ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#101 13-05-2014 21:51:45

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Si je t'ai fais rire c'est l'essentiel smile toujours heureux de rendre service (en parlant de ça, merci d'avoir corrigé mes fautes, si t'as le temps hésite pas à le faire pour tous mes messages).

Mais sinon j'assume, les Batman de Nolan j'accroche pas, moi le mec qui n'aime pas les super-héros et qui utilise une figure iconique pour raconter des trucs qui n'ont rien à voir avec la choucroute, c'est pas ma came... Après, je peux comprendre que l'approche naturaliste puisse plaire ou même que quelqu'un comme Matou puisse y voir une profondeur de dingue (juste c'est pas mon cas).

Mais bon t'as rigolé, c'est cool, trop fort !


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#102 13-05-2014 22:20:03

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

J'ai beaucoup aimé ton ton volontairement trop appuyé. Ca l'a fait!
Faut dire qu'avec Buck en face, vous faites la paire dans la partialité totale. Quand vous êtes en ping pong comme ça, c'est top. Et ça ne tourne pas au pugilat, c'est cool.  Maintenant je respecte vos goûts. Et c'est tant mieux c'est la force de ce forum.

Comme je l'ai dit, je suis comme toi mais  à l'inverse concernant Nolan puisque lui, m'a réconcilié avec Batman, personnage que je n'appréciait pas du tout au cinéma!
Maintenant dire qu'il ne sait pas filmer, tu abuses mais tu le sais. wink


(pour les fautes, de rien, juste que tu inverses pratiquement systématiquement infinitif et participe passé. Fais ça et déjà tu en effaceras 80%). wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#103 13-05-2014 22:46:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

dl500 a écrit :

Maintenant dire qu'il ne sait pas filmer, tu abuses mais tu le sais. wink

Ce n'est pas ce que j'ai dis, je trouve son style académique (à l'image d'Inception, ou malgré son sujet il n'y a aucun onirisme, aucune vraie folie visuelle) c'est propre quoi mais pas plus... Je pointais surtout ses limites dans le domaine de l'action, ou mis à part le combat entre Batman & Bane dans TDKR (un peu mou du slip quand même) les empoignades ne sont pas franchement lisibles. Même chose pour les gunfights, pour reprendre l'exemple d'Inception, le final dans la montagne je le trouve un tantinet bordélique.

Et en l'état, ouais Whedon sur Serenity, comme sur Avengers m'aura bien plus contenter en terme de cinéma pur (mise en scène, montage, etc) et même sur le fond son exploration du super-héroïsme dans Avengers est à mon sens bien plus fine que ce qu'a pu faire Nolan sur sa trilogie puisse que jamais alourdie par le cynisme de ce dernier.

Dernière modification par scorpius (13-05-2014 22:58:38)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#104 13-05-2014 23:08:49

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

J'ai beaucoup aimé Inception, et la façon dont c'est filmé. Ses ralentis, ses angles de caméras, ses contre plongées, ses angles de prise de vues.
Avengers, dans sa réalisation n'a rien d'original non plus. Rien n'en ressort.

En revanche je suis d'accord sur les combats dans Batman Returns, Nolan sur découpe et fait trembloter sa caméra. Bien moins dans les 2 suivants en revanche.

Sur le fond, j'ai bien compris ce que tu aimais dans les super-héros, moi c'est tout à fait l'anti thèse.

Sur la forme, le cynisme, à 40 ans passé, c'est clair que j'accroche un max. Les bosses prises depuis des années sans doute.

Le cinéma je l'aime à l'ancienne, avec des acteurs têtes d'affiche, et des réalisateurs. Moins dans les SFX.
Avengers par exemple, à part Robert Downey Jr (rescapé mais pas non plus Star), il n'y a pas de grand nom.(certains le deviendront ou sont en passe de le devenir) Pas de Star. (Ah si, L Jackson).Le film est basé sur ses personnages, pas ses acteurs (d'ailleurs il y a eu recast sans que ça ne choque personne).

