ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Crédits officiels :
- Histoire : Leonard Nimoy, Lawrence Konner, Mark Rosenthal
- Dialogues : Nicholas Meyer, Denny Martin Flinn
- Réalisation : Nicholas Meyer


Flash required


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 3 [27.27%])

    27.27%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  3. 8 (excellent)(voix 6 [54.55%])

    54.55%

  4. 7 (bon)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 11

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-01-2012 23:21:06

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Cote = 10

Mon film favori et de très loin. C'est pour moi la perfection trekkienne au ciné.

Il a tout!
Thématique: crainte des temps nouveaux, sacrifice, pardon, trahison d'intérêt, humour, action et une fin sublime pour la génération TOS!


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#3 06-03-2013 16:06:50

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Star Trek VI The Undiscovered Country revu en 2013

title.jpg

Dernier volet de La Série Originale. Toute les bonnes choses.. Diable qu'il est dur de tourner une page d'histoire. sad
Star Trek VI The Undiscovered Country ou le baroud d'honneur de l'équipage originale, avec le retour de Nick Meyer derrière la caméra.
Dans ce thriller spatio-politique qui évoque la chute du mur de Berlin, on retrouve son  goût des citations littéraires & son sens de la dérision..
Le vieux proverbe Vulcain : "Seul Nixon pouvait aller en Chine", les déclarations préremptoires du style : " Vous n'avez jamais lu Shakespeare dans son édition originale Klingon" . Mais aussi ironique dans le titre du film, allusion à Hamlet ( Acte 3 scene 1 ).. Ce fameux " undiscovered country" donc parle Gorkon n'est pas le futur chez Hamlet , mais bel et bien la mort ("The undiscover'd country, from whose bourn No traveller returns" ..) .. Evidemment nous sommes dans Star Trek qui triche avec la mort, et connaît nulle peur d'avancer vers ce pays inexploré ..
Tout le propos du film.. le futur ne signifie pas la mort ou la fin de l'histoire.

"Ce fut la meilleure des époques, ce fut la pire des époques " , tout comme notre monde changeait  avec la chute du bloc communiste, le monde de Star Trek changeait à son tour.
Qui mieux qu'un  "brocadeur  de bâtard Klingon"  pour faire la paix avec l'ennemi hériditaire d'autrefois ? Tel est le dernier voyage du Captain Kirk entamé depuis Errant of Mercy.TOS.1, envenimé par la mort de son garçon ( STIII ) : " I can never forgive them for the death of my boy(.. )But how on earth can history get past people like me?"

movies_star_trek_vi_the_undiscovered_country_1.jpg
You don't trust me, do you? ...I don't blame you. ...If there is to be a Brave New World, our generation is going to have the hardest time living in it.

Ainsi Star Trek VI joue parfaitement avec les clichés de la Guerre Froide pour appuyer son propos .. De l'explosion de Praxis qui évoque Tchernobyl à la prison Klingonne de Rurah Penthe ( les goulags) , sans oublier les procès , le procès aux accents Stalinien de  Kirk & Mac Coy.. Mais Nick Meyer prenant aussi soin d'égratigner l' Amérique démocratique ou tout de même deux présidents élus ont été assasinés parce qu'ils proposaient un changement . D'ailleurs le Chancelier Gorkon ( merveilleusement interprété par David Warner ) est un savoureux mélange de Gorbatcheiv et d' Abraham Linlcon. 

top-10-star-trek-movie-deaths-20090421034949835-000.jpgtop-10-star-trek-movie-deaths-20090421034955085-000.jpg
"'Let us sit upon the ground and tell sad stories of the death of kings"

Pour l'occasion, Star Trek VI s'offre un casting royal. Le retour de Mark " Sarek" Lenard par ci, un caméo de Christian Slater par là. Michael Dorn incarnant le Colonel Worf, ancêtre de vous savez qui. Kurtwood Smith en président de la Fédération. Le mannequin Iman ( madame David Bowie ) en alien caméléon, ce qui nous vaut un combat du siécle : Captain Kirk vs Captain Kirk lol .. Mais nous n'oublierons pas d'aussitôt,   Christopher Plummer explosif  dans le rôle du Général Chang , citant du Shakespeare en veux tu , en voilà , même au coeur de la bataille :
" Cry havoc, and let slip the dogs of war !"


Avec de telles répliques, un script solide à  base de conspiration & de manoeuvres politiques qui n'ont pas peur d'écorner le vernis parfait de Starfleet.. Puisse que les conspirateurs comme le soulignent judicieusement les dialogues sont ceux qui n'ont rien à gagner de la paix. Surpris d'y retrouver l' Amiral Cartwright ( Brock Peters ) du mignon tout plein The Voyage Home et Valeris ( la sublime Kim Cattral ) , protégé de Spock. La colère sourde lorsqu'il découvre cette trahison prouve l'humanité toujours intact du Vulcain.
StarTrek6_05.jpg
SPOCK: "What you want is irrelevant. What you have chosen is at hand."

C'est dans ce climat géo politique tendu que l'équipage originale, eux et nul autre,   sauve une fois encore la civilisation telle que nous la connaissons.. Ils donnent ainsi pour la dernière fois tout ce qu'ils ont pour " le roi et la patrie".  Chaque personnages ayant  le droit à sa minute  de gloire en particulier Mr Sulu , Capitaine de l' Excelsior , excusez de peu.. Des moments hilarants comme eux seuls savent nous en procurer. Chekov et sa parabole foireuse sur  Cendrillon , Uhura qui s'essaye au Klingonese sans traducteurs.. Ou des moments de pur intimité.. Kirk et Spock discutant de la fin douce amère du voyage :
six23.jpg
" Is it possible ...that we two, you and I, have grown so old and so inflexible ...that we have outlived our usefulness? ...Would that constitute a joke"

..& l'inévitable message de paix final ( déjà acté dans TNG ). Une nouvelle fois sous une salve d'applaudissement, l'équipage originale est célébré par la galaxie Trek & le Trekkie qui les adule...
Mais vient le temps que l'on cessait de reculer. Celui des adieux forcément émouvants d'une page de l'histoire Trekkien. Non sans un dernier bras d'honneur du membre le plus humain de la bande ,  Mr Spock ( "If I were human, I believe my response would be 'Go to Hell!' ...If I were human." ) . Et Nick Meyer toujours si judicieux dans le choix de ses références,   de par la bouche du Captain Kirk,  finir l'aventure  avec les mots de Peter Pan. Tout un symbole qui résume bien tout l'esprit espiégle qui habitait La Série Originale durant 25 ans  .

627.jpg?4289
"Second star to the right, ...and straight on 'til morning."


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 13-05-2013 15:06:44

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Excellente analyse Buck.

Revu en 2013:

10
L’adieu aux armes.
Cette fois c’est fini. On peut regretter le choix (parti-pris) de rendre encore visuellement l’Enterprise comme un sous-marin (sacré Meyer). Cependant, les personnages sont à leur maximum et l’histoire et les sfx sont toujours au top 20 ans plus tard. Un grand souvenir cinématographique, et une fin digne d’un monument de la culture américaine. Que d’émotions sur la dernière scène. C’est sobre, mais le regard des acteurs en dit long sur cet adieu.

Tout le scénario est en rapport avec l’histoire interne de TOS ; celle-ci a été construite sur l’équilibre des forces pendant la guerre froide, et avec sa disparition, il était  « logique » de tirer sa révérence.
Un seul reproche cependant, avec ST4, la musique est une des plus faibles des films de la saga. Les envolées lyriques manquent, et le thème de Courage est cruellement absent.

Encore revu en dvd, puisque cette version « extended » n’existe pas sur support HD. A quand des Blu-ray dignes de la saga ? Pour 2016 et les 50 ans ?


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 13-05-2013 19:40:12

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Ah tiens , je ne l'avais pas souligné ..En effet , ça fait un bout de temps que je regardais en réalité la "extended version" ( DVD ) , j'avais complétement oublié la version originale ( VHS et Blu Ray ) ou effectivement les scènes avec Réné Auberjonois ( colonel West ) ont été coupées .

Perso , je préfére la version originale.. Les scènes avec West charge trop Starfleet dans la conspiration.. Cartwright & Valéris , c'est déjà énorme.. Alors que du côté Klingon, nous n'avons que le Général Chang.. Ce sont des officiers de Starfleet qui assasinent Gorkon, et c'est encore un officier de Starfleet qui tente d'assasiner le président de la UFP .. Starfleet faire à eux seul , le sale travail des Klingons?  C'est un peu trop.. Là, dans le montage originale West reste un Klingon , c'est plus équilibré...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 24-09-2013 20:39:31

KIRK
Fan Intermittent

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Je revois toujours ce dernier opus à la hausse et quand je décide de revoir un long métrage de l'univers canon je tends toujours vers celui là sadpurple

Hors ligne

#7 24-09-2013 20:41:38

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Je vais te suivre.

De toutes façons, j'ai TOUT les CD concernant ST TOS. Tu crois qu'il existe un remède me concernant?

J'ai un petit faible pour les BO de ST5 et 8...

Je réessaye et je te dis quoi.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 16-06-2016 22:40:43

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Fin des  la série et un film avec lequel j'ai toujours autant du mal à apprécier à sa juste valeur.

D'abord la musique, la moins bonne des 6. Trop noire, sans le thème (ou presque) de Courage.
Puis la mise en scène trop en caméra à l'épaule. Moins inspirée que pour TWOK.

Mais quelles interactions entre les personnages! Les acteurs sont tous excellents.
Et ce cadrage étrange (dvd encore une fois) et cette copie exempte de défaut nous plongent au cœur de l'histoire.

Un film de fin presque parfait, très agréable et avec une histoire profonde et toujours autant d'actualité.

Un grand moment tosien là aussi.

Petit pincement au cœur de devoir une nouvelle fois se séparer de ses héros préférés.

A bientôt!  wink


Live long and prosper.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#9 30-09-2018 18:36:41

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx06 Star Trek VI The Undiscovered Country (Star Trek VI Terre inconnue)

Revu ce jour.
Toujours en version director's cut, donc dvd. Je redis une fois de plus qu'un très bon scaler améliore grandement l'image. Ma platine fait des miracles, je vais me refaire la trilogie tosienne du coup dans la foulée. (enfin le 3 et 4, le 2 étant disponible lui en Blu-ray remasterisé).
Concernant le film, je ne vais une nouvelle fois pas me répéter. Ce qui m'a frappé à ce nouveau revisionnage c'est que le film ne fait pas du tout ses 27 ans. Les effets spéciaux tiennent encore sacrément la route, même si ce sont les effets de synthèse qui vieillissent le plus ici. Quel plaisir d'avoir un film avec une histoire, un méchant avec une réelle motivation, de vrais enjeux à traiter. Et des acteurs...qui jouent! L'équipage connait son personnage par cœur.
Avec le temps qui passe, je les trouve moins vieux à l'écran (en fait c'est moi qui vieillit), quel regret qu'il n'y ait pas eu d'autre film après celui-ci. A 60 ans, on était "vieux" en 1991, plus du tout en 2018.

Et dire que j'ai vu ce film en 1992...le temps passe vraiment trop vite.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

Pied de page des forums