ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 03-11-2019 22:45:53

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 30x11 Turn Left (Le Choix de Donna - Docteur 10)

Doctor Who 30x11 Turn Left (Le Choix de Donna - Docteur 10)

Crédits officiels :
- Scénario - Russell T Davies
- Réalisation - Graeme Harper

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 3 [100%])

    100%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter

En ligne

#2 03-11-2019 22:49:15

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 30x11 Turn Left (Le Choix de Donna - Docteur 10)

Scorpius disait que Russel T Davies avait écrit le scénario de Doctor Who 30x10 Midnight au dernier moment en improvisant. Apparemment c'est également le cas de cet épisode qui a été écrit en moins d’une semaine.

“Turn right. Turn right! Turn right! Turn right and never meet that man! Turn right and change the world !”

Pour une fois, voilà un épisode de Doctor Who qui s’intéresse (de fort belle manière) à la mécanique temporelle. En l'occurrence, comment la petite histoire peut influencer la grosse, ou comment un personnage, en apparence anodin peut avoir un impact immense.

L’occasion pour Davies de revisiter à la sauce alternative la plupart des temps forts des deux dernières saisons, juste avant d'aborder le grand final :

Le Docteur meurt en combattant l’impératrice des Racnoss (Doctor Who 29x00 The Runaway Bride), Sarah Jane Smith et Martha Jones trouvent la mort en affrontant la Plasmavore sur la lune (Doctor Who 29x01 Smith and Jones), Le Titanic de l’espace percute Buckingam Palace et détruit l'intégralité de Londre en irradiant un grosse partie de l’Angleterre (Doctor Who 30x00 Voyage of the Damned), pour cette raison les Adiposes naissent aux US et font des millions de morts (Doctor Who 30x01 Partners in Crime), pour finir les agents Gwen Cooper et Ianto Jones de Torchwood perdent la vie contre les Sontariens et Jack Harkness est fait prisonnier (Doctor Who 30x04+30x05 The Sontaran Stratagem / The Poison Sky)... tous ces funestes événements provoqués parce que Donna Noble a tourné à droite alors qu’elle aurait du tourner à gauche !

En se basant sur un ressort assez proche du film l’Effet Papillon, l’épisode joue, à la manière des univers “What if…?” de chez Marvel ou des “Elseworld” de chez DC, avec les connaissances du spectateur qui aurait suivi la série religieusement.

“Just got lucky, this thing. It’s one of the Trickster’s Brigade. Changes a life in tiny little ways. Most times the universe just compensates around it, but with you… great big parallel world!”

“Labor camps. That’s what they called them last time”

Car, le choix de Donna a carrément créé un univers parallèle entier autour d’elle. Un univers ou il ne fait vraiment pas bon vivre : Londres rayée de la carte, des retombées radioactives mortelles, des camps de travail pour les étrangers, trois voir quatre familles par maison, les USA détruits par une invasion...

Un univers sans espoir, sans travail, sans logement...un univers ou même les étoiles cessent de briller, un cauchemar dont on ne s’évade qu’en mourant. Car Donna est obligé de mourir pour sortir de là, pour rétablir le choix d’origine qui la faisait tourner à gauche.

Cette histoire est triste et touchante, elle parvient à me faire enfin apprécier le personnage de Donna Noble (formidable Catherine Tate). Il y a quelque chose d’indicible qui donne les larmes aux yeux. Je pense en particulier à la scène ou Colasanto et Wilfred se disent adieu sans un mot. L’intensité du jeu de regard, la performance d’acteur incroyable qui fait tout comprendre sans rien dire... Un beau moment tout simplement. Triste, mais beau.

“I thought it was just The Doctor we needed, but it’s the both of you. The Doctor and Donna Noble. Together. To stop the stars from going out”

Teasé depuis le début de saison (et prévu depuis la fin de saison 28 si j’ai bien compris), Rose est de retours. Elle a bien changé d’ailleurs, elle semble beaucoup plus sûre d’elle (les soldats d’UNIT lui donne du salut militaire comme ils le faisaient avec le Docteur), agis comme si elle avait 35 coups d’avances, parle de manière incompréhensible pour le commun des mortels et semble tout savoir...bref, on dirait le Docteur.

Mais tout ça évidemment, c’est pour annoncer la suite, un double épisode bien épique avec le retour de tout le monde : Rose, Harkness et les agents de Torchwood, Martha...les Avengers du Whoniverse...le teaser prégénérique met la bave aux lèvre smile

Un superbe épisode, qui touche au cœur, cohérent sur la mécanique temporelle, un remarquable hommage de Russel T Davies à Catherine Tate.

Top franchise !

Grosse concentration de grands épisodes d’affilés : 4 top franchises d’affilés, 2 par Moffat, 2 par Davies. Tranquille.

En ligne

#3 03-11-2019 23:38:03

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 30x11 Turn Left (Le Choix de Donna - Docteur 10)

"Labour camps. That's what they called them last time. It's happening again !"

Définitivement l'un des épisodes les plus sombres et déprimants de l'ère Davies. Cet épisode a un peu la même fonction qu'Utopia en s29, il sert de prologue au grand finale tout en était une histoire qui a ses propres mérites. Ici on nous explique que même les choix en apparence les plus anodins peuvent avoir d'immenses répercutions sur nos vies. En l'occurrence le choix tout bête de Donna va carrément altérer le Whoniverse dans des proportions dramatiques.

Davies y développe un Whoniverse uchronique vu essentiellent à travers le regard de la famille Noble. Un monde d'autant plus terrifiant qu'il repose sur quelque chose de très tangible, Davies jouant avec des relations de causes à effets qui forcément vont être très impliquante puisque reposant sur le questionnant très simple de "que ce serait-il passé aux cours des saisons 29/30 si le Docteur n'avait pas été là ?

D'autant plus efficace qu'il y derrière tout cela un ressort horrifique assez habile et plutôt "Moffatien" dans la mesure ou il repose sur une idée d'altération des sens, d'une créature qui existe au-delà de notre perception habituelle.

Je suis pas nécessairement très fan du concept "Rose guerrière inter-dimensionnelle" mais ça fait plaisir de revoir Billie/Rose (et puis rien que la réaction de Ten à "Bad Wolf" ça valait largement le coup).

Tiens, pour finir sur la connexion Davies/Moffat, au cours du run de Moffat, Rocco Colasanto sera devenu rien de moins que le Pape !
Shadow_Pope_%28Extremis%29.jpg

Enfin, il s'agit du même acteur et perso je choisis de croire qu'il incarne le même personnage.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#4 04-11-2019 02:19:06

matou
modérateur

Re : Doctor Who 30x11 Turn Left (Le Choix de Donna - Docteur 10)

Quand on a du talent et bien construit ce retour depuis presque quatre saison, on peut jouer avec ces réussites.
La force de cet épisode c’est de permettre un regard dans le rétroviseur et de constater combien le chemin parcouru est long et formidable.
Le tout fait à la Davies avec son amour des gens simples.

Top franchise et Catherine Tate montre tout son talent.

Hors ligne

#5 04-11-2019 17:38:44

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 30x11 Turn Left (Le Choix de Donna - Docteur 10)

scorpius a écrit :

Cet épisode a un peu la même fonction qu'Utopia en s29, il sert de prologue au grand finale tout en était une histoire qui a ses propres mérites.

Oui c'est clairement un prologue. C’est aussi un moment de respiration avant...avant la démesure, l'apothéose, le gigantisme mdr
C'est quand même un scénariste fascinant ce Davies, parce qu’il est capable de produire des épisodes géniaux et intimistes comme celui-ci ou le précédent, mais également des œuvres complètement démesurées et gargantuesques comme les deux épisodes qui suivent...

scorpius a écrit :

Davies jouant avec des relations de causes à effets qui forcément vont être très impliquante puisque reposant sur le questionnant très simple de "que ce serait-il passé aux cours des saisons 29/30 si le Docteur n'avait pas été là ?

Oui, c’est vraiment à la manière des “What if…?” Marvel ou des “Elseworld” DC.

scorpius a écrit :

au cours du run de Moffat, Rocco Colasanto sera devenu rien de moins que le Pape !
Enfin, il s'agit du même acteur et perso je choisis de croire qu'il incarne le même personnage.

Ooooooh je n'aurais probablement jamais fait le rapprochement, bien vu wink

matou a écrit :

Quand on a du talent et bien construit ce retour depuis presque quatre saison, on peut jouer avec ces réussites.

Je vais en reparler à l'occasion du diptyque suivant, je trouve que c'est la saison la mieux préparée du revival à ce stade.

En ligne

Pied de page des forums