#26 16-02-2015 22:38:56

yrad
admin

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

mbuna a écrit :

Oui Yrad, c'est bien pour cette raison que j'ai trouvé cela plutôt hasardeux de dire "au même titre que les mathématiques", puisque justement c'est la seule forme de langage qui peut a priori de prévaloir d'une certaine universalité pour l'instant.

Certes. Néanmoins cette indexation sur les mathématiques est tout à fait intentionnelle en métalinguistique, tout comme en sémantique générale et en sciences cognitives, puisque c'est justement le modèle mathématique qui sert de guide pour tenter de conjecturer une universalité du langage.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#27 16-02-2015 23:35:32

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

Et pour cause,  puisqu'a priori seules les mathématiques ont cette propriété.
Mais même sur le statut des mathématiques on peut s'interroger.
Devant l'apparente et redoutable efficacité de ce langage, peut on déduire que la nature EST mathématique (donc universalité), ses lois encodées dans les structures ? Est ce un formalisme purement humain afin de comprendre les phénomènes observés (donc apparente efficacité correspondant uniquement à ce que les mathématiques permettant de mesurer des phénomènes naturels) ?

Par ailleurs, l'histoire de l'apparition du français moderne par exemple montre que les règles qui régissent un langage ne sont pas QUE logiques, et que bien des concepts mathématiques ne sont pas traduisibles en langage commun pour quelqu'un de rigoureux.

La grosse inconnue à mon sens la dedans est l'utilisation des mathématiques non pas entre la nature et une culture mais entre 2 cultures, qui en plus dans notre cas ont par nature eu aucune influence commune,  ni culturelle ni environnementale, et de surcroît entre protagonistes dont les outils naturels de communication ou les sens peuvent être radicalement différents.

Mais bon, j'avoue franchement que je ne connais pas du tout la metalinguistique, c'est la première fois que j'en entends parler , et peut-être qu'elle nous donnera un traducteur universel à l'avenir...
Puisque là on parle IRL, c'est le "Il existe des constantes universelles dans les mécanismes de formalisation de la pensée, au même titre que les mathématiques sont les mêmes partout dans l'univers. " qui m'a paru bien hasardeux et présomptueux.

Hors ligne

#28 17-02-2015 01:31:14

yrad
admin

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

mbuna a écrit :

Mais même sur le statut des mathématiques on peut s'interroger.
Devant l'apparente et redoutable efficacité de ce langage, peut on déduire que la nature EST mathématique (donc universalité), ses lois encodées dans les structures ? Est ce un formalisme purement humain afin de comprendre les phénomènes observés (donc apparente efficacité correspondant uniquement à ce que les mathématiques permettant de mesurer des phénomènes naturels) ?

C'est une question de signifié et de signifiant.
Considérées comme signifiant, les mathématiques sont un formalisme obéissant à des conventions… donc purement humaines.
Considérées comme signifié (l'objet du formalisme), les mathématiques sont a priori universelles et déterminent la nature du réel.

mbuna a écrit :

Par ailleurs, l'histoire de l'apparition du français moderne par exemple montre que les règles qui régissent un langage ne sont pas QUE logiques, et que bien des concepts mathématiques ne sont pas traduisibles en langage commun pour quelqu'un de rigoureux.

La grosse inconnue à mon sens la dedans est l'utilisation des mathématiques non pas entre la nature et une culture mais entre 2 cultures, qui en plus dans notre cas ont par nature eu aucune influence commune,  ni culturelle ni environnementale, et de surcroît entre protagonistes dont les outils naturels de communication ou les sens peuvent être radicalement différents.

