ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 28-12-2019 11:42:26

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar (Le Magicien et son disciple/La Sorcière et son pantin - Docteur 12)

Crédits officiels :
- Scénario - Steven Moffat
- Réalisation - Hettie MacDonald

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 28-12-2019 11:46:25

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

“Davros is the Child of War. A war that wouldn’t end. A thousand years of fighting ’till nobody could remember why. So Davros, he created a new kind of warrior. One that wouldn’t bother with that question. A mutant in a tank that would never ever stop. And they never did.”

Un double épisode à l’ambiance vraiment étrange, à la fois complètement loufoque (Capaldi qui joue “Pretty Woman” à la guitare électrique sur un char d'assaut plusieurs centaines d’années dans le passé) et extrêmement sombre, voir carrément déprimant (l’excellente séquence d’ouverture).

“Davros. My name is Davros. Hello? Are you still there? Please, you’ve got to help me! You said I could survive. You said you’d help me! Help me !”

Car, Moffat pose une terrible question : Davros le créateur des Daleks, Davros le monstre, Davros le savant fou, Davros responsable de milliards de morts à travers la galaxie, Davros au crépuscule de sa vie pourrait-il se repentir ? Pourrait-il être pardonné ?
De son côté, le Docteur serait-il capable de tuer ce même Davros enfant (et donc innocent) avant qu’il n’ait l’occasion de perpétrer ses crimes atroces ?
C’est dans les Interactions entre Davros et le Docteur que l’épisode parvient parfois même à être émouvant et à toucher juste, notamment quand les vieux ennemis rigolent ensemble au détour d’une blague.

Davros a écrit :

Genocide. In a moment. Such slaughter. Not in self defense. Not as a simple act of war. Genocide. As a choice. Are you ready, Doctor? So many backs with a single knife. Are you ready to be a god ? Is this the conscience of the Doctor or his shame? The shame that brought you here.

Le Docteur a écrit :

There’s no such thing as the Doctor. I’m just a bloke in a box. Telling stories! And I didn’t come here because I’m ashamed. A bit of shame never hurt anyone. I came… because you’re sick and you asked. And because sometimes, on a good day, if I try very hard, I’m not some old Time Lord who ran away. I’m the Doctor.

Davros a écrit :

Compassion then.

Le Docteur a écrit :

Always.

Davros a écrit :

It grows strong and fierce in you, like a cancer.

Le Docteur a écrit :

I hope so.

Davros a écrit :

It will kill you in the end.

Le Docteur a écrit :

I wouldn’t die of anything else.

Mais pour Moffat, c’est aussi l’occasion d’entamer un travail de fond concernant la continuité entre la période classique et le revival : Skaro et ses égouts, Clara dans un Dalek, la proclamation des ombres, le retours de Julian Bleach (Davros), de Kate Stewart, des Soeurs de Karn, Gallifrey, les liens avec “Genesis of the Daleks”...Moffat exécute un double grand écart  retourné entre la période classique, le run de Davies, la saison précédente et le spécial 50 ans… tout en mettant en scène un nouvel ennemi plutôt flippant en la personne de Colony Sarff (littéralement “Colonie de Serpents”) et en abandonnant le tournevis sonique pour une paire de lunettes beaucoup plus “Rock Star” dans l’esprit (je suis mitigé, à voir ce qui va en être fait).

“Tell him the bitch is back.”

Quant à Missy, la meilleure amie/Némésis/dernière compatriote du Doc, Michelle Gomez est formidable dans son numéro de cabotinage qui jamais ne s’arrête. La Time Lady semble en permanence posséder une longueur d’avance. Sa perfidie est sans limite, mais en même temps la gouaille irrésistible du personnage le rend attirant.
D’ailleurs, son duo avec Clara fonctionne à merveille. Une Clara Oswald qui est désormais un personnage d’envergure avec lequel il faut compter au sein du Whoniverse. UNIT la contacte pour joindre le Docteur, mais son avis est écouté et elle s’impose comme “quelqu’un qui sait”.

Bref, un copieux et ambitieux menu pour ouvrir cette saison, plein de choses très intéressantes en termes de continuité. Scorpius me souffle dans l'oreillette qu’il est intéressant de voir le serial “Genesis of the Daleks” (saison 12, 4ème serial) pour profiter de tous les échos internes.

Toutefois, la série n'est pas débarrassée de cette ambiance misanthrope qui colle et qui ne me plait guère. Malgré l’abattage de Michelle Gomez, malgré le numéro de Capaldi, toujours excellent, tout cela demeure assez froid. Il y a un je ne sais quoi qui m'empêche de m’extasier complètement.

8.

Hors ligne

#3 28-12-2019 12:36:23

matou
modérateur

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

Très bonne introduction de la saison, une saison avec plein de doubles épisodes. Comme celui là.
Le retour de Skaro et de Davros dans une thématique très intéressante.
Visuellement, on voit ce que sera les deux prochaines saisons. Une image aux couleurs froides avec quelques fulgurances de couleur, mais surtout une direction artistique de premier plan. L’ère Davies et son kitch assumée sont désormais complètement éteint.

Cependant, si ce docteur n’est pas encore aussi agréable qu’il le sera, cet épisode est une fin de ce caractère misanthrope. Si le docteur de Capaldi a un côté parfois trop détaché car manquant  un peu d’empathie, il a de très fort principes et du courage pour les appliquer. Il devient une figure parois détachée, potentiellement  âpre mais bienveillante. A ce titre, il gagne en étrangeté et fait bien plus Alien qu’avant.
On sent cette évolution commencer ici.

9

En ligne

#4 28-12-2019 12:55:04

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

matou a écrit :

Visuellement, on voit ce que sera les deux prochaines saisons. Une image aux couleurs froides avec quelques fulgurances de couleur, mais surtout une direction artistique de premier plan. L’ère Davies et son kitch assumée sont désormais complètement éteint.

Visuellement c'est de plus en plus la classe en effet.

matou a écrit :

Cependant, si ce docteur n’est pas encore aussi agréable qu’il le sera, cet épisode est une fin de ce caractère misanthrope. Si le docteur de Capaldi a un côté parfois trop détaché car manquant  un peu d’empathie, il a de très fort principes et du courage pour les appliquer. Il devient une figure parois détachée, potentiellement  âpre mais bienveillante. A ce titre, il gagne en étrangeté et fait bien plus Alien qu’avant.
On sent cette évolution commencer ici.

Exact. Je suis actuellement à The Girl Who Died et le Docteur y est beaucoup plus bienveillant, ça fait plaisir smile

Hors ligne

#5 29-12-2019 13:15:49

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

Ce qui est très très fort dans ce double épisode, c'est l'utilisation du twist final.

Entre les mains d'un scénariste besogneux, il aurait probablement créé un plot-hole, mais entre les mains de Moffat, il amène en fait à réinterpréter sous un autre angle les échanges entre Twelve et Davros. Tu te rends compte qu'ils ont en fait une perspective totalement différente sur leur passé commun. Twelve est dévoré par la honte et la culpabilité parce qu'il a abandonné un enfant sur un champ de bataille, au millieu d'un champ de mines. Davros est persuadé que cette honte et cette culpabilité, elle provient du fait que Twelve- guidé par la faiblesse de la compassion -  a sauvé sa némesis historique... C'est génial !

On pourra également noter les étranges similitudes entre ce double épisode et le dernier Star Wars en date : Davros/l'Empereur décrépits et maintenues en vies par des machines. Ils manipulent (ou tentent de manipuler) les héros afin d'absorber leurs essences et se régénérer. Troublant et vu le passif de JJ, je doute que ce soit innocent...

Dernière modification par scorpius (29-12-2019 15:53:29)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#6 29-12-2019 16:07:06

matou
modérateur

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

Oui JJ lit notre forum depuis 10 ans.

En ligne

#7 30-12-2019 17:35:30

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

scorpius a écrit :

Tu te rends compte qu'ils ont en fait une perspective totalement différente sur leur passé commun. Twelve est dévoré par la honte et la culpabilité parce qu'il a abandonné un enfant sur un champ de bataille, au millieu d'un champ de mines. Davros est persuadé que cette honte et cette culpabilité, elle provient du fait que Twelve- guidé par la faiblesse de la compassion -  a sauvé sa némesis historique... C'est génial !

Oui, c’est effectivement très intéressant.

scorpius a écrit :

On pourra également noter les étranges similitudes entre ce double épisode et le dernier Star Wars en date

Star quoi ? mdr
Justement je trouve que pour un personnage tel que Davros Davies avait mieux exploité son côté méchant de serial. Son double épisode façon medley improbable entre Star Wars/Avengers et Docteur Who c’était complètement hallucinant.

Hors ligne

#8 31-12-2019 13:53:08

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 35x01+35x02 The Magician's Apprentice/The Witch's Familiar

Davies a eu une approche plus débridée clairement.

Mais justement, je trouve ça malin que Moffat soit allé dans la direction opposée, avec un face à face très intimiste.

D'une part ça renvoie à leurs intéractions dans 'Genesis of the Daleks' et d'autre part, c'est assez cohérent avec la nature introspective de l'arc de Twelve. Il y a pas mal de moments ou Moffat établi un parallèle entre Twelve et Davros : Davros qui déclare aimer le nouveau visage du Doc', le trouvant plus proche de son propre visage (c'est pas cool pour Capaldi mdr). La comparaison de leurs génocides respectifs. Davros lui demandant, "Am I a good man ?".

Cette histoire, c'est vraiment Twelve qui laisse définitivement derrière lui son stoicisme (je n'ai jamais trouvé Twelve misanthrope, juste extrêmement stoic), je trouve ça super que ça passe à travers cette confrontation très personnelle avec Davros. Dans les histoires suivantes, il a toujours des difficultés à exprimer ses émotions, mais il les assume enfin. Ce développement, de son hépiphanie à la fin de la saison précédente, à ses retrouvailles avec Clara dans le Christmas, jusque donc à cette confrontation avec Davros, avec les derniers démons de la Time War, quelque part, il est tellement brillant...

Dernière modification par scorpius (31-12-2019 13:53:54)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums