ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 05-11-2021 19:58:55

scorpius
Nowhere Man

Doctor Who 39x02 War of the Sontarans (Docteur 13)

Doctor Who 39x02 War of the Sontarans

Crédits officiels

- Scénario - Chris Chibnall
- Réalisation - Jamie Magnus Stone

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 1 [100%])

    100%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 1

Les invités ne peuvent voter

Dernière modification par scorpius (17-11-2021 23:27:07)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#2 09-11-2021 11:18:15

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 39x02 War of the Sontarans (Docteur 13)

Un épisode qui a un peu les mêmes qualités et les mêmes défauts que le précédent.

Jodie est une fois de plus plutôt convaincante. Elle semble enfin à la fois à l'aise dans le rôle et surtout on la laisse agir comme le Doc'. Ou même simplement agir.

Il se passe beaucoup de choses, l'épisode est bourré de péripéties (pas toutes réussies cela dit, certaines ne sont même que des péripéties dans l'idée) je me suis tellement emmerdé devant le Who de Chibnall, que suivre des épisodes ou je suis un minimum impliqué et diverti, ça fait quand même du bien. Il y a toujours des soucis de rythmes, des coups de mou un peu invraisemblable, mais dans l'ensemble ça se tient.

J'aime décidément beaucoup Dan. Tout le passage avec ses parents faisait très "RTD", dans la mesure ou ça met en scène une perspective très terre à terre sur une situation SF, mais il y aussi une vraie chaleur humaine qui se dégage des personnages, un petit quelque chose d'authentique qu'on retrouvait absolument pas avec les familles de Ryan ou Yaz. Puis c'est drôle. Je veux dire, ça ne provoque pas des barres de rires, mais Dan amène une légèreté qu'on a jamais eu chez Chibnall. Il y a avait parfois Graham, mais ça restait tellement anecdotique et bouffé par les drames familiaux pesants…

Les Sontarans sont de leurs côtés très réussis. Le nouveau design qui se rapproche du look et de la " texture" des Sontarans de la période classique est un régal pour les yeux. Le fait que la période Moffat ait quand même énormément humanisé les Sontarans avec ce bon vieux Strax (on retrouve Dan Starkey en Sontaran avec grand plaisir) aide aussi pas mal l'épisode. Alors j'avoue que quand j'ai réalisé qu'on était en pleine guerre de Crimée et que Mary Seacole allait être un personnage important, j'ai commencé à avoir peur… On va dire que le passif de Chibnall dans le domaine ne m'inspirait pas confiance.

Mais et c'est aussi une qualité de cette saison pour le moment, Chibnall a arrêté de se prendre terriblement au sérieux. Du coup, ici le guerre de Crimée sert uniquement de toile de fond à son intrigue SF et il n'est pas question de tenter de délivrer de grand message profond.

Quant à Mary, elle amène juste beaucoup d'humanité à cette histoire (l'actrice est formidable) un peu dommage que en conséquence Chibnall se sente obligé d'écrire le général de façon aussi caricaturale et malheureusement la conclusion de l'episode continue de dénier au Doc' de Jodie sa nature inspirante… Mais bon, on va dire que le positif l'emporte quand même sur le négatif, surtout comparé à un épisode comme "Demons of the Punjab"

Chibnall qui retombe quand même dans ses travers lorsqu'il est question de cette bonne vieille Yaz, qui oh surprise, ne sert à rien. Elle est immédiatement évacuée de l'intrigue principale avec les Sontarans (faut faire de la place pour la bien plus intéressante Mary) pour être au centre d'une intrigue secondaire assez discutable. Enfin "au centre", c'est juste qu'elle se fait capturer par le big bad de la saison.

D'ailleur la confrontation entre lui (toujours aussi peu intimidant) et Yaz est assez amusante dans la mesure où il se demande pourquoi le Doc' voyagerait avec quelqu'un d'aussi insignifiant, haha


Bon au-delà du fait qu'à travers Yaz il fait un commentaire sur l'attachement du Doc' à l'humanité dans son ensemble (ce qui est insultant, bordel) on est un peu obligé d'être d'accord avec lui. Moi je cherche encore à comprendre pourquoi le Doc' continue de s'encombrer de Yaz après 3 saisons.

Cette intrigue est le gros point faible de l'épisode, c'est basiquement uniquement du teasing à base de Lore nébuleux. Aucun doute que tout cela est lié au Flux et sans doute au Timeless Child, mais bon sang que c'est écrit maladroitement.

L'idée que le "temps" est une force destructive, un prédateur qui doit être contenu/contrôlé(c'est du moins ce que j'ai cru comprendre, comme je l'ai dit, c'est assez maladroit) n'est pas forcément mauvaise, mais bon avoir littéralement une planète qui est la planète du temps, hmmm, je sais pas, je suis assez dubitatif quand même.

Sans parler du fait que cette partie de l'épisode est juste chiante comme la pluie. Introduire un nouvel élément de Lore aussi important d'une manière aussi plate et inintéressante, c'est un peu devenu malheureusement la signature de Chibnall.

Allez, on va quand même dire que c'était correct. Sans cette intrigue secondaire pourrie et avec une résolution de l'intrigue principale plus Whovienne dans l'esprit, ça aurait pu être un vrai bon épisode. Ça fait beaucoup de "si" certes, mais bon il y a du progrès on va dire.


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums