ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1601 03-05-2013 23:30:52

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Superbe monographie, Mypreciousnico. bowing
Après une composition aussi flamboyante, je ne vais plus savoir quoi écrire moi. big_smile

Quelque part, ta critique est la "version mirror" de celle de Dvmy.
Dvmy écrivait que ST ID est à chier… mais qu'il a tout de même plein de qualités.
Toi tu écris que ST ID est formidable… mais qu'il a tout de même plein de défauts.

Vivement que je puisse vous mettre d'accord en écrivant que ST ID est un film à chier qui n'a que des défauts. mdr
Histoire d'être à mon tour le "mirror" de Buckaroo qui estime que ST ID est un film formidable qui n'a que des qualités. lol


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1602 04-05-2013 00:04:56

mypreciousnico
_________

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

scorpius a écrit :

Simon Pegg, ce mec je ne le supporte pas...

Ouais un peu pareil en fait...

scorpius a écrit :

putain tu sais donner envie Nico^^

Cool smile

scorpius a écrit :

A part ça merci pour cette longue review, je sens déjà que je vais détester tout ce qui touche de près ou de loin à TWOK...

Je ne pense pas me tromper en disant que tu ne devrait pas trop aimer en effet mdr

yrad a écrit :

Superbe monographie, Mypreciousnico. bowing

Merci  smile

yrad a écrit :

Après une composition aussi flamboyante, je ne vais plus savoir quoi écrire moi. big_smile

Oh, je te fait confiance, et je suis un peu comme les gars d'Unification, j'ai hâte de lire ta critique.

yrad a écrit :

Quelque part, ta critique est la "version mirror" de celle de Dvmy.
Dvmy écrivait que ST ID est à chier… mais qu'il a tout de même plein de qualités.
Toi tu écris que ST ID est formidable… mais qu'il a tout de même plein de défauts.

Ha oui, j'avais pas vu ça comme ça mais c’est rigoureusement exact^^

yrad a écrit :

Vivement que je puisse vous mettre d'accord en écrivant que ST ID est un film à chier qui n'a que des défauts. mdr
Histoire d'être à mon tour le "mirror" de Buckaroo qui estime que ST ID est un film formidable qui n'a que des qualités. lol

Haha smile

Hors ligne

#1603 04-05-2013 00:05:42

mbuna
Ancien fan

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Merci Nico, à cause de toi on est reparti pour 10 pages mdr

Nico a écrit :

La scène d’ouverture, par exemple,  est une vraie réussite (en plus d’être visuellement magnifique). Il s'agit d'ailleurs du seul  moment authentiquement "boldly go" du film, avec de véritables principes Trekkiens mis en image, certes de manière un peu expéditive et pas fine, mais plaisante.

La scène est très belle mais il y'a une chose qui m'en a totalement fait sortir (dommage). C'est le moment où Kirk dit en courant qu'il a pris le parchemin, il ne savait pas qu'il était important pour eux (ou un truc comme ça). Gné ?
Alors pourquoi ne le lâche t'il pas plus tôt ? Il se font courser à cause de lui, au péril de leur vie (lui et Bones), tout ça pour un truc dont il n'a rien à faire ? Et finalement si les indigènes voient l'Enterprise c'est par ce que Kirk l'aura lâché au dernier moment, juste avant de sauter. Et juste après il fait son acte de transgression pour sauver Spock. Sauf si je n'ai pas saisi la scène (à la limite je ne demande que ça).

Je ne trouve pas que c'est du pinaillage. C'est juste que c'est pas cohérent et même totalement contradictoire. (zone d'ombre->private Yrad wink )

Hors ligne

#1604 04-05-2013 00:09:26

mypreciousnico
_________

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

mbuna a écrit :

Merci Nico, à cause de toi on est reparti pour 10 pages mdr

Héhé lol

mbuna a écrit :

La scène est très belle mais il y'a une chose qui m'en a totalement fait sortir (dommage). C'est le moment où Kirk dit en courant qu'il a pris le parchemin, il ne savait pas qu'il était important pour eux (ou un truc comme ça). Gné ?

Ha oui je me disait vbien que j'avaios oublié de strucs smile
Et ce n’est pas du pinaillage en effet, j'ai trouvé ça nase aussi sad

Arf, je suis deg parceque j'aime bien cette scène. Vivement que je revois le film en juin, y'a des tas de détails que j'ai du zapper smile

EDIT : en même temps l'espèce en question est plus ou moins condamnée à disparaitre si le plan de Spock ne marche pas. On peu se dire que Kirk a récupéré le parchemin comme une éventuelle relique, un témoignage de ce qui fut une civilisation ... Je suranalyse peut-être ?

Dernière modification par mypreciousnico (04-05-2013 00:10:59)

Hors ligne

#1605 04-05-2013 15:02:57

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Superbe critique Nico , je te rejoins sur plusieurs point, notamment sur le fait qu'on sent que JJ Abrams_ bien  que les détracteurs en pensent le contraire, a dut mal à s'affranchir de l'héritage.
En gros, il ne fait pas ce que RDM a fait de BSG2003 par rapport à la BSG78 . Par contre, j'ai trouvé qu'on me clignait moins de l'oeil ou que l'on me donnait moins de coup de coude que dans ST2009 . Sauf evidemment  le dernier acte.

Bien sûr je ne suis pas d'accord avec tout :

Bones vs Scotty..Et le cas Simon Pegg.
En vérité, je ne trouve pas  tant que ça que Scotty vole la vedette à Bones.. Bones ( magistral Karl Urban ), ses apparitions sont plus espacé dans le film , je crois même qu'il a une scène avec chaque personnage , et plus de moment Kirk /Spock/ Bones que dans ST2009 .. Scotty pour des questions de principes (hautement trekien )  se met trés tôt en retrait de l'histoire.. C'est à dire qu'on le voit plus pendant un long moment.. & le moment ou il réapparaît,  on a plus besoin de son domaine d'expertise que de celle de Bones.. Qui est en faîtes à sa place à ce moment là, intrigue oblige.

Le cas de Simon Pegg.. Oui je dois l'admettre, c'est laissé à l'appréciation du spectateur : on aime ou non l'acteur.. Moi désolé,  because "Shaun Of The Dead", Edgar Wright c'est un acteur culte au même titre qu'un Jeffrey" Reanimator" Combs ou d'un Peter " Buckaroo Banzaï " Weller .. L'accent est plutôt bon ( moins caricatural que celui de Jimmy Doohan, donc moins fun ) .. Il a de très bonne scènes ( notamment celle ou il se retire de la partie par principe ) et des gags qui fonctionnent plutôt correctemement : " Captain James T. perfect hair "  lol ..et un que je pense intraduisible en VF :" Holy... "pschhhhitt ".. ( Encore Ben Burtt au sound design ! wink )

La mort du Captain Kirk
Pour moi cela a fonctionné à merveille , l'inversement des valeurs & la " mort " de Kirk. Je te l'ai dit direct après la projection, et je le redis: Elle me venge de la mort pathétique et définitive de Kirk dans ST Generations.. Certes , c'est ultra prévisible pour des Trekkies de notre espèce ( le tribble figurant ne m'a pas trompé une seule seconde ) .. Mais je suis passé par diverses sensations , troublante & sérieuse : Kirk qui admet sa peur de mourir et le délire;  osera / osera pas :" KHHHAAANNN!!" de Spock : Il a osé !   bravo..
& à parler franchement, j'ai aimé l'humour de cette ressurection.. Kirk , une fois de plus sauvé par Bones , mais aussi par ses pires ennemis à savoir Khan.. et les Tribbles !

Par contre , je suis beaucoup moins convaincu de trouver "couillu " le fait de tuer Kirk pour de vrai . Tu l'as dit et je le pense : JJ Abrams a du mal à se libèrer de l'héritage..
& quand tu regardes l'héritage de plus près : On ne tue jamais les personnages iconiques de Star Trek :  Kirk meure dans  Amok Time & réssucite derrière .. Bones est atteint d'une maladie incurable et trouve le remède à la fin de l'épisode ( For The World Is Hollow and I Have Touched The Sky  ) , Spock meure dans TWOK , il est réssucité dans TSFS..
Tasha Yar meure dans Skin Of Evil , mais on trouve le moyen de la ressuciter dans une univers paralléle ( Yesterday's Enterprise )  ou une filiation ( Sela dans Redemption ) , Jadzia Dax meure ,mais revit à travers Ezri ..Sisko meure , mais son pagh est avec les prophètes ect... Il y a comme un accord tacite là dedans , même dans un gros ratage comme These Are The Voyages , le clin d'oeil d'un Trip Tucker mourrant ne trompe pas son monde ...  Michael Piller le résumait  parfaitement en déclarant ceci  : " on ne peut pas tuer les personnages ST , par contre on peut les blesser et les faire souffrir " ..

Le seul personnage qu'on a réellement tuer dans Star Trek , c'est le Captain Kirk dans ST Générations pour une réaction franchement hostile de la part des fans..Ceux qui adorent & adhèrent à cette mort se compte sur les doigts d'une main.. Si on suit la conclusions des personnages ST, la franchise adore en réalité  les fins en pointillées , plutôt que les points finaux et définitifs... De toute manière qu'il tue réellement le Captain Kirk à la fin de STID , il aurait été obligé de le réssuciter pour un troisième volet ..Alors autant jouer franc jeu , illico ..

Tuer un personnage principal  ST définitivement serait plutôt un défi à reléver pour une prochaine série TV.. Mais gaffe à ne pas qu'il ne devienne trop  iconique ..Pas sûr qu'on aurait apprécier la mort de Picard ou Data dans All Good Things..

mypreciousnico a écrit :

A part ça la master class était assez quelconque, l’équivalent des bonus promo d’un Blu Ray c’est à dire ultra consensuelle, sans question qui fâche, avec beaucoup de langue de bois et de lieux communs (« JJ vos plans de caméra sont très amples, très aériens, ils permettent au film de bien respirer : ça vous viens naturellement ou c’est travaillé ? »)

Ah la master class ! Je me suis tout de même retrouver à un degré de séparation de mon idole : ..Steven Spielberg via JJ  ! lol
La master class ne pouvait qu'être que consuelle quand j'ai reconnut le journaliste qui l'interviewait , un gars de l'émission "bobo cinéphile lexomilisé  " : Le Cercle sur Canal .
Le con , il n'est allé pas plus loin avec les mouvements de camèra , j'aurai voulu qu'il lui tire les vers du nez .. Spielberg comme influence c'est une évidence.. Celle de Sam Raimi beaucoup moins.. Notamment reprendre une même scène et lui donner un tout autre sens , une toute autre substance..Ca c'est du Sam Raimi tout craché  !

La question sarcastique que j'aurai aimé lui posé : " Combien de prise , a t'il  fallut à   Zackary Quinto pour  trouver son " KHHAAAAAN !!" ..parce que vous rigolez , mais c'est plus difficile qu'il n'y paraît..
Quand je vous dit que le Shat' est un monstre sacré.. wink..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1606 05-05-2013 01:08:04

scorpius
Nowhere Man

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

C'est extrêmement surprenant, mais Trekmovie a aimé Into Darkness mdr
http://trekmovie.com/2013/05/03/trekmov ? -darkness/


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#1607 05-05-2013 12:47:42

mypreciousnico
_________

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Buckaroo a écrit :

Superbe critique Nico , je te rejoins sur plusieurs point, notamment sur le fait qu'on sent que JJ Abrams_ bien  que les détracteurs en pensent le contraire, a dut mal à s'affranchir de l'héritage.

Oui, c'est très clair smile
Du coup son, Star Trek manque clairement de maturité. Il n'a pas encore trouvé, contrairement à ce que disent ses fans, son propre ton, sa manière bien à lui appréhender cet héritage. Pour l'instant il marche (assez bien) dans les pas des géants qui sont venus avant.

Buckaroo a écrit :

Par contre, j'ai trouvé qu'on me clignait moins de l’œil ou que l'on me donnait moins de coup de coude que dans ST2009 . Sauf evidemment  le dernier acte.

#Attention, GROS SPOILERS ci-dessous et sur tout le reste du message#

Je trouve que l'intégralité du film est un immense appel du pied au Trekker. C’est pour ça que je disait que pour moi le film s'adresse plus au trekker qu’au newbie. Qu'est-ce qu'il en aura à faire le newbie du "My name is Khan" de Cumberbatch ? Il ne sait pas qui est Khan et, plus important encore, il s'en tamponne consciencieusement le coquillard lol
Le film est vachement référencé, vachement référentiel à tous les niveau. Certains moments seront accessibles au newbie (les clichés les plus évident, éventuellement le tribule, mais aussi le sound design) d'autres lui seront complètement inaccessibles. Alors, bien entendu le film sera compréhensible par le newbie ça ne fait aucun doute. mais je pense qu'il vas rater on bonne partie de l’intrigue.
J'ai du mal à voir en quoi ST ID est plus accessible au newbie que, par exemple ST First Contact. Je ne parle pas ici des mérites respectifs des deux films hein, juste de leur accessibilité pour le non initié. j'ai commencé Star Trek avec First Contact et je passé au dessus des 3/4 du film.

Non vraiment je trouve ST ID bien plus référence que ST2009 et en tout cas de manière moins lourdingue, mois "Star Trek pour les nuls".

Buckaroo a écrit :

Bones vs Scotty..Et le cas Simon Pegg.
En vérité, je ne trouve pas  tant que ça que Scotty vole la vedette à Bones.. Bones ( magistral Karl Urban ), ses apparitions sont plus espacé dans le film , je crois même qu'il a une scène avec chaque personnage , et plus de moment Kirk /Spock/ Bones que dans ST2009 .. Scotty pour des questions de principes (hautement trekien )  se met trés tôt en retrait de l'histoire.. C'est à dire qu'on le voit plus pendant un long moment.. & le moment ou il réapparaît,  on a plus besoin de son domaine d'expertise que de celle de Bones.. Qui est en faîtes à sa place à ce moment là, intrigue oblige.

Oui, c’est peut-être parce que je suis hermétique à ce genre d'humour ou que l'accent écossais en mousse ne me fait pas rire, mais je l'ia trouvé omniprésent et envahissant vers la fin du film. L'acteur en fait des tonnes en plus.

Buckaroo a écrit :

Le cas de Simon Pegg.. Oui je dois l'admettre, c'est laissé à l'appréciation du spectateur : on aime ou non l'acteur.. Moi désolé,  because "Shaun Of The Dead", Edgar Wright c'est un acteur culte (...)

Je comprend wink
Du coup ça n’est pas mon cas. D'ailleurs je ne suis pas un méga fan de Shaun of the Dead, film plaisant mais sans plus.

Buckaroo a écrit :

et un que je pense intraduisible en VF :" Holy... "pschhhhitt ".. ( Encore Ben Burtt au sound design ! wink )

Haha merde je l'avais pas capté celui la lol

Buckaroo a écrit :

La mort du Captain Kirk
Pour moi cela a fonctionné à merveille , l'inversement des valeurs & la " mort " de Kirk. Je te l'ai dit direct après la projection, et je le redis: Elle me venge de la mort pathétique et définitive de Kirk dans ST Generations..

Le problème n’est pas la mort en elle même. Pour moi aussi la scène à fonctionné, on en avait d’ailleurs parlé à la fin de la projection.
Mais c’est cette résurrection toute nulle qui me gâche le moment. Il fallait laisser Kirk mourir.

Buckaroo a écrit :

Certes , c'est ultra prévisible pour des Trekkies de notre espèce ( le tribble figurant ne m'a pas trompé une seule seconde )

Bah c’est ça le problème. C'est prévisible, c’est facile et c'est fade. C'et cliché de faire mourir un mec qu'on vas ressusciter un quart d'heure plus tard. C’est nase. A quoi bon les violons et les larmes alors ?
Ça me fait vraiment chier parc qu’ils sont passés à un cheveux de faire quelques chose de vraiment méga top dont on se serait souvenu sad

Buckaroo a écrit :

.. Mais je suis passé par diverses sensations , troublante & sérieuse : Kirk qui admet sa peur de mourir et le délire;  osera / osera pas :" KHHHAAANNN!!" de Spock : Il a osé !   bravo..
& à parler franchement, j'ai aimé l'humour de cette ressurection.. Kirk , une fois de plus sauvé par Bones , mais aussi par ses pires ennemis à savoir Khan.. et les Tribbles !

La peur de Kirk devant la mort j'ai beaucoup aimé aussi smile
En revanche la résurrection ne m'a pas du tout fait rire, je n'y ai d'ailleurs vu aucun humour. Juste une énorme facilité et un foutage de gueule d'avoir fait mourir Kirk pour faire pleurer Margot et apprendre une leçon à Spock (il lui en faut des morts à ce surdoué pour apprendre la vie dites donc !)

Buckaroo a écrit :

Par contre , je suis beaucoup moins convaincu de trouver "couillu " le fait de tuer Kirk pour de vrai . Tu l'as dit et je le pense : JJ Abrams a du mal à se libèrer de l'héritage..
& quand tu regardes l'héritage de plus près : On ne tue jamais les personnages iconiques de Star Trek :  Kirk meure dans  Amok Time & réssucite derrière .. Bones est atteint d'une maladie incurable et trouve le remède à la fin de l'épisode ( For The World Is Hollow and I Have Touched The Sky  ) , Spock meure dans TWOK , il est réssucité dans TSFS..
Tasha Yar meure dans Skin Of Evil , mais on trouve le moyen de la ressuciter dans une univers paralléle ( Yesterday's Enterprise )  ou une filiation ( Sela dans Redemption ) , Jadzia Dax meure ,mais revit à travers Ezri ..Sisko meure , mais son pagh est avec les prophètes ect... Il y a comme un accord tacite là dedans , même dans un gros ratage comme These Are The Voyages , le clin d'oeil d'un Trip Tucker mourrant ne trompe pas son monde ...  Michael Piller le résumait  parfaitement en déclarant ceci  : " on ne peut pas tuer les personnages ST , par contre on peut les blesser et les faire souffrir " ..

Mais justement, je ne trouve pas que ça soit toujours une bonne chose que Abrams ait du mal à se libérer de l'héritage. Je ne le présente pas comme un truc forcément positif dans ma critique. Abrams est un peu comme un ado qui chie sur l'autorité en prétendant être traité comme un adulte mais qui revient vers les parents quand ça chauffe. Il prétend cracher sur l'héritage mais se retrouve irrépressiblement attiré par lui, écrasé par son ombre et j'ai l'impression qu'il le respecte bien plus que ces détracteurs le disent, mais de manière un peu honteuse, comme si il faisait un infidelité à Star Wars big_smile
ST ID est une illustration  fascinante de ça. Cette répulsion/attraction envers l’héritage qui donne des scènes comme le teaser ou le passage sur Qo'nos ou encore la scène de la mort de Kirk. C’est pour ça que je disait que le film laisse une impression étrange à la fin. L'avantage, c'est ça fait vraiment univers parallèle.
Mais pour bien faire, à un moment donné, il faudra bien qu'Abrams aille plus loin que l'héritage, surtout qu'il semble en posséder une vision fragmentaire. Il a bien détruit Vulcain, en quoi un personnage serait plus iconique que ça ?

Et puis, il ne s'agissait même pas de tuer un personnage iconique, il s’agissait de tuer le personnage que le ST d'Abrams iconise le plus, Kirk himself, un peu comme si Luke Skywalker mourrait gelé au tout début de Empire Strikes Back.

Buckaroo a écrit :

De toute manière qu'il tue réellement le Captain Kirk à la fin de STID , il aurait été obligé de le réssuciter pour un troisième volet ..Alors autant jouer franc jeu , illico ..

Hmmm, j'ai du mal à voir en quoi le ressusciter dans un troisième opus aurait été un passage obligé ? Ça aussi c’est un cliché, ça aussi c'est un enlisement dans une fraction de l'héritage. Sous prétexte que ça a déjà été fait ça ne veut pas dire qu'on est obligé de le refaire ainsi smile
Et de toute manière quand je parle de tuer Kirk, je parle de le laisser mort bien entendu. Le ressusciter dans le film d'après ça n'a rien de couillu du tout.

Buckaroo a écrit :

Tuer un personnage principal  ST définitivement serait plutôt un défi à reléver pour une prochaine série TV..

Pourquoi une série TV serait plus adaptée pour tuer un personnage principal qu'un film ? Parce que c’est un blockbuster et que ça risquerait de fâcher les vendeurs de lessives ?

Buckaroo a écrit :

Mais gaffe à ne pas qu'il ne devienne trop  iconique ..Pas sûr qu'on aurait apprécier la mort de Picard ou Data dans All Good Things..

La mort de Kirk dans ST ID ça n'aurait pas du tout été la même chose !
Il ne s'agit pas de faire mourir le perso principal à la fin d'une saga, d’une série ou d'un trilogie. mais de ce séparer du personnage principal en plein vol, en plein milieu de l'intrigue et de surprendre tout le monde en ayant les couilles de ne pas le faire revenir.
Et puis faire mourir un, personnage qui ne soit pas iconique franchement, quel intérêt et surtout ou est l'audace la dedans ? Quand TOS fait mourir du red shirt à la pelle ça n’émeut pas grand monde justement.

Buckaroo a écrit :

La master class ne pouvait qu'être que consuelle quand j'ai reconnut le journaliste qui l'interviewait , un gars de l'émission "bobo cinéphile lexomilisé  " : Le Cercle sur Canal .

Haha, bien joué de l'avoir reconnu smile
C'est vrai que c'était nul quand même, très bobo en effet ^^

Buckaroo a écrit :

La question sarcastique que j'aurai aimé lui posé : " Combien de prise , a t'il  fallut à   Zackary Quinto pour  trouver son " KHHAAAAAN !!" ..parce que vous rigolez , mais c'est plus difficile qu'il n'y paraît..
Quand je vous dit que le Shat' est un monstre sacré.. wink..

Pour ne pas avoir l'air con ouais smile
Honnêtement c’est pas terrible dans ST ID, ils auraient du s'abstenir.

Hors ligne

#1608 05-05-2013 20:09:24

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Buckaroo a écrit :

Superbe critique Nico , je te rejoins sur plusieurs point, notamment sur le fait qu'on sent que JJ Abrams_ bien  que les détracteurs en pensent le contraire, a dut mal à s'affranchir de l'héritage.

Tu te méprends sur ce que pensent vraiment les détracteurs. Je suis clairement un détracteur, et ne pas avoir les couilles de s'affranchir de l'héritage a toujours été l'un de mes reproches au reboot !
Bien sûr que j'aurais préféré que l'univers originel soit développé à l'infini - je ne suis pas bermanien pour rien. wink
Mais perdu pour perdu, rebooté pour rebooté, la seule façon pour le reboot de gagner l'estime des détracteurs, c'eut été d'être créatif, de proposer quelque chose d'intelligent et de nouveau ! Bon sang, relis ma longue critique de 2009, je l'expliquais de long et en large !
Idem pour la récente critique d'Unification à laquelle j'ai soufflé cet argument-clef : "quelle est la logique de prétendre créer un nouvel univers pour s'émanciper de 40 ans de canon... et finalement rester maladivement accroché à l'univers originel ?"
En réalité, une telle "logique" ne peut qu'être celle de margoulins : trop ignorants ou paresseux pour tenir compte des 40 ans de continuité (c'est que ça demande du boulot de considérer un univers de 726 épisodes et 10 films, même avec les antisèches fournies par Memory Alpha ! lol), et en même temps trop timorés pour prendre des risques commerciaux (recycler les moments cultes est l'assurance de faire des entrées en salle).

Buckaroo a écrit :

En gros, il ne fait pas ce que RDM a fait de BSG2003 par rapport à la BSG78 .

Évidemment pas. Parce que RDM est un vrai auteur, qui sait prendre des risques. Les circonstances ont permis à BSG 2003 d'être un hit... puis à son prequel Caprica de faire un bide (alors qu'il n'était pas moins bon).
Mais il n'y a rien de tel dans le reboot de Bad Robot : ni auteurs, ni audace, ni prise de risque. Juste une étude de marché pour garantir un max de succès en salle.

Buckaroo a écrit :

Le cas de Simon Pegg.. Oui je dois l'admettre, c'est laissé à l'appréciation du spectateur : on aime ou non l'acteur.. Moi désolé,  because "Shaun Of The Dead", Edgar Wright c'est un acteur culte au même titre qu'un Jeffrey" Reanimator" Combs ou d'un Peter " Buckaroo Banzaï " Weller .. L'accent est plutôt bon ( moins caricatural que celui de Jimmy Doohan, donc moins fun ) .. Il a de très bonne scènes ( notamment celle ou il se retire de la partie par principe ) et des gags qui fonctionnent plutôt correctemement : " Captain James T. perfect hair "  lol ..et un que je pense intraduisible en VF :" Holy... "pschhhhitt ".. ( Encore Ben Burtt au sound design ! wink )

Mais ce n'est pas ça le problème. Simon Pegg est en effet un bon acteur (et davantage encore un bon scénariste). Je l'apprécie d'ailleurs autant que toi ! Simplement, il ne correspond absolument pas au rôle de Scotty, ce n'est pas le même registre comportemental et émotionnel. A l'instar du très british Cumberbatch qui n'a pas grand-chose à voir avec Khan.
Il faut vraiment ne rien comprendre du tout à la typo touchante de Montgomery Scotty, ou alors vouloir la parodier, pour la faire interpréter par Pegg. Si Bad Robot avait vraiment eu à cœur de respecter le personnage, c'est Paul McGillion qui aurait été casté (il a d'ailleurs fait un caméo dans ST 2009).

Buckaroo a écrit :

La mort du Captain Kirk
Pour moi cela a fonctionné à merveille , l'inversement des valeurs & la " mort " de Kirk. Je te l'ai dit direct après la projection, et je le redis: Elle me venge de la mort pathétique et définitive de Kirk dans ST Generations..

Dans ST Generations, c'est en effet une mort définitive. Mais pas du tout pathétique pour autant.
Car ce qui est pathétique, ce sont les morts bidons. Comme si l'on cherchait à voler aux spectateurs leurs émotions. Et c'est exactement ce qu'avait ressenti l'excellent Nicholas Meyer lorsque les studios l'ont obligé à modifier la fin de ST II TWOK (car son intention de scénariste et de cinéaste, c'était de faire définitivement mourir Spock).

Buckaroo a écrit :

& à parler franchement, j'ai aimé l'humour de cette ressurection.. Kirk , une fois de plus sauvé par Bones , mais aussi par ses pires ennemis à savoir Khan.. et les Tribbles !

Sur un plan internaliste, c'est tout de même portnawak d'avoir fait du sang des Améliorés une "sérum de résurrection" ! Étant donné l'ingénierie génétique qui a présidé à leur existence, c'est fatalement une propriété qui aurait dû être connue de l'humanité, et qui aurait alors conféré à l'eugénisme des 20/21ème siècles trekkiens un tout autre enjeu, bien supérieur à celui de la planète Ba'ku dans ST Insurrection.
Sortir cette astuce du chapeau du reboot, c'est faire glisser la science dans le surnaturel ou la magie. Le vrai ST n'avait jamais joué à ça, même via des entités comme Q ou les Prophets. Les nanosondes borgs régénéraient les tissus nécrosés (mais le délai d'intervention était très réduit), et il en était probablement de même pour la sonde Genesis (mais qui ramenait à la vie des corps sans âme/katra, et finalement provoquait des mutations monstrueuses, entre les films de zombies et Re-Animator).

Buckaroo a écrit :

& quand tu regardes l'héritage de plus près : On ne tue jamais les personnages iconiques de Star Trek :  Kirk meure dans  Amok Time & réssucite derrière .. Bones est atteint d'une maladie incurable et trouve le remède à la fin de l'épisode ( For The World Is Hollow and I Have Touched The Sky  ) , Spock meure dans TWOK , il est réssucité dans TSFS..
Tasha Yar meure dans Skin Of Evil , mais on trouve le moyen de la ressuciter dans une univers paralléle ( Yesterday's Enterprise )  ou une filiation ( Sela dans Redemption ) , Jadzia Dax meure ,mais revit à travers Ezri ..Sisko meure , mais son pagh est avec les prophètes ect... Il y a comme un accord tacite là dedans , même dans un gros ratage comme These Are The Voyages , le clin d'oeil d'un Trip Tucker mourrant ne trompe pas son monde ...  Michael Piller le résumait  parfaitement en déclarant ceci  : " on ne peut pas tuer les personnages ST , par contre on peut les blesser et les faire souffrir " ..

Ben si justement, on tue les personnages iconiques dans le vrai ST : on a tué Kirk dans ST Generations (et je dis bravo !), on a tué Data dans ST Nemesis (et je dis re-bravo !), on a tué Tasha Yar dans la saison 1 de ST TNG, on a tué Sarek dans la saison 5 de ST TNG, on a tué Jadzia à la fin de la saison 6 de ST DS9, on a tué Tucker dans l'épilogue de ST ENT… et on a failli tuer Seven Of Nine dans le final de ST VOY (chose que tu aurais toi-même voulu !).
Et aucune de ces morts-là n'étaient bidons, car il n'y a eu aucune résurrection ensuite ! Simplement, la SF offre des possibilités larger than life. Avec par exemple l'exploration de réalités parallèles où le personnage n'est pas mort (cas de Tasha dans ST TNG, rien à voir avec une résurrection !), ou encore la survivance de souvenirs à travers quelqu'un d'autre (comme Ezri dans la saison 7 de ST DS9 et B-4 à la fin de ST Nemesis), et bien sûr les nombreux "boutons reset" (à partir de ST TNG) via des corrections de la timeline (mais dans ce cas-là, on ne trahit pas les implications de la mort puisque celle-ci ne se produit tout simplement plus).
Quant à Kirk, faut pas raconter n'importe quoi : il n'est jamais mort dans ST TOS 02x05 Amok Time ! Sa mort a juste été simulée par Bones pour raison stratégique. Idem dans ST TOS 03x04 The Enterprise Incident.

Buckaroo a écrit :

Le seul personnage qu'on a réellement tuer dans Star Trek , c'est le Captain Kirk dans ST Générations pour une réaction franchement hostile de la part des fans..Ceux qui adorent & adhèrent à cette mort se compte sur les doigts d'une main..

Rien que sur le PSTF, il y a au moins quatre forumeurs qui adorent et adhèrent à cette mort : Matou, Djeewhy, Dl500, et moi-même ! Donc à l'échelle de l'ensemble des trekkers, nous sommes très très au-delà des doigts d'une main. p

Buckaroo a écrit :

De toute manière qu'il tue réellement le Captain Kirk à la fin de STID , il aurait été obligé de le réssuciter pour un troisième volet ..Alors autant jouer franc jeu , illico ..

Tu as raison, mieux vaut que les spectateurs comprennent tout de suite qu'on se fout d'eux, plutôt que de devoir encore attendre quatre ans pour ça... big_smile

Buckaroo a écrit :

Tuer un personnage principal  ST définitivement serait plutôt un défi à reléver pour une prochaine série TV..

Déjà fait (et fort bien fait) trois fois avec Tasha Yar, Jadzia Dax, et Charles Tucker III, respectivement dans ST TNG, ST DS9, et ST ENT. Sans compter Kirk et Data dans des films qui prolongeaient les séries TV.

Buckaroo a écrit :

Mais gaffe à ne pas qu'il ne devienne trop  iconique ..Pas sûr qu'on aurait apprécier la mort de Picard ou Data dans All Good Things..

Cela n'aurait de toute façon pas été possible puisque la série ST TNG fut annulée pour pouvoir porter les personnages sur le grand écran.

Buckaroo a écrit :

La master class ne pouvait qu'être que consuelle quand j'ai reconnut le journaliste qui l'interviewait , un gars de l'émission "bobo cinéphile lexomilisé  " : Le Cercle sur Canal .

Tu devrais pourtant l'apprécier. Davy Mourier est comme toi le fan ultime de JJ Abrams. big_smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1609 05-05-2013 20:31:01

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Mypreciousnico a écrit :

Je trouve que l'intégralité du film est un immense appel du pied au Trekker. C’est pour ça que je disait que pour moi le film s'adresse plus au trekker qu’au newbie. Qu'est-ce qu'il en aura à faire le newbie du "My name is Khan" de Cumberbatch ? Il ne sait pas qui est Khan et, plus important encore, il s'en tamponne consciencieusement le coquillard lol
Le film est vachement référencé, vachement référentiel à tous les niveau. Certains moments seront accessibles au newbie (les clichés les plus évident, éventuellement le tribule, mais aussi le sound design) d'autres lui seront complètement inaccessibles. Alors, bien entendu le film sera compréhensible par le newbie ça ne fait aucun doute. mais je pense qu'il vas rater on bonne partie de l’intrigue.
J'ai du mal à voir en quoi ST ID est plus accessible au newbie que, par exemple ST First Contact. Je ne parle pas ici des mérites respectifs des deux films hein, juste de leur accessibilité pour le non initié. j'ai commencé Star Trek avec First Contact et je passé au dessus des 3/4 du film.

Tu commets possiblement une erreur dans cette analyse, Mypreciousnico. wink
Parce que tu raisonnes en Français et non en Américain. p

Les France/Belgique/Suisse ont été tellement "épargnées" par le phénomène ST que nul ne mesure sous nos cieux de degré de pénétration de ST dans la culture populaire américaine (et par extension canadienne, britannique, et allemande). Tout ce que tu perçois dans ST ID comme n'étant compréhensible que par les trekkers, n'est vrai que dans la sphère francophone, tandis que cela fait depuis longtemps partie du mainstream culturel étatsunien.
90% des références internes de ST ID proviennent de ST II TWOK (et les autres viennent de ST VI TUC et des parties archi-connues de ST TOS). Or ST II TWOK fait partie de la culture SF de base aux USA, au même titre que la trilogie Star Wars, Close Encounters Of The Third Kind, et les deux premiers Superman.

C'est pour ça que j'écrivais au début de mon post précédent que le reboot de Bad Robot est un vrai business plan : il fait fi de la chronologie (trop contraignante pour les auteurs et une grosse partie des spectateurs), mais il recycle méthodiquement tout ce qui dans ST est connu des non-trekkers. Et même si ce tout-là peut sembler "beaucoup" aux yeux des Français, il ne provient en fin de compte que d'une petite poignée de films banalisés et de quelques clichés très implantés dans la doxa américaine.

Mypreciousnico a écrit :

Mais justement, je ne trouve pas que ça soit toujours une bonne chose que Abrams ait du mal à se libérer de l'héritage. Je ne le présente pas comme un truc forcément positif dans ma critique. Abrams est un peu comme un ado qui chie sur l'autorité en prétendant être traité comme un adulte mais qui revient vers les parents quand ça chauffe. Il prétend cracher sur l'héritage mais se retrouve irrépressiblement attiré par lui, écrasé par son ombre et j'ai l'impression qu'il le respecte bien plus que ces détracteurs le disent, mais de manière un peu honteuse, comme si il faisait un infidelité à Star Wars big_smile
ST ID est une illustration  fascinante de ça. Cette répulsion/attraction envers l’héritage qui donne des scènes comme le teaser ou le passage sur Qo'nos ou encore la scène de la mort de Kirk. C’est pour ça que je disait que le film laisse une impression étrange à la fin. L'avantage, c'est ça fait vraiment univers parallèle.

Ton étude psychologique est en soi intéressante. Néanmoins je pense que tu sur-analyses les motivations de JJ Abrams et de son équipe !
Il n'y a pas chez eux de respect conscient ou honteux, d'attraction-répulsion, ou d'acte manqué. Il y a juste la volonté de faire un truc centriste qui cartonne au box-office, capable de séduire une bonne partie du grand public sans s'aliéner le gros des trekkers.
Dès lors, l'objectif est d'être en terrain familier (il faut que tout le monde soit convaincu qu'il regarde bien un ST d'où la sursaturation en références et en gimmicks) tout en ayant le film le plus spectaculaire de l'année (d'où la surenchère en rythme, en émotions-en-kit, et en SFX).

Et ce qui constitue pour moi la plus belle preuve que le reboot est un faux Star Trek, c'est son utilisation démonstrative des clins d'œil et des références. Comme s'il lui fallait désespérément chercher à convaincre qu'il est bien ce que l'on serait tenté de penser qu'il n'est pas. Comme si un vrai ST se définissait par une masse critique de gimmick/clichés (point de vue typique de celui qui n'est pas trekker et qui a une vision extérieure, réductrice, et doucement méprisante de ST).
Ce sont les parodies, les pastiches, et les remakes qui empruntent, recyclent, et parfois détournent les références. Tandis qu'un vrai Star Trek les crée !

Au fond, ne nous leurrons pas, ST ID vérifie en tout point les caractéristiques du remake, mais dans une version déguisée et hypocrite. L'histoire de la divergence de timeline en 2233 n'est qu'un pauvre alibi internaliste pour ne pas utiliser le qualificatif qui fâche.

Mypreciousnico a écrit :

Mais pour bien faire, à un moment donné, il faudra bien qu'Abrams aille plus loin que l'héritage, surtout qu'il semble en posséder une vision fragmentaire. Il a bien détruit Vulcain, en quoi un personnage serait plus iconique que ça ?

Malheureusement, en bon gros soap exclusivement (et grossièrement) character driven, le reboot place les sept personnages de TOS au-dessus de tout : des milliards de vie, la continuité, la cohérence interne, la vérité psychologique, l'univers lui-même. La vie ou la mort de Vulcain comme la vie et la mort de Kirk ne sont finalement qu'un accessoire au service de la glorification des sept super-héros.

Mypreciousnico a écrit :

Et puis, il ne s'agissait même pas de tuer un personnage iconique, il s’agissait de tuer le personnage que le ST d'Abrams iconise le plus, Kirk himself, un peu comme si Luke Skywalker mourrait gelé au tout début de Empire Strikes Back.

Oui mais ce serait demander à JJ Abrams d'être Alfred Hitchcock (dans Psychose lorsqu'il fait mourir l'héroïne Marion Crane dès les 15 premières minutes).
Malheureusement, les cadors de Bad Robot font toujours les choix les plus faciles et lâches qui puissent être. Ni audace, ni courage... juste de la démagogie et du racolage.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1610 05-05-2013 21:33:38

mypreciousnico
_________

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

yrad a écrit :

Tu devrais pourtant l'apprécier. Davy Mourier est comme toi le fan ultime de JJ Abrams. big_smile

Ça se ressentais de manière dérangeant durant l'interview. Ça n'a vraiment aucun intérêt ce genre de master class en fait, puisque tout le monde est déjà conquis eek

yrad a écrit :
Mypreciousnico a écrit :

Je trouve que l'intégralité du film est un immense appel du pied au Trekker. Certains moments seront accessibles au newbie (...)mais je pense qu'il vas rater on bonne partie de l’intrigue.

Tu commets possiblement une erreur dans cette analyse, Mypreciousnico. wink
Parce que tu raisonnes en Français et non en Américain. p
(...)Tout ce que tu perçois dans ST ID comme n'étant compréhensible que par les trekkers, n'est vrai que dans la sphère francophone, tandis que cela fait depuis longtemps partie du mainstream culturel étatsunien.

Arf, je n'avais pas considéré les choses ainsi smile
Je suis tellement habitué à ce qu'absolument personne ne connaisse rien à Star Trek en France (en dehors des oreille pointues de Spock) que j'ai presque du mal à imaginer que ce le "Khaaaaan" puisse être aussi connu que le "je suis ton père" de Star Wars, même par des gens qui n'ont jamais visionné la saga de Georges Lucas^^

Si tel est le cas, je doute encore plus (comme je l'ai déjà écrit) que le Star Trek d'Abrams fasse date. La copie est rarement préférée à l’originale. Pour que ça fasse date il aurait fallu faire mourir Kirk dans ST ID tongue

yrad a écrit :

Ton étude psychologique est en soi intéressante. Néanmoins je pense que tu sur-analyses les motivations de JJ Abrams et de son équipe !
Il n'y a pas chez eux de respect conscient ou honteux, d'attraction-répulsion, ou d'acte manqué. Il y a juste la volonté de faire un truc centriste qui cartonne au box-office, capable de séduire une bonne partie du grand public sans s'aliéner le gros des trekkers.

Ça rejoint ce que tu dit plus haut sur l'importance de ST dans la culture américaine. Il est évident que si l'univers Trekkien est aussi connu des américain que Doctor Who pour nos amis Anglais mon argument est déjà moins pertinent sad

yrad a écrit :

Et ce qui constitue pour moi la plus belle preuve que le reboot est un faux Star Trek, c'est son utilisation démonstrative des clins d'œil et des références. Comme s'il lui fallait désespérément chercher à convaincre qu'il est bien ce que l'on serait tenté de penser qu'il n'est pas.

C’est ce que je disait dans ma critique. Abrams et son équipe cherchent désespérément à plaire au public Trekker, à s’acheter une légitimité. Et comme le public est friand de clins d'oeil et d'easter eggs (moi le premier si je suis honnète^^)...

yrad a écrit :

Au fond, ne nous leurrons pas, ST ID vérifie en tout point les caractéristiques du remake, mais dans une version déguisée et hypocrite. L'histoire de la divergence de timeline en 2233 n'est qu'un pauvre alibi internaliste pour ne pas utiliser le qualificatif qui fâche.

Oui, la dessus je suis bien d'accord.
L'avantage c’est que je peu me faire mon propre petit Retcon et choisir de croire à cet univers parallèle smile

yrad a écrit :
Mypreciousnico a écrit :

Et puis, il ne s'agissait même pas de tuer un personnage iconique, il s’agissait de tuer le personnage que le ST d'Abrams iconise le plus, Kirk himself, un peu comme si Luke Skywalker mourrait gelé au tout début de Empire Strikes Back.

Oui mais ce serait demander à JJ Abrams d'être Alfred Hitchcock (dans Psychose lorsqu'il fait mourir l'héroïne Marion Crane dès les 15 premières minutes).
Malheureusement, les cadors de Bad Robot font toujours les choix les plus faciles et lâches qui puissent être. Ni audace, ni courage... juste de la démagogie et du racolage.

En l’occurrence, la résurrection farce de Kirk te donne raison... sad

Hors ligne

#1611 06-05-2013 16:05:00

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Superbe critique Nico , je te rejoins sur plusieurs point, notamment sur le fait qu'on sent que JJ Abrams_ bien  que les détracteurs en pensent le contraire, a dut mal à s'affranchir de l'héritage.

Tu te méprends sur ce que pensent vraiment les détracteurs. Je suis clairement un détracteur, et ne pas avoir les couilles de s'affranchir de l'héritage a toujours été l'un de mes reproches au reboot !

.. Et de votre côté, vous vous méprenez sur mon appréciation globale du ST d'Abrams que j'ai toujours pris par le prisme de l'adaptation.. Qu'ils n'arrivent pas à s'affranchir de l'héritage, c'est que justement ils produisent  une très bonne adaptation respectueuse de Star Trek à cent lieues d'un Wild Wild West de sinistre mémoire.. 
STID bien qu'il s'agisse de Khan , le film ne raconte pas la même histoire.. Mais le personnage reste le même, retrouve par exemple l'ambiguité qu'il avait dans Space Seed, absente de TWOK ...
Ainsi le coup de " l'ennemi de mon ennemi est il mon ami ? " fonctionne parfaitement .. ils ont retrouvé l' essence de Khan , là ou un Shinzon en était un pauvre clone avorté..
Le coup de chapeau que je peux tirer aux scénaristes , c'est que malgré la révélation Khan , STID reste avant tout l'histoire tragique et emmpoisonnée de John Harrison .

Idem pour la récente critique d'Unification à laquelle j'ai soufflé cet argument-clef : "quelle est la logique de prétendre créer un nouvel univers pour s'émanciper de 40 ans de canon... et finalement rester maladivement accroché à l'univers originel ?"

... Parce que de leur côté, ils veulent faire preuve d'un véritable esprit de synthése et d'un respect de l'essence du canon, non pas pour qu'ils deviennent un fardeau , mais un atout..
Il n'y a que vous pour trouver l'explication du changement de visage  des Klingons comme quelque chose de créative.. Le Klingon, son essence  ( de TOS à DS9 ) , ce n'est pas ce changement cosmétique.. C'est comment ils sont passé de figure Wisigoth Stalinien  à celles des guerriers Viking accro aux  Bushido..
Les scènes de Q'nos de STID synthétise parfaitement cet éternel Klingon .. Un Klingon quasiment  à nu, car comme je l'ai fait remarqué à Nico, c'est la première fois que vous voyez les oreilles pointues d'un Klingon.. Tout y est de Praxis explosée ( Q'nos dévasté. Non dans TNG , ce n'est pas Q'nos wink ) jusqu'à leur sens de l'honneur..
Des Klingons à nouveau badass , des armoires à glace de plus de 2 mètres de haut , des guerrriers surentraînés comme des commando,  & cerise sur le gateau, la réalisation d'un fantasme de Trekkie à l'écran : Kirk  se battant  contre un Klingon armé d'un Bakth'less .. Kirk affronte le Klingon terminal ! COOL

Ils ont ainsi respecté l' éternel Klingon avec un esprit de synthése particulièrement jouissif... Que vous ammène la créativité à vouloir s'affranchir de l' éternel Klingon ? : .. A voir des Klingons avocats, scientifiques, cuistot, des pilleurs à la petite semaine bourré comme des huitres , pépé Duras d'un côté, un Rurah Penthe pour touriste de l'autre ..


yrad a écrit :

Il faut vraiment ne rien comprendre du tout à la typo touchante de Montgomery Scotty, ou alors vouloir la parodier, pour la faire interpréter par Pegg. Si Bad Robot avait vraiment eu à cœur de respecter le personnage, c'est Paul McGillion qui aurait été casté (il a d'ailleurs fait un caméo dans ST 2009).

J'aime l'approche de Simon Pegg qui est finalement plus proche du  Scotty des films que de la série..
Le seul reproche que je pourrais lui faire, c'est juste son physique poupin &  juvénile qui ne correspond pas  à Scotty.. Scotty avec Bones , faisaient les plus vieux de la bande..
La typo touchante de Scotty est bien présente dans la scène ou il refuse de suivre Kirk ..   & ces instants intime  ou il l'appele " Jim"  (oui avec Bones et Spock, Scotty a déjà usé de cette familiarité ) ..

Par pitié, tout mais pas un acteur de Stargate pour jouer un rôle aussi mythique !

Buckaroo a écrit :

& quand tu regardes l'héritage de plus près : On ne tue jamais les personnages iconiques de Star Trek :  Kirk meure dans  Amok Time & réssucite derrière .. Bones est atteint d'une maladie incurable et trouve le remède à la fin de l'épisode ( For The World Is Hollow and I Have Touched The Sky  ) , Spock meure dans TWOK , il est réssucité dans TSFS..
Tasha Yar meure dans Skin Of Evil , mais on trouve le moyen de la ressuciter dans une univers paralléle ( Yesterday's Enterprise )  ou une filiation ( Sela dans Redemption ) , Jadzia Dax meure ,mais revit à travers Ezri ..Sisko meure , mais son pagh est avec les prophètes ect... Il y a comme un accord tacite là dedans , même dans un gros ratage comme These Are The Voyages , le clin d'oeil d'un Trip Tucker mourrant ne trompe pas son monde ...  Michael Piller le résumait  parfaitement en déclarant ceci  : " on ne peut pas tuer les personnages ST , par contre on peut les blesser et les faire souffrir " ..

Ben si justement, on tue les personnages iconiques dans le vrai ST : on a tué Kirk dans ST Generations (et je dis bravo !), on a tué Data dans ST Nemesis (et je dis re-bravo !), on a tué Tasha Yar dans la saison 1 de ST TNG, on a tué Sarek dans la saison 5 de ST TNG, on a tué Jadzia à la fin de la saison 6 de ST DS9, on a tué Tucker dans l'épilogue de ST ENT… et on a failli tuer Seven Of Nine dans le final de ST VOY (chose que tu aurais toi-même voulu !).
Et aucune de ces morts-là n'étaient bidons, car il n'y a eu aucune résurrection ensuite ! Simplement, la SF offre des possibilités larger than life. Avec par exemple l'exploration de réalités parallèles où le personnage n'est pas mort (cas de Tasha dans ST TNG, rien à voir avec une résurrection !), ou encore la survivance de souvenirs à travers quelqu'un d'autre (comme Ezri dans la saison 7 de ST DS9 et B-4 à la fin de ST Nemesis), et bien sûr les nombreux "boutons reset" (à partir de ST TNG) via des corrections de la timeline (mais dans ce cas-là, on ne trahit pas les implications de la mort puisque celle-ci ne se produit tout simplement plus).
Quant à Kirk, faut pas raconter n'importe quoi : il n'est jamais mort dans ST TOS 02x05 Amok Time ! Sa mort a juste été simulée par Bones pour raison stratégique. Idem dans ST TOS 03x04 The Enterprise Incident.

Arrêtez de jouer les innocents ! Même Data ne meure pas réellement ( Blues Skies wink ).. Seven , souviens toi , ce n'est pas vraiment une mort que je lui souhaitais .. Non on ne meure pas réellement dans Star Trek , c'est dans la matrice de la formule... Pourquoi , parce qu'il y a un Everest qui a déjà été franchit en terme d'émotion et d'effet de surprise : La mort de Spock en 1982 . Personne ne réalisera plus ce sommet ( c'est déjà fait ) , tout au plus s'en approchera t'on..
& Nous parlons ici du légendaire équipage de TOS .. Il faut de la pudeur quand on  parle de la mort avec eux.. & tu serais sûrement étonné de la pudeur de la scène en question dans STID ,  là ou celle de TWOK était opératique . Cette pudeur se sont ces fins en pointillées..  Le vieil Amiral Bones qui quitte le big D sur la pointe des pieds ( Encounters At Farpoint.TNG.1 ) , Scotty parti quelque part dans la galaxie ( Relics.TNG.6 ) , Spock qu'on laisse sur Romulus travaillant dans l'ombre à la réunification  ( Unification.TNG.5 ) .. Le destin qu'on laisse dans l'expectative pour les autres Chekov , Sulu , Uhura .. Cette pudeur que l'on retrouve même dans la mort d'un personnage réccurent comme Sarek ( Unification.TNG.5 ), Picard qui s'efface devant l'agonie de cet homme, et plus tard le message qui annonce sa mort... Voilà l'essence même des "morts ST ..

Pudeur totalement absente de la Mort du Captain Kirk  ( ST Generations ) .. On le voit crever stupidement, on l'enterre comme un malpropre.. C'est juste pitoyable de la part de Berman & co.. furax

Djeewhy a écrit :
Buckaroo a écrit :

Elle me venge de la mort pathétique et définitive de Kirk dans ST Generations..

Mais c'est justement tout ce qui fait la force de ce film, la mort de Kirk est pathétique et définitive, comme celle de beaucoup de gens dans la vie réelle, car Kirk n'est pas un Super Héros Marvel, il est juste un homme. Il a vécu en Héros intrépide, mais meurt en Homme ,retrouvant  l'espace de son dernier souffle, le travers de ces ancêtres croyant en l'âme et nommant son créateur "Oh Mon Dieu!", car c'est sa seule et véritable nature.

Rien à foutre de "kirk meurt comme le commun des mortels".. Kirk est un personnage qui me colle à la peau depuis 1982, il m'a fait vibrer, il m'a ému, rire et pleurer.. Sa mort, je voulais ressentir les mêmes sensations à la hauteur de ce qu'il a été et representé pour moi.. Là rien , nada, le néant à part une phrase fun : It Was Fun" & je ne te parle pas de la tombe ano nyme que lui creuse Picard..

De toute façon , ST Générations est un mauvais film ( trop long, trop bavard pour ne rien dire, pauvre en moment forts ) ...ST Générations est un film Trek qui ne fait rien pour se faire aimer.. La mort de Kirk, c'est une chose..Celle de René et Robert Picard du magnifique Family.TNG.4 fait mal au cul elle aussi .. Non seulement ce film piétine mes émotions pour TOS, mais aussi celles que je porte pour TNG.. La scène ou Picard pleure la mort de sa famille est l'une des interprétations les plus foireuse de Sir Patrick Stewart...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1612 06-05-2013 17:32:30

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

mypreciousnico a écrit :
Buckaroo a écrit :

Superbe critique Nico , je te rejoins sur plusieurs point, notamment sur le fait qu'on sent que JJ Abrams_ bien  que les détracteurs en pensent le contraire, a dut mal à s'affranchir de l'héritage.

Oui, c'est très clair smile
Du coup son, Star Trek manque clairement de maturité. Il n'a pas encore trouvé, contrairement à ce que disent ses fans, son propre ton, sa manière bien à lui appréhender cet héritage. Pour l'instant il marche (assez bien) dans les pas des géants qui sont venus avant.

Je ne suis pas d'accord.. Je trouve que STID trouve enfin sa propre marque de ST.. Je n'ai plus besoin de sortir ma carte "Harve Bennett" pour défendre cette approche.. Ne serais ce qu'avec Khan , la même typo, ils te parviennent à t"en tirer une histoire tout à fait différente.. et pas mal du tout, en fin de compte..
Reste à faire  un troisième volet " to bodly go ! " pour avoir une trilogie qui tiennent la route..

Buckaroo a écrit :

Par contre, j'ai trouvé qu'on me clignait moins de l’œil ou que l'on me donnait moins de coup de coude que dans ST2009 . Sauf evidemment  le dernier acte.

Non vraiment je trouve ST ID bien plus référence que ST2009 et en tout cas de manière moins lourdingue, moins "Star Trek pour les nuls".

Je crois que tu as en faites raison.. Les références sont plus subtils et moins lourde que le précédent.. Voilà ce qui expliquerait  le fait que j'ai moins ressenti les  "coups de coudes" . lol

Buckaroo a écrit :

Certes , c'est ultra prévisible pour des Trekkies de notre espèce ( le tribble figurant ne m'a pas trompé une seule seconde )

Bah c’est ça le problème. C'est prévisible, c’est facile et c'est fade. C'et cliché de faire mourir un mec qu'on vas ressusciter un quart d'heure plus tard. C’est nase. A quoi bon les violons et les larmes alors ?
Ça me fait vraiment chier parc qu’ils sont passés à un cheveux de faire quelques chose de vraiment méga top dont on se serait souvenu sad

Il reste tout de même le moment, la part de vérité dans l'instant X .. Kirk qui admet sa peur, Spock qui comprend enfin ce que signifie son amitié ..
J'ai trouvé le jeu des deux  acteurs très pudique , par rapport à celle plus opératique de l'original .. & je ne  crois pas du tout au bienfait de "tuer réellement"  Kirk.. Je crois que JJ Abrams l'a admis lui aussi lors de la master class.. Autant laisser cela à quelqu'un qui y croit vraiment.. Mais même là, j'aurai du mal à  suivre un tel personne sur ce terrain glissant..
J'aime Star Trek, j'aurai cette impression qu'il ne l'aime pas ...

Je préfére toute les bonnes choses..  à  toute les bonnes choses ont une fin. Si tu vois ce que je veux dire. wink

Buckaroo a écrit :

.. Mais je suis passé par diverses sensations , troublante & sérieuse : Kirk qui admet sa peur de mourir et le délire;  osera / osera pas :" KHHHAAANNN!!" de Spock : Il a osé !   bravo..
& à parler franchement, j'ai aimé l'humour de cette ressurection.. Kirk , une fois de plus sauvé par Bones , mais aussi par ses pires ennemis à savoir Khan.. et les Tribbles !

La peur de Kirk devant la mort j'ai beaucoup aimé aussi smile
En revanche la résurrection ne m'a pas du tout fait rire, je n'y ai d'ailleurs vu aucun humour.


Plutôt de l'ironie , Kirk sauvé par Khan et un Tribble.. J'ai aussi aimé le chemin que fait cette "réssurection" , du sang de Khan à une petite fille agonisante, puis à l'incarnation la plus candide de Star Trek : Le tribble.

Mais justement, je ne trouve pas que ça soit toujours une bonne chose que Abrams ait du mal à se libérer de l'héritage. Je ne le présente pas comme un truc forcément positif dans ma critique. Abrams est un peu comme un ado qui chie sur l'autorité en prétendant être traité comme un adulte mais qui revient vers les parents quand ça chauffe. Il prétend cracher sur l'héritage mais se retrouve irrépressiblement attiré par lui, écrasé par son ombre et j'ai l'impression qu'il le respecte bien plus que ces détracteurs le disent, mais de manière un peu honteuse, comme si il faisait un infidelité à Star Wars big_smile
ST ID est une illustration  fascinante de ça. Cette répulsion/attraction envers l’héritage qui donne des scènes comme le teaser ou le passage sur Qo'nos ou encore la scène de la mort de Kirk. C’est pour ça que je disait que le film laisse une impression étrange à la fin. L'avantage, c'est ça fait vraiment univers parallèle.

En tant que fan,  le ST d' Abrams me fait une impression tout aussi étrange ( mais plutôt positif) .. On dirait qu'ils ont synthétisié les grandes lignes de l'héritage pour en délivrer tout ces parties manquantes, et que nous en tant que fans,  fantasmions de façon plus ou moins avoué ..

Je le disais plus haut avec les scènes de Q'nos par exemple  .. On a vu l'explosion de Praxis, mais jamais les conséquences de ce désastre post nuke sur Q'nos.. Malgré ses nombreuses empoignades avec les Klingons, on n' a jamais vu Kirk se bastonner avec un Klingon terminal armé d'un Bakth'less ect ... Il y a comme un plaisir de fan à l'intérieur de cette séquence , tout comme il y a un plaisir evident en tant que spectateurs.. La scène se finissant même par un instant troublant et chargé de sens jusqu'à la gueule :
Kirk défoulant sa colère sur John Harrison, ce dernier ne bronche pas sous la pluie de coups, il reste impassible, sans marque, ni blessure.. Rendant l'acte de Kirk totalement stérile & futile  après ce "déferlement d'ultra violence " qu'était la scène sur Q'nos... Jamais l'idée de la violence n'aura parut aussi illusoire.

Mais pour bien faire, à un moment donné, il faudra bien qu'Abrams aille plus loin que l'héritage, surtout qu'il semble en posséder une vision fragmentaire. Il a bien détruit Vulcain, en quoi un personnage serait plus iconique que ça ?

Encore une fois il détruise Vulcan , mais il y a New Vulcan juste derrière  wink .
Hélas même si la fin entérine la " five years mission " , c'est peu probable qu'ils aillent plus loin que l'héritage.. C'est un peu comme leur demander de  faire un Batman sans un Joker ou un Gotham City ..
Nolan a démontré son impuissance , il tue bien Batman, mais  pas Bruce Wayne ( Dark Knight Rises ).. Mais d'un autre côté quand ceux qui ont les couilles de tuer des personnages iconiques , ils se reçoivent une volée de bois vert de la part des spectateurs :  Néo et Trinity dans Matrix Revolutions par exemple ...

Comme je ne crois pas au "no win scenario " , il y a bien un personnage à tuer et qui risque de faire aussi mal que Spock, c'est " Bones"...Et tu vois, même de ce  côté là , on ne peux même pas me surprendre. sad


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1613 06-05-2013 21:37:34

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Quoi qu'on en dise, quoi qu'on en pense, Kirk n'est en définitive qu'un homme comme un autre malgré ses qualités et sa personnalité forte.
Dés lors pourquoi aurait- il droit à une mort particulière ?
C'est limite insultant pour tous les autres qui sont mort au champ d'honneur. Et ce dans l'anonymat le plus complet.

Et pour la tombe de Kirk / Shatner, que fallait il? Ériger une pyramide ? lol

C'était en tout cas une mort autrement plus digne que celle bidon, de "baby Kirk" qui n'est la que pour proposer une variation de celle de Spock dans TWOK.

Et autant, on pouvait croire à l'époque que Spock était vraiment mort, autant celle de "baby" Kirk ne pouvait être crédible plus de quelques secondes. On n'allait pas tuer Kirk dans le second opus d'une trilogie!

Abrams voulait s'affranchir de l'héritage mais en fin de compte il s'y accroche. D'une manière plus maladroite que respectueuse.

Dernière modification par tamata (06-05-2013 21:43:01)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#1614 06-05-2013 22:37:43

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Djeewhy a écrit :

Excuses moi Buck, mais pour le coup, on n'a pas du tout la même vision de Star Trek. Il n'y a rien de glorieux dans le destin de Pike et sa mort lente, il n'y a rien de glorieux dans la mort de Kirk (quoique, sauver mine de rien plusieurs millions d'habitants du système Véridian c'est quand même autre chose que la mort super héroique de George Kirk dans ST 2009 , qui lui n'a sauvé que l'équipage du Kelvin et bien sur l'Icone James T Kirk), tasha Yar meurt connement, les red shirts meurent connement, parceque la vie est ainsi faite, qu'à un moment, elle s'arrête, qu'on soit capitaine de l'Enterprise ou pas.

+1

Le problème, c'est que Buckaroo nous fait un vrai syndrome de Peter Pan. Il ne supporte plus qu'il y ait quoi que ce soit de réaliste dans Star Trek, ni au sujet des civilisations extraterrestres (faut voir son discours à propos des Klingons rolleyes), ni au niveau des personnages.
Dans sa version Bisounours de ST, les héros ne doivent jamais mourir. Et s'ils trépassent quand même, alors l'univers entier doit glorifier leur mort puis les ressusciter.

Que c'est beau "Star Trek pour les moins de cinq ans". big_smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1615 06-05-2013 22:39:28

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Buckaroo a écrit :

.. Et de votre côté, vous vous méprenez sur mon appréciation globale du ST d'Abrams que j'ai toujours pris par le prisme de l'adaptation..

Dans ce cas, tu devrais être d'accord avec la plupart d'entre nous : le reboot n'est qu'un faux Star Trek – corollaire de toute adaptation, par définition.
Après, la qualité ou non de la dite adaptation, c'est un autre débat...

Buckaroo a écrit :

Qu'ils n'arrivent pas à s'affranchir de l'héritage, c'est que justement ils produisent  une très bonne adaptation respectueuse de Star Trek à cent lieues d'un Wild Wild West de sinistre mémoire..

Honnêtement, le Wild Wild West (1999) de Barry Sonnenfeld est à la série (1965) de Michael Garrison ce que le Star Trek de JJ Abrams est à celui de Gene Roddenberry. C’est-à-dire une trahison à tous les niveaux possibles… au nom du fun. La différence tient à l'exercice de forme : la trahison de JJ Abrams est beaucoup spectaculaire (et mieux foutue) que celle de Sonnenfeld.
Mais bon, il s'agit de ton deux poids deux mesures coutumier : toutes les indulgences envers le remake hypocrite de ST par JJ... mais toutes les sévérités envers les autres remakes (bien plus francs) du cinoche.

Buckaroo a écrit :

STID bien qu'il s'agisse de Khan , le film ne raconte pas la même histoire.. Mais le personnage reste le même, retrouve par exemple l'ambiguité qu'il avait dans Space Seed, absente de TWOK ...

Faire jouer le très sikh Khan Noonien Singh par un acteur aussi british que Cumberbatch, difficile d'être plus dirimant envers la suspension d'incrédulité…

Buckaroo a écrit :

[Ainsi le coup de " l'ennemi de mon ennemi est il mon ami ? " fonctionne parfaitement .. ils ont retrouvé l' essence de Khan , là ou un Shinzon en était un pauvre clone avorté..

Le Khan de ST ID est supposé être le même que celui de ST TOS, les deux disposant du même vécu historique durant les guerres eugéniques. La divergence n'apparaît qu'à partir du réveil de stase, alors que la typo de l'adulte a déjà été entièrement formée et entérinée.

Alors que Shinzon n'est pas Picard et ne l'a jamais été ! Hormis le matériel génétique initial, ils n'ont strictement aucun vécu commun. Et ST Nemesis a ainsi réaffirmé l'humanisme trekkien, en accordant une primauté de l'acquis sur l'inné...

Buckaroo a écrit :

Le coup de chapeau que je peux tirer aux scénaristes , c'est que malgré la révélation Khan , STID reste avant tout l'histoire tragique et emmpoisonnée de John Harrison .

Ok. Tu confirmes donc bien que le prétendu Khan de ST ID est juste un faux Khan ! Car si son identité d'emprunt (l'affaire de quelques mois) a pris le dessus sur son identité réelle (tout son passé durant les Guerres eugéniques), cela signifie donc que le bad guy de ST ID aurait pu être n'importe qui d'autre.
A l'image du reboot lui-même qui aurait gagné à ne pas usurper le label "Star Trek"…

Buckaroo a écrit :

... Parce que de leur côté, ils veulent faire preuve d'un véritable esprit de synthése et d'un respect de l'essence du canon, non pas pour qu'ils deviennent un fardeau , mais un atout..

Parce que recycler les moments cultes d'un ou deux films de la période Bennett (et à laquelle se limite en gros toute la connaissance trekkienne d'Abrams & co lol), c'est ça que tu oses qualifier "d'esprit de synthèse" de 40 années, 726 épisodes et 10 films de créativité ?!! eek furax
Est-ce ta qualité de trekker qui te fait prendre l'infini pour un fardeau et le néant pour un atout ?

Buckaroo a écrit :

Il n'y a que vous pour trouver l'explication du changement de visage  des Klingons comme quelque chose de créative.. Le Klingon, son essence  ( de TOS à DS9 ) , ce n'est pas ce changement cosmétique.. C'est comment ils sont passé de figure Wisigoth Stalinien  à celles des guerriers Viking accro aux  Bushido..

Mais c'est justement là que réside le tour de force de l'explication fournie par ST ENT : ne pas se limiter au changement d'apparence des Klingons entre la période TOS et TNG, mais expliquer également leur radical changement de comportement. Relis-donc mon analyse si tu as perdu ça de vue !
Et c'est clairement un acte de génie créatif, car le changement à la fois d'apparence et de comportement des Klingons était resté durant des décennies l'une des plus grosses énigmes internalistes. Tellement insoluble qu'aucun auteur –  même dans l'UE – n'avait osé s'y attaquer. Mais ST ENT a au l'audace de le faire, et elle l'a si bien fait que cette verrue externaliste a été sublimée en véritable supplément de cohérence interne.

Buckaroo a écrit :

Les scènes de Q'nos de STID synthétise parfaitement cet éternel Klingon .. Un Klingon quasiment  à nu, car comme je l'ai fait remarqué à Nico, c'est la première fois que vous voyez les oreilles pointues d'un Klingon.. Tout y est de Praxis explosée ( Q'nos dévasté. Non dans TNG , ce n'est pas Q'nos wink ) jusqu'à leur sens de l'honneur..
Des Klingons à nouveau badass , des armoires à glace de plus de 2 mètres de haut , des guerrriers surentraînés comme des commando,  & cerise sur le gateau, la réalisation d'un fantasme de Trekkie à l'écran : Kirk  se battant  contre un Klingon armé d'un Bakth'less .. Kirk affronte le Klingon terminal ! COOL

Ton argumentation est particulièrement inconsistante, ou du moins à géométrie variable selon ce que tu cherches à défendre. Car voilà des années que tu serines que le "vrai" Klingon, c'est uniquement celui de ST TOS ! Alors que le Klingon de la série originale, c'est juste un gringalet et un lâche (cf. Kras), gorgé d'idéologie fasciste (cf. Kor), réduit à la fonction de "méchant prétexte" monodimensionnel (il fallait bien un bad guy de service - dixit Gene), sans culture particulière si ce n'est de symboliser à la fois le péril brun et le péril rouge dans les années d'après-guerre.

Il n'y a que Kang dans ST TOS 03x11 Day Of The Dove qui fasse exception, car il annonçait déjà les Klingons des films TOS et du siècle de ST TNG… Et ces Klingons-là sont les seuls à avoir dessiné une authentique culture extraterrestre, avec ses idiosyncrasies, ses mythes, et sa langue, tout en offrant une nouvelle vie aux catégorèmes shakespeariens.

Et voilà que ST ID vient exhiber pendant quelques pauvres minutes des brutes épaisses incapables d'aligner plus de trois mots, et te voilà au septième ciel. rolleyes
Parfaite allégorie du nivellement par le bas pratiqué par le reboot. Dans ST 2009, c'étaient les Romuliens-Cénobites. Dans ST ID, ce sont les Klingons-Cro-Magnons. big_smile

Buckaroo a écrit :

Ils ont ainsi respecté l' éternel Klingon avec un esprit de synthése particulièrement jouissif... Que vous ammène la créativité à vouloir s'affranchir de l' éternel Klingon ? : .. A voir des Klingons avocats, scientifiques, cuistot, des pilleurs à la petite semaine bourré comme des huitres , pépé Duras d'un côté, un Rurah Penthe pour touriste de l'autre ..

Loin d'être un affranchissement, c'est au contraire un renforcement de "l'éternel Klingon" (pour employer ton lexique). Car aucune société ne serait viable si elle ne possédait que des guerriers faisant triper les geeks. Tous les autres corps de métier confèrent aux Klingons crédibilité et vérité, en levant enfin le voile sur les coulisses, et sur tout ce qui n'avait jamais été montré en premier lieu (du fait des idées reçues amalgamantes). C'est la dynamique même du vrai Star Trek : partir de préjugés sommaires… pour révéler une infinie complexité.

Après bien sûr, reste à savoir si l'on attend des Klingons qu'ils constituent une véritable civilisation extraterrestre dans toute sa diversité et sa cohérence... ou bien qu'ils soient juste un avatar bandant pour rôlistes… rolleyes

Quant à toi, tu es libre de faire de l'hominidé entraperçu dans ST ID ton "éternel Klingon"... bien que ce spécimen-là ne soit jamais apparu nulle part durant quarante ans de franchise (sauf peut-être sans ST TNG 07x19 Genesis lol).

Buckaroo a écrit :

La typo touchante de Scotty est bien présente dans la scène ou il refuse de suivre Kirk ..   & ces instants intime  ou il l'appele " Jim"  (oui avec Bones et Spock, Scotty a déjà usé de cette familiarité ) ..

Je jugerai sur pièce. Mais je connais hélas trop Simon Pegg pour l'imaginer composer des scènes touchantes… Sa spécialisé, c'est la bouffonnerie.

Buckaroo a écrit :

Par pitié, tout mais pas un acteur de Stargate pour jouer un rôle aussi mythique !

Jouer dans Stargate n'a jamais frappé d'infamie un acteur, ni réduit son talent.
Sans quoi, une bonne partie des acteurs de Star Trek sont à renier : Robert Picardo, Colm Meaney, John de Lancie, Marina Sirtis, René Auberjonois, Armin Shimerman, John Billingsley, Connor Trinneer, Jolene Blalock…

Paul McGillion est un formidable acteur, né littéralement pour incarner Scotty ! Mais pour le comprendre, eût-il encore fallu que tu le visses jouer...

Buckaroo a écrit :

Arrêtez de jouer les innocents ! Même Data ne meure pas réellement ( Blues Skies wink )

Ben si, Data meurt justement.
B-4 n'est pas Data, quand bien même il récupérerait une partie de ses souvenirs (ce qui n'est de toute façon pas gagné à la fin de ST Nemesis).

Buckaroo a écrit :

.. Seven , souviens toi , ce n'est pas vraiment une mort que je lui souhaitais ..

Tu es bien amnésique. Relis tes posts.

Buckaroo a écrit :

Non on ne meure pas réellement dans Star Trek , c'est dans la matrice de la formule...

Rien de tel (cf. mon énumération dans le post précédent).
La seule et unique "triche" s'est produite dans ST II TWOK, et elle fut imposée contre le gré de son auteur Nicholas Meyer.

Buckaroo a écrit :

Pourquoi , parce qu'il y a un Everest qui a déjà été franchit en terme d'émotion et d'effet de surprise : La mort de Spock en 1982 . Personne ne réalisera plus ce sommet ( c'est déjà fait ) , tout au plus s'en approchera t'on..

Une surprise qui a fait long feu… puisque les dernières images de ST II TWOK annonçaient déjà la résurrection du défunt…
Et fort heureusement, un tel abus de procédé n'a jamais été reproduit dans la franchise… avant que JJ Abrams n'ait le culot de recommencer, mais en bien pire...

Buckaroo a écrit :

Cette pudeur se sont ces fins en pointillées..  Le vieil Amiral Bones qui quitte le big D sur la pointe des pieds ( Encounters At Farpoint.TNG.1 ) , Scotty parti quelque part dans la galaxie ( Relics.TNG.6 ) , Spock qu'on laisse sur Romulus travaillant dans l'ombre à la réunification  ( Unification.TNG.5 ) .. Le destin qu'on laisse dans l'expectative pour les autres Chekov , Sulu , Uhura .. Cette pudeur que l'on retrouve même dans la mort d'un personnage réccurent comme Sarek ( Unification.TNG.5 ), Picard qui s'efface devant l'agonie de cet homme, et plus tard le message qui annonce sa mort... Voilà l'essence même des "morts ST ..

Pendant des années, c'est moi qui aies défendu sur ce forum la pudeur de ST, l'une des caractéristiques invariantes du ST bermanien, et l'une des raisons qui m'aura valu de devenir trekker. Cf. tous mes anciens posts dans le forum.
Tandis que toi, tu te gargarisais de pompe et de grandiloquence...
Bien étrange ce soudain revirement de ta part. Il aura manifestement fallu ST ID... et encore un peu plus de "flexibilité" dans tes argumentations... big_smile

Buckaroo a écrit :

Pudeur totalement absente de la Mort du Captain Kirk  ( ST Generations ) .. On le voit crever stupidement, on l'enterre comme un malpropre.. C'est juste pitoyable de la part de Berman & co.. furax

Sauf que pour qui est vraiment amateur de pudeur (et pas juste le temps d'un débat), la mort de Kirk dans ST Generations représente forcément l'apothéose de la pudeur bermanienne ! Car c'est la plus humaine, la plus humble, la plus naturaliste des morts que le Trekverse ait jamais offerte. Celle qui renoue avec l'humanité de Kirk (pour ceux qui l'auraient un peu perdue de vue) et réaffirme sa qualité de vrai héros (car se passant de toute glorification). La seule mort de la franchise qui m'ait jamais arraché des larmes ! oops

Buckaroo a écrit :

De toute façon , ST Générations est un mauvais film ( trop long, trop bavard pour ne rien dire, pauvre en moment forts ) ...ST Générations est un film Trek qui ne fait rien pour se faire aimer.. La mort de Kirk, c'est une chose..Celle de René et Robert Picard du magnifique Family.TNG.4 fait mal au cul elle aussi .. Non seulement ce film piétine mes émotions pour TOS, mais aussi celles que je porte pour TNG.. La scène ou Picard pleure la mort de sa famille est l'une des interprétations les plus foireuse de Sir Patrick Stewart...

C'est exactement le contraire. Si ST Générations n'est pas un film aussi réussi qu'il aurait pu et dû l'être, c'est parce qu'il est trop riche, trop dense, trop saturé de thématiques. Il embrasse trop et n'étreint pas assez. Mais il reste fascinant par ses potentialités innombrables et ses questionnements sans fin. Et son sujet central, c'est bien sûr la mort, étudiée sous toutes les facettes et à travers de multiples perspectives, offrant des scènes plus dérangeantes les unes que les autres : des larmes de Picard (révélant que derrière sa carapace crypto-vulcaine, il est bel et bien humain) à la mortalité de Kirk (lorsque le mythe doit rendre des comptes au réel).
ST Generations est peut-être le plus anti-abramsien de tous les films ST, car il est tout en fond, et pauvre en forme.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1616 06-05-2013 22:52:41

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Buckaroo a écrit :

Plutôt de l'ironie , Kirk sauvé par Khan et un Tribble.. J'ai aussi aimé le chemin que fait cette "réssurection" , du sang de Khan à une petite fille agonisante, puis à l'incarnation la plus candide de Star Trek : Le tribble.

Sauf que tout ça repose sur un ressort délirant : le sang des Améliorés serait l'élixir de résurrection et de vie éternelle ! eek rolleyes

Buckaroo a écrit :

.. En tant que fan,  le ST d' Abrams me fait une impression tout aussi étrange ( mais plutôt positif) .. On dirait qu'ils ont synthétisié les grandes lignes de l'héritage pour en délivrer tout ces parties manquantes, et que nous en tant que fans,  fantasmions de façon plus ou moins avoué ..

Tu veux rire ?!!! Un blockbuster creux qui synthétiserait 40 années d'héritage ?!!! lol lol lol
Même si ST ID était un vrai ST, pourvue d'un fond trekkien, il ne pourrait pas prétendre synthétiser à lui tout seul un héritage aussi dense que celui de ST ! Alors sachant que c'est Bad Robot qui est aux commandes… rolleyes

Buckaroo a écrit :

Malgré ses nombreuses empoignades avec les Klingons, on n' a jamais vu Kirk se bastonner avec un Klingon terminal armé d'un Bakth'less ect ... Il y a comme un plaisir de fan à l'intérieur de cette séquence , tout comme il y a un plaisir evident en tant que spectateurs..

Pas un plaisir de fan, juste un anachronisme grossier.
Ce n'est pas en combinant grossièrement des clichés de TOS et de TNG que l'on rendra justice à l'héritage.

Buckaroo a écrit :

La scène se finissant même par un instant troublant et chargé de sens jusqu'à la gueule :
Kirk défoulant sa colère sur John Harrison, ce dernier ne bronche pas sous la pluie de coups, il reste impassible, sans marque, ni blessure.. Rendant l'acte de Kirk totalement stérile & futile  après ce "déferlement d'ultra violence " qu'était la scène sur Q'nos... Jamais l'idée de la violence n'aura parut aussi illusoire.

Bien sûr que la violence est illusoire lorsqu'il y a un total déséquilibre des forces. Mais pour tout "sens", ce n'est pas de la sémantique... juste du bon sens. lol
Et pour mémoire, il n'y avait pas un tel déséquilibre de force entre Khan et Kirk dans ST TOS 01x24 Space Seed.

Buckaroo a écrit :

Encore une fois il détruise Vulcan , mais il y a New Vulcan juste derrière  wink .
Hélas même si la fin entérine la " five years mission " , c'est peu probable qu'ils aillent plus loin que l'héritage.. C'est un peu comme leur demander de  faire un Batman sans un Joker ou un Gotham City ..
Nolan a démontré son impuissance , il tue bien Batman, mais  pas Bruce Wayne ( Dark Knight Rises ).. Mais d'un autre côté quand ceux qui ont les couilles de tuer des personnages iconiques , ils se reçoivent une volée de bois vert de la part des spectateurs :  Néo et Trinity dans Matrix Revolutions par exemple ...

Confirmant bien que le reboot de Bad Robot n'a strictement rien à voir avec ST, ni même avec une "synthèse pour les nuls" de l'héritage.
Car tu en es toi-même réduit à devoir emprunter à la dialectique des comics (et plus encore de leur reboots à la chaîne) pour délimiter les contours du micro-univers abramsien… Un univers de pacotille condamné à sacraliser stérilement quelques super-héros immortels se regardant le nombril.

Buckaroo a écrit :

Comme je ne crois pas au "no win scenario " , il y a bien un personnage à tuer et qui risque de faire aussi mal que Spock, c'est " Bones"...Et tu vois, même de ce  côté là , on ne peux même pas me surprendre. sad

Star Trek 2.0 : un soap botoxé aux SFX, gravitant autour de trois super-kids, de leurs glorioles narcissiques, de leurs copinages circulaires, et de leurs morts pour de faux. Tout un programme. ok


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1617 07-05-2013 09:57:59

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

A propos de synthèse d'héritage, déjà que c'est un peu gonflé  de prétendre que les films d'Abrams synthétisent  une œuvre comme TOS mais surtout je vois vraiment pas en quoi ca synthètise  le reste de la Franchise.
Et puis ça sert à quoi de synthétiser Star Trek? Franchement!


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#1618 07-05-2013 11:49:29

mbuna
Ancien fan

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Plutôt de l'ironie , Kirk sauvé par Khan et un Tribble.. J'ai aussi aimé le chemin que fait cette "réssurection" , du sang de Khan à une petite fille agonisante, puis à l'incarnation la plus candide de Star Trek : Le tribble.

Sauf que tout ça repose sur un ressort délirant : le sang des Améliorés serait l'élixir de résurrection et de vie éternelle ! eek rolleyes

La manière dont Kirk revient à la vie est une bonne idée en soi, puisque comme souvent c'est le médecin qui finit par faire des miracles mdr Sauf que pour que ça puisse être mené à bien il aurait fallu un chouillat de techno/médico blabla pour que ça fasse moins téléphoné et tiré par les cheveux (incohérent ?). Par ce qu'en l'état et sans explication bon ben c'est bon ils ont trouvé le sérum d'immortalité...

Ok c'est relié à la petite fille agonisante (très jolie musique de fond pour la scène), mais cela n'explique rien, il y manque toujours l'explication de l'explication...

Hors ligne

#1619 07-05-2013 15:32:13

mbuna
Ancien fan

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Buckaroo a écrit :

Tiens au faites , on n'en a pas parlé.. Mais que pensez vous de la production design  du film ?.. C'est moi ou l' Enterprise fait moins "usine Budweiser"  que dans ST2009 ? ... Par exemple , j'ai adoré le design "nuclear vezzel " du Warpcore  et l'endroit ou Kirk meure... Sans parler  des strange new worlds :  Niribu, Q'nos dévasté ( spoilier : Praxis a déjà explosé wink ) , le San Francisco & le London futuriste .. Il a franchement une très belle gueule ce Star Trek là ...

- Je n'accroche toujours pas à l'intérieur de l'Enterprise. C'est dommage qu'il ait tout changé sur ce point, par ce que pour le reste les costumes sont très bons tout en étant très proches de l'original, la colorimétrie assez chromatique du film rappelle le LCARS tout en lui donnant un bon coup de jeune alors que c'était une gageure.
L'intérieur du vaisseau était pourtant surement le plus simple à laisser à peu près tel quel. Abrams n'aime pas les vaisseaux fonctionnels dis donc (que ce soit les romuliens ou ceux de StarFleet). Que des passerelles alambiquées de partout... sont nuls en feng shui dans le futur dis donc mdr

- Pour le "nuclear vezzel", oui le début de la scène est plutôt sympa mais par contre qu'il ré-axe les machins uniquement avec ses pieds...bof bof. Ou il aurait fallu une interaction avec Scotty, comme ça on l'aurait vu à l’œuvre en ayant une vraie scène de techos et ca aurait lié le truc physique avec du technoblabla pour le rendre un peu plus crédible (StarTrekment parlant)

- Niribu, excellent formellement parlant. Je pense que pour 2016 je vais mettre tout mon optimisme sur cette scène. Par contre si comme je l'ai lu quelque part, ce sera au tour des klingons (logique mais ratés dans STID), j'ai peur pour mon optimisme.

- San Francisco et Londres sont pas mal, ils m'ont fait penser à l'ambiance de Non Sequitur de Voy. Mais il m'ennuie Abrams à ne JAMAIS faire de plans larges ! On se croirait presqu'en 4/3 quelques fois mdr Il resserre tout le temps, même dans ses scènes dans l'espace, il n'aime vraiment pas le contemplatif dis donc. Il guide encore trop l'oeil du spectateur.

Hors ligne

#1620 07-05-2013 17:07:18

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

yrad a écrit :
Djeewhy a écrit :

Excuse moi Buck, mais pour le coup, on n'a pas du tout la même vision de Star Trek. Il n'y a rien de glorieux dans le destin de Pike et sa mort lente, il n'y a rien de glorieux dans la mort de Kirk (quoique, sauver mine de rien plusieurs millions d'habitants du système Véridian c'est quand même autre chose que la mort super héroique de George Kirk dans ST 2009 , qui lui n'a sauvé que l'équipage du Kelvin et bien sur l'Icone James T Kirk), tasha Yar meurt connement, les red shirts meurent connement, parceque la vie est ainsi faite, qu'à un moment, elle s'arrête, qu'on soit capitaine de l'Enterprise ou pas.

+1

Le problème, c'est que Buckaroo nous fait un vrai syndrome de Peter Pan. Il ne supporte plus qu'il y ait quoi que ce soit de réaliste dans Star Trek, ni au sujet des civilisations extraterrestres (faut voir son discours à propos des Klingons rolleyes), ni au niveau des personnages.
Dans sa version Bisounours de ST, les héros ne doivent jamais mourir. Et s'ils trépassent quand même, alors l'univers entier doit glorifier leur mort puis les ressusciter.

Que c'est beau "Star Trek pour les moins de cinq ans". big_smile

Oui que diable! Star Trek , c'est beau pour les kids , c'est beau pour les p'tits d'jeuns & les d'jeuns adultes !!.. je ne laisserai jamais Star Trek vieillir et crever avec moi !
Là encore vous n'avez rien pigé.. Evidemment que ce Star Trek ne sera jamais le mien, celui avec lequel j'ai grandit .. Je pense avant tout aux jeunes générations, ce qui n'ont pas connut notre chance ..
En voyant le ST d'Abrams, je me dis que si j'avais eut leur âge dans les années 2000 , je serai sans nulle doute tomber amoureux de Star Trek ... & en tant que vieux fan qui a tout vu , tout entendu , je retrouve dans ce Star Trek , le plaisir ludique qu'avait la franchise lorsque je l'ai découvert gamin et jeune .

Là ou effectivement tu te trompes pas .. C'est que je souffre d'un "syndrome de Peter Pan aigu " avec Star Trek.. Je n'arrive pas à la voir vieillir et ce  malgré les update post moderne de JJ Abrams & la puissance dévastatrice d'un BSG2003 ...
Non Star Trek refuse de vieillir à mes yeux , là ou toutes les séries cultes de ma jeunesse se sont pris leur coup de vieux : de Wild Wild West  au  X Files.. L'exception qui confirme la régle : Star Trek Voyager y est aller de ses grosses rides..  wink 

Ah j'adore votre discours et c'est moi qu'on accuse de niveler Star Trek par le bas.. C'est à dire vers sa tombe !! roll

Djeewhy a écrit :

Il n'y a rien de glorieux dans le destin de Pike et sa mort lente

Non rien de glorieux, mais il y a de la beauté , de la poésie ,  de l'espoir !!  ..Le Scaphandre devient papillon par la magie des Talosians.  Il va finir sa vie, non pas dans un cauchemar misérable, cruel et horriblement réaliste, mais dans un rêve ou il finit ses jours avec un amour rencontré dans les étoiles..
Voilà la fin de Pike , voilà ce dont  parle Star Trek avec ces no win scénarios, ces need of the fews ..
Ou est la beauté , la poésie, l'espoir dans la mort de Kirk ?   : Nulle part.. Défendez ce Star Trek là , c'est votre droit .. je reste dans la ménagerie ... Bip ! lol

Tasha Yar meurt connement

Bien sûr qu'elle meure stupidement.. Mais cette mort stupide  est rachetée par le sacrifice  beau, poétique, chargé de sens  de Yesterday's Enterprise.TNG.3.. Bon sang , c'est même tout l'enjeu pour le personnage, sa discussion avec Guinan : " But I do know it was an empty death. A death without purpose. ", Tasha refuse de mourir stupidement.. Vous pouvez me sortir derrière la Sela pour avilir son sacrifice de Yesterday's Enterprise.. Mais elle meurt droit dans ses bottes en essayant d'échapper avec sa fille à ses geoliers : une mort avec un but.. Même si dans le futur, en bonne Romulienne, sa fille va cracher sur elle... & combien cela serait une mort pourrave.. On s'en balance , on retrouve Tasha Yar dans le passé alternatif de All Good Things.. pour une nouvelle fois, un sacrifice à la hauteur de la légende de cet équipage... La légende : Toute ces bonnes choses...

les red shirts meurent connement

Le gimmick est ironique , mais non ils ne meurent pas connement.. Ils ont choisit Starfleet , ils connaissent les sacrifices qui vont avec l'uniforme .. Ils ne peuvent pas mourrir connement, puisse que  le Captain Kirk aura  tout  fait pour que leur sacrifice ne soit pas vain..  Picard ne fait rien pour Kirk , la légende, ni l'homme.. Il va se recolter tout les lauriers, qu'il pisserai sur sa tombe juste derrière que ça  n'aurait pas détonner.   

Franchement ça me sidère de devoir défendre les motifs d'espoir donc est si friand Star Trek.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1621 07-05-2013 19:26:10

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

mbuna a écrit :
yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Plutôt de l'ironie , Kirk sauvé par Khan et un Tribble.. J'ai aussi aimé le chemin que fait cette "réssurection" , du sang de Khan à une petite fille agonisante, puis à l'incarnation la plus candide de Star Trek : Le tribble.

Sauf que tout ça repose sur un ressort délirant : le sang des Améliorés serait l'élixir de résurrection et de vie éternelle ! eek rolleyes

La manière dont Kirk revient à la vie est une bonne idée en soi, puisque comme souvent c'est le médecin qui finit par faire des miracles mdr Sauf que pour que ça puisse être mené à bien il aurait fallu un chouillat de techno/médico blabla pour que ça fasse moins téléphoné et tiré par les cheveux (incohérent ?). Par ce qu'en l'état et sans explication bon ben c'est bon ils ont trouvé le sérum d'immortalité...

Ok c'est relié à la petite fille agonisante (très jolie musique de fond pour la scène), mais cela n'explique rien, il y manque toujours l'explication de l'explication...

C'est plutôt en terme de feeling que je retrouve que les scènes se répondent entre elles  Harrison-la petite fille-le tribble-Kirk..  Bones récupère le sang d' Harrison après sa capture ,et le teste sur un tribble mort: Oui en effet , pourquoi?  J'ai raté peut être quelque chose ( à revoir donc ).. Mais c'est un menu détail.. C'est plutôt dans le feeling que j'ai trouvé les scène cohérentes.
Je sais qu'on va encore me prendre de haut , mais ce n'est que du Star Trek que de transformer une tragédie en quelque chose de plus  positif :

Harrison se préléve du sang, s'en sert pour faire chanter le père de la gamine :_ Je te donne ma super sang pour sauver ton enfant  et toi tu exploses la section 31 . Le père s'éxécute ( quel père ne le ferait pas ? ).
Une magnifique scène que celle de Londres.. Peu de dialogue, simple et direct , belle mais cruelle.. Trouvez moi ça dans un blockbuster actuel à la Iron Man ou Transformers ...

Ensuite, c'est encore à travers une créature innocente_ Un tribble que le miracle se produit, mais cette fois ci sans accord avec le diable.. Il y a juste un gars qui doit se contrôler et ne pas refaire un " Amok Time"..
Des photos sur twitter ont traîné avec Scotty et Sulu en uniforme de parade avec la gamine.. Je me demande si elle n'était pas présente durant le discours final de Kirk.. A voir dans les scènes coupées.

- Niribu, excellent formellement parlant. Je pense que pour 2016 je vais mettre tout mon optimisme sur cette scène.

Ah Niribu , excellent formellement parlant comme tu dis...
Une intro Bondienne à souhait , mais encore une fois ça m'a rapellé Sam Raimi.. Et son façon de résumer/remaker/ rebooter le premier Evil Dead dans les premières minutes d' Evil Dead 2.
Pour tout dire.. les premières minutes , j'ai eut l'impression qu'on me résumait_ Question feeling , les deux heures de ST2009 .. le rythme de fou de la séquence, le mauvais raccord entre Kirk et Spock ect..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1622 08-05-2013 07:28:49

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Hum, hum!

Star Trek n'as jamais été une œuvre pour les "kids".
Pas seulement la trop sérieuse TNG ou la trop sombre DS9 mais aussi TOS la délurée, était une série adulte malgré certaines apparences plus ou moins fun et comiques.
Tellement adulte que le show à été arrêté car considéré comme trop "intellectuel" pour le public de l'époque.
Même l'animation TAS n'a pas fonctionné sur les "kids" car trop profonde dans son contenu et pas assez kaboum pour un dessin animé.

Donc, si les gens de ce forum n'ont rien compris (refrain bien connu), il me semble que "Peter Pan" est lui aussi à côté de la plaque. wink

Enfin, il est absolument faux de dire que l'on veut voir un Star Trek qui vieillit,  qui sombre et qui meure. On veut juste un Star Trek qui évolue en gardant sa qualité et sa richesse et non en étant dégradé.

Parce que la dégradation, c'est pire que la mort!

Dernière modification par tamata (08-05-2013 08:05:08)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#1623 08-05-2013 09:05:03

Alan Smithee
candidat

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

yrad a écrit :

Il faut vraiment ne rien comprendre du tout à la typo touchante de Montgomery Scotty, ou alors vouloir la parodier, pour la faire interpréter par Pegg. Si Bad Robot avait vraiment eu à cœur de respecter le personnage, c'est Paul McGillion qui aurait été casté (il a d'ailleurs fait un caméo dans ST 2009).

McGillion aurait été parfait pour Scooty... physiquement. Parce que pour le reste c'est un "acteur" vraiment pitoyable et presque sans aucun talent. Quant à Pegg il est vraiment insupportable, pas drôle, antipathique... tout le contraire de Scotty en somme.

Hors ligne

#1624 08-05-2013 09:14:42

dl500
TOS Forever

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

tamata a écrit :

Hum, hum!

Star Trek n'as jamais été une œuvre pour les "kids".
Pas seulement la trop sérieuse TNG ou la trop sombre DS9 mais aussi TOS la délurée, était une série adulte malgré certaines apparences plus ou moins fun et comiques.
Tellement adulte que le show à été arrêté car considéré comme trop "intellectuel" pour le public de l'époque.
Même l'animation TAS n'a pas fonctionné sur les "kids" car trop profonde dans son contenu et pas assez kaboum pour un dessin animé.

Donc, si les gens de ce forum n'ont rien compris (refrain bien connu), il me semble que "Peter Pan" est lui aussi à côté de la plaque. wink

Enfin, il est absolument faux de dire que l'on veut voir un Star Trek qui vieillit,  qui sombre et qui meure. On veut juste un Star Trek qui évolue en gardant sa qualité et sa richesse et non en étant dégradé.

Parce que la dégradation, c'est pire que la mort!


+1000.
Franchement, je l'ai déjà dit mais vous n'en avez pas marre de parler autant de ce film?
Surtout au détriment d'une telle franchise?

Voilà, il a été tourné, il existe.
Moi perso, donner autant d'intérêt à un tel spectacle Canada Dry et bien paradoxalement ça me saoule. mrgreen
On en arrive à devoir justifier l'injustifiable, trouver des arguments, qu'on soit pour ou contre cette daube de 2h10, pour argumenter à outrance notre opinion.

Moi j'ai envie de parler de Star Trek, du vrai. Ca me manque d'échanger sur autre chose que ID (ID4?, même spectacle pyrotechnique, même vide intellectuel tient).

Je crois que certains vont à une avant-première aujourd'hui (Yrad?).  Bon visionnage quand même.

wink

Je vais aller poster sur d'autres sujets, en espérant y voir autant d'échanges qu'ici!

Dernière modification par dl500 (08-05-2013 19:56:00)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1625 09-05-2013 01:46:03

yrad
admin

Re : ST 2.0 : Mx02 Star Trek Into Darkness

Buckaroo a écrit :

Ah j'adore votre discours et c'est moi qu'on accuse de niveler Star Trek par le bas.. C'est à dire vers sa tombe !! rolleyes

Prendre ST pour ce que c'est vraiment, c’est-à-dire une SF adulte mais accessible à tous les âges, cela ne l'a jamais rapproché de la tombe. Pour preuve : 40 ans de créativité sans prendre une ride. smile
La tombe est bien davantage du côté de l'infantilisation et de la débilitation imposée.

Buckaroo a écrit :

Ou est la beauté , la poésie, l'espoir dans la mort de Kirk ?   : Nulle part.. Défendez ce Star Trek là , c'est votre droit .. je reste dans la ménagerie ... Bip !
(…)
Franchement ça me sidère de devoir défendre les motifs d'espoir donc est si friand Star Trek.

L'espoir trekkien est d'ordre philosophique et sociologique ; il porte sur la perspective de bâtir une société meilleure… mais dans un univers aussi cruel que le nôtre.
L'espoir trekkien n'est pas du tout d'ordre eschatologique ou transcendantal ; il ne consiste absolument pas à prétendre devenir éternel, omniscient, et/ou omnipotent.

Buckaroo a écrit :

Bien sûr qu'elle meure stupidement.. Mais cette mort stupide  est rachetée par le sacrifice  beau, poétique, chargé de sens  de Yesterday's Enterprise.TNG.3.. Bon sang , c'est même tout l'enjeu pour le personnage, sa discussion avec Guinan : " But I do know it was an empty death. A death without purpose. ", Tasha refuse de mourir stupidement.. Vous pouvez me sortir derrière la Sela pour avilir son sacrifice de Yesterday's Enterprise.. Mais elle meurt droit dans ses bottes en essayant d'échapper avec sa fille à ses geoliers : une mort avec un but.. Même si dans le futur, en bonne Romulienne, sa fille va cracher sur elle... & combien cela serait une mort pourrave.. On s'en balance , on retrouve Tasha Yar dans le passé alternatif de All Good Things.. pour une nouvelle fois, un sacrifice à la hauteur de la légende de cet équipage... La légende : Toute ces bonnes choses...

Tu mélanges tout, Buck…
Dans ST TNG 03x15 Yesterday's Enterprise, il ne s'agit pas de la Tasha morte vainement dans ST TNG 01x23 Skin Of Evil, mais d'une autre Tasha issue d'une autre timeline (avec un tout autre vécu). Néanmoins, le destin de cette Tasha-là n'est pas moins tragique puisqu'elle sera tenu de choisir entre deux morts certaines : l'une vaine (mais inconsciente), et l'autre utile (mais douloureuse). Un tiraillement sur l'abysse qui donnerait des complexes à Shakespeare.
Et si Tasha semble être morte deux fois (la mort de l'autre Tasha donnant l'impression de racheter la mort de la "nôtre"), cela ne change rien au fait que la Tasha de "notre" timeline est bel et bien morte vainement dans ST TNG 01x23 Skin Of Evil. Et prétendre le contraire (au motif qu'il existe parfois des collisions entre timelines), c'est juste manquer de respect envers sa mort définitive… utile ou pas.

Buckaroo a écrit :

Picard ne fait rien pour Kirk , la légende, ni l'homme.. Il va se recolter tout les lauriers, qu'il pisserai sur sa tombe juste derrière que ça  n'aurait pas détonner.

Je comptais bien répondre de long en large à cette provocation lamentable... furax evil

Mais Djeewhy l'ayant déjà fort bien fait, je m'abstiendrai donc. p


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums