#1126 27-11-2017 15:54:45

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Derniers films vus

Bon je ne voulais pas le voir.. Mais des circonstances m'y ont contraint .

Justice League réalisé par un comité d’entreprise.
Justice-League.jpg
Je n'ai entendu que des avis négatifs sur ce film, donc mes attentes n'étaient pas grandes.. Bon au final, ce n'est pas la daube que je croyais voir.. Ca se regarde, c'est pas pire que Thor 2 (pas vu Suicide Squad) .. Mais c'est tout de même consternant & fatiguant..
Fatiguant de constater le manque totale de créativité, &  que de tout ce potentiel ( la JLA ) soit gâché par une formule aussi ampoulée, formaté.

En gros , Justice League , c'est la copie conforme d'Avengers 1 & 2 à la sauce DC.  Le même effet, le même ennui , les mêmes défauts.. Une sorte de Big Mac sauf que vous le mangez chez Burger King.

Donc beaucoup d' Avengers  , un peu de Seigneur des Anneaux  ici  , de Transformers par là ( Batman pilote un mécha araignée WTF?!!?? ).
Tout est à côté de la plaque , putassier.. Le bad guy  Stephane wolf ( steppenwolf ) est à chier.. On en fait le roi de la destruction massive, & ou il choisit l'endroit pour défoncer la planète ? : Tchernobyl.. Juste pour situer le niveau.

Justice League reste fascinant , parce que c'est deux films dans un film .. On sent la partie Snyder , on sent la partie Whedon.. Jamais elles cohabitent ensemble .. Entre un Whedon qui se croit plus malin que son sujet & un Snyder qui le prend trop au sérieux avec sa  misanthropie  de canard laqué. On découvre vite que ces deux baltringues ne sont pas fait pour faire des films de Super héros. Une seule chose les rassemble , c'est que tout deux ont torché leur travail.. Comme si ils n'en avaient rien à foutre.. A 250 millions de budget, ça la fout mal. Les SPFX donnent la nausée . Voir la moustache effacé numériquement d' Henry Cavill.. On dirait qu'il s'est pris un parpaing entre les dents.


PS: Tout le monde en ce moment se la joue avec Wonder Woman.. "Premier film de super héros féminisme" roll   . Dans JL ? Elle redevient une valoir faire..
Elle aura  beaucoup être super forte , mais il faut toujours le coup de poing plus musclé d'un homme super de chez super pour étaler le méchant à la fin . lol
Elle est belle la nouvelle figure de proue des féministes.. Je partage l'avis de James Cameron à ce sujet.
4/10



Sinon dans un registre moins défaitiste:
primary_nfubmqa5wwiupeekwprg.jpg

Nightbreed réalisé par  Clive Barker

Ca faisait des lunes & des lunes que je n'avais pas revu Cabal ( en VF). C'était en VHS , c'est dire. Là , je m'offre une édition blu ray espagnole.
& quelle n'est pas ma surprise de tomber sur le Director's cut que je n'avais jamais vu..

Alors déjà le film en lui même, c'est du pur Clive Barker avec son talent ( c'est un visionnaire , un imaginaire charnel, vénéneux et sans limite ) & ses défauts ( piêtre directeur d'acteur/montage en dent de scie ) .. Moi j'adore.. D'ailleurs sans ses défauts ça ne serait plus du Clive Barker.

Nightbreed
reste ce merveilleux films de monstres qui se vaudrait ultime , mais se noie dans sa démesure.. Le nouveau montage rend le déroulement de l'histoire plus fluide , nous laisse voir plus de monstres & les merveilles de Midian.. Il donne aussi plus de place à la petite amie de Bone. Hélas une mauvaise idée , le personnage étant bien fade..
La fin est changé aussi.. Juste dommage qu'il n'est pas gardé la dernière image du montage originale ..

En revoyant ce film avec le recul , je trouve que Nightbreed (Clive Barker en général ) était vraiment à l'avant garde de beaucoup chose. On y retrouve l'essence du cinéma de Guillermo Del Toro , d'Alex Proyas  , les Wachowski..

Donc un film qui ne vieillit pas trop, un plaisir pour les amoureux de monstres & de merveilles.. Déviantes, c'est encore mieux. evil

8/10


TrekCoreSig_Picard.jpg

En ligne

#1127 07-01-2018 15:33:40

mypreciousnico
_________

Re : Derniers films vus

Geostorm

Un film qui souffre de la comparaison avec les films catastrophes définitifs de Roland Emmerich, à savoir Le jour d'Après et surtout 2012, véritable catalogue du film catastrophe dans un seul film. Pas étonnant cela dit puisque Dean Devlin, le vieux comparse de Emmerich, est derrière la caméra.
Nous avons donc affaire  à un sous 2012. Un film qui se veut un condensé du film catastrophe à l'usage du spectateur qui ne les aurait pas déjà tous vu. Sauf que les scènes de destructions sont timides, que le scénario (jamais très épais dans ce genre de films) est plutôt bidon et que tout cela a déjà été vu trouzemillions de fois. À noter que je n'ai pas d’antipathie particulière envers le film, il  a le mérite de ne pas glorifier la toute puissance des USA.
M'enfin récemment, dans le genre, je me suis carrément plus éclaté devant San Andreas qui parvenait à proposer des choses nouvelles, jamais vues dans un film catastrophe.

Kingsman - le Cercle d'Or

Haaaaaaa, bah voila !
Celui là je l'ai beaucoup aimé. j'en ait profité pour revoir le premier que j'avais trouvé sympa sans plus à sa sortie. Aujourd'hui, je dois dire que ça m'emballe beaucoup plus. Kingsman prend la place laissée vacante par James Bond et pas tout à fait comblée par les Mission Impossible. Un film d’espionnage extrêmement divertissant rempli à ras bord de scènes d'une haute improbabilité, servies par une distribution qui s'amuse : Colin Firth, toujours aussi classe, Julianne Moore glaçante et Elton John à mourir de rire dans son propre rôle.
C’est frais et enthousiasmant, de l'excellent cinéma de divertissement.

Hors ligne

#1128 10-01-2018 17:54:23

mypreciousnico
_________

Re : Derniers films vus

J’ai tenté de voir Starship Trooper – Traitor of Mars, abandonné après 30min…

Wonder Woman (50 ans après la hype) :

Il étrange que ce film ait suscité autant d’enthousiasme…
Je l’ai trouvé plutôt moyen et surtout extrêmement prévisible. En particulier les deux twists finaux qui sont visibles à des lieux à la ronde.
Alors oui c’est le meilleur film du DCU, Gal Gadot est excellente et campe une Wonder Woman naïve qui fonctionne très bien avec Chris Pine. Hélas, tout cela transpire le déjà vu, le Climax final est super moche (c’est la même chose que BvS mais en moins « gros »), le contexte 14/18 qui promettait de bonnes choses est inexploité (à tel point que j’ai dû me rappeler plusieurs fois que ce n’était pas 39/45 et que donc nous n’avions pas affaire à l’Allemagne Nazi)…La comparaison avec Captain America est inévitable et totalement en défaveur de DC.
En fait, le film a le cul entre deux chaises : il est, selon comment on voit les choses, trop court pour développer correctement son propos (exploiter les tranchées, l’horreur de la Der des Der, développer les amazones et leur ile, poser des vrais éléments de contexte et des enjeux moins vu et revus, le sous-texte féministe…) ou trop long pour le peu qu’il raconte. Il y a des thématiques intéressantes qui sont présentent en filigrane, mais tout cela est pataud, facile, évident…c’est rageant de tomber encore une fois sur un énième film à grand spectacle qui ne fait qu’effleurer de grandes thématiques tout en mettant paresseusement en scène des scènes de bastons nulles qui vieillirons mal. Je me fiche comme d’une guigne des twists déjà éventé lors du prologue ou de l’affrontement de seconde zone à la fin. Pour ne raconter que ça, le film devrait au moins avoir la politesse de ne durer que 1h30 et pas 2h20.

Voilà, bof. Ça me fait bien chier, car ça n’est pas radicalement nul, comme BvS ou suicide Squad, il y a quelques trucs corrects à retenir. Mais il y a une telle richesse dans l’univers DC c’est tellement dommage de ne proposer que ça avec les moyen d’aujourd’hui et l’intérêt du public pour le genre. J’ai presque l’impression que c’est fait exprès. Wonder Woman c’est, encore une fois, l’ombre d’un bon film, une ébauche, un rendez-vous raté, un de plus.

Il serait temps qu'a Hollywood ils commence à se bouger sérieusement le cul pour raconter autre chose, ça commence à sentir la décadence.

Hors ligne

#1129 19-01-2018 11:55:59

mypreciousnico
_________

Re : Derniers films vus

J'avais pour projet de rattraper mon retard sur le films de superhéros, mais vu comme j'ai aimé Wonder Woman alors que c’est sensé être plus ou moins le meilleur sorti ces derniers mois, finalement...non

Donc, du coup :

Ça (2017)

C’est pas déplaisant, c’est même efficace par moment (la première confrontation du Loser’s Club avec Ça dans la maison de Neibolt Street notamment) et la mise en scène de Andy Muschietti est intéressante : le film est très beau, plein de petites trouvailles visuelles dérangeantes, de mouvement saccadés inhumains… Quant à la distribution, elle est top, les gamins sont bien choisis, Bill Skarsgård est excellent en Grippe-sous cabotin.
Pourtant, je trouve que le film est passé à côté de l’essentiel et rate son sujet.

Soyons clairs : le bouquin de King est beaucoup trop long, on pourrait amputer facilement 500/800 pages !
Par ailleurs, ce livre ne fait PAS peur. De la tension oui, mais de la terreur non. Il ne s’agit en aucun cas du grand "chef d’œuvre de l’épouvante" que l’on nous vend régulièrement. Bref, j’aime ce roman, mais il est hautement surestimé, parfois éminemment génial ou désespérément chiant. La fin, en revanche, est superbe.

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est que le personnage/antagoniste principal c’est la ville de Derry. Le clown n’est en fait qu’un des nombreux avatars de la créature. La ville en est un autre, probablement le plus important, celui que King s’attache le plus à nous faire découvrir, dans ses moindres recoins sur des centaines et des centaines de page jusqu’à nous le faire connaitre d’une manière très intime. Derry EST Ça. Impossible, dès lors, de lui échapper puisqu’il est partout, y compris dans l’esprit des habitants adultes dont la violence ou l’apathie sont autant d’émanations d’une créature en marge de la compréhension humaine.

D’autre part, King mélange deux époques qui se répondent et s’alimentent pour mener vers un final métaphysique que je trouve excellent ou les deux périodes temporelles semblent littéralement fusionner.

C’est d’ailleurs ce final en particulier qui m’intéresse dans Ça : les lumières mortes, la Tortue, l’affrontement des esprits… King a parfaitement rendu cette sensation d’effleurer quelques chose de littéralement au-delà des capacités de compréhension humaines.

De tout cela il n’est évidemment pas question dans le film de Muschietti, qui souffre de n’être qu’un film de Clown tueur en définitive.

La ville n’est qu’un décor, parfaitement utilitaire et sans âme qui pourrait être n’importe quelle bourgade américaine avec une "patte Amblin" (d’ailleurs, l’action du film est déplacée dans les années 80 pour s’inscrire dans la nostalgie 80’s que l’on trouve à toute les sauces en ce moment).

Quant à la métaphysique, il n’en est pas question dans le film et la relation si particulière qui unie les membres du Looser’s Club (et qui explique leur puissance face à une créature métamorphe éternelle et quasi omnisciente) n’existe pas ou si peu.

On renonce également à mélanger les époques pour adopter une narration chronologique classique : un premier film avec les héros jeune et, on imagine, un second film avec les protagonistes adultes. Dommage, car la narration éclatée permet d’explorer les conséquences avant les causes, de provoquer un sentiment d’inéluctabilité (un personnage principal meurt au tout début du roman, en 1980, alors qu’il nous accompagne tout au long de l’histoire en 1950) et renforcer le sentiment que l’histoire est circonscrite à Derry (en partir signifie tout oublier).

Je ne suis pourtant pas spécialement à cheval sur la fidélité d’une adaptation à l’œuvre d’origine. Je me fiche que l’on change des éléments, surtout quand il s’agit de s’adapter à un média aussi différent que le cinéma peut l’être par rapport à l’écriture.
Pourtant, ici, adapter King n’a juste aucun intérêt tant le film est finalement quelconque et ne s’empare jamais du matériel d’origine pour en faire quelques chose de vraiment intéressant. En fait le film et le livre ne parlent tout simplement pas de la même chose.

Ceci dit, le film est éminemment divertissant, bien plus que le livre pour le coup, en plus d’être une adaptation globalement meilleure que la version TV des 90’s.

Hors ligne

#1130 Aujourd'hui 11:04:28

McRaktajino
membre

Re : Derniers films vus

mypreciousnico a écrit :

Wonder Woman (50 ans après la hype) :

Il étrange que ce film ait suscité autant d’enthousiasme…

Il y avait enfin un super héros femme en personnage principal qui était autre chose qu'une nunuche ou une pouf vulgaire. Je n'ai pas assez de connaissance dans le domaine film de super héros pour savoir. Je connais le Catwoman de Pitof, c'est clair que ce n'était pas une vision de la femme très flatteuse. Faut croire que ça ne tapait pas plus haut que ça dans les autres films.

Je l'ai regardé à cause de ça et c'est vrai qu'elle assure WW. Elle est forte, belle et intelligente. Un peu naïve à cause de sa vie sur son île, mais pas idiote ni inculte (la discussion sur le bateau quand ils quittent l'île est vraiment marrante, surtout la conclusion qu'elle donne à Captain'Kirk). Gal Gadot est parfaite.

On retiendra juste quelques scènes d'actions sympas et des passages iconiques, mais le reste est sans grand intérêt. Le méchant est vraiment grotesque, l'histoire beaucoup trop prévisible et le contexte super mal utilisé.

C'est bien d'avoir fait un personnage féminin balèze, de montrer que les super héroines ne sont pas forcement des bimbos stupides, mais sans histoire intéressante ou thématique forte, c'est du gaspillage. C'est clair qu'elle ne rentrera pas dans mon top des héroïnes de fiction à cause de ça.

Hors ligne

Pied de page des forums