#26 16-11-2017 14:03:44

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 00x01 The Cage

Bienvenue à bord Amiboshi.
En tant que Tosien, j'attends avec impatience tes impressions sur la série mère.
Sache que les premiers épisodes (avec Janice Rand) sont un peu raides et typés sixties mais cela se déride grandement après et tu y trouveras toutes sortes de satisfaction et de degrés de lecture.
The Cage est un peu à part, un "brouillon" (certes de haute tenue) avant une série inoubliable. Le fond est important et TOS en est plein!


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#27 16-11-2017 16:27:36

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 00x01 The Cage

Bienvenue Amiboshi ! smile

J'ai choisi TNG qui me semblait un bon compromis entre le côté accessible (TOS était hors de question car je ne voulais pas nous - ma petite amie et moi - rebuter pour des questions de formes), et le côté proche du matériau d'origine. Et la dès le pilote ce fut le gros gros coup de foudre pour nous deux, une grande aventure avait débuter big_smile. On a du ce faire la première saison en a peine plus d'un week end complétement aspirés par l'univers baroque, idéaliste, fantasmagorique et cérébral de la série bien aidé en cela par notre guide Jean-Luc Picard . Bref, on est tous les deux devenu complément fana,

Logical comme dirait Mr Spock. TNG est le Star Trek de ta génération. Celui des années 90.
Je suis moi même entrain de suivre la troisième saison.. Perso , étant un gamin des années 80 , c'est La colère de Khan qui m'a donné le virus..

Mais revenons à ce petit accident qui t'as fait sortir de ce chef d'oeuvre  qu'est The Cage :

La phrase ou Pike envoie promener la jeune (splendide au demeurant) enseigne en expliquant avec mépris à sa n°1 qu'il à du mal à supporter la présence de femmes sur la passerelle, "même si elle c'est différent"... Je pense que si Pike était sorti de l’écran pour me mettre un gros coup de boule sa m'aurait fait à peu près le même effet. Ça vous parait peut être complétement anodin mais sa m'a très brutalement sorti de l'histoire, au point que je tournais cette phrase - que je trouve d'une violence inouï - dans ma tête pendant la moitié de l'épisode, et que je n'ai pas pu avoir la moindre sympathie ni empathie pour Pike pendant tout l'épisode. Un peu comme si Picard disait à LaForge qu'il à du mal à tolérer la présence d'un negro dans sa salle des machines (!!!!).

D'abord , il faut remettre The Cage dans le contexte ultra machiste des 6O's , l'année 1964.. Alors tu remarqueras la présence de Number One.. Une femme plus intelligente que son capitaine & dans une position de commande.. Chose quasiment inimaginable dans les années 60 que ce  soit dans un film ou une série.
Number One commande des hommes tout le long de l'épisode , sans aucun d'eux ne conteste son autorité. Pas même Pike.

La réflexion " machiste " à l'encontre de  la Yeoman n'est qu'un dialogue pour souligner aux spectateurs la nouveauté ( à son époque ) de la chose & qu'il va falloir bien s'y faire.
Pike est aussi un personnage héroïque écrit à l'ancienne , dans un style Western.. à la  John Wayne si tu vois ce que je veux.. Les cow boys prenant les femmes de haut, tout en étant extrêmement vertueux à leur encontre. Gene Roddenberry ayant fait ses armes dans les westerns n'a peut être pas perdu ici certains code du genre.

Dans la scène en elle même la réflexion, c'est surtout autour de la tradition  militaire du Yeoman : C'est à dire l'ordonnance, le serviteur , le secrétaire d'un officier. Rôle attribué aux hommes depuis tout temps, mais qui semble être tout nouveau au 23 ème siècle, ouvert aux femmes . Pour Pike une femme , first officer ( la patronne ) c'est normal , une femme Yeoman ( une secrétaire donc )  pas trop..
Alors que nous , aujourd'hui c'est plutôt le contraire...  J'adore l'ironie de la chose..Comme si être secretaire n'était plus le seul métier offert aux femmes.. Que le commandement est désormais leur grand crédo , la normalité , le cliché de la femme au travail.

Ensuite , je ne sais comment la Yeoman en question J M Colt  aurait évolué si le pilote avait été validé. Mais dans The Cage , il faut bien avouer qu'elle est bien maladroite & très peu sûr d'elle ..Elle a tendance à être là ou il ne le faut pas . Elle fonce sur le capitaine au début , sort une réflexion personnelle à la fin, elle aurait même un beguin pour son capitaine ( selon les Talosiens )..Donc c'est peut être pas le genre de femmes que Pike voudrait voir sur sa passerelle. Pas sûr si c'est dit dans la série  , mais il me semble que Colt remplace son ancien Yeoman ( un homme ) mort lors de la dernière mission..Peut être que la réflexion machiste vient de là aussi..

Donc mon ami , tu t'es fait tout un film sur Pike qui n'a pas lieu d'être.. Replonge dans cet épisode & tu découvriras un personnage profondément vertueux & très respectueux de la gente féminine.. The Cage , il est question qu'il s'accouple avec Vina , il résiste vaillemment .. Je connais un autre capitaine de l'Enterprise qui aurait craqué en deux  temps , trois mouvements pour la belle ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#28 16-11-2017 16:43:23

Amiboshi
membre

Re : ST TOS 00x01 The Cage

Oula mais attention Buck ce n'est pas une critique de la série en soi, ce serai débile de condamné TOS, une série des années 60 très en avance sur son temps sur mes principes de 2017. Il ne s'agit que d'un ressenti à chaud de ma plongé au coeur de la SF des 60. Je pratiquement jamais rien vu des années 60 donc sa m'a fait comme un choc la dessus. Par ailleurs, mon 8/10 témoigne d'ailleurs de l'estime que j'ai pour The Cage et de l'effet qu'il a eu sur moi. je sais que je vais le revoir car il demande plusieurs visionnage. Bon pour Pike... Disons que je prefère largement Kirk big_smile

Mais ma critique parait peut être très négative juste sur cette scène, mais elle est en réalité positive, je pense que The Cage est de la grande SF. J'ai juste exacerbé ce point qui m'a un peu plongé dans une abime de perplexité WTF

Hors ligne

#29 18-11-2017 09:02:27

Amiboshi
membre

Re : ST TOS 00x01 The Cage

Après revisionnage, cet épisode mérite même un 9/10 pour moi. Il y a une richesse thématique et un onirisme vraiment stupéfiant dans cet épisode, surtout en prenant pleinement compte du contexte d'alors. Le côté cheap et les sfx (le warp drive, l'écran des talosiens...) ne fait que rajouté une touche baroque et surréaliste aux rêves d'un capitaine fatigué. La scène du pic nique dans un cadre idyllique (avec la superbe peinture du fond) qui est en fait le désert du Mojave c'est génial ! Un appel à l'imaginaire et une exposition utopique tellement efficace Dpurple . Et puis cette fin yikes, le questionnement sur la virtualité, la conclusion douce-amer de Vina.

Je pense aussi que le visionnage de 6 épisode de TOS et surtout vos réponse Buckaroo et DrAg0r m'a permis de mieux appréhender le contexte de la série et donc de mieux apprécier le 23ème siècle à sa juste valeur ok

Dernière modification par Amiboshi (18-11-2017 09:03:36)

Hors ligne

Pied de page des forums