#1 07-12-2017 14:19:48

Buckaroo
Gotta Light ?

Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Star Wars Episode I
The Phantom Menace

Star_Wars_Phantom_Menace_poster.jpg

Réalisé  & écrit par George Lucas
Produit par Rick Mc Callum pour Lucasfilm ltd.
Musique de  John Williams
Directeur de la Photographie : David Tattersall
Décors de Gavin Boucquet
Montage de  Ben Burtt, Paul Martin Smith
SPFX visuels:  John Knoll, Scott Squires , Dennis Murren /ILM .


Avec : Liam Neeson ( Qui Gon Jinn) . Ewan Mc Gregor ( ObiWan Kenobi).  Natalie Portman (Padmé/ Queen Amidala) . Jake Lloyd( Anakin Skylwaker). Ian Mc Diarmind (Senator Palpatine). Anthony Daniels ( C3-PO). Kenny Barker( R2 D2 ).Frank Oz( Yoda ). Samuel L. Jackson ( Mace Windu ). Ray Park ( Darth Maul ).Admeth Best ( Jar Jar Binks)
Durée : 133 minutes.
Année de sortie : 1999
Distribué par  20th Century Fox
Disponible en DVD/Bluray All Zone chez Fox video.

Le Trailer :

Flash required

Avis PSTF

  1. Film Culte(voix 0 [0%])

    0%

  2. Chef d'oeuvre(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  3. Très Bon(voix 0 [0%])

    0%

  4. Bon(voix 5 [55.56%])

    55.56%

  5. Moyen(voix 3 [33.33%])

    33.33%

  6. Médiocre(voix 0 [0%])

    0%

  7. Mauvais(voix 0 [0%])

    0%

  8. Très Mauvais(voix 0 [0%])

    0%

  9. Nul(voix 0 [0%])

    0%

  10. Insignifiant(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 9

Les invités ne peuvent voter


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#2 08-12-2017 17:20:41

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Toujours une relation mitigée par rapport à ce film.
Entre le souvenir douloureux de la déception passée & le moment d'aujourd'hui ou ce n'est finalement pas aussi mauvais que ça...
On peut dire que j'ai réhabilité à la hausse La Menace Fantôme , mais ça restera tout de même le plus faible des épisodes Star Wars . Non pas pour les partis pris esthétiques & narratifs de George Lucas, donc avec le recul , j'admire l' exubérance,  l'idée de ne pas caresser  les fans dans le sens du poil & de se faire plaisir avant tout .

Non mes  reproches , le fait que je rentre difficilement dans l' Episode I est purement cinématographique.
Les 22 ans de mis en retraite de la réalisation ne se font que trop sentir ici.  La mise en scène de George Lucas me semble pataude & hésitante , comme un pilote de formule 1 qui reprendrait  dans le tard la course, après un  terrible accident de voiture.

Toute révolution numérique que représente The Phantom Menace , elle a pris un  sacrée coup de vieux contrairement  à ces autres jalons que sont Terminator 2 , Jurassik Park , Matrix.
La faute encore à une mise en scène plate & lourde qui n'épouse pas encore toutes les possibilités de ce nouvel outil..  Redondances des scènes , dialogues surabondants , cadrage sans aucune dimensions.. l'acting n'en parlons pas.
On dirait un livre papier glacé pour enfants.

Mais n'est ce pas dans l'intention de Lucas de découper sa nouvelle trilogie par les âges de  la vie ( l'enfance , l'adolescence, l' adulte ) ?
Trop puéril serait sans doute , The Phantom Menace.. Ce qui rentre en conflit , voir paralyse les enjeux beaucoup plus complexe & mature  que celle de la trilogie originale.
Un exemple comme mille autre ..  La course de pod race , les appréhensions  de la mère d'Anakin & les conseils de QuiGon au sujet de la force sont complétement saboté en amont par un gag Jar Jar Binks qui se fait pété dessus en Dolby THX surrond par un dromadaire..
Jamais Lucas ne trouve l'équilibre entre son humour pipi caca missa popo & les tourments des personnages.

En ce sens, Jar Jar Binks restera toujours ce ratage intégrale , mais il est moins agaçant que d'habitude . L 'effet d'un petit caillou dans la chaussure en lieu & place d'une envie de meurtre ! lol

Je reste plus accroché désormais aux qualités du film. Son exubérance visuelle à dix milles lieues de la  sécheresse de la trilogie originale.  C'est assez juste tant la prélogie n'est plus une légende médiévale , mais un véritable péplum.. Elle rend hommage certes aux sérial " Flash Gordon " d'antan.. Mais je  pense  qu'on retrouve beaucoup plus l'influence de " Metal Hurlant ". Des artistes comme Moebius ... Ce n'est pas pour me déplaire.

Même les partis pris narratifs de Lucas au sujet d' Annakin Skywalker & le monde décadent de la vieille république sont pertinents & singulier..
Seul Quin Gonn Jinn est un maître Jedi comme imaginer par les fans de la première heure. Lucas a l'audace de le tuer , tout en montrant les autres Jedis embourgeoisés, coincés dans des dogmes & des poses qui n'évoquent en rien la " Force vivante".. Le coup des midclhoriens ne faisant plus qu'embrouiller les choses que les rendre limpides.
& si les raisons de la chute des uns & des autres ne provenait pas que des magouilles de Palpatine? Le ver était déjà dans la pomme.

Annakin , le petit garçon charmant est déjà  d"une  vanité surprenante , comme il manipule son entourage & les autres pour arriver à ses fins.
Sa mère crève de trouille de le voir faire des podraces, lui tout ce qui l'intéresse , c'est d'être le premier humain à en gagner une.

Il y a aussi en sous texte chez Annakin, plus que Luke finalement , le portrait caché de George Lucas lui même qui est  fascinant à découvrir en le projetant sur sa propre carrière.
Devenu avec Star Wars , le maître absolu de son propre studio.. Sois son pire ennemi.

Je m'en prend au côté cinématographique du film . Mais il y a de très bonnes scènes , de très belles planètes comme Naboo ou Coruscant.. On regrettera aussi un Tatouine beaucoup trop lisse & propre que celui de Luke ( là encore est ce le regard de l'enfant que nous impose Lucas ? )..

On serait en droit d'être saturé devant tant de plans numériques , mais le duel entre Quin Gonn/ Obiwan & Darth Maul reste naturel  quand à lui .,Là ou aujourd'hui , pas un seul des films de super héros ne l'est. Leur exploit sont remplacé par des doublures numériques...

Trop Long reste La Menace Fantôme, parfois trébuchante, Là ou le montage chez Lucas ( même dans ses films pré SW ) était précis , concit , tranchant comme un rasoir.
Néanmoins force ( sans jeu de mot wink ) est d'admettre que cet Episode I ne mérite pas sa réputation de mauvais film.. Surtout au vue de ce qui se fait aujourd'hui..

7/10 ( Bon )


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 09-12-2017 21:49:01

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Je trouve que l'épisode 1 vieillit très bien, même techniquement. Bien mieux que Matrix, devenu ringard très rapidement. Un film audacieux qui prend le risque de proposer quelque chose de totalement nouveau sur la forme avec une nouvelle révolution technique comme toujours chez Lucas. Cette nouvelle façon de créer des films est toujours utilisée aujourd'hui, et par tout le monde! Motion capture, caméra numérique pour une scène, éléments de décors en CGI et prévisualisation numérique: sans Jar Jar pas de Gollum ni d'Avatar. Sur le fond le film est injustement méprisé c'est surtout lié à la déception d'un public qui en attendait autre chose. Mais le Star Wars de Lucas a toujours été conçu pour un public de 7 à 77 ans. Avec cet épisode 1 Lucas a enfin pu réaliser le Flash Gordon qu'il a toujours voulu faire de Star Wars. Peut-on reprocher à un réalisateur de faire ce qu'il a envie de faire et non ce que les fans veulent voir? Bien sur que non car c'est la marque d'un véritable auteur.

16 ans qu'on l'a attendu ce film. 16 ans durant lesquels les fans ont spéculé et trépigné d'impatience. 16 ans durant lesquels chaque fan s'était imaginé sa propre prélogie. On en a espéré tant de cet Episode I. On en a espéré un peu trop! Bien meilleur que ce que les plus pessimistes redoutaient mais également moins bon que ce que les plus optimistes espéraient, The Phantom Menace dispose de toutes les qualités de cinéaste de Lucas (l'imagination, la sincérité et l'audace à tous les niveaux)  mais aussi de ses principaux défauts (la direction d'acteur notamment).
 
Des défauts je n'en vois finalement pas énormément. Il y a le problème Darth Maul avec son look  extraordinaire et dont on attendait beaucoup mais qui est malheureusement incroyablement sous-exploité alors que Jar Jar le sidekick typique de serials est surexploité. Et le personnage d'Anakin qui est non seulement bien trop jeune (dans les premiers jets du scripts il avait 13 ou 14 ans) et l’attribution de son rôle à un môme absolument incapable de jouer plombe beaucoup le métrage alors qu'il y avait des tas d'autres gamins autrement plus expressifs (voir bonus DVD).
 
Très impressionnant sur la forme le film prend de la valeur avec les années et mérite grandement d'être réhabiliter.

7/10

Hors ligne

#4 10-12-2017 00:25:59

matou
modérateur

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Je suis exactement sur cette ligne. Et ce que ressent Buck je l’ai ressenti aussi.
Jusqu’à la sortie de TFA je n’avais pas revu TPM. En gardant le souvenir d’une déception.
Et le revoir après TCW et les deux autres films, m’a fait le réhabiliter et comme toi Dvmy je lui mets 7/10.
Je te rejoins sur les qualités et défauts et je rajoute un très très grande qualité .
TPM lance une nouvelle trilogie dans un univers déjà illustré. Et TPM le fait avec brio.

Hors ligne

#5 10-12-2017 07:56:52

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Par contre Buck je ne comprends pas trop ton système de notation. J'utilise donc le mien:
0: nul
1 et 2 : plus ou moins très mauvais
3 et 4: plus ou moins mauvais
5: moyen
6 et 7: plus ou moins bon
8 et 9: plus ou moins excellent
10: chef d'oeuvre

Hors ligne

#6 10-12-2017 09:11:15

dl500
TOS Forever

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

J'aime beaucoup ce film si injustement décrié à sa sortie...
Certes la direction d'acteurs est limite, et le jeune Anakin est dans certaines scènes incroyablement mauvais (en VO c'est encore pire). Jar Jar (qui deviendra réalisateur du 7 16 ans plus tard là aussi wink ) est trop présent.
Mais:
-c'est la vision de Lucas et ça j'approuve à 2000%.
-le film tient bien les années et se bonifie avec l'âge.
-Il reste à mes yeux supérieur à ROTJ lui trop enfantin, trop marketing, trop...niais (et conclusion trop rapide et suite bien décevante du parfait ESB).
-pour le personnage de Qui Gon (que j'aurais vraiment aimé revoir en spectre...mais c'est la vision de Lucas).
-On est transporté dans une galaxie lointaine, très lointaine là où TFA ne décolle pas ou nulle part.

J'hésite entre 7 et 8 (pas revu depuis quelques années, mais dès que ma nouvelle salle est terminée il est en haut de liste des revisionnages).

Dans tous les cas, je préfère la prélogie à la trilogie originale (exception d ESB)...

Dernière modification par dl500 (10-12-2017 09:14:10)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#7 10-12-2017 09:49:38

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

dl500 a écrit :

Qui Gon (que j'aurais vraiment aimé revoir en spectre...mais c'est la vision de Lucas)

Regarde la saison 6 de Clone Wars

Hors ligne

#8 10-12-2017 09:59:14

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Tout le monde sait à peu près que Lucas aime le montage et a songé un moment se consacrer à la réalisation de documentaires, mais peu de gens savent qu'à la base il se destinait en fait à une carrière dans l'animation. Comprendre cela c'est aussi regarder The Phantom Menace d'un autre oeil. En tous cas c'est le seul cinéaste de ces 50 dernières années qui n'a jamais cessé d'expérimenter à travers ses films. Qu'on ne me parle pas de Cameron qui n'a fait que développer des techniques imaginées par un ILM poussé par Lucas...

Hors ligne

#9 10-12-2017 16:55:00

dl500
TOS Forever

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

dvmy a écrit :
dl500 a écrit :

Qui Gon (que j'aurais vraiment aimé revoir en spectre...mais c'est la vision de Lucas)

Regarde la saison 6 de Clone Wars

Il faut que je prenne le temps de regarder cette série.
J'ai vu la première en DA et j'avais beaucoup aimé.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#10 11-12-2017 00:38:47

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

dvmy a écrit :

Par contre Buck je ne comprends pas trop ton système de notation. J'utilise donc le mien:
0: nul
1 et 2 : plus ou moins très mauvais
3 et 4: plus ou moins mauvais
5: moyen
6 et 7: plus ou moins bon
8 et 9: plus ou moins excellent
10: chef d'oeuvre

Je me base sur les notations établi par Yrad. À partir de 5, c'est moyen..
Mais je tiens à distinguer un chef d'oeuvre (9) et un film culte (10) comme Yrad distingue un épisode exceptionnel d'un top franchise.

Tu vois Lawrence d'Arabie est un chef d'oeuvre, mais pas forcément un film culte. C'est à dire un film que tu portes dans ton coeur, un film qui t'obsede.
Dawn of the Dead de Romero pour moi, est plus qu' un chef d'oeuvre, c'est un film culte.
Demain, je posterai  pour l'épisode II.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 11-12-2017 08:47:09

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Ok. Pour moi film culte ça n'a rien à voir avec la qualité d'une oeuvre et ça ne veut pas dire que c'est encore mieux qu'un chef d'oeuvre. J'ai des tas de films cultes qui sont en réalité moyens ou corrects et pleins de défauts. Mais bon pas grave. J'ai toujours un sacré problème avec le système de notation de Yves.

Hors ligne

#12 11-12-2017 15:57:15

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

C'est le seul film de la prélogie que j'aime. Et je l'aime beaucoup. De manière totalement contrastée avec les deux autres que je déteste, surtout à cause du traitement des personnages.
Tous ces environnements différents qui sont hyper dépaysants.
Les designs de manière générale, vaisseaux, machines... Que ce soit côté Naboo, Gungan ou Fédération du Commerce, j'accroche à fond. On sent une espèce d'âge d'or prospère où l'on peut se permettre de la recherche esthétique dans les constructions, ça met en perspective toute la régression occasionnée par la Guerre des Clones puis l'Empire, qui a conduit aux designs froids et fonctionnalistes de la trilogie originale. Je trouve ça très bien vu.

Je n'ai jamais eu de problème avec les midi-chloriens ni eu l'impression que ça démystifiait la Force. Je ne sais pas, pour moi ça ne remettait rien en question. Bon j'avais 12 ans aussi quand je l'ai vu au ciné... Mais je ne sais pas, pour moi la réplique de Qui-Gon est assez explicite, les midi-chloriens ne sont pas la Force, ils parlent à la Force et ils parlent à leurs symbiotes (tous les êtres vivants donc).

Vraiment un très bon film que je revois avec plaisir.

dvmy a écrit :

Bien mieux que Matrix, devenu ringard très rapidement.

J'ai revu Matrix il y a quelques semaines, je trouve qu'il a très bien vieilli et je n'y ai vu aucune ringardise. Je trouve même qu'il a un certain côté intemporel de par son originalité.

Dernière modification par DrAg0r (11-12-2017 16:00:57)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#13 11-12-2017 19:14:32

Synock
membre

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

DrAg0r a écrit :
dvmy a écrit :

Bien mieux que Matrix, devenu ringard très rapidement.

J'ai revu Matrix il y a quelques semaines, je trouve qu'il a très bien vieilli et je n'y ai vu aucune ringardise. Je trouve même qu'il a un certain côté intemporel de par son originalité.

Egalement, alors que le deux et trois ont des fx un peu foireux par moments.

Hors ligne

Pied de page des forums