ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#101 09-01-2015 03:29:38

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées

Un plantage quasi-total, le plus malheureux étant que la chose était prévisible... On est dans la droite lignée de Smaug : aucune substance, une narration à la rue, le seul personnage à avoir une trajectoire un tant soi peu intéressante étant Thorin. Et encore, Armitage tient le rôle à bout de bras, Jackson se révélant incapable de retranscrire le tourment du personnage. Son évolution entre folie, cupidité et éveil héroïque ne m'a absolument pas touché, seuls restent les quelques courts moments, dans la montagne avec Bilbo, qui sonnent justes, mais c'est bien peu sad

Tous les autres personnages traversent le film comme des fantômes à commencer par Bilbo et Gandalf. Le pire à mes yeux est sans doute le traitement de Galadriel, pauvre Cate Blanchett qui doit se coltiner une séquence ridicule qu'on croirait sortie d'un nanar de fantasy. Jackson y détruit toute l'aura de mystère, l'étrangeté de l'Elfe au profit d'une démonstration de pouvoir digne d'un Kull the Conqueror (la honte).

Quand à la narration, entre les personnages qui viennent dire boujours le temps d'une seule scène, ceux qui sont pour ainsi dire inexistants (presque la totalité de la compagnie des nains) le bordel géographique des batailles (la version longue va peut être régler ça) le teasing d'Aragorn qui fait pitié, la romance atrocement artificielle. Ou encore le travesti digne d'une comédie de Jean-Marie Poiré, qui bouffe de la pellicule pour que dalle (il y avait quand même autre chose à faire pour illustrer le théme de l'avidité et de la lâcheté) il n'y a pas grand chose à sauver.

Même les batailles sont nazes, à part l'affrontement entre Thorin & Azog, l'ensemble est d'une laideur effayante (mon dieu, les montures numériques sont à gerber) le design des créatures est affreux tout particulièrement les trolls, la colométrie pique les yeux, c'était très désagréable. La terre du millieu a perdu toute tangibilité, avec le SDA on pouvait avoir l'impression de marcher à côté de Gandalf dans les rues du Gondor, ce sentiment a disparu. A la place on a un vrai cartoon et un moche en plus.

Le film est mauvais, mais surtout, la trilogie est indéfendable en tant qu'adaptation de l'oeuvre de Tolkien. C'est comme si Jackson avait tiré une trilogie de son King Kong : un premier film sur la grande dépression et la traversée en bateau, un second film sur l'ile et enfin un troisième sur Kong à new-york... Tout en profitant de l'occaz' pour faire sa petite fan-fic sur la base d'éléments au mieux hs.

Dernière modification par scorpius (09-01-2015 03:33:17)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#102 10-01-2015 13:31:37

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : The Hobbit Trilogy

& bien voilà un avis bien lapidaire ( mais tout à fait respectacle ) pour l'un des films les plus spectaculaire et épique de ces 5 dernières années.
Donc notre cher forum, dans une large majorité , traîte The Hobbit au même niveau qu'une Marvelerie sans âme . Et dire que justement l'âme de Peter Jackson flotte  dans cette trilogie encore plus que sur LOTR . sad
& c'est peut être cela qui fait griser Christopher Tolkien et fans de Tolkien qui rejettent en bloc ces films :

Peter Jackson s'est totalement approprié La Terre du Milieu & transcendé à l'écran , un livre bien moyen ( et encore je suis gentil )  ..

scorpius  a écrit :

la trilogie est indéfendable en tant qu'adaptation de l'oeuvre de Tolkien.

Allez arretons avec ça The Hobbit est un livre médiocre.. Une succession de chapitres reliés les uns aux autres par un personnage en coulisse du récit ( Bilbo ) , les 13 nains n'ont aucune personnalité distingues, comme la majorité des personnages secondaire tels Bard  ou Thranduil ( jamais nommé ainsi dans le bouquin , juste roi des Elfes ).. Gandalf disparaît de l'intrigue sans explications logiques ect .. Ah quand à la Bataille des Cinq Armées, elle occupe à peine cinq pages & Bilbo n'y assiste pas , il est assomé à la première page ...

The Hobbit
n'a jamais dépassé le stade l'esquisse , du conte pour enfants écrit d'abord pour son fils.. Tolkien ayant lui même caressait l'idée de le réécrire.. Il est sûr que la révision du Hobbit aurait donné quelque chose de très proche de celle de Peter Jackson, Fran Walsh , Phillipa Boyens et Guillermo Del Toro.

Donc je rigole dans ma barbe Jacksonienne quand on me parle d'adaption raté , c'est bien tout le contraire: Elle transcende le matériel de base ! Et le plus beau dans tout cela, c'est que Peter Jackson est resté toujours le même . La preuve ? Je suis encore là à le défendre comme au bon vieux temps de Bad Taste pour ses choix de de "mauvais goût " .. J'irai même plus loin _ ou plus proche dans le temps : Peter Jackson n'a pas changé depuis Le Retour du Roi..Sa vision de La Terre du Milieu n'a pas changé , sauf que la pauvreté du matériel de base ( The Hobbit ) lui permet plus de transcendance Jacksonienne.

Ainsi je ne parle pas de Trilogie LOTR d'une part ,et The Hobbit de l'autre. Il s'agit bien d'une hexalogie sur La Terre du Milieu .. J'ai visionné les six films durant les périodes de noël, chaque chapitres est la continuité des précédents.. La perfection que George Lucas n'a jamais sut trouvé avec Star Wars ...

Voilà une analyse qui résume parfaitement mon point de vue sur La Bataille des Cinq Armées et l'ensemble de la trilogie .

scorpius a écrit :

Le pire à mes yeux est sans doute le traitement de Galadriel, pauvre Cate Blanchett qui doit se coltiner une séquence ridicule qu'on croirait sortie d'un nanar de fantasy

C'est sans doute la scène la plus culte du film , un rêve d' Héroïc Fantasy qui devient réalité.. Sans doute la plus audacieuse & provocante du film:
Montrer le côté obscur de Galadriel ( entre'aperçu dans la Communauté ) .. Non au contraire de la croyance général , Galadriel n'est pas une vierge femme diaphane, une gentille petite fée des bois..
C'est une guerrière, une porteuse de l'anneau elfique .. D'ailleurs les trois porteurs sont présent dans la bataille ( regardez l'un des doigts de Gandalf durant la bataille ) ..

De toute façon cela reste dans l'un des thèmes pertinents de cette trilogie : Personne n'est à l'abri du mal .. Pas même le pauvre Bilbo, pas même la majestueuse Galadriel ..

l'apparition  de la Reine noire contre Sauron restera l'un de mes moments favori d' Heroïc Fantasy , c'est du pur Sword and Sorcerer..

Ou encore le travesti digne d'une comédie de Jean-Marie Poiré, qui bouffe de la pellicule pour que dalle (il y avait quand même autre chose à faire pour illustrer le théme de l'avidité et de la lâcheté) il n'y a pas grand chose à sauver.

Alfrid ??
Ca c'est mon Peter Jackson tout craché , c'est sûr c'est pas mon Tolkien , mais c'est bien là mon Peter Jackson.. Après l'humour, c'est tout à chacun.. Celui de Jean Marie Poiré ne m'a jamais fait marrer, alors que celui de Peter toujours depuis Bad Taste.. J'ai les mêmes " mauvais goûts" que lui , le même sens de la provoc ' ... Alfrid , c'est toi , c'est moi , c'est nous .. Le putain d'opportuniste de Jacques Dutronc .. On adore le détester , mais on est bien content qu'il s'en sorte malgré sa basesse d'esprit.. PJ n'est pas un cinéaste moralisateur ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#103 10-01-2015 13:46:48

matou
modérateur

Re : The Hobbit Trilogy

J'aimerais te suivre Buck mais le film en lui mm est raté. Jackson donne dans la facilité  dans la bataille ou dans le pénible prévisible avec Alfrid. Quitte à être dans le mauvais gout, autant y aller franco. Alfrid c'est de la gnognotte.
Et justement, il est l'élément déclencheur de la scène la plus moralisante ricaine du film, celle où Bard explique qu'il préfère sa famille aux responsabilités.

Facilité, morale ricaine, fux mauvais gout. Autant de choses que Jackson évitait jusque là.

Hors ligne

#104 10-01-2015 13:56:27

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

Soyons clairs, La Bataille des 5 Armée est un blockbuster (presque) lambda : aucun scénario, de la baston en orgie, des effets spéciaux 3D moches et démonstratifs, des cliches à la pelle... C'est tape à l’œil à n'en plus finir, rempli de postures.
Ce qui sauve le film c’est la mise en scène de Jackson (qui n’est pas un usineur de blockbuster lambda justement) et quelques fulgurances. J'attendais beaucoup plus de Jackson.

Il s’embrouille à raconter trois fois rien et le tout est super vide alors que l'emballage n'est même pas à la hauteur (ce qui est le cas depuis le début de la trilo : c’est moche). J'irais même plus loin, il est tombé dans le piège de tous les films à gros budget récent : on confond, épique, spectaculaire et surenchère dénuée de sens. À un moment donné, c’est juste un empilement d'Orcs numérique et de bastons sans queue ni tête, bigger and louder !

Le seul point sur lequel je suis complètement d'accord avec toi Bucky c’est que le roman d'origine est déjà pas terrible.

La critique de Scorpius est au vitriol, mais globalement on a le même avis.

Hors ligne

#105 10-01-2015 14:39:39

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Buckaroo a écrit :

Donc je rigole dans ma barbe Jacksonienne quand on me parle d'adaption raté , c'est bien tout le contraire: Elle transcende le matériel de base ! Et le plus beau dans tout cela, c'est que Peter Jackson est resté toujours le même . La preuve ? Je suis encore là à le défendre comme au bon vieux temps de Bad Taste pour ses choix de de "mauvais goût " .. J'irai même plus loin _ ou plus proche dans le temps : Peter Jackson n'a pas changé depuis Le Retour du Roi..Sa vision de La Terre du Milieu n'a pas changé , sauf que la pauvreté du matériel de base ( The Hobbit ) lui permet plus de transcendance Jacksonienne.

Alors là pas d'accord du tout !
On peut éventuellement critiquer les qualités littéraires du Hobbit, mais c'est d'un point de vue mythologique c'est un complèment indispensable au SDA. Et c'est bien là ou Jackson se fourvoie complètement avec son adaptation, le Hobbit aurait du rester un "simple" conte, un voyage merveilleux en terre du millieu à une époque de transition. Le sujet du Hobbit ce n'est pas les batailles, ce n'est pas sauron... Avoir dilué un petit roman de 300 pages, en une grosse trilogie qui se voudrait épique et qui raconte du vent, c'est une trahison, dans l'esprit, le fond et la forme.

On ne peut pas nier que sa vision de la terre du millieu à changée. En soi ce n'était pas forcément une mauvaise chose, je dirais même qu'il était nécessaire d'aborder le Hobbit différemment. Simplement sur ce coup là, il s'est planté sur toute la ligne.

Ainsi je ne parle pas de Trilogie LOTR d'une part ,et The Hobbit de l'autre. Il s'agit bien d'une hexalogie sur La Terre du Milieu .. J'ai visionné les six films durant les périodes de noël, chaque chapitres est la continuité des précédents.. La perfection que George Lucas n'a jamais sut trouvé avec Star Wars ...

Au contraire, notamment d'un point de vue stylistique le Hobbit jure vachement avec la trilogie du SDA.
Jackson fait joujou avec ses outils numérique, tant mieux pour lui, mais il joue tout seul. Dans la communauté de l'anneau, lorsqu'il survole avec une vraie caméra, ses vrais décors pendant le climax en tant que spectateur je suis "ancré" dans l'action, je vis le combat d'Aragorn et des autres à leurs côtés. Le Hobbit, c'est une cinématique de jeux video, impressionnante et tout ce que tu voudras mais vaine, tellement vaine...
Je reconnais tout de même qu'il y a de belles images, telles Azog sous la glace, mais c'est bien trop rare malheureusement.

