ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Brannon Braga
- Réalisation : David Livingston


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [16.67%])

    16.67%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 4 [33.33%])

    33.33%

  4. 7 (bon)(voix 3 [25%])

    25%

  5. 6 (correct)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  6. 5 (passable)(voix 2 [16.67%])

    16.67%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 12

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 13-02-2012 17:16:36

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Ouf , ça remonte enfin. Emanations , du pur Brannon Braga..
J'aime tout le concept de cet épisode.. la planète donc les anneaux abritent les morts d'une autre planète ( ou peut être d'une autre réalité ? )
L'épisode est agréable à suivre.. Par contre , je ne vois pas trop bien ce qu'essaye de dire Braga..
Coincé entre une critique de l'euthanasie & une autre sur les croyances de la vie après la mort , Braga nage entre ses deux eaux, se perd en conjectures, avant de se rattraper avec une explication un peu technoblabla à mon goût.. donc trop facile à mon sens..

Par contre Moman Janeway venant consoler petit Harry troublé à la fin..  damn
Vous êtes des officiers de Starfleet ou des résidents de Walnut grove ??

un 7  donc..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 15-02-2012 20:44:50

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Je vote 5.
C'est bien dans l'esprit de Star Trek, ça fait un peu réfléchir sans faire mal au crâne, il y a Kim ressuscité, une ambiance qui fascine.
Bon après, il y en a qui n'aime pas les épisodes centrés sur Harry Kim. Je peux le comprendre, mais celui-ci n'est certainement pas le pire !


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#4 15-02-2012 21:07:39

KIRK
Intermittent de Star Trek

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

On y retrouve des thématiques chère à ST : la spiritualité et les us et coutumes des civilisations rencontrées et toujours la démystification ^^ et non Kim n'est pas un éternel < bizu > il fait ses armes ^^
Ai voté 6

Dernière modification par KIRK (15-02-2012 21:09:09)

Hors ligne

#5 29-02-2012 00:18:59

mbuna
Ancien fan

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Un excellent épisode à mon sens.
Ce qu'essaie de dire Braga pour moi est très clair. Il n'est absolument pas question d'euthanasie qui est dans ce cas juste un moyen pour parler des croyances après la mort : le vrai sujet.

Le fait qu'on donne une explication technoblabla est le point d'orgue de l'épisode et non pas une facilité. Car cette explication laisse le choix, celui de la rationnalité et celui de la croyance : J'adore.

On réussit à démystifier cette croyance tout en ne la prenant pas de haut. Car la question en substance est : à quoi bon croire, quel intérêt ? Et même si cette croyance s'avérait représenter une certaine vérité. Dans ce cadre, l'euthanasie représente l'une des conséquences culturelles de la foi.

Et puis on a aussi un autre acte de foi dans cet épisode, celui de Kim envers ce fameux technoblabla, la technologie lorsqu'il propose de porter le linceul et de se donner la mort afin de retourner dans sa réalité. C'est un beau destin croisé que nous avons là.

8/10

La seule fausse note est la dernière scène et la moralisation de môman Janeway. On est bien dans sa typo donc ca va mais bon, effectivement on aurait pu avoir une scène bien plus simple et profonde, comme quelque chose de contemplatif sur Kim, suggérant qu'il n'a pas besoin de môman Capitaine pour se sentir transformé par cette expérience.

Emanations parle de la mort. Il s'agit du 1er d'une longue série dans Voyager, cette série aura été vachement couillue sur ce thème et sera allé très loin dans la rationnalisation et le relativisme sur ce sujet qui nous concerne tous (sauf moi, je suis éternel tongue).

Hors ligne

#6 08-04-2014 12:48:58

mbuna
Ancien fan

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Pas réellement d'autre chose à rajouter depuis ce dernier post, simplement que je lui donnerais bien un bon 9 aujourd'hui.

On est là typiquement dans l'une des originalités de VOY, un épisode qui intègre la technologie et la spiritualité pour parler de la vie et de la mort. LE sujet ici c'est le relativisme culturel. On se crèe des règles et des coutumes pour donner une signification au sens de la vie et de son parcours. Ces règles paraissant intangibles et vraies ne deviennent que des expériences relatives à ceux qui les découvrent avec un oeil externe.

Ce constat, Garan a le droit de le faire pour Kim en tant que personne externe. Car c'est bien apparemment un acte de foi que Kim fait en se recouvrant du linceul pour sa prochaine émanation. Ses raisons sont-elles si différentes ? Il est tourné vers la foi technologique voilà tout. C'est à cela que correspond le technoblabla dans l'épisode.

Buckaroo a écrit :

se perd en conjectures, avant de se rattraper avec une explication un peu technoblabla à mon goût.. donc trop facile à mon sens..

Technoblabla n'est pas égal à facilité scenaristique, d'autant plus dans cet épisode où la technologie est aussi à relativiser, à l'égale finalement d'une croyance parmi d'autres d'un certain point de vue. Sauf que cette technologie n'est pas un but en soi, mais n'est qu'un moyen neutre et objectif accompagnant l'évolution, la volonté de comprendre et d'intéragir avec le monde, "découvrir de nouvelles vies, etc". Lorsque je dis cela je n'ai pas l'impression de parler en homme de foi technologique, cependant je comprends bien que des personnes externes le conçoivent comme tel.

Hors ligne

#7 01-03-2015 09:34:26

dl500
TOS Forever

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Comme Mbuna, mes avis sont pratiquement identiques.

En plus de me parler personnellement. Il ne manque pas grand chose pour taper le 9. Oui la scène de fin est de trop, oui il y a un peu trop d'explications. Laisser dans le vague, le doute (après tout on n'a pas lus de réponse) aurait été préférable.

Un bel épisode très trekkien.

8.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 01-03-2015 11:00:37

yrad
admin

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Bien sévère la note de l'ami Mbuna... au regard de nos discussions privées sur l'épisode. wink


Alors habituellement, j'improvise mes posts sur mesure pour le forum. Mais histoire de gagner un peu de temps, une fois n'est pas coutume, je vais juste copier-coller quelques passages de mes écrits et de mon appareil critique personnel sur l'univers ST…

«
Ils vivaient dans un monde parallèle semblable au nôtre et plaçaient tous leurs espoirs dans la vie après la mort jusqu'à l'anticiper par suicide rituel.… Mais leur "au-delà" était en fait notre univers… où leurs cadavres venaient simplement s'entasser comme autant de débris spatiaux.
(…)
L'impossible localisation géographique du peuple Vhnori (sur un rayon sphérique de plusieurs années lumières), ainsi qu'un rapport à la cosmologie différent, suggère sa non-appartenance à notre univers. Et indirectement, cela insuffle l'idée que les univers seraient liés par des rapports d'eschatologie spirituelle relative, et dont le subspace pourrait l'être un des vecteurs. Mais comme toujours dans Star Trek lorsqu'il est question d'ontologie, rien n'est jamais révélé et le doute demeure. Car aucune information livrée dans l'épisode n'exclut que ce peuple thanatocentré soit simplement établi dans notre univers physique, mais sur une planète de classe M très distante (dans notre galaxie ou même dans une autre), et que les subspace vacuole soient en fait des micro-wormholes.
Mais que le peuple Vhnori existe dans notre univers ou dans un autre, cet épisode réalise avant tout une étude sociologique sur le cas fort original d'une société qui a construit tout son système d'espérance spirituelle autour de phénomènes physiques "naturels" que sa science ne pouvait expliquer, leur conférant une signification transcendantale comme un appel du créateur, de la divinité, ou de l'au-delà, justifiant pour y répondre d'anticiper la mort naturelle. La religion de cette société ne pouvait qu'être alors profondément thanatocentrée, gravitant autour d'une euthanasie messianique, dispensant même ses indulgences, et préparant cyniquement chacun à ne pas manquer son "bus subspatial pour l'au-delà". Mais à la différence de la grande leçon de Woland (dans le Maître et Marguerite de Mikhail Bulgakov), ici la foi individuelle ou collective, même intense, même sincère, même millénaire, ne détermine en rien la nature de l'après-vie. Littéralement, l'au-delà de toute une civilisation se révèle en fait n'être qu'un vaste charnier cosmique en décomposition depuis toujours, ignoré de tous, y compris de l'univers lui-même. L'infini relativisme trekkien s'exprimant généralement par la seule démystification convoque ici pour la première fois également le nihilisme.
Bien entendu, comme l'envisage la conclusion - par la voix rassurante de la maternelle Janeway - avec plus d'égards que n'en auront certains des futurs épisodes thanatologiques de ST VOY*, rien ne prouve après tout que l'afterlife n'existe pas, sous une autre forme, par-delà l'entendement, loin des certitudes religieuses. Après un flirt - et même une danse de la mort - avec l'athéisme dans le corps de l'épisode, le scepticisme et l'agnosticisme reprennent ainsi leurs droits dans la péroraison, comme pour rappeler que les questions sotériologiques ne sont et ne seront jamais du ressort de Star Trek, qui se borne aux études éthologiques et philosophiques dans l'univers physique observable, avec finesse, avec neutralité, souvent même avec impertinence, sans jamais empiéter - ou presque* - sur l'intimité spirituelle du spectateur.
(...)
ST VOY 01x09 Emanations restera dans les annales de la SF et de la métaphysique pour avoir offert l’une des plus remarquables études sociétales sur l'eschatologie individuelle au sein du thanatocentrisme, embrassant avec une immense distanciation relativiste toute la largeur du spectre multidimensionnel des perspectives individuelles et collectives... mais en se risquant en même temps à suggérer avec courage la possible inanité des paradigmes de croyances, où la seule réponse de l'univers à la foi serait le néant.
(…)
* ST VOY 01x09 Emanations, ST VOY 03x11 Coda, ST VOY 04x12 Mortal Coil, ST VOY 05x19 Course: Oblivion, ST VOY 06x03 Barge Of The Dead, ST VOY 06x19 Ashes To Ashes (et d'une certaine façon ST VOY 04x08+04x09 Year Of Hell) sont ces épisodes de VOY qui ont osé plonger vertigineusement dans les tréfonds de la mort sans ambages ni anxiolytique.
»

10/10 évidemment et davantage si c'était possible. L'un des épisodes les plus importants de toute la franchise, pas loin de boxer dans la même catégorie que ST ENT 01x13 Dear Doctor, ST TOS 03x01 Spectre Of The Gun, ST TNG 06x15 Tapestry, et ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 01-03-2015 18:35:54

mbuna
Ancien fan

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Yrad a écrit :

Bien sévère la note de l'ami Mbuna... au regard de nos discussions privées sur l'épisode.

T'inquiète, ça me le fait à moi aussi mdr en fait, même si j'apprécie l'exercice, j'ai vraiment du mal à donner des notes cohérentes entre moi et moi-même... Effectivement j'adore emanations, c'est un épisode fabuleux par ce qu'en restant sur l'approche typiquement ST, il s'attaque à une question que TOS avait traité en embryon, mais délaissée avec TNG et DS9 (on les comprends vu la difficulté de l'exercice).
Ce sujet intemporel va être pris à bras le corps par VOY et de quelle manière....

Emanations est un épisode à X dimensions, il suffit de prendre chaque point de vue, de les comprendre, puis de les mettre tous ensemble afin d'en retirer, pour chaque spectateur, sa propre vérité.

Voilà ce que personnellement j'en retire :
Même si emanations n'invalide pas formellement l'intégralité de la croyance Vhnori, l'épisode déconstruit le phénomène culturel de cette foi. La religion est vue comme une construction uniquement culturelle, et basée sur une ignorance du monde empirique et réel. On est presque dans une diatribe Athée, par ce que si c'est vrai comme le dit Yrad plus haut, que ST ne se borne le plus souvent qu'à démystifier, emanations surfe tout de même dangereusement vers une mort sans avenir, vers une fin, un néant, un oubli total doublé d'une méprise de sens. Ca fait mal...

Mais surtout devant cet état de fait, emanations nous oblige presqu'à faire une analogie avec nos propres constructions religieuses, la mécanique est tellement identique à mon sens que j'ai du mal à y voir encore une neutralité dans la conclusion. Emanations donnerait-il sa réponse à notre propre destin ?
A minima, l'épisode pose au moins la question : à quoi sert-il de croire ? C'est déjà une question d'apostat...

Et puis pour moi le point d'orgue est fabuleux : Kim qui nous sort un technoblabla dont nous comprenons, nous téléspectateurs, la mécanique, mais totalement hors de portée du Vhnori. Ce qui par transitivité nous pose la question de nos propres cultures. Du point de vue du Vhnori, ce discours est de l'ordre lui aussi de la foi. Et d'ailleurs, n'est ce pas un acte de foi que fait Kim ? Il s'en remet à une action extérieure à laquelle il croit afin de sauver le reste de son existence.

Emanations est le début d'un discours porté par des épisodes fabuleux comme Coda ou Mortal Coil notamment (voir la liste d'Yrad plus haut wink ). Coda étant pour moi le plus explicite, et Mortal Coil le plus définitif.

Et puis dans cette perspective il y'a un ovni dans Voyager : Sacred Ground, qui remettra les pendules à l'heure en donnant une bonne leçon à ceux qui pourraient manquer d'humilité devant l'apparente efficacité de ces épisodes pour déconstruire et démystifier, en prenant la science pour expliquer + que le monde empirique, avec des observations parfaitement maitrisables et appréhendables avec les outils scientifiques. En cela VOY ne dépasse jamais la ligne trekkienne, mais pour moi c'est tout de même la série qui a le plus pris position (c'est ça le scepticisme ?).

Si on pouvait encore dire tout haut que TOS pronait un espece d'agnosticisme, on peut commencer à dire tout bas que VOY glisse vers l'Athéisme...

Yrad a écrit :

Bien entendu, comme l'envisage la conclusion - par la voix rassurante de la maternelle Janeway - avec plus d'égards que n'en auront certains des futurs épisodes thanatologiques de ST VOY*, rien ne prouve après tout que l'afterlife n'existe pas

Oui, maternel. Durant tout l'épisode on était dans la peau des différents protagonistes, à s'aventurer dans ces différentes dimensions de compréhension de ce phénomène culturel, de manière très fine. Personnellement je n'avais pas besoin que quelqu'un me dise à la fin des mots creux moralistes, comme conclusion, alors que l'épisode était allé tellement plus haut jusque là.

Hors ligne

#10 01-03-2015 18:54:36

dvmy
Je sens les ténèbres m’envahir

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

mbuna a écrit :

Si on pouvait encore dire tout haut que TOS pronait un espece d'agnosticisme, on peut commencer à dire tout bas que VOY glisse vers l'Athéisme...

Oui, et c'est ce qui fait de cet épisode un épisode formidable car il prend le chemin inverse du DS9 d'ISB et RDM et retrouve l'essence même de TOS et TNG.

Hors ligne

#11 01-03-2015 19:06:49

dl500
TOS Forever

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

mbuna a écrit :
Yrad a écrit :

Bien entendu, comme l'envisage la conclusion - par la voix rassurante de la maternelle Janeway - avec plus d'égards que n'en auront certains des futurs épisodes thanatologiques de ST VOY*, rien ne prouve après tout que l'afterlife n'existe pas

Oui, maternel. Durant tout l'épisode on était dans la peau des différents protagonistes, à s'aventurer dans ces différentes dimensions de compréhension de ce phénomène culturel, de manière très fine. Personnellement je n'avais pas besoin que quelqu'un me dise à la fin des mots creux moralistes, comme conclusion, alors que l'épisode était allé tellement plus haut jusque là.

Oui et c'est pour ça que je n'ai pas mis 10. Superbe épisode, mais la forme est encore incertaine. Peut-être s'il avait été intégré plus tard dans la série...(houlà je vais me refaire taper pour dissociation du fond et de la forme..)

Le message et les idées développés rejoignent les miennes.

En tous cas, c'est clairement un opus qui donne envie de continuer l'aventure VOY.

Dernière modification par dl500 (01-03-2015 19:08:45)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#12 02-03-2015 06:59:19

yrad
admin

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

mbuna a écrit :

Si on pouvait encore dire tout haut que TOS pronait un espece d'agnosticisme, on peut commencer à dire tout bas que VOY glisse vers l'Athéisme...

Je pense plus exactement que ST VOY flirte périodiquement avec l'athéisme (six voire sept fois en tout), et que c'est bien la seule série ST à le faire
Pour autant, je n'irais pas jusqu'à parler de "glissement". Car dans chaque épisode que j'ai listé ci-avant, il subsiste toujours des ouvertures, des "possibilités" comme disait Spock… Sans oublier tous les épisodes ST VOY qui prennent la direction opposée du nihilisme (notamment dans le cadre de la spiritualité amérindienne de Chakotay)...
Je n'ai personnellement rien contre l'athéisme ni même contre le nihilisme (dans lequel je sombre moi-même d'ailleurs à certaines heures de la nuit... mdr). Simplement en tant que SF, il n'appartient pas plus à ST de glisser dans le déisme (ou la fantasy) que de glisser dans l'athéisme... en cherchant par exemple à répondre objectivement aux grandes questions eschatologiques et sotériologiques. Sans quoi, ST y perdrait sa neutralité cosmologique et axiologique de véritable science-fiction.

Le déisme comme l'athéisme possèdent le point commun d'être des actes de foi, le premier en une ou plusieurs divinités, le second dans le néant ! Mais en SF, ces actes de foi doivent justement pouvoir le rester (c'est à dire ne jamais devenir des vérités universelles suite à des "révélations" métaphysiques). C'est bien pour ça que la SF comme les sciences sont supposées conserver l'indépendance de l'agnosticisme et du scepticisme, c'est à dire des doutes et de l'absence de certitude pour ne jamais fermer définitivement aucune porte. C'était entre autres le sens de mon analyse de ST VOY 01x09 Emanations...

mbuna a écrit :
Yrad a écrit :

Bien entendu, comme l'envisage la conclusion - par la voix rassurante de la maternelle Janeway - avec plus d'égards que n'en auront certains des futurs épisodes thanatologiques de ST VOY*, rien ne prouve après tout que l'afterlife n'existe pas

Oui, maternel. Durant tout l'épisode on était dans la peau des différents protagonistes, à s'aventurer dans ces différentes dimensions de compréhension de ce phénomène culturel, de manière très fine. Personnellement je n'avais pas besoin que quelqu'un me dise à la fin des mots creux moralistes, comme conclusion, alors que l'épisode était allé tellement plus haut jusque là.

La perspective, la dimension de compréhension de Janeway - apparemment moraliste mais en réalité surtout optimiste - n'est pas en soi moins légitime que les nombreuses autres mises à l'honneur par cet épisode. Emanation est au fond un épisode choral, presqu'un brainstorming sur la thématique de la mort. Chacun y va de ses convictions ou de ses théories, le cas des Vhnori convoque évidemment le nihilisme... mais au bout du compte, nous n'avons pas davantage de certitude à la fin de l'épisode qu'au début ! Et ceux qui veulent envers et contre tout continuer à croire en une après-vie, ils le peuvent toujours car rien ne s'y oppose formellement. Et c'est en gros ce que dit Janeway avec son style ultra-émotif ("I'm not certain, but I am certain about this. What we don't know about death is far, far greater than what we do know").

Évidemment, ce qui peut être perçu comme un "impair", c'est que Janeway ait exprimé son point de vue "rassurant" et un peu "convenu" en tout dernier, comme s'il s'agissait de la vraie (et de la seule) morale de la fable ! Et c'est apparemment la cause du malaise de beaucoup d'entre vous...
Pour ma part, je ne le ressens pas trop ainsi. Déjà parce qu'il n'est pas exclu que Janeway ait simplement cherché à réconforter son "fils affectif" Harry Kim (ce qui donnerait alors une jolie ambivalence à ses propos, comme le rire qui cache les larmes). Mais surtout, parce que je n'ai jamais rapproché les épisodes ST de Fables de La Fontaine (pas même un peu), et donc les péroraisons tantôt lourdes tantôt légères que les héros assènent à la fin (c'était si souvent le cas dans TOS...) n'engagent que leur propre subjectivité et en aucun cas le contenu réel des épisodes (qu'il appartient à chaque spectateur de s'approprier en toute indépendance selon sa sensibilité).

Et c'est là tout le génie de Star Trek. Avoir questionné toutes les facette de l'existence, avoir célébré les lumières de l'utopie et avoir plongé dans les abimes de la mort... mais finalement n'avoir jamais rien révélé de définitif sur rien... pour préserver intact le relativisme et la somme de tous les subjectivismes. C'est à ce prix que ST est resté un univers aussi infini que le nôtre.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#13 02-03-2015 13:14:04

mypreciousnico
_________

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

[Voici ce que je notais sur l'épisode lors de mon dernier visionnage il y a deux ans]

Un 8 pour cet excellent épisode sur les rites funéraires, et les croyances religieuses.
Ce qui est chouette, c'est que l'épisode ne réfléchis pas à notre place et laisse planer le doute, le scénario se contente juste de mettre en place les pistes pour laisser la réflexion (et celle de Kim) ouverte.

Effectivement, le petit laïus maternel de Jeaneway à la fin n'est pas du plus bel effet, m'enfin comme dit plus haut ça fonctionne bien avec la typo du personnage. ca existe vraiment des gens comme ça, j'en connais smile

Hors ligne

#14 03-10-2015 16:19:16

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

7/10

J'ai hésité à mettre 8/10, mais le thème de la vie après la mort reste un sujet compliqué je trouve. Mais l'épisode s'en sort correctement et cela grâce au personnage de la femme qui est ressuscitée de sa tumeur, ça laisse à réfléchir.

Je trouve qu'on retrouve un pett bout de TNG, l'épisode avec Lwaxanna Troi qui s'insurge contre la pratique de tuer à un individu à 60 ans pour éviter la galère de la vieillesse à la famille. Ici aussi ce peuple se débarasse du "problème".

Harry Kim qui bafoue la directive première en permettant à l'homme qui va être tué d profiter de sa situation pour fuir dans les collines et ainsi survivre. Moi je dis bravo ! Bien joué Kim.

Épilogue un peu plus faiblard, mais je trouve que Janeway a raison de venir voir Kim. Bordel c'est le 24ème siécle, une humanité mâture, une Starfleet qui nous montre la diférence entre une pure école militaire et une flotte dont le personnel sera confronté à de nouvelles situations dans la galaxie. Et ce qu'a vécu Kim, c'est bien ça et il est donc important de ne laisser personne sur le bord de la route.
Mais bon Janeway fait-elle ça juste pour ses officiers supérieurs ? Ou le ferait-elle pour tout personnel ?


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#15 06-10-2018 15:55:14

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST VOY 01x09 Emanations (Émanations)

Buckaroo a écrit :

Par contre Moman Janeway venant consoler petit Harry troublé à la fin..  damn Vous êtes des officiers de Starfleet ou des résidents de Walnut grove ??

Tout à fait d'accord, Janeway en Maman Ingals est insupportable. furax

Le casting est vraiment fade, on s'en rend bien compte dans cette épisode. C'est vraiment le point faible de Voyager.


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

Pied de page des forums