ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#201 12-02-2018 09:02:52

Warp 9
vétéran

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Je me demende s'il carbure aux champignons lui aussi. lol


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#202 12-02-2018 09:33:05

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

mbuna a écrit :

En tout les cas ce visuel est top.

Toujours aussi beau et intemporel, 54 ans après sa première apparition.

Hors ligne

#203 12-02-2018 09:47:03

yrad
admin

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dvmy a écrit :

Je pense que Yves y verra quand même une nouvelle trahison...
Je taquine, Yves... Je taquine....

Il me faut bien l'admettre, ce visuel extérieur du NCC-1701 n'est assurément pas une trahison ! praise

Mais pour le reste, faut voir... mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#204 12-02-2018 10:50:44

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Magnifique.
Le design de Matt Jefferies est indémodable et intouchable (Ok Jar Jar Abracadabrams? joke )
La question est: ça sort d'où?
On a le droit à Captain Pike sauveur de l'humanité dans le dernier épisode ?


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#205 12-02-2018 13:09:42

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

C’est quoi ce vaisseau pas capable de gagner une guerre et de se de déplacer instantanément partout dans l’univers ?

Donc du recast  en saison 2 de Spock? Le retrouvaille avec sa demi sœur ?

Hors ligne

#206 13-02-2018 11:31:49

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Bon maintenant que la messe est dite, on peut discuter.

Un des points à éclaircir est le niveau de sincérité, d’incompétence ou d’escroquerie des auteurs.
Je vais prendre les têtes pensantes. Harberts, Berg, Sullivan, Goldman et Kurtzman.

Harberts est homosexuel. On s’en fout non? Oui c’est son droit, son intimité. Les mœurs ont évolué et nous ne sommes plus, heureusement, dans une société qui criminalisait ou condamnait moralement l’homosexualité. Ce combat est gagné, mais le chemin n’est pas fini. Il y a encore une bataille culturelle à finir. Elle sera plus lente. Il y aura toujours des réacs comme il y aura toujours des racistes, des misogynes etc. Et ce d’autant plus qu’il y aura de la misère qui amène à chercher des nouvelles émissaires.
Mais les progrès sont incontestables. Et j’en suis ravi.
Pourquoi cette mise au point? Car Fuller comme Harberts ont voulu transformer ST en tribune de leur communauté. Le premier couple gay.
Au lieu d’être un projet rassembleur, on transforme une bonne idée en militantisme. Ce qui a des répercussions sur la serie. Car cette relation est imposée aux structures de l’univers. Culber semble le seul docteur à bord, soigne son compagnon, est tué car seul avec un patient et fini comme un ange. Et les scénaristes savent qu’ils utilisent des facilités car Lorca explique à Culber qu’il ne peut soigner Stamets.
Donc pour mettre en avant cette relation, on affaiblit la cohérence de l’ensemble. Ce qui est souvent le piège du message militant.
Ensuite ce prisme d’orientation sexuelle amène à faire dire à Harberts  que : « there was a “very hetero component to the writing staff, » et qu’il est content d’avoir des scénaristes de sexe et de couleurs diffèrents.
Gêne Roddenberry était un hétéro blanc américain , qui a fait la promotion de femme noire, de personnage russe, de bromance et de personnages cherchant leur identité.
En art, ce n’est pas ce que vous êtes qui compte mais ce que vous faites, c’est de comprendre des situations et des questions qui ne sont pas vous.
Harberts a érigé l’appartenance à un groupe comme déterminant.
Et que des membres de plusieurs groupes puissent être associés et revendiquer leur différence en même temps il y voit une illustration de ce qu’est notre société pour lui:
« it’s emblematic of where we are going hopefully as a society as well, that there’s room for everybody at the table, in a way that I think in the 60s there wasn’t in television," .
Cette vision de la société est contredite par les faits. Si des différences de l’intime sont mieux acceptées, non tout le monde n’est pas convié à la table. Les inégalités explosent, de plus en plus de pauvres sont relégués, ségrégués. Je parle de nos pays occidentaux. Mais je ne pense pas qu’Harberts vive dans un milieu où il fréquente beaucoup la pauvreté.
Il a donc bien des points aveugles sur la société.
Et pourtant, quand je vois Harberts, je le trouve sympathique.

Donc est il maladroit ou incompétent ? Plutôt maladroit pour le moment mais il va devoir corriger le tir s’il ne veut pas tomber dans l’incompétence. Car il ne maîtrise pas certains éléments fondamentaux de la SF, de l’an construction d’un univers et de la nuance nécessaire pour amener des questionnements.
L’optimisme ne dépend pas des simples individus, de leur croyances. Ça c’est la vision du monde du croyant ou du militant.
L’optimisme vient d’un univers où les structures permettent d’avoir une autre humanité. Pas de changement de ce qu’on toujours été les humains mais un changement de ce qu’on leur demande d’exprimer ou de censurer.

Bonus:
Harberts said Discovery is "promising a relationship that I think is going to be part of the pantheon of Star Trek, because it is all about heroism and sacrifice and love that goes beyond the physical. And what I hope happens is that our community looks at it and says, 'It’s about time, and that’s exactly what my relationship is like. And my relationship deserves to be put on the same pedestal as all of those other relationships we’ve seen since the dawn of time in media.'"
However, Harberts stressed, the journey toward a brighter future requires going through the darkness first — and not giving up. "We’ve got to keep going. We’ve got to keep fighting," he urged.
"By the end of the season, it’s our hope as a staff, and as a crew, and as a production, and as a cast, that everybody can watch that final episode and say, 'Wow, this was worth it. And I do have optimism, and I do have hope, and I do believe that I can make a difference.'"

Hors ligne

#207 13-02-2018 11:58:34

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

matou a écrit :

Donc du recast  en saison 2 de Spock? Le retrouvaille avec sa demi sœur ?

Aura-t-on droit à une version numérique comme le demandait Adam Nimoy?

Ce qui m'inquiète, c'est comment va être montrée la passerelle du NCC 1701...car là pour la continuité, les auteurs sont coincés. Comme pour les costumes et uniformes.

Et que je me souvienne, dans Journey to Babel, la rencontre entre Spock et Sarek est la première depuis son départ pour l'académie. (en 2250). Il est dit 18 ans de silence entre les 2...

Donc Spock ne peut pas être sur la passerelle de l'Enterprise, même s'il est à bord...

Je ne crois pas à la sincérité des auteurs; mais je crois à leur incompétence. Pas sur qu'ils aient vus l'intégralité de la franchise (un peu à l'image des raccourcis faciles utilisés dans les Kelvin) ni qu'ils l'ai compris.

Dernière modification par dl500 (13-02-2018 12:02:09)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#208 13-02-2018 14:45:36

IMZADI
Memory Alpha

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dl500 a écrit :

Ce qui m'inquiète, c'est comment va être montrée la passerelle du NCC 1701...car là pour la continuité, les auteurs sont coincés. Comme pour les costumes et uniformes.

Mais non ils vont nous faire un gros plan sur Pike. On verra rien. Au mieux un plan à 2 personnes pour nous montrer la "Numéro Un"  de feu Majel Barrett et canoniser son nom

DL500 a écrit :

Et que je me souvienne, dans Journey to Babel, la rencontre entre Spock et Sarek est la première depuis son départ pour l'académie. (en 2250). Il est dit 18 ans de silence entre les 2...

Donc Spock ne peut pas être sur la passerelle de l'Enterprise, même s'il est à bord...

Bien vu ! Donc un plan serré. Après tout ce n'est qu'un lieutenant scientifique est-il nécessaire qu'il soit dans la communication pour un appel de détresse ?

Dernière modification par IMZADI (13-02-2018 14:46:20)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#209 13-02-2018 14:47:13

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Je pense pareil et cela serait quand même une belle fumisterie...

Hors ligne

#210 13-02-2018 16:26:20

mbuna
Ancien fan

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

En réponse à ce post

McRaktajino a écrit :
mbuna a écrit :

Après m'être posé la question et avoir tergiversé à la suite des 1ers épisodes, j'en ai conclu que je suis assez fan de cet Univers pour avoir la volonté de connaitre tout l'officiel, par delà mon plaisir sur un opus particulier. Mais heureusement, cette étiquette de fan que je revendique ne m'empêche pas d'être critique envers les productions.
C'est cool car finalement quantitativement le forum est assez équilibré. Plusieurs membres apprécient DIS et le défendent. C'est plutôt sain.

Ca me fait la même en littérature d'ailleurs. Certains cycles magnifiques que j'ai lus comportent des bouquins que j'ai eu bien du mal à finir... mais bien heureux au final d'avoir lu tout des auteurs que j'apprécie réellement... et il y'en a pas mal.

C'est intéressant comme façon de voir les choses. Personnellement je sens moins le besoin d'avoir une vision d'ensemble, je préfère me concentrer sur la propre approche d'une série. Car même si elle a une volonté d'appartenir à un ensemble, elle a aussi forcement une volonté de se démarquer de cet ensemble pour présenter quelque chose de nouveau.
Par rapport à ce qu'on disait sur la cohérence d'une série à l'autre, je pense que ce genre de besoin de vision d'ensemble explique bien l'importance qu'on peut y donner.

Effectivement ces différentes approches jouent forcément sur l'appréciation. Tu touches un point assez crucial. Pour autant, il serait plutôt réducteur de penser que c'est le principal ou le seul (en tout cas en ce qui me concerne).
Par ce qui me navre le plus dans DIS, ce n'est pas vraiment son incohérence ou son degré d'attachement à l'Univers ST. Et pourtant ce sont eux qui se sont foutus dans cette merde, vu qu'ils ont revendiqué se positionner dans la timeline originale. Malgré tout perso j'étais prêt à jouer le jeu et à lâcher pas mal de lest. Non en fait ça fait bien longtemps que concernant cette série je n'en suis plus là...
Le plus grave problème pour moi ne tient pas à ma vision fan, mais à ma vision séries produites en 2017/2018.

Par exemple actuellement je regarde les séries suivantes, que je vais te classer dans leur ordre de qualité selon moi :

  • Top : black mirror

  • Excellentes : Stranger things, The expanse

  • Bonnes/Moyennes : The 100

  • Mauvaises/nulles : Arrow, The good place, Discovery

A coup de 1 ou 2 épisodes de chacune de ces séries par semaine, je ne suis pas un adepte du binge watching. Mais au final ça va vite, il y'a 3 mois j'en regardais déjà d'autres, sans compter tous les essais....infructueux.
Bon, tu me demanderas, pourquoi m'obstiner à regarder des séries que je considère mauvaises/nulles ? Eh bien DIS pour les raisons dites plus haut, et les autres car je ne suis pas le seul maitre de la télécommande mdr
Après il m'arrive d'avoir de bonnes surprises comme The 100 dont je ne suis pas du tout le cœur de cible mais dont j'attends la S5 avec grande impatience.

Bref, considérant mon échelle perso d'évaluation, je considère que :

  • Discovery est mal écrite => on peut discuter des incohérences internes à la série

  • les personnages (sauf Saru, allez) sont monolithiques => ex. on avait tous compris pour mirror-Lorca, et tiens McRaktajino qui avait raison pour Tilly future Capitaine wink ?

  • la réalisation est à chier relativement à son budget => ca s'arrange quand même globalement par rapport aux 1ers épisodes

  • les dialogues sont pauvres et sans nuance

  • l'humour est totalement absent => tapez "funny moments Discovery" sur Youtube pour vous en convaincre

  • les twists sont ultra téléphonés => vu que la série est bâtie essentiellement la-dessus, ca fait très mal quand on les anticipe

  • On n'assume pas ses enjeux => comme la fin de la guerre avec les klingons qui est un foutage de gueule scenaristique, ou comme le jugement de la cour martiale pour Burnham (pourtant la pierre angulaire de la suite des évènements) qui est totalement infondé, ou comme se positionner dans la timeline originale sans en assumer ses contraintes, etc

  • (...)

Les 2 aftertrek que j'ai vus m'ont fini. En résumé de ces aftertrek : on est dans un concept super ambitieux (c'est à dire qu'on se prend au sérieux), tout en prenant les trekkies/trekkers pour des débiles mentaux.

Le problème c'est que personnellement je vois une série qui se veut fun mais qui se prend effectivement au sérieux, alors qu'elle aurait du plutôt assumer cette "funitude" de manière décomplexée. D'ailleurs l'absence totale d'humour (qui pourra dire le contraire sur ce point ???) en est un symptôme, autant que les persos qui font tous une tête de 6 pieds de long, et ultra rigides comme pour figurer une profondeur au sein d'un lourd background. Et ne me rétorquez pas TNG, on est en 2018 et c'est bien l'objet de ce post. La direction d'acteur est donc en totale inadequation avec le (manque de) fond et (l'absence) d'ambition. Bref, cette série est bancale.

Ca me fait mal de passer un The expanse derrière DIS... C'est à ce niveau qu'elle aurait du jouer, pas celui d'un Arrow... On n'a même pas encore 1 épisode vraiment au dessus du lot, quelque chose de plus intemporel ou élevé. La serialisation totale n'a pas toutes les excuses...

Merde alors. 8M de budget par ép. pour une nouvelle série ST en 2018 était presqu'un miracle, je suis donc d'autant plus dégouté que cette série ne tienne pas la dragée vis-à-vis d'une certaine concurrence actuelle hors-ST.

Hors ligne

#211 13-02-2018 16:51:47

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Au moins Arrowverse y’a des moments rigolos...

Hors ligne

#212 13-02-2018 17:02:27

mbuna
Ancien fan

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

On regarde Arrow car mes filles adorent (la plastique du gars doit y être pour quelque chose mdr ), et moi j'ai l'impression de regarder un Dynastie des années 80. Mais c'est vrai y'a quelques moments funs. Le seul truc qui me tient légèrement, c'est les flashbacks sur l'ile.

Hors ligne

#213 13-02-2018 18:06:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

En saison 2 de Discovery :

- On verra l'intérieur de l'Enterprise, mais pas la passerelle mdr
- L'équipage sera celui de The Cage. Faut donc s'attendre à un recast de Pike, Spock & Number One.
- Ash reviendra (génial)
- Michelle Yeoh devrait également faire son retour
- Pas de Lorca (du moins dans l'immédiat)
- la saison sera sérialisée comme la précédente (pour ce que ça vaut).

Dernière modification par scorpius (13-02-2018 18:07:04)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#214 13-02-2018 18:15:25

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

scorpius a écrit :

En saison 2 de Discovery :

- On verra l'intérieur de l'Enterprise, mais pas la passerelle mdr
- L'équipage sera celui de The Cage. Faut donc s'attendre à un recast de Pike, Spock & Number One.
- Ash reviendra (génial)
- Michelle Yeoh devrait également faire son retour
- Pas de Lorca (du moins dans l'immédiat)
- la saison sera sérialisée comme la précédente (pour ce que ça vaut).

Donc en gros ce qu’on s’était dit en novembre.

Hors ligne

#215 13-02-2018 18:17:47

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

mbuna a écrit :

On regarde Arrow car mes filles adorent (la plastique du gars doit y être pour quelque chose mdr ), et moi j'ai l'impression de regarder un Dynastie des années 80. Mais c'est vrai y'a quelques moments funs. Le seul truc qui me tient légèrement, c'est les flashbacks sur l'ile.

Tu en es à quelle saison? Car elles sont très inégales.
Arrowverse et Arrow sont des series pour ados mais sans prétention, moralement supportable.

Hors ligne

#216 13-02-2018 18:45:59

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

scorpius a écrit :

En saison 2 de Discovery :

- On verra l'intérieur de l'Enterprise, mais pas la passerelle mdr

Même problème: les corridors et cabines, salle de réunion sont vus dans The Cage...vu le niveau de "je m'en fou de ce qui a été fait avant", on va sauter au plafond.

scorpius a écrit :

- L'équipage sera celui de The Cage. Faut donc s'attendre à un recast de Pike, Spock & Number One.

C'est encore plus casse gueule...franchement c'est ultra risqué; surtout pour Spock.

scorpius a écrit :

- Ash reviendra (génial)
- Michelle Yeoh devrait également faire son retour
- Pas de Lorca (du moins dans l'immédiat)
- la saison sera sérialisée comme la précédente (pour ce que ça vaut).

Trop fun et trop cool alors. mrgreen

D'où tiens-tu tes sources?


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#217 13-02-2018 19:08:30

mbuna
Ancien fan

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

On n'a eu que de la voix pour l'instant et ce n'est peut-être pas anodin.
Si ça se trouve pour l'instant pas besoin de recast, et c'est peut-être pour cela qu'on ne verra pas la passerelle...
Faut ménager le truc, l'Enterprise ne serait qu'un élément limite cameo.

Hors ligne

#218 13-02-2018 19:37:02

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

mbuna a écrit :

Effectivement ces différentes approches jouent forcément sur l'appréciation. Tu touches un point assez crucial. Pour autant, il serait plutôt réducteur de penser que c'est le principal ou le seul (en tout cas en ce qui me concerne).
Par ce qui me navre le plus dans DIS, ce n'est pas vraiment son incohérence ou son degré d'attachement à l'Univers ST. Et pourtant ce sont eux qui se sont foutus dans cette merde, vu qu'ils ont revendiqué se positionner dans la timeline originale. Malgré tout perso j'étais prêt à jouer le jeu et à lâcher pas mal de lest. Non en fait ça fait bien longtemps que concernant cette série je n'en suis plus là...
Le plus grave problème pour moi ne tient pas à ma vision fan, mais à ma vision séries produites en 2017/2018.

Par exemple actuellement je regarde les séries suivantes, que je vais te classer dans leur ordre de qualité selon moi :

  • Top : black mirror

  • Excellentes : Stranger things, The expanse

  • Bonnes/Moyennes : The 100

  • Mauvaises/nulles : Arrow, The good place, Discovery

A coup de 1 ou 2 épisodes de chacune de ces séries par semaine, je ne suis pas un adepte du binge watching. Mais au final ça va vite, il y'a 3 mois j'en regardais déjà d'autres, sans compter tous les essais....infructueux.
Bon, tu me demanderas, pourquoi m'obstiner à regarder des séries que je considère mauvaises/nulles ? Eh bien DIS pour les raisons dites plus haut, et les autres car je ne suis pas le seul maitre de la télécommande mdr
Après il m'arrive d'avoir de bonnes surprises comme The 100 dont je ne suis pas du tout le cœur de cible mais dont j'attends la S5 avec grande impatience.

Pour moi c'est énorme, j'ai du regarder au max une dizaine de séries lives dans ma vie.
Je sais que c'est idiot et totalement faux, mais j'ai toujours eu cette image d'un média qui regroupait ce qui n'était pas assez bon pour être du cinéma...
J'ai toujours préféré le cinéma justement. Mon père travaillait dans le domaine et m'a initié très tôt. En plus je n'ai pas eu de très bonnes expériences de série.
- Prison Break, déjà que la saison 3 était médiocre, la saison 4 était tellement nulle que j'ai arrêté (ils ont fait une 5e saison 10 ans plus tard… Sont sérieux ?).
- Lost, cette saleté m'a fait tenir jusqu'au bout, pour la fin qu'on connaît…
- Le Prisonnier, on m'avait dit que c'était un bon mélange entre Prison Break et Lost. C'était bien mais j'ai détesté la fin.

Bref, je n'ai absolument rien pour comparer Discovery avec les standards actuels.


Mais c'était quand même un vrai plaisir d'avoir l'épisode de la semaine à regarder, malgré les grosses ficelles. les auteurs savaient où ils allaient, ils l'ont prouvé (pas comme Lost). Il y avait un sentiment de maîtrise et même si la fin avec la planète des Klingons est ratée, je n'ai aucun sentiment d'arnaque.
Les personnages sont biens (sauf ce tocard de Tyler) mais ils manquent de définition. On sent que leur développement, même celui de Michael, n'était pas la priorité des auteurs.
Mis à part les Klingons, globalement l'esthétisme est très bon. Il y a également de très bonnes trouvailles visuelles.

Dans les défauts évoqués.
- Le manque d'humour. C'est vrai que ça se prend très au sérieux. Être drôle sans être lourd, c'est pas évident. Donc si ils ne se le sentaient pas trop, autant ne pas en mettre. C'est mieux quelque chose sans humour qu'avec du mauvais humour.
- Le couple homo. Ce n'est pas du niveau de gratuité grotesque de Star Trek sans limite, mais on sent quand même le manque de finesse qui nuit à la crédibilité. Important la finesse quand de nos jours on met des personnages homosexuelles juste pour suivre une mode et faire de la pub en faisant croire à une certaine ouverture d'esprit. Alors ok, c'est cool si ça fait avancer les choses, mais moi ce que je veux en premier c'est de la crédibilité. Surtout qu'on peut aborder le sujet de l'homosexualité en étant crédible sans pour autant faire de l'exposition à des fins commerciales, même en l'évoquant brièvement et simplement à la toute fin d'une série.

Mais finalement, le couple sans finesse de Stamets est bien à l'image de toute la série. Je dirais que c'est ça son principal défaut, le manque de finesse. On le sent dans les dialogues et dans la façon de résoudre les problèmes. Et sans finesse, heureusement qu'ils ne se sont pas lancé dans l'humour.

Vous avez une deuxième saison pour arrange ça. Mais vu comment c'est Enterprise dans ta gueule à la fin, c'est quand même mal barré pour la finesse.

Hors ligne

#219 13-02-2018 20:02:27

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Le problème c'est que au contraire je pense que nous sommes dans la  même situation que pour Lost. Des cliffhangers qui cachent volontairement un manque d'ambition et de vision. Et justement si l'on prend le sujet de l'homosexualité, là star trek ne fait que suivre la mode actuelle de montrer des couples gays. Alors que star trek à toujours été en avance voire visionnaire sur les sujets de société.
Il aurait été plus judicieux d'en faire un non évènement... Pour montrer que c'était devenu normal. Or cette série ne se détache pas suffisamment de notre époque contemporaine.
Ce que faisait TOS à un niveau bien plus important malgré la censure elle aussi bien plus importante.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#220 13-02-2018 20:04:40

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Si tu as lu ce en j’ai écris tu sais pq le couple homo est traité sans finesse.

Hors ligne

#221 13-02-2018 20:27:01

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

matou a écrit :

Si tu as lu ce en j’ai écris tu sais pq le couple homo est traité sans finesse.

Oui.
C'est d'autant plus dommageable...


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#222 13-02-2018 22:11:47

mbuna
Ancien fan

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

matou a écrit :

Tu en es à quelle saison?

Mi saison 2

Hors ligne

#223 13-02-2018 22:30:36

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

La deux est mauvaise, la troisième bien meilleure.

Hors ligne

#224 13-02-2018 23:24:57

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#225 13-02-2018 23:26:05

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dl500 a écrit :

Le problème c'est que au contraire je pense que nous sommes dans la  même situation que pour Lost. Des cliffhangers qui cachent volontairement un manque d'ambition et de vision. Et justement si l'on prend le sujet de l'homosexualité, là star trek ne fait que suivre la mode actuelle de montrer des couples gays. Alors que star trek à toujours été en avance voire visionnaire sur les sujets de société.
Il aurait été plus judicieux d'en faire un non évènement... Pour montrer que c'était devenu normal. Or cette série ne se détache pas suffisamment de notre époque contemporaine.
Ce que faisait TOS à un niveau bien plus important malgré la censure elle aussi bien plus importante.

La saison 1 de Discovery se suffit à elle même. Ils voulaient faire un truc avec l'univers miroir, la guerre avec les Klingons est juste le prétexte à mettre ça en marche.
Je n'ai pas trop aimé de retrouver l'univers miroir, mais je reconnais que ça tient la route. Ils ont prouvé qu'ils savaient où ils voulaient aller.
Lost, ils ont réussi à me duper en me faisait croire pendant 5 saisons qu'il y avait une maîtrise total, même si à la fin de la saison 4 c'était juste de la foi aveugle car je commençais à quand même me poser pas mal de questions sur leur "maîtrise", pour finalement rien du tout. Ça marche parfois de ne presque rien expliquer à la fin, mais il faut bien préparer le terrain, mettre en avant que l'important n'est pas l'arrivée, mais le voyage, ce que Lost rate totalement pour moi (je conseille le très bon manga "Alice in Borderland" qui réussi bien l'exercice).

Pour Stamets, c'est clair qu'on sent la volonté de mettre d'abord un couple homo et de broder autour au lieu de penser à une histoire qui nécessite un couple, homo ou pas. Après, ça reste quand même très secondaire dans la série. En plus, c'est en effet pas du tout révolutionnaire comme démarche.

Hors ligne

Pied de page des forums