ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#376 08-06-2020 11:24:34

mypreciousnico
Why ?

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Oh puis alors le discours sacrificiel christique de Pa Kent Costner...

Hors ligne

#377 08-06-2020 11:38:55

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

mypreciousnico a écrit :

Oh puis alors le discours sacrificiel christique de Pa Kent Costner...

Et ben merde... Dans ce domaine n'y a pas plus christique et pompeux que Superman Returns, y compris dans l'introduction du fils le Clark et Loïs.


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#378 08-06-2020 11:42:05

mypreciousnico
Why ?

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Je trouve ça beaucoup plus subtil pour ma part. Une question d'imagerie peut-être

Hors ligne

#379 08-06-2020 12:20:00

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Complètement d'accord avec Nico. Dans le Snyder t'as carrément Superman qui lorsqu'il se questionne sur les notions de sacrifices et d'acte de foi, se rend dans une église et discute avec un prêtre mdr

Dans Returns l'imagerie Christique est infusée d'une dimension cosmique qui lui donne une texture toute particulière.

Hors ligne

#380 09-06-2020 16:05:28

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

dvmy a écrit :

Non. Mais Lester est considéré comme médiocre. Donner, lui, est considéré comme un grand cinéaste. Un opinion que, bien entendu, je ne partage pas du tout.

Lester est un naze, un yes man . Donner c'est  niveau au dessus.

La filmographie de Donner contient tout de même des Classiques : La Malédiction , Superman , Ladyhawke , les Goonies , L' Arme Fatale..
On lui doit aussi en tant que producteur  Generation Perdue , les Contes de la Crypte , la saga X Men..

Dont le mec est déjà sur une autre planète de Richard Lester ...

Ce n'est pas un grand cinéaste certes, c'est juste un solide artisan très , très généreux pour son public.. Tout les gens  le disent , ses plateaux de tournages sont les plus conviviaux & joyeux  au monde.. Même dans une production aussi chaotique que le premier Superman, techniciens & acteurs l'ont toujours soutenu..

Cette convivialité , cette joie de vivre se ressent dans tout ses films .. Même  dans ces pires navets..

Dick Donner est un gars cool & sans aucune prétentions , un solide artisan , je l'adore ...

dvmy a écrit :

Je ne vois pas tant de négativisme dans la version de Snyder. C'est juste un gars qui souffre, se cherche sa place et se demande quelle est la finalité de ses pouvoirs. Pour moi ça rend le personnage plus crédible, ce n'est plus un simple boy scout désuet d'une époque révolue.

.
Que représente pour toi Superman? ..  Pour moi , c'est un héros solaire.. Il doit par ses actes & son abnégation tirer l'humanité vers le haut.

Il est bien cher à payer  le prix pour que le pauvre p'tit Clarknouet trouve sa place chez les humains..  Il se paye en milliers de victimes.. Il y a un tel dédain pour la vie humaine que cela en est indécent ( Smallville & Metropolis en zone de guerre ).. Bon Snyder est tellement con , que l'armée fait plus de dégats que les Kryptoniens .. Mais le fait est là , il  y a une désinvolture pour la vie humaine  dés qu'il enfile le costume que cela en est dérangeante .. Mais c'est tellement normal , Pa' Kent lui a appris tout jeune , à laisser crever les gens.. Pa' Jor El n'est guère mieux loti , puisse qu'il ne pense à travers son fils qu'à propager le génome Kryptonien ( vas y couche avec Lois ).. Toute l'humanité est tiré vers le bas pour des buts purement égoïstes uns & des autres .Superman en premier.

Le Superman de Donner lui propose une version plus altruiste ( et plus juste  envers le personnage ) . Jor El choisit la Terre pour notre " proportion au bien " .. & son fils en retour doit tout donner pour l' humanité.. Son sens de la justice , son  amour de l'humanité lui provient des Kent ect.. Tout le long du film , Superman tend  vers le bien & par ses actes désintéressé reste inexorablement un extra terrestre caché parmi les humains pour les aider  a atteindre la lumière...

Scorpius a écrit :

Soit vraiment l'antithèse (un peu gerbante) de la trilogie Donner/Singer.

mmm.. Scorpuis.. je tique un peu là .. wink  l'idée que tu associe Bryan Singer à Donner à propos de Superman...
C'est la fourmi qui s'accapare la grandeur d'un géant.
Singer n'a rien créer de nouveau , il ne fait que pomper de manière soporifique les Superman de Donner.. Superman Returns s’apparente de plus en plus à un fan film ultra friqué qu'à une réelle continuité.. Je ne vois que des grands  morceaux des films Donner reproduit ici & là , vidé de toute leur substantifique moelle..

A la rigueur , Superman Returns aurait put faire illusion  sans Superman II The Donner's Cut ... Mais voilà , il existe bien , la messe est dites(  & bien dites ) .. Superman Returns n' a plus trop de sens à mes yeux.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#381 09-06-2020 16:20:33

Prelogic
Legaliste

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Personnellement, je suis prêt à me damner pour le Superman de Richard Donner, rien que grâce à cette piste :

Flash required

Sinon, je partage grandement ces considérations :

scorpius a écrit :

Le film original il s'incrit dans cette volonté de permettre au public américain de renouer avec des valeurs positives

scorpius a écrit :

Returns de son côté, sa "thèse" est carrément d'exorciser le 11 Septembre à travers le Superman de Donner [...] Et il le fait avec une pudeur et une sensibilité follle. D'ou cette mélancolie déchirante qui convoque le trauma d'une amérique qui a besoin à nouveau de croire aux héros sans pour autant avoir besoin de faire appel à une imagerie à base d'immeubles qui s'écroulent ou de destructions massives...

scorpius a écrit :

Snyder aura choisit d'embrasser totalement les notions de cynismes et de nihillismes, transformant Sup' en un anti-héro'. Superman n'est plus la solution aux traumas de l'amérique, il en est une manifestation... Soit vraiment l'antithèse (un peu gerbante) de la trilogie Donner/Singer.

Dernière modification par Prelogic (09-06-2020 16:24:21)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#382 10-06-2020 08:55:22

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Buckaroo a écrit :

mmm.. Scorpuis.. je tique un peu là .. wink  l'idée que tu associe Bryan Singer à Donner à propos de Superman...
C'est la fourmi qui s'accapare la grandeur d'un géant.
Singer n'a rien créer de nouveau , il ne fait que pomper de manière soporifique les Superman de Donner.. Superman Returns s’apparente de plus en plus à un fan film ultra friqué qu'à une réelle continuité.. Je ne vois que des grands  morceaux des films Donner reproduit ici & là , vidé de toute leur substantifique moelle..

A la rigueur , Superman Returns aurait put faire illusion  sans Superman II The Donner's Cut ... Mais voilà , il existe bien , la messe est dites(  & bien dites ) .. Superman Returns n' a plus trop de sens à mes yeux.

J'ai donné de nombreux exemples quand au fait que le film de Singer prolonge et enrichi les thématiques de Donner. Sur l'alienation, son rapport à l'humanité, sur l'idée de transmission, sur la figure du père, etc. Qu'on aime pas le film, je veux bien mais le qualifier de "fan-film" quand il fait preuve d'une telle richesse sur le fond, je t'avoue que je ne comprends pas.

Sinon, il y a de nombreux points sur lesquels le Singer fait preuve de "nouveauté". La nature de sa relation avec Lois (tout en étant un prolongement très naturel de Donner) par exemple, ou dans son imagerie. Il y a aussi une emphase mise sur la perception de Sup' à travers les médias "Superman is back in our lives" qui'on avait pas tout à fait chez Donner. Ce qui est logique tant notre rapport aux médias à changé entre 1978 et 2006... 

Enfin voilà, Superman Returns un film qui n'aurait pas de "moelle" mdr

Dernière modification par scorpius (10-06-2020 08:55:56)

Hors ligne

#383 27-02-2021 12:48:53

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Ca se précise pour l'avenir de Superman au cinéma.

On pouvait le redouter et bien c'est confirmé : JJ Abrams va bel et bien produire un reboot sad

Un scénariste est déjà attaché au projet, il s'agit de l'auteur de comics et journaliste Ta-Nehisi Coates. Raccourci un peu facile, mais du coup ça spécule beaucoup sur le fait que ce reboot pourrait introduire un Superman noir (vu l'engagement de Coates de ce côté). D'autant que en 2019, il y avait eu des rumeurs à propos de Michael B. Jordan en contact avec la Warner à propos de Superman.

Reste à savoir si ce reboot mettra en scène un Clark Kent noir ou Calvin Ellis/Kalel ou bien encore Val-Zod. Quoi qu'il en soit, Jordan serait un Superman prodigieux! En tout cas, à priori peu de chance de revoir Henry Cavill (je vais pas le pleurer plus que ça, perso).

Notons tout de même que Coates est un auteur de comics relativement médiocre et que forcément avec Abrams d'impliqué, ça pue quand même pas mal...

Hors ligne

#384 27-02-2021 16:08:39

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

lol "Au suivant !"

Hors ligne

#385 27-02-2021 20:36:09

matou
modérateur

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Non Jordan en sup, bof bof.
Après il font ce qu’ils veulent du personnage dans du « ce que vous voulez washing » mais pas touche à Kripto!

Hors ligne

#386 27-02-2021 21:46:11

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

matou a écrit :

Non Jordan en sup, bof bof.

A ce stade, ce serait la seule bonne nouvelle.

Hors ligne

#387 27-02-2021 21:48:53

dl500
TOS Forever

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

JJ impliqué ?
C'est next pour moi, quoi que soit le projet.
Je ne m'y intéresse pas.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#388 03-05-2021 12:29:34

IMZADI
Memory Alpha

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

J'ai eu beau remonter le fil de discussion, je n'y ai pas vu de retour sur la série Krypton, cela est surprenant cool

Krypton sur wikipedia

Planète Krypton, environ 200 ans avant sa destruction et la naissance de Superman. Le gouvernement est tombé sous la coupe d'un homme masqué se faisant appeler "La Voix de Rao", qui impose la croyance selon laquelle les Kryptoniens sont la seule forme de vie intelligente de l'Univers et dirige la planète d'une main de fer. Le futur grand-père de l'Homme d'acier, Seg-El, voit son propre grand-père, Val-El, exécuté pour avoir refusé de prêter allégeance au nouveau régime et clamé l'existence d'autres espèces intelligentes dans l'univers. Quinze ans plus tard, Seg-el a renoncé à tenter de sauver l'honneur de sa famille, la Maison de El, qui a été humiliée et déchue. C'est alors qu'il rencontre un Terrien, Adam Strange, venu du futur pour le prévenir de l'attaque prochaine de la plus grande menace à laquelle Krypton ait pu faire face : Brainiac.

51Naq%2Bh8TTL._AC_SY445_.jpg

Alors, j'aime beaucoup Superman, mais je ne connais rien à l'univers qui l'entoure, donc en ce qui concerne ce préquel familial, je ne sais pas dut tout si ça reprend des éléments des comics où s'ils se permettent d'introduire des nouveautés.

Sinon, je lui mets un 7/10 au début puis progressivement un 6/10
Les 5 premiers épisodes m'ont bien plu, mais la fin de saison 1 rentre dans des classiques de scénario: un monde en danger, un super-méchant de la mort, et des opposants aux héros... une histoire d'amour. A quoi m'attendre d'autre me direz-vous, mais rien de particulier pour pas dire neuf dans le traitement des ces thèmes.

En ce qui concerne les maison de El et de Zod, j'y ai un peu vu une présentation à la Dune entre les Atréide et les Haarkonen, en ce qui concerne leur statut et leur rivalité.
Le cliffanger de la saison 1 est classique et la saison 2 fait vraiment office de série héroïque assez ordinaire également mais par rapport aux quelques saisons de The Flash, Green Arrow et Supergirl que j'ai vues, Krypton est bien moins lumineuse.

La série n'a pas de fin car les plans de la saison 3 ont été annulés comme d'hab sans prévenir...
Un divertissement agréable sans plus.

Dernière modification par IMZADI (03-05-2021 12:31:36)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#389 23-07-2021 23:53:59

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

4xgkp5w7byj61.jpg

https://collider.com/michael-b-jordan-b ? d-hbo-max/

Michael B. Jordan developpe pour HBO Max un projet autours de Superman/Val-Zod.

Un projet séparé du futur reboot de JJ qui mettra en scène un "Kal-El black" et qui sans l'implication de Jordan perd le peu d'interet qu'il pouvait avoir (ce qui est très bien).

Excellente nouvelle en tout cas! Entre ça et l'excellente série "Superman & Loïs" il fait enfin bon être fan de Superman!

Dernière modification par scorpius (23-07-2021 23:54:24)

Hors ligne

#390 24-07-2021 11:00:55

dl500
TOS Forever

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Donc 2 projets superman black différents?
Et quid du DCEU?


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#391 24-07-2021 15:25:42

matou
modérateur

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

RIP DCEU…
On a des films par à coup.

Hors ligne

#392 24-07-2021 16:01:34

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Le Superman de Cavill pourrait revenir dans un futur Black Adam 2 ou Shazam 3, mais j'y crois pas trop.
La Supergirl qu'on découvrira dans le film Flash deviendra la principale Kryptonienne du DCEU, tout comme Batgirl (l'actrice a déjà été choisi) va remplacer le Batman d'Affleck, avec old Bruce Keaton qui sera son mentor.

Du moins c'est ce qui semble se dessiner. Avec à côté la trilogie Batman de Reeves/Pattinson et les projets "black Sup" dans leur propre continuité.

Hors ligne

#393 15-12-2022 09:09:34

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Message d'Henry Cavill

dd6564d20581f661f8e596db6c227397d064d7e9.jpg

Cavill n'est donc plus Superman

Le prochain film sera un reboot qui mettra en scène un Sup' plus jeune (sans que ce soit un film sur ses origines). Ce sera écrit par James Gunn (en charge de DC dans son ensemble désormais). Gunn ne sera en revanche pas le réal, ce dernier reste à choisir.

Plutôt une bonne nouvelle, il était vraiment temps de passer à autre chose.

Hors ligne

#394 15-12-2022 10:55:35

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

J'espère juste que le prochain antagoniste ne sera pas encore Lex Luthor .


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#395 15-12-2022 11:53:02

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Ce n'est pas nécessairement un méchant traditionnel pour Superman, même si ils se sont affronté occasionnellement, reste que Lobo en méchant est une possibilité puisque Jason Momoa va l'incarner dans le nouvel univers DC.

Ce serait cohérent avec ce que Gunn a pu faire par le passé en utilisant des personnages comme Ego ou Starro.

Dernière modification par scorpius (15-12-2022 11:53:53)

Hors ligne

#396 31-01-2023 19:22:38

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Sortie de Superman : Legacy de James Gunn le 11 Juillet 2025

Le film mettant en scène un Superman black de JJ est toujours d'actualité

Un film Supergirl : Woman of Tomorrow est en développement

Hors ligne

#397 31-01-2023 23:41:38

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

scorpius a écrit :

Sortie de Superman : Legacy de James Gunn le 11 Juillet 2025

Ca me surprend toujours ce genre de calendrier. Moins de deux ans et demie pour écrire, pré-produire, réaliser et post-produire un blockbuster à 150 ou 200 patates bourré de SFX nous montre à quel point cet Hollywood est devenu une industrie low quality depuis l'apparition du MCU. En plus de ça Gunn réalise et dirige le DCEU simultanément, ce qui veut dire à quel point ce projet semble d'ores et déjà torché. Alors certes Gunn vient de chez Troma et là-bas on bosse vite, mais ça fait 15 ans qu'il fait des blockbusters maintenant, avec tout le confort que ça implique. Je ne vois pas comment on peut mener un tel projet en si peu de temps et en ayant une double casquette.


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#398 31-01-2023 23:49:44

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Apparemment il se contente d'écrire et produire le film, le réal doit encore être annoncé. Il a entamé l'écriture il y a un petit moment déjà.

Hors ligne

#399 01-02-2023 11:53:55

matou
modérateur

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Je me demande si ces films seront de 150 à 200 patates.
C’est peut être pour cela que Gunn a été embauché. Pour faire comme pour Batman ou le Joker, cad des films moins chers pour être plus rentables.
Autant le Green Lantern semble lui, bien parti pour être plein de SFX, autant je m’interroge sur les autres.

Hors ligne

#400 01-02-2023 12:18:19

scorpius
Nowhere Man

Re : Superman : pionnier et parangon ultime du super-héroïsme

Si on prend Supergirl, Gunn promet une adaptation fidèle du comics auquel le film emprunte son titre. Une adaptation fidèle sera coûteuse

Swamp Thing sera probablement un petit/moyen budget cela dit. La série sur Waller également, peut être aussi le truc sur les Amazones

Hors ligne

Pied de page des forums