ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 08-02-2018 14:06:36

IMZADI
Memory Alpha

Re : Discovery 01x14 The War Without, The War Within (La guerre, rien que la guerre)

5/10

Bon pour moi cet épisode n'apporte rien de trekkien. Ce n'est même pas une série feuilletonnante mais bel et bien un simple feuilleton, avec des événements guerriers qui se suivent.
Pas de thème (trekkien) propre à l'épisode.

Quelques passages intéressants comme le désarroi de l'Amirale Cornwell. Où encore cette utopique humanité où personne est rejeté par l'effet de groupe et des rumeurs lors de la scène à la cantine avec Tyler et Tilly... Avec d'un autre côté Burhnam qui le rejette pour des raisons d'amour, mais la par contre c'était mal fichu leur face à face pourtant la réaction de Burnham est légitime.

Saru est un personnage exceptionnel. Sa réussite et son écriture se confirment à chaque épisode.

Surprise, l'univers-miroir est classé secret défense. Donc tout est normal que dans 10 ans on laisse l'USS Defiant disparaître.
Et puis de mémoire en 2257, l'USS Enterprise n'est pas sensé explorer Neural la planète de Tyree ? Ils font pas la guerre ?
La flotte est décimée mais les classes Constitution, des heavy cruisers, ils ont perdu ? Ils préfèrent se barrer explorer ?
Seul le Discovery serait capable de renverser le cours de la guerre ? En s'attardant sur la carte stellaire, 0n peut voir des 10aines de systèmes conquis par les Klingons.
Là j'avoue que j'ai du mal à suivre la continuité.

Dernière modification par IMZADI (08-02-2018 14:07:52)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#27 10-02-2018 08:10:36

yrad
admin

Re : Discovery 01x14 The War Without, The War Within (La guerre, rien que la guerre)

dvmy a écrit :

Oh non. Les pires de Ds9 sont les épisodes comiques censés contrebalancer la noirceur de la série.

Certains épisodes comiques ferengis de DS9 sont effectivement assez lourds voire embarrassants d’une perspective extra-trekkienne (comme DS9 05x20 Ferengis Love Songs), mais ce n’est pas forcément pire que leurs homologues de TOS (comme TOS 02x12 I, Mudd). Néanmoins, aucun d’eux ne trahit l’internalisme ni les idéaux trekkiens. Ils font statistiquement partie des quelques ratés – ou du moins des épisodes dispensables - comme toute longue série en comporte.

dvmy a écrit :

Je comparais uniquement DIS à ENT, et ENT n'a jamais été un modèle d'intelligence pour moi contrairement à TOS, TNG et VOY. Une super série de distraction dont seule une petite poignée d'epidodes flattent mon cerveau.

Il faut croire que nous ne serons jamais d’accord sur ce point, car j’ai toujours trouvé qu’ENT flattait autant mon cerveau que TOS, TNG et VOY, quoique pas du tout de la même façon (i.e. universe driven et non plus story driven).
Mais bon, sans vouloir convoquer un débat qui n’a pas bougé d’un iota depuis dix ans sur ce forum, ENT ne peut justement pas être comparée à DIS étant donné que tout oppose ces deux séries : la première était une  construction prequelle ultra-cohérente envers elle-même et qui renforçait la cohérence internaliste de tout le Trekverse, lorsque la seconde collectionne les WTF et brise totalement l’unité du Trekverse. 

dvmy a écrit :

Pour le reste c'est juste nauséabond de traiter le religieux et la guerre de cette façon dans un univers tel que Star Trek, en crachant totalement sur ses fondements démystificateurs et pacifistes. Rien de tel dans DIS.

Mais c’est précisément ce que fait DIS depuis le début sans le moindre complexe (ou sans la moindre conscience), alors que DS9 s’était limité à danser - avec beaucoup de virtuosité - au bord du gouffre sans jamais sombrer dedans.
"Nauséabonde", c’est bien DIS qui l’est vraiment et seulement elle !

La démystification trekkienne, DS9 nous l’a servie sur un plateau dès son pilote, puisqu’il y fut établi que les Prophets n’étaient pas des divinités, mais uniquement des entités appartenant à une autre dimension, hors du temps. Dès lors, la question était pliée, comme pour Q dans TNG.
Après, qu’une civilisation extraterrestre chérisse sa propre religion millénaire plutôt que d’accepter de démystifier le sujet de sa croyance, eh bien c’est peut-être dommage… mais cela reste tristement réaliste et tout à fait fidèle à l’IDIC (l’évolution n’étant pas forcément la même pour tous). Et DS9 aurait été bien moins respectueuse des fondements trekkiens si elle avait mis en scène une UFP impérialiste qui avait cherché à imposer par la force aux Bajorans l'agnosticisme voire l'athéisme, c’est-à-dire la démystification de leur religion.
Au bout du compte, un tel parti pris aura donné à DS9 l’occasion d’explorer les contraintes de cohabitation – souvent difficiles – entre une UFP démystificatrice et une société sacralisant ses mythes. Et rien n’est plus intéressant que d’éprouver les idéaux trekkiens en les faisant sortir de leur zone de confort…

Dans une large mesure, il en a été exactement de même pour la Guerre du Dominion. Cette guerre, l’UFP ne l’a pas cherchée, elle a même tout fait pour l’éviter (durant trois saisons quand même). Mais elle lui a finalement été imposée par des puissances belliqueuses (le Dominion et les Cardassiens) qui ne partagent en rien les valeurs trekkiennes de paix. Et pour mémoire, ni dans TOS ni dans TNG, le pacifisme n’a jamais été un irénisme munichois. L’utopie et l’idéalisme n’impliquent pas la naïveté ou la faiblesse, et l’UFP possède une véritable capacité de défense lorsque toutes les options pacifiques échouent les unes après les autres.
Bien entendu, on peut regretter que les auteurs de DS9 n’aient pas pris le parti de respecter la formule de TOS et TNG, c’est-à-dire éviter la guerre par un petit discours ou une astuce, au pire la limiter à un épisode ou deux. Mais c’est finalement là l’originalité de DS9, en l’occurrence avoir imaginé une configuration dont la résolution trekkienne ne soit pas aussi simple ou rapide que de coutume dans la franchise (l’Histoire ayant assez montré que la seule bonne volonté et le seul idéalisme ne suffisent pas toujours à construire une paix qui ne soit pas un marché de dupe).
Il n’en demeure pas moins que la paix a toute de même été obtenue à la fin de DS9, et sans pour autant avoir eu à sacrifier quoi que ce soit aux options génocidaires de factions (Section 31) non représentatives des idéaux de Starfleet et de l’UFP.

Rien de tel en effet dans DIS, mais dans le sens inverse, puisque tout ce qui fait l’essence de ST y est méthodiquement violé :
- Starfleet ne comprend rien aux Klingons, est d’une totale impréparation géostratégique (contrairement par exemple à TOS 01x08 Balance Of Terror), et commet tactiquement toutes les erreurs possibles conduisant à une guerre totale absurde (rien de tel dans DS9 qui est un sans-faute géostratégique).
- Starfleet condamne à l’emprisonnement à perpétuité son officier le plus lucide et le plus trekkien dans un procès stalinien (rien de tel encore une fois dans l’UFP de DS9).
- La possibilité d’une utopie crédible est ridiculisée puisque l’UFP de Discovery est en réduite - comme celle de Kelvin - à devoir s’appuyer sur des psychopathes génocidaires (telle l’impératrice du Terran Empire ou l’Augment Khan 2.0) pour survivre (rien de tel évidemment dans DS9 puisque la tentation de la Section 31 fut d’emblée rejetée).
- DIS franchit la ligne rouge d’une Révélation sur la vie après la mort avec le spectre de Hugh Culber revenu de l'au-delà comme les anges d’Always (absolument rien de tel dans DS9, car montrer qu’il subsiste des religions subjectives dans certaines sociétés hors de l’UFP n’est en rien comparable philosophiquement avec le fait de rendre objectivement vraie une religion pour tous à l’échelle de l’univers).

J’étais moi aussi critique envers certains partis pris de DS9... Mais la médiocrité crasse et l’anti-trekkisme absolu de Discovery auront eu un mérite et un seul : dévoiler (ou confirmer) à quel point DS9 est foncièrement trekkienne en comparaison de DIS.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#28 10-02-2018 08:10:50

yrad
admin

Re : Discovery 01x14 The War Without, The War Within (La guerre, rien que la guerre)

IMZADI a écrit :

Et puis de mémoire en 2257, l'USS Enterprise n'est pas sensé explorer Neural la planète de Tyree ? Ils font pas la guerre ?
(...)

En fait, c'est Kirk qui a visité la planète Neural lorsqu'il était encore lieutenant, probablement à bord de l'USS Farragut (et non de l'USS Enterprise). Et c'était en 2255 (non en 2257).

Mais bon, ces détails ne changent effectivement rien à pertinence de tes observations, Imzadi. wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#29 10-02-2018 09:59:40

dl500
TOS Forever

Re : Discovery 01x14 The War Without, The War Within (La guerre, rien que la guerre)

http://www.syfantasy.fr/26892-Star_Trek ? _la_guerre

https://arstechnica.com/gaming/2018/02/ ? l-choices/

Il n'y a pas qu'ici que l'on s'interroge sur la qualité et les entorses à l'univers original.

Cette série a cette particularité de montrer à quel point ENT n'a pas mérité le bashing qu'elle a subit à l'époque de sa diffusion. Un peu comme pour George Lucas, maintenant que ces univers sont aux mains de scénaristes sans scrupules et médiocres on n'a plus que nos yeux pour pleurer.

Dernière modification par dl500 (10-02-2018 10:27:48)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#30 12-02-2018 01:09:21

yrad
admin

Re : Discovery 01x14 The War Without, The War Within (La guerre, rien que la guerre)

Suite sur DS9 dans ce topic. wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums