ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 05-11-2021 20:07:30

scorpius
Nowhere Man

Doctor Who 39x03 Once, Upon Time (Docteur 13)

Doctor Who 39x03 Once, Upon Time

Crédits officiels

- Scénario - Chris Chibnall
- Réalisation - Azhur Saleem

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [100%])

    100%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 1

Les invités ne peuvent voter

Dernière modification par scorpius (17-11-2021 23:22:51)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#2 17-11-2021 23:24:47

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 39x03 Once, Upon Time (Docteur 13)

C'était un épisode très discutable. Alors, Chibnall qui décide d'écrire un épisode expérimental ou abstrait, pourquoi pas. Par le passé, ça a donné certaines des meilleures histoires du Whoniverse.

On pense forcément à Blink, à Midnight, à Name of the Doctor, à Listen ou encore Heaven Sent ou bien Extremis. Des épisodes qui ont bousculé la formule Whovienne, tout en restant du Doctor Who à 300%

Bon on le savait, Chibnall n'est pas RTD et il est encore moins Moffat et cet épisode en est une nouvelle constatation accablante.

C'est un foutoir pas possible, ça se voudrait conceptuellement ambitieux, mais c'est juste extrêmement creux, vide de la moindre émotion.

On est trimballé d'une timeline à l'autre, du futur au passé des différents compagnons et même du Doc' (caméo attendu de Ruth au passage). Ça aurait pu être passionnant, c'est juste emmerdant.

En fait on est paumé, tant ça part dans tous les sens sans qu'il y ait vraiment un point de vue auquel se raccrocher.

Tout cela n'ayant pour but que de nous balancer une fois de plus du Lore en pleine poire. Autant j'étais relativement intrigué par l'idée de faire du temps "l'ennemi", un peu à l'image de la manière dont Soran le perçoit dans ST: Générations, autant là l'anthropomorphisme du temps et de l'espace qui sont en conflit, ça me laisse franchement dubitatif…

Puis sur la forme c'était très limite, j'avais franchement parfois l'impression d'être devant un épisode de la période classique. Sauf que le carton-pâte est remplacé par d'affreux CGI. Tout le charme de classic Who est donc absent.

Généreusement ça pourrait valoir un insuffisant, il y a quand même des esquisses d'idées là-dedans qui ont du potentiel et j'aime assez ce qu'ils font avec le  personnage de Vinder, mais franchement c'est quand même bien médiocre tout ça.


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums