#1 18-04-2009 15:46:57

yrad
admin

ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis)

Crédits officiels :
- Histoire : John Logan, Rick Berman, Brent Spiner
- Dialogues : John Logan
- Réalisation : Stuart Baird


Flash required


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  4. 7 (bon)(voix 3 [18.75%])

    18.75%

  5. 6 (correct)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  9. 2 (raté)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  10. 1 (pitoyable)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 16

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-04-2009 15:47:37

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Soyons clairs: Nemesis est davantage un mauvais Star Trek qu'un mauvais film même si cinématographiquement parlant il ne vaut pas grand chose (mou et bavard, scènes d'action ridicules). Ceci dit je commence à me demander s'il mérite d'être détesté autant à l'heure où le film d'Abrams débarque sur les écrans, sorte d'antithèse de tout l'univers trekkien.

Gros bide, "Star Trek : Nemesis" ne méritait peut-être pas un tel sort. Malgré tout, son échec commercial demeure pourtant assez compréhensible.
Pour commencer il est surprenant de constater que le fait d'avoir confié l'écriture du scénario et la réalisation à deux personnes qui n'avaient jusqu'alors jamais oeuvrés dans l'univers "Star Trek" n'a malheureusement strictement rien apporté de neuf à la saga, car le film souffre de la maladie qui a frappé toute la franchise depuis la fin de VOYAGER, à savoir un manque total d'originalité ("Nemesis" évoque énormément "Star Trek II") et un scénario manquant d'ambition (la moitié du métrage est relativement lourde en bavardages, l'autre moitié n'est qu'un duel sur fond de combats spatiaux, nettement moins réussi que celui de ST2).

Nemesis arrive à un moment où Rick Berman est totalement à côté de la plaque. La saison 2 d'Enterprise est une catastrophe de recyclages et d'épisodes bidons et l'audience est en chute libre. Par conséquent la mise en chantier d'un nouveau film se doit d'être un succès commercial. Pour se faire, Berman fait justement tout ce qu'il ne fallait pas faire : un remake déguisé de ST2, film le plus populaire auprès des fans. Malheureusement, on ne peut pas faire de remake d'un film culte.

Tout dans Nemesis évoque ST2 : l'ennemi qui veut se venger du capitaine (mais Shinzon ne peut pas remplacer Kahn), la bataille dans la nébuleuse (un vrai suspens dans ST2, ici totalement absent) et le sacrifice de Data qui rappelle celui de Spock (sauf que celui de Data est ridicule et pas émouvant).

D'une part, les comédiens ont désormais bien du mal à masquer une absence flagrante de motivation après toutes ces années passées dans des rôles établis une bonne fois pour toutes et qui laissent bien peu de place à davantage de liberté de composition. La plupart font de la figuration.

D'autre part, Nemesis est une sorte de négation de TNG:
- Picard l'explorateur devient un guerrier, mais ce costume ne lui va pas du tout.
- Aucune référence à Lore. B-4 (Before, jeu de mots un peu simpliste) l'androïde neuneu (je me souviens des explosions de rire dans la salle) arrive comme un cheveu dans la soupe, de nulle part.
- Les facilités scénaristiques du style Picard qui devine les intentions de Shinzon d'attaquer la terre parce que "je connais sa façon de penser" big_smile .
- Et le film est bien trop sombre et manque d'humour (mis à part l'humour involontaire de B-4*)

Mais, avec le recul, Nemesis a quelques points positifs. Tout d'abord sa noirceur, quoique discutable, est parfaitement assumée à l'opposé de ST First Contact et surtout DS9. En outre, et c'est là toute la différence avec le film d'Abrams, il possède un sujet trekkien de fond. Un sujet qui en reste au stade embryonnaire mais qui est tout de même présent : "qu'est ce qui fait que nous devenons bons ou mauvais? l'éducation, l'expérience, le milieu?

Pour cette raison, Nemesis vaut mieux et vaudra toujours mieux que le film d'Abrams qui est dépourvu du moindre neurone.


* Le nom français "PROTO" le rend encore plus ridicule

Hors ligne

#3 18-04-2009 19:26:08

dzzoidberg
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Ca me rappelle OSS 117 et le nazi qui dit "ça fait 10 ans, on a droit à une deuxième chance."
En tous cas plus ça va plus j'ai hâte de voir le dernier (Star Trek pas OSS) smile
Un film qui fait que l'on rehausse Nemesis pour que ce soit le pire de la série promet au moins de beaux éclats de rire.


Cheese, Gromit

Hors ligne

#4 18-04-2009 19:41:00

Ersatz
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

dzzoidberg a écrit :

Un film qui fait que l'on rehausse Nemesis pour que ce soit le pire de la série promet au moins de beaux éclats de rire.

Prépare toi à de longs sanglots de printemps tardif alors ! Le Némésis a bel et bien cassé sa dernière corde de violon, et loin s'en faut de la rehausser, il en devient encore plus monotone une fois le dernier d'Abrams vu sur grand écran ;- )

Nota bene : il sera intéressant d'éluder le mystère de ce topic en le remontant après le 6 mai ^^

Hors ligne

#5 18-04-2009 19:47:31

dzzoidberg
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Bah au pire au lieu de revoir Star Trek, allez voir OSS 117! La place coute le même prix et le film en vaut (largement) la peine!


Cheese, Gromit

Hors ligne

#6 18-04-2009 22:06:51

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

dzzoidberg a écrit :

Un film qui fait que l'on rehausse Nemesis pour que ce soit le pire de la série promet au moins de beaux éclats de rire.

J'aime le raisonnement.
Mais perso j'ai un peu peur de m'ennuyer en voyant ST XI. Je m'attends à des effets attendus et des situations téléphonées, à des clins d'oeil forcés à la saga cohabitant avec des incohérences, à du creux en termes de dialogue comme de fond.
Donc rire ce serait déjà bien, mais on rirait un peu jaune en voyant Star Trek abîmé par ce barnum.

Dernière modification par Vic Fontaine (18-04-2009 22:07:22)


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#7 19-04-2009 00:36:59

matou
modérateur

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Perso pour moi, Nemesis cherche faussement à inover.
Une réussite, l'épronage des vaisseaux et l'écran qui laisse place à un trou.

Tout le reste rate sa cible et arrive à une négation de TNG comme le dit bien dav.
Avec un fond bien mal traité et des scènes discutables (Riker qui va, tout seul, faire frotti frotta avec Ron Perlman).
Seule une certaine sobriété dans le traitement sauve l'ensemble.
De plus, il n'y a pas de tension dans ce film.

Hors ligne

#8 19-04-2009 11:13:30

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

J'ai tendance à réhabiliter tout ce qui porte le nom de Star Trek avec le temps. Nemesis n'échappe pas à la règle.

Alors oui il est potablement regardable & oui ça reste le film le plus mauvais de la saga.

Même si Shinzon & le viceroy me paraissent moins couillons, que la bataille finale a un peu plus de gueule, que certains dialogues fonctionnent un peu mieux . Il reste toujours autant de crêve coeur dedans pour lui apporter la grâce . Picard en "last action zero" , la mort de Data ( qui élimine sans panache la dernière part de merveilleux crée par Gene  Roddenberry ).. Worf bourré au mariage de Troi, un Jonathan Frakes ventripotent sans  charme , Une Marina Sirtis ridée filmé en trés gros plan qui se met à loucher dans une hilirante séquence de télépathie, j'en passe des vertes et des pas mûres..

Non l'équipage de TNG aussi mythique que l'original ne méritait pas une telle sortie. Le Star Trek Countdown leur rachète une sortie plus qu'honorable.


dzzoidberg a écrit :

Un film qui fait que l'on rehausse Nemesis pour que ce soit le pire de la série promet au moins de beaux éclats de rire.

On n'en reparleras dans 10 ans, si le prochain Star Trek est signé par Brett Ratner, j'en suis sûr que ST2009 sera revut à la hausse lol


TrekCoreSig_Picard.jpg

En ligne

#9 19-04-2009 13:16:52

KIRK
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Dvmy a écrit :

il possède un sujet trekkien de fond. Un sujet qui en reste au stade embryonnaire mais qui est tout de même présent : "qu'est ce qui fait que nous devenons bons ou mauvais? l'éducation, l'expérience, le milieu?

_________________________________________________________________________________________________________
Comme toujours chacun aura son propre niveau de lecture et d'interprétation : 

Peut-on échapper à son patrimoine et héritage génétique ?

chaque humain possède en lui des  caractéristiques plus ou moins  marquées de ses parents { physique ou caractère }. On sait aussi qu' aujourd'hui une tare génétique peut sauter une  génération.
   
Le cas de Shinzon est différent dans le sens ou on l'a crée à partir de gènes de Picard artificiellement modifiés pour qu'il  vieillisse plus vite.  On peut donc supposer que Shinzon et Picard ne partagent quà peine la moitié de leur patrimoine et que Shinzon n'a qu'une vague connaissance du vécu de Picard comme Picard n'a qu'une vague idée de l'existence menée par Shinzon dans les mines de Dilitium des Romuliens. Ils se connaissent sans vraiment se connaître comme des cousins de branches éloignées...       


De  plus une accélération de l'existence ne remplace pas une expérience entière de vie et d'apprentissage d'où la réaction d'éperonnage de Picard  lors de la bataille finale et qui ne rentre pas dans le schéma de pensée de Shinzon.

L'expérience mais aussi le côté aléatoirede la vie, de la création jouent pleinement et les Romuliens n'avaient sans doute pas pris en compte ce facteur qu'est < l'inconnu >... toutes les formules mathématiques comportent < une inconnue > smile et cela vaut aussi en génétique... Encore un exemple ou le créateur perd le contrôle de son invention...

Finalement on en revient à la question philosophique de savoir si l'être humain est pervertie de nature ou par la société ?

Concernant le film je trouve qu'il aurait été judicieux de réintroduire le personnage de Lore, la face sombre de Data... Imaginons un Lore à la place de Proto...

Dernière modification par KIRK (19-04-2009 13:17:41)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#10 19-04-2009 15:36:51

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

KIRK a écrit :

Concernant le film je trouve qu'il aurait été judicieux de réintroduire le personnage de Lore, la face sombre de Data... Imaginons un Lore à la place de Proto...

Voilà qui aurait fait un doucble sujet trekkien si Lore avait remplacé B-4 (qu'on ne me parle pas de prout... eu proto): Picard et son double maléfique et data et son double maléfique.

Hors ligne

#11 02-07-2009 17:21:49

KIRK
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

star_trek_nemesis_art.jpg
S T A R  T R E K   N E M E S I S

Soyons clair et honnête : ce film est particulièrement médiocre à mes yeux. Dans la famille Star Trek je le comparerai à une pièce rapportée.

124_tm1.gif
La réalisation est énergique mais se noie dans des effets spéciaux spectaculaires cachant mal la faiblesse du scénario. Tout gros blockbuster de SF est capable d'en faire autant et d'en mettre plein la vue au spectateur.

141_tm1.gif
L'équipage arrive vraiment à bout de souffle et le maquillage a du mal à masquer le temps qui passe : Picard commence à avoir du mal à se lever de son siège, Riker avec sa ceinture abdominale de contention est devenu le docile monsieur Troi, Data à des cernes de plus en plus marquées, le docteur Crusher abuse du maquillage, Worf boit trop à en devenir bouffi. Je stoppe là cette galerie des horreurs. Némésis n'était pas loin d'être le film de trop , il faut s'avoir s'arrêter à temps. Pour défendre cet équipage que j'ai tant aimé depuis ses débuts en 1987 dans The Next Generation je suis presque content que le film ai été un échec commercial, fort prévisible du reste. Notons d'ailleurs que Brent Spiner qui joue Data avait demandé que son personnage meurt à la fin du film… intéressant vous ne trouvez pas ? Peut-être savait ' il aussi que Némésis serait le dernier voyage de l'équipage de TNG sur le grand l'écran et qu'il ai demandé de partir avec panache !

124_tm1.gif
Les scénaristes avaient une occasion unique de mettre en avant une race fondamentale de Star Trek : les Romuliens, peuple que nous connaissons assez mal de part la longue guerre froide qui l'opposa à la Fédération. Elle nous apparaît injustement comme seulement guerrière alors qu'elle a développée une culture bien à elle. N'oublions pas que les Romuliens sont des cousins des Vulcains, ces premiers ayant décidés de ne pas suivre le chemin de la logique de leurs frères de sang et de conserver leurs instincts. Le film expose assez mal et surtout trop rapidement leurs relations avec les Rémiens, une race soumise à l'esclavage mais encore ? De plus je trouve peu crédible la rapidité avec laquelle l' Empire Romulien est tombé. La scène de destruction du Sénat au début du film ne peut être une explication satisfaisante : l'histoire { humaine je vous l'accorde } nous montre que tout empire de grande dimension ne tombe pas du jour au lendemain. De longs processus doivent se mettre en place même pour élaborer un coup d' Etat et la soumission des Romuliens envers des êtres qu'ils considèrent comme une sous race me parais particulièrement rapide… la faiblesse de l' Empire Romulien est sa concentration des pouvoirs : le Sénat mais d'autres structures obscures et toutes aussi puissantes que le Tal Shiar ou la flotte stellaire sont des garants d'une certaine stabilité du pouvoir… les changements de gouvernements sont légions chez les Romuliens mais le pouvoir est toujours resté entre les mains de ces derniers. Shinzon ne semble pas posséder une armée surdimensionnée et un vaisseau de combat aussi puissant que soit le Scimtar peut être mis hors combat avec une puissance de feu adéquate.

133_tm.gif
L'idée du clonage de JL PICARD était une bonne idée des scénaristes. Cette dernière a bien été traitée quant à la décision de Picard d'éperonner le Scimtar, décision qui ne rentrait pas dans le schéma mental préprogrammé de Schinzon. Cette décision sous-entend que l'innée n'est pas la seule composante d'un individu, l'expérience acquise représente la plus grande partie d'un individu . Chaque expérience, positive ou négative, fait avancer l'être humain : tout ce qui ne tue pas nous renforce .

Ce film a déjà 7 ans et à cette époque je me doutais que cet équipage tirait sa révérence et cela malgré une fin optimiste avec un Enterprise prêt à repartir pour de nouvelles aventures galactiques, un Picard avec le sourire et un Proto maladroit mais possédant dans son cerveau toutes les connaissances acquises par Data.

Je me demandais alors qui reprendrait le flambeau de la saga Star Trek…
Aujourd'hui nous savons.057_tm2.gif

Dernière modification par KIRK (02-07-2009 17:22:23)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#12 02-07-2009 17:47:51

venius
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Bonjour si je peux me permettre je le trouve très fouilli ce film et une mauvaise porte de sortie pour TNG. Pour les personnages originaux ils sont sortis avec un ST 6 qui est à mes yeux le meilleur des films là les scénaristes se sont noyés dans un scénar à la fois complexe et surtout j'ai eu la desagréable impression qu'ils ont écris le scénar au fur et à mesure que le film avancait.

Bref fort dommageable ce film mais cela reste un ST et ce n'est pas non plus un navet. Je pense qu'ils auraient mieux fait de ne pas le faire. J'ai l'impression que meme les acteurs n'y croyaient pas en ce film et Patrick Stewart que j'estime etre l'héritier de Kirk était fatigué et sans conviction.

Mais je le répéte cela reste un star trek donc je l'aime bien mais c'est pas mon préféré vous l'aurez compris.
Pour ma part mes préférés resteront à mon coeur ST 6 et premier contact.


Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, Ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul.
traduction :
Un Anneau pour les gouverner tous, Un anneau pour les trouver,Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier .

Hors ligne

#13 03-07-2009 17:12:20

matou
modérateur

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Némésis se bonifie après les visions. A mes yeux il reste moyen mais pas aussi nul que ce que j'ai pu lire ou pensé la première fois que je l'ai vu.
Simplement il manque de grandeur, d'enthousiasme.
ST6 était un film "joyeux" car le casting original se disait "25 ans c'est long, il est temps de s'en aller mais partons en fanfare car on s'est bien amusé".
Les perso avaient l'air d'être heureux d'être là. Comme un baroud d'honneur.
Alors que l'équipe TNG semble regretter de partir, comme s'il avaient pas pu commencer un autre cycle. On a l'impression qu'ils partent lassés de copier ce qu'ils ne sont plus.
J'aurai préféré voir un bond dans le temps. Voir Riker sur un autre vaisseau sentir le poids des ans mais être toujours aussi malin, voir Deana avec une plus jeune qu'elle comme assistante, montrer qu'elle n'est plus une jeune femme mais une femme mature.
Le soucis pour Nemesis, c'est donc qu'il essaye trop de copier de qu'ils étaient 15 ans plus tôt.
Ce film n'a pas été pensé comme un fin. Les signatures des acteurs me manquent par exemple.
Bien sur dans l'esprit de l'équipe ce n'était pas forcément le dernier. Mais il aurait fallu être lucide.
Dès lors on a une fin bâtarde, sans savoir vraiment ce que vont devenir nos héros.
Persos et acteurs méritaient mieux.

Dernière modification par matou (04-07-2009 08:44:59)

Hors ligne

#14 04-07-2009 00:14:10

Capt. J.L. Picard
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Entièrement d'accord avec matou!


Où Abrams passe, Star trek trépasse!

Hors ligne

#15 04-07-2009 15:33:01

geo94
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Worf était devenu un héros assez complexe avec DS9 alors que dans les films c'était redevenu un gros balourd. J'ai détesté cela. (J'avais regardé tout DS9 avant);
Dans ce genre de film on force certains personnages à redevenir ce qu'ils étaient dans la série (c'est pratique) et on se concentre sur des personnages principaux (parce qu'on a pas le temps) avec dans l'idée d'en faire quelque chose d'original (Picard adore la vitesse il nous l'a juste caché durant 10 ans).
Et puis tiens la télépathe est pas mal, aller hop, une scène de sexe avec une actrice qui a un peu passer l'âge pour ce genre de scène.
Oh c'est vrai Data est aussi la vedette de la série faisons une histoire originale avec un double...
On vieillit tous, nos personnages aussi...
En y réfléchissant, ST étaient une franchise de vieux, le symbole étant le clone de Picard mourrant dans le film, au lieu de se réhabiliter (n'aurait-ce pas été plus trekien).
Maintenant ST est devenu une franchise de jeune, ceux qui ne montent pas à bord se contenteront de leur dvd!


People... Get a life !

Hors ligne

#16 05-07-2009 14:10:41

KIRK
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Ce que je trouve surtout dommage dans ce film c'est que l'on sent que la production à le C*L entre deux chaises et qu'elle ne sait plus vraiment quoi faire de cet équipage en fin de route. Ainsi on a une fin bancale ou chacun reste circonspect sur l'avenir... L'équipe méritait effectivement mieux que cela et une surtout une fin "nette et tranchée" comme pour un pot de départ à la retraite pour bons et loyaux services... même pas025_tm5.gif


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#17 05-10-2009 18:08:44

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Yrad a écrit :

La mort de Data dans ST Nemesis est en elle-même bien assez dramatique, et la maladresse des personnages face au choc bien plus convaincante

Franchement yrad, je ne peux pas te suivre sur ce terrain là, j'ai trop d'amour et de respect pour TNG ( le Trek sans armes , ni violence ) pour accepter que cela se finisse ainsi. Je ne vais pas te parler de TWOK  ( the first , the last , my every thing ) pour descendre ce nanar trekkien, parce que pour moi , il ne s'agit que de frustrations, frusté de voir ces personnages avec qui j'ai vécut 18 ans d'aventures être traité aussi superficiellement..

Data donc tu fais l'éloge du sacrifice, la pudeur du recueillement de ses camarades. & moi je vais te dire ou cela cloche. Data n'est pas humain, c'est une machine & voilà comment je l'ai ressenti son sacrifice : Logique , ce n'est qu'une machine, qui peut pleurer sur la mort d'un programme ,d'un assemblage de boulon ? .. Voilà ce que signifie la fin de Data : l'insignifiance .

& non Yrad, ce n'est pas Trekien, ce qui aurait été Trekien, du Roddenberry dans l'âme et dans le coeur, c'est le sacrifice de Picard dans pareil moment, qu'il se sacrifie pour une simple machine, lui qui a combattu toute sa vie ( sur l'Enterprise D) pour reconnaître son existence en tant que forme de vie ( The Measure of A Man.TNG.2, en autre ). Voilà ce qui aurait été beau , voilà ce qui aurait été originale ( rappellez moi une oeuvre SF ou un humain se sacrifie pour une machine ) , voilà ce qui aurait été optimiste, un acte qui aurait fait réfléchir Data, et nous aurait fait réfléchir , qui nous aurait rendu foi en l'humain.

Mais dans l'état,la mort de Data ne signifit rien, ni pour nous, ni pour Picard et je ne te parle de pathos , juste de sens , de la pensée optimiste de Roddenberry qui va à contre courant  de la pensée générale.

& Frak , ça aurait été un gros doigt d'honneur aux lois robotique d' Asimov! .. qui n'ayons pas peur de mots invite nos ( futurs) machine à être nos esclaves.

Comme je le dis plus haut un homme serait il capable de se sacrifier pour une machine?

Tiens Matou, je tiens un excellent point de départ pour un épisode Trek frais et novateur! smile


TrekCoreSig_Picard.jpg

En ligne

#18 08-10-2009 00:16:51

yrad
admin

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Buck, tu réponds souvent à mes posts dans d'autres topics, et je ne le découvre que très tardivement... car je n'ai pas le temps de suivre de moi-même tous les topics du forums (désolé) ! En gros, je ne suis pas les topics du forum où je n'ai jamais posté.

Buckaroo a écrit :

Franchement yrad, je ne peux pas te suivre sur ce terrain là, j'ai trop d'amour et de respect pour TNG ( le Trek sans armes , ni violence ) pour accepter que cela se finisse ainsi. Je ne vais pas te parler de TWOK  ( the first , the last , my every thing ) pour descendre ce nanar trekkien, parce que pour moi , il ne s'agit que de frustrations, frusté de voir ces personnages avec qui j'ai vécut 18 ans d'aventures être traité aussi superficiellement..

ST TNG, le Trek sans armes ni violence ?!!! Ah bon, vraiment ?! J'ai beau connaître par cœur ST TNG, je n'ai vu ça nulle part. Starfleet n'a jamais eu autant de moyens, de vaisseaux, et d'effectifs. L'Enterprise D (puis E) est le vaisseau le plus puissant de la flotte, et il fait la démonstration de toute sa puissance de feu presque dans un épisode sur trois.
C'est bien cette société-là (Starfleet et l'UFP), légaliste et policée, mais en réalité plus expansionniste et implacable que jamais, que Michael Eddington épinglera en la qualifiant de "pire que les Borgs".
Dans ST Nemesis, Picard et l'Enterprise E n'ont rien fait de pire que dans ST TNG 03x26+04x01 The Best Of Both Worlds (Le meilleur des deux mondes), à savoir lutter de toutes leur forces pour survivre, et pour protéger tous ceux dont ils avaient la charge.
Bien loin d'être une conclusion superficielle, ST Nemesis est un champ du cygne shakespearien pour l'équipage de ST TNG. La profondeur réside dans la finesse des dialogues, dans la justesse d'interprétation, dans les non-dits, dans les clins d'yeux au passé.

Buckaroo a écrit :

Data donc tu fais l'éloge du sacrifice, la pudeur du recueillement de ses camarades. & moi je vais te dire ou cela cloche. Data n'est pas humain, c'est une machine & voilà comment je l'ai ressenti son sacrifice : Logique , ce n'est qu'une machine, qui peut pleurer sur la mort d'un programme ,d'un assemblage de boulon ? .. Voilà ce que signifie la fin de Data : l'insignifiance .

Euh... yikes
Avec un raisonnement pareil, c'est Data lui-même que tu réduis à l'insignifiance, c'est toute la thématique de la vie artificielle & robotique que tu envoies à la poubelle !
Comme Data est un androïde programmé, on peut effectivement partir du principe que jamais il n'a le moindre mérite dans ses accomplissements et ses initiatives, et que sa qualité de personne n'est en fait rien de plus qu'une émulation, qu'une illusion.
C'était d'ailleurs la position du Commander Bruce Maddox qui voulait reproduire Data pour créer une "race" d'esclaves, et plus généralement la position des technocrates de la Fédération qui n'ont pas hésité à en faire de même avec la première version de l'EMH.
On peut en effet partir de ce principe... et invalider un bon tiers de la meilleure SF littéraire. C'est un peu les politiques en vigueur dans les univers de Babylon 5 et de Stargate : ne jamais accorder de statut juridique à la vie artificielle, car quelle que soit son élaboration, ce n'est jamais qu'un programme et un assemblage de boulons... que la projection anthropomorphe humaine a simplement tendance à sottement humaniser.

A vouloir renier ST Nemesis, c'est finalement Data et tout les enjeux qu'il représente que tu renies...

Buckaroo a écrit :

& non Yrad, ce n'est pas Trekien, ce qui aurait été Trekien, du Roddenberry dans l'âme et dans le coeur, c'est le sacrifice de Picard dans pareil moment, qu'il se sacrifie pour une simple machine, lui qui a combattu toute sa vie ( sur l'Enterprise D) pour reconnaître son existence en tant que forme de vie ( The Measure of A Man.TNG.2, en autre ). Voilà ce qui aurait été beau , voilà ce qui aurait été originale ( rappellez moi une oeuvre SF ou un humain se sacrifie pour une machine ) , voilà ce qui aurait été optimiste, un acte qui aurait fait réfléchir Data, et nous aurait fait réfléchir , qui nous aurait rendu foi en l'humain.

Ton scénario aurait en effet été intéressant.
Mais ce n'est parce que tu possèdes une bonne idée de scénar que ça rend ST Nemesis moins intéressant pour autant ! Moi aussi, j'aurais voulu que plein de choses soient différentes dans l'univers Star Trek, et cela dès le départ. Mais le fait que cela ne soit pas le cas n'implique pas pour autant que n'univers Star Trek est moins bon...

En réalité, comme nous le verrons plus bas, ton vœu scénaristique a été en quelques sortes exaucé par ST Nemesis, dès que l'on comprend bien le film...

L'idée forte de ST Nemesis, c'est qu'en sacrifiant sa "vie" - toute artificielle qu'elle soit - Data a accompli l'acte ultime de sa quête d'humanité : le don gratuit de soi pour sauver les autres. Cet acte sacrificiel est un acte fondateur, un acte de baptême, qui l'aura rendu littéralement humain !

En apparence (j'écris bien en apparence non sans raison), personne ne s'est sacrifié pour Data dans ST Nemesis, mais tous les protagonistes ont été tellement affectés par sa mort (cela restera à mes yeux la mort la plus prégnante de la franchise - dommage que tu ne le sentes pas) que je n'ai aucun mal à croire que n'importe lequel d'entre eux se serait volontiers sacrifié pour Data si cela avait été possible ou utile.
Mais un tel cas de figure est difficile à mettre en œuvre, étant donné la supériorité mentale et physique de Data. A fortiori si Picard doit se sacrifier pour Data et pour personne d'autre. Dans la franchise, les sacrifices sont toujours dédiés à la collectivité et non à un individu, sauf dans ST The Search For Spock (mais là, est-ce vraiment un sacrifice ?).
Si John Logan avait déployé ST Nemesis autour du choix scénaristique que tu préconises, il aurait alors probablement fait le crypto-remake de ST The Search For Spock, au lieu de faire le crypto-remake de ST The Wrath Of Khan. Je ne suis pas certain que cela aurait été mieux...

En réalité dans ST Nemesis, Picard avait spontanément l'intention d'accomplir l'ultime sacrifice, certes pas seulement pour Data, mais pour tout son équipage - y compris Data.
Or dans la mesure où Data fut le seul officier de passerelle à se porter volontaire pour se faire téléporter sur le Scimitar, et que Picard a usé de son autorité pour le remplacer dans un voyage qu'il savait sans retour, il apparaît donc que Picard a voulu se sacrifier en lieu et place de Data. Ce qui implique que Picard accordait plus de valeur à la "vie" artificielle de Data qu'à la sienne.
Comme quoi, en décortiquant vraiment ST Nemesis, on découvre que ce film (nettement plus riche qu'il n'y paraît au premier abord) est bien porteur en puissance de ressort dont tu prétends avoir été lésé.

Et si ce ressort bel et bien présent dans le film n'a pas conduit à la mort effective de Picard, c'est tout simplement parce que Brent Spiner avait contractuellement imposé que son personnage Data meurt à la fin du film ! Ce qui interdisait au passage la survie d'un "clone" trop évolué (genre Lore ou super B-4).
La "mort" de Data était de toute façon nécessaire à la suspension d'incrédulité car l'interprète commençait sérieusement à vieillir et grossir...

Maintenant, si tu tiens absolument à partir du postulat que tout sacrifice de Data n'a par principe aucune signification, aucune portée et aucune beauté car il ne ferait qu'obéir à un programme logique, sois cohérent avec toi même en veillant bien à considérer de la même façon que tout ce que Data a accompli durant les sept ans de ST TNG n'a absolument aucun intérêt.

Buckaroo a écrit :

Mais dans l'état,la mort de Data ne signifit rien, ni pour nous, ni pour Picard et je ne te parle de pathos , juste de sens , de la pensée optimiste de Roddenberry qui va à contre courant  de la pensée générale.

& Frak , ça aurait été un gros doigt d'honneur aux lois robotique d' Asimov! .. qui n'ayons pas peur de mots invite nos ( futurs) machine à être nos esclaves.

Tu simplifies grossièrement les choses quant aux lois de la robotique d'Isaac Asimov ! Manifestement, tu connais mal son œuvre !
Tout d'abord, les trois lois de la robotique sont une exceptionnelle construction logique et juridique témoignant de tout le talent de logicien d'Isaac Asimov, puisqu'elle servira de modèle à la cybernétique du monde réel (nipponne notamment).
Ensuite, par ses nombreux approfondissements, Asimov aura décortiqué dans les moindres détails ses propres lois jusqu'à finalement les déconstruire. Il en aura même développé d'autres, ainsi que des variantes, et des jeux alternatifs... qui auront inspiré des générations d'auteurs de SF.... et de scientifiques... et de juristes...
Isaac Asimov était le premier à être parfaitement lucide sur toutes les résultantes asservissantes de ses lois, et c'est bien pourquoi elles ne furent que le commencement de la logique... euh je veux dire de la robotique... et non la fin !
Le destin des lois robotiques d'Asimov peut s'apparenter aux rapports de l'homme à Dieu : ils évoluent de la vénération la plus féale à la mise à mort nietzschéenne et/ou prométhéenne.

Ces lois de la robotique sont d'ailleurs la clef pour ne pas se méprendre sur Data et ST Nemesis. Dès ST TOS (on y a rencontré pas mal d'androïdes parfois plus évolués encore que Data) et bien sûr dans ST TNG et ST VOY, Gene Roddenberry et les autres auteurs de Star Trek ont délibérément tenu à ne pas introduire les lois de la robotique dans la cybernétique trekkienne. En aucun cas par dédain envers ce grand de la SF qui a toujours soutenu Star Trek de son vivant (la franchise lui a justement rendu hommage au travers du cerveau positronique issu directement des cycles d'Asimov), mais parce que les lois robotiques étaient susceptibles de brider les études que Star Trek ambitionnait de faire sur la vie artificielle. Data embarquait certes un programme éthique (au fond comparable au surmoi de la plupart des humains), mais pour autant aucune loi robotique asimovienne qui aurait constitué un facteur dirimant au libre arbitre.

Et c'est précisément parce que Data n'était ni assujetti ni asservi à une quelconque loi robotique liberticide, qu'il était susceptible à force de développer une forme de libre arbitre, le rendant ainsi responsable de ses actes et de ses initiatives, seule configuration en mesure de leur conférer un prix et une valeur. C'est ainsi que la curiosité de Data envers la vie biologique, sa quête d'humanité, et ses actions salvatrices pouvaient prendre une dimension ontologique.

Il n'y a bien entendu aucune réponse claire à cette question. Data avait-il atteint un stade de conscience et d'autodétermination qui lui donnait légitimement droit au statut de personne, ou n'était-il qu'un programme d'émulation très sophistiqué ? Dans ST TNG 02x09 The Measure Of A Man (Etre ou ne pas être), le juriste a statué en faveur de la personne uniquement par prophylaxie (i.e. dans le doute). Mais ce que le législateur décide n'est pas forcément la vérité intrinsèque, et le débat fondamental du droit romain - personna versus homo - demeure pleinement ouvert.

Or ST Nemesis s'inscrit dans la parfaite continuité de ce débat ! Impossible de savoir ontologiquement si le sacrifice de Data était juste un acte de logique programmatique ou un acte de libre arbitre l'ayant "rendu" humain ! Comme il nous est impossible de sonder le cœur, l'esprit, et l'âme (si une telle chose existe) des individus (qu'ils soient biologiques ou synthétiques), la réponse sera peut-être donnée tout simplement par la liberté de choix ! Data avait-il le choix de ne pas se sacrifier pour Picard et pour l'équipage de l'Enterprise E ? A la lumière de toute la subtilité du jeu des protagonistes de ST Nemesis, il serait tentant de répondre par l'affirmative...

Spock dans ST TWOK et Sisko dans le final de ST DS9 obéissaient eux aussi à une logique implacable - presque cybernétique - dans l'accomplissement de leur sacrifice. Or un sacrifice n'a de grandeur et de beauté que si l'intéressé à toute liberté de ne pas l'accomplir. C'est au fond pour cette raison que les théologiens chrétiens ont toujours accordé autant d'importance à "l'épreuve" du jardin de Gethsémani.
A un certain niveau, Spock, Sisko, et Data avaient tous le choix de ne pas se sacrifier, mais ils ont tous suivi leur instinct (ce que Spock appellera "logique" et Data "programme"), et probablement aucun d'eux n'aura consciemment douté - même une fraction de seconde - du choix à faire. Tout simplement parce que dans les trois cas, le choix était totalement biaisé car l'alternative était toujours "soit tout le monde meurt y compris moi-même, soit je suis le seul à mourir". Le sacrifice devient alors obligatoire (quitte à mourir, mieux vaut mourir pour quelque chose que pour rien), et cette obligation cesse alors d'être l'apanage de la programmation artificielle.

Considérant cela, dans ST Nemesis, le véritable sacrifice, ce n'est pas Data qui l'aura accompli pour Picard, mais Picard pour Data. Car Picard aura eu davantage le choix que Data. Attention non parce que Picard est humain et Data androïde (comme je tente de l'expliquer depuis un moment), mais parce que Picard avait vraiment le choix de laisser Data se téléporter à sa place pour une efficacité probablement supérieure (la téléportation étant limitée à une seule personne). Tandis que Data n'avait ensuite pas un tel choix puisque, la téléportation étant morte et le temps limité, il était le seul à pouvoir se propulser sans combinaison à travers l'espace vers le Scimitar. Puis face à la tétanisation de Picard, et dans la limite des dix secondes restantes, Data n'avait littéralement aucun autre choix que de stopper lui-même la déflagration Thalaron.
La détermination de Data à rejoindre Picard sur le Scimitar peut en outre apparaître comme un acte de réciprocité, édifié qu'il était par le sacrifice spontané de Picard à son profit.

Voilà comment ST Nemesis - bien compris - aura réussi à la fois :
- à satisfaire les desiderata de Brent Spiner (en finir avec Data),
- à satisfaire les desiderata de Buckaroo (Picard a vraiment voulu se sacrifier pour Data),
- à satisfaire les desiderata de Data (se sacrifier pour "devenir" humain),
- à satisfaire l'ouverture trekkienne (impossible de savoir si Data s'est sacrifié juste pour obéir à sa programmation, ou par libre arbitre malgré le peu de latitude laissée par la situation),
- à satisfaire les desiderata d'yrad (qui décidemment trouve ST Nemesis parfait).

En tout état de cause, tous les protagonistes de ST TNG ont été profondément affectés par la "mort" de Data. C'est bien entendu une réaction essentiellement égoïste comme toute peine que l'on éprouve pour la disparition d'un proche. Mais cette tristesse, ce malaise, ST Nemesis les aura restitués avec maestria par son degré d'imperfection et d'intimisme... loin des grosses cérémonies funèbres et pompeuses à l'Américaine ou à la Starfleet.
Et in fine, ST Nemesis sera resté parfaitement fidèle à ST TNG dans le traitement du personnage de Data et des problématiques qui lui sont attachées, car le film aura posé le même type de questions que la série et n'aura pas apporté plus de réponse. Il aura respecté les idéaux de Data, mais aussi l'ambivalence sur son statut ontologique de personne (libre arbitre ? liberté de choix ? conscience ? simple programmation ?) pour laisser en dernier ressort le spectateur décider lui-même - en pleine conformité avec l'esprit de Star Trek. Et c'est bien là l'essentiel.

Buckaroo a écrit :

Comme je le dis plus haut un homme serait il capable de se sacrifier pour une machine?

Tiens Matou, je tiens un excellent point de départ pour un épisode Trek frais et novateur!

En effet, c'est un des rares thèmes qui n'ait pas été explicitement traité dans les 736 volets de la franchise, ni à l'échelle de la SF en général.

Mais il a été implicitement traité !
En littérature, il y a notamment (mais pas seulement) les trois lois de l'humanique d'Isaac Asimov lui-même (et de William F. Wu et d'Arthur Byron Cover) qui allaient dans ce sens...
Et à l'échelle de Star Trek, il y a bien la tentative de sacrifice de Picard au bénéfice de Data dans ST Nemesis (comme je l'ai expliqué). Et à un degré moindre, il y a tous les efforts de Janeway pour préserver l'intégrité de l'EMH dans ST VOY 05x11 Latent Image (Image latente) puis pour le sauver dans ST VOY 07x05 Critical Care (Soins intensifs), il y a aussi la détermination des protagonistes de ST DS9 pour sauver Vic Fontaine dans ST DS9 07x15 Badda-Bing, Badda-Bang.

Dernière modification par yrad (15-11-2009 01:48:11)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#19 08-10-2009 00:30:51

yrad
admin

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

KIRK a écrit :

Ce que je trouve surtout dommage dans ce film c'est que l'on sent que la production à le C*L entre deux chaises et qu'elle ne sait plus vraiment quoi faire de cet équipage en fin de route. Ainsi on a une fin bancale ou chacun reste circonspect sur l'avenir... L'équipe méritait effectivement mieux que cela et une surtout une fin "nette et tranchée" comme pour un pot de départ à la retraite pour bons et loyaux services... même pas

C'est pourtant tout le mérite d'une fin ouverte. Et les vrais fins trekkiennes se doivent de ne pas en être, c'est à dire d'être des non-fins.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#20 08-10-2009 00:32:11

yrad
admin

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Dvmy a écrit :

mis à part l'humour involontaire de B-4

Un humour très volontaire au contraire, et parfaitement assumé... comme en ont témoigné explicitement les scénaristes.

Dvmy a écrit :

- Aucune référence à Lore. B-4 (Before, jeu de mots un peu simpliste) l'androïde neuneu (je me souviens des explosions de rire dans la salle) arrive comme un cheveu dans la soupe, de nulle part.

Djeewhy a écrit :

Ben voila un eceuil du film qui m'a frappé à la première vision : "mais il sort d'ou Proto?"  Le docteur Soong a-t-il aussi sévi dans l'Espace Romulien? Ca m'a fait le meme effet qu'en découvrant Sybock dans ST5.

Sybok, les auteurs l'ont en effet sorti de leur chapeau pour ST The Final Frontier !

Mais ce n'est pas du tout le cas de B-4, puisque l'épisode ST TNG 07x11 Inheritance (Héritage) avait clairement établi que le Dr. Noonien Soong avait créé avant Data & Lore de nombreux prototypes à leur image, mais moins avancés.
Quant à la présence de B-4 à la frontière de la zone neutre sur Kolarus III, Shinzon dit bien dans ST Nemesis que c'est un appât placé là par ses soins pour attirer l'Enterprise E ! Disposant de toutes les ressources de l'Empire romulien, Shinzon n'a pas dû avoir trop de mal pour mettre la main sur un vieux prototype d'androïde de type Soong...

Dernière modification par yrad (15-11-2009 02:06:48)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#21 14-11-2009 20:23:02

Lt. Cmder Valdek
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Star Trek Nemesis, un film qui mérite beaucoup plus d'attention.
Pour ma part, le moins bon des Star Trek est et restera toujours Star Trek III, A la recherche de Spock (sauf si je compte le ST2009, mais comme il ne fait pas parti de la saga...).

Lorsque j'ai découvert Star Trek Nemesis au cinéma, je ne l'ai pas détesté mais je ne peux pas dire l'avoir tout de suite apprécié. En fait, et ça me fait ça pour beaucoup de film (parce qu'il n'y a pas que Star Trek dans la vie), en y repensant le lendemain ou quelques jours après, tout à coup, je me rends compte que j'ai encore plein d'images en tête. Des bons moments, des images chocs, une réplique, etc...
Pour Star Trek Nemesis, ça m'a fait la même chose et le petit gout amer que j'avais en sortant de salle avait disparu. Et c'est en le revoyant en DVD que j'ai réalisé que finalement, il est pas mal ce film.

Alors oui, le scénario tient en une page (tout comme la plupart des Star Trek films d'ailleurs), alors oui on était pas habitué à une telle noirceur, alors oui certains personnages sont totalement oubliés (ce qui, pour un dernier film TNG, c'est un peu dommage), alors oui Star Trek 10 a des ressemblance plus que troublante avec ST 2, mais tous les Star Trek ont leurs lots de points noirs, d'absurdités ou de médiocrités. Alors pourquoi Star Trek Nemesis est-il autant boudé ?

Je pense que beaucoup de monde, ayant aimé la série TNG, aurait apprécié une fin plus digne de TNG. Un film mettant en scène Q, par exemple. Quoique cela avait déjà été fait pour clôre TNG sur petit écran. Mais bon, après tant d'années, cela n'aurait sans doute pas gêné les plus fans.

Bref, Star Trek Nemesis est pour moi un meilleur film que ST 3 et sans aucun doute un meilleur Star Trek que celui de J.J Arbams. Vivement donc la prochaine série TV Star Trek. Cela permettera peut-être (espérons-le) de considérer enfin Star Trek Enterprise à sa juste valeur.


=/\= Lieutenant-Commander Valdek =/\=

"You have never experienced Shakespeare until you have read him in the original Klingon"
General Chang (Star Trek VI The Undiscovered country)

Hors ligne

#22 15-11-2009 18:32:33

KIRK
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

ltc Valdek a écrit :

Un film mettant en scène Q, par exemple.

Q est un personnage purement télé de star trek et je ne le vois pas du tout développé au grand écran : trop cabotin, pas assez sérieux. Cela est agréable au petit écran mais pas en long métrage.

ltc Valdek a écrit :

un meilleur Star Trek que celui de J.J Arbams.

Les franchises ainsi que les films star trek suivent une progression pyramidale. Chaque nouvelle franchise et nouveau film voit progresser dans le coeur des trekkers la franchise ou le film précédent. Ainsi Voyager est mieux considéré par les fans depuis la sortie de Enterprise, même chose avec Némésis depuis la sortie de ST11... et ainsi de suite...

ltc Valdek a écrit :

Vivement donc la prochaine série TV Star Trek.

Je suis à 200% pour la production d'une nouvelle série tv { l'idée de tourner les 2 saisons manquantes de Enterprise serait un bon postulat de départ...} mais malheureusement je ne partage pas ton optimisme. Je ne crois pas au retour de star trek sur le petit écran avant la fin de la trilogie actuelle. Lancer les deux simultanément doit paraitre aléatoire, financièrement parlant, pour les studios...

Oui, l'équipage de TNG aurait amplement mérité une sortie plus digne smile

Dernière modification par KIRK (15-11-2009 18:36:21)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#23 16-11-2009 10:22:46

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

KIRK a écrit :
ltc Valdek a écrit :

Vivement donc la prochaine série TV Star Trek.

Je suis à 200% pour la production d'une nouvelle série tv { l'idée de tourner les 2 saisons manquantes de Enterprise serait un bon postulat de départ...} mais malheureusement je ne partage pas ton optimisme. Je ne crois pas au retour de star trek sur le petit écran avant la fin de la trilogie actuelle. Lancer les deux simultanément doit paraitre aléatoire, financièrement parlant, pour les studios...

Entièrement d'accord avec Kirky.
On risque surtout de voir apparaître, un an après la trilogie (:rolleyes: mon Dieu, trois opus à supporter wink) une série TV tout aussi dénaturée que MST, nous narrant la suite de la nouvelle timeline...
Perso je ne suis pas pressé de voir cela...

L'idée de voir ST revenir à son univers natif - la télévision - dans un esprit proche de l'origine, privilégiant la réflexion du spectateur à la violence affichée, reste un rêve, salement ébranlé par le tort que vient de lui faire Paramount.

KIRK a écrit :

Oui, l'équipage de TNG aurait amplement mérité une sortie plus digne smile

L'épisode final All good things... de TNG est, pour moi, une belle sortie, qui boucle 7 ans d'une saga unique.
Quant à Nemesis, on est déjà très loin de TNG, et déjà dans l'annonce du virage de fond et de forme pris par Abrams.


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#24 16-11-2009 17:36:05

Warp 9
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

Moi aussi. L'idée d'une série Trek aux allures d'un Alias with Starships ou d'un "Lost" in Space me laisse pantois et indifférant.  roll


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#25 17-11-2009 17:45:23

Lt. Cmder Valdek
vétéran

Re : ST TNG Mx04 Star Trek Nemesis (Star Trek Némésis) : film à réhabiliter ?

KIRK a écrit :
ltc Valdek a écrit :

Un film mettant en scène Q, par exemple.

Q est un personnage purement télé de star trek et je ne le vois pas du tout développé au grand écran : trop cabotin, pas assez sérieux. Cela est agréable au petit écran mais pas en long métrage.

Je ne suis pas de ton avis. Les côtés "cabotin et pas assez sérieux" ne sont en rien des obstacles pour un passage sur grand écran. De plus, le film aurait très bien pu justement développé une parti plus sérieuse du Continium Q. Après tout, on ne sait que trop peu de chose sur le sujet. Un film aurait pu nous en révéler d'avantage.

KIRK a écrit :
ltc Valdek a écrit :

un meilleur Star Trek que celui de J.J Arbams.

Les franchises ainsi que les films star trek suivent une progression pyramidale. Chaque nouvelle franchise et nouveau film voit progresser dans le coeur des trekkers la franchise ou le film précédent. Ainsi Voyager est mieux considéré par les fans depuis la sortie de Enterprise, même chose avec Némésis depuis la sortie de ST11... et ainsi de suite...

Pour ce qui est des franchises, l'expérience est totalement nouvelle pour les trekkies en terme de Star Trek. Le fait est, en tout cas pour moi, que l'ancienne franchise me convenait amplement par sa qualité et sa richesse. Alors iui, cest sûr qu'après avoir vu Star Trek version Abrams, l'apprécie d'autant plus l'ancienne. Mais ce qui est sûr, c'est qu'à l'inverses de l'effet que semble produire ST2009 sur ST Nemesis, je n'avais nullement besoin de cette nouvelle franchsie Star Trek pour apprécier à sa juste valeur la précédente.

KIRK a écrit :
ltc Valdek a écrit :

Vivement donc la prochaine série TV Star Trek.

Je suis à 200% pour la production d'une nouvelle série tv { l'idée de tourner les 2 saisons manquantes de Enterprise serait un bon postulat de départ...} mais malheureusement je ne partage pas ton optimisme. Je ne crois pas au retour de star trek sur le petit écran avant la fin de la trilogie actuelle. Lancer les deux simultanément doit paraitre aléatoire, financièrement parlant, pour les studios...

Oui, l'équipage de TNG aurait amplement mérité une sortie plus digne smile

C'est certain que, la timeline n'ayant changé qu'à partir du XXIIIème siècle, finalement, la série tant détestée (à tort je trouve) Star Trek Enterprise est saine et sauve big_smile. Quelle ironie !!!


=/\= Lieutenant-Commander Valdek =/\=

"You have never experienced Shakespeare until you have read him in the original Klingon"
General Chang (Star Trek VI The Undiscovered country)

Hors ligne

Pied de page des forums