ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#676 22-04-2015 17:00:47

IMZADI
Memory Alpha

Re : Star Trek: Voyager

Oui c'est du marathon... En plus je regarde les DWC le soir après le boulot ce qui et envisageable car ils durent 25min. Mais je me suis mis en mode vieille série et là en plus c'est Battlestar Galactica 1978.
+ le fait que je regarde ST en chronologie, donc TNG - DS9, si bien que VOYc'est pas avant 2017 avec mes 2 épisodes en 15 jours...
C'est moche de se dire qu'il faudrait que je me fasse une top priority sur ma booking list... Lundi, mardi MA-fr ; jeudi, vendredi épisodes... Mais on casse le plaisir en entrant dans des obligations. Mais ayant VOY qu'une seule fois, je suis tout autant pressé de la rattaquer.

Dernière modification par IMZADI (22-04-2015 17:04:34)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#677 22-04-2015 18:59:21

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

mypreciousnico a écrit :

Deux épisodes par jours, ça n'a rien d'extrême, même si c’est déjà un rythme plus qu'honorable smile

Et encore pas toujours. Le week-end c'est plus facile. La semaine si par hasard il y a quelque chose à la tv, alors priorité au programme! (en même temps c'est rare, vu ce qu'on nous propose).
Et je ne veux pas lâcher le rythme, sinon...je risque de na pas y revenir.  wink
Honnêtement depuis la saison 3, c'est plutôt cool.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#678 22-04-2015 21:32:08

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Star Trek: Voyager

Je ne comprends pas, qu'est-ce qui vous vampirise le temps libre comme ça ? Les enfants ? Le boulot ?

Dernière modification par DrAg0r (22-04-2015 21:32:23)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#679 22-04-2015 22:11:45

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

DrAg0r a écrit :

Je ne comprends pas, qu'est-ce qui vous vampirise le temps libre comme ça ? Les enfants ? Le boulot ?

Les enfants et le boulot, ce n'est pas du temps libre... wink

Ce qui reste après est souvent très court...moi je prends sur mon temps de sommeil, plus court que la normale, et le tour est joué. 2 épisodes de 42 min (génériques déduits) par jour c'est jouable.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#680 23-04-2015 10:21:11

IMZADI
Memory Alpha

Re : Star Trek: Voyager

DrAg0r a écrit :

Je ne comprends pas, qu'est-ce qui vous vampirise le temps libre comme ça ? Les enfants ? Le boulot ?

bah oui, en plus de rentrer tard, il faut aller les chercher, vérifier les devoirs, préparer leur repas, leur faire leur douche, leur mettre des coups de marteau pour qu'ils aillent se coucher !!! Alors ce n'est que du bonheur, mais le temps de loisirs pour sa propre petite personne en est méchamment réduit !!!
Il nous manque juste la téléportation, un synthétiseur et une douche sonique et on gagnerait au moins 2h par jour !!! laughblue

ayant cru comprendre que DL500 a une famille aussi, je suis un peu surpris de cette capacité à jouer les startrekomarathonien !!! hmm

Dernière modification par IMZADI (23-04-2015 10:23:17)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#681 23-04-2015 10:34:55

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

J'ai la chance de vivre en province, et de ne pas avoir de problème ou de temps de transport...
En plus d'avoir tous mes week-end.

Donc en gros je regarde en semaine un épisode en rentrant du boulot, et un autre le soir avant le dodo... wink Dans le meilleur des cas.

Et le week-end en fonction du temps libre ou des invitations à droite à gauche. C'est très variable en fait.
En ce moment je peux, mais ça va se tendre dans les semaines à venir...

En une semaine je peux donc me faire une demi saison.
Mais j'ai regardé, j'ai fait 4 saisons en 2 mois, donc ce n'est pas si marathonien que ça!

Dernière modification par dl500 (24-04-2015 09:42:05)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#682 24-04-2015 00:27:23

mypreciousnico
_________

Re : Star Trek: Voyager

dl500 a écrit :

Mais j'ai regardé, j'ai fait 4 saisons en 2 mois, donc ce n'est pas si marathonien que ça!

Oui, c'ets pas tellement incroyable comme rythme de visionnage. C’est correct cela dit smile
Dans 3 saisons, tu pourra dire que tu l'a fait et on sabrera le champagne !

Hors ligne

#683 24-04-2015 05:27:40

IMZADI
Memory Alpha

Re : Star Trek: Voyager

94 épisodes en 57 jours, dit comme ça, c'est plus impressionnant ! big_smile bon ça fait moins de 2 par jours quand même, mais comparé à mes 51 épisodes en 112 jours sad , moi, je dis que c'est plus que bien !!! tv


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#684 24-04-2015 09:42:48

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

mypreciousnico a écrit :
dl500 a écrit :

Mais j'ai regardé, j'ai fait 4 saisons en 2 mois, donc ce n'est pas si marathonien que ça!

Oui, c'ets pas tellement incroyable comme rythme de visionnage. C’est correct cela dit smile
Dans 3 saisons, tu pourra dire que tu l'a fait et on sabrera le champagne !

Sur!
Hier pas eu le temps de regarder un épisode...comme quoi.  wink

IMZADI a écrit :

94 épisodes en 57 jours, dit comme ça, c'est plus impressionnant ! big_smile bon ça fait moins de 2 par jours quand même, mais comparé à mes 51 épisodes en 112 jours sad , moi, je dis que c'est plus que bien !!! tv

C'est vrai que ça fait pas mal!
A croire que ST est addictif.
Mais j'ai fait bien mieux avec ENT (ou pire), en me faisant de mémoire 11 épisodes d'un coup.
Là j'avoue que j'ai du mal de m'en faire 3 d'affilé, c'est une série (VOY) qui a le don de ... m'énerver par moment ou carrément de m'émouvoir (là c'est mieux).

Dernière modification par dl500 (24-04-2015 09:45:39)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#685 01-05-2015 19:09:53

mypreciousnico
_________

Re : Star Trek: Voyager

En réponse à ce post

dl500 a écrit :

Encore un problème de fond et de forme.

Oui, tu n'accroche pas à la forme sur Voyager.
Et ça, bah...ça ne se discute pas vraiment.

En ce qui me concerne, je la trouve somptueuse. Les décors et surtout les SFX notamment sont de toute beauté. En fait, sur la forme, je reprocherais juste les fameux maquillages qui ont tendance à ce répéter (encore que ce n'est pas vraiment un soucis pour moi finallement, je m'en fiche un peu) et le fait que la série soit en 4/3. Ce fichu 4/3 qui donne 15 ans de plus à la série nono

Un défaut qui sera gommé sur Enterprise, la plus belle des séries Star Trek. Normal, c’est la plus récente.

Hors ligne

#686 02-05-2015 07:50:16

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

Salut Nico.  wink

En fait, pour répondre à ton post sur la forme qui me gène:

-ce n'est pas le format 4/3 pour moi, d'autant que comme tu l'as bien mis en avant, les sfx sont de toute beauté (du moins depuis la saison 3) et s'améliorent au fur et à mesure de la série.
-Je peste contre ces maquillages extrêmement répétitifs avec parfois visuellement un grand manque d'inspiration.
-Je peste contre certains personnages qui sont soit en 2 dimensions, soit qu n'évoluent pas du tout: Chakotay, Tuvok, B'Ellana par exemple. Il y avait pourtant un fort potentiel.
Seuls s'en sortent le docteur et Seven, ça fait mince. Au milieu je mets Janeway, Paris, Kim qui finalement évoluent...un peu.
-Je peste contre ce vaisseau qui se régénère tout seul parfois de manière totalement...illogique.

Bon le gimmick des navettes est en partie expliqué par la possibilité de les reconstruire en interne.

Tout ça et bien ça a été gommé dans ENT et c'est pour ça aussi que j'aime autant cette série. OK, oui je sais ça se passe 2 siècles avant donc...tout y était différent. Mais là je ne parle que de forme. Pas de fond.
Je ne reviens pas sur Clownix, depuis 2 saisons il est mis en retrait et ses interventions sont plutôt intéressantes.

Moi parfois ça me fait sortir du show.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#687 02-05-2015 10:13:58

mypreciousnico
_________

Re : Star Trek: Voyager

dl500 a écrit :

-ce n'est pas le format 4/3 pour moi, d'autant que comme tu l'as bien mis en avant, les sfx sont de toute beauté (du moins depuis la saison 3) et s'améliorent au fur et à mesure de la série.
-Je peste contre ces maquillages extrêmement répétitifs avec parfois visuellement un grand manque d'inspiration.
-Je peste contre certains personnages qui sont soit en 2 dimensions, soit qu n'évoluent pas du tout: Chakotay, Tuvok, B'Ellana par exemple. Il y avait pourtant un fort potentiel.
Seuls s'en sortent le docteur et Seven, ça fait mince. Au milieu je mets Janeway, Paris, Kim qui finalement évoluent...un peu.
-Je peste contre ce vaisseau qui se régénère tout seul parfois de manière totalement...illogique.

Je n'ai rien à redire, ce sont effectivement des défauts du show smile
Sauf peut-être pour B'Ellana dont l'évolution n’est pas inintéressante.

dl500 a écrit :

Tout ça et bien ça a été gommé dans ENT et c'est pour ça aussi que j'aime autant cette série. OK, oui je sais ça se passe 2 siècles avant donc...tout y était différent. Mais là je ne parle que de forme. Pas de fond.
Je ne reviens pas sur Clownix, depuis 2 saisons il est mis en retrait et ses interventions sont plutôt intéressantes.

Je ne trouve pas que ça ait été gommé en fait.
Il n'y a que le coup du vaisseau qui se répare tout seul qui a été gommé et bien gommé dans la crépusculaire saison 3 de ENT, avec son vaisseau qui continue on-ne-sait-comment alors qu'il est troué de part en part. Mais beaucoup (toi y compris je crois) on trouvé ça trop dark...

Au niveau des personnage falots, la série en comporte également (Sato et Mayweather), comme toute les séries Star Trek. J'admet cependant que c’est peut-être dans VOY qu'on en trouve le plus.

Idem pour les maquillages.

dl500 a écrit :

OK, oui je sais ça se passe 2 siècles avant donc...tout y était différent

En fait, c’est surtout que ENT est beaucoup plus feuilletonante. Les dégâts reçu dans un épisode se retrouvent donc fort logiquement dans le suivant. Mais la structure de VOY ets différente. Qui peux affirmer qu'il ne se passe pas des mois entre chaque épisode ? Avec le temps donc de réparer le vaisseau justement. J'admet que j'aurais aimé voir un peu plus de réparations artisanales, que le décors s'abime un peu au fil des saisons.
Toute cela est du à la structure un peu batarde de VOY, entre le stand alone et le feuilleton.

Après tout, on ne reproche pas tout ça à TOS.

dl500 a écrit :

Moi parfois ça me fait sortir du show.

Je comprend wink

Hors ligne

#688 02-05-2015 10:58:51

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

On est d'accord.

Pour finir sur B'Ellana, j'aime son personnage, vraiment. Je suis juste déçu de ne pas le voir se développer plus justement. Un manque je trouve, surtout quand on voit comment les scénaristes se sont occupés de Seven. Un choix certes, mais un équilibre aurait pu être trouvé.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#689 02-05-2015 11:57:06

matou
modérateur

Re : Star Trek: Voyager

Sato n'est pas falot, elle est discrète et en retrait. Très asiatique comme comportement.

Hors ligne

#690 03-05-2015 10:11:56

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

Bilan saison 5.
Comme pour toutes les saisons de VOY, du très bon y côtoie du médiocre. Seulement globalement c'est la saison que j'ai pour l'instant le mieux apprécié.
D'abord parce que les personnages sont bien en place, et que leurs acteurs maitrisent.
Paris par exemple n'a pas du tout pour moi l'image qu'en donne Buckaroo. Ensuite, Seven et le Docteur sont les clefs de voute lors des grands épisodes. Neelix enfin ne fait plus son clown et son personnage devenu secondaire devient sympathique.

Pour le reste, j'ai enfin eu (avec la saison précédente) la sensation que le Voyager avançait enfin pour rentrer chez lui. Ce n'était absolument pas le cas sur les trois premières saisons. On y découvre de nouveaux ET, les Malons, pour ce qu'ils sont, sans grand intérêt malheureusement comme beaucoup de "méchants" de la série. Exit les hirogens ou les 8472...
On a le gimmick des navettes, de la coque qui se régénère seule...ça peut avoir le don d'exaspérer un manque de continuité mais on en a déjà parlé.

4 tops dans une saison, c'est une première. Et deux 9!
Moyenne de 6.7/10.

Voyager, pour moi, est bel et bien un spin-off, une série qui enrichit l'univers, mais ne reste pas essentielle ou fondamentale pour sa compréhension.

Mais comme pour la saison 4, j'ai pris du plaisir à son visionnage.

Dernière modification par dl500 (04-05-2015 11:29:19)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#691 10-05-2015 11:12:49

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

Bilan saison 6:
Clairement à ranger avec la 2, c'est-à-dire épouvantable.
Les personnages n'avancent plus, les acteurs jouent juste le minimum syndical, les scénarios sont à la limite voire complètement à côté de la plaque, quand ce n'est pas du recyclage raté de TNG.

C'est clair, je préfère m'abstenir d'écrire, car je risque de dire des choses impolies.

5.54 de moyenne.
2 tops franchises et un 9 mais 8 notes en dessous de la moyenne et cette idée absurde et révoltante de créer une nurserie à bord du Voyager.

Allez, encore 26 opus en espérant un minimum de mieux.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#692 10-05-2015 13:14:37

dvmy
dvmy shot first

Re : Star Trek: Voyager

dl500 a écrit :

Bilan saison 6:
Clairement à ranger avec la 2, c'est-à-dire épouvantable.
Les personnages n'avancent plus, les acteurs jouent juste le minimum syndical, les scénarios sont à la limite voire complètement à côté de la plaque, quand ce n'est pas du recyclage raté de TNG.

C'est clair, je préfère m'abstenir d'écrire, car je risque de dire des choses impolies.

Oui, fait donc ça. Cela nous évitera de lire 26 fois encore les mêmes et invariables commentaires qui ne changent pas d'un épisode à un autre. Je rentrerais bien dans un immense débat avec toi mais ça ne mènerait nulle part et je n'en ai de toute façon pas le temps. Mon long plaidoyer en faveur de la série ayant disparu du forum depuis très longtemps je n'ai plus l'énergie nécessaire pour réécrire tout ce que j'ai écris à l'époque.

Chacun ses goûts, chacun sa sensibilité, mais répéter sans cesse que ça manque d'originalité et que ça pompe TNG alors que tu adores les deux premières saisons de ENT qui sont des saisons de recyclage les moins inspirées et les moins originales de toute la franchise (surtout la 2) c'est faire preuve d'une grande malhonnêteté intellectuelle.

C'est un peu comme Buckaroo qui compare des séries qui n'ont rien à voir: B5 et VOY. B5 est à comparer avec DS9 à tous les niveaux car guerrières, politiques et très peu SF. Quant à VOY , qui est AVANT TOUT une série de SF, elle est à comparer avec les autres séries SF de son époque comme Stargate SG-1 et Outer Limits. Et ignorer ceci c'est également faire preuve de malhonnêteté.

Buckaroo et toi n'aimez pas VOY, ok. Mais alors pourquoi perdre votre temps à en parler tous les jours?

Oui vous avez raison VOY ne vaut pas grand chose en termes de Character Driven. Mais admettez que B5 ne vaut strictement rien en matière de SF. Mis à part le Twilight Zone original pas une seule série ne peut prétendre être aussi orientée SF que VOY, et avec autant de réussite et de grandes idées. Même pas TNG, même pas TOS.

Hors ligne

#693 16-05-2015 08:46:51

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

Bilan saison 7:
6.88 de moyenne pour moi et 4 top franchise et un neuf. Seuls 2 petites épisodes m'ont déçu.
Peut être la saison la plus homogène et surtout la moins "rigide". On sent bien que les acteurs savent que c'est la fin ainsi que les scénaristes et ça se lâche à certains moments. Tant mieux pour le spectateur!
Les histoires sont un peu plus character driven, tant mieux pour moi, et pas mal de sujets de société sont ici traités. Comme je suis moins réceptif à la SF pure c'est là aussi positif pour moi.

Bilan global.
N'en déplaise à mes détracteurs, et malgré 2 saisons où j'ai craché dans la soupe, j'ai pris du plaisir cette fois à voyager à bord. Oui, parfois ce fut pénible. Oui parfois j'ai même hésité à descendre. Mais avec 172 épisodes, c'est un peu normal. Tout n'y est pas parfait.
Si je devais retenir les meilleures saisons, j'y mettrai la 4,5 et 7.
Je ne vais pas revenir sur ce qui m'a déplu, on en a assez débattu.
VOY n'est pas parfaite. Irritante même. Un peu comme pour ENT, il ne faut pas s'attendre à y trouver ce que l'on cherche. Je voulais une odyssée de retour, je ne l'ai pas eu.
De même pour un développement feuilletonnant des personnages. Ce n'était pas le propos de la série.
Alors VOY reste pour moi un des spin-off de la ligne principale de ST. Mais pas un parent pauvre, au contraire, elle vient en enrichir l'univers. Elle n'est pas indispensable, mais ce serait dommage de s'en passer. Elle n'est pas exactement mon ST, mais je suis heureux d'avoir pu me payer son intégrale et de voir les coffrets de cette série en bonne place sur mes étagères.
Je viens de réaliser un visionnage marathon de 3 mois, et je n'ai pas perdu mon temps. Non. Au contraire. Je l'ai enrichi. Je retournerai avec plaisir à bord, cette fois en choisissant mes épisodes, certains j'ai déjà envie de les revoir.
Coupée du collectif, VOY est certainement un bon tremplin pour rentrer dans ST. Peut être un peu longue, mais elle évite les trop grands rattachements à l'univers.

Il est temps de faire une pause.
Désolé d'avoir un peu monopolisé le forum, et merci d'avoir partagé ce voyage.

wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#694 17-05-2015 23:45:42

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Star Trek: Voyager

dl500 a écrit :

Désolé d'avoir un peu monopolisé le forum, et merci d'avoir partagé ce voyage.

J'ai adoré suivre tes hauts et tes bas au visionnage de cette série, c'était très intéressant à suivre ! D'autant que ton bilan est plutôt positif au final vict

Dernière modification par DrAg0r (17-05-2015 23:46:23)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#695 03-08-2015 17:46:12

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Star Trek: Voyager

Un article prétendant lister les "6 raisons de l'échec de voyager" ...
http://entertain-o-rama.com/6-reasons-s ? uccessful/

Alors déjà je découvre que VOY a été un échec... Oo... J'ai toujours cru qu'elle avait bien marché.

Et voici mes réponses dont la concision est proportionnelle au degré de mauvaise foi de l'article...

1) Ceux qui prétendent ça ont une vision beaucoup trop restreinte et réductrice des personnages de Star Trek, qui sont loin de ne pouvoir se résumer qu'à leur position sur l'échelle de la virilité...

2) Même chose que le 1 ... Et l'attaquer sur son jeu d'actrice... Sérieusement c'est tout ce qu'ils ont trouvé ?

3) Bien sûr que si il a été aussi développé en tant qu'être humain... Dès les premières saisons d'ailleurs, dans sa relation avec Seska par exemple.

4) Et alors ? Quelle espèce d'importance ça peut avoir le "rang" des personnages que l'auteur de l'article trouve intéressant ?

5) Oui, mais ça a permis de se concentrer sur d'autres aspects tout aussi (voire plus) intéressants, donc on s'en fiche.

6) C'est vrai qu'en général on n'utilise pas de technologie dans les autres séries Star Trek... On sent en sous-texte l'auteur frustré de n'avoir jamais rien compris au technoblabla.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#696 03-08-2015 18:01:20

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

Si la série ne peut pas être considérée comme un échec, elle n'a cependant pas eu le succès espéré.

Que ce soit auprès des pontes des studios, ou bien auprès de la fanbase (pas forcément une référence on est d'accord).

Les audiences se sont érodées, et cela a beaucoup joué sur le devenir d'ENT, malheureusement. Berman avait raison de ne pas diluer et surexploiter la franchise, il fallait faire une pause, elle n'a pas eu lieu; on a vu le résultat.

ENT et VOY se partagent les mauvaises pensées sur l'univers trekkien.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#697 03-08-2015 19:05:14

yrad
admin

Re : Star Trek: Voyager

Très bonnes réfutations, DrAg0r. ok

L'article en question est en effet d'une malhonnêteté intellectuelle crasse. evil

dl500 a écrit :

Si la série ne peut pas être considérée comme un échec, elle n'a cependant pas eu le succès espéré.

Faux. ST VOY fut au contraire la première série ST à avoir été capable d'affronter avec succès le monde économique réel des taux d'audience de première diffusion !
ST TOS n'avait pas réussi dans les sixties sur NBC. Quant à ST TNG et ST DS9, elles étaient restées bien à l'abri dans la bulle encoconnée de la syndication (non soumise aux impératifs d'audience).
Et donc sur la nouvelle chaine nationale américaine UPN, ST VOY a fait de remarquables audiences (des Nielsen ratings que n'importe quelle série de SF du 21ème siècle aurait enviée). Ses audiences se sont juste un peu émoussées (mais en aucun cas effondrées !) durant ses saisons 6 et 7, non pas en raison d'une quelconque baisse de qualité (le public US considérant au contraire que les dernières saisons de VOY sont les meilleures), mais en raison d'un éclatement croissant des parts de marché (ce qui n'a toutefois pas empêché ST VOY d'achever avec les honneurs son contrat de sept ans, sans qu'aucun spectre d'annulation ne soit brandi).

Il faut bien comprendre qu'au début des années 90, l'univers ST régnait en maître sur la SF télévisuelle. Mais à la fin des années 90, le succès même de ST a fait naître une véritable concurrence de segment, et de nouvelles séries de SF space opera comme Babylon 5 (et ses spin-off), Stargate SG-1 (et ses spin-off), Farscape, Earth 2, Space Above And Beyond, Earth Final Conflict, Andromeda, Lexx, Mercy Point... sont fatalement venues écorner les audiences des dernières saisons de ST VOY (et par le suite de ST ENT).
Mais il s'agit bien d'un phénomène conjoncturel global ayant redéfini à la baisse les espérances individuelles d'audience en SF. Il n'y a que CBS-Paramount à ne l'avoir pas vraiment compris lorsqu'elle a continué à juger les audiences plus modestes de ST ENT (pourtant sises au milieu des années 2000) à l'aune de celles de ST VOY au milieu des années 90... oubliant par la même occasion que sur UPN (réseau national), ST ENT faisait de meilleurs scores que BSG 2003 sur Sci-Fi (réseau câble/satellite)... alors que cette dernière était pourtant considérée comme un succès.
Soit un bel exemple de deux poids deux mesures... comme si le circuit de diffusion comptait davantage que le genre (UPN espérait-elle que ST ENT puisse directement concurrencer ER (Urgences) ou 24 (24 heures chrono) ? gne).

dl500 a écrit :

Les audiences se sont érodées, et cela a beaucoup joué sur le devenir d'ENT, malheureusement. Berman avait raison de ne pas diluer et surexploiter la franchise, il fallait faire une pause, elle n'a pas eu lieu; on a vu le résultat.

Les audiences ne se sont pas érodées du fait d'une baisse intrinsèque de qualité de ST, mais du fait d'une transformation du paysage télévisuel US... obligeant désormais ST à devoir "partager le gâteau" de la SF avec une concurrence de plus en plus multiple et polymorphe.

Dès lors il appartenait à CBS-Paramount :
- soit de revoir à la baisse ses attentes en part de marché dans le cadre d'une production de ST en flux tendu, auquel cas ST ENT aurait dû être jugée comme une série à succès selon les normes du 21ème siècle ;
- soit d'accepter la recommandation de Rick Berman de laisser s'écouler plusieurs années entre VOY et ENT afin de créer une frustration générale pour booster les attentes du public (ce que fait désormais Bad Robot pour mieux vendre sa malbouffe).
- soit de trahir l'esprit et la vocation de ST pour tenter de singer la concurrence (orientée fantasy ou iconisme) et/ou pour tenter de s'aligner sur la nouvelle doxa pessimiste & individualiste du 21ème siècle (ce qu'a finalement fait sans scrupule le reboot à partir de 2009).

dl500 a écrit :

ENT et VOY se partagent les mauvaises pensées sur l'univers trekkien.

Tout dépend où et quand...

Surement pas en Europe (VOY étant la série ST la plus populaire outre-Rhin, et ENT la série ST la plus populaire outre-Manche).
Et surement pas sur le second marché, c'est à dire dans les ventes de DVD et Blu-ray (y compris aux USA sur Amazon.com où les dernières séries ST font un carton et engrangent des kilomètres de commentaires élogieux).

Simplement, il subsiste aux USA - au sein d'un noyau cyber-actif de trekkers et d'une partie de la presse - une espèce de snobisme conformiste qui tente envers et contre tout d'entretenir l'idée que TOS-TNG-DS9 forment la Sainte-Trinité du trekkisme, tandis que VOY-ENT n'en seraient que de fades épigones (qui auraient sonné le glas de la franchise). rolleyes


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#698 03-08-2015 23:29:15

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Voyager

yrad a écrit :

Simplement, il subsiste aux USA - au sein d'un noyau cyber-actif de trekkers et d'une partie de la presse - une espèce de snobisme conformiste qui tente envers et contre tout d'entretenir l'idée que TOS-TNG-DS9 forment la Sainte-Trinité du trekkisme, tandis que VOY-ENT n'en seraient que de fades épigones (qui auraient sonné le glas de la franchise). rolleyes

Ce que l'on retrouve sur la quasi totalité des articles en ligne, en français ou même en anglais.
Ces 2 séries sont souvent montrées du doigt comme la fin d'une ère, une qualité en deçà des précédentes et des audiences en chute libre (ENT n'y a pas échappé, malgré tout l'amour que je lui porte, sa dernière (et fantastique) saison s'est cassée la figure par rapport aux précédentes).

Si VOY est adulée chez nos amis germaniques, elle fait souvent l'objet de grosses critiques, y compris dans les livres retraçant l'univers ST. (j'avias d'ailleurs souligné le cas sur Amazon lors de la sortie du livre de Grennberger. Paramount attendait quand même un peu plus d'audience, pour SA série Phare. Péché de gourmandise peut-être?

Quant à la pression des studios, elle est clairement expliquée dans les suppléments et making of des séries. wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#699 04-08-2015 07:57:25

yrad
admin

Re : Star Trek: Voyager

dl500 a écrit :

Ce que l'on retrouve sur la quasi totalité des articles en ligne, en français ou même en anglais.
Ces 2 séries sont souvent montrées du doigt comme la fin d'une ère, une qualité en deçà des précédentes et des audiences en chute libre

Il n'y a jamais eu d'identité trekkienne très marquée en France (contrairement à l'Allemagne et au Royaume-Uni), ce qui fait que nos médias hexagonaux se contentent de traduire et de relayer les articles américains les plus mainstream et les plus conformistes.

Pour autant, si l'on ne se limite pas aux "avis autorisés" (éternels valets de la bienpensance rolleyes), il n'y pas qu'un point de vue qui s'exprime aux USA. En cherchant un peu, on trouve même sur le web US à peu près le même volume de textes dithyrambiques en faveur de chaque série ST.
Les classements US témoignent eux aussi d'une grande diversité n'allant pas toujours dans le sens qu'on croit. Ainsi, sur tv.com, ST TOS, ST DS9, et ST VOY reçoivent exactement la même note (8,8/10). Sur imdb.com, ST VOY et ST ENT sont les séries ST qui reçoivent les moins bonnes notes globales, sauf que lorsqu'on fait la moyenne des notes individuelles d'épisodes, ST VOY et ST ENT caracolent en tête loin devant ST TOS et ST TNG !!! Et sur amazon.com, les notes & appréciations de ST VOY et ST ENT n'ont vraiment rien à envier à ST TOS et ST TNG.

Quant aux audiences, encore une fois, celles de ST VOY n'ont jamais été en "chute libre", elles ont juste atteint un plafond dans les deux dernières saisons ! Absolument rien ne prouve que ST DS9 aurait pu faire mieux si elle avait été diffusée sur UPN en première instance...
Par contre, les audiences de ST ENT baissaient effectivement un peu à chaque saison, mais là encore ce n'était pas une "chute libre" selon les standards télévisuels du 21ème siècle.
Brannon Braga a d'ailleurs déclaré que si les executives de CBS lançaient aujourd'hui une série ST sur le réseau national, ils s'estimeraient heureux d'atteindre la moitié des audiences de ST ENT dans sa quatrième saison… tongue

dl500 a écrit :

(ENT n'y a pas échappé, malgré tout l'amour que je lui porte, sa dernière (et fantastique) saison s'est cassée la figure par rapport aux précédentes).

Voilà qui confirme surtout que les premières audiences de diffusion n'ont rien à voir avec la qualité et la créativité trekkiennes (qui ne se mesurent que dans le long terme comme pour TOS).
La baisse progressive des audiences à partir de l'an 2000 fut essentiellement une affaire de conjoncture économique, de segmentation du marché. C'était au fond la sanction du succès populaire de ST… qui a engendré tellement de clones et d'ersatz que la demande du public s'est fatalement fragmentée.

dl500 a écrit :

Si VOY est adulée chez nos amis germaniques, elle fait souvent l'objet de grosses critiques, y compris dans les livres retraçant l'univers ST. (j'avias d'ailleurs souligné le cas sur Amazon lors de la sortie du livre de Grennberger.

Là par contre, c'est un autre phénomène. Le livre de Robert Greenberger fut – comme quelques autres aux USA – des produits de commande de la Paramount pour promouvoir à l'approche de 2009 (et durant les années qui ont suivi) une nouvelle doctrine auprès du grand public : à savoir que Star Trek se limiterait essentiellement dans la culture populaire à ST TOS et à son reboot de 2009 ! En effet, quoi de mieux qu'une Justice League TOSienne de superhéros (façon DC ou Marvel) pour légitimer aux yeux du grand public le reboot d'un univers pourtant en constante expansion ? mdr
Raison pour laquelle le bouquin de Greenberger snobe presque autant TNG que VOY et ENT (le petit delta étant surtout destiné à laisser une place aux remastering en Blu-ray de TNG).

dl500 a écrit :

Paramount attendait quand même un peu plus d'audience, pour SA série Phare. Péché de gourmandise peut-être?

A ma connaissance, jamais CBS-Paramount ne s'est plainte des audiences de ST VOY… qui a toujours été considérée comme un succès ! D'où justement sa volonté incontinente de continuer à produire du ST non-stop…
Si les financiers de CBS-Paramount avaient vraiment entériné un essoufflement durant les dernières saisons de VOY, ils auraient accédé à la demande de pause de Berman… ou alors l'auraient remplacé par quelqu'un de moins scrupuleux et moins respectueux de l'héritage et de l'esprit trekkiens.

La propagande anti-VOY ne vient pas de CBS-Paramount mais d'un noyau de trekkies et de journalistes US… qui avaient à l'origine relayé le bashing médiatique virulent lancé par Ronald D. Moore lorsqu'il a quitté avec pertes et fracas la franchise fin 1999 (suite à sa dispute avec Brannon Braga).
Depuis, Moore s'est réconcilié avec Braga et a reconnu les qualités des dernières années de l'ère Berman, mais le bashing a acquis son autonomie et s'est perpétué dans pas mal de cercles (encore qu'il a significativement baissé même aux USA ces dernières années, depuis que ST VOY et ST ENT ont été revues à la hausse par nombre de trekkers).

dl500 a écrit :

Quant à la pression des studios, elle est clairement expliquée dans les suppléments et making of des séries. wink

En effet, à commencer par Rick Berman lui-même qui n'a cessé d'en témoigner et de le déplorer…


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#700 04-08-2015 14:10:52

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Trek: Voyager

Qu'une chose soit claire , malgré les apparences , je ne suis pas l'auteur de cet article  mdr

jesors


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums