#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST DS9 07x02 Shadows And Symbols (Ombres et symboles)

ST DS9 07x02 Shadows And Symbols (Ombres et symboles)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Ira Steven Behr, Hans Beimler
- Réalisation : Allan Kroeker


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [66.67%])

    66.67%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 16-12-2013 13:50:31

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x02 Shadows And Symbols (Ombres et symboles)

Exceptionnel

BEN SISKO :"But why me? Why did it have to be me?"
SARAH SISKO: "Because it could be no one else."

Sur Deep Space Nine
La tension monte d'un cran entre Kira Nerys & les Romuliens qui refusent de désarmer leur avant postes dans les territoires Bajorans. D'autant plus frustrant que Starfleet baisse son froc & soutient les Romuliens,  de peur de mettre en péril leur fragile alliance avec l' Empire Stellaire.
En cause, ce foutu état politico-bureaucratique de la Fédération. On sent la frustration de l' Amiral Ross, pieds et poings liés par les diplomates.. Il est loin le temps du Captain Kirk.. Ou finalement pas si loin que ça, du côté de Bajor & de Kira Nerys  qui décide de retirer les armes par la force et organise ainsi  un blocage des territoires Bajorans : Au diable les diplomates de la fédération , Starfleet et les Romuliens !!
& ça  c'est du pur Captain Kirk dans le texte: No Win Scénario !  De misérables vaisseaux Bajorans contre une armada d'oiseaux de proie Romuliens.. Beaucoup d'audace , des tripes, du bluff et surtout: Beaucoup , beaucoup de sang froid.

& cela nous saute immédiatement aux yeux , c'est la façon calme,  posée , maitrisée que Kira Nerys gère la crise..Elle qui dans  le passé, aurait laissé sa colère l'emporter sans réfléchir, maîtrise les événements avec une sérénité qui n'appartient qu'au plus grand leader.. Kira Nerys est dorénavant le digne successeur de son Emissaire de mentor, poussant le vice jusqu'à reprendre les mimiques de Ben Sisko sur le fauteuil du Capitaine : jambes croisés, dos appuyé sur le fauteuil, pose décontractée:
shadowsymbols_189.jpg
Le XXVéme de Star Trek sera Bajoran ou ne le sera pas.

Le Colonel Kira Nerys est juste entrain de donner une leçon à Starfleet. Une leçon qu'elle n'aurait jamais dut oublier: La manoeuvre Corbomite.. Coup de bluff que le sénateur Kretak ne prend pas. Qu'advienne que pourra.. Quand le wormhole s'ouvre à nouveau & rapelle à l' Amiral Ross les vrais valeurs de Starfleet qui ne sont pas de soutenir le fort et les facistes, mais bel et bien d'aider le faible et son prochain. Ross vient d'envoyer chier la diplomatie et faire comprendre à Kretak que lui ne bluffe pas.. Le colonel Kira Nerys aura gagné, montré la force & l'indépendance de Bajor. Une démonstration qui se double d'une belle leçon d'humilité pour Starfleet. A la question qui vous a fait changer d'avis, Ross répondra à Kira : "You did...Remind me never to play poker with you." .
Qui peut prétendre que Bajor n'a pas sa place dans la Fédération ?

Sur l' IKS Rotarran
Comme promis Bashir et O'Brien se sont engagés dans la quête de Worf & Martok pour la mémoire de Jadzia Dax.. & quelle n'est pas notre surprise de voir arriver Quark qui lui aussi veut lui  rendre hommage . En réalité, cela ne devrait pas nous étonner, Quark était aussi amoureux de notre regretté Trill. Et comme les Ferengis et Klingons ne font pas bon ménage, cela donne des situations cocasses, mais révélatrices des sentiments de Worf vis à vis de ces "invités inattendus" .. Worf aurait voulut partager l'expérience avec personne d'autres que des Klingons, comme si son amour pour Jadzia lui était exclusif.. Mais Martok en bon frère et ami parvient à le convaincre de ses torts: Bashir, O'Brien et même Quark qui n'arrête pas de geindre mérite d'être ici..Rien que leur présence dans cette mission prouve qu'ils sont de vrais amis de Jadzia Dax. Worf finira par les accepter.
Vient alors le moment glorieux: la destruction des chantiers spatiales de Moab IV , faire exploser un soleil  pour l'occasion.. Un destruction puissante qui enflamme les portes du Sto Vo kor ou l'âme de Jadzia Dax reposera éternellement.

"Open your gates, Sto-vo-kor. Welcome Jadzia to your halls. Welcome this honored warrior. Welcome her, Sto-Vo-Kor, for all eternity."
Traduction du poème Klingon cité par Worf.

Sur Tyree
En route pour Tyree, nous faisons la connaissance de la nouvelle Dax. Ezri.. et que dire?
Sinon que je suis sous le charme,  totalement bluffé par l' actrice Nicole De Boer  & la caratérisation du personnage .. Diamétralement opposé à Jadzia, Ezri est une jeune enseigne  Trill absolument pas préparée pour la symbiose. Complétement dépassée par son nouveau statut, elle en devient vite attendrissante .. Mais l'esprit de Benjamin est occupé ailleurs.. Ouvrir de nouveau la source d'inspiration.
Ezri, Jake &  Joseph suivent ainsi Ben sur Tyree (..Ou un extérieur culte de Star Trek, les Vasquez Rocks wink ) . & c'est encore une fois sa balle fétiche qui va lui montrer le chemin. Elle lancé par Ezri pour faire réagir Ben. Hasard ou prédestination, la balle tombe dans un endroit, ou il découvre une orbe qui lui est destiné. Quand vient le moment de l'ouvrir..Coup de théâtre que personne ne voit venir :

Benny Russel le héros malheureux de Far Beyond The Stars.DS9.6 ! Sisko est de nouveau cet écrivain Afro- Américain. Enfermé dans un asile de fou, griffonnant sur les murs blancs de sa cage, l'histoire compléte de DS9. L'écriture , l'imaginaire ,  la liberté de création de nouveau le centre des enjeux. Un médecin ( sous les traits de Casey " Damar " Biggs ) demande à Benny d'arrêter et d'effacer son rècit. Condition sine que non pour qu'il puisse guérir et retrouver la raison.
Benny_Russell_and_Doctor_Wykoff.jpg
Benny , sur le point de faire ouvrir à Sisko , l'orbe de l' Emissaire, est  lui même confronté à un choix: Continuer son histoire et se perdre dans son imaginaire ou l'effacer et retrouver ainsi la réalité.. & Benny de faire le choix: Celui de la création pure, celui de la liberté d'expression contre la cage sordide de la réalité et la dictature de la raison ( la psychatrie ici en l'occurence ) .

"The game  (of DS9)  is afoot again "! Sisko libère l'âme de Sarah qui ouvre à nouveau le Temple Céleste.

En conclusion
Naturellement Ben Sisko demandera des comptes aux prophètes_ qui dorénavant ne lui apparaitront plus que sous la forme de Sarah Sisko. Ils ont en effet programmé la naissance de Benjamin. Les idées étriquées de la raison s'arrêteront à une intervention divine du type saint esprit / Jesus/ vierge Marie & se sentir horriblement frustré. Vous n'auriez pas tort .. Par contre, ceux qui sont enflammé par la création pure et libre , de découvrir des zones d'une profondeur exceptionnelle. Le jeu continue.
Tout est une question de choix , je vous le repéte.
Que les Prophètes aient orchestré sa naissance n'est finalement qu'anedoctique.. Car qui peut me dire qu'on choisit de naître ?  Non, on ne le choisit pas. Le choix a été fait pour nous bien avant ( et par une tiers personne) . Ainsi lorsque Ben Sisko lui demande pourquoi lui , Sarah ne peut  lui répondre que d'un point de vue  corporel &  linéaire  ( humain donc ) : "Cela ne pouvait d'être que toi."
Le spectateur et Sisko attendaient sans doute une différente réponse peut être ?

Et c'est ceci que les détracteurs de DS9 n'ont jamais saisit.. Ben Sisko a toujours eut le choix & il est à ce moment crucial de l'histoire , la somme de ses choix.. Et cette histoire ne pouvait être que la sienne  et à nulle autre : Il y a Le Sisko, comme il y a eut le Kirk, le Picard, le Spock ect..

Là ou la liberté du choix n'existe plus, c'est bien la naissance , mais aussi la mort.. Le chemin du Sisko ( de l'humain) est un chemin difficile car il est aussi celui du commun des mortels: Nous ne choissions pas de mourrir, mais ce que personne, et pas un prophète ne pourrait nous l'enlever: Nous pouvons toujours choisir comment , pour qui & pourquoi  mourrir : Ce que nous laissons derrière nous..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 19-12-2016 10:05:33

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 07x02 Shadows And Symbols (Ombres et symboles)

7/10 pour rout sauf l'histoire Prophètes et émissaire comme pour les 2 précédents.

Le bras de fer de Kira Nerys est excellent et reste impressionnant, les Romuliens lachent l'affaire alors qu'ils sont plus puissants.
Et une fois de plus l'amiral Ross ne sert à rien, il est là assis et attend. Et qu'on vienne pas me parler qu'il la non-ingérence. Il est amiral et il est le 1er à dire qu'il ne peut rien faire... Vive l'amirauté d Starfleet.

Finalement ce triptique aurait pu tenir en 2 épisodes et en parlant que de Kira/Cretak et de Weyoun/Damar car franchement cette partie sur Sisko est ridicule. On a un capitaine de Starfleet psychotique qui va se perdre sue une planète désertique. Et en pkus on nous embrouille en re-sortant Benny Russell.
Pour à la fin avoir un manque de respect en nous collant à travers lui l'histoire de l'immaculée conception et de la naissance de Jesus. Démythifié la religion en général comme le faisait TNG est une chose, mais cibler et transposer ces événements est une insulte à la fois aux Chrétiens comme au simple fan trekker qui espère autre chose dans sa saga chérie.

Et à la fin le héros c'est Sisko pour une affaire de religion alors que la vraie gueule qui fait le taf c'est Kira. Elle a "résisté" comme aucun autre Bajoran pour défendre sa planète contre une forme d'occupation. Elle mériterait d'être reçu par le 1er ministre et le kaï... Et se voir proposer de participer à l'ensemble des stratégies des fores bajoranes..

Beaucoup d'incohérences dans ce triptique pour simplement garder les persos à leur place.

Dernière modification par IMZADI (19-12-2016 10:30:30)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 05-12-2017 15:54:52

McRaktajino
membre

Re : ST DS9 07x02 Shadows And Symbols (Ombres et symboles)

Beaucoup de bonnes choses.

Déjà la confrontation entre les Bajorans et les Romuliens.
Kira ne lâche rien, mais vraiment rien. Quelle trempe, sévèrement burné le Major. Que ce gros pantouflard d'Amiral prenne des notes.

J'adore car, que ça soit Starfleet ou les Romuliens, ils n'avaient aucune vraie estime pour le Major, c'était juste de la politesse. Oui, oui, le Major elle la ramène un peu, mais si une pointure lui demande de se calmer, elle va vite s'écraser...
Tu parles ! Elle a prouvé qu'elle jouait dans la cours des grands et qu'il ne faut surtout pas la sous-estimer.
Comme dirait le Commandant Shepard : "les gens ont tendance à penser que le respect est quelque chose de naturel, mais non, le respect doit se gagner".
Le Major a gagné le respect de Cretak. Cette dernière ne va sûrement pas arrêter ses magouilles pour autant , mais c'est clair qu'elle ne les préparera pas de la même manière si le Major est dans la place.

Les Romuliens, c'est réglé. Maintenant, péter la gueule au Dominon, go, go, go, Major !!!
Hum... du calme. Il ne faut pas oublier que Sisko va revenir récupérer son commandement.



Mais pas tout de suite, car Sisko et ses compagnons sont sur la piste des prophètes. J'avais bien aimé la tournure que cette quête prenait. Sisko, loin de sa station, c'était le contexte idéal et j'aime bien la conclusion de cette aventure.
Bon par contre le "c'était ton destin", ça donne un plan inutilement compliqué qui sent bon le bricolage. Je n'ai pas l'impression que le fait que les prophètes aient créé Sisko lui donne plus de chances de réussir sa mission. Les méchants prophètes peuvent essayer de l'arrêter en lui envoyant des visions. Quitte à créer un champion, pourquoi ne pas le rendre insensible aux méchants. Sinon c'est quoi l'intérêt de l'avoir créé ? N'importe qui pouvait faire le travail.

Et on retrouve l'épisode que je n'avais pas aimé où il est un écrivain de SF dans les années 50. Il ne collait tellement pas à l'univers que je vois ce passage comme une tentative de réparer un peu la casse. Surtout que n'importe quelle vision pouvait faire l'affaire tant que ça le fait douter. Ils pouvaient faire comme d'habitude et prendre les gens présents pour lui parler.

Surtout qu'il ne manque pas de compagnon. Jako est bien évidemment de la partie, papa Sisko aussi, mais surtout il y a la fringante Ezri Dax.

On ne la découvre pas beaucoup, on sait juste qu'elle ne voulait pas être hôte et que ça la gave de l'être. Elle considère ces autres vies comme un fardeau et pas comme une chance. Quel bonheur après s'être tapé pendant 6 saisons l'autre pimbêche avec ses sempiternels : "moi je sais tout sur tout car j'ai eu 9 vies".
Mais qu'on aime ou qu'on n'aime pas Jadzia, c'est une très bonne chose de ne pas avoir fait une Jadzia bis.
Ce n'est pas Jadzia, mais pourtant c'est Dax. Elle n'a jamais été la femme de M. Worf, ni même jamais rencontré Julian le séducteur et Quark le dragueur, mais pourtant elle les connait par coeur. Très bon concept.
Je me suis même demandé si ça aurait pu être sympa que le Dax ait plus souvent de nouveaux hôtes.

Son arrivée sur la station est géniale. Tout le monde n'a d'yeux que pour elle, avec un peu de : "ah oui au fait, bon retour capitaine Sisko, vous la connaissez ?".
Elle est vraiment trop mignonne en plus.



Pendant ce temps, les potes de la station vont faire une petite mission pour que Jadzia s'assure une place au Stovokor. Partie sans grand intérêt où on découvre que M. Worf est vraiment un gros con et que le Dominon est assez crétin pour installer ses chantiers de construction à côté d'un soleil qui menace d'exploser. Pour votre prochain QG, je vous suggère un volcan en activité.
En même temps, avec leur chef qui préfère passer ses journées à picoler et se taper des mannequins, ça ne pouvait pas être bien mieux. Ça va mal pour Damar.




Exceptionnel et pas top franchise à cause de la mission Stovokor.


 

Dernière modification par McRaktajino (05-12-2017 16:01:19)

Hors ligne

Pied de page des forums