ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Barry Trivers
- Réalisation : Gerd Oswald


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 4 [28.57%])

    28.57%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [14.29%])

    14.29%

  3. 8 (excellent)(voix 3 [21.43%])

    21.43%

  4. 7 (bon)(voix 3 [21.43%])

    21.43%

  5. 6 (correct)(voix 1 [7.14%])

    7.14%

  6. 5 (passable)(voix 1 [7.14%])

    7.14%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 14

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 12-05-2012 20:12:14

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

Pour moi top franchise

TOS quelque part c'est du théatre, hors cet épisode joue beaucoup là-dessus. De par certains élèments de son intrigue bien sur : La troupe de Karidian qui joue les oeuvres de Shakespeare, mais aussi via certaines scénes, telle que la tentative d'assassinat sur Riley très théatrale...
Mais c'est aussi une vraie tragédie sur l'héritage de la violence, au final le sang que Kodos a sur les mains est transmis à son enfant...

Il est intéressant de noter, que l'épisode ne condamne pas vraiment Kodos (en ce sens qu'il n'est pas montrer comme le fou sanguinaire, l'épurateur ethnique que l'histoire semble avoir retenu) comme si on nous mettait au défi de faire notre propre jugement...(sur ses motivation, pas ses actes)
Kodos était il vraiment un monstre ? Ou un homme qui a sacrifié des vies pour en sauver d'autres, et aujourd'hui hanté par ses crimes...

Dernière modification par scorpius (06-10-2012 00:43:59)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 05-10-2012 23:47:26

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

8.

Un excellent épisode, dans la mouvance des grandes tragédies.

La grande qualité du scénario c'est de ne pas nous montrer Kodos comme un tyran sanguinaire, au delà de toute rédemption comme on aurait pu s'y attendre. Au contraire, on trouve un homme normal, l'épisode ne juge pas mais présente simplement le personnage, ces actes n'étant pas montrés mais juste racontés par différentes parties prenantes.

Au final, Kodos est-il un homme avide tuer ou un gouverneur placé devant un choix impossible ?
Comme le dit Kirk, "l'Histoire a rendu son jugement".

Hors ligne

#4 11-10-2012 15:08:52

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

10.
Et une nouvelle pépite comme seule la série originale a le secret.
Premier flirt aussi de ST avec Shakespeare. Et là on tient un épisode de pur théatre: que ce soit dans la mise en scène ou dans le scénario.
Riley revient dans cet épisode et c'est bien dommage que son personnage n'ai pas été plus récurrent. Il y avait matière au developpement.
Le triumvirat fonctionne à merveille et le jeu tout en retenu (une fois n'est pas coutume) de Shatner amène très sincèrement à la gravité de la situation et du vécu. Kodos n'est effectivement pas montré comme un être sanguinaire et c'est à nous de comprendre que l'histoire peut être interprétée differement suivant d'où l'on se place, ou bien comment les événements se sont conclus.
A noter 2 éléments: Le premier est que l'ami de Kirk lui ressemble étrangement de profil 20 ans plus tard (à Shatner plus précisément); et que l'on observe pour la seule fois dans la série ce fameux pont des navettes,(retour dans st5) utilisé ici de manière bien romantique.

On sort enfin de la "zone de turbulence" des 12 premiers épisodes, pour foncer cette fois vers tous les épisodes "bien huilés" à la note si particulière qui aura fait la renommée du Show.

Dernière modification par dl500 (11-10-2012 15:10:50)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 11-11-2012 14:21:04

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

Un Top Franchise .. & pas que sentimentale.

Des archives de Buckaroo

Quel chef d'oeuvre !
Le devoir de mémoire, le dilemme entre la justice et le désir de vengeance, le grand William Shakespeare en chef d'orchestre de cette tragédie qui capture " la conscience des rois".

J'adore tout le background créé pour  Kirk à cette occasion.
cet homme n'avait que 14 ans lorsqu'il assista ( et survécu ) au génocide perpétré par Kodos l'exécuteur au nom de l'eugénisme & de la survie de la colonie de Tarsus IV ..  Ce qui en dit long sur la force de caractére  du futur capitaine de l'Enterprise.. Sa capacité à survivre  était déjà là, lui qui ne garde finalement nulle amertume de cette terrible expérience comme le feront Tom Leighton ou Kevin Riley, ou  de l'autre côté de l'équation ,  Karidian et sa fille Lenore .. Kirk est un homme qui a enterré les morts, ne vit pas dans les brûlures du passé , mais dans l'instant présent.

C'est justement l'instant qui le fait réagir, cet instant agité par les fantômes du passé.. Son ami Tom Leighton & ses soupçons sur Anton Karidian, et finalement son meurtre.. Que cherche Kirk à cet instant , la justice? La vengeance? On ne le sait pas trop, c'est tout ce qui fait la force motrice de l'épisode.

Ambigue est aussi son entreprise de séduction sur la fille de Karidian, Lenore..Ce qui donne de somptueux dialogues et échanges d'une poésie lyrique que n'aurait renier le grand William ( Shakespeare, pas Shatner  ) ..Comme cet instant ou Lenore le nomme "César des étoiles", Faut voir les yeux de Kirk scintillés à ce moment là..

star-trek-2.jpg
KIRK: Worlds may change, galaxies disintegrate, but a woman always remains a woman.
LENORE: All this and power too. The Caesar of the stars and the Cleopatra to worship him.

Car c'est ça en définitif un capitaine de starfleet.. Guerrier , explorateur, politicien , héros, surhomme Nietzschien.. Des Jules César, des Alexandre le Grand de l'espace... Ce qui fait la différence avec ces mythes du passé, c'est que Kirk ne se laisse pas phagocyter par son égo ( pourtant démesuré) ..Comme finalement l'a peut être été Kodos par le passé.. ce dernier  a pris de terrible décisions de vie et de mort sur la simple base de l"eugenisme : le faible périt , le fort domine. Paradoxalement, cette décision aura permit à Kirk de survivre à la tragédie de Tarsus IV.

The Conscience of The King devient dés lors le théatre d'un affrontement entre deux surhommes : Karidian/Kodos et Kirk.

Mais le Kirk de l'instant est prêt à sacrifier ce qui fait de lui justement un surhomme aux yeux des autres ( son commandement, son objectivité, sa droiture ) pour dénicher le tueur Kodos chez le vieil acteur Anton Karidian. Quelle n'est pas sa surprise (et la nôtre ) de découvrir que ce surhomme Kodos n'est finalement que très humain..Un vieil homme fatigué, rongé par la culpabilité, la fuyant dans l'illusion du théatre, mieux la revivant cette culpabilité, ce poison noueux à travers la tragédie Shakespearienne, & ces grandes figures hantées par leur actes effroyables ( Remarquez que Karidian, joue Mabecth & le fantôme du père d' Hamlet, figures hantées par la cupabilité et les erreurs du passé ).

Un duel du surhommes,  le présent hantant le passé :
STConscience.jpgThe+Conscience+of+the+King.jpg
Encore une fois, fabuleuse composition scénique, remarquez que Karidian tourne le dos à Kirk, fuit son regard la majorité de la scène, le passé fuyant les questions du présent..

Shakespeare de nouveau invoqué lors d' un final très "théâtre dans le théatre".. La tragédie frappe & n'offre aucune rédemption pour Kodos/Karidian.. Sa fille qui l'aime ( le vénère presque comme un Dieu/surhomme ) est souillée par ses crimes.. Est ce que les morts peuvent reposer en paix comme le subgérer Kirk ? ..Cette fin plutôt douce amère laisse la question en suspens, sans réelle réponses satisfaisantes..

Final tragigue & d'une fatalité absolue , Shakespeare n'aurait pas fait mieux:
06b8.jpg  crowd.jpg
"Caesar, beware the ides of March. "............                                                              ........."O, proud, death! What feast is toward in thine eternal cell, that thou, such a prince at a shot so bloodily hast struck? The curtain, the curtain rises. It rises. There's no time to sleep. The play. The play. The play's the thing, wherein we'll catch the conscience of the king. "

Kirk l'homme de l'instant de laisser cette histoire au passé, d'avancer vers " la prochaine étoile sur la droite" , la prochaine aventure.. Galileo Seven en l'occurence:
"Ahead warp factor one, Mister Leslie."

Scénographie majestueuse et performance d'acteur au diapason : lors du final, Barbara Anderson ( Lenore ) m'a bouleversé.. The Conscience of The King , prouve aussi à ses détracteurs que le Shat' est bel et bien un grand acteur Shakespearien. Démontrant aussi avec Kevin Riley, personnage comique de The Naked Time ,  transformer ici en figure tragique  , l'incroyable palette émotionnelle de TOS, sa formidable dextérité à passer d'un genre à l'autre. Une nouvelle chanson de la divine Uhura pour agayer le vaisseau ( Beyond Antares )..  The Conscience of The King marque aussi la dernière apparition de Yeoman Janice Rand , la fin ( en suspension ) du savoureux jeu de séduction entre elle et Kirk.. C'est dommage, je trouvais son personnage aussi sympathique que les autres.  rose

Ah  et n'oublions surtout pas la petite touche comique entre Bones et Spock :
3267484044_883462fd95.jpg
_All right? Come on, have a drink.
_No, thank you.
_You're welcome. But I will. And please, Mister Spock, if you won't join me, don't disapprove of me. At least not until you've tried it, huh?
lol


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 12-05-2018 00:26:29

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

Très bon épisode.

Le début est assez étrange. D'un côté on a Kirk qui mène un enquête car il croit son ami, Leighton et de l'autre M. Spock qui mène la sienne car il ne croit pas son ami, Kirk.

Du coup, la véritable intention de l'épisode est assez obscure, au début, aussi obscure que le mystérieux Kodos.
Avant même de le découvrir, on s'imagine un espèce de vieux nazi planqué à l'étranger pour échapper à ses crimes, une ordure qui mérite de payer, qu'il est juste un prétexte, une formalité.
C'est tellement validé dans notre esprit que quand on découvre le vrai Kodos, on est assez déstabilisé. C'est ça finalement l'ordure qui doit payer ? Pas si évidemment que ça. C'est tellement plus facile quand c'est manichéen.

Le final est grandiose, pertinent et logique. Seul bémol, la fille qui a tout oublié. Pourquoi faire ça ? Je trouve que ça casse un peu le propos.


Les vannes entre M. Spock et McCoy sont toujours aussi bien trouvées.
C'est vraiment Nichelle Nichols qui chante ? C'est plutôt pas mal.


Exceptionnel.

Hors ligne

#7 31-08-2018 10:29:11

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 01x12 The Conscience Of The King (La conscience du roi)

10/10

Cet épisode est remarquable.

Justice, vengeance, affaire personnelle, affaire officielle, manipulation, amour, rédemption, choix...

Avec des acteurs tous au top. Kevin Riley va manquer, il est bon le petit...

En tout cas, pas une simple histoire avec un simple méchant de service.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums