ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 15-10-2019 23:01:26

matou
modérateur

Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Ce texte n’exprime que ma position. Merci à Ultime Frontière de me laisser la liberté de le mettre ici. Ce qui n’engage absolument pas le forum dans cette proclamation. Ce texte n’est aucunement un prise de position ou ne définit une ligne éditoriale ou politique pour le forum. De même ce texte est libre de droit.

A travers ce texte, il s'agit d'expliquer en quoi, la critique d'une suite, préquel, reboot etc d'un univers de fiction, est légitime.
Et pour en finir avec les accusations ad nominem contre ceux émettant des critiques raisonnées.

Avant tout, il convient de définir le cadre dans lequel un tel texte prend son origine.
Les productions etatsunienes industrielle des années 2000 et 2010 ont vu une explosion de leur nombre de produit. Le marché, globalisé, est devenu hyper concurrentiel ainsi qu'une partie d'un soft power Lancer une nouvelle fiction devient dès lors très couteux en budget marketing. Ce qui diminue les profits et augmente les pertes.
Dès lors ce système de production a trouvé une parade, utiliser des "marques" déjà connues (film, série, livres etc). Il est plus facile de vendre un produit dont le nom est déjà connu.
Ces années ont donc vu une grande quantité de suite, remake, reboot. Et le plus souvent, sans les auteurs ayant imaginé ou développé ces œuvres. Ainsi, même si l'on reste sur le même medium, ces opus nouveaux ont les même caractéristiques que les adaptations. A savoir une relecture, une mise en scène de l'interprétation qu'on les nouveaux faiseurs du matériaux d'origine.
Et il convient ici le droit légitime à faire valoir son esprit critique et réfuter certaines accusations non pertinentes.

1 le droit de ne pas être amalgamé

Cette tension et ce type de production es allée de pair avec la montée des fameux "réseaux sociaux". Ces derniers ayant eu une influence sur la perception de la réception de des produits de l'industrie du divertissement de masse. En effet, ces outils de communication ont transformé certains comportements. Dès qu'il y a une passion on a tôt fait désormais de recourir au terme de fan alors même que cette notion était plutôt réservée au public des acteurs de cinéma ou des chanteurs quelques années auparavant. Avant le fan avait un coté très engagés (en temps, en argent, en symbole) que l'on retrouve bien moins dans cette nouvelle partie de la population se désignant comme "fan de". Ce qu'il y a de commun c'est que cette affirmation de sa passion au point d'en être fan, est une construction identitaire pour le sujet.
Pour certains cette construction amène a des comportement que l'on retrouve dans les pratiques, pensées, réflexes liées à la pratique d'un culte à savoir : dogmatisme, fétichisme, conservatisme.
Toute variation, évolution tant vécue comme un déséquilibre qui touche une part de son identité. D'où un rejet, un déni  et cela peut aller parfois jusqu'aux anathèmes.
Mais il faut bien garder à l'esprit qu'il s'agit pas de tous les fans ou déclarés fans mais de ceux qui transforment leur passion en culte dogmatique.
Cette partie de la population est visible grâce aux réseaux sociaux mais elle n'est pas la majorité.

Dès lors vouloir discréditer toute critique raisonnée en l'amalgamant avec les critiques dogmatiques, est un au mieux une erreur conceptuels et souvent une mauvaise foi (de celle utilisée par les communiquant des industries des média de masse pour éteindre le feu des critiques).

2 le droit de critiquer l'adaptation c'est à dire la vision des nouveaux faiseurs

Ces reprises d'univers  sont le plus souvent des ruptures car les créateurs ne sont pas associés ou consultés. Sauf que ces ruptures ne sont pas sans effets sur la perception de l’œuvre. Y compris sur les œuvres déjà existantes.

Une histoire racontée et les personnages qui la porte renvoient à la conception historique ; ils se chargent de sens, de valeur progressivement au fil de l’œuvre ; c'est souvent seulement à la fin  qu'il est fixé, déterminé à la fois par des séries d'informations et de transformations ou évolutions. C'est un phénomène quelque peu cumulatif : des informations (notamment sur le personnages) sont ainsi progressivement accumulées.
Par exemple dans l'incipit de l'Assommoir de Zola, Gervaise et Lantier ne sont qu'un prénom féminin et un patronyme : « Gervaise avait attendu Lantier jusqu'à deux heures du matin.» Autour de ces signes vont s'agréger des significations, souvent rapidement (cadre des portraits, des scènes...).
Le personnage représente aussi bien un type social,un caractère, une force mythique qu'une idée.
L'histoire et ses personnages sont donc les véhicules d'un univers, lui même utilisé pour énoncer un propos, appelant à la réflexion de récepteur
Ajouter de nouveaux chapitre, qu'ils soient une suite ou un reboot, c'est amener de nouvelles informations. Or le but d'un propos, c'est de rester cohérent avec lui même, sous peine de devenir inintelligible.
Ces ruptures doivent donc s'apprécier sous cet angle là et non selon la qualité de leur  justification narrative. Celle ci est une condition nécessaire mais pas suffisante.
La relecture par les nouveaux faiseur apporte-t-elle quelque chose au propos déjà constitués? Ou bien n'est ce qu'une interprétation très personnelle qui n'embrasse pas la totalités des accumulations (d'informations, de transformation, d'évolution) et qui donc ne fait pas vraiment sens avec le propos?
Ce n'est pas du fétichisme ou un faire preuve d'esprit conservateur que de dénoncer les incohérences, la trivialisation que des ajouts apportent à l'édifice intellectuel déjà en place. C'est simplement avoir une vue d'ensemble et confronter les ajouts avec l'existant.
C'est faire preuve d'une critique raisonnée.
Cette critique n'est pas subjective et certainement pas moins que ne l'est l'interprétation par les nouveaux faiseurs. Ceci à condition de se référer à des éléments factuels, à des analyses conceptuelles des types sociaux ou des mythes mis en jeu. Et ce travail de confrontation de l'existant avec les ajouts, incombent avant tout aux nouveaux faiseurs durant le processus créatif et, le temps aidant, ils seront jugé sur la pertinence de leur interprétation au regard de cette confrontation.
Une version "officielle" et donc une interprétation, n'est donc pas plus pertinente en soi qu'une critique par le public, ou qu'une fanfiction. Un échec d'un produit "officiel", une erreur "officielle", un contre sens le sont en soi et le sont quand cette rupture issue d'une relecture, dénature une œuvre en lui faisant perdre un sens, sans lui en donner un autre tout aussi fort. Ou en lui faisant perdre son succès populaire.
Et il ne faut pas oublier qu'arrivant en dernier, elle fait revoir tout ce qui est existant d'un oeil nouveau. Lourde responsabilité car cela peut abimer l'existant. Ce qui expose d'autant plus aux félicitations bien méritées qu'aux critiques légitimes.

Le droit de critiquer la culture de masse et de défendre la culture pour tous

L’Ecole de Francfort fonde ses études sur la critique de l’industrie culturelle dite de masse, comme le stade ultime de la domination, car elle se répercute dans la façon de penser, dans les loisirs, dans le temps-libre.  Cela implique que le consommateur de biens culturels n’a guère la possibilité de réagir. Il apparaît alors comme un récepteur passif, pris sous le joug d’un appareil dominant. Adorno qualifie le public de “ jouet passif de cette industrie ”, qui “ lorsqu’il se révolte contre l’industrie culturelle, n’est capable que d’une faible rébellion".
Ici se joue un des non dits de l'industrie culturelle actuelle. Les problèmes de continuation d'univers ont des origines mercantiles avant tout, comme dit plus haut. Cela ne veut pas dire que l'on doit reprocher à ces biens de chercher à être rentable et à faire du profit. C'est le but de toute production industrielle.
Mais cela ne veut pas dire que l'on doit pour autant accepter qu'on ne cherche à les produire uniquement dans ce but, sans ambition intellectuelle et artistique, en devenant donc une culture du toc qui ne vise chez le récepteur qu'une attitude passive, où la volonté d'avoir un propos s'efface devant la volonté de plaire à tout le monde  et où la  vision du monde du monde et des rapports sociaux restent dans les normes acceptables de la doxa.
On a donc le droit de critiquer qu'une œuvre appelant, avant, à rendre le récepteur actif par ce que son propos et sa vision du monde amenaient, soit devenue un produit voulant "endormir" le public pour "lui faire les poches" en usant et abusant uniquement d'émotions.
Cette critique n'est pas une critique de la recherche de rentabilité mais de la façon de le faire qui viserait à endormir l'esprit critique pour mieux donner ensuite "du temps de cerveau disponible".
Soit le contraire d'une culture pour tous qui plaise et rend actif (dans tous les sens du terme) à la fois.

Hors ligne

#2 16-10-2019 19:53:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Si seulement un tel manifeste pouvait faire partie de la charte de tous les forums liés à l'imaginaire...

En d'autres lieux, je ne compte pas les fois ou j'ai affronté un mur de briques pour avoir osé (au choix) défendre George Lucas (de la prélogie aux éditions spéciales) et avoir critiqué le SW de Disney. Avoir critiqué le DW de Chibnall ou défendu becs et ongles celui de Moffat. Et je ne parle pas du Star Trek d'Alex Kurtzman (la s1 de Discovery du moins, depuis j'ai laché l'affaire). On est insulté, on est rabaissé, les arguments qu'on peut avoir sont ignorés, plus facile de se moquer ou de répondre à côté que d'engager une véritable discussion... La méthode pour Dis était particulièrement pernicieuse, dans la mesure ou pour couper court au débats/me couper la parole on tentait de me culpabiliser. En gros la rhétorique c'était que mes crittiques n'étaient que du bashing, le même type de bashing qu'a affronté ENT en son temps et qu'il fallait être positif, laisser une chance à la série de trouver ses marques pour lui éviter une annulation prématurée. Comme si il y avait la moindre équivalence entre Dis & ENT (que ce soit le contexte de production, de diffusion et j'en passe).

Alors certes sur notre forum le manifeste peu semble superflu, mais rappelons-nous de la sortie d'Into Darkness et la recrudescence de trolls venus nous expliquer qu'on étair rien d'autre que de vieux aigris gardiens du temple... J'aurais été bien content à l'époque de pouvoir leur balancer à la gueule ton manifeste Matou et quelque chose me dit qu'il pourra être utile à l'avenir !


SIRmZIH.gif

En ligne

#3 16-10-2019 20:55:00

mbuna
I don't know you

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Les trolls, c'est pas un manifeste qui les fera changer. Ce type de texte ne prêche que les convertis. Je trouve qu'on a toujours globalement bien géré les attaques de trolls.

Non, ce qui manque ici malheureusement, c'est de la diversité d'opinion. On en vient à s'écharper sur plusieurs pages  quand on voit Riker dans la forêt, on n'est pas loin du débat sur le sexe des anges.
Il nous manque des pro-DIS, des pro-Picard, des pros CBS mdr . Même avec des arguments faibles ou foireux.

Merci à Raktajino pour sa qualité et d'avoir si bien su tenir et donner sa voix discordante sur DIS. Merci à Buckaroo (malgré tous ces moments chauds) d'avoir défendu ST2009,  ou encore plus lointain Dvmy sur DS9. Cela (me) manque terriblement.

Cette qualité là est rare, mais la qualité en général est rare... si on se prend quelques attaques en dessous de la ceinture au passage de quelques trolls, franchement c'est bon on gère. Personnellement le troll qui va me déstabiliser je l'attends toujours. En revanche, tenter de de-trolliser, laisser les gens venir et pas leur tomber dessus tout de suite au 1er argument faible me parait plus fin et plus efficace pour la pérennité des lieux.

Notre forum a toujours eu un problème dans l'accueil des nouveaux. C'est clairement pas notre truc. Ça ne l'a jamais été. S'il y'avait un effort à fournir, à mon sens, c'est bien plus dans ce domaine qu'il faudrait agir. Bien plus qu'émettre des règles, des lois et de balancer des manifestes sur leur tronche virtuelle.

Faut pas se leurrer,  nous sommes un forum de connaisseurs et pour beaucoup des vieux baroudeurs des forums. Il est bien compréhensible qu'un nouveau qui apprécierait Picard et chercherait un forum, prenne peur et passe son chemin sans s'arrêter. Il est bien plus là notre problème. Bien plus que dans les problématiques de trolls, de meta-forumisations et d'attaques ad hominem.

Hors ligne

#4 17-10-2019 11:05:15

dvmy
dvmy shot first

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Je suis entrain de revoir DS9 justement. Plus les années passent plus je la déteste. Anti trekienne, Anti Roddy, incohérente, soapisante, bordélique et mal jouée, prosélyte ... C'est pas du Star Trek mis à part un épisode isolé par ci où par là.
Je déteste la façon dont c'est traité, je déteste les personnages, je déteste les acteurs, les soaps, le traitement de la religion, l'incohérence dans l'évolution des personnages, l'humour, les facilité. Beurk....

Alors quand on me parle de Discovery je rigole. Elle est bien plus trekienne que DS9.

Dernière modification par dvmy (17-10-2019 11:08:24)

Hors ligne

#5 17-10-2019 14:26:58

Prelogic
Legaliste

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Le manifeste de Matou n’est de toute façon pas destiné à brider la liberté d’expression ou à dissuader qui que ce soit de « contester la doxa ». Il est surtout question, je crois, de préserver l’ADN de ce forum, tourné vers un certain degré d’exigence et d’intégrité intellectuelle. Contre les réflexes pavloviens et l’injonction de jouissance propre aux communautés constituées et aux réseaux sociaux qui sont devenus une émanation de la Stasi.

On pourrait retourner le problème et considérer ce forum un lieu d’exclusion : je ne pense pas que ce soit le cas, même s’il peut y avoir des réflexes conditionnés précisément par un vécu. Vous n’avez pas envie, pour les plus anciens, de devoir vous torcher la sortie scolaire de la maternelle du coin et les conservations skype en mode ultra-emojis. Et je ne vous comprends que trop bien sur ce point, c’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé à vous rejoindre même sans être coutumier de Star Trek : vous avez acquis mon respect à la seule force de votre esprit critique et de votre capacité à interroger tous les aspects du mythe. Si ce forum est le premier dans la francophonie sur le thème de Star Trek, ce n’est pas sans raison même après toutes ces années.

Les choses sont très simples en ce qui me concerne : je m’estime relativement tolérant et ouvert d’esprit (autant que faire se peut, je ne suis qu’un être humain après tout). J’accueille favorablement les idées contraires aux miennes et j’adore la confrontation (virulente mais pas trop, j’ai mes limites) des points de vue. Pas de problèmes jusque-là. Mais il y a certaines attitudes avec lesquelles j’ai toutes les peines du monde à composer désormais. Je ne m’y essaye d’ailleurs plus. On n’est pas obligé de se laisser envahir dans son espace vital par tous les trolls de la terre, en manque de challenges rhétoriques. Je ne connais aucune convention collective virtuelle qui contraigne à prendre sur soi les attaques personnelles, simplement par bonté d’âme ou par volonté d’inclusion.

Il fallait que certaines choses soient mises au point avant toute chose, c’est ce qui a été fait ici. Je sais comment abouti une discussion qui a commencé par « Tu es un haineux fétichiste aveugle incapable d’évoluer, je vais t’expliquer pourquoi tu as tort ». Je vais remettre les compteurs à zéro en ce qui me concerne : la seule chose qui me pose un problème c’est la mauvaise foi et les excuses déguisées en arguments. Je n’ai rien contre les personnes. Je n'ai rien contre Guigui, je suis persuadé qu'il aura compris le sens de la démarche de Matou à laquelle je souscris sans réserve.

Je me range derrière Scorpius pour tout ce qui concerne l’univers de Star Wars. Depuis 20 ans, il y a une véritable haine de Lucas et de la prélogie. Les choses sont devenues très personnelles. Je crois que vous n’imaginez d’ailleurs pas à quel point. J’aurais un certain nombre de témoignages intéressants à vous livrer mais je préfère vider mes ordures à la poubelle en règle générale. Je crois savoir que Scorpius a lui aussi expérimenté la chose, à l’époque de l’existence des forums d’EL. Si vous défendez l’héritage moral et intellectuel de Lucas, vous n’êtes pas digne de respect (je ne fais d’ailleurs que reprendre les propos de l’ami Simon Pegg, encouragé et soutenu par toute cette frange hypocrite qui tente de se racheter une conduite sur le dos du débat, après avoir passé 20 ans à conspuer les nouvelles générations).

Desproges disait : « on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ». Et bien je pense que sur Internet, on peut discuter de tout, mais pas avec n’importe qui. Il vaut mieux s’assurer avant de ne pas avoir affaire à une mauvaise blague. Mon temps est précieux, j'imagine que le vôtre aussi.

Je ne sais pas pourquoi Buckaroo ne vient plus, c’est effectivement dommage : dois-je me sentir responsable ? Qui a pensé à reprendre contact avec lui ? Visiblement personne ? Vous avez tout de même passé les dernières années à lui tomber dessus à cause de JJ Abrams, je ne vais quand même pas devoir tout prendre sur moi quand même ? mdrno

Quant à Dvmy, il n’a jamais été question de l’ostraciser, il est libre de s’exprimer. Je suis d’ailleurs resté neutre à ce sujet. Ce serait bien qu’il redescende un peu de temps à autre, mais je crois que j’ai pris goût à ce côté alaitoussvousfèrefoute. Que serait un forum sans une âme ? Moi je t'aime bien dvmy, même malgré toi razz

Dernière modification par Prelogic (17-10-2019 14:42:31)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#6 17-10-2019 14:43:03

dvmy
dvmy shot first

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

HS

Plusieurs choses m'empêchent de redevenir actif ici:

- le côté analytique du forum, devenu si extrême qu'il en renie les "plaisirs coupables" et les appréciations basées uniquement sur l'émotion. C'est bien d'argumenter et d'analyser, mais c'est aussi bien de ne pas le faire et je reste - me semble-t-il - le seul à penser encore cela.

- le fait que le ST Bermanien soit devenu une religion pour certains, si bien qu'on est à deux doigts d'intégrer The Orville dans l'univers officiel et qu'on classe Discovery et Picard dans les adaptations au même titre que les ST Kelvin, qui, pour le coup, sont de véritables (et très mauvaises) adaptations.

- des soucis personnels, que rien ni personne ne pourront arranger de toute manière.

fin du HS

Dernière modification par dvmy (17-10-2019 14:44:26)

Hors ligne

#7 17-10-2019 15:35:58

dl500
TOS Forever

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Prelogic a écrit :

Je ne sais pas pourquoi Buckaroo ne vient plus, c’est effectivement dommage : dois-je me sentir responsable ? Qui a pensé à reprendre contact avec lui ? Visiblement personne ? Vous avez tout de même passé les dernières années à lui tomber dessus à cause de JJ Abrams, je ne vais quand même pas devoir tout prendre sur moi quand même ? mdrno

Si moi. Par MP le 02 mars 2019. Jamais eu de réponse...
Si quelqu'un d'autre veut essayer...

Je reste neutre et étranger aux histoires de ce forum, mais moi je n'ai pas trouvé une difficulté à y rentrer. J'aime y lire ses débats et y participer. Me faire secouer aussi sur mes avis tranchés et en aucun cas objectifs. C'est toute la force d'ici.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 17-10-2019 15:41:47

dl500
TOS Forever

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

dvmy a écrit :

HS

Plusieurs choses m'empêchent de redevenir actif ici:

- le côté analytique du forum, devenu si extrême qu'il en renie les "plaisirs coupables" et les appréciations basées uniquement sur l'émotion. C'est bien d'argumenter et d'analyser, mais c'est aussi bien de ne pas le faire et je reste - me semble-t-il - le seul à penser encore cela.

- le fait que le ST Bermanien soit devenu une religion pour certains, si bien qu'on est à deux doigts d'intégrer The Orville dans l'univers officiel et qu'on classe Discovery et Picard dans les adaptations au même titre que les ST Kelvin, qui, pour le coup, sont de véritables (et très mauvaises) adaptations.

- des soucis personnels, que rien ni personne ne pourront arranger de toute manière.

fin du HS

Point 1 je suis assez d'accord, c'est ce qui manque peut-être pour essayer d'accepter ST depuis 2009.

Point 2: pas mon cas du tout. Je n'aime pas VOY, je suis totalement désintéressé par DS9 et je préfère des 4 séries Bermaniennes ENT. Même si je reconnais que TNG est la meilleure de toutes, sont côté trop intellectuel par moment (dans l'aspect rigide) peut parfois s'avérer fatiguant. (même si je l'adore aussi). Pour DIS cela reste quand même une sacrée bouse, en revanche je fais partie de ceux qui pense que Picard sera une surprise positive.

On a tous besoin ici de retrouver du ST, et c'est là que "The Orville" fait son office. Doit-on s'en réjouir? Pas si sur. Mais cette série est beaucoup plus qualitative que ce qui est produit depuis 2009. Malheureusement.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#9 17-10-2019 15:51:24

Prelogic
Legaliste

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

En fait, personne ne renie ici les « émotions » ou les « ressentis » de qui que ce soit. Et je pense que l’on peut prendre du plaisir à analyser les choses, surtout quand on atteint un certain âge et qu’on éprouve le besoin de sortir des postures narcissiques. Moi j’ai accepté l’idée que ce forum est un endroit très particulier, avec son histoire et sa dialectique. Les choses me conviennent en l’état. Sinon, j’ai une excellente cure pour toi dvmy : regarder The Last Jedi en boucle et te taper la tête contre les murs, en répétant en boucle le mantra suivant : « si je n’ai pas aimé l’EpVIII, c’est de ma faute, je devrais apprendre à être moins exigeant ». Au bout de quelques heures, tu devrais commencer à ressentir les effets mdrno

Dernière modification par Prelogic (17-10-2019 15:54:04)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#10 17-10-2019 16:34:08

Guigui le gentil
membre

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

dvmy a écrit :

- le côté analytique du forum, devenu si extrême qu'il en renie les "plaisirs coupables" et les appréciations basées uniquement sur l'émotion. C'est bien d'argumenter et d'analyser, mais c'est aussi bien de ne pas le faire et je reste - me semble-t-il - le seul à penser encore cela.

Non, je te comprend tout à fait car c'est aussi ce que j'ai ressenti sur le dernier débat... Certains prennent les choses vraiment trop au sérieux. Et invoquer la peur du troll concernant ce même débat c'est vraiment de l'abus et c'est à ce demander si cela ne fait pas trop longtemps qu'aucun vrai troll ne soit passé par là. De plus, les challenges rhétoriques font parti du plaisir que j'ai à parcourir les forums. Quand je serai dans le coin, faudra faire avec ou me virer smile

Je sais comment abouti une discussion qui a commencé par « Tu es un haineux fétichiste aveugle incapable d’évoluer, je vais t’expliquer pourquoi tu as tort ».

C'est là que je me dis que tu sembles prendre les choses vraiment trop à coeur. Pour ma part, même si cela peut ressembler à ça, j'essaye de comprendre pourquoi nous ne pensez pas comme moi et je veux aller au bout des arguments de chacun (quand j'ai le temps)... Il me semble que c'est le but des forums : confronter les points de vues, sinon à quoi bon.

Sinon je vous le confirme les gars : vous avez une "réputation", mais pour moi qu'importe : je poste un peu partout. big_smile

Hors ligne

#11 18-10-2019 01:05:49

Oberon
Section 31

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

La mauvaise réputation...
Il s'agit de ma chanson préférée de Brassens, et ce depuis mon adolescence où, pendant de longs mois, j'avais vécu l'ostracisme de mes camarades pour avoir eu le tort impardonnable de manifester un intérêt pour autre chose que la pensée dominante de ma classe: les jupes des filles et le foot.
J'avais alors réalisé, après une période dépressive assez prononcée, qu'il ne fait généralement pas bon s'éloigner de la norme, tout comme dans la chanson de tonton Georges.
Depuis, j'ai fait mon deuil d'être aimé de la majorité et le fait d'appartenir à un groupe porteur d'une certaine réputation est pour moi rassurant, car il me garanti implicitement d'être davantage pluraliste et ouvert d'esprit que les personnes qui critiquent jusqu'au droit de critiquer...

Il se trouve que j'ai, certainement comme la plupart d'entre vous, côtoyé de nombreux forums avant de poser mes valises sur celui-ci. Étant un consommateur, force est de le reconnaître, plutôt boulimique de jeux vidéo, j'avais fréquenté de nombreux sites dédiés pendant de longues années, le plus important étant le tristement célèbre (encore une certaine réputation...) jeux vidéo.com. En effet, même si ce dernier est globalement un nid à troll, un repaire de fanboys enragés et la capitale des basheurs de toutes sortes, il m'arrivait régulièrement de trouver des commentaires atypiques, surprenant de qualité, et parfois même brillants. Pourtant, après avoir posté là bas pendant 6 ans, créé plusieurs comptes et m'en être fait ban certains ( la réputation des modos abusant de leurs prérogatives sur ce site n'étant hélas pas usurpée) j'ai, suite à une ultime expérience qui m'a totalement écœuré, cessé toute contribution active.
Il s'agissait du forum d'un jeu désormais considéré comme culte: The last of us.

Comme il faudrait créer un topic propre pour expliquer en détail toute la richesse narrative de ce jeu, ce qui suivra partira du postulat que vous avez fait le jeu où que vous vous êtes renseigné sur lui.
Sur le forum, l'immense majorité des intervenants étaient des fans presque maladifs de Joël. Fidèle à mon histoire personnelle, je n'en faisait pas partie, et je me heurtais à des simplismes de pensée tel que: "à sa place on ferait tous pareil" ou "Ellie, à la fin, comprend et accepte le mensonge de Joël parce que c'est par amour".
Moi, j'avais naïvement tendance à espérer qu'à la place de Joël, je ne détruirais pas le seul espoir de l'humanité par égoïsme, et que ma fille de substitution aurait bien du mal à me pardonner de lui mentir à ce sujet. J'ai finit par renoncer à argumenter avec la meute et les ai laissé se gargariser entre eux. Et puis un autre internaute s'en est mêlé. Non content de rejoindre mes positions, il a commis l'impardonnable: les défendre avec une qualité d'argumentation et une honnêteté intellectuelle que je n'ai jamais retrouvé, du moins jusqu'à mon arrivée sur notre forum et ma rencontre avec Yrad.
Le pauvre bougre s'est fait conspuer, traiter de tous les noms, rabaisser de toutes les façons imaginables, et dans une indifférence totale de la modération qui partageait le point de vue majoritaire, et trouvait donc légitime une telle déloyauté.
Après bien des pages à se faire traîner dans la boue, il a finit par se taire.
C'est là que j'ai désactivé mon compte, mais l'histoire ne s'arrête pas là.
Car 18 mois plus tard, il est revenu poster une dernière fois, en donnant un lien d'une interview récente de Neil Druckman, le directeur créatif du jeu. Cette interview lui donnait raison sur tout. Neil lui-même affirmait avoir voulu choquer en donnant un final où Joël devient méprisable et où Ellie, avec son "ok" qui clôture la cinématique de fin, dit par là qu'elle vient de comprendre qu'avec son mensonge, Joël lui refuse sa confiance et l'oblige à accepter la concrétisation de sa plus grande crainte: finir toute seule. Une déclaration qui m'avait réconcilié avec le jeu (j'avais fini par penser que si une telle écrasante majorité adulait le jeu pour une morale aussi abjecte, cela avait du être voulu par une démarche démagogique des développeurs) et fait passer 95% des fans du jeu pour une horde d'abrutis n'ayant rien compris à l'objet de leur adoration.
Autant vous dire qu'en plus du lien, ce forumeur si injustement traité s'est fendu d'un billet revanchard fort savoureux, histoire de solder ses comptes avec les rhinocéros...

Si je cite cette histoire, c'est parce que pour ce cas unique où le créateur d'une oeuvre a sauvé de l'opprobre une personne dont le seul tort était d'avoir analyser et critiquer factuellement une narration plutôt que de se borner à se conforter dans son seul ressenti initial, des centaines, voir peut-être des milliers, se font massacrer chaque jour par des cohortes de fans bien pensant, dans l'indifférence et la solitude la plus totale. Je suis fier de participer à un forum où de telles personnes ne peuvent pas être piétinées par un troupeau de buffles, et j'ajouterai que notre réputation, compte tenu du type de personnes qui la véhicule, a valeur de compliment en ce qui me concerne.
Pour cette raison, je ne trouve ni redondant ni superflu le manifeste de matou, avec lequel je ne peux qu'être solidaire, même si je déplore que nôtre forum soit peut-être le seul endroit où ce genre de texte puisse voir le jour.
Et à vous qui souhaitez davantage d'intervenants avec une pensée conformiste et mainstream, plus de trolls, et encore plus de personnes argumentant avec leur seul ressenti, je ne vous dirai qu'une seule chose:
Méfiez-vous de ce que vous souhaitez.

Dernière modification par Oberon (18-10-2019 10:37:40)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#12 18-10-2019 08:03:50

matou
modérateur

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Ce dont tu parles me fait penser à ce que dit Chomsky, que je paraphrase ici:
« Si je vous dit que c’est la libéralisation de l’économie qui rend prospère, je n’ai besoin  que de deux minutes pour vous convaincre tant cela fait écho à tant de discours (officiel, médiatique et forumique).
Si je dis le contraire, il me faut deux heures pour le prouver et vous convaincre, tant je dois déconstruire de discours et ramer à contre courant. »
Cela ne veut pas dire que l’on doit être élitiste ou rester entre personne d’accord sur tout.
Cela signifie que plus on discute sans verser dans les pièges que j’ai pointé, plus on s’approche de la vérité.
En effet le  (faux) relativisme actuel, où tout se vaut, est un piège menant au nihilisme. Ce dernier  a pour conséquence d’empêcher une recherche commune de la vérité.
« Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d'imbéciles qui avant ne parlaient qu'au bar et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite. Aujourd'hui ils ont le même droit de parole qu'un prix Nobel» .
Comme en sciences, c’est collectivement que l’on peut tendre vers elle.
Comme disait Kirk : « nous sommes des extrémistes à notre manière, la vérité doit être qq part entre nous ».
Ce manifeste, je l’ai écrit et posé ici, mais il n’a pour but de parler de notre forum, de lui indiquer quoi que ce soit sur ce qu’il devrait être.
Il est ma réflexion suite à ces travers trop présents sur le net et dans la vraie vie. Et j’insiste sur la vraie vie.
J’espère que bien des gens (ailleurs qu’ici) ayant mal vécu que leur recherche de la vérité par le débat (collectif) ait été piétinée, puisse mieux se sentir et voir les pièges pour mieux s’en prémunir. Il n’a d’autres but que celui là.

Hors ligne

#13 18-10-2019 11:06:23

mbuna
I don't know you

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

On a tous notre vécu, notre histoire avec ce media. Et chacun réagit à sa manière. En tant que membre de l'équipe dirigeante du plus gros forum de téléphonie mobile de la décennie 2000, je pourrais moi aussi vous en raconter des vertes et des pas mûres.

Seulement, cette réaction "d'ilôt" fabrique à mon sens lui-même une forme d'ostracisation et d'amalgame. J'ai l'impression de voir ici le syndrome du survivant. Dans le tas des personnes qui apprécient ST>2009, il y'en a probablement une partie sincère, non troll, non à la solde de CBS, et tout ce qu'on pourrait leur affubler comme étiquette. Il faut aussi penser aux personnes qui n'ont pas forcément la facilité d'écriture, la puissance argumentaire, le talent, le style, la manière de faire passer ses idées clairement, une motivation à toute épreuve, la peur aussi de se livrer, la pudeur. Et c'est là qu'à l'instar de cette magnifique chanson de Brassens, l'image que l'on renvoie revêt son importance. Une personne intéressée en ayant vu le trailer Picard et qui passerait par là aura toutes les chances de passer son chemin. Nous sommes un forum de discussion ! Quelle est donc sa finalité ?

L'histoire de notre franchise est elle-même pavée de considérations binaires et amalgamantes. 2009 et les "continuateurs d'univers" sont loin d'en être la naissance ! J'ai été considéré comme un basheur d'ENT. Tout comme d'autres l'ont été de DS9 ou VOY. Ce forum se rapetisse à force de radicalité et de considérer (en terme d'image) qu'un défenseur de DIS ou Picard ne raisonne que par son ressenti, son enthousiasme ou sa superficialité. Par ailleurs le ressenti et l'enthousiasme ne sont pas non plus des gros mots. Chacun son rapport à l'oeuvre.

Je ne dis pas que c'est ce que vous pensez, je parle en terme d'image, celle là même qui écarte le forum de son essence : le partage pour se nourrir les uns les autres des différentes perceptions qu'on peut en avoir. En tout les cas, moi c'est mon principal moteur. Mon propre avis je m'en fiche, je le connais déjà. Et je n'ai aucune appétence prosélyte.
Un adorateur de CBS ? Eh bien qu'il vienne, en tant que modérateur des lieux je lui déroulerai le tapis en toute confiance pour qu'il s'exprime. Je n'attends que ça, et mettre mes préjugés quelque part. J'avoue, je n'y arrive pas toujours mdr Mais au moins tenter de faire tout pour que ces échanges surviennent au lieu de se barricader dans un îlot trop protégé et aseptisé.

On en vient donc au relativisme. Matou, la recherche de la Vérité n'existe pas en Art. Elle peut être voulue (ou non), et en tout les cas elle est une démarche personnelle. En recherche de SA vérité. Nous discutons tous de notre perception, par exemple récemment sur Riker. La mienne ne vaut pas plus que la tienne, ni que celle de Guigui ou Oberon. En ce sens, elle en dit autant sur l'auteur que sur le récepteur. C'est un partage. La Vérité est plurielle et c'est tout ce qui fait sa magie dans les Arts. Nous ne sommes pas en science, où le relativisme revêt là évidemment une autre forme et une autre finalité. La science, son idéalité, c'est la description formelle (pour faire court). Un forum, c'est la discussion collective, pour que chacun fasse son chemin personnel sur son rapport à l'oeuvre considérée. Sinon, on bascule justement dans le dogmatisme.

Je trouve ainsi que certains me semblent bien peu avoir confiance en l'équipe dirigeante de ce forum pour régler les problèmes et les conflits. Moi je demande à ce que mes contradicteurs les plus opposés viennent ici pour discuter. C'est l'essence même de ces lieux. Les querelles de clocher, très peu pour moi. Et j'ai la modestie ou la naïveté, malgré mon passé secoué également sur des forums divers, de croire que leurs idées, si opposées soient-elles, ne se matérialisent pas forcément et uniquement dans le comportement d'un troll. La majorité, elle aussi, est faite évidemment de variétés subtiles d'opinions. Mainstream n'est pas forcément un gros mot, suiveur ou supplétif de la volonté des studios n'en n'est pas forcément l'unique représentant. Et pourtant, certains en ont été affublés ici-même.
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans


Vous avez la chance justement d'avoir une équipe bien rodée, bien plus qualitative que sur jeuxvideo.com mdr j'ose l'espérer, un Admin dont la probité et la qualité n'est plus à prouver. Je pense qu'on a bien plus à craindre d'une mort par manque d'activité et d'attractivité que d'un destin à la jeuxvideo.com mdr . On est sur le forum le plus ancien dans la sphère francophone, ce n'est pas pour rien, on a la recette. Or petit à petit, depuis quelques temps, je le vois évoluer vers un rétrécissement et une variété appauvrie dans le type de ses contributeurs. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles je ne poste plus que sporadiquement. Les points 1 et 2 de Dvmy en sont un type d'exemple flagrant, parmi d'autres plus ou moins récents. Or comme je ne pratique pas le relativisme scientifique, je pense qu'on est typiquement au milieu d'un lien causal déterministe.

Et je le déplore.

Hors ligne

#14 18-10-2019 14:46:26

Prelogic
Legaliste

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

mbuna a écrit :

Je trouve ainsi que certains me semblent bien peu avoir confiance en l'équipe dirigeante de ce forum pour régler les problèmes et les conflits.

J'avoue que la manière dont Matou (ton collègue) s'est pris une volée de bois vert, dans un contexte conflictuel parfaitement compréhensible, n'inspire pas à la sérénité...

Après, que voulez-vous que je vous dise, mes chers amis…

Nous sommes face à un problème complexe, qui mélange libertés individuelles et volonté de faire « collectif ». Nous avons ici-même un certain nombre de personnalités fortes, qui assument formidablement leurs différences et qui ont fait de ce forum ce qu’il avait vocation à être au départ : un endroit où s’expriment « toutes les subjectivités ».

Ce forum a une identité et une histoire auxquelles je ne suis nullement attaché au départ. C’est votre héritage, et j’estime que vous n’avez pas à en avoir honte. J’imagine mal des personnalités comme Yves ou Matou s’épanouir dans un endroit qui pratiquerait systématiquement le nivellement par le bas. Or, nous avons besoin plus que jamais de gens comme Matou ou Yrad.

Vous avez en réalité bien de la chance d’être peinard. Mais comme dit Oberon, si vous trouvez le temps long, les choses peuvent changer rapidement : assurez-vous simplement que ce soit pour le meilleur, et pour le bien de cette « subjectivité » qui vous distingue largement.

Quant à Guigui : tu n’as pas besoin de te la jouer « si vous voulez m’arrêter, faudra me passer sur le corps ». C’est ton incontinence émotionnelle qui nécessite d’être légèrement tempérée, pas ton enthousiasme razz

Dernière modification par Prelogic (18-10-2019 15:26:53)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#15 18-10-2019 16:10:53

mbuna
I don't know you

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Prelogic a écrit :
mbuna a écrit :

Je trouve ainsi que certains me semblent bien peu avoir confiance en l'équipe dirigeante de ce forum pour régler les problèmes et les conflits.

J'avoue que la manière dont Matou (ton collègue) s'est pris une volée de bois vert, dans un contexte conflictuel parfaitement compréhensible, n'inspire pas à la sérénité...

Guigui est l'un des très rares de ces lieux à être plutôt positif à la base pour les productions actuelles de ST. Je considère que pour respecter la pluralité essentielle pour un forum comme le nôtre, ce type de membre est à protéger de manière plus serrée. Jusqu'à un certain point bien entendu. Je m'en explique plus loin. Le respect des "subjectivités" n'est pas qu'un mot. Ce sont aussi des actions. Et moi, alors que je suis très critique sur les productions actuelles, je pense que cette différenciation basé sur le contexte des discussions est salutaire. Reprendre Guigui sur son incontinence émotionnelle, franchement... tu ne penses pas que tu risques + de faire fuir un représentant sincère d'une opinion qu'il est bien rare à défendre plutôt que de te focaliser sur la forme d'un post ??? Quel est le plus important selon toi ? Tout le monde a son histoire avec les forums, depuis le temps qu'ils existent. Des drames, j'en ai aussi mon lot à vous raconter si vous voulez.

Or au moment même où une discussion sur ces objets battait son plein, ce manifeste sort. Il est tout à fait logique de considérer que ce tempo est tout à fait maladroit. Surtout si vous connaissez la mécanique des forums, franchement ou alors vous me décevrez. Je vous rappelle que Guigui a été traité ici de supplétif de CBS, et à l'instant d'incontinent émotionnel. La violence d'un propos n'est pas proportionnel au ton employé et à sa forme.

On pourrait quôter chacun de nous qui participons au fond des débats (moi y compris) d'avoir de temps à autres ces accès humains et cette "incontinence". Nous sommes entre passionnés, c'est tout à fait compréhensible. J'ajoute ainsi que si -personnellement- je ferais un "léger" traitement de faveur en tant que modérateur sur des membres à la typo "Guigui", c'est justement pour éviter des exemples à la Oberon sur jeuxvideo.com.
Car ici, la pensée majoritaire, c'est nous. Ici, il faut tout de même être sacrément couillu pour oser se pointer et défendre une opinion contraire à la doxa des lieux. Donc que ces personnes aient de temps à autres des réflexes et des instincts de défense un peu au delà d'une limite de bienséance, mon empathie personnelle le comprendra très bien. Mais la plupart ne font pas ça, la plupart se taisent (comme l'exemple d'Oberon) ou s'en vont (comme des exemples que je ne nommerai pas ils ne sont plus là pour se défendre). Par ailleurs il y'a tout un panel de couleurs entre "volée de bois vert" et "aseptisation".

Tout part à mon sens d'un constat différent sur ce lieu d'échanges. Je ne dis pas qui a raison. Là où la plupart d'entre vous louez une qualité du forum qui serait l'expression libre de toutes les idées quelles qu'elles soient, j'y vois personnellement sa perte et sa déliquescence en quelques années. Oui, c'était le cas. Aujourd'hui je ne tiendrai plus ce discours sans réserve. J'avoue, je m'ennuie de certains membres qui nous ont quittés, pour leur véritable discours alternatif. L'incontinence émotionnelle a bon dos.

Sincèrement, sans aucune volonté de polémique, si tu as un problème avec ma manière de faire qui selon toi "n'inspire pas à la sérénité", je t'invite à en parler avec moi en MP ou en référer à Yrad. Honnêtement tu as peut être raison, ma façon de faire n'est peut être pas la meilleure. Je suis ouvert à toute critique sincère et argumentée.

Hors ligne

#16 18-10-2019 17:04:38

matou
modérateur

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Et encore une fois, ce manifeste n’a rien à voir avec notre forum, sa vie, son orientation. Pour cela qu’il n’est pas dans la section sur le forum mais sur la  section actualité. Si j’avais trouvé pareil texte déjà écrit, il fut posté à ce même endroit.
Il est l’expression d’autre chose. D’une part d’un raz le bol d’un relativisme utilisé à tout bout de champs (politique notamment) et, pour ce qui nous concerne, sur des productions de l’industrie de la culture de masse.
HS Si tel relativisme était présent ici, je serai parti depuis longtemps. Fin du HS.
D’autre part de proposer aux lecteurs non contributeurs, de passage ou non, une grille de lecture possible des pièges des discussions sur les univers imaginaires produits par l’industrie.
Il est un manifeste et comme tout manifeste, il est ma prise de position personnelle et que je revendique en tout lieux où je serai.

Hors ligne

#17 18-10-2019 17:07:59

mbuna
I don't know you

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

matou a écrit :

Et encore une fois, ce manifeste n’a rien à voir avec notre forum, sa vie, son orientation.

Et encore une fois je n'ai pas dit le contraire. J'ai dit qu'il était extrêmement maladroit car forcément interprétable comme tel vu son tempo. Ce qui a été le cas pour les 2 personnes qui étaient tes contradicteurs.
Et si tu connais la mécanique des forums, et les échanges virtuels, alors j'imagine mal que tu puisses arriver à une conclusion contraire.

Les faits sont là.


Mais de toutes façons, la discussion qu'il a engendrée le dépasse largement maintenant.

Hors ligne

#18 18-10-2019 17:11:53

matou
modérateur

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Elle est surtout pas en rapport avec le texte et donc devra être mise dans un fil idoine.

Hors ligne

#19 18-10-2019 21:24:47

mariuss66
Trekki

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

J'ajoute mon petit grain de sel, ayant moi-même eu de l'expérience de modo sur un forum il y a plusieurs années.

J'aime bien ce forum, car il y a une grande qualité d'intervenants et d'intervention. Cependant, je n'écris presque jamais, je me contente de lire. Il y a plusieurs raisons à cela. Je n'ai pas toujours le temps, mais ce n'est pas la raison principale.

J'ai déjà écrit et je le fait encore en de rare occasion, mais on ne me répond que rarement. Je suppose que le décalage horaire n'aide pas (je suis au Québec) mais je ne pense pas que ce soit la seule explication.

Tout d'abord, vous répondez peu aux nouveaux et à ceux qui ne font pas partie des habitués. Ça peut passer pour du snobisme. Il faut être persévérant pour se faire une place ici, certains y parviennent (Oberon par exemple, qui n'était pas là à mes débuts ici).

Aussi, il faut avouer que le niveau de certaines interventions peuvent paraitre intimidantes. J'aime bien lire, par exemple, les longues analyses de yrad, mais il est difficile pour quelqu'un n'ayant pas une connaissance encyclopédique de ST d'y répondre. J'imagine que ça en rebute plusieurs.

Également, il manque de sujet "léger". C'est bien beau de débattre en profondeur du sens philosophique des épisodes de Discovery (c'est une blague!;-)) mais pour qu'un forum reste vivant, il est aussi bon d'avoir parfois des sujets plus, disons, "légers et rigolos" qui ne nécessite pas de devoir amener des citations de 4-5 épisodes différents de différentes séries de l'ère Berman. Exemple de ce type de discussion triviale: "Suite au trailer de Picard, pensez-vous que 7of9 est encore avec Chakotay et sinon pourquoi?"

Je suis d'accord que ce genre de discussion ne permet pas d'améliorer ses connaissances ou d'atteindre l'illumination, mais ça permet aux gens d'écrire quelque chose sur l'univers qu'ils apprécient sans devoir se prendre pour des universitaires. Bref, ça permet d'échanger, ce qui est le but d'un forum, non?

Et si ça permet d'inclure plus de gens, certains parmis ceux-ci vont éventuellement trouver le temps et le courage de se livrer à des analyses ou des répartis plus pointues avec les grosses pointures du forum, car ils n'auront pas peur de se faire ostraciser.

Enfin, voilà ce que j'avais à dire sur le sujet.

Hors ligne

#20 18-10-2019 21:54:35

mariuss66
Trekki

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Ah oui, j'allais oublier! Aussi, certains ont la mèche beaucoup trop courte. Il ne faut pas se prendre la tête à chaque fois qu'une petite vanne est envoyée, ça peut arriver dans un débat animé. Tant que ce n'est pas gratuit, méchant et répétitif, ça peut aller je pense...

Hors ligne

#21 18-10-2019 22:03:35

dvmy
dvmy shot first

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

On ne prend pas la mèche pour n'importe quoi. Tu parles de Oberon qui te réponds mais c'est parce qu'il a un avis sur tout et sur tout le monde, et si tu ne joues pas avec ses cartes à lui et que empruntes un autre chemin tu le payes cash et on te décrédibilise immédiatement.

Dernière modification par dvmy (18-10-2019 22:04:03)

Hors ligne

#22 18-10-2019 22:06:53

mbuna
I don't know you

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

T'as vu, je te réponds smile

mariuss66 a écrit :

Tout d'abord, vous répondez peu aux nouveaux et à ceux qui ne font pas partie des habitués. Ça peut passer pour du snobisme.

Bien compréhensible qu'on puisse le penser, mais je prends le risque de parler pour tout le monde, évidemment ça n'est pas le cas. A mon sens c'est plutôt le syndrome d'une masse critique d'habitués trop faibles. Comme je l'ai dit plus haut, on est vraiment pas à la hauteur sur ce point. C'est vraiment dommage et pour moi notre défaut majeur. Surtout pour un forum qui se targue d'ouverture d'esprit

mariuss66 a écrit :

Aussi, il faut avouer que le niveau de certaines interventions peuvent  paraitre intimidantes. J'aime bien lire, par exemple, les longues analyses de yrad, mais il est difficile pour quelqu'un n'ayant pas une connaissance encyclopédique de ST d'y répondre. J'imagine que ça en rebute plusieurs.

Tout à fait juste. Alors imagine si ce nouveau voulait en plus défendre un avis sincère, à l'encontre de la pensée dominante d'ici
Il pourra développer plusieurs mécanismes de défense, dont certains qui pourront être considérés trollesques à premier abord. C'est ce manque de considération qui est l'un des objets principaux de mes posts plus hauts.

mariuss66 a écrit :

Également, il manque de sujet "léger". C'est bien beau de débattre en profondeur du sens philosophique des épisodes de Discovery (c'est une blague!;-)) mais pour qu'un forum reste vivant, il est aussi bon d'avoir parfois des sujets plus, disons, "légers et rigolos" qui ne nécessite pas de devoir amener des citations de 4-5 épisodes différents de différentes séries de l'ère Berman. Exemple de ce type de discussion triviale: "Suite au trailer de Picard, pensez-vous que 7of9 est encore avec Chakotay et sinon pourquoi?"

Il y'en avait avant, mais ils ont disparus. C'est l'un des symptômes du virage qu'a pris le forum depuis quelques temps, et que Dvmy déplore dans ses points, et que je partage. Le forum s'est crispé, moralisé, polissé, politisé, moins d'humour et de légèreté. C'est un mouvement de fond. La plus belle des space babes de ST, votre musique préférée, etc. Ces sujets ouverts ici ne sont plus du tout dans l'ambiance des lieux. Vous me direz qu'au lieu de parler je pourrais les réactiver moi-même, et c'est vrai. Simplement avant, des sujets pareils étaient naturels, aujourd'hui ils feraient office d'ovnis.

Hors ligne

#23 18-10-2019 22:12:29

mariuss66
Trekki

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Réponse à Dvmy

Je ne disais pas qu'Oberon me répondait (ou pas), je le mentionnais comme exemple de quelqu'un qui a pris de la place sur le forum et qui n'a pas toujours été là. J'ai manqué votre prise de bec qui a été supprimée avant que je puisse la lire, mais j'ai cru comprendre que vous n'êtes pas en très bon terme  depuis (pour dire les choses poliment). Alors je ne prends pas cette situation comme exemple puisque j'ignore ce qui s'est vraiment passé, je parlais de taquineries plus légères (par exemple guigui dans l'affaire de Riker).

Mais bon, dans le pire des cas, il est toujours possible d'ignorer quelqu'un avec qui on ne veut plus échanger. Un forum c'est en principe beaucoup de personnes, on ne peut pas aimer ni plaire à tout le monde.

Dernière modification par mariuss66 (18-10-2019 22:14:54)

Hors ligne

#24 18-10-2019 22:22:33

dvmy
dvmy shot first

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

Je n'ai rien à cacher, et il n'y avait rien de si terrible que ça, mais avec mon caractère ça ne passe pas. En gros on m'a bien dit et répété que mes avis ne valaient rien car je ne me plongeais pas dans des analyses profondes ni dans des comparaisons de niveau encyclopédique. En d'autres termes il ne fallait plus que dvmy soit dvmy mais se transforme en un Yrad bis pour être crédible.

Hors ligne

#25 18-10-2019 22:24:26

mariuss66
Trekki

Re : Manifeste pour un droit à la critique des continuateurs d'univers

mbuna a écrit :

T'as vu, je te réponds smile

Wow je me sens important tout d'un coup! wink

mbuna a écrit :
mariuss66 a écrit :

Également, il manque de sujet "léger". C'est bien beau de débattre en profondeur du sens philosophique des épisodes de Discovery (c'est une blague!;-)) mais pour qu'un forum reste vivant, il est aussi bon d'avoir parfois des sujets plus, disons, "légers et rigolos" qui ne nécessite pas de devoir amener des citations de 4-5 épisodes différents de différentes séries de l'ère Berman. Exemple de ce type de discussion triviale: "Suite au trailer de Picard, pensez-vous que 7of9 est encore avec Chakotay et sinon pourquoi?"

Il y'en avait avant, mais ils ont disparus. C'est l'un des symptômes du virage qu'a pris le forum depuis quelques temps, et que Dvmy déplore dans ses points, et que je partage. Le forum s'est crispé, moralisé, polissé, politisé, moins d'humour et de légèreté. C'est un mouvement de fond. La plus belle des space babes de ST, votre musique préférée, etc. Ces sujets ouverts ici ne sont plus du tout dans l'ambiance des lieux. Vous me direz qu'au lieu de parler je pourrais les réactiver moi-même, et c'est vrai. Simplement avant, des sujets pareils étaient naturels, aujourd'hui ils feraient office d'ovnis.

La difficulté c'est que pour que ça ait l'air amusant, il faut que plusieurs participent, que ça bouge! Difficile quand on est peu nombreux et quand la plupart évite ce type de discussion (je m'inclus, avec une moyenne d'un message par mois je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler un usager prolifique!)

Hors ligne

Pied de page des forums