#126 14-01-2013 10:23:17

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Joyeux anniversaire à Stuart Baird (66 ans), l'homme si doué pour le montage et tellement mauvais pour la réalisation, ainsi qu'à dvmy (39 ans) même si ça l'embête que j'en parle.

Dernière modification par bound (14-01-2013 10:23:57)

Hors ligne

#127 14-01-2013 11:46:09

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

StarTrekBirthday-1.jpg

Bon anniv' à Stuart Baird & à Dvmy smile


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#128 25-04-2013 18:30:08

yrad
admin

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

En réponse à ce post, et en complément de celui-là.

Buckaroo a écrit :

Quand à cette idée que je frelate l'histoire de Star Trek pour adouber le film d' Abrams .. C'est pas ce que tu faisais avec TNG & TWOK pour défendre Star Trek Nemesis  Yrad?

Euh… tu renverses complètement les rôles là !!! eek
JAMAIS je n'ai dénaturé ou rabaissé TNG et ST II TWOK pour tenter de grandir artificiellement ST Nemesis !

Vous accusez ST Nemesis d'être un mauvais film d'action, d'être à la ramasse par rapport aux blockbusters de son époque ?
-> Je ne l'ai jamais nié, et c'est même ce qui me plait. ST est un univers télévisuel et opératique en essence, et la forme de ST Nemesis est à l'avenant.

Vous accusez ST Nemesis de manquer d'originalité et d'innovation.
-> Là encore, je ne prétends pas le contraire. Mais c'est justement ce retour aux sources, ce renouement avec le classicisme voire la pureté d'un ST TOS 01x08 Balance Of Terror qui m'a séduit.

Vous accusez ST Nemesis de manquer de fond.
-> Je m'inscris en faux et je n'ai pas besoin de sur-interpréter ou d'élucubrer :
- les remarquables parallèles sociologiques entre Rome et Romulus (John Logan est un grand romaniste) ;
- les questionnements ontologiques de Picard (et de Data) sur l'unicité de l'être ;
- la relativisation de l'innéisme héroïque de Picard (dans une autre timeline, il aurait pu être Shinzon, en somme l'antithèse de Baby-Kirk-roi-de-tous-les multivers) ;
- la démystification de Picard par la tétanisation (après les larmes puis le trauma vengeur dans les opus précédents) ;
- la superbe allégorie arthurienne (autour de la mort de Shinzon) ;
- la psychologie inclassable de Shinzon (voilà un bad guy pas du tout stéréotypé, et puis quel acteur !) ;
- le terme du cheminement de Data vers l'humanité.

Vous accusez ST Nemesis d'avoir tué Data.
-> Pour ma part, j'ai le scrupule de me référer aux nombreuses déclarations de Brent Spiner qui a contractuellement imposé la mort de son personnage (c'était sa mort ou pas de film du tout !).
En outre, j'ai toujours fait partie de la minorité qui kiffe la mort des héros, par simple réalisme, iconoclasme, ou provocation. Et dans le cas de Data, c'était une fin naturelle, son acte de baptême en quelque sorte. Qui plus est sans grandiloquence aucune, donc bien plus poignant (que le traditionnel Fallen Soldier Bagpipe Tribute).

Vous accusez ST Nemesis d'être un rip-off/remake de ST II TWOK.
-> Je vous le concède, mais j'apporte tout de même une nuance de poids en distinguant la structure du propos. Le structure est en effet un rip-off de ST II TWOK, mais le propos lui est radicalement différent, et digne des nombreux questionnements ontologiques qui jonchent les épisodes de ST TNG

Quant à ST II TWOK, il fut à l'origine mon film ST préféré (lorsque j'avais 15/20 ans)… Mais le temps, mes nombreux revisionnages, puis l'impact de ST VI TUC et de ST FC (et rétroactivement de ST TMP) l'ont un peu détrôné dans ma hiérarchie perso. Et cette réévaluation à la baisse s'est produite longtemps avant la sortie de ST Nemesis


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#129 25-09-2013 19:52:47

yrad
admin

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

La BOF de ST Nemesis est une des plus fines et touchantes composées par Jerry Goldsmith, littéralement son chant de cygne... presque conscient de l'être.
Elle fait clairement partie dans mon Top 4 de JG avec les BOF de ST First Contact et de ST TMP, ainsi que bien sûr le magnifique générique de ST VOY.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#130 03-01-2014 13:34:07

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Star Trek Nemesis ( revu en 2013 )

trek_cringe_05.jpg

Tiens donc Star Trek Nemesis serait dont un film ST qui se bonifierait avec le temps ? J'y ai pris plus de plaisir que d'habitude, malgré ses défauts flagrants et irrécupérables ..
Yrad vade retro satanas ! Sors de mon corps ! lol

Allez trève de plaisanteries et arrêtons surtout de nous voiler la face.. Si les films TOS ont représenté l'apogée d'une série culte, les films TNG ont témoigné au contraire, du déclin d'une série phénomène...
Pour schématiser,  l'esprit TNG  a disparu petit à petit de ses incarnations  cinématographiques.. Générations détruisait littérallement la série TV , First Contact sacrifiait le" brightness "métaphysique de TNG au profit d'un "darkness" fun et décompléxé.. Insurrection cherchait à retrouver l'esprit,  sabordé par un traitement collégien indigne du grand écran.
TNG aurait gagné à ne rester qu'une série TV ? ..C'est un pas auquel je m'avance..

Succédant à une désastreuse Inssurection, Nemesis relève la barre d'un point de vue formel et thématique. Ayant compris qu'il fallait tenir en laisse le cast TNG, Rick Berman engage donc un tout nouveau réalisateur hors du cocon ST : Stuart Baird excellent monteur ( Superman , Predator , Casino Royale ) et médiocre réalisateur ( Ultime Décision , US Marshall ) . Malgré  une méconnaissance crasse de Star Trek , il s'en tire plutôt pas mal du tout, au vue d'un script qui veut pêter plus haut de son derrière et se dégonfle comme une baudruche au final.

Car avouons le , Star Trek Nemesis commence  plutôt de fortes belles manières. une intro dans ta face qui déchire le ciel de Romulus, un attentat qui détruit les bases de son pouvoir.. On enchaîne direct par le mariage Will Riker/ Deanna Troi. La seule scène authentiquement TNG du film.. Même Worf retrouve sa place de comique bouffon & vu ce qu'on lui fait  faire dans le film : C'est à dire rien, on se demande si il ne fallait pas mieux de laisser avec le Général Martok.. Mais bon ne partons pas en sucette pour ça, on est heureux que le couple phare de TNG , Data qui chante Blue Skies,  la petite apparition de Guinan et même celle  microscopique de Wesley Crusher . C'est un vrai plaisir tout comme un aboutissement pour cette famille de  personnages...
Riker-Troi_wedding.jpgnemesis058.jpg
Le mariage Will Riker / Deanna Troi.. Le seul moment de TNG ou les fans sont cordialement invités...

& le reste deviens ainsi Nemesis.. Et là encore , la mise en place de l'intrigue n'est pas mal du tout , si evidemment on oublie TNG la série TV surtout sur Kolarus III.. Même l'introduction de nouveau vilain Shinzon a une certaine classe prometteuse.. Le talentueux Tom Hardy ( Bronson, Dark Knight Rises , Warriors ) alors à ses tout débuts. Shinzon est un clone raté  de Picard, un vétéran de la guerre du Dominion, esclave Remien qui s'est révolté contre ses oppresseurs Romuliens.. Une figure de Spartacus , cette fois ci  triomphant , qui se dessine à l'horizon , tout comme un nouveau schéma géo-politique Romulien insolite. Car si les Romuliens XXIVéme siécle demeurent encore les vilains les plus ringuard de l'univers ST, il n'en est pas de même pour leur esclaves Remians.. Figures de Nosferatu, tout de de cuir vétus.. Michael Westmore Jr avait encore de la ressource. Une race évoluant dans un univers sombre  & gothique . Merveilleuse photographie de Jeffrey Kimball & les meilleurs décors d' Herman Zimmerman depuis STVI The Undiscovered Country rajoute à l'ambiance expresionniste.
shinzon.jpg1660303.jpg
La carte gagnante de Nemesis : le côté obscur des Romuliens, plus cool et moins ringue que leur côté clair ...

Les dialogues et scènes écrites par John Logan ( Gladiator, Hugo Cabret ) fonctionnent à merveille,  même si Logan est capable de bien mieux que ça. En particulier le diner entre Picard et Shinzon dans le sénat Romulien.. Peut être là encore un bref instant ST  ou Picard se sent fier d'être le premier humain explorateur  à fouler ce momunent mythique.. Ca justifierai presque à ses yeux tout les pires moments qui vont ensuite se succéder...
Va pour la première heure, mais la deuxième c'est la cata !
292px-Shinzon2379-2.jpg
Attention priez de ne pas décloner..Trop Tard , c'est fait! Shinzon fuit de partout !!!

Nemesis se transforme insidieusement en rip off de The Wrath Of Khan , Sois le précieux des films ST ni plus, ni moins.. Et s'y casse les dents lamentablement.. Ok va pour la bataille incoutournable dans la nébuleuse, elle a encore de la gueule , quoi que redondante & juste pour l'esbrouffe ( l 'épronnage : RIP  ceux qui sont restés devant sadpurple ) ... Mais bon niveau émotions et personnages: Ce n'est plus la colère, mais bien la misére.. La misére de Shinzon.
Car dés que le vilain commence à décloner, tout part en vrille .. D'un Spartacus de l'espace atteint de folies des grandeurs, nous passons à une crise d'adolescent défiguré par une brusque poussée d'acnée, tiraillé par la diahrée & sa libido déviante.. On ne sait plus ce qu'il veut, ce qu'il cherche, ce qu'il fait .. Détruire Romulus ou la Terre?  Faire chier Picard ou coucher avec la nouvelle madame Riker ménopausée ? .. Mais quelque part , c'est rigolo à leur dépend: wink

marina_sirtis_star_trek_nemesis_premiere_005_KXUBCda.sized.jpgDeanna2.jpg
Marina Sirtis , 47 ans à la première de Nemesis en 2002.. Autant je comprend Shinzon, autant je ne comprend plus Stuart Baird.
320x240.jpg
Shinzon et le Viceroy ( le roi du vice donc) .. Where no masturbation has gone before ! lol

Voilà à quoi en est réduit la sois disante némesis de Picard : Un clone d'ado foutraque et libidineux ,  sans parler de celle de Data: B4 .. Ainis  le pire ennemi de Data serait qu'il soit  un Forrest Gump cybernétique   ???!!! ..Je croyais que la némesis de Data était son frère Lore.. J'ai dut louper un épisode ou John Logan n'est pas le fan qu'il prétend être.. Et c'est bien là que le bas blesse :
The Next Génération que j'ai tant aimé ou est tu ?...  Je ne ressent rien , juste un vide qui répond à mon appel .. Arrive  alors le grand final "TWOK approved" ... Le sacrifice et la mort d'un personnage principal.. Et là encore toujours rien, pas d'émotions , ni chez Picard , ni chez les autres,  ni chez moi, j'essaye désespérement, mais rien .. Pourtant la mort de Spock m'émeut ( toujours)  dans TWOK ,  pourtant le Data de la série TV m'a tiré plus d'une fois les larmes des yeux.. & là je  ne ressent rien , comme si c'était juste une ampoule  qui venait  de griller .. et nous parlons de Data pourtant. Data.
Je comprend parfaitement l'idée du sacrifice pour l'humanité qui lui a tant donné.. Mais bordel, je voulais ressentir quelque chose qui soit à la mesure de cet homme : Measure Of A Man !!!

Plus loin , l'équipe TNG est réunit  autour d'un chateau Picard pour faire le deuil de Data et il ne se passe toujours rien. Sauf cet instant: Riker essaye de se rapeller de sa première rencontre avec Data et la chanson qu'il essayait de siffler.. Riker ne s'en souvient pas, mais moi je m'en souviens ( sans l'aide de Memory Alpha ) :  Pop Goes The Weasal... Ca y est tout est dit  ici :
Dans Star Trek Nemesis , il n'y a que moi qui me souvient de TNG la série TV.. Du Picard homme des lumières, du Data Pinocchio attentrissant.. Je me souviens de cette unique larme de Picard :
image.axd?picture=2011%2F5%2FStarTrek_bestofbothworlds_tear_220x170.jpg
Il eut été formidable qu'elle refasse son apparition à ce moment là... Tout un symbole, un cercle complet pour la relation Data/Picard.

& c'est en conclusion la triste débandande , l'assasinat pur et simple d'une dernière image de TNG , celle des  "Five Card stud and nothing wild" ( All Good Things..TNG.7 ) ... L'équipage se sépare sans affect, tout en formalité, comme si les 15 années passé ensemble n'avaient jamais compté.. Et on ne nous fera même pas cadeau d'un dernier moment magique ST : On se contentera juste d'un Starship Ferrari  rafistolé bloqué désespérement au garage et juste un ciel étoilée que pas même  le thème de Jerry Goldsmith ne viendra nous faire rêver de l'humaine aventure ...
Triste conclusion pour une série qui méritait bien mieux que ça. sad

On aurait dut le savoir, c'est elle qui les a envoyé dans ce merdier:
voy15-km-4.jpg
Message de l' Amiral Janeway : " Pour les fins sans apothéoses et sans affects, ils sont venus me chercher pas vrai ?  hé ,hé,hé !! "


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#131 06-01-2014 09:35:31

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Revu récemment également. Un peu pareil que Buckaroo: moins pénible que d'habitude mais bon, ça reste franchement mauvais! Il y a du fond, mais c'est si mal traité qu'il s'évapore rapidement. Stuart Baird a été recruté pour donner du rythme à la franchise et à ce niveau c'est un foirage total: il n'y a pas plus mou, mal rythmé et ennuyeux que cet incroyablement bavard Nemesis. Ce film transpire la démotivation à tous les niveaux: fainéantise de l'écriture, manque total d'implication des comédiens qui s'emmerdent durant 2 heures, motivations des personnages à côté de la plaque. Shizon en tête, dont on ne saura jamais comment il passe réellement (et de manière invraisemblable) du statut esclave à la tête de Romulus ,pique sa crise d'adolescent et menace de tout détruire comme un gosse casse ses Lego. Et Picard le grand explorateur de TNG qui se comporte en ado également, tout content de faire mumuse avec son dernier jouet à 4 roues et commence à tirer avant de discuter. Émotionnellement c'est totalement raté. Lorsque Data meurt on se ressent strictement rien, et lorsqu'on évoque son souvenir et que l'équipage verse quelques larmes moi je me marre toujours devant la médiocrité de l'interprétation qui ferait passer celle de Shatner pour du DeNiro.

Hors ligne

#132 07-01-2014 14:37:38

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Stuart Baird est bien meilleur que le Jonathan Frakes d'Insurrection et le David Carson de Generations.
Ma déception principale viendrait effectivement du scénario.. Ce n'est pas n'importe qui à l'écriture , c'est l'un des meilleurs scénariste Américain actuel : John Logan, qui bien avant Nemesis avait signé des scripts de qualité comme le Any Given Sunday ( l'enfer du dimanche ) d'Oliver Stone et le Gladiator de Ridley Scott.

La seconde partie, le parcours des personnages est indigne de son talent.. Mais à vrai dire ,un peu comme Michael Piller et son Insurrection ( ex Star Trek Stardust ), je pense que Logan fut victime de la manière donc sont conçut les films ST Berman. Ils doivent passer à travers tout un tas d'intervenants qui ont un droit de regard dessus avant d'approuver :
Il faut satisfaire Patrick Stewart , Brent Spiner , puis Rick Berman et enfin le studio, le script passe par tout un processus de réécriture qui n'a finalement plus de sens à la fin.
Je prend à témoin cette scène :
nemesis5.jpg
Picard embroche Shinzon qui s'avance vers lui jusqu'à rendre son dernier souffle ..
La référence saute aux yeux :
Arthur-Slays-Mordred-From-Excalibur.jpg
Il s'agit de la mort de Mordred le fils incestueux d' Arthur tué par son propre père, c'est la référence avouée de John Logan.. & elle aurait marcher du tonnerre,, si Shinzon était resté le fils caché de Picard comme l'avait imaginé Logan au départ..
Hors Patrick Stewart ne voulait pas de fils caché , John Logan en a fait un clone et la référence ainsi perd de sa substance et tourne au ridicule...
C'est pas son fils qu'il tue, c'est juste un clone , le produit d'une éprouvette, une expérience de laboratoire complétement foireuse...

.. C'est aussi ça se qui me gêne.. Nemesis n'assume pas l'idée d'être un rip off de The Wrath Of Khan.. le fils caché, c'est du TWOK approved..et qu'il soit diabolique aurait été une plus value à une intrigue que j'adore.. Là oui  j'aurai adoré Nemesis autant qu' Yrad.. Mais en état : Non.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#133 09-01-2014 18:23:03

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Buckaroo a écrit :

Car dés que le vilain commence à décloner, tout part en vrille .. D'un Spartacus de l'espace atteint de folies des grandeurs, nous passons à une crise d'adolescent défiguré par une brusque poussée d'acnée, tiraillé par la diahrée & sa libido déviante.. On ne sait plus ce qu'il veut, ce qu'il cherche, ce qu'il fait .. Détruire Romulus ou la Terre?  Faire chier Picard ou coucher avec la nouvelle madame Riker ménopausée ? .. Mais quelque part , c'est rigolo à leur dépend: wink

Mais justement c'est cette dualité qui donne tout son sel au personnage de Shinzon, c'est un jeune homme dévoré par la vengeance, (au propre comme au figuré, j'aurais envie de dire) qui se sent dépouillé de l'homme qu'il aurait du/pu être, de sa destinée ... mais d'un autre côté, le contact avec l'équipage de l'Enterprise réveille une partie de son humanité : la fascination pour Picard, l'attirance pour une autre humaine. Sur ce point que tu prends plaisir à basher, ne pas oublier qu'il est probablement puceau, car je doute que dans les mines il ait eu l'occasion de conclure (et puis ça ressemble à quoi une Remienne ? lol ) et il n'a que du dédain et n'éprouve que de la répulsion pour les romuliens... Shinzon est un enfant, c'est un aspect de sa personnalité qui le rend particulièrement fascinant. 

http://img002.lazygirls.info/people/mar ? .sized.jpg
http://images2.wikia.nocookie.net/__cb2 ? eanna2.jpg
Marina Sirtis , 47 ans à la première de Nemesis en 2002.. Autant je comprend Shinzon, autant je ne comprend plus Stuart Baird.
http://www.startrek.com/legacy_media/im ? 20x240.jpg
Shinzon et le Viceroy ( le roi du vice donc) .. Where no masturbation has gone before ! lol

Tu as raison de parler de masturbation wink encore une fois Shinzon est un gamin frustré.
Cela dit je te rejoint sur le fait que sa passion pour Troi fonctionne bien mieux sur le papier qu'à l'écran. Mais je me demande si ce n'est pas une réécriture à l'arrache, justement. Si je ne dis pas une connerie, Seven devait à la base être dans le film, du coup je ne serais pas surpris si à l'origine Jeri Ryan était l'objet des fantasmes de Shinzon

Voilà à quoi en est réduit la sois disante némesis de Picard : Un clone d'ado foutraque et libidineux ,  sans parler de celle de Data: B4 .. Ainis  le pire ennemi de Data serait qu'il soit  un Forrest Gump cybernétique   ???!!! ..Je croyais que la némesis de Data était son frère Lore.. J'ai dut louper un épisode ou John Logan n'est pas le fan qu'il prétend être.. Et c'est bien là que le bas blesse :

Euh, B4 n'est en rien la nemesis ou l'ennemi de Data... Tout comme Lore il en est un miroir déformé, mais si avec Lore le "reflet" était de l'ordre moral, avec B4 il est d'ordre intellectuel.

The Next Génération que j'ai tant aimé ou est tu ?...  Je ne ressent rien , juste un vide qui répond à mon appel .. Arrive  alors le grand final "TWOK approved" ... Le sacrifice et la mort d'un personnage principal.. Et là encore toujours rien, pas d'émotions , ni chez Picard , ni chez les autres,  ni chez moi, j'essaye désespérement, mais rien .. Pourtant la mort de Spock m'émeut ( toujours)  dans TWOK ,  pourtant le Data de la série TV m'a tiré plus d'une fois les larmes des yeux.. & là je  ne ressent rien , comme si c'était juste une ampoule  qui venait  de griller .. et nous parlons de Data pourtant. Data.
Je comprend parfaitement l'idée du sacrifice pour l'humanité qui lui a tant donné.. Mais bordel, je voulais ressentir quelque chose qui soit à la mesure de cet homme : Measure Of A Man !!!

Mais Data n'est pas "mort" il continue de vivre en B4, je suis bien content que Nemesis n'est pas eu la malhonnêteté d'Into Darkness, à tenter de faire durée la mort (loin d'être définitive donc) de son héros, juste pour arracher des larmes au public... Star Trek vaut mieux que ça... ( la fin de the wrath of khan cultivait une certaine ambiguité quand au sort de Spock, à ce niveau Nemesis est bien plus en phase avec avec le film de Meyer).

& c'est en conclusion la triste débandande , l'assasinat pur et simple d'une dernière image de TNG , celle des  "Five Card stud and nothing wild" ( All Good Things..TNG.7 ) ... L'équipage se sépare sans affect, tout en formalité, comme si les 15 années passé ensemble n'avaient jamais compté.. Et on ne nous fera même pas cadeau d'un dernier moment magique ST : On se contentera juste d'un Starship Ferrari  rafistolé bloqué désespérement au garage et juste un ciel étoilée que pas même  le thème de Jerry Goldsmith ne viendra nous faire rêver de l'humaine aventure ...
Triste conclusion pour une série qui méritait bien mieux que ça. sad

Là je suis d'accord, c'est criminel d'avoir coupé l'introduction du nouveau second de Picard et le départ de Riker sad C'était la conclusion idéale...

On aurait dut le savoir, c'est elle qui les a envoyé dans ce merdier:
http://img.trekmovie.com/images/celeb/voy15-km-4.jpg
Message de l' Amiral Janeway : " Pour les fins sans apothéoses et sans affects, ils sont venus me chercher pas vrai ?  hé ,hé,hé !! "

Tu pouvais pas t'en empêcher, hein ? lol

Dernière modification par scorpius (09-01-2014 18:35:23)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#134 09-01-2014 18:31:39

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Buckaroo a écrit :

Je prend à témoin cette scène :
http://4.bp.blogspot.com/_M3mQddph2cI/S ? mesis5.jpg
Picard embroche Shinzon qui s'avance vers lui jusqu'à rendre son dernier souffle ..
La référence saute aux yeux :
http://genehoyas.com/wp-content/uploads ? alibur.jpg
Il s'agit de la mort de Mordred le fils incestueux d' Arthur tué par son propre père, c'est la référence avouée de John Logan.. & elle aurait marcher du tonnerre,, si Shinzon était resté le fils caché de Picard comme l'avait imaginé Logan au départ..
Hors Patrick Stewart ne voulait pas de fils caché , John Logan en a fait un clone et la référence ainsi perd de sa substance et tourne au ridicule...
C'est pas son fils qu'il tue, c'est juste un clone , le produit d'une éprouvette, une expérience de laboratoire complétement foireuse...

.. C'est aussi ça se qui me gêne.. Nemesis n'assume pas l'idée d'être un rip off de The Wrath Of Khan.. le fils caché, c'est du TWOK approved..et qu'il soit diabolique aurait été une plus value à une intrigue que j'adore.. Là oui  j'aurai adoré Nemesis autant qu' Yrad.. Mais en état : Non.

Bah, le référence fonctionne encore, Mordred malgré sa jeunesse et sa beauté, symbolise avant tout une part pervertie et sombre d'Arthur. C'est exactement ce qu'est Shinzon, je dirais même que le clonage, donc la technologie, qui remplace la magie dans la naissance non-naturelle du nemesis renforce encore le parallèle.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#135 11-01-2014 14:24:40

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

scorpius a écrit :
Buckaroo a écrit :

Car dés que le vilain commence à décloner, tout part en vrille .. D'un Spartacus de l'espace atteint de folies des grandeurs, nous passons à une crise d'adolescent défiguré par une brusque poussée d'acnée, tiraillé par la diahrée & sa libido déviante.. On ne sait plus ce qu'il veut, ce qu'il cherche, ce qu'il fait .. Détruire Romulus ou la Terre?  Faire chier Picard ou coucher avec la nouvelle madame Riker ménopausée ? .. Mais quelque part , c'est rigolo à leur dépend: wink

Mais justement c'est cette dualité qui donne tout son sel au personnage de Shinzon, c'est un jeune homme dévoré par la vengeance, (au propre comme au figuré, j'aurais envie de dire) qui se sent dépouillé de l'homme qu'il aurait du/pu être, de sa destinée ...

Par qui ? Par Picard ? Picard n'y est pour rien.. La Terre ? La Fédération ? Mais en quoi méritent elles la vengeance de Shinzon ?.. Ce sont elles qui l'ont crée ? Ce sont elles  qu'ils l'ont jeté dans les fosses de Remus ?..
Non ! La haine de Shinzon devrait être pour les Romuliens & rien que pour eux : Il est le fils bâtard de Romulus, pas celui de Picard , pas celui de la Fédération..  & qu'est qu'il leur réserve à ses géniteurs geoliers  ? Un simple  coup d'état & le génocide de masse sera pour les pauvres Terriens qui n'y sont pour rien..
Moi si j'étais John Logan, ce qui aurait été plus cool et plus logique, c'est que Picard empêche un génocide Romulien que de sauver une énième fois le cul de la Terre.

Deuxième point !
En quoi l'ombre de Picard gêne Shinzon ?.. Il l'admet lui même , il n'a jamais été Picard, on l'a jamais terminé.. Il est Shinzon de Rémus.. Un Spartacus qui a mis Rome à genoux  & ça c'est déjà un immense exploit que Picard n'aura jamais à mettre sur son crédit..
Détruire la Féd' ?  Mais Shinzon devrait en avoir rien à foutre. Ca la zone neutre ,  c'était  la politique de ses geôliers, ça ne devrait pas être la sienne ..
Là je ne comprend pas.. Comme je ne comprend pas comment des Romuliens Xénophobes en puissances puisse confier le destin de leur planète à un résidu d'humain...
A moins d'oublier complétement TNG la série TV.. TWOK ne me demandait pas ça et encore moins TUC...

mais d'un autre côté, le contact avec l'équipage de l'Enterprise réveille une partie de son humanité : la fascination pour Picard, l'attirance pour une autre humaine. Sur ce point que tu prends plaisir à basher, ne pas oublier qu'il est probablement puceau, car je doute que dans les mines il ait eu l'occasion de conclure (et puis ça ressemble à quoi une Remienne ? lol ) et il n'a que du dédain et n'éprouve que de la répulsion pour les romuliens... Shinzon est un enfant, c'est un aspect de sa personnalité qui le rend particulièrement fascinant.

Attend comment le presente John Logan dans la première partie, pas comme un gamin puçeau  .. C'est un vétéran de la Guerre du Dominion, un grand guerrier et fin tacticien qui vient de renverser un Empire.. Quand il déclone ou est passé tout cela ? .. Qu'est ce qui perd son temps à se branler  le cerveau sur Madame Troi , qu'est ce qui perd son temps à capturer Picard et lui faire une prise de sang ?

Si Shinzon_ je l'ai bien compris , est une vilaine crise d'ado, comment Picard ne peut pas le moucher aussi vite ? ..Comment peut il se sentir autant coupable pour ce Shinzon qui n'est qu'un résidu de laboratoire, c'est juste un foutu clone mal foutu , pas même terminé dont il n'est responsable en rien de ses actes .

Une telle caractérisation est indigne de John Logan.. Any Given Sunday avec des personnages  , un univers et des thèmes beaucoup plus complexe que Star Trek Nemesis, John Logan était d'une limpidité déconcertante.. & des histoires de vengeance qu'il a écrit dans sa carrière  (Gladiator/ Sweeney Todd ) sont beaucoup  mieux structurées & prégnantes que celle de Nemesis .
La seconde partie de Nemesis est vraiment raté .

The Next Génération que j'ai tant aimé ou est tu ?...  Je ne ressent rien , juste un vide qui répond à mon appel .. Arrive  alors le grand final "TWOK approved" ... Le sacrifice et la mort d'un personnage principal.. Et là encore toujours rien, pas d'émotions , ni chez Picard , ni chez les autres,  ni chez moi, j'essaye désespérement, mais rien .. Pourtant la mort de Spock m'émeut ( toujours)  dans TWOK ,  pourtant le Data de la série TV m'a tiré plus d'une fois les larmes des yeux.. & là je  ne ressent rien , comme si c'était juste une ampoule  qui venait  de griller .. et nous parlons de Data pourtant. Data.
Je comprend parfaitement l'idée du sacrifice pour l'humanité qui lui a tant donné.. Mais bordel, je voulais ressentir quelque chose qui soit à la mesure de cet homme : Measure Of A Man !!!

Mais Data n'est pas "mort" il continue de vivre en B4, je suis bien content que Nemesis n'est pas eu la malhonnêteté d'Into Darkness, à tenter de faire durée la mort (loin d'être définitive donc) de son héros, juste pour arracher des larmes au public... Star Trek vaut mieux que ça... ( la fin de the wrath of khan cultivait une certaine ambiguité quand au sort de Spock, à ce niveau Nemesis est bien plus en phase avec avec le film de Meyer).

Non mais attends, je suis un putain de fan de TWOK & je peux te dire 30 ans plus tard que la mort de Spock me bouleverse et me remue aujourd'hui encore à chaque fois que je la vois.. Tout en sachant que dans le prochain épisode , il est de retour ( dans une réssurection tout aussi poignante d'ailleurs ) .. Ca défie tout simplement la logique, car l'intrigue TWOK touche à l'émotion pure.. Je ne dis pas que Star Trek vaut mieux que ça, c'est ça Star Trek  pour moi: Une émotion.

Ok jouer Nemesis  avec cette intrigue que j'aime tant..Mais bordel n'oubliez pas l'émotion qu'elle véhicule... & ce n'est pas un vulgaire toaster qui doit mourir à la fin , c'est Data, le Data de TNG & l'a encore vous touchez à l'émotion pure avec lui. Plus que l'intellect, Data m'a touché au coeur.. Je n'ai qu'émotions pour lui, des émotions que lui même ne peut ressentir, je les ressent pour lui .. Il me fait rire , pleurer , frémir.. Bordel ne me dites pas que The Measure Of A Man.TNG.2 ne vous noue pas la gorge, que le formidable The Offspring.TNG.3  ne vous fait pas  couler des litres de larmes à la place de Data...
Souvenez vous de Time's Arrow.TNG.4 , la pseudo mort de Data touchait l'équipage du big D.. Dans Nemesis, il ne se passe rien.. C'est juste une ampoule qui vient de griller, pas grave on l'a remplace par une autre : j'hallucine.

Ce que je comprend mieux aujourd'hui  , c'est la notion de sacrifice chez Data. C'est une vérité du personnage comme en atteste des épisodes comme In Thy Image.TNG.7 ou Dejà Q.TNG.3.  Des sacrifices qui en apellaient plus au coeur qu'à l'intellect..  Un coeur totalement absent de ST Nemesis.. Ou alors les robots à ce moment là , c'est Picard, Troi, Riker , Bev' et Geordi ..

C'est d'ailleurs assez étrange,  TNG n'est pas mon genre de Star Trek , mais je suis apparement le seul à vouloir ressentir une dernière  émotion pour elle. rose


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#136 11-01-2014 15:18:49

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Buckaroo a écrit :

Par qui ? Par Picard ? Picard n'y est pour rien.. La Terre ? La Fédération ? Mais en quoi méritent elles la vengeance de Shinzon ?.. Ce sont elles qui l'ont crée ? Ce sont elles  qu'ils l'ont jeté dans les fosses de Remus ?..
Non ! La haine de Shinzon devrait être pour les Romuliens & rien que pour eux : Il est le fils bâtard de Romulus, pas celui de Picard , pas celui de la Fédération..  & qu'est qu'il leur réserve à ses géniteurs geoliers  ? Un simple  coup d'état & le génocide de masse sera pour les pauvres Terriens qui n'y sont pour rien..
Moi si j'étais John Logan, ce qui aurait été plus cool et plus logique, c'est que Picard empêche un génocide Romulien que de sauver une énième fois le cul de la Terre.

Deuxième point !
En quoi l'ombre de Picard gêne Shinzon ?.. Il l'admet lui même , il n'a jamais été Picard, on l'a jamais terminé.. Il est Shinzon de Rémus.. Un Spartacus qui a mis Rome à genoux  & ça c'est déjà un immense exploit que Picard n'aura jamais à mettre sur son crédit..
Détruire la Féd' ?  Mais Shinzon devrait en avoir rien à foutre. Ca la zone neutre ,  c'était  la politique de ses geôliers, ça ne devrait pas être la sienne ..

Shinzon se sent incomplet, il a beau jouer la comédie devant Picard il se sent inférieur à lui.
Quelque part, il a beau être fasciné par Picard, cette "comparaison" le bouffe... C'est une relation complexe, mais de mon point de vue, Shinzon a décidé d'agir comme le négatif de Picard, car justement il ne se sent pas à la hauteur du modèle. Picard était un explorateur pacifique, qui a protégé la Terre et bien lui sera un conquérant, en s'attaquant à la Terre il s'attaque à la fédération, une fédé qui se remet tout juste de la pire guerre de son histoire... Pourquoi devrait-il se contenter de Romulus alors qu'il pourrait mettre lui-même, et les Rémiens à la tête de tout le quadrant ?

Là je ne comprend pas.. Comme je ne comprend pas comment des Romuliens Xénophobes en puissances puisse confier le destin de leur planète à un résidu d'humain...
A moins d'oublier complétement TNG la série TV.. TWOK ne me demandait pas ça et encore moins TUC...

De toute évidence ils espèrent pouvoir le contrôler, cette "absurdité" ne l'est pas tellement, dans la mesure ou c'est tout de même l'une des seules conséquences visibles de la guerre du Dominion dans le Star Trek audiovisuel.

Attend comment le presente John Logan dans la première partie, pas comme un gamin puçeau  .. C'est un vétéran de la Guerre du Dominion, un grand guerrier et fin tacticien qui vient de renverser un Empire.. Quand il déclone ou est passé tout cela ? .. Qu'est ce qui perd son temps à se branler  le cerveau sur Madame Troi , qu'est ce qui perd son temps à capturer Picard et lui faire une prise de sang ?

Ben justement, c'est bien devant Picard que le vétéran de la guerre du Dominion va perdre ses moyens, en raison de cette fascination pour l'homme qu'il aurait pu être, couplé à ce sentiment d'infériorité. Je trouve que cette "régression" d'un soldat qui fait en quelque sorte sa crise d'ado car écrasé par la stature d'un immense diplomate à la fois ironique et pertinente d'un point de vue thématique. C'est en tout cas bien plus intéressant qu'une simple confrontation ou Shinzon serait rester un monolithe bad ass plein de haine...

Si Shinzon_ je l'ai bien compris , est une vilaine crise d'ado, comment Picard ne peut pas le moucher aussi vite ? ..Comment peut il se sentir autant coupable pour ce Shinzon qui n'est qu'un résidu de laboratoire, c'est juste un foutu clone mal foutu , pas même terminé dont il n'est responsable en rien de ses actes .

Parce qu'aux yeux de Picard, Shinzon est bien plus que ça. Penses-y, à la base (même si il a des doutes) pour Picard, Shinzon est avant tout la promesse d'une paix durable pour les affaires internes de Romulus, mais aussi dans les relations entre Romulus & la Fédé... Immagine l'effet que ça a du avoir sur lui, l'idée que son double puisse être responsable d'une telle chose, puis ensuite de voir tous ses idéaux bafoués de façon aussi intime. 

Une telle caractérisation est indigne de John Logan.. Any Given Sunday avec des personnages  , un univers et des thèmes beaucoup plus complexe que Star Trek Nemesis, John Logan était d'une limpidité déconcertante.. & des histoires de vengeance qu'il a écrit dans sa carrière  (Gladiator/ Sweeney Todd ) sont beaucoup  mieux structurées & prégnantes que celle de Nemesis .
La seconde partie de Nemesis est vraiment raté .

Pas d'accord du tout, au contraire la plus grande qualité de Nemesis est d'être bien plus q'une "simple" histoire de vengeance. J'adore les histoires de vengeances ou le héros creuse sa propre tombe par exemple (bien plus que les histoire de vengeance ou cette dernière est vu comme comme un acte de justice pur et plein de catharsis), mais j'apprécie encore plus le fait que Nemesis propose un niveau de lecture plus riche (la question de l'inné contre l'acquis notamment).

Non mais attends, je suis un putain de fan de TWOK & je peux te dire 30 ans plus tard que la mort de Spock me bouleverse et me remue aujourd'hui encore à chaque fois que je la vois.. Tout en sachant que dans le prochain épisode , il est de retour ( dans une réssurection tout aussi poignante d'ailleurs ) .. Ca défie tout simplement la logique, car l'intrigue TWOK touche à l'émotion pure.. Je ne dis pas que Star Trek vaut mieux que ça, c'est ça Star Trek  pour moi: Une émotion.

Ok jouer Nemesis  avec cette intrigue que j'aime tant..Mais bordel n'oubliez pas l'émotion qu'elle véhicule... & ce n'est pas un vulgaire toaster qui doit mourir à la fin , c'est Data, le Data de TNG & l'a encore vous touchez à l'émotion pure avec lui. Plus que l'intellect, Data m'a touché au coeur.. Je n'ai qu'émotions pour lui, des émotions que lui même ne peut ressentir, je les ressent pour lui .. Il me fait rire , pleurer , frémir.. Bordel ne me dites pas que The Measure Of A Man.TNG.2 ne vous noue pas la gorge, que le formidable The Offspring.TNG.3  ne vous fait pas  couler des litres de larmes à la place de Data...
Souvenez vous de Time's Arrow.TNG.4 , la pseudo mort de Data touchait l'équipage du big D.. Dans Nemesis, il ne se passe rien.. C'est juste une ampoule qui vient de griller, pas grave on l'a remplace par une autre : j'hallucine.

Ce que je comprend mieux aujourd'hui  , c'est la notion de sacrifice chez Data. C'est une vérité du personnage comme en atteste des épisodes comme In Thy Image.TNG.7 ou Dejà Q.TNG.3.  Des sacrifices qui en apellaient plus au coeur qu'à l'intellect..  Un coeur totalement absent de ST Nemesis.. Ou alors les robots à ce moment là , c'est Picard, Troi, Riker , Bev' et Geordi ..

C'est d'ailleurs assez étrange,  TNG n'est pas mon genre de Star Trek , mais je suis apparement le seul à vouloir ressentir une dernière  émotion pour elle. rose

Ben à la base, j'étais pas un grand fan de la mort de Data, mais finalement je me rends compte qu'il n'est pas nécessaire d'en faire des tonnes, c'est peut être un réflexe de défense de ma part, lié au "traumatisme" d'Into Darkness... mais encore une fois, ça ne m'aurait pas apporté de satisfaction particulière de voir tout l'équipage chialer la mort de Data... Pour moi, l'émotion réside dans le fait de voir Data faire son choix, d'accomplir l'acte le plus humain qu'il est possible d'imaginer, je ne voyais pas d'autres façons de mettre un terme (même si peut être pas définitif) à son histoire et à sa quête

Dernière modification par scorpius (08-02-2015 14:36:02)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#137 14-01-2014 10:19:10

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Pour la mort de Data, j'avoue avoir été très déçu. J'aurais préféré qu'il vive la très longue vie que sa nature d’androïde lui aurait permis d'avoir.

Mais d'un autre coté, il est mort comme le meilleur des hommes : En se sacrifiant pour ceux qu'il aime. Je ne crois pas qu'on puisse lui souhaiter meilleure fin.

Toutefois, je ne suis pas très fan de Nemesis, car, bien qu'il propose plusieurs niveaux de lecture comme évoqué plus haut mieux que je ne pourrais le faire, il reste bien trop manichéen à mon goût pour du Star Trek. (Mais reste très bon, car ça reste du Star Trek).


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#138 14-08-2017 14:02:28

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

6/10

Mon premier ST au cinéma, juste content d'être au ciné, car je ne connaissais pas la série et que j'avais seulement vu Generations et FC en VHS. Un film que je ne savais ressentir à sa sortie. Après avoir vu TNG et là je crois la 4ème fois, ce film atteind le 6/10 son max pour moi.

Poir moi trop de facilités ou d'actes difficilement explicables. C'était quand que Shinzon a été créé ?  Moi ça m'intéresse car je me dis "pourquoi les Romuliens ont-ils choisi Picard pour avoir leur espion ?" lorsqu'il devient le commandant du vaisseau-étendard ? Une mission précédente glorieuse aux yeux des Romuliens. ?
Comment Shinzon et ses amis Rémiens arrivent-ils à construire le Scimitar sous le nez des Romuliens ? L'ont-ils volé aux Romuliens ?

Que Schinzon et Picard aient une curiosité l'un envers l'autre carrément d'accord. Mais Schinzon s met en mode orangina sanguine pourquoi est-il aussi méchant?" il découvre sa nature clonique, sa dégénéréscence, il lui faut donc du sang originel. Donc il conquit ses maîtres et craque en s'en prenant à la Terre. Ne pouvait-il pas se dire que la "grande fédération" ennemi des Romuliens aurait pu l'aider ?

J'ai rembobiné et je ne comprends pas pourquoi, ce qui déclenche son envie d'attaquer la Terre au lieu de prendre uniquement le sang de Picard...
Un méchant sans carure.
A côté de ça, Worf, Riker, La Forge n servent à rien

Crusher aurait pu avoir une meilleure présence pour de vraies responsabilités comme trouver un vaccin. Troi ça reste intéressant mais reprendre le concept de résidu télépathique ne me suffit pas pour croire qu'elle peut faire elle-même de la télépathie.

Sinon, les confrontations verbales entre Picard et Shinzon restent assez fortes, l'intérêt de l'autre puis quand Picard lui donne sa chance de rédemption. Je tolère domc que Picard le tue. Shinzon étant perdu.

La mort de Data est juste forte pour lui. Par son sacrifice il devient Humain mais pour nous/moi aucune tristesse, je n'étais pas larmoyant.
J'aurais aimé voir le Titan partir au loin pour nous faire la séparation.

Bref un pett film trekkien


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#139 12-11-2017 10:14:55

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

yrad a écrit :
dvmy a écrit :

Quant à DIS j'y vois bien plus de Star Trek que dans les dernières années Berman (ST Nemesis en tête).

Ce qui reviendrait alors à dire qu'il y a bien plus de Star Trek dans les trois films du reboot abramsien que dans les dernières années Berman. rolleyes

Non, mais cela revient à dire qu'il n'y a aucune audace dans Nemesis et que son côté "Dark" est une trahison à l'esprit de TNG. Nemesis c'est le ST2 du pauvre, qui sabote le personnage de Picard et ne tient aucun compte de Lore. Alors oui il y un du fond mais il n'est qu'un prétexte à une confrontation dans ce film si lent, si sombre, si mou dans lequel je ne reconnais rien de l'utopie du 24ème siècle. Je crois que je déteste tous les travaux de John Logan. A mes yeux c'est l'un des scénaristes les plus chiants d'Hollywood.

Hors ligne

#140 12-11-2017 10:26:44

matou
modérateur

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

C’est justement la question que j’allais te poser sur Logan.
Buck  défendra son Penny Dreadfull, moi sans plus, mais je te rejoins sur ses scénarios.
J’ai revu Némésis à la hausse. Mais je pense qu’avec un tel fond, on aurait pu avoir un scénariste plus optimiste et un réal plus talentueux.
Il faut voir aussi que Stewart et Spinner , bien moins que le cast original, avait des attendes et des vétos de fait sur les histoires et leur traitement.
Quand on voit comment ils n’ont que si peu considéré Piller...

Hors ligne

#141 12-11-2017 10:30:49

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Penny Dreadfull m'a perdu dès le début. J'adore les Universal Monsters et l'époque victorienne. Mais là encore ce n'est que du bla bla, de la lenteur, de la mollesse et des clichées 100% films d'horreurs actuels. Je suis sorti de la série dès l'instant où j'ai vu la croix renversée sur le mur comme dans n'importe quel film d'horreur catho et nullissime qu'on se tape depuis 20 ans.

Hors ligne

#142 12-11-2017 10:39:09

matou
modérateur

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Logan est un poète qui fait de l’horreur. Le mélange a en effet, des limites.
Tiens penses tu que Eva Green aurait un grand potentiel pour faire des films d’horreur-fantastique?

Hors ligne

#143 12-11-2017 10:54:50

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

matou a écrit :

Logan est un poète qui fait de l’horreur. Le mélange a en effet, des limites.
Tiens penses tu que Eva Green aurait un grand potentiel pour faire des films d’horreur-fantastique?

J'adore Eva Green. C'est un film fantastique à elle toute seule!

Hors ligne

#144 12-11-2017 23:21:31

yrad
admin

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

dvmy a écrit :

Nemesis c'est le ST2 du pauvre, qui sabote le personnage de Picard

Loin de saboter quoi que ce soit, ST Nemesis fait au contraire honneur à Picard comme jamais. Le film est littéralement construit autour de sa personne, de son passé, de ses rêves et de ses traumas, et de la vie gâchée qu'il aurait pu vivre sur Romulus.
Et pourtant, contrairement aux trahisons du reboot Kelvin, ST Nemesis n'est affligé ni d'innéisme, ni d'iconisme, ni de messianisme, ni du du syndrome du micro-univers. ST Nemesis célèbre comme aucun autre la prépondérance de l'acquis sur l'inné. Picard n'est pas prédestiné à être un héros, il demeure le produit de sa société utopique. Déplacez le dans la dystopie romulienne, et il devient Shinzon.
ST Nemesis est peut-être "dark" par l'ambiance et la forme, mais il ne pourrait pas être davantage trekkien sur le fond et la philosophie.

dvmy a écrit :

et ne tient aucun compte de Lore.

Lore a été détruit à la fin de ST TNG 07x01 Descent Part II. Le faire revenir aurait été à la fois artificielle et incohérent. En outre, sur le seul terrain narratif, si ST Nemesis avait fait revenir Lore, non seulement cela aurait été une redite inutile, mais cela aurait fait de l'ombre à l'exceptionnelle opposition entre Picard et Shinzon (portée par deux remarquables acteurs de surcroît).
Par ailleurs, ST Nemesis assume l'existence passée de Lore par la remarque à subtext que fait Picard au sujet de la dénomination B-4.
Enfin, l'épisode ST 07x11 Inhéritance a explicitement établi qu'il existait trois prototypes avant Data et Lore. C'est l'un d'eux que ST Nemesis met justement en scène.

dvmy a écrit :

mais cela revient à dire qu'il n'y a aucune audace dans Nemesis et que son côté "Dark" est une trahison à l'esprit de TNG.
(…)
Alors oui il y un du fond mais il n'est qu'un prétexte à une confrontation dans ce film si lent, si sombre, si mou dans lequel je ne reconnais rien de l'utopie du 24ème siècle.

Oui, ST Nemesis a un côté "dark" assumé. Mais le "dark" n'est pas en soi une trahison.
Cela dit, si à tes yeux le "dark" suffit à trahir ST, alors tu devrais être le premier à considérer que Discovery est une trahison puisque tu trouves toi-même cette série "dark".

Quoi qu'il en soit, des épisodes "dark" sur le fond, il y en a eu dans la série TNG (lors de l'attaque des Borgs ayant exterminé toute la flotte de Starfleet, lors des intrigues romuliennes ou cardassiennes, lorsque Picard a été démis de ses fonctions et torturé, etc.).
Mais au fond qu'importe, pourvu que les idéaux, les méthodes, et les conclusions fussent trekkiennes. Dès lors, cela restait du pur ST et même du pur TNG. Eh bien, ST Nemesis s'inscrit vraiment dans cette tradition, avec une confrontation mettant en péril l'UFP, mais une confrontation à caractère maïeutique (contrairement à celle qui opposa Kirk à Khan dans ST II TWOK), et assortie d'une résolution faisant honneur à l'utopie du 24ème siècle (Data qui accomplit la dernière étape vers l'humanité à laquelle il aspirait tant, une promesse de rapprochement entre UFP et Romuliens, de nombreuses réflexions et méditations sur l'impermanence de la vie…).
Des quatre films TNG, ST Nemesis est probablement le plus proche en esprit de la série. Il a vraiment tout compris à Star Trek, car le ressort du clone de Picard ayant vécu dans une société dystopique est la meilleure façon possible de révéler l'utopie trekkienne. Sur ce plan, ST Nemesis pourrait prétendre au titre de meilleur film de la franchise.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#145 13-11-2017 06:20:14

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Nemesis me met mal à l'aise. Il n'a rien de ce que j'ai aimé dans TNG et je ne reconnais ni l'univers ni ses idéaux ni ses personnages. Je ne désirais pas y voir Lore mais qu'il soit au moins mentionné! Quant à Picard, ce grand explorateur humaniste totalement dénaturé ici... non j'y arrive pas.

Hors ligne

Pied de page des forums