveau. En mélangeant à ce point la réalité et la fiction, on en arrive à ne plus savoir faire la différence. Or comme on nous tient aussi en nous racontant une belle histoire, où est la part d'anticipation (type hard SF), de celle de la fiction (type je vous tiens en haleine pour l'audimat) ? Le mélange est si exemplaire et si réussi qu'on peut se sentir facilement manipulable, comme une fabrication parfaite de fake news. Mais d'ailleurs, un docu-fiction n'est-il pas une fake news en puissance ?

Ce fut exactement mon sentiment... à tel point que la série docu-fiction Mars m'a vraiment fait songer au remarquable Opération Lune de William Karel (2002)... mdr
À la (grosse) différence près que Operation Lune était un documenteur (ou mockumentary) parfaitement intentionnel et assumé... ayant pour objectif double de faire une démonstration par l'exemple du pouvoir manipulateur des images... tout en tournant en ridicule les délires complotistes en plein essor qui cherchent à nier la réalité des missions lunaires étatsuniennes habitées (et ce "révisionnisme"-là n'a d'ailleurs fait que s'intensifier depuis 2002... evil).

En ce qui me concerne, la malaise distillé par Mars a eu tendance à l'emporter... car un docu-fiction est généralement axé sur une reconstitution historique, et il n'a donc pas vocation à être une fake news (il peut néanmoins l'être selon les intentions - plus ou moins idéologiques - de ses auteurs dans la façon partielle et/ou partiale de reconstituer certains événements historiques).
Mais Mars est un docu-fiction axé sur un futur hypothétique (approche largement inédite) tout en s'appuyant pesamment sur des autoritates contemporains quasiment intégrés à la narration, d'où la suspiscion de "manipulation" (quand bien même avec les meilleures intentions ou pour les plus nobles objectifs du monde). Il ne serait pas possible d'être davantage partisan de l'exploration spatiale que je le suis, mais j'adresse néanmoins des critiques à ce procédé qui flirte avec une forme de propagande.
L'approche plus classique de Space Odyssey: Voyage To The Planets & Beyond (Voyage autour du soleil) (produit par la BBC en 2004) demeure à mon sens plus honnête, car le côté fiction conjecturale y est mieux assumé, tandis que les interviews d'experts ne participent pas de la fiction mais s'en distinguent (notamment dans les bonus du DVD UK).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#4 20-11-2018 10:38:45

mbuna
I don't know you

Re : Mars

Ce type de séries restreint-il le périmètre de l'anticipation ?

Une anticipation n'est-elle pas une proposition d'avenir plausible ? Celle où l'auteur, de part son talent, arrive à nous emmener dans son hypothèse, en supprimant toute trace d'imaginaire le temps du récit.
C'est bien l'une des choses que l'on recherche dans ce pan de la SF, un récit qui n'aurait plus besoin d'aucune suspension d'incrédulité de notre part, tellement l'histoire s'inscrit admirablement dans le réel.

Alors le fait de ressentir ce malaise type fake news n'est-il pas le réel marqueur d'une anticipation parfaite ? On voit le corollaire arriver : le lecteur doit savoir prendre assez de distance pour démêler le vrai du faux (propagande, démagogie, etc) pour ne pas tomber dans le piège.
En fait, devant une œuvre parfaite, il faut des spectateurs parfaits mdr

Hors ligne

#5 20-11-2018 18:12:10

yrad
admin

Re : Mars

mbuna a écrit :

Alors le fait de ressentir ce malaise type fake news n'est-il pas le réel marqueur d'une anticipation parfaite ?

C’est surtout le réel marqueur d’une manipulation parfaite. cyclop mrred

Mais en terme d’anticipation, Mars n’est pas aussi "parfaite"...
D’une part, les dialogues et l’interpétation sont médiocres. Défaut caractéristique des docus-fiction, les acteurs sont transparents, contingents. Dans le présent cas, ils ressemblent davantage à des participants de télé-réalité qu’à des astronautes professionnels/passsionnés...
D’autre part, les inserts scientifiques et techniques souffrent de divers biais, notamment une rigueur à géométrie variable et un manque d’indépendance. En fait, la série entière ressemble à une gigantesque pub pour SpaceX et Elon Musk... mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#6 21-11-2018 10:16:25

mbuna
I don't know you

Re : Mars

yrad a écrit :

Mais en terme d’anticipation, Mars n’est pas aussi "parfaite"...

Ah non mais je n'ai jamais dit que Mars était elle-même parfaite sur ce point. En revanche, pour moi elle l'est dans sa réalisation télévisuelle sur l'imbrication entre réel et fiction. Mon dernier post tente d'élargir le débat sur ce type de série.
Mon propos est que théoriquement, ce formalisme de docu-fiction qui passe allègrement de la réalité à la fiction sans aucun filtre, répond exactement à un objectif principal de l'anticipation. A l'instar d'un exercice de pensée, on part du réel et on déroule une hypothèse jusqu'au bout. Seulement, ce formalisme demande intrinsèquement au spectateur de faire un plus grand effort afin de détricoter lui-même la part de réel et de fiction (voir de manipulation, de démagogie, ou simplement de contraintes de production ou de mauvaise qualité).


yrad a écrit :

D’une part, les dialogues et l’interpétation sont médiocres. Défaut caractéristique des docus-fiction, les acteurs sont transparents, contingents. Dans le présent cas, ils ressemblent davantage à des participants de télé-réalité qu’à des astronautes professionnels/passsionnés...

Je suis assez d'accord sur la 1ère assertion, mais je ne serais pas si péremptoire. J'ai surtout trouvé les acteurs et les séquences de qualité inégales. En revanche l'ordonnancement des sujets, établi comme un index des problématiques - scientifiques techniques et humains - que la série Mars a inventoriés m'a happé.
Sur la 2ème, c'est là où commence justement la part des connaissances de chacun pour savoir démêler le vrai du faux. Des astronautes professionnels/passionnés, perso j'en connais pas. Tout simplement car je ne connais aucun astronaute. Toi tu en connais peut-être, ce qui te permettrait d'avoir la matière pour prendre de la distance. Tu partirais avec un bagage supplémentaire qui te permettrait de détricoter mieux que moi les 2 parties : Science & Fiction. Pour alimenter :

yrad a écrit :

D’autre part, les inserts scientifiques et techniques souffrent de divers biais, notamment une rigueur à géométrie variable et un manque d’indépendance. En fait, la série entière ressemble à une gigantesque pub pour SpaceX et Elon Musk... mdr

Reconnaitre les biais de rigueur variable dans les inserts scientifiques et techniques demande une connaissance du sujet qui va au delà du savoir commun. Je l'ai ressenti un peu, mais personnellement ayant bien plus perçu l'aspect pub pour SpaceX, c'est clairement cet aspect là qui a mis mon instinct de défense en alerte.

Bref pour résumer mon point : le docu-fiction sans filtre entre réel et fiction ressemble à un formalisme sous forme d'aboutissement parfait du genre anticipation. Mais il oblige le spectateur à un accroissement de sa vigilance, de sa connaissance, voir de son scepticisme du fait de la perversité potentielle du procédé.

Hors ligne

#7 22-03-2019 18:49:51

mbuna
I don't know you

Re : Mars

J'ai vu les 3 premiers épisodes de la deuxième saison et suis assez bluffé.
Si le 1er épisode est plutôt poussif, il met le doigt sur le nouveau thème récurrent : les conflits entre scientifiques (étude et préservation du milieu) vs sociétés privées (exploitation des ressources) de Mars.

Le 3ème épisode est un petit bijou à tout point de vue. Une série véritablement excellente.

Hors ligne

#8 22-03-2019 20:41:30

KIRK
Il est mort Jim !

Re : Mars

Je ne savais pas que la saison II avait débutée ; Merci ^^

Hors ligne

#9 22-03-2019 21:27:37

mbuna
I don't know you

Re : Mars

De rien smile

Elle est même terminée, 6 épisodes comme la 1ère.
En revanche je ne sais pas du tout si une 3ème saison est prévue...

Hors ligne

#10 23-03-2019 17:44:20

KIRK
Il est mort Jim !

Re : Mars

J ai dévoré les 6 épisodes ; excellent thanks

Les parties documentaires sont presques plus intéressantes que la partie fiction / série à mon avis notamment sur les risques potentiels de contamination via des bactéries en sommeil et sur lesquelles le corps humain serait impuissant ou menacé et sur les risques de commercialisation progressive de Mars via des intérèts privés très puissants. C est malheureusement ce qui risque d arriver puisque les fonds publics ne sufiront pas à financer une expédition sur Mars... les bonnes intentions du départ ainsi que la curiosité scientifique laisseront progressivement le pas aux intérèts financiers et au capitalisme sauvage ; Mars risque de devenir une autre far west !

Déjà de puissants intérèts lorgnent sur l exploitation du sous sol de la lune pour trouver de nouvelles sources énergétiques...

Les astronautes américains vont dorénavant être transportés sur l ISS par la capsule de la société privée Space X... et pas gratuitement mais les USA préfèrent ça que continuer à être dépendant des russes et donc de Poutine... La Russie facture 87 millions de dollars pour l envoi de 2 astronautes. La capsule hich tech de Space X pourra en envoyer 4. L actualité rentre en raisonnance avec cette seconde saison de Mars et je ne sais pas si c est une bonne nouvelle pour le futur de l humanité hmm  scratch

Hors ligne

#11 23-03-2019 17:55:25

mbuna
I don't know you

Re : Mars

C'est notamment en cela qu'elle m'a totalement bluffé :
A première vue, cette seconde saison tord totalement le coup aux accusations d'être une gigantesque pub pour SpaceX... alors que Musk y fait toujours des encarts.

Hors ligne

Pied de page des forums