C'est sans doute la scène la plus culte du film , un rêve d' Héroïc Fantasy qui devient réalité.. Sans doute la plus audacieuse & provocante du film:
(...)
l'apparition  de la Reine noire contre Sauron restera l'un de mes moments favori d' Heroïc Fantasy , c'est du pur Sword and Sorcerer..

Sur le papier, dis comme ça, ouais ça a de la gueule. Dommage que le résultat à l'écran soit aussi ridicule, en tout cas c'est à des années lumières de mes propres fantasmes en terme de fantasy. Et puis tout ce passage est mal foutu, comme tous les aspects de cette trilogie qui tentent de se raccrocher au SDA.

Gandalf qui se pointe en Isengard comme une fleur, alors que Saruman est censé s'être occupé de Sauron (et vas-y qu'on se balade tranquillement dans les jardins et vas-y qu'on picole un coup) ça fait passer Gandalf pour un teubé. Dans le roman, Saruman étant devenu le "multicolore", Gandalf comprend tout de suite qu'il y a anguille sous roche.

Là, désormais, la version ciné ne passe plus du tout sad

Ca c'est mon Peter Jackson tout craché , c'est sûr c'est pas mon Tolkien , mais c'est bien là mon Peter Jackson.. Après l'humour, c'est tout à chacun.. Celui de Jean Marie Poiré ne m'a jamais fait marrer, alors que celui de Peter toujours depuis Bad Taste.. J'ai les mêmes " mauvais goûts" que lui , le même sens de la provoc ' ... Alfrid , c'est toi , c'est moi , c'est nous .. Le putain d'opportuniste de Jacques Dutronc .. On adore le détester , mais on est bien content qu'il s'en sorte malgré sa basesse d'esprit.. PJ n'est pas un cinéaste moralisateur ..

On est d'accord, l'humour il n'y a rien de plus subjectif smile
Perso, ça m'irise les poils, l'acteur est mauvais comme un cochon en plus, ça n'aide pas. Et puis c'est tellement caricatural bordel.

Dernière modification par scorpius (10-01-2015 17:08:18)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#106 12-01-2015 16:15:10

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : The Hobbit Trilogy

scorpius a écrit :

Sur le papier, dis comme ça, ouais ça a de la gueule. Dommage que le résultat à l'écran soit aussi ridicule, en tout cas c'est à des années lumières de mes propres fantasmes en terme de fantasy. Et puis tout ce passage est mal foutu, comme tous les aspects de cette trilogie qui tentent de se raccrocher au SDA.

+100000000000 Malheureusement, la fantasy au ciné... Soit c'est du nanard, soit c'est carrément du navet... Les seuls bons films datent des années 80 et commencent à être sacrément datés.
C'est un peu comme ce que je disais à propos de la SF et de Gravity :
«De nos jours on nivelle tellement par le bas, que la moindre cochonnerie un peu moins pitoyable que le reste est élevée au rang de merveille»

Buckaroo a écrit :

Ca c'est mon Peter Jackson tout craché , c'est sûr c'est pas mon Tolkien , mais c'est bien là mon Peter Jackson.. Après l'humour, c'est tout à chacun.. Celui de Jean Marie Poiré ne m'a jamais fait marrer, alors que celui de Peter toujours depuis Bad Taste.. J'ai les mêmes " mauvais goûts" que lui , le même sens de la provoc ' ... Alfrid , c'est toi , c'est moi , c'est nous .. Le putain d'opportuniste de Jacques Dutronc .. On adore le détester , mais on est bien content qu'il s'en sorte malgré sa basesse d'esprit.. PJ n'est pas un cinéaste moralisateur ..

Alors je peux en parler sans bredouiller : Je suis un fan absolu des trois premiers films de Peter Jackson, je me plie de rire à chaque fois que je les revois. Mais je ne vois vraiment pas comment tu peux comparer le traitement du personnage d'Alfrid à cet humour.
L'humour de braindead, meet the feebles et bad taste est crade, acide, cynique, décadent, trash, absurde et ultra provocateur. Alfrid c'est de la farce burlesque et du ridicule. Pour moi ça n'a rien à voir.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#107 12-01-2015 18:27:27

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : The Hobbit Trilogy

DrAg0r a écrit :

L'humour de braindead, meet the feebles et bad taste est crade, acide, cynique, décadent, trash, absurde et ultra provocateur. Alfrid c'est de la farce burlesque et du ridicule. Pour moi ça n'a rien à voir.

Le ridicule et la farce burlesque est aussi l'apanache des personnages comme l' Agent Dalmer ( The Frighteners ) , l'oncle Les de Brain Dead ou Bruce Baxter ( King Kong )  ..
Au contraire de  la croyance général , l'humour de Peter Jackson n'est pas que le côté trash et provoc,  c'est aussi un merveilleux sens de la caricature.. Son trait est énorme, déborde du cadre , enfantin..

Il exagére nos travers sociaux avec bonne humeur : Alfrid est ainsi un personnage caricatural 100 % Jacksonien : Une satire grossière de notre opportunisme en temps de guerre.. Désolé,  de Smaug à la bataille, Alfrid m'a fait marrer.. Moi et PJ partageons ce même humour satirique  aux traits grossiers.. Alfrid peut être lut comme un pastiche de Grima..

scorpius a écrit :

On peut éventuellement critiquer les qualités littéraires du Hobbit, mais c'est d'un point de vue mythologique c'est un complèment indispensable au SDA. Et c'est bien là ou Jackson se fourvoie complètement avec son adaptation, le Hobbit aurait du rester un "simple" conte, un voyage merveilleux en terre du millieu à une époque de transition

Ca c'est l'adaptation que tout le monde souhaite , propre, respectueuse  sans un plis qui dépasse, fermer les yeux sur un drame qui se prépare.. Au départ, The Hobbit , le livre est bien un conte pour enfants.. ce n'est que dans les derniers chapitre qu'il  se transforme en conte pour adulte et une reflexion sur la guerre et l'orgueil auto destructeur des hommes.. C'est cela qui m'avait saisit durant ma première lecture, ce brusque basculement vers un conte pour adultes.  & c'est aussi ce qui a intéressé Peter Jackson & visiblement pas ses détracteurs.. Peter Jackon reste au contraire fidéle à son adaptation. Si LOTR était une reflexion sur la seconde guerre mondiale , The Hobbit devait être une reflexion sur la première guerre mondiale : un effroyable gachis ..

Je crois que PJ a effectivement touché sa cible.. vu le rejet de la Bataille des cinq Armées & je vous rejoins à ce sujet : Les batailles n'ont rien d'épique, d'héroïque , de noble ..elle est à  dix milles lieues de la Bataille de Helm Deep ou celle des champ de Pellonor.. Parce que justement, elles n'ont rien de noble et de chevaleresque.. On ne lutte pas pour la survie ou contre la tyrannie , mais pour une montagne d'or ..Tout les béllligérants sont au même niveau, même Bard vient réclamer sa part du butin.. & ça , ce n'est pas PJ qui l'a inventé , la quête de Thorin n'a rien de noble au départ.. Pas plus que Gandalf  l'aide dans un but altruiste & désintéréssé ..
Oui dans son for intérieur de The Hobbit n'était pas un conte pour enfants ..
Après qu'on n'aime ou pas mettre cela en avant , ça a appartient au goût de chacun..  Moi j'adore qu'on mette de l'avant des traits intérieurs obscure  sur un objet  d'apparence " mignonne " ...

Peter Jackson a réussit son  coup.. Non pas me livrer l'adaptation calibrée , mais celle à laquelle je ne m'attendais pas .

Le sujet du Hobbit ce n'est pas les batailles, ce n'est pas sauron...

Ce n'est pas lnon plus e sujet de  cette  trilogie de mon point de vue positif .. Le sujet principal c'est Thorin, la folie qui s'empare des hommes en quête de gloire et de richesse .. Bilbo est témoin de ça ..
Le reste, la bataille & Sauron , c'est juste la " forme des choses à venir " .. En tout cas , The Hobbit  rend le pouvoir de Sauron encore plus puissant et magnétique. J'ai regardé LOTR juste derrière, l' Anneau Unique n'a jamais été aussi lourd à porter.. Frodo vit un véritable calvaire qui est moins perceptible que ça sans The Hobbit ..

Au contraire, notamment d'un point de vue stylistique le Hobbit jure vachement avec la trilogie du SDA.
Jackson fait joujou avec ses outils numérique, tant mieux pour lui, mais il joue tout seul.

Je suis un artiste visuel , crois moi The Hobbit m'a scié visuellement.. Je suis un peu comme tout le monde ici,  suspicieux avec l'outil numérique..
PJ m'a bluffé & encore je ne l'ai pas vu dans sa véritable vitesse de projection 48images/seconde.
Mais pour un projet tel que the Hobbit ou les treize personnages principaux sont de petites tailles, c'étaient un mal nécéssaire pour atténuer une logistique de production déjà bien  pharaonesque..
Azog se devait être en numérique vu son passif avec Thorin et les nains.. On finit par se foutre de ça, puisse que tout les Orcs et Gobelins qui ont traversé ces films, il est le plus iconique et le plus travaillé en terme de caractére et de destin. Donc l'outil numérique n'est pas un fin en soi chez PJ..

peter_jackson-700x468.jpg
Il suffit de voir le coup de vieux qu'a pris ce brave Peter ( 53 ans ) pendant le tournage de cette trilogie pour mesurer la somme de travail colossal  et d'énergie créative personnels qu'il  lui en a compté  ..

220px-Joss_Whedon_by_Gage_Skidmore_3.jpg
Bien sûr quant 'on torche sa production design, qu'on ne se casse pas trop le cul en terme d'adaptation ,  qu'on s'appuie sur les effets numériques , qu'on dirige ses acteurs en roue libre,  le cinéma conserve votre jeunesse , c'est mieux que de la créme L"oréal .. N'est ce pas Mr Whedon ( 50 ans ) ?

Aller de bonne guerre ajoutez celui ci dans la liste des baltringues du cinéma épique :
jj-abrams.jpg
C'est lui qui prend la reléve en 2015.. Bon lui , il fait partie de mes "Bad Taste" assumé .. Il a droit à l'immunité ... TWISTED


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#108 12-01-2015 19:14:10

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Buckaroo a écrit :

Ca c'est l'adaptation que tout le monde souhaite , propre, respectueuse  sans un plis qui dépasse, fermer les yeux sur un drame qui se prépare.. Au départ, The Hobbit , le livre est bien un conte pour enfants.. ce n'est que dans les derniers chapitre qu'il  se transforme en conte pour adulte et une reflexion sur la guerre et l'orgueil auto destructeur des hommes.. C'est cela qui m'avait saisit durant ma première lecture, ce brusque basculement vers un conte pour adultes.  & c'est aussi ce qui a intéressé Peter Jackson & visiblement pas ses détracteurs.. Peter Jackon reste au contraire fidéle à son adaptation. Si LOTR était une reflexion sur la seconde guerre mondiale , The Hobbit devait être une reflexion sur la première guerre mondiale : un effroyable gachis ..

Une adaptation respectueuse oui. Maintenant ça ne veut pas dire que ça doit être propre et gentillet, un conte peut d'adresser aux enfants et pour autant être thématiquement très violent, autant psychologiquement que par ce qui y est suggéré... Comme je le dis dans ma critique, je trouve entre autre le développement de Thorin dans ce troisième volet complèment raté et le fait que Jackson tente maladroitement de le lier à Aragorn n'arrange rien. Je ne vois rien de mature/adulte ou de particulièrement "difficile" dans ce film.
C'était peut être la note d'intention de Jackson et effectivement l'histoire de Thorin est celle d'un gachis, d'un terrible échec, une chose à laquelle le film ne rend pas justice (amha).

Je crois que PJ a effectivement touché sa cible.. vu le rejet de la Bataille des cinq Armées & je vous rejoins à ce sujet : Les batailles n'ont rien d'épique, d'héroïque , de noble ..elle est à  dix milles lieues de la Bataille de Helm Deep ou celle des champ de Pellonor.. Parce que justement, elles n'ont rien de noble et de chevaleresque.. On ne lutte pas pour la survie ou contre la tyrannie , mais pour une montagne d'or ..Tout les béllligérants sont au même niveau, même Bard vient réclamer sa part du butin.. & ça , ce n'est pas PJ qui l'a inventé , la quête de Thorin n'a rien de noble au départ.. Pas plus que Gandalf  l'aide dans un but altruiste & désintéréssé ..
Oui dans son for intérieur de The Hobbit n'était pas un conte pour enfants ..
Après qu'on n'aime ou pas mettre cela en avant , ça a appartient au goût de chacun..  Moi j'adore qu'on mette de l'avant des traits intérieurs obscure  sur un objet  d'apparence " mignonne " ...

Peter Jackson a réussit son  coup.. Non pas me livrer l'adaptation calibrée , mais celle à laquelle je ne m'attendais pas .

On ne s'est pas compris, quand je dis que je voulais un conte merveilleux, ça concerne essentiellement Bilbo et le traitement de la terre du millieu à travers son regard. Ca ne veux pas dire que je voulais un truc calibré pour les mômes... Si le Hobbit avait été un seul film, qui dans son climax pousse les personnages à révéler leurs failles, les trainants dans la boue et la crasse (au sens figuré et littérale avec la bataille) je n'aurais eu aucun problème... Le souci c'est que de climax, Jackson transforme la bataille des 5 armées en un film qui devrait au minimum tenir par lui-même et comme Smaug ce n'est absolument pas le cas. 

Ce n'est pas lnon plus e sujet de  cette  trilogie de mon point de vue positif .. Le sujet principal c'est Thorin, la folie qui s'empare des hommes en quête de gloire et de richesse .. Bilbo est témoin de ça ..
Le reste, la bataille & Sauron , c'est juste la " forme des choses à venir " .. En tout cas , The Hobbit  rend le pouvoir de Sauron encore plus puissant et magnétique. J'ai regardé LOTR juste derrière, l' Anneau Unique n'a jamais été aussi lourd à porter.. Frodo vit un véritable calvaire qui est moins perceptible que ça sans The Hobbit ..

Tout est tellement dilué, étalé sur une tartine bien trop grande, que j'ai beaucoup de mal à te rejoindre là-dessus et surtout pas sur le teasing. D'autant qu'il y a vraiment des plans, des compositions picturales suffisamment évocatrices, qui rendent tout cela encore plus superflues (le plan final sublime sur le Bilbo de Freeman, c'est l'un des seuls frissons que j'ai eu avec cette trilogie).

Je suis un artiste visuel , crois moi The Hobbit m'a scié visuellement.. Je suis un peu comme tout le monde ici,  suspicieux avec l'outil numérique..
PJ m'a bluffé & encore je ne l'ai pas vu dans sa véritable vitesse de projection 48images/seconde.
Mais pour un projet tel que the Hobbit ou les treize personnages principaux sont de petites tailles, c'étaient un mal nécéssaire pour atténuer une logistique de production déjà bien  pharaonesque..
Azog se devait être en numérique vu son passif avec Thorin et les nains.. On finit par se foutre de ça, puisse que tout les Orcs et Gobelins qui ont traversé ces films, il est le plus iconique et le plus travaillé en terme de caractére et de destin. Donc l'outil numérique n'est pas un fin en soi chez PJ..

Pour être franc, ce n'est pas Azog qui me choque le plus... Surtout que comme je l'ai dis, son combat avec Thorin c'est le seul que j'ai trouvé bien troussé. C'est pas laid et surtout t'as vraiment le sentiment que le nain est en danger tout du long. Ce qui n'arrive jamais auparavant dans cette trilogie, ou tous les personnages nains comme elfes ont droits des exploits surhumains.... Et puis tu vas pas me dire que l'armée des elfes, visuellement c'est pas atroce ? On a beaucoup pesté sur les Clonetroopers entièrement en CGI de Lucas mais peut être en raison du contexte futuriste/sf, ça passe beaucoup mieux.

Chez Jackson, l'imagerie ne flatte pas l'oeil, quand on voit l'armée en mouvement on dirait des robots. C'est peut être raccord avec la vision qu'a Jackson des elfes et de leurs capacités. Même si pour moi, ça confine à l'absurde et pourtant j'aimais bien le "running gag" du Legolas qui flambe dans le SDA.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ? more_3.jpg
Bien sûr quant 'on torche sa production design, qu'on ne se casse pas trop le cul en terme d'adaptation ,  qu'on s'appuie sur les effets numériques , qu'on dirige ses acteurs en roue libre,  le cinéma conserve votre jeunesse , c'est mieux que de la créme L"oréal .. N'est ce pas Mr Whedon ( 50 ans ) ?

Rassure moi Bucky, c'est du 36ème degré ? mdr

Dernière modification par scorpius (12-01-2015 19:29:30)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#109 13-01-2015 12:11:30

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : The Hobbit Trilogy

Buckaroo a écrit :

crois moi The Hobbit m'a scié visuellement.. Je suis un peu comme tout le monde ici,  suspicieux avec l'outil numérique..

Buckaroo a écrit :

PJ m'a bluffé


T'a été bluffé par ces elfes en 3D dégueulasse digne de cinématiques de Playstation 2 (et encore je suis gentil) tous foncièrement identiques comme une armée de clones ?

DrAg0r a écrit :

Hobbit-La-Bataille-des-cinq-arm%C3%A9es-7-600x337.jpg

Ça ne t'a pas marqué que dans la communauté de l'anneau sorti il y a plus de dix ans les elfes paraissent mieux faits ? Plus réalistes, plus ancrés dans l'image ? Avec un niveau de détail énorme ?
GetImage.aspx?imgId=165241&width=795&height=500
Je me fiche que ça soit des figurants ou du numérique, par contre le rendu final m'intéresse, et là j'ai l'impression d'une sacrée régression.

Moi tout ce que je vois dans la trilogie du hobbit me hurle que PJ a tout fait à contre-cœur, simplement pour les billets alignés sur la table (et il a bien raison d'ailleurs, je ne l'en blâme pas) contrairement au SDA où il s'est investi avec passion.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#110 14-01-2015 15:45:37

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : The Hobbit Trilogy

13 ans sépare cette trilogie à celle de The Hobbit , Weta est au sommet de son art depuis Avatar  ..
je ne trouve pas qu'elle ait régressé entre temps..
Là encore Argor , tu ne sembles pas avoir saisit le parti pris  ou la thématique de PJ ..
La bataille de Dargolad qui ouvre La Communauté de L'Anneau est une bataille contre la tyrannie absolue, la dernière des batailles pour sauver l'espoir: Il ya quelque chose de noble et chevaleresque.. Elle se déroule en plus dans le Mordor , d'ou des couleurs sombres , grises et boueuse .

Dans la Bataille des Cinq Armées , on se bat pour une montagne d'or . Cet objectif se réfléte sur l'image : Ca n'a rien de noble , d'ou l'aspect doré des armées en présence , elle souligne l'arrogance et l'égo démesuré des bélligérants ( de Thandruil à Bard , personne n'est à sauver ) .. La bataille se déroule en plus vers Erebor. J'ai aussi adoré les emprunts fait à Hayao Miyazaki , les bélligérants chevauchant des cerfs, des loups/chacals  géants , des boucs ou ce traîneau tirés par des Lapins ..et on prétend dérrière que ce film malgré ça et son étallonage" ocre doré" n'a pas l'aspect d'un conte de fées ..

Des concepts artiste ( John Howe / Alan Lee ) à la photographie de Andrew Lesnie, c'est la perfection en terme artistique au service de l' histoire..


Moi tout ce que je vois dans la trilogie du hobbit me hurle que PJ a tout fait à contre-cœur, simplement pour les billets alignés sur la table (et il a bien raison d'ailleurs, je ne l'en blâme pas) contrairement au SDA où il s'est investi avec passion.

Je ne sais pas si tu as les versions longues et si tu as regardé les making off des films , crois moi PJ n'a pas l'air de s'en foutre sur le plateau.. Allant jusqu'à improviser une scéne entre Thandruil et Legolas qu'il ne conservera pas dans le montage final ( ni le director's cut d'ailleurs ) .. Non la passion est toujours là .. Le problème ? C'est le livre de Tolkien lui même.. Les personnages même : Ils n'ont rien de noble comme ceux de LOTR ...

scorpius a écrit :

Comme je le dis dans ma critique, je trouve entre autre le développement de Thorin dans ce troisième volet complèment raté et le fait que Jackson tente maladroitement de le lier à Aragorn n'arrange rien.

Tu t'es peut être trompé dans l'interprétation.. Je n'ai jamais senti que Thorin n'était liè à Aragorn.. Même si l'orgueil & la soif de pouvoir peut être l'un des enemis intérieurs d' Aragorn comme elles le furent pour son ancêtre Isildur.. Je ne sais pas si tu as noté ce moment dans The Unexpected Journey  . Au moment ou Thorin charge Azog , on entend le théme musical des Nazgul de The Fellowship Of The Ring .
A l'époque , je n'avais pas très bien saisit ce choix musical.. Maintenant que j'ai vu la trilogie au complet, ça tombe de sens: Le destin de Thorin est lié à celui du Roi Sorcier d' Agmar..Sauf que ce n'est pas un anneau qui corrompt l' âme de Thorin , mais une montagne d'or .

On ne s'est pas compris, quand je dis que je voulais un conte merveilleux, ça concerne essentiellement Bilbo et le traitement de la terre du millieu à travers son regard.

Bilbo est le témoin de choses pas très net tout le long de la trilogie.. Je vais t'avouer que je n'ai vu qu'une fois la trilogie dans son entier, je ne me suis jamais intéresser à ce que ressentait réellement  Bilbo, j'étais comme lui , le témoin de l'aventure, de l'ascension de Thorin . Mais à la fin, je partage cette émotion : celui d'un stupide gachis, Thorin aurait put être un grand roi , il aurait put être mon ami ..
Chose que je n'ai pas ressenti à la lecture du bouquin.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#111 14-01-2015 17:02:57

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Buckaroo a écrit :

Dans la Bataille des Cinq Armées , on se bat pour une montagne d'or . Cet objectif se réfléte sur l'image : Ca n'a rien de noble , d'ou l'aspect doré des armées en présence , elle souligne l'arrogance et l'égo démesuré des bélligérants ( de Thandruil à Bard , personne n'est à sauver ) ..

Je ne mettrai pas Bard dans le même sac que les autres, il veut l'or avant tout pour reconstruire sa ville. Même l'avidité des nains, du moins dans le roman, a quelques choses de mélancolique. Le trésor symbolise une partie de leur culture, dont ils sont coupés depuis bien longtemps.
Néanmoins ton interprétation de l'aspect factice de l'armée elfe est intéressante Bucky, je trouve toujours cela très moche, mais c'est quelque chose que je garderai à l'esprit pour un futur revisionnage.

La bataille se déroule en plus vers Erebor. J'ai aussi adoré les emprunts fait à Hayao Miyazaki , les bélligérants chevauchant des cerfs, des loups/chacals  géants , des boucs ou ce traîneau tirés par des Lapins ..et on prétend dérrière que ce film malgré ça et son étallonage" ocre doré" n'a pas l'aspect d'un conte de fées ..

Bof, chez Miyazaki tout est toujours harmonieux, la direction artistique de Jackson est tout sauf homogène et surtout il ne met pas du tout en valeur ce qu'il a sous la main. Je ne sais pas si ça vient du composing, de la mise en scène ou du design (probablement un peu des 3).

Des concepts artiste ( John Howe / Alan Lee ) à la photographie de Andrew Lesnie, c'est la perfection en terme artistique au service de l' histoire..

C'était vrai il y a 10 ans, oui sad


Non la passion est toujours là .. Le problème ? C'est le livre de Tolkien lui même.. Les personnages même : Ils n'ont rien de noble comme ceux de LOTR ...

En quoi c'est la faute du bouquin de Tolkien le découpage en tant que trilogie ?(Qui provoque un manque flagrant d'empathie pour les personnages, dû à un développement qui n'a rien de consistant). En quoi c'est la faute du bouquin de Tolkien que la direction artistique soit une agression au bon goût ? C'est ce qu'on reproche au film surtout, pas que les personnages soient moins nobles que ceux du SDA.

Tu t'es peut être trompé dans l'interprétation.. Je n'ai jamais senti que Thorin n'était liè à Aragorn.. Même si l'orgueil & la soif de pouvoir peut être l'un des enemis intérieurs d' Aragorn comme elles le furent pour son ancêtre Isildur.. Je ne sais pas si tu as noté ce moment dans The Unexpected Journey  . Au moment ou Thorin charge Azog , on entend le théme musical des Nazgul de The Fellowship Of The Ring .
A l'époque , je n'avais pas très bien saisit ce choix musical.. Maintenant que j'ai vu la trilogie au complet, ça tombe de sens: Le destin de Thorin est lié à celui du Roi Sorcier d' Agmar..Sauf que ce n'est pas un anneau qui corrompt l' âme de Thorin , mais une montagne d'or .

Jackson tente clairement à l'échelle des 6 films un toutéliage plus que maladroit entre Thorin & Aragorn. Le roi qui a échoué et celui qui ne tombera pas dans les mêmes travers. Il est clair que le parallèle est présent en filigrane chez Tolkien, notamment avec cette idée que l'un comme l'autre font face à une sorte de malédiction familiale. Ca reste néanmoins très léger. Jackson en fait des tonnes, comme tout ce qui relie le Hobbit au SDA dans la trilogie je n'adhère pas du tout.

Bilbo est le témoin de choses pas très net tout le long de la trilogie.. Je vais t'avouer que je n'ai vu qu'une fois la trilogie dans son entier, je ne me suis jamais intéresser à ce que ressentait réellement  Bilbo, j'étais comme lui , le témoin de l'aventure, de l'ascension de Thorin . Mais à la fin, je partage cette émotion : celui d'un stupide gachis, Thorin aurait put être un grand roi , il aurait put être mon ami ..
Chose que je n'ai pas ressenti à la lecture du bouquin.

C'est marrant parce que moi, c'est tout le contraire, l'histoire de Thorin m'a bien plus marqué dans le roman que dans les films.
Mais quand je parle du "regard" de Bilbo ça ne concerne pas Thorin, mais bien la terre du milieu. Dans le Hobbit, c'est un âge d'or qui touche à sa fin, la Bataille des 5 armée étant annonçiatrice de l'éveil de Sauron, lui-même précédant l'âge des hommes. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Bilbo n'est pas témoin de la bataille, à travers lui, la terre du millieu reste "pure". Hors et c'est tristement ironique, Jackson passe tellement de temps sur les à-côtés, que cet aspect transitoire, qui se suffit à lui-même, a bien moins de force dans sa version du Hobbit.

Dernière modification par scorpius (14-01-2015 17:07:17)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#112 15-01-2015 16:40:12

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : The Hobbit Trilogy

Buckaroo a écrit :

13 ans sépare cette trilogie à celle de The Hobbit , Weta est au sommet de son art depuis Avatar  ..
je ne trouve pas qu'elle ait régressé entre temps..
Là encore Argor , tu ne sembles pas avoir saisit le parti pris  ou la thématique de PJ ..
La bataille de Dargolad qui ouvre La Communauté de L'Anneau est une bataille contre la tyrannie absolue, la dernière des batailles pour sauver l'espoir: Il ya quelque chose de noble et chevaleresque.. Elle se déroule en plus dans le Mordor , d'ou des couleurs sombres , grises et boueuse .

Dans la Bataille des Cinq Armées , on se bat pour une montagne d'or . Cet objectif se réfléte sur l'image : Ca n'a rien de noble , d'ou l'aspect doré des armées en présence , elle souligne l'arrogance et l'égo démesuré des bélligérants ( de Thandruil à Bard , personne n'est à sauver ) .. La bataille se déroule en plus vers Erebor. J'ai aussi adoré les emprunts fait à Hayao Miyazaki , les bélligérants chevauchant des cerfs, des loups/chacals  géants , des boucs ou ce traîneau tirés par des Lapins ..et on prétend dérrière que ce film malgré ça et son étallonage" ocre doré" n'a pas l'aspect d'un conte de fées ..

Je ne vois pas le rapport. Je te parle de rendu d'image, pas de thème de couleurs. Je me fiche que les armures soient dorées, bleues fluo, ou marron boueux, je te parle de réalisme, de niveau de détail. Regarde la capture d'écran que j'ai posté : Les elfes du hobbit ont tous exactement le même visage, et ressemblent à des personnages de playstation 2, c'est limite si on ne verrait pas les polygones tellement c'est mal fait. Même des figurines en plastiques auraient eu plus de crédibilité à l'écran que CE modèle 3d foireux, copié-collé un peu partout sur l'image. En 2014 avec les progrès qu'à fait l'imagerie numérique c'est carrément honteux.

Alors oui, je le répète, il y a une vraie régression dans la qualité visuelle.

Dernière modification par DrAg0r (15-01-2015 16:42:20)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#113 16-01-2018 19:11:13

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

Revu cette trilogie (et le Seigneur des anneaux), en version longue.

Avant toute chose, il faut noter que les versions longues ne servent à rien à part rajouter du temps.

Je ne vais pas disserter pendant des heures. Je revois, à mon grand étonnement cette trilogie considérablement à la hausse. Il faut dire que j’avais une image très négative des deux derniers films.

Il faut noter que je trouve toujours que c’est complètement putassier d’avoir fait trois films quand un seul gros opus de 4H aurait laaaargement suffit. Je trouve toujours que le découpage des deux derniers films est scandaleux : la Fin de la Désolation de Smaug est nase et le début de la Bataille des 5 Armées mal équilibré.

Je ne comprend toujours pas la scène des tonneaux, énorme WTF avec des plans carrément tournés à la Gopro . Idem pour les pirouettes de Legolas... sérieux ça intéresse qui ce genre de trucs ?

L’image est assez moche sur l’ensemble des trois films. Tout cela respire la retouche numérique est c’est vraiment dommage, car on sent derrière tout cela un travail absolument dantesque sur les décors, les costumes, les ambiances (la scène des araignées au début de la désolation de Smaug est plutôt bien troussée) qui est défiguré par du lissage numérique et de la retouche à outrance.

Pour le reste, c’est plutôt fréquentable, moins long, moins riche que le seigneur des Anneaux mais aussi plus fantasy, plus « aventure ». Je n’ai pas grand-chose d’autre à dire, je me suis plutôt bien éclaté sur cette trilogie, Smaug est impressionnant, le premier film est toujours aussi plaisant, Martin Freeman est absolument monstrueux (il me semble même meilleurs que Ian Holm en fait) et l’imagerie Fantasy est vraiment bien exploitée (Radagast, tout ce qui a trait au Nécromancien…) mieux peut-être que dans LotR (en même temps le bouquin ets davantage « Fantasy merveilleux » quand le Seigneur des Anneaux est davantage « Fantasy Epique », donc c’est un peu normal).

Il faut noter que la plupart des reproches que je fais aux films de cette trilogie étaient déjà présents, de manière embryonnaire dans le Seigneur des anneaux.

Hors ligne

#114 16-01-2018 23:26:20

Pandisha
membre

Re : The Hobbit Trilogy

Deux films auraient suffit. A mes yeux, la scène des tonneau est inutilement gonflé pour faire gagner du temps de métrage et justifier le troisième film (quasiment composé exclusivement de la batailel des 5 armées soit les 20 ou 30 dernières pages du livre....).

Hors ligne

#115 16-01-2018 23:31:54

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

Deux films c’est ce qui était prévu à l'origine.
Mais même, deux films c’est trop pour ce qu'il y avait à dire. Un gros film de 3 ou 4H aurait largement fait l'affaire, avec un récit plus dense, débarrassé de de toutes les fioritures qui rendent parfois l'ensemble idiot et indigeste. Dommage.
Une chose que je n'ai pas précisé, je trouve la musique du premier opus excellent, alors que je serais bien en peine de me souvenir d'un thème pour les deux suivants.

Hors ligne

#116 17-01-2018 21:20:49

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : The Hobbit Trilogy

Nico je crois que nous avons quasiment la même appréciation des deux trilogies de Jackson. Les premiers volets des deux trilogies sont de loin ceux que j'affectionne le plus. Moi aussi je préfère la fantasy aux batailles et je déplore le côté "too much" des scènes d'action de Jackson, qui dans le Hobbit s'apparentent davantage à du jeu vidéo qu'à du cinéma. On parle de la scène des tonneaux mais ça compte également pour la caverne des gobelins dans le 1 et la bataille du 3. Mais j'adore cette trilogie. Je crois même que je le préfère à celle du Seigneur des anneaux. Parce que plus fantasy et moins chevaleresque. J'approuve totalement le choix d'en avoir fait une préquelle et non la simple adaptation d'un conte. Freeman est génial, et je regrette qu'il n'ait pas recruté un acteur de cette trempe pour incarner le transparent Frodon. On ne peut pas en dire de même pour Armitage qui est une erreur de casting. Je trouve cette acteur vraiment mauvais et incapable de retranscrire la complexité de son personnage. Bon, avouons que son rôle n'est pas le mieux écrit du monde mais tout de même: Thorin tel qu'il est écrit et interprété dans cette trilogie ne me touche jamais. Il est froid, antipathique, ne provoque aucun attachement et je me fiche totalement de son sort.

Par contre Jackson aurait dû en rester à faire deux films et non trois. La finalité purement commerciale de la chose est assez détestable, un peu comme dans les deux derniers Harry Potter où il se passe tout dans le second volet et absolument rien dans le premier.


The Hobbit 1 : 9/10
The Hobbit 2 : 8/10
The Hobbit 3 : 6/10

Hors ligne

#117 19-01-2018 13:04:04

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

dvmy a écrit :

Mais j'adore cette trilogie. Je crois même que je le préfère à celle du Seigneur des anneaux. Parce que plus fantasy et moins chevaleresque.


Et bien en fait, à mon grand étonnement, moi aussi du coup !
Je me suis beaucoup ennuyé devant les deux Tours et le Retours du Roi, pas du tout devant les trois opus du Hobbit.
Sinon, complètement d'accord en effet avec le reste de ton message.

Je suis complètement incapable de vraiment noter des films. Chez moi les notes ne veulent rien dire, mais je trouve La communauté de l'Anneau quasi parfait et Un Voyage Inattendu, pas très loin derrière (en dehors de la scène des Gobelins, effectivement imbitable)

Hors ligne

Pied de page des forums