#151 08-11-2017 08:31:34

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Bienvenue sur le forum Pok!
On doit avoir le même âge, j'ai aussi découvert ST par feu la 5 et j'ai comme toi une collection importante d'enregistrements de TOS de cette chaine à cette période.
Je te conseille de revoir ENT, qui grandit considérablement la saga et TOS en particulier, j'avais moi même quelques réticences mais totalement balayées par le plaisir de retrouver cet univers si particulier.

Pour l'épisode, vu hier soir très tard, je ne vais pas revenir sur les mêmes choses que vous, disons que le pire c'est que je me suis ennuyé. J'ai souvent regardé ma montre. C'est vide et creux en même temps (pas mal comme sensation). J'ai été ulcéré par le passage "des majorités/minorités de ST2 remis encore une fois à toutes las sauces (à croire que ST se résume uniquement à cette maxime?). Je regarderai le prochain, parce qu'il y a un cliffhanger mais je ne pense pas reprendre après la pause d'hiver. Parce que c'est chiant en fait...Le reste de l'épisode est du repompage d'un peu partout.

Encore 2/10.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#152 08-11-2017 16:42:16

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Salut & bienvenue à Pok .. Je me reconnais beaucoup dans ton parcours de Trekker.

Juste pour souligner ce point :

Pok a écrit :

Les personnages et l’histoire de Discovery répondent finalement plus aux standards du cinéma hollywoodien actuel (voire au jeux vidéos) qu'à une série Star Trek

Oui C'est assez pertinent . Plus que l'amateurisme de la chose,  C'est peut être ça . C'est ce que j'appelle le syndrome Rogue One ..

Ce n'est plus des films , mais  des jeux vidéos.. Ca utilise uniquement ce language là . Video ludique , mais sans le ludisme.. Donc c'est foiré.

Juste des cinématiques sans aucune cohérence entre elles, servant de transitions entre les niveaux.. Des scènes d'expositions qui ne servent aucune avancées dramaturgique , juste des prétexte à lancer l'action ( en l'occurence , le gaming).

Je ne plonge plus dans une histoire , je cherche la manette.. Je crois que Discovery est atteint de ce syndrome. Ce n'est pas écrit comme une série TV, mais bien comme un (mauvais ?) jeu vidéo.

Si je pense qu'on n'écrit pas un  film comme on écrit une série , il en va de même pour le language video ludique..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#153 12-11-2017 06:42:22

yrad
admin

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Bienvenue sur le forum, Pok. cheers
Merci pour cet intéressant historique et bravo à ton coup de gueule contre Discovery. ok

Pok a écrit :

Et sans doute me suis-je inscris poussé par un besoin irrépressible d'exprimer, de partager, en tant que modeste fan, ma grande  déception (comme d’autres ici, à ce que j’ai lu) face à Discovery.
(...)
Son statut de préquel à TOS engageait mal les choses pour moi. Je n'avais déjà pas du tout accroché à Enterprise à l'époque de sa diffusion pour des raisons assez similaires.
(...)
Quant à Enterprise, je n'ai juste pas le courage de m’y remettre.

Dans la mesure du possible, redonne une chance à Enterprise, car elle n'a rien de commun avec Discovery : la première est une série prequelle ultra-respectueuse de la série originale, la seconde se moque totalement de TOS.

Il serait difficile d'être plus indigné que je ne le suis par Discovery, tant cette dernière tente de se faire passer pour plus intelligente que le reboot Kelvin alors que leurs ADN putassiers sont exactement les mêmes, aussi traitres envers ST.
À l'inverse, j'adore Enterprise… qui est une série 100% trekkienne.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#154 12-11-2017 07:39:14

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

yrad a écrit :

Bienvenue sur le forum, Pok. cheers
Merci pour cet intéressant historique et bravo à ton coup de gueule contre Discovery. ok

Pok a écrit :

Et sans doute me suis-je inscris poussé par un besoin irrépressible d'exprimer, de partager, en tant que modeste fan, ma grande  déception (comme d’autres ici, à ce que j’ai lu) face à Discovery.
(...)
Son statut de préquel à TOS engageait mal les choses pour moi. Je n'avais déjà pas du tout accroché à Enterprise à l'époque de sa diffusion pour des raisons assez similaires.
(...)
Quant à Enterprise, je n'ai juste pas le courage de m’y remettre.

Dans la mesure du possible, redonne une chance à Enterprise, car elle n'a rien de commun avec Discovery : la première est une série prequelle ultra-respectueuse de la série originale, la seconde se moque totalement de TOS.

Il serait difficile d'être plus indigné que je ne le suis par Discovery, tant cette dernière tente de se faire passer pour plus intelligente que le reboot Kelvin alors que leurs ADN putassiers sont exactement les mêmes, aussi traitres envers ST.
À l'inverse, j'adore Enterprise… qui est une série 100% trekkienne.

Un point de vue parmi d'autres. Les deux premières saisons d'ENT ne respectent pas beaucoup TOS et n'assument jamais leur statut de préquelles. En outre le système "Rick Berman" étant arrivé à bout de course, cela donne deux saisons laborieuses et pas originales pour un sou. Par contre avec l'arrivée de Manny Coto à partir de la saison 3 tout change et la qualité s'en trouve multipliée donc il faut être patient. Quant à DIS j'y vois bien plus de Star Trek que dans les dernières années Berman (ST Nemesis en tête).

Hors ligne

#155 12-11-2017 08:23:03

yrad
admin

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dvmy a écrit :

Les deux premières saisons d'ENT ne respectent pas beaucoup TOS et n'assument jamais leur statut de préquelles.

Les deux premières saisons d'ENT respectent foncièrement TOS puisqu'elles ne la contredisent à aucun moment, tout en s'employant à explorer une époque encore 100% inconnue de la timeline (un siècle AVANT The Cage et non deux ans APRÈS The Cage).
Et assumer son statut de prequelle, c'est d'abord bâtir un contexte crédible qui viendra se glisser naturellement dans ce qui est supposé suivre chronologiquement… et non être juste une excroissance ou un SAV de ce qui est supposé suivre.

dvmy a écrit :

En outre le système "Rick Berman" étant arrivé à bout de course, cela donne deux saisons laborieuses et pas originales pour un sou.

Bien au contraire, le "système Rick Berman" n'était pas du tout à bout de course puisque les deux premières saison d'ENT constituaient un vrai renouvellement conceptuel. Plutôt que continuer à ajouter des épisodes exploratoires aux épisodes exploratoires comme le firent durant 15 ans TNG et VOY, les deux premières saisons d'ENT ont rétropédalé pour renouveler le regard et les perspectives sur ce qui avait été montré auparavant. Une façon inédite d'innover et l'un des nombreux points culminants de Star Trek.

dvmy a écrit :

Par contre avec l'arrivée de Manny Coto à partir de la saison 3 tout change et la qualité s'en trouve multipliée donc il faut être patient.

La qualité de la saison 3 d'ENT ne doit quasiment rien à Manny Coto. Il en a certes écrit quelques épisodes, mais il n'en était ni le showrunner ni l'architecte. Cette saison 3 était une pure construction Berman et Braga, un modèle d'écriture sérialisée certes, mais en même temps la saison la moins trekkienne des quatre.
Il est d'ailleurs permis de ne pas du tout être impatient de faire l'expérience de cette saison 3 d'ENT.

dvmy a écrit :

Quant à DIS j'y vois bien plus de Star Trek que dans les dernières années Berman (ST Nemesis en tête).

Ce qui reviendrait alors à dire qu'il y a bien plus de Star Trek dans les trois films du reboot abramsien que dans les dernières années Berman. rolleyes
Car Discovery=Kelvin : même trahison de la continuité, même négation des idéaux trekkiens, même dystopie, même transposition des valeurs de l'Amérique réac, même incohérences à la pelle, même absence de fond, même écriture lamentable, même mépris des trekkers…


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#156 12-11-2017 09:06:52

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dvmy a écrit :

Un point de vue parmi d'autres. Les deux premières saisons d'ENT ne respectent pas beaucoup TOS et n'assument jamais leur statut de préquelles).

Pas d'accord du tout. J'ai trouvé que TOS se trouvait grandi par cette série justement. Et la quatrième saison fait le lien sans faute note avec la série mère.

dvmy a écrit :

En outre le système "Rick Berman" étant arrivé à bout de course, cela donne deux saisons laborieuses et pas originales pour un sou. Par contre avec l'arrivée de Manny Coto à partir de la saison 3 tout change et la qualité s'en trouve multipliée donc il faut être patient. Quant à DIS j'y vois bien plus de Star Trek que dans les dernières années Berman (ST Nemesis en tête).

Si les deux premières saisons sont si "proches" visuellement du reste des séries Bermaniennes c'est justement pace que les studios ont été frileux de ne pas aller jusqu'au bout de la démarche préquelle. Comme cette première saison qui devait se dérouler entièrement sur Terre ou bien celle qui devait traiter des guerres romuliennes.

Après je veux bien t'accorder quelques similitudes dans les scénarios avec des sujets déjà traités dans les séries (et film) précédentes mais abordés de façon différentes ou sous un autre angle...donc qualitativement il n'y a pas à reprocher de "faire du Star Trek". TOS s'est aussi recyclée elle même (The Changeling/TMP par exemple) sans que cela ne pose problème.

A la place maintenant on a "une remise au gout du jour visuelle" sans fond trekkien et déjà terriblement daté années 2010. (pour l'instant?)

Dernière modification par dl500 (12-11-2017 09:17:32)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#157 12-11-2017 09:20:47

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

J’a toujours été à cheval sur les avis de Yrad et Dvmy sur Ent.
Les deux premières saisons dans leur ensemble me convainc moins que d’autres série Trek, même si elles ont de très bons épisodes.
Mais la trois est un bijou d’écriture et a un message fondamentalement très trekien. Elle bonifie les deux premières.
Ent est de loin le meilleur prequel que j’a Vu. Il définit la qualité de ce que doit être un prequel.

Hors ligne

#158 12-11-2017 09:24:28

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Les deux premières saison de ENT se fichent de TOS car elles ignorent tout simplement TOS. C'es 52 premiers épisodes sont conçus comme une suite à Voyager et non une préquelle à TOS. Par ailleurs niveau recyclages ENT ne fait pas que de s'auto-parodier : ça pompe Star Wars, Stargate, Enemy Mine et des tas d'autres films.

Hors ligne

#159 12-11-2017 09:36:44

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

yrad a écrit :
dvmy a écrit :

Quant à DIS j'y vois bien plus de Star Trek que dans les dernières années Berman (ST Nemesis en tête).

Ce qui reviendrait alors à dire qu'il y a bien plus de Star Trek dans les trois films du reboot abramsien que dans les dernières années Berman. rolleyes
Car Discovery=Kelvin : même trahison de la continuité, même négation des idéaux trekkiens, même dystopie, même transposition des valeurs de l'Amérique réac, même incohérences à la pelle, même absence de fond, même écriture lamentable, même mépris des trekkers…

Je ne comprends toujours pas pourquoi toi et d'autres mettez les ST kelvin et DIS sur un même pied d'égalité. Sur notre beau forum DIS est classé dans les adaptations!!!! C'est donc considérer que quoi qu'on fasse ce ne sera jamais du vrai Star Trek pour certains d'entre vous. Je ne suis pas d'accord Yves: moi je ne vois aucun rapport entre l'univers Kelvin et celui de DIS. Il y a des similitudes dans la forme je te l'accorde, mais au niveau du fond ça n'a rien à voir. C'est la nuit et le jour! Comme je l'ai déjà dit: des trahisons de continuité il y en avait déjà avant: en 79, en 82, en 87, en 2001. Et si le fond de DIS est léger pour du Star Trek il existe néanmoins. Il est du même niveau que celui de Stargate SG-1 que tu apprécies pourtant, et dont le côté réac très prononcé ne te gêne pourtant pas dans ton appréciation de la série.
Moi je pense que tu n'arrives pas à sortir du Star Trek Bermanien. Peut-être même que ce n'est pas parfaitement conscient. Mon Star Trek préféré est très SF, très humaniste, très démystificateur et très "exploratif". Et pourtant j'ai bel et bien le sentiment d'être devant un Star Trek lorsque je regarde DIS, chose qui n'arrive jamais lorsque je regarde un ST kelvin.

Hors ligne

#160 12-11-2017 10:18:44

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Le lien pour moi reste ce triste sire de Kurtzman. Il illustre parfaitement ce que les studios pensent du public. Un mec avec autant de non succès, continue à avoir des exécutifs qui l’embauchent. C’est qu’il leur donne ce qu’ils attendent.
C’est lui et sa pseudo parano et anti système de supermarché, qui nous ont donné les pires trahisons de Dis.

Pour SG je vois le côté reac mais hélas j’ai toujours trouvé qu’il était réaliste de ce qu’est ce système politicien militaire us. Et encore la série en édulcore pas mal. Mais à côté elle s’est construit un univers sympa.

Dis, je ne vois rien de sympa. Mes persos préférés, Saru et Tyler, semblent voués à être de simples outils narratifs au profit de Michael.

Hors ligne

#161 12-11-2017 10:25:30

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Mais Kurtzman n'est là que pour toucher son chèque. Il ne connait rien à Star Trek et il ne chapeaute rien! Ce type n'a aucun talent et aucune personnalité: je l'imagine écouter son entourage et ses producteurs et se plier à leurs idées. Moi je reste convaincu que le show sera de plus en plus trekien à mesure qu'il avancera. Le conflit avec les Klingons ne va pas durer deux ou trois saisons.

Hors ligne

#162 12-11-2017 10:35:07

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Apparemment il passe bq de temps en post-production.
Et il est le plus expérimenté des auteurs. Et c’est lui qui est venu parler de la saison 2.
Tu vois la scène du tribunal (épisode 2) ou de la cantine (épisode 3), du pur Kurtzman ! Sorti de alias et Xena!
Et présente dans le Kelvin! Bataille de bar et Spock qui expulsent Kirk du vaisseau sans procédure !

Je trouve ça génial qu’on ait pas le même avis, mais, je me trompe peut-être, mais je vois trop son empreinte sur Dis.

Hors ligne

#163 12-11-2017 23:20:02

yrad
admin

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dvmy a écrit :

Les deux premières saison de ENT se fichent de TOS car elles ignorent tout simplement TOS.

Totalement faux.
Les deux premières saisons de ST ENT tiennent rigoureusement compte de l'intégralité de TOS d'une perspective scientifique/technologique (connaissances et technos moins avancées), d'une perspective exploratoire (sous-enchère par rapport à la série originale), et d'une perspective sociologique (pas encore d'utopie, immaturité humaine, Vulcains différents...).
Les deux premières saisons de ST ENT sont en outre bourrées de références à l'Histoire de TOS (Cochrane et sa disparition, l'UESPA, Axanar, Romuliens dans l'ombre, relation paradoxale entre Terriens et Vulcains…) mais ledites références sont toujours discrètes et intelligentes (loin du fan service pratiqué grossièrement depuis 2009 dans Kelvin et Discovery).
L'objectif d'ENT était de s'insérer naturellement dans le passé de TOS, mais un passé lointain (car un siècle c'est beaucoup et c'est même davantage que ce qui nous sépare aujourd'hui du First Contact), afin de conférer à ENT une existence propre, comme chacune des séries ST produites auparavant.
Si ENT avait juste été un proto-TOS, un pré-TOS, et/ou avait débuté par sa saison 4, cela aurait une arnaque. Pas au point de Discovery certes, mais une arnaque quand même. Au mieux une fan-production.

dvmy a écrit :

C'es 52 premiers épisodes sont conçus comme une suite à Voyager et non une préquelle à TOS.

Au contraire, rien dans le ST historique (1964-2005) ne saurait être plus antinomique que les dernières saisons de VOY vs. les deux premières saisons de ENT.
Car VOY était une série de pure exploration, qui prolongeait TNG mais avec davantage de high concept SF, où Brannon Braga donnait libre cours à tous ses fantasmes et tous ses délires créatifs. VOY représentait en quelque sorte le paroxysme de l'exploration des possibles, des "fonds à message", et du story driven - frisant parfois l'abstraction et perdant certains spectateurs.
À l'inverse, les deux premières saisons d'ENT sont dépourvues de tout high concept SF, et l'exploration n'y est qu'embryonnaire - préséance vulcaine et chronologie obligent. Les deux premières saisons d'ENT sont beaucoup moins allégoriques et moins fabulistes, et beaucoup plus terre à terre et hard SF que n'importe quel autres composantes trekkiennes. Elles sont en outre character driven (mais pas dans le sens soapy de DS9 mais dans le sens Right Stuff) et universe driven (un concept nouveau).
Bref, les deux premières saisons d'ENT et les dernières saisons de VOY se situent à l'exact opposé des spectres à la fois SF et trekkiens (du moins sur le fond).

dvmy a écrit :

Par ailleurs niveau recyclages ENT ne fait pas que de s'auto-parodier : ça pompe Star Wars, Stargate, Enemy Mine et des tas d'autres films.

Jamais d'auto-parodie (sauf dans les quelques épisodes délibérément décalés), juste un renouvellement de perspective et de regard pour déplacer le curseur temporel. Et pour chaque "pompage" thématique, il y avait toujours une plus-value quand bien même dans le sens de la sous-enchère ou du rétropédalage au service de la fonction prequelle.

dvmy a écrit :

Je ne suis pas d'accord Yves: moi je ne vois aucun rapport entre l'univers Kelvin et celui de DIS. Il y a des similitudes dans la forme je te l'accorde, mais au niveau du fond ça n'a rien à voir. C'est la nuit et le jour!
(…)
Et si le fond de DIS est léger pour du Star Trek il existe néanmoins. Il est du même niveau que celui de Stargate SG-1 que tu apprécies pourtant, et dont le côté réac très prononcé ne te gêne pourtant pas dans ton appréciation de la série.

Je ne vois pas où tu trouves un quelconque "fond" dans DIS !!! Ce sont juste des clichés pathétiques ou des initiatives bourrées de contradictions. C'est vraiment aussi vide que Kelvin, mais en plus prétentieux. C'est la nuit et la re-nuit. Voire la nuit et les ténèbres.
Rien, mais absolument rien à voir avec Stargate où il y avait effectivement un fond, quand bien même plus léger que dans le vrai ST et surtout moins trekkien. Mais je n'ai jamais tenu rigueur à une série de SF de n'être pas un ST dès lors qu'elle ne cherche pas à se faire passer officiellement pour du ST. Quant au "côté réac" de SG, c'est juste de la cohérence envers les hypothèses de départ puisque la série prend place dans les USA d'aujourd'hui. Mais mieux vaut encore le "côté réac" du monde contemporain à une dystopie incohérente dans le futur trekkien.

dvmy a écrit :

Comme je l'ai déjà dit: des trahisons de continuité il y en avait déjà avant: en 79, en 82, en 87, en 2001.

Sauf que j'ai déjà répondu à tout ça dans ce post-là (et dans celui-ci). Il n'y a jamais eu la moindre trahison de continuité ni le moindre reboot dans ST avant 2009 ! Juste des évolutions contextuelles selon les époques (comme dans le monde réel), et quelques mystères qui furent finalement parfaitement expliquées par la suite en interne.

dvmy a écrit :

Moi je pense que tu n'arrives pas à sortir du Star Trek Bermanien. Peut-être même que ce n'est pas parfaitement conscient.

Absolument pas !
Ce n'est pas parce que je défends imperturbablement ENT depuis seize ans contre toutes les calomnies et les bashings… que cela impliquerait chez moi un attachement ou un assujettissement plus grand au ST bermanien ! Je n'ai cessé d'écrire et de répéter que j'aime exactement autant les cinq séries ST historiques !
Or dans le cas de DIS comme dans le cas de Kelvin, c'est bien mon amour de TOS qui est violé avant tout, et ça aussi je l'ai souvent écrit.
Si je cite régulièrement en exemple le ST Bermanien, ce n'est pas comme unique voie possible, mais comme modèle de respect envers le ST Roddenberrien et envers la cohérence d'un univers préexistant. Ce que visiblement Kelvin-Discovery est incapable de faire.

dvmy a écrit :

Mon Star Trek préféré est très SF, très humaniste, très démystificateur et très "exploratif". Et pourtant j'ai bel et bien le sentiment d'être devant un Star Trek lorsque je regarde DIS, chose qui n'arrive jamais lorsque je regarde un ST kelvin.

Mon Star Trek préféré est lui aussi "très SF, très humaniste, très démystificateur et très exploratif". Et pourtant, je me sens profondément trahi et insulté par Discovery. En outre chaque épisode de cette série est un calvaire à suivre tellement c'est mal fichu et mal écrit, même en comparaison des autres séries de SF que tu qualifies de "réacs"…

dvmy a écrit :

Mais Kurtzman n'est là que pour toucher son chèque. Il ne connait rien à Star Trek et il ne chapeaute rien!

Kurtzman ne connait en effet rien à Star Trek, et pourtant… il n'est pas seulement là pour toucher son chèque ! Outre de co-scénariser pas mal d'épisodes, c'est bel et bien Alex Kurtzman qui chapeaute DIS puisqu'il est l'unique vrai showrunner de la série (l'autre showrunner Bryan Fuller ayant été écarté).
Quant aux executive producers Akiva Goldsman, Aaron Harberts, et Gretchen J. Berg, ils ne connaissent pas davantage Star Trek qu'Alex Kurtzman et leurs CV sont tout aussi inquiétants.

dvmy a écrit :

Ce type n'a aucun talent et aucune personnalité: je l'imagine écouter son entourage et ses producteurs et se plier à leurs idées. Moi je reste convaincu que le show sera de plus en plus trekien à mesure qu'il avancera. Le conflit avec les Klingons ne va pas durer deux ou trois saisons.

C'est précisément pour les raisons que tu décris toi-même très bien qu'il n'y a aucune raison d'avoir des "convictions" optimistes à l'endroit de Discovery et encore moins s'abandonner à un quelconque acte de foi.
CBS et Leslie Moonves (qui a tué ST en 2005) ont confié les rênes de la nouvelle série ST au pire contributeur du reboot Kelvin de 2009, à savoir Alex Kurtzman ! Quant aux vétérans Joe Menosky, Nicholas Meyer, Eugene Roddenberry, ils font de la figuration et sont utilisés comme vulgaires cautions à l'attention les trekkers.
Il n'y a pas de miracle : le co-auteur des trois Kelvin refait très logiquement du Kelvin. Et pour le moment, les huit premiers épisodes de Discovery sont du pur Kelvin sur le fond (ou plutôt l'absence de fond), mais s'avèrent moins bien foutus sur la forme. Ce qui explique probablement que même Buckaroo ne se laisse désormais plus prendre à cette imposture.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#164 13-11-2017 06:04:51

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Pour moi il y a des différences fondamentales entre les films Kelvin et DIS. Les premiers font semblant de faire du Star Trek par quelques phrases et situations ici ou là et font n'importe quoi avec les personnages de ma série préférée. C'est donc pour moi une trahison totale doublée d'un foutage de gueule intégral. DIS par contre ne cherche jamais à faire semblant de coller à TOS et c'est parfaitement logique car ce sont les évènements de la série qui vont nous amener progressivement au Star Trek que nous connaissons. Quant aux personnages ils sont nouveaux. Et à mes yeux tout ceci fait une sacrée différence. Et l'ambivalence de l'univers de DIS m'intéresse énormément. 
J'ai revu The Cage hier. Des personnages froids et rigides, un Capitaine désabusé qui s'énerve facilement et devient même violent au point d'en venir à étrangler une Talosienne... C'est pas très différent de Lorca et une partie de son équipage...
Mais c'est vrai DIS ne propose pas de grand sujets de fond pour l'instant. Moi je suis persuadé qu'il y en aura. Mais ne nous trompons pas: Cela ne sera jamais traité comme le Star Trek de TNG à ENT le faisait. J'attends un traitement à la TOS et TAS.

Hors ligne

#165 14-11-2017 09:37:43

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Petit bilan de mi-saison. Et bien contre toute attente Discovery m'a redonné gout à Star Trek, chose que je n'aurais jamais imaginé il y a quelques semaines. Les ST Kelvin m'avaient complètement dégoûté. Je me sentais déprimé, insulté et blessé. J'ai vécu ses dernières années comme un crachat en pleine face, la négation de tout ce qui fait aimé cet univers, chaque film étant pire que le précédant.
Aujourd'hui je vois un fort potentiel dans cette nouvelle série et j'y crois dur comme fer. C'est encore maladroit, pas toujours très fin mais je suis assez séduit en fin de compte, et j'espère que l'avenir me donnera raison. J'ai hâte d'être en janvier.

Ma note pour cette première partie de saison: 6/10

Hors ligne

#166 14-11-2017 14:46:26

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dvmy a écrit :

J'ai revu The Cage hier. Des personnages froids et rigides, un Capitaine désabusé qui s'énerve facilement et devient même violent au point d'en venir à étrangler une Talosienne... C'est pas très différent de Lorca et une partie de son équipage...

Tu parles d'un pilote avortée qui a plus de 50 ans, qui serait plus le modèle de TNG que de TOS finalement..
un rip off de Forbidden Planet  à peine déguisé .. Discovery est l'opposé de cet esprit là...

The Cage , il y avait certes des personnages froids & distant ( hérité des westerns ) , mais il y avait de la rigueur dans l'écriture.
Le parcours psychologique de Pike allait d'un point A à un point C , sans oublier de passer par B..
Discovery ? Je suis accablé par l' amateurisme de la chose .. Je vais d'un point Z à un point U , j'oublie qu'il y un T quelque part...
Franchement , j'ai l'impression de me retrouver devant un fan film ST mal foutu des années 2000.

The Cage
, Il y avait aussi des tas d'idées visionnaires , du fond .. Ca parlait de sexualité , du pouvoir de l'imaginaire , la déchéance d'une civilisation ect...
La seule scène de baston ( avec le Keylar) n'est jamais gratuite, elle cache une allégorie satirique  sur l'acte sexuel.. Pike est un mec qui se contrôle.. Quand il étrangle le Talosien , on nous a déjà dit que l'acte violent permet de masquer les pensées.. Son acte n'est pas gratuit , la violence le répugne d'ailleurs ( voir la façon maladroite ou il en finit avec le Keylar ) .  Tu vois , c'est ça de la rigueur d'écriture,   ça vient pourtant de Gene Roddenberry , pas le plus finaud des scénaristes Star Trek.

OK The Cage ne fonctionnait pas . Cela aurait fait sans doute une série SF aujourd'hui oublié. Mais déjà en une petite heure "off the trek ", The Cage en disait plus que les 8 heures passés avec Discovery..

Derrière l'échec relatif de The Cage , arrive Where No Man Gone Before est excellent d'entrée, tout comme la salve des 8 premiers épisodes TOS ( très character driven / CF Janice Rand )

Mais c'est vrai DIS ne propose pas de grand sujets de fond pour l'instant. Moi je suis persuadé qu'il y en aura.

J'aimerai partagé ton optimiste. Mais pour l'instant .. C'est impossible. sad
Cette série n'a pas de showrunner , pas de capitaine. Elle en avait un ( Bryan Fuller ), il a quitté le navire comme un sale rat.
Ca fait chaud de voir combien il aime ST.. Michael Piller aura créer DS9 & Voyager , mais lui il était resté à bord pour bien lancer ces spin off & mettre de bons scénaristes aux commandes.. Qui l'a plupart étaient des amateurs ( Ronald D. Moore , René Echavarria , Brannon Braga ).

Là le niveau des scénaristes de Discovery est juste aberrant.. J'en démord pas , on dirait des scripts rédigés par des collégiens.

A moins que des cadors à l'écriture, avec à leur tête , un showrunner inspiré & chevronné, il n'y a aura pas de miracle à l'horizon.
Si oui , cela voudra dire que la première saison ne sert à rien.. Même pas à présenter les personnages ...

Mais ne nous trompons pas: Cela ne sera jamais traité comme le Star Trek de TNG à ENT le faisait. J'attends un traitement à la TOS et TAS.

Tout ce que je demandais , ce n'était pas Star Trek comme au bon vieux temps. Je voulais juste une excellente série SF..
Franchement on en est  à 8 épisodes & on en est encore à se friter avec des Klingons emperlouzés...

& puis ras le cul du pessimiste, et du Dark n'gritty.. Surtout dans Star Trek.. Ca fait 24  ans que cela dure , on en a fait le tour ici & ailleurs ( B5 /BSG2003 ) .. Il sera plus pertinent d' embrasser à nouveau le côté lumineux de Star Trek ..

Frak , c'est quand même les 30 ans de TNG qu'on célèbre aujourd'hui en 2017 !
Je ne comprend pas comment les fans puisse plébiscité Discovery , tout en faisant l'impasse sur l'héritage "solaire "de TNG.
C'est cette forme de Star Trek là qui devrait être célébré , pas celui de DS9 ou Voyager , pas plus que The Cage .
Un Star Trek de la renaissance, fait d'intelligence & d'esprit tourné vers le futur, au delà de TOS.
Je ne comprend pas d'autant plus , que beaucoup on grandit avec Picard & Data.
En grandissant TNG sera devenu dans leur cœur, le souvenir désuet d'une série pauvre & moche pour adhérer de la sorte à Discovery ?

Je ne parle pas que pour toi, dvmy.. C'est un sentiment plus général collecté sur les forums US... sad

Petit bilan de mi-saison. Et bien contre toute attente Discovery m'a redonné gout à Star Trek, chose que je n'aurais jamais imaginé il y a quelques semaines. Les ST Kelvin m'avaient complètement dégoûté. Je me sentais déprimé, insulté et blessé.

Je ne ressens pas de haine vis à vis de Discovery.. C'est pire.
C'est de l'indifférence.. Quelque part je sais qu'elle ne pourra pas faire pire, comme elle est totalement incapable d'atteindre le meilleur ( de ST & de series modernes donc elle se revendique comme GOT .)

& Je comprend ton point de vue. Tu crois qu'elle peut être meilleure. C'est un acte de foi que je ne peux pas avoir en sa faveur. Ca m’indiffère.. Là ou à l'époque de ma haine d' Enterprise, quelque chose me motiver . Je savais que cette série pouvait être meilleure ( because Scott Bakula, because le côté Tosien de la chose ect.. ).
Là j'abandonne.. Pas de temps à perdre.. Ou on me rapelle quand Star Trek reviendra aux mains de professionnels .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#167 14-11-2017 16:10:55

McRaktajino
 

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Discovery est très chouette, j'aime beaucoup.

À la base Star Trek Discovery est dans une dimension parallèle de l'univers où se passe TNG, DS9 et compagnie, comme l'univers miroir par exemple (j'ai même vu que certains pensaient que c'était l'univers miroir, perso je ne suis pas d'accord sur ça).

Avec la fin de l'épisode 9, il y a quand même de grandes chances qu'ils changent de dimension. Vont-ils la jouer comme l'épisode de TNG où M. Worf voyage d'une dimension à l'autre ou s'établir dans une dimension bien précise.
Si c'est le cas, il y a gros à parier que ça soit justement l'univers d'origine ?

Hors ligne

#168 14-11-2017 17:22:53

dl500
TOS Forever

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Bilan de mi saison (déjà?!)

Outre les trop nombreux outrages au ST initial, le pire c'est que sur chaque épisode, je me suis emm....dé. J'ai regardé constamment ma montre.
Je ne continuerai pas. Cette coupure est finalement bienvenue, je vais reprendre mon visionnage des séries historiques.

C'est lourd, binaire, mal écrit, limité, mal filmé, mal joué (Aië Anthony Rapp...) les maquillages sont atroces. Dommage les sfx sont superbes.
Si c'est ça les séries "modernes" actuelles (je ne connais pas GOT) et bien je ne rate rien.

DIS...out.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#169 14-11-2017 21:21:29

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

@ Buckaroo

Perso je ne renie ni TOS ni TNG ni VOY ni ENT ni même DS9. Je pense juste qu'il faut tourner la page de la période Berman comme on l'a fait avec TOS quad TNG est arrivée. Je n'ai pas envie de revoir TOS ni TNG ni n'importe quelle série ST. Il y a des centaines d'épisodes pour se replonger dans cet univers. Il n'y a aucune différence d'écriture entre TNG et ENT: 25 saisons en tout! C'est énorme. Il faut donc voir, écrire et conceptualiser Star Trek différemment. Ce qui ne veut pas dire abandonner ses fondements, car si j'apprécie DIS c'est avant tout dans la perspective que la série va gagner en qualité et proposer du vrai Star Trek. Les mauvaises imitations, les dépoussiérages et les recyclages de personnages à la Kelvin je n'en veux pas. Je veux qu'on me propose autre chose, et Discovery le fait. Alors oui il y a plein de défauts et c'est pauvre niveau Q.I mais ce n'est que le début de l'aventure. TNG a mis du temps avant d'être bien écrite et dès lors qu'elle l'a été c'est toutes les séries suivantes qui en ont profité. Discovery c'est une nouvelle équipe devant et derrière la caméra. Et ça va bouger. Il y aura des départs, des arrivées, et pourquoi pas une nouvelle génération de Braga, Piller, Moore et tous les autres?

Hors ligne

#170 14-11-2017 22:08:58

matou
modérateur

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Si Kurtzman, Harberts, Goldman et Gretchen quittent la série, ouais la on aura en effet de l’espoir de voir du mieux.
Pour finir là dessus, prenons un auteur: Brad Wright.
Sa dernière série « les voyageurs du temps » ne ressemble absolument pas à du Stargate. Et la série est de qualité.
Donc on peut évoluer, à condition d’avoir une attitude le permettant.

Bilan de mi saison:
J’ai analysé en quoi le pilote avait bien des limites. J’ai vu l’épisode 9.
Et avec un minimum de dialogue on peut se passer des autres épisodes ! Pourquoi ?  Car tout a été sacrifié aux personnages, pour juste pour les caractériser.
Aucun choix moraux, aucune édification qui les dépasse, rien.
Donc que du dispensable. Pour une série qui se veut feuilleutonnante c’est une faute grave.
Comme à côté on a du balourd, des contre sens, des clichés...
2/10 ratage complet qui ne doit ses notes qu’au fait de finir sur un style de blockbuster qui dans son genre, fait le taff si on oublie de réfléchir.

Hors ligne

#171 15-11-2017 15:43:49

IMZADI
Memory Alpha

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Moi je reste mitigé, 50-50.

Je laisse passer novembre pour digérer et en décembre je refais un visionnage et j'enchainerai avec la suite.
Je vais me faire cette rediff avec ma descendance. Curieux d'avoir leur avis de djeuns.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#172 15-11-2017 16:50:11

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Curieux aussi de connaître l'avis des d'jeuns.. N'hésite pas à nous les faire partager Imzadi.
Moi j'ai trop honte de leur faire découvrir ça , derrière Game Of  Throne .. oops

dvmy a écrit :

@ Buckaroo
Perso je ne renie ni TOS ni TNG ni VOY ni ENT ni même DS9. Je pense juste qu'il faut tourner la page de la période Berman comme on l'a fait avec TOS quad TNG est arrivée.

La page , je l'ai tourné depuis 2009 ..& c'est vrai que cela m'a permis d'aimer les STKelvins..Donc je te comprend de ce côté là.

Ce que je disais , ce n'est pas trop dans l'idée de renier quoique ce soit. Quelque prt  aimer un spin off Star Trek revient toujours à renier quelque chose.
Aimer TNG c'est renier une part de TOS , aimer DS9 , c'est renier une part de TNG ect...

Je pensais plutôt à quelque chose dans l'air, .. Durant  les années 2000 , Il y avait dans l'air l'esprit TOS , une sorte de nostalgie  ... Voyez ,  Enterprise en était une préquelle, le nombre incroyable de fan film à son sujet , sa prodigieuse restauration HD . La série fêtait son 40ème anniversaire avec classe  &  avançait fièrement vers ses 50 ans.. Le reboot de l'original était inévitable & plutôt festif ( si on le prend comme il y est : Un blockbuster )

Ca fait donc tout de même 15 ans que nous vivons dans cette nostalgie de La Série Originale.. Vous ne trouvez pas ?
Je ressens aujourd'hui  une saturation dans ce sens.. Une impression d'en avoir fait le tour.. Non pas que j'en ai marre de la Série Originale , mais toute cette nostalgie autour d'elle  me gave.. Elle n'est plus constructive.. Elle me donne l'impression d'être un " Rick Berman coincé dans sa tour d'ivoire" .. Un vieux con de fan.

"There must be some kind of way outta here !" me dis je  ... & je ressent au dessus de tout cela le parfum de TNG pour m'échapper  .. Car c'est dans cette direction aujourd'hui que je sens Star Trek plus vivant, plus riche , plus  créatif...
Pas coincé dans cette nostalgie mortifère de TOS ou  se vautre Discovery ( 10 avant TOS , faut le faire !)

Comme je le disais plus haut : Ras le bol aussi du Dark n' Gritty.. Ca va faire 24 ans que Star Trek n'a pas vu la lumière..  C'est devenu bien pire depuis le 11 Septembre 2001.
Toi dvmy , je te comprend parfaitement .. Aucun des space opéra " dark n'gritty " ne t'a satisfait durant cette période .. Pas plus DS9 , que Babylon V ou BSG2003.. Donc je pige que tu trouves quelque chose de "frais" dans Discovery dans ce sens là.. Pour moi qui ait saigné sang et larmes pour ces monuments de SF , ca me paraît bien fade , mort comme chose.

Discovery
est une impasse, une voie de garage.. La nostalgie TOS est derrière moi , les lumières progressives de TNG m'appelle à nouveau..

C'est juste dommage que les fans accrochent encore à la nostalgie de TOS..

Discovery c'est une nouvelle équipe devant et derrière la caméra. Et ça va bouger. Il y aura des départs, des arrivées, et pourquoi pas une nouvelle génération de Braga, Piller, Moore et tous les autres?

La première saison de TNG , si tu la remet dans son contexte de 1987.. Elle était à l'avant garde de beaucoup de chose & malgré les tumultes en coulisses , d'une très belle écriture.. Elle a lancé une véritable vague dans son sillage.  je crois même qu'elle serait sans aucun doute l'une des meilleure série écrite & produite de cette année là ( la concurrence ? Vendredi 13 la série , 21 Jump Street ).

Discovery
fait vraiment pitié devant la concurrence.
& je ne pense pas qu'elle changera dans le bon sens.  Alex Kurtzman vu le bide de sa Momie , il va vite retourné sur Discovery pour encore  la plomber de meilleur... sad
Franchement j'aurai préféré Roberto Orci.. C'était un vrai fan.. Voir Sarek faire du Kung Fu lui aurait crever le coeur. sad

McRaktajino a écrit :

Avec la fin de l'épisode 9, il y a quand même de grandes chances qu'ils changent de dimension. Vont-ils la jouer comme l'épisode de TNG où M. Worf voyage d'une dimension à l'autre ou s'établir dans une dimension bien précise.

WTF ?!!?? C'est ce coup là qu'ils ont prévu pour noyer le poisson !
Le coup du bouton Reset :
"Sympa d'avoir suivit les premiers épisodes , mais ça ne sert à rien , on les efface .. Ca ne se passe pas dans le vrai monde de ST , la prochaine fois oui ! ..Jusqu'au prochain bouton reset.. "
Après Sarek en maître Poh , C'est quoi qu'ils vont trouver  dans la nouvelle dimension,  Sarek en Boss Hoggs ? ( Bonne idée entend je crier dans la writing room de Discovery ! lol )

Matou a écrit :

Donc que du dispensable. Pour une série qui se veut feuilleutonnante c’est une faute grave.

Des amateurs , je vous dis .. Discovery n'est même pas une bonne série..
Pour une trame feuilletonnante, t'as l'impression que l'épisode en cours efface le précédent. Je n'ai jamais vu ça de ma vie. Il y a tout de même un minimum de règles à respecter..
Si une série feuilletonnante est selon l'adage ,  un grand film de plusieurs heures , Alors Discovery doit être un film de Michael Bay .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#173 15-11-2017 17:13:07

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Très franchement Buckaroo, je trouve DIS bien moins sombre que DS9, et au moins on ne me casse pas les burnes avec de la religion et des épisodes comiques. Donc forcément je me sens plus à l'aise en suivant les aventures de Burnham, Lorca et Saru.

Hors ligne

#174 15-11-2017 22:29:21

Pok
candidat

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

Bilan de mi-saison sans surprise pour moi.

Le dernier épisode nous laisse sur une fin extrêmement ouverte, mais rien, je pense, ne modifiera mon opinion sur cette série. Ce n'est pas du Star Trek, ou alors du Kevin Timeline, du Star Trek pour ceux qui n'aime pas Star Trek (ce qui n'engage que moi). C'est ainsi que je la perçois, et malgré mes (quelques) efforts pour la glisser en préquelle de TOS, quelque chose en moi s'y refuse.


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

Hors ligne

#175 16-11-2017 15:15:00

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Discovery [phase II : la réalité !]

dvmy a écrit :

Très franchement Buckaroo, je trouve DIS bien moins sombre que DS9, et au moins on ne me casse pas les burnes avec de la religion et des épisodes comiques. Donc forcément je me sens plus à l'aise en suivant les aventures de Burnham, Lorca et Saru.

Je ne trouve pas DS9 si noir que ça , tu sais .. BSG2003 & Babylon V sont beaucoup plus dur..

DS9 , c'est de l'exploration & de l'humanisme avant tout. La guerre ( qu'ils n'ont pas provoquer , au contraire de Discovery ) ce n'est que les deux dernières saisons.
Elle fonctionne comme une allégorie de la guerre du Pacifique , invitant  Star Trek à découvrir ses origines cachés. Les deux pères fondateurs de ST ( Roddenberry & Coon ) ont sacrifié leur jeunesse dans ce conflit, comme l' UFP est naît des cendres de la guerre..

Qu'est ce la mission première de Sisko ? Elle est entièrement humanitaire.. Apporter de l'aide à une civilisation martyrisé par l'  Histoire.. Les Bajorans ? Ce sont les Indiens d' Amérique , le peuple tibétain..Voir aujourd'hui le peuple Syrien..

Nous passons 7 années sur Bajor pour apprendre à connaître ce peuple,  Ses traditions , sa spiritualité , son mode de vie, sans juger   .. On l'aide à penser ses plaies , se reconstruire , cherchant l’espoir qu'ils rejoignent  une plus grande communauté, sans que l'on change quoique se soit à ce qui fait leur identité en tant que peuple. Si c'était le cas contraire , alors ça puerait les relents fétides de l' Histoire : La colonisation.

Dans les épisodes comiques comme tu les appelle.. Là aussi nous explorons une culture, avec derrière une satire sur l' Amérique capitaliste & un délicieux portrait d'une famille dysfonctionnelle ( & j'oublie qu'on y évoque aussi l'émancipation des femmes )..

J'aimerai que Discovery soit à ce niveau.. Que cela parle de quelque chose , que son état d'esprit soit humaniste.. Que la guerre ne soit pas qu'un prétexte à empiler des scènes d'action ou humilier Sarek à base de Kung Fu à la noix..

J'aurais aimer que Michael Burhnam soit une vraie & pure personnage féminin à la Kira ou Jadzia.. Pas une super héroïne avec une grosse paire de couilles..
Aujourd'hui , ce personnage est complètement à côté de la plaque..

pok a écrit :

Le dernier épisode nous laisse sur une fin extrêmement ouverte, mais rien, je pense, ne modifiera mon opinion sur cette série. Ce n'est pas du Star Trek, ou alors du Kevin Timeline, du Star Trek pour ceux qui n'aime pas Star Trek (ce qui n'engage que moi).

Non je te rassure , on peut aimer les STKelvin & être un pur fan de TOS old school .. J'en suis la preuve. wink
Donc là , je te parle en tant que fan des STKelvin ( non, ce n'est pas une maladie Warpy wink ) ..
Je suis au regret de te dire que même en se voulant  être du STKelvin la série TV, Discovery reste désespérément à la masse.
Ca ne capture absolument pas l'esprit  de la trilogie Abrams.

Là ça me fout les boules ( toujours en tant que fan des STKelvin ) ..  On va encore trouver ici  un prétexte pour  faire porter les blâmes sur JJ Abrams..

Alors que manifestement ce n'est pas lui qui était derrière les Amazing Spider-Man , ni derrière de séries reboot aussi stupide que Sleepy Hollow ( rien à voir avec la légende , ni le film de Burton ) & encore moins derrière le dark universe d' Universal & son hideuse Momie..

Si je faisais mon Fox Mulder , je trouve qu'il y a ici toute une signature , un mode opératoire qui se répète & vient frapper Star Trek de plein fouet .. Le coupable :
150_42278.jpg
.. & lui , c'en est  une de véritable maladie.

PS: Apparemment , Alex Kurtzman s'est fait viré des "dark universe Universal". Donc , ça semble plutôt mal barré pour une saison 2 bien meilleure. Il va s'accrocher à Star Trek comme le petit morpion qu'il est.  sad


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums