#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Crédits officiels :
- Histoire : Marc Scott Zicree
- Dialogues : Ira Steven Behr, Hans Beimler
- Réalisation : Avery Brooks


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [50%])

    50%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [25%])

    25%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [25%])

    25%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 04-09-2012 21:17:19

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Typiquement le genre d'épisode que l'on adore ou déteste.
Personnellement je trouve agréable cette plongée dans l'Amérique des années 50, gavée de science-fiction de niveau Z, mais une époque tellement dynamique !
Et pour les plus jeunes une plongée également dans cette société US pré-droits civils, où la question de la couleur était particulièrement discriminante (doux euphémisme). Une piqûre de rappel jamais inutile.
Découvrir le cast dans des rôles "civils", Martok cigare au bec, Quark en défenseur des faibles, Dax en proto-bimbo ou le duo Dukat/Weyoun-Brunt-etc en flics racistes... Des clins d'oeil fun à souhait !

Voilà, j'ai donc noté "excellent". C'est l'un des épisodes que je retiens sur l'ensemble de la série DS9.


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#3 19-11-2013 16:27:08

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Top Franchise

Deep Space Nine livre son City On The Edge Of Forever , peut être bien plus que The Visitor.DS9.4 , tant par son contexte sociale et politique & que la poésie de son exécution artistique .
Il y a tellement de niveaux de lectures dans cet épisode qu'un seul post ne suffirait pas pour les décrire .

Pamphlet socio-politique sur la condition des Afros- Américains dans l'Amérique des années 50. Hommage aux auteurs pulp SF de l'ombre , Sublime introspection sur l'écrivain & son rapport fusionnel avec sa propre création , mise en abîme pertinente sur la nature de Star Trek .. Véritable tribut  des auteurs ( & acteurs )  de DS9 sur la passion qu'ils portent pour leur série..
C'est tout cela à la fois.

Mais c'est avant tout l'histoire de Benny Russel ( Avery Brooks magistral ) auteur black  de SF qui doit lutter contre les préjugés de son époque pour que ses idées puissent voir le jour. Et sa grande idée, c'est Deep Space Nine . Une histoire répartie en 6 nouvelles ( tiens donc wink ) qui a pour héros un homme noir prénommé Benjamin Sisko. Un véritable suicide artistique en ces années 50 ou l'Afro Américain n'a le choix que soit de cirer les chaussures de l'homme blanc ou de lui servir de star du sport ( baseball of course ! smile ).  Tel le personnage de Willie Hawkings le black "toléré" , hâbleur, mais superficiel joué par Michael Dorn..
Car oui de ce côté là , Far Beyond The Stars est une oeuvre totalement inédite et expérimentale, faisant jouer aux acteurs principaux d'autres rôles que les leurs.. Réné Auberjonois ( Odo ) ou Armin Shimmerman (Quark ) , mais aussi JG Herltzer (Martok) ou Aron Enseinberg (Nog) à visages découverts.
Les appârats de la SF disparaissent totalement pour laisser place à une fable sociale sincère et touchante.

En mélangeant  rêve et réalité avec un maîtrise narrative qui n'appartient qu' au plus grand , Ira Steven Behr et Hans Beimler proposent une véritable mise en abîme de leur série  ( donc de Star Trek ), tout autant qu'ils offrent  un véritable plaidoyer pour les écrivains de l'ombre , la force et la conviction qu'ils mettent à créer leur histoires : Réves et réalités confondues en un tout unique. .. Poussant très loin  leur réfléxions jusqu'à briser le quatrième mur , en interrogeant le spectateur sur son propre rapport à Star Trek .

Dans la même  mouvement  , Ils livrent la clé de l'énigme des Prophètes et du destin de l'émissaire ( forcément beau et tragique) : Sisko  est le rêve et le rêveur à la fois.. Aussi sybilline et facile que soit cette phrase , elle coule finalement de sens dans une série et une idée ( les prophètes ) qui ne connaissent pas réellement de début, ni de fin.. Ou seul coulent dans ce flot continue de l'imaginaire, les coeurs passionnés.
Les prophètes ont ils rêver de Sisko ou Sisko rêve t'il des prophètes?
Benny Russel rêve t'il de Ben Sisko ou  Sisko rêve t'il  de Benny Russell ?
Star Trek rêve t'il de nous ou c'est nous qui rêvons de Star Trek ?

Rien que par cette déclaration d'amour , Deep Space Nine se montre bien plus respectueuses , plus proche de l'esprit du Star Trek Originel.. Plus que TNG , Voyager ou Enterprise  ne le furent et ne le serons jamais.

Oui bien plus que la grande littérature SF classique & la pseudo science d'anticipation , Star Trek est bien la directe héritière de cette salle de rédaction d'un obscur magazine Pulp:
ds9-incredible-tales.jpgmqdefault.jpg
..Et comme pour mieux souligner l'appartenance pulp de Star Trek, même Hergé s'est invité à l'hommage.

Des récits d'aventure  & d'évasion "from outer space"  populaire & sans prétentions.. Comment ne pas reconnaître chez ces écrivains de l'ombre, les auteurs de La Série Originale,  tel que Gene L.Coon , Stephen Kandel , ou DF Black.. Le personnage de Nana Visitor est déjà  un hommage à peine déguisé à la grande DC Fontana.. D'ailleurs les plus grand écrivains qui ont participé à Star Trek tels que Richard Matheson, Jerôme Bixby, Theodore Sturgeon ont débuté dans la nouvelle pulp ..
Voilà ce que sous entend  Far Beyond The Stars, Star Trek serait  de la "Pulp Science Fiction" par essence , puis soudain traverser  par une idée la plus folle, la plus improbable  tel un  éclair de génie qui sort du lot et essaye de s'imposer,
Tel que Benny Russel et sa foi inébranlable en ses personnages,  . Oui quoi que certaines prétendent le contraire: La Série Originale  est  bel et bien une série sur les personnages.
Benny Russel qui apporte la touche finale au canevas, avec son bagage socio-culturel  & son vécu  d'écrivain Afro-Américain, Elle en imprègne indirectement Far Beyond the Stars. Ainsi  Star Trek dépassant son cadre pour livrer des  fables/satires sur la condition humaine .

& c'est dans ce grand moment d'anthologie ou Benny craque nerveusement que la grande force de Star Trek s'impose dans toute sa splendeur émotionelle ..Un bref instant dans le temps , une utopie, une idée folle  s'impose si forte , si véridique qu'elle en annihile toute raison , et celle de Benny la première.  Car ce que ressent Benny à ce moment là, cette colère devant l'injustice nous l'avons tous ici ressenti à divers degré en tant qu'être humain:
ds9_05.jpg
"Call anybody you want, they can't do anything to me, not any more, and nor can any of you. I am a human being, dammit! You can deny me all you want but you can't deny Ben Sisko – He exists! That future, that space station, all those people – they exist in here! ( pointant sa tête ) In my mind. I created it. And everyone of you knew it, you read it. It's here.  Do you hear what I'm telling you? You can pulp a story but you cannot destroy an idea , don't you understand, that's ancient knowledge, you cannot destroy an idea.  That future – I created it, and it's real! Don't you understand? It is real. I created it. And it's real! It's REAL! Oh God!"

Un moment qui redonne noblesse et espoir,   qui élève le genre humain au délà de sa triste et sordide réalité.
C'est ça l' essence , l'esprit Star Trek, croire aux progrès, aux plus folles des idées qui nous sont proposés jusqu'à la déraison & ne serais ce qu'un bref instant dans l'imaginaire.. Mais fatalement la triste réalité rattrapera Benny Russel :
19303_f248.jpgfarbeyondthestars246.jpg
Ses collègues le voyent partir, sans doute enfermer dans un asile de fous pour avoir rêver tout haut un stupide espoir.. Et à l'instar du héros de Brazil, Benny Russel n'a plus qu'à se laisser emporter  dans son imaginaire. Ce savoir ancestrale , qu'aucune idée ne peut être détruite..
On est des êtres humains bordel de dieu !

Benny Russel est Ben Sisko . La dernière image continue sa sublime mise en abîme de l'imaginaire, de l'idée de Star Trek, invitant cette fois ci , le simple spectateur à la réfléxion, avec  son propre rapport vis à vis de Star Trek Deep Space Nine ..

"For all we know, at this very moment, somewhere far beyond all those distant stars, Benny Russell is dreaming of us."
benny_benjamin.jpg
..Ou n'est ce  pas nous qui à ce moment précis, quelque part au delà de ces étoiles distantes, nous avons rêver de Benny Russel /Ben Sisko ...

Dernière modification par Buckaroo (19-11-2013 16:50:54)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 19-11-2013 16:48:33

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Buckaroo a écrit :

...( Avery Brooks magistral )...

C'est justement ce qui me dérange dans cet épisode: je trouve que son interprétation n'est absolument pas au niveau du scénario. Mais bon je sais que pour toi tous les comédiens sont excellents à deux ou trois exceptions près.

Hors ligne

#5 19-11-2013 20:06:04

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Il ya indéniablement un style Avery Brooks & j'aime tout simplement son style, parce que tu ne le retrouve nulle part ailleurs ... Tout en force contenue, quand il craque , ça veut s'échapper, mais il se retient de toute ses forces comme si sa vie en dépendait..
Cette scène est très,  très forte, elle me bouleverse à chaque fois.. Il me fait partager l'émotion, la détresse du personnage.

Avery c'est aussi ce qu'il donne aux autres acteurs...En particulier Cirroc Lofton , Penny Johnson et Michael Dorn , il a parfaitement saisit que son personnage était le lien dans le propos sur les Afro-Américains de cet époque..
On sent réellement une différence entre Benny Russel et Ben Sisko, même si certaines subtilités de jeu font encore un lien thématique.. Une part de Benny habite Ben, comme une part de Ben habite Benny..

et je dois aussi souligner son investissement . Il est à la fois dans cet épisode,  acteur ( principal ) et réalisateur.. Une très grande réalisation d'ailleurs, l'une des meilleurs de DS9..

Oui j'adore Avery Brooks , c'est un acteur qui donne tout ce qu'il a .. J'aurais eut un plaisir d'écrire pour lui,  le diriger, de collaborer avec lui

dvmy a écrit :

Mais bon je sais que pour toi tous les comédiens sont excellents à deux ou trois exceptions près.

En terme de jeu d'acteur pur oui,  le cast de DS9 est juste le meilleur.. Niveau charisme, rien ne ressemblera le cast de TOS ..
DS9 est non seulement un plaisir de dialogues et de situations , mais aussi un régal de jeu d'acteur.

Ce que je n'aime pas c'est juste les cachetonneurs, ce qui sont juste là pour toucher leur paye, faire acte de présence ( et encore ).
Quelque part je reconnais comme toi le peu de talent d'une Marina Sirtis ou d'une Jolene Blalock.. Mais d'un autre côté , je dois aussi reconnaître qu'elles font un effort et qu'elles progressent au fil des saisons..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 19-11-2013 20:46:53

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Je ne trouve pas Avery Brooks mauvais acteur mais je ne le trouve pas génial non plus, surtout quand il s'agit de sortir de son personnage habituel. Dans cet épisode il sous-joue ou il sur-joue, et en définitive je ne l'ai jamais senti en phase avec cet excellent scénario.

Hors ligne

#7 19-11-2013 23:33:04

KIRK
vétéran

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Comme je l'ai déjà dis : on aime ou on déteste ce type d'épisode qui sort de la ligne temporelle d'une franchise ST wink Perso, j'aime beaucoup dont je mets un bon 7 sur 10

Dernière modification par KIRK (19-11-2013 23:39:49)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#8 10-10-2016 11:23:47

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

7/10

Pour moi sa force résulte dans son message humain sur les Noirs dans la société. Maintenant le faire à travers un rêve est une idée pour ne pas nous coller un voyage temporel.

Maintenant sa finalité d'être le rêve et le rêveur je comprends rien et le twist qui nous pose la question sommes-nous un rêve ? J'adhère pas à ce genre de théorie.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#9 10-10-2016 13:28:17

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

IMZADI a écrit :

Maintenant sa finalité d'être le rêve et le rêveur je comprends rien et le twist qui nous pose

C'est mystique , c'est spirituel , c'est philosophique, c'est métaphysique..
Mais cela peut se comprendre dans des termes Trekkien ..

Le parcours de l'Emissaire/Sisko est en quelque sorte une boucle temporelle qui se répéte à l'infini..
Nous sommes pris dans le paradoxe de la poule et de l'oeuf .. Qui est venu le premier ? La poule ou l'oeuf ?
C'est pareil pour Sisko et les entités/prophétes .. Qui est venu en premier ?
Ou plutôt qui est entré en contact le premier ?
Sisko ou les entités ? Sisko imagine t'il les prophètes ou les prophétes ont ils  imaginé Sisko ?
Personne ne peut répondre à ses questions , pas même les intéréssés ..
C'est donc laisser à notre imagination..L'imaginaire vogue alors sur  le concept de l'éternel retour , la cosmologie Hindouïste , le livre des morts Tibétains ect..
Au final de DS9 , le réveur ( Sisko) et le rêve ( les prophètes ) ne font plus qu'un et de par leur action auront bouleversé / influencer/ changer le réel ..
Mais la question reste en l'air éternellement :
Qui est venu en premier ? le réve ou le réveur ?

la question sommes-nous un rêve ? J'adhère pas à ce genre de théorie.

Ce n'est pas vraiment une théorie..Ca serait plutôt une émotion , un ressenti qu'on veut vous faire partager...
C'est un épisode qui peut toucher plus les personnes qui ont une sensibilité artistique comme moi par exemple..
Dans ce scènario , Ira Steven Behr & Hans Beimler vous ouvre une porte sur le mystère de la création artistique ..
J'ai une empathie totale pour Benny Russe, je comprend son art , je partage son exaltation et sa douleur ..Quand vous créez quelque chose, c'est réel, ça, vous happe en dehors de la réalité.. C'est parfois plus vivant que la vie elle même..
C'est difficilement explicable.. Mais cet épisode vous donne un bon aperçu sur ce sujet de la création & tout ces éléments de la vie "réelle " qui interfèrent dans le processus pour essayer d'étouffer votre imaginaire..

Au delà de ça, Deep Space Nine a toujours devellopé un sous texte introspectif sur Star Trek..
Benny Russel c'est nous, les Trekkies les fans de Star Trek que nous soyons artiste ou pas ..
Lorsque nous regardons Star Trek, nous le révons, les personnages, les situations sont réelles pour nous .. Nous sommes pendant 42 minutes , le rêve et le réveur à la fois ..
Car en même temps que nous rêvons de lui,  Star Trek rêve de nous..  Ils nous rêvent bien meilleur que nous le sommes , bien plus courageux pour lutter contre l'intolérance et l'injustice, bien plus audacieux pour briser les frontières de la connaissance et de l'univers ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#10 10-10-2016 17:17:06

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Ah c'est clair je ne suis pas un artiste, je n'ai aucune imagination. Entrez dans ma tête et vous vous ferez chier.
Star trek est ma dose et je tripe quand la perfusion est plantée. Débranche la et je reviens sur Terre. Donc moi ce genre de trip, je les comprends pas. Je n'ai donc été sensible qu'au problème des Noirs dans la société, le reste ne me touche pas..

D'ailleurs ma note est donc surestimée. Un 6/10 est plus honnête pour moi


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#11 11-10-2016 13:13:23

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Je trouve tout de même dans cet épisode que la condition des Afro- Américains communique plutôt bien avec celle de la création artistique ..
On ne peut pas séparer les deux thèmes.
Benny veut se faire respecter en tant qu'écrivain & en tant qu'Afro-Américain..
& cela grâce au pouvoir de l'imaginaire.. Celui de Star Trek en particulier : Blanc , noir , jaune , bleu, juif ou musulman..On s'en fout , on est tous des êtres humains.
Rappelons que le genre ou oeuvre Benny Russel ( la SF ) était considéré comme un genre mineur de la littérature, au même titre que les Afro-Américain était une ethnie mineure dans les USA des 50's.
Encore un paralèlle à dresser entre l'art et la condition des Afro-Américains.. Les deux thèmes finissent par se joindre à la fin ..

La fin de Far Beyond The Stars est amère .. Benny craque sous la pression  , il finira dans un hopital psychatrique & n'en sortira sans doute jamais , mais dans l'ambulance, déjà son esprit fuit cette sordide réalité pour se perdre dans l'imaginaire de Star Trek ..Benny Russsel ( re)devient Ben Sisko... Une fin à la Brazil ..
Voir même un petit côté Abattoir 5.. Le monde de Deep Space Nine est en quelque sorte pour Benny Russel, ce que Tralfamadore est à Billy Pilgrim.. Un échapattoire à une réalité sordide et brutal.
Slaughterhouse-Five-04.jpgstars01b.jpg

A noter un détail important, au début de l' épisode , Sisko craque lui aussi sous la pression ( la guerre, tiens? Comme Billy Pilgrim !  ) & c'est là qu'il commence à imaginer Benny Russel .. Il y a encore cette idée de boucle  qui se ferme ou on ne sais plus qui est le premier à imaginer l'autre .. J'adore ce type de récit qui fait perdre toute frontière entre rêve et réalité ...