Batman, Il y a Gary Oldman, Michael Caine, Morgan Freeman, Christian Bale, Liam Neeson, Heath Ledger...pour moi ça cause.
Inception: Di Caprio!

C'est du ciné à l'ancienne, avec des Stars et tourné sur pellicule. D'ailleurs, ça rejoint l'article de Vanity fair cité dans un autre sujet.


Bon je sais qu'il est impossible de te convertir, mais après différentes discussions, je vois mieux ta façon d'appréhender TON cinéma. Merci. wink

Dernière modification par dl500 (13-05-2014 23:12:44)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#105 13-05-2014 23:29:41

mypreciousnico
Who ?

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

dl500 a écrit :

Le cinéma je l'aime à l'ancienne, avec des acteurs têtes d'affiche, et des réalisateurs. Moins dans les SFX.
Avengers par exemple, à part Robert Downey Jr (rescapé mais pas non plus Star), il n'y a pas de grand nom.(certains le deviendront ou sont en passe de le devenir) Pas de Star. (Ah si, L Jackson).Le film est basé sur ses personnages, pas ses acteurs (d'ailleurs il y a eu recast sans que ça ne choque personne).

Y'a quand même Robert Redford dans Winter Soldier.
De toute manière, les têtes d'affiches avant de le devenir, il a bien fallu que ce soit des p'tits jeunes qui débutent.
C’est plutôt bien vu de donner sa chance à des inconnus. Déjà ça coute moins cher (au départ c’est à dire avant re-négociation des contrats).

Quand au cinoche de Nolan, je concède qu'il est très naturaliste et que c’est une certaine idée du cinéma à l'ancienne, avec beaucoup de vrais cascades, de vraies explosions, un usage raisonné des effets spéciaux numériques (même si il y en a beaucoup hein, il ne fait pas croire). Je trouve que c’est extrêmement prétentieux comme cinéma et ça gâche un peu la fête. Voila smile

Hors ligne

#106 13-05-2014 23:36:11

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

dl500 a écrit :

J'ai beaucoup aimé Inception, et la façon dont c'est filmé. Ses ralentis, ses angles de caméras, ses contre plongées, ses angles de prise de vues.

Je ne peux que te conseiller Paprika de Satoshi Kon, certes un dessin animé mais qui montre bien que sur un concept proche, il est possible de faire infiniment plus vertigineux. Encore une fois, j'ai beaucoup de mal avec le naturalisme de Nolan, surtout pour un tel sujet, à aucun moment son travail sur l'image ne donne à son film la texture, le ressenti d'un rêve... Du coup, Interstellar, j'ai peur de la gueule que va avoir le voyage intergalactique sad

Avengers, dans sa réalisation n'a rien d'original non plus. Rien n'en ressort.

J'ai eu l'impression de feuilleté les pages d'un comic-book, je peux difficilement en demander plus à un film de super-héros.

Le cinéma je l'aime à l'ancienne, avec des acteurs têtes d'affiche, et des réalisateurs. Moins dans les SFX.
Avengers par exemple, à part Robert Downey Jr (rescapé mais pas non plus Star), il n'y a pas de grand nom.(certains le deviendront ou sont en passe de le devenir) Pas de Star. (Ah si, L Jackson).Le film est basé sur ses personnages, pas ses acteurs (d'ailleurs il y a eu recast sans que ça ne choque personne).

Batman, Il y a Gary Oldman, Michael Caine, Morgan Freeman, Christian Bale, Liam Neeson, Heath Ledger...pour moi ça cause.
Inception: Di Caprio!

C'est du ciné à l'ancienne, avec des Stars et tourné sur pellicule. D'ailleurs, ça rejoint l'article de Vanity fair cité dans un autre sujet.

Sincérement Stars ou pas, je m'en cogne un peu oui. Du moment que l'acteur fait du bon boulot, qu'il arrive à me faire croire à son personnage je n'en demande pas plus. Ce qui ne m'empêche pas d'être en admiration devant certains "grands noms"... Maintenant dans le cas d'Avengers, un Mark Ruffalo ou une Scarlett Johansson ça me semble assez prestigieux...

Bon je sais qu'il est impossible de te convertir, mais après différentes discussions, je vois mieux ta façon d'appréhender TON cinéma. Merci. wink

Je ne crois pas avoir UNE vision du cinéma, je peux prendre mon pied devant un gros truc complètement con comme Battleship ou être en admiration devant un film comme Superman Returns que beaucoup trouvent mou et chiant.
En revanche il est vrai que dans le cadre spécifique du cinéma super-héroïque, la sincérité (une qualité hautement subjective, on est d'accord) est l'élément qui me tient le plus à coeur. Et des cinéastes comme Raimi, Nolan ou Snyder, j'ai cette impression qu'ils se foutent du matériel d'origine (en plus des réserves formelles que je peux avoir sur leur travail donc).

Dernière modification par scorpius (13-05-2014 23:40:18)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#107 13-05-2014 23:41:50

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

mypreciousnico a écrit :

Y'a quand même Robert Redford dans Winter Soldier.

Salut Nico. Je parlais juste du film "Avengers". Je n'ai encore rien vu de la phase 2 Marvel. (honte à moi).


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#108 13-05-2014 23:51:02

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

La trilogie de Nolan n'a pas une profondeur de dingue mais traite de certains sujets avec un ton plus sérieux et certains personnages sont bien traités.

Pour de ce qui est de Ben Affleck, j'espère que les images sont retouchées ou que le costume triche. Mais d'après les dires de sa compagne c'est pas le cas.
Je suis donc inquiet pour lui, une telle prise de masse ne peut se faire, surtout à son age, qu'avec l'aide de produits.

En ligne

#109 13-05-2014 23:53:39

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

scorpius a écrit :

Je ne peux que te conseiller Paprika de Satoshi Kon, certes un dessin animé mais qui montre bien que sur un concept proche, il est possible de faire infiniment plus vertigineux. Encore une fois, j'ai beaucoup de mal avec le naturalisme de Nolan, surtout pour un tel sujet, à aucun moment son travail sur l'image ne donne à son film la texture, le ressenti d'un rêve... Du coup, Interstellar, j'ai peur de la gueule que va avoir le voyage intergalactique sad

Je ne connais pas. Je vais découvrir, je te dirai.

scorpius a écrit :

une Scarlett Johansson ça me semble assez prestigieux...

Exact et d'accord, même si son rôle est "physique"  wink et non artistique dans "Avengers".

scorpius a écrit :

Je ne crois pas avoir UNE vision du cinéma, je peux prendre mon pied devant un gros truc complètement con comme Battleship ou être en admiration devant un film comme Superman Returns que beaucoup trouvent mou et chiant.

C'est clair que c'est mou et chiant, mais je l'ai revu récemment et ce film est considérablement remonté dans mon estime. Et c'est bien filmé.  Mais ça restera une de mes plus grandes déceptions en salle.
Moi je prends mon pied devant "Expendables" (souvenirs d'acteurs que je suis depuis 30 ans...) ou même Fast and furious. Il n' y a pas de mal. Le ciné c'est pour se faire plaisir avant tout. (enfin perso).

scorpius a écrit :

En revanche il est vrai que dans le cadre spécifique du cinéma super-héroïque, la sincérité (une qualité hautement subjective, on est d'accord) est l'élément qui me tient le plus à coeur. Et des cinéastes comme Raimi, Nolan ou Snyder, j'ai cette impression qu'ils se foutent du matériel d'origine (en plus des réserves formelles que je peux avoir sur leur travail donc).

Ok pour Snyder, c'est atroce. En revanche, déjà discuté, mais les trilogies Raimi ou Nolan, j'adore. Le traitement du personnage, c'est ce qui me plait...et te déplait.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#110 13-05-2014 23:57:41

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

matou a écrit :

La trilogie de Nolan n'a pas une profondeur de dingue mais traite de certains sujets avec un ton plus sérieux et certains personnages sont bien traités.

Oui, et c'est du bon cinéma. Presque d'auteur. Que Nolan n'ai pas respecté (il parait) Batman, perso je men fou, ce qu'il en a fait ça tient la route et c'est loin d'être superficiel. C'est sa vision, un One Shot.

On verra en revanche avec Zackouille Snyder. J'ai un peu peur.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#111 19-05-2014 14:18:26

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

scorpius a écrit :

Premier visuel de Ben Affleck en Batman :

ben-affleck-batman-image_0-410x676.jpg

Alors là, je dois dire que je suis sur le cul !
On est proche de la perfection tout simplement, la stature, la carrure d'Affleck rappelle celle des jeux video "Arkham Asylum" mais en plus le design du costume est magnifique, c'est tellement plus beau que l'armure de CRS de Nolan.

MOS reste une des expériences les plus désagréables que j'ai pu vivre dans une salle de cinéma, mais là Snyder a réussi a piqué ma curiosité...

Ne t'avais je pas prédit que le nouveau Batman s'inspirait des Arkham Asylum ?
Je ne  suis  pas surpris du tout pour ma part ..  Visuellement , c'est encore une fois de noir de chez noir.. Comme toujours chez Snyder, la forme qui prime & nous fait croire à un semblant de fond..
Une belle armure et une belle Batmobile ne font pas pour autant un bon Batman...

Vu que Metropolis est en rénovation...C'est désormais Gotham qui va morfler.. Allez on prend les paris ? Combien d'immeubles démolis ? Le bodycount en dommage collétaraux va se monter à combien : 7 .. 8 millions de victimes ? .. Le double puisse en plus de Superman , Wonder Woman est aussi de la partie.. Elle risque d'être très en colère vu qu'on la nourrit au grain de riz ..
RIP Gotham City. sad

Je ne suis pas trop fan de Man Of Steel.. J'ai bien aimé , mais juste la première moitié est bien foutue.. Quand Smallville et Metropolis sont complétment rasé et que Ka El s'en fout royalement,
C'est juste à vomir... Je n'attends rien de Superman VS Batman.. A la fin , ca sera une énième destruction de masse ...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#112 19-05-2014 15:07:14

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Buckaroo a écrit :

Ne t'avais je pas prédit que le nouveau Batman s'inspirait des Arkham Asylum ?

Oui, c'est vrai praise
Peut être le signe que tu es artistiquement plus connecté à Zack que tu ne le voudrais mdr

Je ne  suis  pas surpris du tout pour ma part ..  Visuellement , c'est encore une fois de noir de chez noir.. Comme toujours chez Snyder, la forme qui prime & nous fait croire à un semblant de fond..
Une belle armure et une belle Batmobile ne font pas pour autant un bon Batman...

J'ai toujours de sérieux doutes quand à Ben Affleck, mais sur la seule chose que je peux juger pour le moment - à savoir le costume - je dois admettre que je suis en mode fanboy qui en prend plein les yeux.

Vu que Metropolis est en rénovation...C'est désormais Gotham qui va morfler.. Allez on prend les paris ? Combien d'immeubles démolis ? Le bodycount en dommage collétaraux va se monter à combien : 7 .. 8 millions de victimes ? .. Le double puisse en plus de Superman , Wonder Woman est aussi de la partie.. Elle risque d'être très en colère vu qu'on la nourrit au grain de riz ..
RIP Gotham City. sad

Je ne suis pas trop fan de Man Of Steel.. J'ai bien aimé , mais juste la première moitié est bien foutue.. Quand Smallville et Metropolis sont complétment rasé et que Ka El s'en fout royalement,
C'est juste à vomir... Je n'attends rien de Superman VS Batman.. A la fin , ca sera une énième destruction de masse ...

Honnêtement si Snyder & Goyer restent sur cette logique : de destructions toujours plus massives, cet univers super-héroïque va droit dans le mur avant même Justice League... J'espère de tout coeur que Snyder va aller dans une autre direction, visiblement si on se base sur le logo de Batou, on devrait avoir une influence très "Dark Knight Returns" c'est aussi excitant que casse gueule... Mais finalement dans la logique de MOS, qui présentait une parodie de Superman. J'ai l'impression que comme la promotion éclair de Kirk/Pine et l'exploration de ses conséquences dans STID, on est parti pour un truc du genre "j'assume cet élément controversé, via un rattrapage aux branches un peu foireux"... Ici le Superman bourrin, violent et copain-copain avec l'armée US, qui va voir la lumière et enfin se comporter comme un symbole d'espoir, grace à l'influence d'un justicier solitaire un peu essoré. (Après s'être échangé quelques coups de poings dans la tronche ça va sans dire).

Dernière modification par scorpius (19-05-2014 15:09:41)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#113 19-05-2014 17:29:07

ussperseus
Touriste du PSTF

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

A priori le visuel de ce nouveau Batman s'inspirerait de la série de Miller! Il parait que c'est un must, une jouissance en matière de comics... Je n'ai que la première moitié, et j'aime bien, le vieux batou dans un monde limite steam punk, c'est vrai que c'est jouissif. Par contre quitte à opter pour un batman un peu old school, pourquoi choisir Ben Affleck? Il est trop jeune pour être vieux smile J'aurais largement préféré un Christian Bale grimé!!!!


"Si tu vois un cochon dans un arbre, dis-toi bien qu'il est fou!"

Hors ligne

#114 22-05-2014 06:58:23

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Voici le logo du prochain film...c'est simplement à ch...
Mince, ils pouvaient se fouler un peu plus qu'un simple copié/collé/ superposé.

http://www.unificationfrance.com/article33027.html

J'espère que le film sera un peu plus original parce que là, les fans vont se déchainer!

Déçu, comme à chaque fois avec Snyder.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#115 04-08-2014 08:08:53

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

The Dark Knight Rises: Revu en Blu-ray.

Je ne vais pas revenir sur l'aspect critique du film mais sur son aspect artistique et technique. Le Blu-ray du troisième volet (et le second mais dans une moindre mesure) contient et permet visuellement de profiter au maximum du tournage des images filmées en IMAX. Pendant plus d'une heure sur les 2h40 du film (le Blu-ray est en 24 images seconde là où le DVD PAL est en 25 images et subit donc une légère accélération et altération), on a droit à un rendu maximum des captations de Nolan sur le support technique (et argentique) le plus performant à ce jour.
Nolan a tourné toutes les scènes extérieures (impressionnantes vues aériennes) ce qui donne parfois un véritable sentiment de vertige à l'écran (et vaut largement une 3D ) sur certaines vues du haut des buildings. L'intro du film avec la scène de l'avion est en cela un vrai régal. D'autres scènes comme les scènes d'action et de poursuite le sont aussi. Pour celle de la poursuite auto de nuit, le rendu des noirs (très difficile à capter) et simplement parfaite, et le support technique du Blu-ray permet d'en profiter au maximum.
Pour les scènes de combat: On a souvent reproché à Nolan de ne pas être un bon chorégraphe: ce que l'on peut noter ici c'est qu'il n'a pas cédé aux sirènes des chorégraphies asiatiques (et irréalistes) des combats à mains nues. alors oui, c'est plus "plat" mais en même temps c'est plus "normal", plus "réel". En plus, de par son "arsenal" nécessaire pour tourner en 65mm, l'IMAX (et c'est tant mieux) ne permet pas de faire "virevolter" la caméra dans tous les sens. Cela donne une stabilité bienvenue et très agréable dans le cinéma actuel.
Seul regret, que la piste audio soit simple dolby digital pour le français, celle en VO est en HD et détruit tout sur son passage. Une précision au scalpel qui permet un découpage sonore permettant une immersion parfaite avec les images. (la musique s'avère bien plus équilibrée sur cette piste et moins envahissante que sur la VF).

En résumé: Ce troisième volet gagne considérablement à être revu sur le support HD et bien sur avec une diagonale suffisante. Les passages (que seul techniquement le Blu-ray permet, le dvd reste en simple cinémascope) du 2.35 (35 mm) au 1.75( IMAX) se font au final oublier et on est véritablement ébloui par la beauté des images et les capacités de captation du support. C'est un vrai régal des yeux. Nolan est un fervent défenseur de l'argentique et des images vraies, et refuse au maximum le numérique et les trucages informatiques au profit de ceux optiques. C'est son choix, on peut adhérer ou pas, mais force est de constater qu'aujourd'hui, c'est bénéfique pour l'œil du spectateur. Alors ce choix a rendu le film un poil trop long, mais on est parfois surpris d'attendre la prochaine scène en IMAX tellement les images vous écarquillent les pupilles.
J'avais déjà lu des critiques sur le net, et force est de constater que c'est réellement un vrai plaisir visuel. Une nouvelle fois je ne parle pas de l'artistique du film, mais du technicien Nolan et franchement, même si cela peut avoir un aspect vieille école, ancienne manière de filmer, un peu lent, moi j'aime ce type de cinéma, et cela augure pour Interstellar, quelques moments à couper le souffle au cinéma.
(En cela, Man of Steel passe pour une bouillie visuelle.)

Dernière modification par dl500 (04-08-2014 08:12:29)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#116 04-08-2014 12:04:14

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Sans défendre man of steel, un film sur Batman peut n'employer que peu passer d'effets numériques, un,film sur Superman est obligé s'y avoir recours.

En ligne

#117 04-08-2014 12:12:35

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Exact.
En fait je parlais plus de la mise en images. (pour la bouillie).
Man of Steel a été tourné en numérique et souvent caméra à l'épaule (beurk). J'ai plutôt bien aimé ce film pourtant. Sauf la dernière partie, trop chargée en destruction massive numérique.
La mise en scène de Nolan est bine plus posée et plus propre (subjectif je l'accorde) et si c'était lui qui avait réalisé, ça en aurait été bénéfique. Et il tourne en argentique et ça se voit.
La différence entre les 2 Blu-ray est flagrante.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#118 23-09-2014 15:53:48

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Gotham 1x01

Hey, c'était franchement pas mal.
Ca commence plutôt bien avec une version brutale du meurtre des parents Wayne et la série à la bonne idée de se concentrer sur Jim Gordon, qui a enfin droit à un traitement à la hauteur dans une prod' audiovisuelle (p'tain, il était temps). On sent que Bruce sera un personnage secondaire, vu son âge c'est pas plus mal et ça évitera le syndrome Smallville.
C'est bien écrit dans l'ensemble, malgré quelques clins d'oeils bien lourdingues, mais de la part du showrunner de Rome & Mentalist, le niveau est presque inespéré (en espèrant que le développement du fil rouge de la conspiration liée au meurtre des Wayne ne soit pas aussi chiant que red John).

Sinon le cast est solide, le petit Bruce est intense, McKenzie est badass en Gordon et la jeune Catwoman avec ses faux airs de Michelle Pfeiffer est fascinante.
Je dis pas sur la durée ça peut s'écrouler, mais pour l'instant on a série prometteuse qui pourrait rejoindre Birds of Prey au rang des prod' extrêmement attachantes sur le Batverse.


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#119 01-12-2014 09:42:05

IMZADI
Memory Alpha

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Gotham
Excellent 1er épisode.
Quelques clichés: le flic corrompu, le bleu plein de bonne volonté, mais normal c'est Gotham City, la ville ténébreuse des brigands.
Celui qui est dommage, les futurs héros-vilains, puisque nous sommes dans une préquelle, est de nous dire qu'il faut avoir eu une mauvaise enfance pour devenir mauvais. Ça c'est un peu chiant . A quand le méchant qui aura eu une enfance heureuse, des parents aimants, aucun choc socio-psychologique ???
Donc pour moi les clins d'oeil ne me paraissent pas lourdingues, au contraire, ils servent à pré-établir la personnalité en nous les montrant dans leur environnement.

J'ai adoré Bruce Wayne. On sent qu'il n'y aura pas de "régence" pour la fondation Wayne,au contraire malgré son jeune âge, il va assumer et conserver l'influence "Wayne" sur les autorités politiques de GC .

Bref ! Une agréable surprise que ce début de série. A suivre...

Dernière modification par IMZADI (01-12-2014 09:43:45)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#120 01-12-2014 11:08:46

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

http://www.unificationfrance.com/article36019.html


Intéressante réflexion d'un auteur qui a adoré l'interprétation et la mise en image de son roman par Nolan (le Prestige), et qui rejette ensuite sa filmographie.

Où comment cracher dans la soupe.
Il a effectivement raison sur l'abord de la trilogie. Sauf que: elle n'est pas conçue ni adaptée pour un public d'enfants (The Dark Knight) mais bien pour un public Adulte.
Si lui l'a regardée avec ses enfants en pensant y voir une adaptation tout public de Batman, il s'est trompé. D'ailleurs Batman n'est pas vraiment un super-héros pour un public jeune. A contrario de Superman par exemple.
Sa démonstration prouve en plus que Marvel a bien ciblé ses films pour un public très très jeune, que ce soit physiquement ou moralement.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#121 27-12-2014 22:44:21

IMZADI
Memory Alpha

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Bon je confirme mon sentiment de j'ai kiffé Gotham. La saison tient la route, chaque enquête, chaque conflit tout est lié et ça tient la route. Evidemment au détour d'épisode, on rencontre les personnages de cet univers, mais là encore, c'est du tout bon, une vraie construction de cette future Gotham remplie de super-héros et donc ne pas croire que ce sont de simples clins d'oeil fanesques.
Justement cette saison 1 permet au profane comme moi de comprendre pourquoi Batman n'est pas le seul torturé à se trimbaler avec un déguisement.

Un bon 8/10 pour cette saison 1

De plus j'ai regardé les 2 derniers épisodes juste après avoir regardé the dark knight rises.

Catwoman prenant une place importante j'étais presque convaincu d'être dans une suite. Catwoman ado ou adulte, c'est la même. Seule sa date de rencontre avec B. Wayne  varie dans sa relation .
J'ai certainement même mieux apprécié le fait que Wayne soit isolé car avec la série on se dit que sa merde, ses tourments, ses sacrifices ont vraiment commencé le jour de la mort de ses parents et ça fait beaucoup pour un seul homme durant une vie même si ce sont ses choix.
Dommage de voir le commissaire Gordon prendre une décision qui va à l'encontre de valeurs de droiture, tellement c'est un trait de sa personnalité très fort dans la série.
Le film en lui même est très bon, le scénario est excellent, mais je me demande pourquoi Bale s'en prend à Gotham city ? La ville où est mort son maître ?
J'ai trouvé très prenante la relation de Wayne avec son majordome, une fois encore la série y est pour beaucoup.
Catwoman est excellente presqu'à la hauteur de M. Pfeiffer, le perso parfaitement exploité.
Et comme je me suis laissé porter par le film, je n'ai pas vu venir le twist sur le méchant, tant mieux !
Et par contre, j'ai très vite deviné le destin du flic, c'était téléphoné.

Je ne sais pas ce que vaut Nolan, mais sa trilogie m'a beaucoup plu et j'ai retrouvé avec plaisir ce super-héros sans pouvoir, c'est d'ailleurs pour ça que j'aime cet univers. Après avoir aimé en tant que gamin les Batman pif PAF pouf, puis les excellents films de Burton, et moyennement les 2 autres (détestant Val Kilmer ça aide pas)

Je mettrai donc un bon 8/10 pour chacun des 3 films. dommage de ne pas avoir Batman dans le titre, c'est con quand même cette idée !!!

Batman 8/10
Batman le défi 7/10
Batman forever 6/10
Batman & Robin 6/10
Batman begins 8/10
The dark knight 8/10
The dark knight rises 8/10
Gotham (S1) 8/10
Batman (série des années 60) très bon souvenirs c'est bien celle là qui était diffusée dans les années 80 ?

Dernière modification par IMZADI (28-12-2014 00:24:21)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#122 27-12-2014 23:11:37

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

IMZADI a écrit :

Un bon 8/10 poir cette saison 1

La saison n'est pas finit, c'est juste que comme beaucoup d'autres séries elle est en pause mais elle va revenir en début d'année.

Je partage ton sentiment positif, la série a un pouvoir d'évocation qui permet de faire passer les moments les plus over-the-tops : Zsasz qui vide tout un commissariat de ses flics ripous pour s'offrir la tête de Gordon, c'était vachement puissant. Et puis Alfred déchire, ça fait un bien fou d'avoir une version aussi classe du personnage, un vrai dur à cuir.
Par contre, je toujours moyennement fan de l'apparition aussi tôt de certains ennemis emblématiques. J'aime beaucoup ce qu'ils font de Cobbelpot, le côté grande saga criminelle ou on assiste à son ascension progressive vers les sommets de la pégre. Ainsi que le traitement de la jeune Catwoman, la relation qui se contruit avec Bruce (le fait qu'il découvre pour la première fois la crasse des rues de Gotham grace à elle, c'était brillant). Par contre, par exemple, Nigma ou encore Harvey, ça manque cruellement de subtilité, j'ai rien contre un petit coup de coude complice de temps en temps, mais là c'est à chaque apparition de ces personnages sad 

M'enfin, c'est facilement la meilleur série adaptée d'un comic-book et le cliff' de mi-saison fait sacrément envie !

Dernière modification par scorpius (28-12-2014 02:27:37)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#123 28-12-2014 15:55:11

IMZADI
Memory Alpha

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Ah merci pour cette info, j'ai même pas pensé à vérifier tant la fin de l'épisode 10 fait penser à une fin de saison. Et comme j'ai commencé True detective (avec Woody Harrelson que j'adore, excellente série) qui a que 10 épisodes... donc bien impatient de découvrir les 3 derniers.

Je suis bien d'accord avec toi pour le ressenti des persos. Nigma et Harvey sont bien traités mais ça arrive trop tôt, il aurait fallu attendre les saisons suivantes.
Pour Alfred, c'est juste énorme ! Son comportement fasse à l'autre collégien est extra pour la construction du Batman. C'est avec ce genre de scène que j'ai trouvé encore plus fort le clash entre Alfred et Bruce dans le film.

Dernière modification par IMZADI (28-12-2014 15:59:35)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#124 22-05-2015 09:51:25

IMZADI
Memory Alpha

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Gotham, je monte ma note de 8 à 9/10

je viens de finir la saison qui comporte finalement 21 épisodes et ce n'est pas de trop ! Aucune longueur !

chaque épisode à sa petite enquête et en même nous avons les trames de fond avec la mafia, la relation Gordon Wayne et l'enquête sur la mort des Wayne, Wayne Selina, Gordon vs Pingouin et les futurs méchants

je ne suis pas un accroc aux super-héros, mais là le fait que nous sommes avec l'univers de Batman, pas de super-pouvoirs, la série nous présente donc les gentils et les méchants avec simplement leur force de caractère, c'est bel et bien la personnalité de chacun qui est mise en avant, des rebondissements juste énormes, des loyautés, des trahisons, des alliances, de la corruption, Gotham city n'a jamais été aussi sombre...

putain chaque acteur est à la hauteur de son personnage, seule l'actrice qui joue le médecin de l'asile est un peu fade, d'ailleurs elle ressemble à Teri hatcher

à tous les fans de DC Comics, lancez-vous !!! et j'attends vos avis avec impatience !

Dernière modification par IMZADI (22-05-2015 09:56:01)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#125 20-08-2020 21:53:51

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Ben Affleck de retour en Batman dans le futur film The Flash aux côté du Batman de Michael Keaton eek

Et n'oublions pas le Batman de Robert Pattison qui de son côté continue de se dévoiler, petit à petit.

Le logo :

7risd5uok6i51.jpg

Poster par Jim Lee :

f0hkj2nwk6i51.jpg

Vraiment content pour Affleck en tout cas, il a tout pour être un Batman mémorable, il lui manque juste un bon film...


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums