#1101 21-07-2017 08:39:19

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

Buckaroo a écrit :

Que l'on soit fan ou non de ChristopherNolan , Dunkerque est une expérience cinématographique à voir (vivre )  absolument !

Oui et c'est bien tout ce que c'est: Une expérience ciné. Rien de plus.

Hors ligne

#1102 21-07-2017 11:21:45

matou
modérateur

Re : Derniers films vus

dvmy a écrit :
Buckaroo a écrit :

Que l'on soit fan ou non de ChristopherNolan , Dunkerque est une expérience cinématographique à voir (vivre )  absolument !

Oui et c'est bien tout ce que c'est: Une expérience ciné. Rien de plus.

C'est en effet ce qui semble être le cas. Truby dans sa hiérarchie morale explique que la survie est un axe moins susceptible de faire une histoire forte.
Le tout ça pour ça ne semble pas loin.

Enfin, le traitement historique est très critiquable.

Hors ligne

#1103 21-07-2017 13:39:54

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Derniers films vus

dvmy a écrit :
Buckaroo a écrit :

Que l'on soit fan ou non de ChristopherNolan , Dunkerque est une expérience cinématographique à voir (vivre )  absolument !

Oui et c'est bien tout ce que c'est: Une expérience ciné. Rien de plus.


Blade Runner
, Mad Max Fury Road récemment  sont des expériences ciné.. Saving Private Ryan en été une autre tout autant ..

Cinéphile , je ne vis que pour ça .. Vivre des expériences , des choses uniques en leur genre,  découvrir la perle rare ..
Quand je veux voir un film de guerre , je n'ai pas envie de voir un rehash de Saving Private Ryan oude  Cross Of Iron , je n'ai surtout pas envie d'infantilisation à la Wonder Woman ( une bimbo en maillot de bain dans les tranchées de Verdun .. Non mais halte à la connerie  ! lol ) ..

Je cherche l'approche nouvelle.. Quelque part Dunkerque est proche de The Thin Red Line de Terrence Malik ( référence majeure chez Nolan ) , mais cela va beaucoup plus loin, il possède ce rapport direct  à la guerre que ne possède pas le film mystique de Mallick   .. Il trouve justement cette émotion propre à la guerre vécut en temps réel par le commun des mortels..
Pas par les Historiens , ni ceux qui critiquent ou respectent la guerre .. Ceux qu'ils l'ont réellement vécut.

Depuis Interstellar, Nolan semble avoir trouvé le cœur , malgré l'incroyable architecture mathématicienne de ses films ..

matou a écrit :

C'est en effet ce qui semble être le cas. Truby dans sa hiérarchie morale explique que la survie est un axe moins susceptible de faire une histoire forte.

..& bien Christopher Nolan lui donne tort avec Dunkerque .. On  ne vit pas la guerre , on y survit avec peu d'acte héroïque & beaucoup de lâcheté, de peur ..
Rare sont les films de guerre à montrer l'envers du soldat  de la Seconde Guerre Mondiale ..Même la figure héroïque de pilote arrive à un constat désabusé .. Dunkerque est une putain de défaite , l'inverse d'un Saving Private Ryan qui était une victoire.

Le tout ça pour ça ne semble pas loin.

N'est ce pas le constat de toute guerre ? .. Tout ça pour ça .. Full Metal Jacket , Apocalyspe Now , The Deer Hunter ne parlaient  ni plus , ni moins que de cela..
Je range d'emblée Dunkerque à ce niveau ..

Enfin, le traitement historique est très critiquable.

Le traitement historique à bon dos .. Le but de Nolan n'est pas de jouer à l'historien , mais de nous faire partager les émotions des gens qui ont vécut cet évènement.
J'adore les critiques Française qui  discutent sur le fait qu'on ne met pas assez en avant la défense de Dunkerque & l'apport des Français à cette opération..
Bordel que la France fasse justement un film sur la "bravoure" des Français , la défense de Dunkerque.. Nolan nous parle d'une portion de plage , de l'évacuation du point de vue anglais.

Critiquer l'aspect Historique  de Dunkerque , c'est faire dans le hors sujet.


Ce n'est pas un film sur la grande histoire , celle de l'Opération Dynamo .. Nolan se fout de la grande Histoire , comme le pauvre soldat Anglais qui l'a vécut en temps réel, s'en foutait lui aussi.
Il cherchait un moyen de survivre & pas à  comprendre pourquoi , il en était arrivé là .. La première scène du film donne le ton : On est seul , désorganisé , coincé par l'ennemi invisible , mais puissant.. J'avais l'impression d'y être , de revivre des souvenirs..

Je vous parle d'une expérience personnelle &  inoubliable .. Celle de discuter avec mon grand père sur la seconde guerre mondiale.. Il n'en avait parler à personne, jusqu'à  moi. Il était soldat Français , prisonnier de guerre , envoyé aux travaux forcés en Allemagne .. Dunkerque m'a touché parce qu'il m'a rapellé le récit de mon grand père .. La défaite , la peur , les bombes qui tombent autour de vous , la survie , pas toujours héroïque , l'ennemi invisible .. Je comprend mieux la notion de guerre éclair de l' armée allemande , c'est d'abord des bombes et des avions , une puissance de feu impitoyable .. Mon grand père n'a vu le premier soldat Allemand qu'au moment de sa capture ..Comme dans le film de Nolan ..

J'avais mon petit neveu  ( 17 ans ) avec moi à la projection .. Je pouvais enfin à travers ce film lui parler de son arrière grand père ..Ce qu'il avait vécut en 1940 .

L'Histoire , c'est pour les livres .. Le cinéma , c'est capturé des émotions perdues dans le temps & l'espace & nous les faire partager .. Enfin , c'est ma conception du cinéma, & celle de Nolan..

Je suis définitivement fan .. J'attend le prochain Nolan comme on attendait le dernier Kubrick.
C'est peut être bien le dernier cinéaste de cette trempe sad ... Autant en profiter jusqu'au bout..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1104 21-07-2017 21:30:50

KIRK
vétéran

Re : Derniers films vus

Buckaroo a écrit :

Le traitement historique à bon dos .. Le but de Nolan n'est pas de jouer à l'historien , mais de nous faire partager les émotions des gens qui ont vécut cet évènement.

Ben tiens !!!
Je n ai pas  encore vu le film... donc j extrapole mais le gars fait un film historique sur un fait important de la seconde guerre mondiale et son but serait de nous faire partager que des émotions... j en jugerais par moi même ... gne gne

L'Histoire , c'est pour les livres .. Le cinéma , c'est capturé des émotions perdues dans le temps & l'espace

Non monsieur ! grrr

Avant l invention du cinéma il y avait les livres pour nous retranscrire l histoire ; le cinéma est un complément efficace et permettant de toucher le plus grand nombre pour expliquer l histoire aussi crue et sanglante soit elle ! Présenter que des << émotions >> est non seulement une simplification insupportable de faits historiques mais aussi la porte ouverte à toutes les manipulations possibles des masses ( terme non péjoratif ici ) .

Dernière modification par KIRK (24-07-2017 12:59:19)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#1105 21-07-2017 22:56:23

Chiwaruchk
membre

Re : Derniers films vus

Je suis rarement d'accord avec Buckaroo, mais je dois dire que cette fois-ci, je suis d'accord avec l'intégralité de son précédent post, ayant vu le film hier soir (à Dunkerque pour la petite histoire ^^).

Hors ligne

#1106 22-07-2017 18:46:43

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

Après avoir fait des films de super-héros pour ceux qui n'aiment pas les super-héros, des films de SF pour ceux qui n'aiment pas la SF, voilà que Nolan fait un film de guerre pour ceux qui n'aiment pas les films de guerre. Le souci chez Nolan c'est que ses personnages sont inexistants. Ils n'ont pas d'autre personnalité que des postures et des archétypes. Lorsque Oliver Stone réalise Alexandre il se fiche également de la réalité historique, mais ses personnages sont forts et c'est un vrai film de guerre, une boucherie. Ce qui n'empêche pas son film d'être contemplatif et envoûtant. Mais chez Nolan tout est d'une vacuité incommensurable tout en étant d'une prétention qui frise l’indécence. Nolan est un illusionniste. Ce qui rend ses films faussement intelligents c'est leurs montages déstructurés.

Hors ligne

#1107 23-07-2017 19:35:44

dl500
TOS Forever

Re : Derniers films vus

Bonjour.
Nolan a toujours divisé et les spectateurs et la critique.
Cette conversation pourrait être placée dans le topic dédié au réalisateur: http://forums.startrek-fr.net/viewtopic.php?id=2606

Il a néanmoins réussi à réaliser le meilleur film sur Batman et peut être même un des meilleurs films de super-héros tout court: The dark kight.  wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1108 24-07-2017 06:56:49

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

Pour moi il s'agit du pire de tous les Batman. Tu remplaces Batman et le joker par d'autres personnages et t'obtiens un thriller qui tient la route, mais en tant qu'adaptation de comics et en tant que Batman ça ne vaut strictement rien pour moi. Et puis bon, merci à Al Pacino dans Dick Tracy....

Hors ligne

#1109 26-07-2017 08:22:43

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

J'ai créé cette rubrique mais je parle finalement très rarement des nouveaux films que je vois.
Je n'aime aucun film de Besson, pas le moindre. Ses films sont tous creux, ratés, ridicules, et piochent à droite et à gauche ce qui a été déjà fait en mieux ailleurs. Valerian ne fait pas exception à la règle. Un casting lamentable dont les deux rôles principaux sont attribués à un trentenaire qui a le physique d'un gars à peine sorti de l'adolescence et un mannequin inexpressif avec une tête de méchante qui se prend pour une actrice, des recyclages à la pelle notamment du côté d'Avatar et de Star Wars, un scénario inexistant, des scènes qui rivalisent de mauvais goût, une direction artistique d'une abominable laideur... ce film n'en est pas un, c'est à peine du niveau d'une attraction de foire tant tout n'y est que poudre aux yeux. Besson fait ici encore pire que dans le cinquième élément, ce qui est un exploit. Besson, le seul réalisateur français qui peut faire ce qu'il veut sans aucune restriction mais malheureusement c'est un mauvais cinéaste. C'est juste rageant.

Valerian : 1/10

Hors ligne

#1110 26-07-2017 09:40:19

IMZADI
Memory Alpha

Re : Derniers films vus

Bordel c'est si mauvais que ça ? La BA annonçait une histoire simple mais sympathique... Et moi qui avais tenté de me faire les BD pour connaître cette saga, mais ma médiathèque ne les a plus.

Et comme je vais rarement au ciné pour moi-même et bien que je n'ai donc pas lu les BD, j'étais assez tenté. Comme pour le dernier Alien d'ailleurs.  Sachant que tu es super dur en avis cinéphile, je me dis que ça peut le faire quand même, mais je n'oublie pas qu'on parle de Besson, je n'ai pas aimé grand chose chez lui. Je crois que je vais économiser 10€.

Sinon, j'ai essayé de regarder Transformers. 0/10
Moi qui étais fan du DA étant petit, qui avais des jouets... Bordel quelles merdes ces films, j'ai regardé le I en 2 fois et le II, j'ai coupé au bout d'1h, pas envie de tenter les suivants.
Tout est mauvais, l'action, les transformations, tous ces clichés dégoulinants, les militaires...
Presqu'envie d'essayer de retrouver le DA Le défi des Gobots qui m'émerveillait encore plus.

Apocalypto 7/10
Pas si mauvais que ça sur certains passages comme les bagarres entre tribus, juste un peu dommage de voir l'esprit américain-individualiste-héroïque sur un Amérindien.

Le nouveau monde (Pocahontas) 6/10
Pareil un film intéressant qui se laisse regarder. Quelques longueurs.

Dernière modification par IMZADI (26-07-2017 09:41:31)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#1111 26-07-2017 09:45:39

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

Si tu arrives à entrer dans l'univers très spécial de Besson ça peut le faire, mais moi son cinéma ne m'a jamais parlé. Je le trouve si vide, si superficiel, si ridicule. Niveau adaptation c'est raté car il est impossible de s'attacher aux deux acteurs principaux. Ne reste plus que le visuel mais là encore c'est une question de goût. Pour moi c'est totalement vomitif.

Hors ligne

#1112 26-07-2017 10:13:13

IMZADI
Memory Alpha

Re : Derniers films vus

Ouais c'est clair je n'ai jamais aimé ses films, pour ceux que j'ai eu le courage de regarder. Même les Minimoys, mes filles ont trouvé ça nul.
Son seul avantage c'est de savoir faire faire du fun, du divertissement. L'année dernière j'ai cru que Jupiter ascending était de lui. Au mieux il aurait rendu le film fun moins lourdingue, mais il .serait resté pourri plein de clichés et une histoire à y rien comprendre.
Là je me doute que l'histoire ne doit rien raconter d'intéeessant mais la BA me.donne l'impression quaue cette fois l'histoire peut se comprendre.
Pour les acteurs insipides bah c'est bien con car si plein d'images, de fun ne cachent pas leur jeu c'est qu'ils sont vraiment mauvais.

Je vais garder mes thunes pour emmener mes imzakids sur des DA.

Dernière modification par IMZADI (26-07-2017 10:13:51)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#1113 26-07-2017 15:39:06

matou
modérateur

Re : Derniers films vus

dvmy a écrit :

Besson, le seul réalisateur français qui peut faire ce qu'il veut sans aucune restriction mais malheureusement c'est un mauvais cinéaste. C'est juste rageant.

Valerian : 1/10

Tu cibles parfaitement les limites de son cinéma. J'aime bien le fait qu'il soit venu d'en dehors du milieu du cinéma. Mais je pense qu'il gagnerait à avoir un producteur pour jouer les gardes fous, pour mettre plus de rigueur, pour y mettre plus de "cinéma".
Par exemple, le casting, dès le début, on sent que cela va être un échec.
La découverte de Mila Jovovich était une belle idée. Cela ne veut pas dire qu'il peut rééditer la réussite.

Hors ligne

#1114 26-07-2017 15:59:42

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : Derniers films vus

J'aimais beaucoup le Besson des débuts, de subway à Leon. Spécialement pour Subway et le grand bleu, il faisait un peu "nouvelle vague" des années 80.
La patte de Besson c'était son cadrage, ses plans avec des persos mis en rapproché sur les cotés de l'image avec une grande perspective et profondeur derrière, des plongées et contre-plongées qui faisaient leur petit effet. Un mélange de réalisme et d'artificiel, naïf et exploratoire, et très clip, d'autant plus que les bandes sons pour l'époque étaient très sympas et formaient un tout avec l'image. Les scenarios étaient très limites mais c'est bien le cas de la plupart des clips... l'essentiel dans ses films n'était pas là.
Dans le même genre à l'époque il y'avait aussi Beineix et son Diva. C'était très prometteur, une espèce de french touch en devenir.

Beineix, je ne sais pas ce qu'il est devenu, et Besson s'est totalement perdu ensuite. J'ai détesté le 5ème élément que j'ai pris comme une parodie, une auto-caricature de son propre style. Pour moi c'est parti définitivement en vrille à ce moment là. Ce style en devenir et bien marqué n'a jamais atteint la maturité, et s'est perdu dans du n'importe quoi.


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#1115 26-07-2017 19:20:51

KIRK
vétéran

Re : Derniers films vus

Concernant le Valérian de Besson, les critiques américaines pourtant assez clémentes avec lui d habitude sont assassines ... Ce n est pas un bon signe mais j  irais tout de même voir le film WINKBLUE

Je ne veut pas prendre la défense de Besson avant d avoir vu << sa version>> mais il est de toute manière très difficile, voir impossible, de retranscrire dans un seul film tout un univers comme celui de Valérian... après il faut prendre en compte un facteur important qui est celui de l interprétation d une œuvre : soit on la respecte à la lettre près soit on en donne sa propre vision et c est le choix de Besson me semble t il .

Mbuna a écrit :

Dans le même genre à l'époque il y'avait aussi Beineix et son Diva. C'était très prometteur, une espèce de french touch en devenir.

JJ Beineix... un très bon réalisateur mais hélas disparu des écrans radars car trop dérangeant pour la petite bulle bien politiquement correct du cinéma français actuel... rollblue

Le cinéma français se dis fauché ? alors comment expliquer toutes ces comédies franchouillardes  aussi nulles les unes que les autres qui sortent à longueur d année... gne

Dernière modification par KIRK (26-07-2017 19:34:51)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#1116 01-08-2017 15:05:12

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : Derniers films vus

Concernant Dunkerque que j'ai vu ce week-end, je me range globalement à l'avis de Buckaroo, sauf sur la dernière scène que j'ai trouvée pas du tout dans l'esprit du film.
Tellement qu'elle m'a fait l'effet d'une volonté de studios....

La science du montage en strates de Nolan fait vraiment sens, ses différentes temporalités restent très lisibles et servent l'Histoire. Je trouvais Inception faussement intelligent avec un montage aggravant cette impression de complexité artificielle, et Interstellar passant d'une certaine manière à côté de son sujet, une certaine absence de coeur.
Ici, ces 2 défauts assez récurrents ont été gommés magistralement. Ce côté mécanique, son film déroulant un processus avec une précision d'horloge, donne un accent encore plus naturel et véridique aux actions qui se déroulent et que les protagonistes ne font que subir. Il y règne un sentiment d'inéluctabilité, en attente constante de se prendre une balle ou d'avoir le geste qui sauve par hasard. L'aspect très "scientifique" de Nolan ajoute à l'absurdité et au non-sens de toute cette situation déshumanisée.

Sur l'aspect réalité historique, je ne pense pas que la France ait un quelconque avis à donner sur le sujet puisque c'est une histoire quasi cachée, que nos livres ont oublié et qui de toutes façons n'est pas enseignée à l'école. Évidemment si on s'y intéresse on connait, mais cela montre bien à quel point nos choix d'enseignement font qu'on n'a aucune leçon à donner à personne, et surtout pas aux autres qui y ont participé.

Alors que des britanniques ou Hollywood la racontent à leur sauce est leur droit le plus strict, si on n'est pas content on n'a qu'à raconter la nôtre au lieu de sortir des purges tout aussi friquées comme Valerian, ou bien faire encore mieux : regarder la réalité de la 2ème guerre mondiale en face et l'enseigner avec une volonté d'objectivité. Je trouve le procès d'intention fait à Nolan très hypocrite pour le coup. Ce n'est quand même pas lui qui a créé ce vide de connaissances mais notre propre culture, notre propre vision (ou non-vision) de l'Histoire. Chacun des belligérants enseigne la 2ème guerre mondiale à sa sauce.

Tiens ça me fait penser à une analogie :
Demandez quel a été le moment le plus important dans l'Histoire concernant la prise en compte des droits par l'Etat :
- un français vous dira la déclaration des droits de l'Homme
- un anglais vous sortira la Grande Charte de 1215
- un américain vous brandira sa constitution





.............................
mais on sait tous qu'ils ont tort puisque la vérité c'est la Constitution de 1755 qui pour la 1ère fois institue la séparation des pouvoirs, le vote des femmes (200 ans avant la France....) et le suffrage universel, et considérée par beaucoup d'historiens comme la 1ère constitution démocratique de l'Histoire
Non mais !
mock


De plus on parle de cinéma, d'Art et de vision forcément subjective. Elle aussi nous enseigne et détient sa propre part de vérité, celle des mythes et la manière dont les évènements sont digérés culturellement. Tiens, ça me rappelle une très belle scène du Titanic de Cameron, au début, lorsque le mec raconte froidement le naufrage du bateau, et évidemment ceux qui l'ont vécu en ont une toute autre version. Concernant Dunkerque les britanniques ont le droit d'avoir la leur, je veux dire dans leur inconscient collectif, celle qui leur a permis de supporter la débâcle pour mieux faire front (propagande ?), et forcément à leur avantage. Qu'un cinéaste soit imprégné de cela pour faire son œuvre est tout à fait naturel.

Est-ce qu'on a fait chier Alexandre Dumas sur ses 3 mousquetaires pour savoir s'il ne trahissait pas la réalité historique ? Et Victor Hugo sur la révolte de 1832 dans ses Misérables ou concernant Waterloo (pour ceux qui ont lu le livre, pas juste vu les films) ?


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#1117 01-08-2017 15:56:58

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : Derniers films vus

dvmy a écrit :

Après avoir fait des films de super-héros pour ceux qui n'aiment pas les super-héros, des films de SF pour ceux qui n'aiment pas la SF, voilà que Nolan fait un film de guerre pour ceux qui n'aiment pas les films de guerre. Le souci chez Nolan c'est que ses personnages sont inexistants. Ils n'ont pas d'autre personnalité que des postures et des archétypes.

C'est vrai... mais ce n'est pas à proprement parler un défaut en soi, il casse les codes qu'on attend à voir se dérouler. Il invente sa manière de raconter les histoires, on adhère ou pas mais au moins il développe son propre style.
Pour les personnages inexistants c'est aussi vrai mais pour le coup, concernant Dunkerque c'est tout à fait à propos, on est dans un film d'anti-héros, des personnages anonymes dont les actes de bravoure ou de lâcheté ne sont pas jugés dans le film. Ils ne sont vus que comme actes de survie. Je pense qu'il fallait des archétypes pour éviter tout jugement de valeur et pouvoir porter le regard un peu plus haut. C'est presque là que réside toute la force du film à mon sens.


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#1118 05-08-2017 14:50:41

IMZADI
Memory Alpha

Re : Derniers films vus

La planète des singes ~ suprématie 8/10

Déjà que j'avais vraiment apprécié les 2 premiers volets, le 3ème est au rendez-vous.

Que ce soit la mentalité du colonel McCullough et ses hommes ou de Cesar et de ses singes, la confrontation psychologique est excellente.
Certaines scènes nous font croire aux clichés de tous les films, comme la petite fille ou du comportement du colonel ou de la simple vengeance, mais je me suis senti non pas pris à contrepied mais dans une autre direction. D'ailleurs l'isolement du colonel nous fait penser à Apocalypse now et finalement 'est un hommage tristement intégré à la situation: Ape-calypse now
Malgré la gravité du film, l'humour est bien fichu.
Et au final, il n'y a pas de pathos ridicule pro-singe. Je me suis senti comme un observateur ne pouvant choisir de camp. Humain ou Singe, envie de voir la fin de toutes ces morts inutiles... La simple fin d'une guerre raciale/idéologique.

Je suis surpris de voir que cette trilogie n'aura pas fait plus d'émules sur ce forum. Je trouve que nous avons là une putain de trilogie, et je sais que je la regarderai à nouveau. Au contraire de toute cette période de super-héros qui me donne pas envie. L'Humanité est noire et ne peut être sauvée mais cette saga nous donne malgré une graine d'espoir. Et c'est là que j me sens toujours plus Humain mais sans renier l'existence de cette nouvelle race de singes.

Pour la petite histoire, je vais enfin au cinéma pour moi, et à 20 min de la fin, j'ai eu le droit à un déclenchement de l'alarme incendie, coupure du film avec sono demandant l'évacuation du batiment. "miaou miaou vous avez dit miaou !!!

Dernière modification par IMZADI (05-08-2017 14:51:56)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#1119 07-08-2017 07:19:51

dl500
TOS Forever

Re : Derniers films vus

Kong: Skull Island.
Contrairement à beaucoup, j'ai plutôt bien aimé et je rejoins le point de vue de Scorpius. Vu en dvd, je n'ai pas poussé jusqu'à me le procurer en Blu-ray.
Ce film est une insulte au mythe de King Kong et déshonore les 3 précédents films de 33, 76 et 2005. Mais, et c'est là la nuance, il ne se situe pas du tout dans cet esprit ou univers, mais bien dans les nanars et japoniaiseries des films de monstres à la Godzilla (il suffit de voir la scène post générique). Et là c'est plutôt une réussite.
Ok, c'est loin d'être une œuvre qui marquera le septième art. Parce que le réalisateur (plutôt bon à certains moments) n'a pas de style propre (encore un yes man mais restent-t-ils quelques vrais réal aujourd'hui?), on doit subir les lens flares au début du film, les ralentis exagérés pendant les scènes d'action et j'en passe.
Cependant, la première scène avec les hélicoptères est excellente et on en prend plein les yeux. Un film réalisé pour faire jouer à fond la 3D dans une salle de cinéma. Car on a ici un simple divertissement décérébré. Assumé en plus. Un peu à la manière d'un bon gros hamburger mangé en douce en total plaisir coupable. Ca fait du bien, même si c'est mauvais pour le corps et n'apporte rien à la gastronomie. C'est exactement comme ce film. Un pur divertissement sans âme, fait pour se détendre, qu'on oublie sitôt vu (un peu comme jurassik world tient...). C'est une démo informatique tout du long ( à part le gros buffle et certains fonds verts pas très heureux ç'est quand même impressionnant), les personnages stéréotypés et caricaturaux au maximum, sans profondeur et fait pour se faire massacrer. Là on est servi c'est plutôt gore. On prend même un certain plaisir à les voir se faire déglinguer.
J'ai passé un bon moment, j'en ai honte mais j'assume.
Je reste cependant désolé de voir ce qu'est le cinéma aujourd'hui, sans projet, sans âme, sans réalisateur digne (il y en a quand même un peu hein wink ). On n'a que des films formatés de divertissement, des suites, reboots, remake... c'est un peu triste moi qui ai connu la période faste 70/80/90 où on allait voir un film pour son acteur vedette ou son réalisateur.
Ici pas de scénario (pourquoi faire on a les sfx!?), ni d'acteur de qualité, ils sont tous transparents (à part Samuel L. Jackson qui cabotine à mort et se parodie tout seul) Tom Hiddleston ne ferait pas un grand Bond...John Goodman fait le minimum et Brie Larson...comprend pas ce qu'on lui trouve. Les seconds rôles sont tous meilleurs.
Bon je vais ranger mon dvd sur l'étagère des petits films pour dimanche soir, pour ne pas trop réfléchir et se détendre, il n'ira pas avec les autres Kong et encore moins avec ceux à revoir...triste cinéma. Mais celui-ci m'a encore une fois bien amusé. C'est grave docteur? smile
(quand je pense que mes prochains achats sont: FF8, Wonder woman, alien covenant, pirates des caraibes 5, Underworld 5, rien que des inédits originaux...)

Dernière modification par dl500 (07-08-2017 07:22:44)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1120 07-08-2017 11:44:35

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

Ambition nanarde ou pas... cela n'excuse ni la pauvreté du bestiaire ni la pauvreté visuelle de cette ile qui est hawaï sans aucune retouche. Le film s'appelle Skull Island. L'île et les monstres auraient dû en être les stars...

Hors ligne

#1121 24-08-2017 15:39:10

matou
modérateur

Re : Derniers films vus

The Wall de Doug Liman
Unité de temps, unité de lieu et unité d'action. Une veille recette, qui quand elle est maitrisée, se montre très efficace. Ce qui est le cas ici.
Après un début assez réaliste, le film prend un virage pour entrer pleinement dans le septième art.
Une réflexion sur la guerre en Irak et ses conséquences.
Pas un grand film, mais un bon film, porté par des acteurs convainquant et réalisé avec efficacité.

American Nightmare
Bon "The purge", marre de cette manie de traduire des titres anglais par des titres en anglais.
Une trilogie de film, portant un concept intéressant, et permettant de nous livrer une fable. Ces films ont été fait avec des budgets restreints, permettant de garder une liberté de ton. Et le succès fut au rendez vous.
Le premier est un huis clos, bien mené, avec une analyse des hypocrisies dans les banlieux des classes aisée.
Efficace dans le genre.
Le second est le meilleur, porté par un Frank Grillo magistral. Celui ci nous montre la purge dans les rues de Los Angeles.
Très bien mis en scène, spectaculaire, ayant un fond certain, des personnages attachants, une grande réssite.
Le troisième est le moins bon, la fable devient plus caricaturale, le spectacle moins grandiose. Un épisode pur régler le compte à la religion.

Pour conclure, cette trilogie est une miroir déformant des névroses US, qui rappelle qu'il y a une lutte voire une guerre de classe.
Et dire que c'est nous la France qui historiquement, avons eu un cinéma mettant cela en scène. The Purge, j'espère, permettra de réveiller notre cinéma sur ce plan là.

Hors ligne

#1122 22-09-2017 06:36:50

dl500
TOS Forever

Re : Derniers films vus

Hier j'ai vu Alien Covenant:
Je me suis payé le Blu-ray, en version simple et en plus du film j'ai regardé toutes les scènes coupées/courts métrages.

Le film n'est pas mauvais, si on le sort de la saga, mais il reste très très moyen.
La faute à un Ridley qui est bien barré quand même question religion.
Ce propos n'a rien à faire dans un Alien. Et c'est bien là le problème. En faisant cela, en voulant expliquer ce qu'il n'y a pas à approfondir, Scott fait plus de mal au mythe et à la franchise qu'autre chose.
Le film est moins bien filmé que prometheus, moins joli visuellement et surtout ne raconte rien! L'intrigue est moins bonne et moins intéressante que AVP.
Et après son visionnage je finis par penser que la réussite du tout premier opus en 1979 est soit un grand coup de bol avec des planètes bien alignées, soit absolument pas l'affaire de son réalisateur. En voulant reprendre en main la franchise, Scott ne fait que l'enfoncer, la malmener et surtout ne rien dire.
Le casting se fait écharper et on regarde ça en s'en fichant complètement...et en regardant régulièrement sa montre en plus...Et le coup des jumeaux...en fait tout a déjà été vu dans la saga ou ailleurs, il n'y a pas de nouveauté ou d'effet de surprise.
Je vais ranger le disque sur l'étagère et il va prendre la poussière pendant un bon moment.

Un très gros bof.

Alien:9
Aliens:10
Alein3: 8
Alien résurrection: 6
AVP: 6
AVP requiem: 1
Prometheus:1
Alien covenant: 3


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1123 25-09-2017 05:19:03

Warp 9
vétéran

Re : Derniers films vus

Je dois bien être le seul dans la galaxie à ne pas aimer Aliens....... J'avoue que c'est surtout la présence de marines tout droit sortis du Vietnam dans un film Sci-Fi qui me gonfle.

Dernière modification par Warp 9 (25-09-2017 05:19:16)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#1124 25-09-2017 05:49:52

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Derniers films vus

Non non t'es pas le seul...

Hors ligne

#1125 09-10-2017 13:34:01

mypreciousnico
_________

Re : Derniers films vus

La Tour Sombre

À l’origine, la Tour Sombre c’est la saga que Stephen King considère comme son grand œuvre. Une grande saga épique et massive en 8 volumes, à l'ambiance bien particulière, sorte de croisement entre le Seigneur des Anneaux et le Western spaghetti mâtiné de SF, de Métaphysique, d’Autobiographie, d’Horreur et de Fantastique dans une ambiance poussiéreuse de fin du monde.

Pour lire mon avis (qui date de 2014) sur la saga littéraire

Un univers et des personnages réduits à des ombres

De la saga d’origine il ne reste pas grand-chose dans l’adaptation de Nikolaj Arcel. Que l’on apprécie ou pas l’univers de Stephen King il faut reconnaitre que sa saga de Fantasy propose un imaginaire fascinant et des images souvent grandioses (à l’image du désert du premier volume ou de la cité de Lud). Un univers qui surprend par son gigantisme et au sein duquel le lecteur semble débarquer en cours de route tant le passif semble lourd : le Pistolero est en quête depuis des années et tout ce qui compose l'Entre-deux-Monde est vieux, rouillé et détraqué.

Ici, ce qui pèche en premier lieu c’est l’extrême pauvreté de l’univers du film. Jamais nous n'aurons l'impression d'être dans un univers très vieux et en décomposition, pas, ou très peu de post-apocalyptique, l’Entre-deux-mondes consiste en une plaine, une forêt et un village… une bonne partie de l’action étant circonscrite à quelques rues de New York et à des situations somme toute classiques : cellule familiale qui se dissous, école...

Le multivers de la Tour Sombre est donc ici réduit à sa plus simple expression. Que ce soit en termes visuel ou en termes de structure, à l'image  des Pistoleros dont on retiendra surtout le gimmick («  je ne tire pas avec ma main… ») et sur lesquels nous n'apprendrons rien...ou presque rien.

Quant au Ka-Tet de Roland de Gilead, il n’en est pas question ici puisque seul Jack Chambers apparait. Ceci dit, le film était conçu comme un premier volet donc c’est compréhensible.

Absente également la notion de quête puisque, à l'image du premier roman, Roland pourchasse l'Homme en Noir pour se venger, sans savoir qu'il n’est qu'une étape dans sa quête de la Tour Sombre.

Tout n’est pas si sombre au royaume de la Tour

Alors bien entendu, tout n’est pas à jeter, je ne me suis pas spécialement ennuyé, au niveau de l’interprétation c’est correct, Idriss Elba fait le travail mais ne se foule pas exagérément. Je dois avouer que j’ai quand même trouvé jouissif le cabotinage de Matthew McConaughey.

On appréciera également quelques références à l'univers de Stephen King : une évocation du clown de Ç par ici, le Shinning (ici appelé le "Shine") par là... ça reste discret.

Intéressante aussi la mise en scène d’une technologie très avancée mais également très ancienne, qui tombe à moitié en ruine, même si l’univers dans son ensemble n’est pas assez définis pour que nous en sachions plus.

C’est un peu, comme je l'écrivais plus haut, le même problème avec les Pistoleros :  La mélancolie qui s’en dégage, cette sensation que tout a déjà été perdu, Roland étant persuadé que la grande bataille a déjà eu lieu et que l’apocalypse finale met juste un peu de temps à arriver…tout cela est intéressant mais traité en surface. Jamais le film ne prendra le temps de vraiment se poser sur ces enjeux et de nous faire ressentir l'ampleur de ce qui fut jadis perdu. Du coup, le statu quasi mythologique des Pistoleros tombe comme un cheveux sur la soupe.

Bref, pas grand-chose d’autre à dire tant tout cela est à peine esquissé, d’autant que le film fait à peine 1h35, générique compris. Il ne s’agit pas d’une purge infâme, il y a des embryons de très bonnes choses en filigrane.

Mais, pour tout dire, j’ai eu un peu l’impression de regarder un film tourné il y a 10 ans. C’est peut-être dû au développement chaotique de ce projet dont on entend parler depuis des années sans rien voir venir. Au final ce qui nous est parvenu n’est que l’ombre de ce que ça aurait pu être et c’est bien dommage !

Dommage qu’avec une base pareil nous n’ayons devant nous qu’un film de Fantasy tout petit qui n’a pas grand-chose à raconter et qui évacue systématiquement d’un revers de main les quelques bonnes idées de son scénario.

Hors ligne

Pied de page des forums