ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Garfield Reeves-Stevens, Judith Reeves-Stevens
- Réalisation : Michael Grossman


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [33.33%])

    33.33%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 3 [50%])

    50%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 6

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 20-09-2012 17:18:13

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Waouh!
Ca fait plus de 80 épisodes que j'attends un épisode comme celui-là!
Tout y est enfin. Jusqu'aux décors tirés de TMP.
Vite la suite car c'est un double? épisode? triple???
La mort de l'amiral Forest, je ne m'y attendais pas du tout. Sacré coup, bien joué.
Il reste 14 épisodes pour tout mettre en place...ça va quand même être un peu dur...


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#3 20-09-2012 18:17:14

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Tu passes tes journées à regarder des épisodes ou quoi? 5, 6 par jour?

Hors ligne

#4 20-09-2012 18:34:10

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Oui!
J'en profite!
Je pense avoir fini ENT pour la fin de semaine. J'aurai rattrapé mon retard trekkien. Et comme il n'y a rien à la TV, 2 épisodes le matin et 4 le soir c'est jouable. wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 20-09-2012 20:11:29

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

bound a écrit :

Tu passes tes journées à regarder des épisodes ou quoi? 5, 6 par jour?

ouais moi aussi je me suis demandé s'il avait une connexion direct dans le cerveau ou alors on lui a volé le cerveau pour le mettre direct dans le lecteur ! mdrwink


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

En ligne

#6 10-10-2012 14:07:46

yrad
admin

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Sur l'arc vulcain (1/2)

Avant de découvrir (en 2005) le triptyque vulcain, j'appréhendais les habituels poncifs syncrétistes spiritualistes hollywoodiens, ou encore une resucée à la vulcaine du mysticisme bajoran/Prophets de ST DS9.
Eh bien, que nenni ! Cette trilogie est un vrai chef d'œuvre (10/10), au même titre que ST ENT 04x03 Home ! Pas de leçon de morale proprette, ni de truisme consensualiste, rien que du relativisme et même du subjectivisme, avec force finesse et nuance de gris... tout en mettant à l'honneur comme jamais la plus fantasmatique des planètes de l'univers Star Trek.

ST ENT 04x07 The Forge débute par THE révélation théologale, éclairant enfin le mystère hantant la série prequelle depuis son pilote, la raison pour laquelle les Vulcains du 22ème siècle étaient si différents de ceux du 23ème. Eh bien il s'avère qu'ils ont tout simplement peur des humains, car leur progression technologique est plus rapide que celle des Vulcains, alors que leur maturité n'est pas forcément à l'avenant. Plus déterminant encore, les humains possèdent une telle diversité de traits - combinant à la fois les Klingons, les Andoriens, les Tellarites, et les Vulcains - qu'ils en deviennent imprévisible.
Le coup de théâtre peut sembler simple, voire simpliste, et pourtant il est beaucoup plus intelligent qu'il n'y parait au premier abord. Nul n'y avait songé, et pourtant, il coule étonnamment de source vis-à-vis à de quarante ans de trekkisme. Car il s'agit là d'une magnifique synthèse entre l'externalisme et l'internalisme !
En effet, à l'origine dans ST TOS, les extraterrestres n'en étaient pas encore vraiment (au sens de la SF), car leur fonction consistait juste à allégoriser, à personnifier les différentes facettes de la nature humaine (ainsi que les forces en présence sur l'échiquier géopolitique de la Guerre froide). Mais au fur et à mesure que ST est devenu un véritable univers de SF – transcendant sa seule série fondatrice – de véritables civilisations extraterrestres se sont progressivement dévoilées derrières les allégories originelles.
Malgré tout, à l'image de la plupart des autres SF futuristes, les aliens ont conservé un typage accru, c'est à dire des marquages comportementaux de moindre variance que l'humanité contemporaine, tandis que les Terriens était eux même homogénéisés pour ne pas trop empiéter sur les typos aliens. Il aura fallu attendre ST DS9 (et Babylon 5 de son côté) pour que les typos aliens (et humaines) soient vraiment diversifiées, ce que l'on pourrait expliquer en internaliste par l'approfondissement résultant de l'éloignement des sentiers balisés de Starfleet.

L'aveu de Soval assume quant à lui l'héritage allégorique originel, tout en expliquant la raison pour laquelle aucune civilisation extraterrestre de la franchise n'avait jamais matché l'infinie mosaïque terrienne : les humains forment tout simplement l'espèce la plus multiple, la plus plurielle, et cette fois sur le terrain objectif de la hard SF. Voilà qui pourrait expliquer l'intérêt à peine dissimulé de Q… et qui n'est pas sans évoquer une certaine considération minbarie dans Babylon 5
Et lorsque Soval confesse à l'amiral Maxwell Forrest que les Terriens leur rappellent les Vulcains avant "l'âge de l'éveil", cela suggère qu'en terme d'évolution naturelle, les humains sont appelés à embrasser – d'une façon ou d'une autre - la vulcanité, ce que ST TNG  - et en particulier Picard - confirmeront… mais à la différence des Vulcains, sans révolution surakienne, c’est-à-dire de façon hellénistique (toute la différence entre les initiateurs et les disciples inconscients).

Et comme si tout cela ne suffisait pas, le dernière volet du superbe triptyque vulcain (ST ENT 04x09 Kir'Shara) sera porteur d'une autre révélation, tout aussi conséquente et cohérente… Mais n'anticipons pas.

ST ENT 04x07 The Forge représente aussi le chant du cygne pour l'une des figures les plus attachantes de la série prequelle : l'Amiral Forrest, où l'incarnation d'une autorité à visage humain, humble et faillible, ce qui manquera cruellement au 23ème et plus encore au 24ème siècles (qui cultivera les Alynna Nechayev fabriquées en batterie).
Forrest témoignera ici tout l'altruisme désintéressé de sa nature profonde, lorsqu'il n'y a plus de place ni pour la composition ni pour l'égo. Marchant dans la vallée de l'ombre de la mort, Forrest sauvera - instinctivement (ce qui est essentiel dans l'histoire) -  le vie de l'Ambassadeur Soval, sans calcul ni préméditation, lui offrant ainsi - en guise d'adieu - le cadeau du meilleur de l'humanité. Donnant une portée (et finalement une motivation) nouvelle à la soudaine intégrité de l'ambassadeur Soval s'étant faite jour dans ST ENT 04x03 Home… et l'ayant finalement conduit à reconnaître son estime pour les humains et même à prendre leur parti seul contre tous. Quitte à être renié par le Vulcan High Command, son ralliement à Archer et aux humains du NX-01 sera la plus innatendue des successions posthumes à Forrest.

S'inscrivant directement dans les audaces de B&B pour diversifier la peinture vulcaine (ST ENT 01x17 Fusion, ST ENT 02x07 The Seventh, ST ENT 02x14 Stigma…), ST ENT 04x07 The Forge + 04x08 Awakening + 04x09 Kir'Shara mettront à l'honneur de nouvelles variantes d'une civilisation qui est décidément bien mainte.
Le sommet de la pyramide est occupé par une caste d'autocrates (incarnés par l'inquiétant administrateur V'Las), paranoïaques et manipulateurs, ressemblant de plus en plus aux dirigeants Romuliens (mais pas forcément à ses intègres capitaines, cf. ST TOS et ST Nemesis).
Tandis que la base de ladite pyramide réserve bien des surprises, surtout dans ses fondations, c’est-à-dire dans sa partie souterraine, clandestine et persécutée : une marqueterie de sectes, tous "chercheurs d'absolu" plus ou moins orphelins des enseignements perdus de Surak. Et parmi eux : les Syrrannites. Ironiquement perçus au départ par les humains comme des extraterrestres non apparentés aux Vulcains (tout un symbole), ceux-ci se révèleront au gré du triptyque être la composante vulcaine la plus proche des icônes auxquelles les trekkers ont été habitués au 23ème et 24ème siècle, jusqu'à faire apparaître dans le second volet la figure emblématique de T'Pau durant ses années d'activisme.
En somme, le prequel en dissimule un autre, celui de ST TOS 02x05 Amok Time. Et pour la petite histoire, il faut savoir que le projet originel de Berman et Braga consistait à faire d'une jeune T'Pau la protagoniste vulcaine de la série Enterprise. Finalement, pour des questions de liberté créative, le choix s'est porté sur un personnage vulcain entièrement nouveau (T'Pol).

Par-delà le pont de crédibilisation interne que le triptyque vulcain établit avec ST TOS, la configuration V'Las versus Syrannites représente la plus subversive des transpositions de l'actualité post 9/11. Plus politiquement incorrecte encore que ce qu'a jamais osé faire la série originale en son temps ! Car ici, les prétendus terroristes n'en sont pas, pas même un peu, pas même certaines de leurs franges extrémistes. Les Syrannites sont en réalité des victimes sacrificielles, de vrais apôtres de paix au contraire du "vertueux" gouvernement vulcain. Un gouvernement ayant de son côté perpétré le plus odieux des montages à l'usage du public (et des observateurs extérieurs tels les humains), pour légitimer ce qui n'est autre qu'un programme d'extermination (ou d'épuration ethnique/idéologique) dans les règles, en premier lieu pour justifier une entrée en guerre contre les Andoriens, mais en réalité pour couper définitivement le peuple vulcain de ses racines surakiennes – préalable impératif à sa re-romulanisation.
Difficile d'imaginer charge plus radicale contre les USA de W ! Excessive d'ailleurs par bien des côtés, car si le bourbier du 9/11 baigne probablement dans les cover-up en tous genres des agences gouvernementales américaines, le terrorisme islamique demeure pourtant bel et bien une réalité quant à lui, et Surak ne présente strictement aucun point commun (ni philosophique ni comportemental) avec Mahomet (Muḥammad).
L'initiative du triptyque vulcain d'ENT constitue donc une redoutable transgression en pleine Amérique bushienne... mais malgré tout, il faut se garder d'y voir une transposition littérale. Car ST est un véritable univers de SF, et non une simple "variation SF" de l'actualité (façon BSG 2003).

Partant du désabusement envers les éternelles querelles de réinterprétation des sources originelles, Archer entamera son chemin de Damas depuis la Forge de Vulcain jusqu'au sanctuaire de T'Karath. La rencontre avec Syrran/Arev, dépositaire du katra de Surak, et fondateur de l'ordre des Syrrannites, tient du parcours initiatique que n'aurait pas renié Alejandro Jodorowsky. Soit une de ces rencontres indicibles, qui lézarde vos certitudes et prépare votre esprit à de nouveaux entendements ! Celle d'une expérience par-delà le soi. Celle aussi de Vulcains explorateurs, jaïnistes, pratiquant la fusion mentale sans y perdre leur équanimité (et guérissant étiologiquement le Pa'nar Syndrome de T'Pol).
Syrran (excellent Michael Nouri) n'était-il pas la plus magnifique synthèse entre un patriarche vétérotestamentaire et le Don Juan Matus yaqui de Carlos Castaneda ? Sa mort inutile n'en sera que plus douloureuse.

Les deux grands romanciers de l'univers étendu - Garfield & Judith Reeves-Stevens – véritables orchestrateurs de ce triptyque vulcain (mais avec le concours très actif de Michael Sussman, d'André Bormanis, et surtout de Brannon Braga, pourtant abusivement non-crédité ici, comme durant toute la quatrième saison) oseront ici l'impensable : avoir fait "survivre" le katra de Surak durant 1 800 ans d'Histoire vulcaine, témoin quasi-impuissant (au travers d'une urne poussiéreuse puis de l'esprit d'une poignée de disciples marginalisés) de l'essor et finalement de la décadence de son enseignement.
Et comble de l'ironie (l'univers n'en rate pas une !), il faudra la venue d'un étranger, originellement haineux et raciste envers les Vulcains (ou plus exactement ce qu'ils sont devenus), pour que la parole de Surak puisse se faire entendre, et son héritage authentique – le Kir'Shara – atteindre le Vulcain High Command. Confirmant ainsi le principe d'altérité jamais démenti : "nul n'est prophète en son pays" !
Qu'Archer reçoive le katra de Surak, comme McCoy recevra celui de Spock, n'est-ce pas la plus majestueuse célébration de l'esprit trekkien ? Le besoin impérieux de l'autre pour se redéfinir soi-même !
Donnant un double sens à son titre VO, ST ENT 04x08 Awakening représentera à la fois l'éveil des Vulcains à leur propre héritage perdu, et l'éveil d'Archer à la vulcanité. Son expérience de communion mentale avec Surak induira une dérangeante perte d'identité (à l'instar de Bones dans ST III TSFS), et pour la première fois, la franchise tentera de communiquer aux spectateurs le ressenti subjectif de ce vécu peu ordinaire. Mais prenant le contrepied des Orb experiences de ST DS9, c'est du côté de Babylon 5 Mx02 River Of Souls que l'épisode lorgnera...
Derrière le prequel de ST TOS 02x05 Amok Time, transparaîtra celui de ST TOS 03x22 The Savage Curtain. Sauf qu'il sera question cette fois du Surak véritable, et non d'un Surak imaginaire idéalisé par Spock. Et mettant en échec l'équation du hasard, c'est bien Archer que Surak se choisira, déclinant sans ambage toute les tentatives "d'appropriation" de T'Pau !
Comble du paradoxe, Archer se transformera en prêcheur vulcain tandis que T'Pol lui opposera le même pyrrhonisme qu'envers la possibilité des voyages temporels. C'est digne de The X Files 04x24 Gethsemane... où Mulder était devenu le zététicien et Scully l'ufolâtre. Jouissif.

Non content d'être un abyssal éloge au fond (à forte valeur épistémologique), l'arc vulcain (et plus particulièrement ST ENT 04x07 The Forge) est également un somptueux éloge à la forme comme il en existe trop peu en SF audiovisuelle. Et j'en parle avec d'autant plus de conviction que j'accorde généralement bien peu d'attention à l'emballage. La chorégraphie des bastons, la qualité des SFX, la direction artistique n'ont jamais été des éléments déterminants à mes yeux, se limitant au mieux à des bonus appréciables mais largement dispensables...
Seulement là, je dois avouer que ST ENT 04x07 The Forge m'a complètement bluffé, plus encore que le visuellement déjà superbe ST ENT 04x03 Home. Car la forme est ici au service d'un pur acte de démiurgie, ayant fait émerger du mythe un vrai monde extraterrestre. Comme dans Forbidden Planet, on se surprend soudain à se croire sur une autre planète, et non dans un simple studio hollywoodien avec des décors en carton-pâte ou des incrustations sur CGI. L'emprise associative porte sur la pesanteur des lieux, la majesté du cadre, l'exotisme de l'environnement, et plus encore sur les ambiances et les ressentis. L'éternelle fascination pour l'impénétrable planète de braise du Trekverse prend enfin tout son sens, et elle réussit à être aussi envoûtante qu'Arrakis, voire même que Mars dans la génialissime mini-série The Martian Chronicles de Ray Bradbury, Richard Matheson, et Michael Anderson (1980).
Et rien n'est gratuit : l'harmonisation darwinienne entre un biotope à la limite de la tolérance humaine et la résilience vulcaine (assumant méthodiquement tout ce que ST TOS avait révélé : résistance à la chaleur et à la déshydratation, doubles paupière…), le sehlat faisant honneur au joyau ST TAS 01x04 Yesteryear, l'entérinement scrupuleux (et gourmand) de ST TMP et ST IV TVH…   

STENT04x03Home.jpg

STENT04x07TheForge1.jpg

STENT04x07TheForge4.jpg

STENT04x07TheForge6.jpg
Franchement, comment ne pas être subjugué ? joy (vraiment impatient d'avoir ça en Blu-ray)

Il ne s'agit pas seulement d'une brillante éclosion ponctuant trois saisons prequelles de lente maturation et de montée en puissance. Non, il s'agit carrément d'un assouvissement orgasmique après quarante années de trekkisme, ayant perpétuellement frustré (volontairement ou non) les trekkers quant à l'exploration de la civilisation et de l'écosystème vulcains, préférant les allusions aux immersions, et quelques personnages iconiques à une véritable étude de société (pourtant au cœur des meilleures SF littéraires).
L'arc ST ENT 04x03 Home + 04x07 The Forge + 04x08 Awakening + 04x09 Kir'Shara aura rendu justice à quatre décennies de suggestivité (et de dérobade).

[Suite ici]


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 10-10-2012 21:28:13

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

IMZADI a écrit :
bound a écrit :

Tu passes tes journées à regarder des épisodes ou quoi? 5, 6 par jour?

ouais moi aussi je me suis demandé s'il avait une connexion direct dans le cerveau ou alors on lui a volé le cerveau pour le mettre direct dans le lecteur ! mdrwink

Pour info il m'est arrivé de m'en faire 11 dans la journée: sur la 3ième saison.
Là plus le temps je me suis calmé. joke

J'essaie d'en faire 2 par jour: 726 épisodes ça fait une année non stop!
bravo

Yrad c'est fascinant de te lire.

Dernière modification par dl500 (10-10-2012 21:39:40)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 11-10-2012 14:40:58

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Pas encore lu ton avis  Yrad, histoire de ne pas influencer le mien.  wink
Le Voici :  The Forge est un départ exceptionnel pour l'arc Vulcain.

D'abord et avant tout  pour son incroyable entrée en matière : Qui à travers Soval & L' amiral Forrest voit naître  une compréhension mutuelle aux résonnaces purement Trekienne :
FORREST: Ambassador. Are Vulcans afraid of humans? Why?
SOVAL; Because there is one species you remind us of.
FORREST: Vulcans.
SOVAL: We had our wars, Admiral, just as humans did. Our planet was devastated, our civilisation nearly destroyed. Logic saved us. But it took almost fifteen hundred years for us to rebuild our world and travel to the stars. You humans did the same in less than a century. There are those on the High Command who wonder what humans would achieve in the century to come, and they don't like the answer.
FORREST: We're not the Klingons. We only want to be your partners. To do what the nations of Earth have learned to do. To work together in common cause.

De belles promesses soudainement étouffé par le spectre du 9.11 .. Un attentat terroriste contre l'ambassade Terrienne sur Vulcain. Soulignons l'audace de tuer dans la foulée , un personnage réccurent trés attachant :  L' Amiral Maxwell Forrest ..Comme pour bien nous signifier qu'il faut que cette mauvaise farce qu'est devenu le Vulcain cesse une bonne fois pour toute.
On ne rigole plus. no

Le moins que l'on puisse dire c'est que pour des besoins dramaturgique, Enterprise aura bien écorné leur image . Les présentant comme des impérialistes réactionnaires, des manipulateurs pathologiques: Des pseudo Romuliens quoi  .. Loin de l'éternel Vulcain donc .
Cette arc va régénérer la matrice , les rénitialiser vers l'image  "mystico- logique "  que l'on connait d'eux, tout en justifiant les entorses faites à leur personne.
Un récit spirituel et initiatique au délicieux  parfum d'aventure exotique au coeur de Vulcain..
Il se double aussi d'une satire de l'administration  Bush et du post 9.11.
Ca triplerait même d'un autre niveau de lecture : Expliquer  le mysticisme DS9  pour les nuls , tant les grandes lignes du parcours d'Archer vers l'éternel Vulcain, ressemblent à celles de Ben Sisko et son parcours d'émissaire:
_Tout deux étranger à une civilisation , sont chargés par un esprit supérieur de retrouver l'essence d'un mythe fondateur pour sauver la dites civilsation du déclin..

Le déclin de Vulcain & comment !.. Nous apprenons donc que la planète est sous la coupe du haut commandement Vulcain ( autrement dit les militaires), et que toute opposition comme les Syrranites sont impitoyablement persécutés. C'est imaginer Starfleet gouverné la Terre, c'est le scénario catastrophe  " Homefront/Paradise Lost. DS9.4 " qui aurait réussit.. Pas étonnant de retrouver  Robert Foxworth dans le rôle de l' administrateur Vlass, très similiare à celui qu'il tenait dans les épisodes DS9 précités..

Une atmosphère de 9.11 pèse sur  The Forge ..
162645.jpg270px-The_Forge_(ENT_episode).jpg
Des images valent bien mieux que des mots.

La mort de Forrest fera prendre conscience à Soval qu'il y a quelque chose de vraiment pourri dans le royaume de Vulcain.. Archer s'étant fait à leur duplicité, se met lui et T'pol en quête de la vérité : Trouver la responsable Syrranite de l'attentat , la ( pas encore wink )  mythique T'Pau ..Cette quête de vérité, va les conduire à en déterrer une toute autre.
C'est à travers un voyage dans  la forge de Vulcain que nous allons rencontrer le Mahomet des Vulcains : Surak.
D'abord sous les traits d'un curieux pélérin : Arev
406-Forge.jpg
Un Synnarite qui posséde ni plus , ni moins que le Katra de Surak en lui , qui suite à un accident mortel va le transmettre à Archer à travers un Mindmeld très TWOK ...

Si cela fonctionne aussi bien , c'est qu'on doit reconnaître en Garfield & Judith Reeves-Stevens leur parfaite connaissance de la mythologie/ théologie Vulcainne. Car dans cet épisode,  que cela soit d'abord  Syrran qui veut sauver son peuple sur la voie de la guerre,  ou Archer en quête de vérité,  ils revivent le parcours du vrai Surak sur la voie de la logique. Le ciment de la civilisation Vulcainne.
Tout  aura commencé dans la forge..Vers l'éveil (  awakening ).. Archer est frappé littéralement par la foi Vulcainne.. N'as t'il pas pris le mindmeld de Syrran pour un coup de poing  (
'I think he punched me ' ) ? ... Reste maintenant comme le vrai Surak de transmettre la logique aux restes de ses ouailles..

Première partie visuellement époustouflantes, plutôt bien joué ( Gary"Soval" Graham en particulier ) .. De superbes dialogues sur le théme de la religion et de la foi.. & encore une fois c'est ultra référentiel ( merci pour le Selhiak & les citations à The Voyage Home )
On enchaîne la suite avec impatience.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#9 24-09-2013 13:49:06

mbuna
I don't know you

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Rien à dire de + que ce qui a déjà été fort bien dit dans ce sujet, avec l'idée GENIALE de la vision des humains qu'ont les vulcains. C'est un espèce de retournement de valeurs tout à fait original et d'une grande simplicité en même temps. Les vulcains nous ont jugé, avec un discours franchisé 100% Trekkien sans même que son auteur Soval ne s'en rende compte , tout en restant dans sa propre logique, à son corps défendant.

Cette révélation grandit fortement le trekverse par cette nouvelle vision relativiste inversée si j'ose dire. C'est vraiment magnifique. Le reste est à l'avenant ; j'ai toujours d'ailleurs du mal à séparer les 3 épisodes de l'arc, leur donner une note séparée. Cela va du 9 au 10 à n'en pas douter.

10/10. Cet épisode c'est du Trek à l'état pur, tout en l'enrichissant par une variation très belle et originale.

Hors ligne

#10 05-11-2016 11:41:48

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Que c'est-il passé entre les pathétiques deux premières saisons et cette excellente - voir exceptionnelle -  saison 4 ? Ils ont viré tous les scénaristes ? wink En tout çà, elle me fait regretter la fin prématuré de la série.

Dernière modification par Strangueloop (07-11-2016 16:37:01)


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#11 07-11-2016 16:20:22

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

Oh beaucoup de chose se sont passés !
Tout cela est expliqué sans langues de bois dans les incroyables bonus Bluray d' Enterprise .. Ils reconnaissent autant leur réussite que leur échec..
Tout n'est pas la faute de Rick Berman & Brannon Braga qui ont dut lutter contre les temps qui changent ( le 11 septmebre 2001  ) , le studio & leur propre fatigue ..

Jusqu'à Enterprise , la franchise jouissait d'une certaine liberté de la part des studios. Ils n'interféraient très peu dans le processus de création.. En 2001, Rick Berman a commençé à être inondés de mémos idiots comme seul les éxécutifs savent en faire ( l'un d'eux étant la guerre froide temporelle roll)
Brannon Braga reconnait sa propre fatigue & le fait que la réaction négative et éxubérante des fans ait un peu miné son moral ( désolé Brannon oops ) ..
Ce n'est pas faute de chercher à  relever la barre en cours de route.. Mais les scènaristes-producteurs qu'il engageait durant les deux premières saisons  n'ont jamais répondut à ses attentes.
Certains se prétendant fans n' en était pas du tout ...

Il y a aussi le 11 Septembre 2001 qui a pris tout le monde au déporvu..Le monde changeait et Star Trek ne bougeait pas..

Le miracle se produit en 2003 , une nouvelle direction à la tête du studio & il est décidé de laisser la série tranquille , Brannon Braga vient chercher de l'aide aux près d'Ira Steven Behr, le maître d'oeuvre de DS9.
Ce dernier casse littéralement la série.. Brannon Braga en est dévasté, mais reconnaît que ses critiques l'ont fortement aidé à reconsidérer le show. Il est aussi boosté créativement par son idée des Xindis.. & enfin , il va chercher Many Coto & trouve en lui , l'allié qui lui manquait lors des deux premières saisons.
Un excellent showrunner et un véritable fan de Star Trek ..

La saison 4 porte définitivement la marque de Many Coto, mais n'enlevons rien à Brannon Braga & Rick Berman. Many Coto reconnaît que se fut un véritable plaisir  de collaboration.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#12 23-04-2018 18:24:43

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 04x07 The Forge (Le pèlerin du désert)

7/10

Alors évidemment, se retrouver en si peu de temps sur Vulcain, c'est sympa pour le fan.
Et le clivage avec la saison 3 est impressionnant en terme de motivation pour assurer les aventures du NX-01.

Ce concept au départ de nous dire qu'il y a un groupe dissident sur Vulcain qui ne veut pas des étrangers est plutôt intéressant, la xénophobie n'est pas que terrienne, et au vu des saisons précédentes avec le HCV qui se croit supérieur en tout, je ne suis pas surpris de découvrir cet aspect de la société vulcaine. Je ne suis pas du tout en proie à un choc émotionnel de ce que le futur de la saga nous a montré.

Alors les enjeux politiques sont énormes vu que c'est l'ambassade de la Terre-Unie qui est attaquée et pourtant au lieu de faire appel à Starfleet security, une fois encore le NX-01 est appelé à jouer les enquêteurs.
Alors oui, Archer, Soval, le HCV se connaissent bien, mais justement bien qu'Archer ait démontré de la neutralité ces dernières années, le HCV aurait pu l'accuser de se venger des décisions politiques antérieures.
Donc, une fois encore mon hic est le NX-01 en enquêteur malgré les connexions des personnages construites ces dernières années, pour moi le NX-01 aurait dû avoir 1 année de cale-sèche et repartir en tant qu'explorateur.
Le NX-02 au pire d'une équipe de Starfleet security aurait pu faire l'affaire pour s'initier à l'espace.

Heureusement pour moi que Soval fait un choix politique des plus intéressant pour cette enquête-aventure.
UN bon moment.

Dernière modification par IMZADI (23-04-2018 18:29:42)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

En ligne

Pied de page des forums