ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1426 18-02-2018 17:43:33

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Enterprise

Merci pour ce retour.

Si tu veux développer ton expérience avec cette série, ce serait avec plaisir que j'échangerai avec toi. ENT est un petit bijou trekkien mésestimé.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1427 27-03-2018 16:00:19

IMZADI
Memory Alpha

Re : Star Trek: Enterprise

en gros donc pour malheureusement comparer avec DIS, ENT saison 3 nous parle d'une mission de recherche qui permet découverte et action.

la valeur de cette saison, est peut-être grâce à Archer et son équipage qui n'abandonnent jamais leurs idéaux starfleetien et de respect de la vie, ils sont avant tout des explorateurs et non pas des soldats comme les MACOs.

DIS ne présente que de la guerre, avec non pas des idéaux starfleetiens trahis, mais l'institution Starfleet, voire la Fédération qui bafoue ses idéaux. C'est évident que la saison 2 ne présentera jamais les conséquences de cela et en restera sur la happy end de la cérémonie de félicitations.

Mais ENT saison 3 nous laisse sur un champ de bataille, avec une super machine starwarienne qui veut détruire la Terre et qui échoue.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#1428 27-03-2018 16:58:39

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Enterprise

En fait, la saison 3 ne se termine pas complètement maintenant mais dans 3 épisodes. Et lorsque tu auras vu "home" tu verras que ENT est ST pur jus et enterre totalement DIS sur le sujet des valeurs de la fédération.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1429 26-02-2019 18:58:36

Pok
membre

Re : Star Trek: Enterprise

Et voilà! Après toute ces années j’aurais enfin vu Enterprise!

J’ai, dans un premier temps, ressenti un vrai plaisir à replonger dans l’âge d’or de la franchise! Je n’avais pas pu en visionner beaucoup à l’époque de sa diffusion sur Canal Jimmy. Et c’est tant mieux car je me réjouis de les découvrir seulement maintenant. Rétrospectivement, une certaine lassitude c’était sans doute installé à l’époque (bien que je me rappelle beaucoup aimer VOY). Après avoir absorbé les trois séries précédentes, je me souviens avoir mal perçu (sans la rejeter pour autant) cette préquelle à TOS. Porteuse en elle de tics, d’une atmosphère, d’une esthétique assez proche des séries TNG/DS9/VOY. J’avais du mal à la placer avant TOS, également à voir Scott Bakula dans Star Trek (présent à la télé à l’époque dans Code Quantum). Et puis cette musique de générique…

Bref! Le temps (et le bouton "passez le générique" de Netflix) ayant fait son office, c’est avec délectation que j’ai déroulé les épisodes.

Les deux premières saisons sont excellentes, mettant en scène les premiers pas de l’humanité dans la découverte de la galaxie, les relations compliquées, mais passionnantes, avec les Vulcains, les Andoriens. Et un vrai souci de la cohérence, de transcender l’univers déjà existant, qui fait plaisir à voir en ces temps... troublés... hmm

La troisième saison s’annonçait très différente, avec un arc unique sur toute la saison, et plutôt guerrier, avec de l’action, des explosions et tout et tout. J'appréhendais un peu la chose. Mais finalement ça s’est mieux passé que prévu. Sans doute de pouvoir avancer à son rythme aujourd’hui rend pour moi cette saison plus digeste. Si j’avais dû attendre toute une saison, semaine après semaine, la conclusion de cet arc, je me serais peut-être lassé. Cela dit, elle est heureusement ponctuée de quelques top-franchise.

La série se conclue (malheureusement) sur une excellente quatrième saison avec plusieurs épisodes multiples qui prennent temps de développer, d'enrichir encore un peu plus l’univers. L’épisode final, pourtant sympathique, que j’ai apprécié, semble boucler la valise de la franchise avec précipitation, et peut-être une dose d’amertume.

Dommage que la série s’arrête aussi brutalement alors qu’elle avait encore de belles choses à nous raconter et à nous faire découvrir.

Merci pour vos posts sur les fils des différents épisodes. Ce fut un vrai plus de compléter le visionnage par la lecture de vos commentaires! Je vais sans doute replonger dans quelques épisodes de TOS maintenant!

thanks


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

En ligne

#1430 27-02-2019 10:51:16

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

Pok, merci de ce feedback de visionnage, qui fait vraiment plaisir. thanks

Et heureux que les posts du forum aient utilement accompagné ton visionnage. oldy

Globalement, ton parcours est assez représentatif de celui de nombre de trekkers de longue date. À savoir une lassitude au début des années 2000 envers la "formule ST" après trois séries (TNG/DS9/VOY) de sept saisons non stop, et dont a directement souffert ENT lors de sa première diffusion.
C’est ce que Rick Berman qualifiait alors à juste titre de "franchise fatigue", non pour épingler une perte de créativité ou de qualité, mais pour diagnostiquer une saturation quantitative (après 21 saisons consécutives voire parallèles de ST, les trekkers étaient repus…). Quelle que soit sa qualité intrinsèque, la série prequelle ne pouvait que faire les frais de cette configuration post-VOY (et aussi post 9/11) peu favorable… à moins de sacrifier totalement le style et l’esprit trekkiens en faisant du BSG 2003 sous l’étiquette "Star Trek".
Si les studios avaient laissé Rick Berman faire une pose de production de deux ou trois ans comme il le réclamait à cor et à cri, le destin de la série Enterprise aurait été fort différent, et il n’y aurait probablement jamais eu de reboot abramso-kurtzmanien ensuite…
Car tous les trekkers (ou presque) qui ont vu ou revu ENT quelques années après sa diffusion ont toujours été très agréablement surpris, au point d’en faire bien souvent rétrospectivement leur série ST préférée (cf. tous les commentaires sur Amazon.com et sur IMDb), et sans toujours comprendre les raisons de leur rejet initial. Preuve que ce rejet n’était pas imputable à la série elle-même, mais simplement au contexte et au timing de diffusion.

Pok a écrit :

Les deux premières saisons sont excellentes, mettant en scène les premiers pas de l’humanité dans la découverte de la galaxie, les relations compliquées, mais passionnantes, avec les Vulcains, les Andoriens. Et un vrai souci de la cohérence, de transcender l’univers déjà existant, qui fait plaisir à voir en ces temps... troublés... hmm

Bravo de l’avoir compris et exprimé, Pok. ok
Car c’est exactement ça ! Alors on pourra toujours mégoter sur tel ou tel choix de forme (le plus souvent imposé par les studios d’ailleurs), mais ce qui frappe dans ENT et tout particulièrement dans ses deux premières saisons (en fait les plus radicales et par certains côtés les meilleures), c’est l’exceptionnel souci de cohérence interne envers le Trekverse. Ce scrupule des showrunners était en fait obsessionnel, et il transparaissait presque à chaque épisode, quitte à brider parfois l’imaginaire et à frustrer les spectateurs. Mais il s’agit justement là de la condition sine qua non pour tout prequel digne de ce nom.

Pok a écrit :

L’épisode final, pourtant sympathique, que j’ai apprécié, semble boucler la valise de la franchise avec précipitation, et peut-être une dose d’amertume.

Bravo également d’avoir apprécié ce final 04x22 These Are The Voyages… pourtant souvent décrié par les trekkers. Il comporte peut-être quelques maladresses, mais il n’en est pas moins l’un des plus beaux opus méta de toute la franchise. Et en effet, il cristallise l’amertume et la tristesse… d’une équipe de production devant la fin d’une époque, voire devant la mort définitive de Star Trek. Un épisode touchant, en partie malgré lui. sigh


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums