#1 12-09-2017 06:00:00

yrad
admin

The Orville 01x05 Pria

The Orville 01x05 Pria

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Seth MacFarlane
- Réalisation : Jonathan Frakes

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [20%])

    20%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 2 [40%])

    40%

  5. 6 (correct)(voix 2 [40%])

    40%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 5

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 06-10-2017 16:09:09

KIRK
For a New Border

Re : The Orville 01x05 Pria

1x05 ===> ;)purple

Bien que cet épisode soit réalisé par Jonathan Frakes, le résultat est assez moyen, moyen -

Ainsi le Orville vient au secours d une bien jolie capitaine nommée Pria ( Charlyse Theron ) échouée sur un astéroïde qui va lui même se scratcher. Bien entendu le capitaine Ed Mercer va s enticher de cette femme mais c est sans compter sur le sixième sens redoutable des femmes et du capitaine en second ( son ex ) qui sent comme une anguille sous roche... et à juste titre puisque la belle est en fait une chasseuse et pirate d artéfacts provenant du passé car oui elle vient du futur, du 29 eme siècle  pour être précis.Cependant la morale est sauve puisqu elle sauve le navire et son équipage d une mort programmée au sein d une tempête de matière noire. La réaction du capitaine Mercer à la fin elle t elle imprégnée d ingratitude ou de responsabilité ? Chacun jugera...

Il y a quelques bons gags comme celui de la jambe amputée ( je n en dis pas plus ) et la bonne baston entre Pria et la capitaine en second... certains penseront que cette scène est misogyne et caricaturale entre deux femelles jalouses l une de l autre et qui en viennent à se crêper le chignon à coup de poings violents sur la passerelle ... dans l indifférence générale de ces messieurs mdr Je resterais neutre sur ce coup là car je suis pour la paix galactique des ménages... et finalement quelque soit le siècle il demeure certaines vérités inéluctables.

Dernière modification par KIRK (15-10-2017 23:42:56)

Hors ligne

#3 09-10-2017 11:49:32

scorpius
Nowhere Man

Re : The Orville 01x05 Pria

1x05

Ben j'ai bien aimé. Moins accrocheur que les 2 épisodes précédents, mais ça compense les faiblesses de fond (une intrigue temporelle peu inspirée) par une forme qui file la patate. Au-delà des SFX qu'on pourrait critiquer (surtout le passage de la navette aspirée par une étoile, ça pique quand même bien les yeux) y avait des images épiques et une vraie ambition qui fait plaisir. Sur l'humour, le coté choc des cultures/alien qui tente de comprendre les subtilités de l'humour des humains qui se finit par un mec qui se réveille unijambiste, j'avoue, ça m'a m'a fait marrer. Par contre, la série gagnerait vraiment à mettre un terme rapidement d'une façon ou d'une autre à tout ce qui touche au mariage raté d'Ed Mercer, ça a tendance à plomber les épisodes qui abordent la question, tant on en a rien à foutre... C'est louable de la part de MacFarlane de vouloir humaniser son héros de la sorte mais ça ne fonctionne pas, passons à autre chose !

Dernière modification par scorpius (09-10-2017 15:38:53)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 09-10-2017 15:11:49

mypreciousnico
_________

Re : The Orville 01x05 Pria

1x05 Pria

Moins bon que les deux derniers épisodes il faut bien le reconnaitre. Certes, l’idée de départ est intéressante et l’épisode est très agréable à suivre, mais la fin laisse à désirer (SPOILERS : si la singularité est détruite et que Mercer n’a jamais rencontré Pria Lavesque…l’Orville est sensé être détruit non ?)

En revanche, en termes d’humour, je pense que c’est l’épisode qui m’a fait le plus marrer jusqu’ici. C’est vraiment très drôle et les dialogues sont aux petits oignons, y compris les gags à répétition qui s’installent ("Alara, you want to open this jar of pickels"^^).

J’aime assez de mon côté la relation entre Mercer et son ex-femme, je trouve que ça crée de la tension sexuelle entre les personnages, d’autant que c’est la première fois que c’est exploité autrement que pour faire des blagues sur l’infidélité.

Visuellement il y a effectivement quelques passages plus limites, notamment, comme le pointe Scorpius, la navette qui cherche à échapper à l’attraction d’une étoile. En revanche, la Dark Matter storm est très réussie, avec une touche un peu TOS sur les bords qui rend très bien sur grand écran.

À noter un nouveau clin d’œil musical : la reprise de quelques notes du Klingon Theme lors de la scène ou Kelly et Alara fouillent la chambre de Lavesque.

Hors ligne

#5 09-10-2017 15:44:34

scorpius
Nowhere Man

Re : The Orville 01x05 Pria

mypreciousnico a écrit :

(SPOILERS : si la singularité est détruite et que Mercer n’a jamais rencontré Pria Lavesque…l’Orville est sensé être détruit non ?)

Tant que la singularité existe ce n'est jamais qu'un futur possible parmis d'autres (celui d'ou vient Pria) une fois qu'elle est détruite, ce futur potentiel cessant d'exister l'Orville n'est pas forcément détruit. En tout cas c'est comme ça que je l'interprête.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#6 09-10-2017 18:24:48

KIRK
For a New Border

Re : The Orville 01x05 Pria

scorpius a écrit :
mypreciousnico a écrit :

(SPOILERS : si la singularité est détruite et que Mercer n’a jamais rencontré Pria Lavesque…l’Orville est sensé être détruit non ?)

Tant que la singularité existe ce n'est jamais qu'un futur possible parmis d'autres (celui d'ou vient Pria) une fois qu'elle est détruite, ce futur potentiel cessant d'exister l'Orville n'est pas forcément détruit. En tout cas c'est comme ça que je l'interprête.

En fait il n y a pas de singularité puisque la seule "zone" temporelle concernée est un vortex qui est un lieu fermé en quelque sorte ; Si quelque chose était arrivé à l Orville , comme une destruction, dans ce vortex alors je pense qu il  aurait disparu dans les 2 époques. Le vortex n interfère pas dans le passé ou le futur.  Interprétation toute personnelle WINKBLUE

mypreciousnico a écrit :

J’aime assez de mon côté la relation entre Mercer et son ex-femme, je trouve que ça crée de la tension sexuelle entre les personnages

On sent surtout que ces deux là ont encore des affaires non digérées... et non exprimées shoot
L heure des règlements de compte viendra certainement ^^

scorpius a écrit :

la série gagnerait vraiment à mettre un terme rapidement d'une façon ou d'une autre à tout ce qui touche au mariage raté d'Ed Mercer

Bien au contraire ! j espère que ça va continuer et je pense que se sera même un fil rouge de la série... comme dis au dessus, ils n ont pas réglés tous leurs comptes et cela peut donner des échanges et des situations amusantes ; j attends avec impatience cela mdr et nous demeurons dans la comédie ne l oublions pas... les scénaristes auraient eu tord de se priver d un tel " réservoir " entre ces deux personnages.

Dernière modification par KIRK (09-10-2017 18:36:09)

Hors ligne

#7 15-10-2017 08:10:02

dl500
TOS Forever

Re : The Orville 01x05 Pria

1x5 Pria:

Encore un bon épisode. Comme tout "fan film" ST, les ayant droit laissent faire si les critères sont respectés. Ici à part la durée qui dépasse les 30 minutes, on est bon.
Car clairement avec le "klingon theme" joué pendant la visite de la chambre, et le coup de la téléportation, il n'y a même plus un semblant pour donner le change.

J'ai beaucoup aimé cet épisode, l'humour y est parfaitement dosé, c'est drôle et moi j'ai bien apprécié la récurrence sur le mariage raté. Charlize Theron illumine toujours et encore l'écran de sa beauté, la dernière scène dans le bureau sur son visage est un ravissement des yeux. Comme tout paradoxe temporel on peut interpréter la fin à sa guise.

Pour une série qui ne mange pas de pain, la qualité est là et cela contrebalance le trop plein de sérieux et de moyens de la série officielle. Moins se regarder le nombril ça paye.

A suivre! (avec plaisir). wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 16-10-2017 07:39:38

dl500
TOS Forever

Re : The Orville 01x05 Pria

J'ai voté! 7.
Excellent de pouvoir le faire pour chaque opus.
Merci!  wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#9 11-12-2017 15:36:15

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : The Orville 01x05 Pria

Est-ce que je vois cette série plus belle qu'elle ne l'est ?

Par ce que voilà bien un épisode au synopsis bien plus modeste que les derniers et qui aurait du me laisser froid.
La SpaceBabe de la semaine, le Capitaine qui tombe amoureux, la crise de jalousie, rien de bien folichon.

Mais cet épisode est sauvé par 2 éléments :

  • il a fait l'effort de le replacer dans un contexte SF, son paradoxe temporel et son clin d’œil au 29ème siècle

  • son humour qui fait mouche notamment sur Isaac, en utilisant encore un ressort SF pour caractériser le Kaylon. Décidément je fais bien plus que m’accommoder à cet humour, il n'est généralement pas là par hasard, en plus de me faire sourire/rire. Il est assez magique : on peut aisément l'ignorer, ou bien le prendre à la volée et y trouver parfois du second degré pour rendre le tout plus consistant


Isaac a un potentiel de fou : il fait partie d'un peuple d'êtres artificiels. Comme il n'est pas naturel, comment en est-on arrivé à l'émergence d'un tel peuple, d'une civilisation, d'une culture ? A tel point qu'il a une mission sur l'Orville : comprendre les êtres biologiques (cad inférieurs) afin d'initier de futures relations artificiels/biologiques.
Une question sous-jacente : Comment un peuple artificiels a t'il été conçu ? Par des êtres biologiques ? Les kaylons ont-ils oublié son histoire ? Ou l'ont-ils digérée ? On est dans une espèce d'alternative de VOY.Prototype ??? Est-ce que cela répond de facto à la question de la conscience ?
Y'a pas à dire, pour l'instant j'adore cette série.

6/10 pour l'épisode, mais j'aurais envie de mettre plus rien que pour toutes les ouvertures qu'il offre.

La série va t'elle réellement développer le potentiel qu'elle offre sur un plateau en lâchant les chevaux ou restera t'elle dans cet équilibre instable et magique en même temps ?


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#10 11-12-2017 15:59:50

matou
modérateur

Re : The Orville 01x05 Pria

Un des épisodes les moins intéressants. Pas inintéressant, mais la série a fait et fera mieux.

Hors ligne

Pied de page des forums