ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-11-2021 17:47:43

IMZADI
Memory Alpha

Finch (film Apple+)

Finch de Miguel Sapochnik (2021)


synopsis
Dans un monde post-apocalyptique ravagé par un évènement solaire, Finch est l'un des seuls survivants. Souffrant de cette solitude et malade, cet ancien inventeur et ingénieur en robotique décide de construire un androïde qui prendra soin de son chien. Alors que le trio entreprend un long voyage vers l'ouest, Finch tente d'apprendre au robot, surnommé Jeff, l'amour et l'amitié nécessaires pour s'occuper de l'animal. Il va par ailleurs essayer que son chien accepte le robot (wikipedia)

Flash required

appréciation

  1. 10 (top de chez top)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 1 [100%])

    100%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (flop de chez flop)(voix 0 [0%])

    0%

  12. ? (j'ai rien compris)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 1

Les invités ne peuvent voter


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#2 07-11-2021 19:23:24

Oberon
Section 31

Re : Finch (film Apple+)

Un film qui, s'il est plaisant à regarder, finit hélas par se révéler assez creux dans son propos, à supposer même qu'il en est un.
Car c'est un peu le soucis du film: il veut dire quoi au juste?
Est-ce une réflexion sur l'apocalypse? Niveau primaire alors, car ça se limite à constater que si la civilisation s'effondre (par causalité externe, une éruption solaire en l'occurrence) et bien les humains s'entretuent pour les ressources restantes. C'est un peu court, non?
Est-ce une interrogation sur l'I.A? J'espère sincèrement que non, parce que Jeff est plutôt un portrait d'enfant (naïf, gentil, besoin compulsif de plaire...) dans un corps de métal, c'est donc la encore une réflexion d'un niveau extrêmement superficiel. Pour de la s-f, c'est mimi mais con-con.
Est-ce une réflexion sur la survie? Même pas, tant il est rapidement mis en évidence que Finch est gravement malade et qu'il lui reste peu de temps à vivre. Du coup bonjour le climax raté quand il l'annonce à son robot alors qu'on l'avait compris depuis 3/4 d'heure...

Du coup, il ne reste que comme "sens" le final franchement sirupeux sur le Golden Gate, qui se limite à dire qu'il faut oser sortir de chez soit et allez à la rencontre du monde pour le découvrir. Quand je parlais de niveau primaire, j'étais encore gentil, là on rentre en petite section ou à la limite en S.E.G.P.A, mais pour un film voulu tout public, l'adulte risque de trouver ça franchement simplet.
Enfin, ça peut toujours faire plaisir aux gosses, vu qu'on a un gentil toutou et un robot gamin, mais même là, je pense qu'on peut élever un peu le niveau : s'adresser à des enfants n'oblige pas à une guimauve indigeste, c'est même les prendre un peu pour des cons...

Alors Tom Hanks est toujours aussi impeccable, le robot superbement animé, et la photographie toujours très juste (oui, celle-ci est une dédicace à Villeneuve) pour ce qu'elle expose. C'est très bien mis en scène, lisible tout en étant oppressant ou mélancolique, en fonction de ce que le film veut montrer. Une victoire de forme pour un échec de fond.
Ça fera passer 2h sans pratiquement aucune surprise (parce qu'on voit à peu près tout venir tout le temps, un effet pervers d'une bonne mise en scène alors qu'on a presque rien à dire) mais bien heureux celui ou celle qui aura envie de le revoir, car en général, un livre d'images, c'est sympa une fois mais pas deux.

5 pour un film passable mais résolument oubliable.

Dernière modification par Oberon (07-11-2021 23:45:01)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

En ligne

Pied de page des forums