Mais quelque part tu n'as pas tort Imzadi , le sujet sur le pouvoir de l'imaginaire & la création artistique peut paraître désuet aujourd'hui .. Hélas ,  le message sur la condition des Afro-Américains est bien plus fort car d' une brûlante (et sordide ) réalité.
Far Beyond The Stars parlait des années 50 , il a été écrit il y a 18 ans ..En 2016, le problème n'a toujours pas évolué.. il a même regresser..
Aux USA ,Les flics abattent et tabassent  impunément les noirs . sad ... Série visionnaire Deep Space Nine ?  ... hélas ! sad
067ds9_roleplay_0047_Layer29.jpg08SHOOTING5-master315.jpg

Star Trek comme je l'aime,  qui n'a peur de nous mettre le nez dans notre laideur et notre bassesse ..

Rien que pour ça , Imzadi , tu devrais lui mettre un bon petit 8 wink .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#12 11-10-2016 17:18:53

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Je suis à 1'000 années lumière de voir tout ce que tu dis.
Une chose que je vois quand même:
- Benjamin Sisko = Le Père
- Benny Russel = Le Fils
- Le rêve = Le Saint Esprit


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#13 12-10-2016 12:57:59

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Oui tu peux voir cela aussi ..
Parce que Star Trek, c'est Américain, c'est donc occidental , donc chrétien ..
Mais je trouve que cette interprétation tout à fait valable, mais  trés limitée .Elle réduit une vision cosmogonique beaucoup plus  oriental et poétique..
Justement une vision qui a une relation intime avec le rêve..
L'hindouïsme. Ce qui n'est pas le cas du mysticisme judéo-chrétien.

Le trimurti : Brahma / Vishnu / Shiva .. Le dieu qui rêve le monde ..Trois mais une seule et même entité : Le rêve et le rêveur à la fois donc ..
Brahma ( le créateur/ le réve )
Vishnu ( le préservateur / Sisko )
Shiva ( le destructeur/ Benny Russel. Shiva détruit le monde pour en créer un nouveau )

Autant dire que la sainte trinité chrétienne est un reboot à la ramasse de cette cosmogonie d'une rare poésie..

C'est un cycle créateur : On dit que Vishnu ( Sisko ) dort sur le serpent Ananta ( l'infini/ L'univers ST ) lui même flottant sur l'océan d'inconscient. De son nombril sort un lotus sur lequel se tient Brahma ( le réve), tout en dormant Vishnu rêve le monde tel qu'il l'a connut, et de ses souvenirs oniriques , Brahma donne naissance à un nouveau monde nécéssairement moins pur que l'ancien ( l' Amérique des 50's ) , c'est Shiva ( Benny Russel) , qui dans sa danse cosmique anime l'univers concut par la pensée, et à la fin du cycle le détruit ( la dépression de Benny ).


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#14 13-10-2016 12:04:19

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Je ne connais rien aux religions panthéistes. Mais ce qui est sûr c'est que tu les vois comme de la poésie. Elles n'apportent donc rien, donc son message via l'épisode ne nous parle plus, il est juste un fantasme de son auteur..
Comment oses-tu dire que le christianisme est un reboot ? Puisque cela remonte à la création du monde !!!


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#15 13-10-2016 14:22:50

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

IMZADI a écrit :

Je ne connais rien aux religions panthéistes. Mais ce qui est sûr c'est que tu les vois comme de la poésie.

J'ai toujours été passionné  par la mythologie .. la religion hindouiste , ou même le christianisme ?  .. Je vois ça comme je vois la mythologie Grecque ou Egyptienne.. Ce sont avant tout des fables et des contes qui parle de la nature de l'homme.. Le mythe du Christ est une formidable histoire. Dommage que cela ait viré à la religion..

Elles n'apportent donc rien, donc son message via l'épisode ne nous parle plus, il est juste un fantasme de son auteur..

Peut être pas , mais cela t'ouvre tout de même une porte vers une autre culture, d'autre point de vues.. Ca enrichit le show d'une autre dimension plus spirituelle, plus métaphysique.

Far Beyond The Stars n'est pas qu'un simple stand alone épisode .. Il aura des répercussions sur la saison suivante.. Il nous livre des clés sur le  mystére du destin de l'émissaire ..
Toujours sous l'angle de la cosmogonie Hindouïste , ce destin se lit plus comme un cycle créateur que comme l'union de l'homme avec Dieu ..

Vishnu ( Sisko ) dort sur le serpent Ananta ( l'infini/ L'univers ST ) , De son nombril sort un lotus sur lequel se tient Brahma (les Prophétes), tout en dormant Vishnu rêve le monde tel qu'il l'a connut, et de ses souvenirs oniriques , Brahma donne naissance à un nouveau monde nécéssairement moins pur que l'ancien ( l'aprés guerre du Dominion) ect ...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#16 02-11-2017 15:37:38

McRaktajino
 

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Non.

L'ambiance est très bonne, voir les personnages sans masque c'est vraiment chouette et l'histoire est intéressante.

Mais c'est quoi le but ? Avec cet épisode j'ai l'impression que Avery Brooks voulait juste traiter d'un sujet qui l'affecte beaucoup sans ce soucier de Star Trek. Ils essayent de maquiller ça avec des pseudos cassages du 4e mur, mais ça ne marche pas.

C'était pourtant pas difficile de trouver une explication pour qu'un personnage se retrouve bloqué dans son propre esprit. C'est déjà arrivé tellement de fois.
Tellement de fois que maintenant c'est inutile de scénariser ce genre de chose ? Ce n'est pas une excuse.
Ou, comme on traite un sujet sérieux, on peut se permettre de dégager les explications ? Encore moins.


Raté.

Hors ligne

#17 04-11-2017 14:19:44

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

McRaktajino a écrit :

Non.

L'ambiance est très bonne, voir les personnages sans masque c'est vraiment chouette et l'histoire est intéressante.

Mais c'est quoi le but ? Avec cet épisode j'ai l'impression que Avery Brooks voulait juste traiter d'un sujet qui l'affecte beaucoup sans ce soucier de Star Trek. Ils essayent de maquiller ça avec des pseudos cassages du 4e mur, mais ça ne marche pas.

Tu rigoles ou quoi ?!!??
Far Beyond The Stars est la quintessence d'un  Star Trek au sommet de son art  , Le City On The Edge Of Forever de Deep Space Nine !

C'est déjà un fabuleux récit de SF old School à la Twilight Zone.
Ca te parle de la condition des Afro Américains dans les années 50 , avec une rare pertinence d'esprit ( voir le personnage de noir acceptable , car vedette sportif joué par Michael Dorn ) .
C'est hélas aujourd'hui visionnaire. La condition des noirs n'ayant pas changé depuis aux états Unis.
C'est un vibrant hommage aux écrivains de SF des années 50 ( Bradbury , Asimov, Ellison ) , sans qui Star Trek ne serait rien.
Une ode à l'art oublié de la nouvelle .
C'est un voyage dans l'art de l'écriture , l'inspiration , l'imaginaire , la créativité. Celle qui brisent les barrières ethniques & sociales.
C'est une déclaration d'amour des scénaristes de DS9 pour leur personnages, & un manifeste de leur foi en l'histoire qu'ils sont entrain de  nous raconter.
C'est aussi spirituel & philosophique , questionnant notre sens de la réalité, la Maya , le karma , l'homme créature de dieux  ou l'homme créateur de dieux ?
C'est la clé essentielle pour déchiffrer le mystère des prophètes : Le rêveur & le rêve à la fois.. Qui de Sisko ou des prophètes rêvent de l'un & de l'autre ?
C'est des performances d'acteurs habités par leur personnages
C'est à propos de  Sisko , la guerre qui pèse sur ses épaules , combattre l'envie de baisser les bras , son rapport mystique avec les prophète, le fait qu'il est propablement un " héros au milles visages" : Benny Russel & Ben Sisko sont fait de la même étoffe, quelque soit le contexte , le rêve ou la réalité ..
..& ouf , ca de parle aussi de  la condition des femmes via le personnage joué par Nana Visitor, un hommage à Dorothy Fontana ( la mère de Spock )..

&  tout cela en seulement 42 petites minutes, je suis époustouflé par ce tour de force.. Qui est non seulement est très fort sur le plan intellectuel, mais aussi chargé en émotions..
Qui n'a pas lutter pour ses droits, pour son imaginaire ne pourrait comprendre le coeur de cette histoire.. J'ai la gorge nouée , les yeux humides devant le plaidoyer de Benny Russel. Sa peine, c'est la mienne , c'est la nôtre,  c'est universel . C'est Star Trek dans toute sa pureté.

On pourrait isoler cet épisode de DS9 ou de Star Trek , ça n'en resterait pas moins un petit chef d'oeuvre de SF. Il posséde même des allures littéraires de nouvelle .
Tout cela en 42 petites minutes .. On en est à 6 , 7 heures de Discovery .. Ca ne parle de rien , ca en touche une sans bouger l'autre , on se tape du vide , on amoncelle des conneries...
Far Beyond The Stars , tout est dans le titre : Loin au delà des étoiles , c'est là que doit nous projeter Star Trek
Nous sommes son rêve , & nous rêvons de lui à la fois.. Voilà ce que nous murmure cet épisode à nos coeurs de Trekkies..

C'était pourtant pas difficile de trouver une explication pour qu'un personnage se retrouve bloqué dans son propre esprit. C'est déjà arrivé tellement de fois.

Tu n'as pas  saisit le sens de cet épisode .. Si dans Emissary.DS9.1 , les prophètes libéraient le coeur de Benjamin Sisko ( la douleur du décès de sa femme ). Ici les prophètes libèrent l'esprit de Sisko d'un autre poids, celui de la guerre . Comme dans Emissary.DS9.1 , Sisko est prêt à tout lâcher, redevenir un homme normal . En lui faisant (re)vivre la vie de Benny Russel dans un moment terrible de son destin , les prophètes lui font comprendre qu'il est de la même étoffe des "héros au milles visages ".. Il est fait pour lutter contre les adversités les plus insurmontables ( le racisme dans les années 50 ,  la guerre dans le futur ). Il est fait pour  se battre pour que sa vision ( son rêve ) se réalise : Gagner la guerre, se battre pour l'amour de Bajor.. Benny Russel & Ben Sisko se battent pour DS9 : la douleur & la vision sont réelles pour eux.

L'esprit de Sisko n'est donc pas bloqué en lui même , il se réveille vers une connaissance supérieure de lui même & de sa place dans l'univers : Il est le rêve & le rêveur à la fois..
Il regagne du courage, de l'humilité pour la suite de son combat & de son existence.. Quelque part , on nous dit que " Sisko est,  en tout probabilité ,  une des infini possibilité inconnue de l'existence.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#18 04-11-2017 18:20:03

McRaktajino
 

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Buckaroo a écrit :

On pourrait isoler cet épisode de DS9 ou de Star Trek , ça n'en resterait pas moins un petit chef d'oeuvre de SF. Il posséde même des allures littéraires de nouvelle .
Tout cela en 42 petites minutes .. On en est à 6 , 7 heures de Discovery .. Ca ne parle de rien , ca en touche une sans bouger l'autre , on se tape du vide , on amoncelle des conneries...
Far Beyond The Stars , tout est dans le titre : Loin au delà des étoiles , c'est là que doit nous projeter Star Trek
Nous sommes son rêve , & nous rêvons de lui à la fois.. Voilà ce que nous murmure cet épisode à nos coeurs de Trekkies..

C'est justement ça le problème, c'est qu'on pourrait beaucoup trop facilement isoler cet épisode du reste.

De quel droit cet épisode en particulier se permet d'aller au delà des étoiles justement. Star Trek a déjà traité de sujet très sérieux sans pour autant quitter les étoiles. Pourquoi celui d'Avery Brooks aurait un traitement de faveur ?

Car c'est un épisode sur les prophètes ?
Les prophètes c'est déjà un deus ex machina bien pratique, si en plus maintenant ils permettent d'en arriver à justifier le fait qu'on puisse quitter le cadre de la série, non merci.
Où on va aller avec ça ? Un épisode où plus personne n'aura de masque ? Cool, ça coûtera moins cher en maquillage et l'explication ça sera que les prophètes ont changé le perception de Sisko. Et puis après tout, pourquoi Sisko ne pourrait pas percevoir l'intérieur du Défiant comme mon garage, des économies sur les décors... Bien sûr j'abuse, mais c'est un peu l'idée que j'ai avec ces histoires de prophètes : juste une facilité.

L'histoire qu'il raconte est intéressante et bien écrite, elle aurait pu être le chef d'oeuvre ultime qui a fait cesser toute discrimination sur terre, ça n'aurait rien changé sur le fait que c'est du Star Trek raté pour moi.


Star Trek Discovery a beau être abject, avilissant, bas, honteux, ignoble, indigne, infâme, méprisable, vil, dégoûtant, dégueulasse, horrible, ignoble, infect, nauséabond, repoussant, répugnant, lui au moins ne s'est pas rabaissé à utiliser des prophètes pour l'instant.

Dernière modification par McRaktajino (04-11-2017 18:21:44)

Hors ligne

#19 07-11-2017 14:58:15

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

McRaktajino a écrit :

Car c'est un épisode sur les prophètes ?

Non , c'est un épisode sur Sisko ... Le héros qui a un genoux à terre & se réleve  finalement pour découvrir qu'il est un "héros aux milles visages " ..
Un visionnaire qui ira jusqu'au bout de lui même & des aversités pour que son rêve se réalise.

Les prophètes c'est déjà un deus ex machina bien pratique, si en plus maintenant ils permettent d'en arriver à justifier le fait qu'on puisse quitter le cadre de la série, non merci.

Non les Prophètes ne sont pas un Deus Ex Machina .. Ils ont le rôle du Choeur dans une tragédie antique .. Ils posent un contexte , questionnent le héros , ils représentent l'inspiration des auteurs .. Le choeur est un groupe de gens qui forment une entité à part .. Ca ne fait pas écho à quelque chose wink .

Quand à leur personnalité divine , Ce n'est que la partie immergé de l'iceberg..
Elle est trompeuse à leur sujet. Ils ne sont pas des dieux , pas plus que Picard l'est pour les Mintakians.

Seule Star Trek peut nous proposer ça : Une nouvelle forme de vie ... que nos sens ne peuvent difficilement cerné , catalogués..
Car c'est avant tout une plongée dans le terrier du lapin vers les mystères insondables de l'espace & du temps..
Une forme de vie qui échappe au temps & à l'espace & qui essaye pourtant de communiquer ( et comprendre ) les autres formes de vie qui en sont prisonnières ( c'est à dire nous )  .

pourquoi Sisko ne pourrait pas percevoir l'intérieur du Défiant comme mon garage, des économies sur les décors... Bien sûr j'abuse, mais c'est un peu l'idée que j'ai avec ces histoires de prophètes : juste une facilité.

Es tu un visionnaire ? Un créateur ? Est ce que ta création , ta vision a été piétiné,  censuré par un contexte hostile & répressible ?
Benny Russel oui ! Ben Sisko oui ! C'est un seul & même héros , mais il a milles visages .. Je ne veux pas te spoilier .. Mais  tu comprendras mieux ce que je veux dire dans la saison 7.
Ce type de mec risque tout pour que leur vision perdure & porte ses fruits.. y compris de se sacrifier.

Star Trek Discovery a beau être abject, avilissant, bas, honteux, ignoble, indigne, infâme, méprisable, vil, dégoûtant, dégueulasse, horrible, ignoble, infect, nauséabond, repoussant, répugnant,

Ne fais pas dire , ce que je n'ai pas dit ... Discovery , c'est juste de l'amateurisme à mes yeux , c'est tout .
Je n'ai même pas de haine envers ça , comme j'avais put en avoir pour Enterprise  en son temps ...


lui au moins ne s'est pas rabaissé à utiliser des prophètes pour l'instant.

Ils sont très peu utilisés en faites dans la série.. Ils ne le deviennent que pour mieux suivre le destin de Benjamin Lafayette Sisko.
La série est entièrement bâtit sur les choix de ce dernier , & l'amour qu'il a pour Bajor & le peuple Bajoran..
Un amour qui ira bien au delà des étoiles , vers les mystères insondable de l'espace & du temps...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#20 07-11-2017 15:57:58

McRaktajino
 

Re : ST DS9 06x14 Far Beyond The Stars (Au-delà des étoiles)

Buckaroo a écrit :

Quand à leur personnalité divine , Ce n'est que la partie immergé de l'iceberg..
Elle est trompeuse à leur sujet. Ils ne sont pas des dieux , pas plus que Picard l'est pour les Mintakians.

Ils ne sont pas des dieux, justement.
Mais, Sisko, à ce stade (après l'épisode 21, le jour du jugement) il les considère comment ?
Car par exemple il y a Q dans cet univers, et je pense que Q il prend à l'aise les prophètes.
Comment vouez une foi aveugle à l'un et pas à l'autre. Pourquoi les prophètes méritent sa foi ?

Dans ce monde, il est question de foi sur du palpable et pas sur de la supposition.

Qu'il soit l'émissaire est une choses, mais lui devrait se voir juste comme un relais entre les Bajorans et les prophètes, un ambassadeur, un interprète.

Je trouve ça trop bancal pour arriver à voir les prophètes autrement qu'une facilité scénaristique, surtout quand en plus ils permettent un épisode comme celui-là ou qu'ils détruisent une flotte du Dominion.
Mais on verra bien.

Hors ligne

Pied de page des forums