ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 01-12-2019 13:54:48

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 33x07 The Rings of Akhaten (Docteur 11)

Doctor Who 33x07 The Rings of Akhaten (Les Anneaux d'Akhaten - Docteur 11)

Crédits officiels :
- Scénario - Neil Cross
- Réalisation - Farren Blackburn

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [50%])

    50%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 1 [50%])

    50%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 01-12-2019 13:55:49

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 33x07 The Rings of Akhaten (Docteur 11)

Finalement les meilleurs moments de cet épisodes sont concentrés au début et à la fin.

Le début parce que le Docteur assiste aux évènements importants de la vie de Clara et qu’il s’en dégage une certaine poésie douce et belle.
La fin pour la confrontation entre le Docteur et une monstrueuse divinité Alien : là aussi de la poésie, mais celle de la démesure. Une scène très puissante.

Le Docteur a écrit :

“so… so come on then. Take mine. Take my memories. But I hope you’re got a big a big appetite. Because I’ve lived a long life. And I’ve seen a few things. I walked away from the last great Time War. I marked the passing of the Time Lords. I saw the birth of the universe and watched as time ran out, moment by moment, until nothing remained. No time, no space. Just me! I walked in universes where the laws of physics were devised by the mind of a madman! And I watched universes freeze and creation burn! I have seen things you wouldn’t believe! I have lost things you will never understand! And I know things, secrets that must never be told, knowledge that must never be spoken! Knowledge that will make parasite gods blaze! So come on then! Take it! Take it all, baby! Have it! You have it all!”

Et puis cette fin boucle justement la boucle avec le début, puisque ce qui finira par vaincre le Dieu Alien ce ne sont pas les souvenirs qui ont été, aussi puissants soient-ils, mais la potentialité de tout ce qui aurait pu être, mais ne fut jamais :

Le Docteur a écrit :

“Well? Come on then. Eat up. Are you full? I expect so. Because there’s quite a difference isn’t there? Between what was and what should have been. There’s an awful lot of one but there’s an infinity of the other. And infinity is too much. Even for your appetite.”

“Okay. So… so… so… So… I would like to see. I would like to see. What I would like to see is… Something awesome.”

Pour le reste, il faut bien admettre que cet épisode en met plein la vue, entre un marché Alien qui rappelle furieusement celui du Hellboy II de Del Toro avec quelques touches de la Cantina de un Nouvel Espoir et des images de l’espace absolument magnifiques...

À noter, une fois de plus la musique de Murray Gold, avec une chorale cette fois-ci. Ça déchire !

Voila, un petit épisode, rien de fou, mais juste en termes d’émotions.

6.

Hors ligne

#3 02-12-2019 01:22:48

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 33x07 The Rings of Akhaten (Docteur 11)

Ah mais c'est vrai que Neil Cross (créateur/showrunner de l'extraordinaire "Luther" ) a écrit pour DW... 

Episode conceptuellement très ambitieux, tant sur la forme que le fond et qui ne s'écroule pas sous le poid de cette ambition. Visuellement ça arrache la rétine, exotique comme DW l'est rarement. Un exotisme qu'on retrouve également sur le fond, avec cette économie qui est entièrement basée sur de la psychométrie (fascinant).

Puis le discours démystificateur est intéressant dans la mesure ou il est traité malgré tout avec beaucoup de respect pour le besoin qu'ont certains individus de "croire". J'aime bien la tolérance initiale d'Eleven quand à l'histoire de cette civilisation par exemple. Et la fin est magnifique avec la mise en avant d'une croyance particulière, commune à tous finalement, celle de la croyance en la puissance des histoires. Il y a celle d'Eleven (performance démente de Matt Smith au passage) mais aussi l'histoire potentielle et jamais réalisée de Clara et qui donc est plus forte que tout puisqu'elle offre une infinie de possibilités.

"We're all stories, in the end".
Eleven dans "The Big Bang"

8

Dernière modification par scorpius (02-12-2019 01:25:51)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

Pied de page des forums