Un langage, qu'il soit sémantique ou formel, est un système de conventions. Et sans connaître au préalable ces conventions (davantage contractualistes que logiques), il est évidemment difficile de le décrypter. Mais pas forcément impossible… à la façon d'un cassage de chiffrement. Par exemple, le cogniticien James McClelland a développé un protocole de typologie syntaxique qui permet de détecter avec un très faible pourcentage d'erreur (et sur un faible échantillonnage) l'ordre des actants (SVO/SOV/VSO…) de n'importe quelle langue (humaine évidemment wink) même sans en posséder un quelconque dictionnaire lexical.

mbuna a écrit :

Puisque là on parle IRL, c'est le "Il existe des constantes universelles dans les mécanismes de formalisation de la pensée, au même titre que les mathématiques sont les mêmes partout dans l'univers. " qui m'a paru bien hasardeux et présomptueux.

Oui, oui, je comprends bien que tu trouves ça hasardeux et présomptueux vu que c'est ce que tu as déjà écrit dans ce post. wink
Mais encore une fois, toute science (à vocation universelle dans son objet) développée par l'humanité (qui n'a pour le moment aucune autre référence d'étude que la Terre) est finalement présomptueuse. Formellement, il faudrait récuser la possibilité même de parler de science tant que l'homme demeure prisonnier de l'écosystème qui l'a engendré et tant qu'il superpose son terrain d'étude partiel (et partial) avec l'univers dans son ensemble.

mbuna a écrit :

Mais bon, j'avoue franchement que je ne connais pas du tout la metalinguistique, c'est la première fois que j'en entends parler , et peut-être qu'elle nous donnera un traducteur universel à l'avenir...

Peut-être en effet. Je n'ai aucun avis tranché sur cette question... même si je m'intéresse pas mal aux sciences cognitives et à la métalinguistique.
En fait, l'idée principale que je voulais faire passer, c'est que le traducteur universel de Star Trek n'est pas le Babel Fish de The Hitchhiker's Guide To The Galaxy. L'UT n'est pas davantage une fantaisie d'auteur que le FTL. C'est un concept de SF qui possède quelques fondements scientifiques et fait l'objet de diverses recherches... mais dont il est impossible de dire pour le moment s'il se concrétisera un jour ou jamais.
De toute façon, tant qu'aucune vie extraterrestre n'aura été découverte, bien des sujets d'étude – même de pointe – resteront sous cloche et n'auront qu'une validité locale par défaut.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#29 17-02-2015 02:02:45

matou
modérateur

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

En complément, je dirai avoir lu il y a qq temps que Paul Ekman a essayé de trouver des éléments de communication non verbale universels.
Il en a trouvé 7: colère, dégoût, joie, peur, tristesse, surprise et mépris.

Hors ligne

#30 17-02-2015 09:12:18

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

mbuna a écrit :

Le langage mathématique nous sert à comprendre les lois de la nature bien au delà de la sphère d'influence des terriens. C'est le langage entre les terriens et la nature depuis Gallilée. Ça c'est un fait.
C'est tout à fait autre de postuler que nos langages ou nos formes de communication en général peuvent être étendues à toutes les autres formes de communication dans l'univers. A ma connaissance on n'a pas encore communiqué avec qui que ce soit en dehors de la Terre.

Le langage mathématique nous sert de modèle prédictif sur les informations que l'on reçoit des lois naturelles. Pour l'instant il correspond à ce que l'on expérimente. Mais notre perception du réel est limitée par nos moyens organiques et techniques, or pour l'instant effectivement il y a une corrélation entre ce que l'on est capable de calculer, et ce que l'on est capable de percevoir. Mais c'est tout.
Les mathématiques reposent sur des axiomes, des axiomes qui ont été définis plus ou moins arbitrairement...

mbuna a écrit :

Excuse moi mais je ne vois pas le paradoxe.

Postuler que parce que l'on fait correspondre notre perception du réel aux mathématiques, ça en fait un langage universel.
Tant qu'on n'a pas comparé nos mathématiques à l'équivalent chez une civilisation qui perçoit l'univers sous un autre angle de vue et avec des moyens techniques et organiques différents, on n'a aucun moyen d'être certain de leur universalité.
C'est aussi présomptueux que pour la méta-linguistique...

_____________

Pour en revenir au traducteur universel.
Admettons que j'ai tord, et que les gens qui prétendent que les mathématiques sont universellement capables de décrire le réel ont raison :
Le langage est un élément du réel n'est-ce pas ? Donc les mathématiques sont capables de décrire le langage. Il est donc possible de comparer mathématiquement deux langages. Il est donc possible de convertir l'un dans l'autre.
Ben voilà vous l'avez votre traducteur universel. clown


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#31 17-02-2015 11:13:36

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

C'est un sujet très intéressant et il y'a beaucoup de choses à en dire et à réflechir smile

DrAg0r a écrit :

Admettons que j'ai tord, et que les gens qui prétendent que les mathématiques sont universellement capables de décrire le réel ont raison :

Mais tu le dis pourtant toi-même :

DrAg0r a écrit :

Le langage mathématique nous sert de modèle prédictif sur les informations que l'on reçoit des lois naturelles

C'est la définition de Gallilée et celle sur laquelle reposent nos Lois physiques depuis. Les mathématiques tendent à décrire le réel du point de vue pour ce qui nous occupe des phénomènes naturels. Or un langage n'est pas que naturel. Je ne sais pas si tout le réel empirique est descriptible et réductible en terme d'équations mathématiques (donc nos langages compris). Les matérialistes le pensent peut-être ? J'en sais rien.

Cependant il est clair que les mathématiques telles qu'on les utlise ont une efficacité qui n'est plus à prouver pour décrire certains phénomènes naturels, pour les rendre compréhensibles par nous, les humains. Elles agissent comme treuil ontologique et prédictives. Leur but n'est pas de les comparer à la manière dont les autres êtres vivants vont tenter de comprendre les mêmes phénomènes de leur côté. Ce n'est pas leur but, donc je ne comprends pas trop ce que tu me dis la dessus.
Lorsque par exemple tu te ballades dans un espace vectoriel de Hilbert, c'est à dire coupé d'une réalité physique puis en y retournant tu compares le produit de ton calcul avec la mesure du réel empirique est qu'elle est rigoureusement identique, ca fait quand même un choc... A ce moment là, as-tu touché le réel ?
Je ne dis pas du tout que tout est mathématiques, on peut simplement admettre son efficacité dans son domaine de compétences, ce qui nous oblige à poser la question même du statut de ces Lois.
A quel endroit se placent-elles ? Nous mettent-elles en relation directe avec la Nature (parle t'on le même langage ?), ou bien est-ce uniquement le meilleur moyen que les humains ont trouvé pour comprendre la réalité physique ? (le signifiant/le signifié d'Yrad)

C'est pour cette raison que non, on n'est pas du tout, je pense, au même niveau de

DrAg0r a écrit :

C'est aussi présomptueux que pour la méta-linguistique...


Et c'est là où je voulais en venir sur ce qu'Yrad m'a quoté sur les notions de signifiant et de signifié.
Puisque sa première assertion est catégorique (le signifiant) lorsque l'autre est un a priori (le signifié).
Il touche cette fameuse problématique du statut des Lois. Je pense que réflechir la-dessus, et même si je n'ai pas pris partie pour l'instant dans la discussion, va bien au delà d'une comparaison avec la metalinguistique qui, par nature, ne peut avoir comme objet d'étude, que des éléments de notre monde. Ce qui n'est pas le cas des Mathématiques. Projeter ces études aux éventuels langages des éventuels ET qui éventuellement partageraient le même éventuel canal de communication avec d'éventuels éléments comparatifs quant aux éventuels tenants et aboutissants de leurs éventuels protocoles éventuellement modélisables par nos outils formels me parait un postulat qui nous balance de facto dans la Science Fiction.

D'ailleurs ce que dis Matou donne aussi un éclairage, où finalement le langage commun pourrait ne pas du tout passer par une formalisation quelconque mais simplement sur les sens et les émotions, avec des vecteurs d'informations peut-être totalement inaccessibles à nos sens. Donc avoird es résultats sur les l'ordre des actants (SVO/SOV/VSO…) c'est bien gentil mais je ne pense pas qu'on soit dans les mêmes niveaux de problématique. Alors le langage tel que nous le concevons poursuit-il le même but ? Est-ce qu'on parle de la même chose ?

Vu les 7 éléments de Matou, finalement le seul dénominateur commun au langage des êtres vivant ne serait-il pas de communiquer ses émotions ? C'est à dire ce que l'on ressent. N'est ce pas le but irréductible d'un langage tel que nous le concevons ? Auquel cas, le traducteur universel pourrait ne pas du tout ressembler à celui de ST. Et quid des ET qui ne ressentiraient rien ?

En fait je ne prends pas du tout partie, je ne sais pas ce que j'ai en ce moment, tous mes posts ne font que poser des questions mdr

Hors ligne

#32 17-02-2015 11:37:21

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

mbuna a écrit :

Mais tu le dis pourtant toi-même :

DrAg0r a écrit :

Le langage mathématique nous sert de modèle prédictif sur les informations que l'on reçoit des lois naturelles

Je suis pas sûr que tu ai retenu la partie la plus importante de ma phrase et de mon raisonnement :

DrAg0r a écrit :

Le langage mathématique nous sert de modèle prédictif sur les informations que l'on reçoit des lois naturelles

__________________

mbuna a écrit :

un postulat qui nous balance de facto dans la Science Fiction.

Ah ben ça, c'est certain, je crois qu'on est tous d'accord là dessus. smile

Pour le reste... Tu m'a complétement perdu ! Je crois que je n'ai pas les compétences nécessaires pour approfondir plus loin ce [hors] sujet. oops

Dernière modification par DrAg0r (17-02-2015 11:45:46)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#33 17-02-2015 14:14:47

yrad
admin

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

mbuna a écrit :

(…)
Et c'est là où je voulais en venir sur ce qu'Yrad m'a quoté sur les notions de signifiant et de signifié.
Puisque sa première assertion est catégorique (le signifiant) lorsque l'autre est un a priori (le signifié).

L'espace de Hilbert est en effet une belle illustration de la dichotomie signifiant/signifié. En tant qu'espace fonctionnel formalisé par David Hilbert et ses assistants, il est un signifiant. Mais il devient un signifié dans la validité empirique des analyses fonctionnelles qu'il permet.
Et en effet dans la cas des mathématiques, il est catégorique que le signifiant ne soit pas universel puisque c'est un formalisme (résultante de sa définition), tandis que c'est un a priori que le signifié soit universel (car ses résultats sont empiriquement valides jusqu'à preuve du contraire).

mbuna a écrit :

Il touche cette fameuse problématique du statut des Lois. Je pense que réflechir la-dessus, et même si je n'ai pas pris partie pour l'instant dans la discussion, va bien au delà d'une comparaison avec la metalinguistique qui, par nature, ne peut avoir comme objet d'étude, que des éléments de notre monde. Ce qui n'est pas le cas des Mathématiques. Projeter ces études aux éventuels langages des éventuels ET qui éventuellement partageraient le même éventuel canal de communication avec d'éventuels éléments comparatifs quant aux éventuels tenants et aboutissants de leurs éventuels protocoles éventuellement modélisables par nos outils formels me parait un postulat qui nous balance de facto dans la Science Fiction.

Mais toutes les conjectures qui n'ont pas été validées par l'empirisme, par l'observation (elle-même d'ailleurs sujette à cautions et à interprétations de par la possible faillibilité ou incomplétude des sens humains) relèvent de la science-fiction. 80% des sciences physiques contemporaines appartiennent de facto à la SF.

Rien ne permet aujourd'hui d'être certain de quoi que ce soit à propos des ET (et c'est bien pour ça que leur découverte serait forcément une révolution paradigmatique copernicienne), d'où les perpétuelles oppositions entre nombreuses théories exobiologiques, notamment selon que l'on estime que la vie sensient ne peut suivre qu'un seul modèle évolutionniste viable (le nôtre, ce qui impliquerait une assez bonne représentativité des systèmes de communications humains) ou au contraire une multitude de modèles évolutionnistes différents qui éprouveraient les limites de notre imagination (ce qui impliquerait alors possiblement des formes de communication difficiles voire impossibles à anticiper).
Et puis, si ça se trouve, la vie extraterrestre n'existe pas, et dès lors notre unicité aurait valeur d'universalité. tongue

Toujours est-il que l'ignorance humaine de ce qui existe ou n'existe pas hors de son champ d'étude restreint ne doit pas pour autant disqualifier la légitimité des différentes recherches qui sont faites en sciences cognitives et métalinguistique, car il y a énormément à apprendre des études comparées des innombrables langues humaines afin de modéliser certaines constantes conceptuelles. Cela représente tout de même déjà un premier pas (l'essentiel étant de ne jamais perdre de vue le domaine de définition)…

mbuna a écrit :

D'ailleurs ce que dis Matou donne aussi un éclairage, où finalement le langage commun pourrait ne pas du tout passer par une formalisation quelconque mais simplement sur les sens et les émotions, avec des vecteurs d'informations peut-être totalement inaccessibles à nos sens. Donc avoird es résultats sur les l'ordre des actants (SVO/SOV/VSO…) c'est bien gentil mais je ne pense pas qu'on soit dans les mêmes niveaux de problématique. Alors le langage tel que nous le concevons poursuit-il le même but ? Est-ce qu'on parle de la même chose ?

On peut toujours toiser la détermination automatisée de l'ordre des actants au motif que c'est encore bien loin des UT de Star Trek, mais cette découverte n'en demeure pas moins essentielle en métalinguistique, car elle confirme l'un des postulats de la discipline (à savoir que le formalisme d'un langage peut théoriquement se casser comme une clé de chiffrement).

Après, il existe évidemment des modes de communication non verbalisés et non formalisés, comme le langage corporel très utilisé par les animaux (pour exprimer instinctivement leurs émotions), ou diverses formes d'expressions artistiques (qui sont généralement des extériorisations primales du subconscient... souvent au-delà même des émotions).
Néanmoins, le domaine d'étude de la métalinguistique demeure le langage formalisé (reposant par définition sur des conventions préétablies avec toutes leurs limites envers les signifiés). Et c'est aussi uniquement les formalisations des langages que visent à décrypter les traducteurs universels de ST… Du moins les premières générations d'entre eux (au 22ème siècle de ST ENT)... car ST TOS a suggéré qu'au 23ème siècle, les UT possédaient également des composantes télépathiques permettant d'analyser les ondes cérébrales afin de communiquer avec des sensients non humanoïdes (cf. ST TOS 02x02 Metamorphosis).

mbuna a écrit :

Vu les 7 éléments de Matou, finalement le seul dénominateur commun au langage des êtres vivant ne serait-il pas de communiquer ses émotions ? C'est à dire ce que l'on ressent. N'est ce pas le but irréductible d'un langage tel que nous le concevons ? Auquel cas, le traducteur universel pourrait ne pas du tout ressembler à celui de ST. Et quid des ET qui ne ressentiraient rien ?

Qu'il existe sept catégorèmes universels* de l'émotion (perso j'en verrais plutôt une dizaine), c'est en effet possible (*il faut bien sûr entendre par "universel" : anthropo-référent voire géo-référent en attendant mieux wink).

Néanmoins, il me semble réducteur de limiter le dénominateur commun des langages des êtres vivants à la seule communication des émotions (ou alors, il faudrait y inclure les animaux, mais du coup, on sortirait du champ des langages formalisés que cible la métalinguistique ainsi que les UT de ST).
L'une des caractéristiques des êtres humains (et par extension des humanoïdes dans la SF), c'est la capacité d'abstractisation d'où résulte le langage formalisé. C'est la raison pour laquelle je n'ai jamais été convaincu par la vraisemblance du langage allégorique des Tamarians de ST TNG 05x02 Darmok (du moins pour une civilisation à un tel niveau de développement), même si je salue le caractère très expérimental de cet épisode.

Quant aux ET qui ne ressentiraient rien, il n'est pas dit que cela existe, car il n'est pas impossible que le propre de la vie sensient soit justement de ressentir. Ce qui n'interdit évidemment pas de refouler ou transcender ses émotions comme le font les Vulcains voire de ne pas les exprimer du tout par le langage. Mais là on touche à la multiplicité des vocations contractuelles du langage formalisé, qui peut aussi bien servir à exprimer des ressentis… qu'à les masquer pour exprimer (par ex.) à la place des volitions ou des concepts impersonnels.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#34 17-02-2015 15:18:56

KIRK
vétéran

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

Pour en revenir aux bases communes du langage humain on se pose toujours aujourd'hui la question de l'existence ou non d'un monogénèse. L'homo Sapiens ainsi que toutes les races éteintes ont des organes d'élocutions assez semblables et tout enfant est potentiellement capable d'apprendre n'importe quelle langue terrienne. L'existence de traits linguistiques universels est avéré ; ces derniers pouvant être récents si leur extension est due à des influences culturelles ou à une évolution parallèle.

Des langues généalogiquement apparentées peuvent présenter les mêmes caractéristiques du fait qu'au départ leur structure était identique ; on retrouve un phénomène identique sur des langues non apparentées généalogiquement : c'est le cas des modes de numérotation que l'on trouve chez les peuples qui vivent de la chasse et de la collecte.

Le langage des enfants donne aussi d'importantes indications sur l'évolution des systèmes des " sons ". Les enfants apprennent des différents type de " sons " linguistiques dans un ordre bien précis => les occlusives avant les aspirantes par exemple. On trouve des occlusives dans toutes les langues connues.

Depuis l'origine , des mots ont été empruntés à d'autres langues, voyagent et cela correspond bien souvent à une importante période de changement sociétale d'une civilisation. Cela pourrait aussi s'appliquer aux langues aliens par le développement du voyage galactique, de l'accroissement des échanges entre civilisations, de mariages inter-espèces... C'est Trekkien au possible smile

Toutes les études témoignent de l'unité fondamentale du langage humain.

Hors ligne

#35 20-02-2015 23:07:47

Shep
membre

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

Ouah! Je ne pensais pas que mon message lancerait un tel débat!

Surtout que ce qui me sidère le plus dans le TU de l'unvers trekkien, c'est son caractère instantané. Combien de nouveaux peuples Voyager rencontre avec lesquels l'équipage communique normalement dès les premières secondes, sans que le TU n'ait été exposé d'une manière ou d'une autre à la langue en question ? On est quand même dans le quadrant delta, donc même s'il y a des éléments communs entre les langues, ils doivent être fort éloignés!

Bon, on sait que la majorité des races humanoïdes de la galaxies proviennent d'un même ancêtre commun (TNG), de là à permettre à un TU de comprendre toutes les langues instantanément, il y a un pas que j'ai du mal à faire.

Maintenant, je n'ai aucun problème avec le concept de TU qui est plausible dans un futur aussi lointain!

Hors ligne

#36 18-07-2016 20:54:59

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

L'équipage se fait chier... et nous avec. wink

2/10.

Dernière modification par Strangueloop (18-07-2016 20:55:15)


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#37 19-07-2016 11:24:05

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

Je te trouve sévére avec cet épisode
..Qui est excellent , mais se tire carrément une balle dans le pied , en réglant dés le premier épisode , les problèmes d' Hoshi Sato ..
Son manque de confiance en soi , qu'elle soit propulsée dans la grande aventure sans y être forcèment préparé..
Bof ! Disparu dés le second épisode , il ne reste plus désormais  à Hoshi que de rester coller à sa console de communications..
Dommage , il y avait matière à sortir le personnage des sentiers battus. sad

En gros Hoshi Sato est un mélange de Sulu, d' Uhura et Reginald Barclay..
Je trouve que c'est un mélange intéressant ..
Cela offrait de nouvelles opportunités de caractérisation.
Le problème Barclay a toujours été traîté sous l'angle de la comédie . Il aurait été intéressant de le voir sous  un angle beaucoup plus sérieux &  qu'il ne soit pas régler du jour au lendemain.

Comme je le disais dans un post précédent .Rick Berman et Brannon Braga se sont pris pour JMS sur ce coup..
Mais c'est hélas sans son sens de la caractérisation et la maturité de ses propos..


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#38 19-07-2016 13:29:56

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

Comme toi, je vomissais sur Entreprise shoot. J'aimais bien d’ailleurs tes critiques pleines d'humours ou tu descendais la série laugh.

Depuis de l'eau a coulé sous les ponts et j'ai réhabilité les saisons 3 et 4. Par contre, pour les deux premières, rien à faire, ce sont pour moi les pires de Star Trek.


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#39 28-12-2016 10:25:03

Synock
membre

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

Eh bien c'était Excellent !
Mon avis est très proche de yrad et de Buckaroo. Je n'ai pas grand chose à y rajouter. ça démarre franchement bien pour le moment.
Une bonne dose de réalisme. On peut aller où on veut, alors on cherche la vie. Ça fait 2 semaines que l'on a rien trouvé du coup on est extrêmement joyeux d'en trouver alors tant pis s'ils ne répondent pas, tant pis si ça a l'air abandonné on fonce !

J'aime également beaucoup ce côté rien n'est fini dans ce vaisseau, il faut régler les systèmes de visé, il va falloir trouver un moyen de mieux se protéger parce qu'on ne fait pas le poids. Il y a des bruits bizarre dans la cabine du capitaine. On avait ça aussi dans DS9 et Voyager.

Je reste les yeux autant écarquillés devant ce décor réaliste, le tout petit pont, la toute petite cabine, le tout petit mess. big_smile

Hors ligne

#40 16-08-2017 12:45:40

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 01x03 Fight Or Flight (Mission d'exploration)

10/10

Très bon début dans l'exploration.
Confrontation de comportement face à une situation compliquée. Des personnes sont-elles en anger ? Faut-il violer le droit de liberté/propriété pour s'assurer d'un non-danger ?

Et tout ceci est parfaitement décrit à travers Archer l'enthousisaste, le gamin qui court aveuglément mais aussi bille en tête confronté à la Vulcaine qui a appris de l'espace qui ne faut pas se mêler des autres... Mais les Vulcains bien que différents entre eux (Noirs, Blancs, Asiatiques...) semblent être vraiment un oeuple mono-culturel. Donc ça fait un bonne 1ère confrontation entre capitaine et son 1er officier sur la décision à prendre... Car Archer bien qu'Américain vient d'un monde multi-culturel.

Derrière ça, on a une excellente Sato perdue, en manque de confiance hors d son environnement habituel. Elle qui savait répondre à Archer au Brésil.
Son baptème du feu est excellent dans ce début d'exploration deep space.

On découvre le visage des Axanars, eux dont le monde sera connu de nous par la bataille d'Axanar. Espèrons qu'ils resteront nos amis et que ce ne soient pas eux les ennemis de cette bataille...
Magnifique humanoïdes. Superbe maquillage


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums