ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 05-06-2019 18:57:38

Prelogic
Legaliste

Avengers Endgame : une démonstration de force de l'industrie

71dXHCpZAXL._SL1051_.jpg

Titre original : Avengers - Endgame
Réalisation : Anthony et Joe Russo
Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely, d'après les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby
Direction artistique : Ray Chan
Décors : Charles Wood
Costumes : Judianna Makovsky
Photographie : Trent Opaloch
Montage : Jeffrey Ford et Matthew Schmidt
Musique : Alan Silvestri
Production : Kevin Feige
Production déléguée : Victoria Alonso, Louis D'Esposito, Jon Favreau, Alan Fine, Stan Lee
Coproduction : Mitchell Bell
Société de production : Marvel Studios
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Budget : 356 millions de $
Durée : 181 minutes

**************

Nous n’avons pas encore eu l’occasion d’évoquer ensemble le dernier film de l’industrie Marvel. Sans doute plus par frilosité pour la plupart d’entre nous que par manque d’envie d’échanger. Car Avengers Endgame est un peu la quintessence d’un paradoxe inhérent à l’industrie Marvel : industrie que l’on aime détester, capable du meilleur comme du pire et finalement, disposée à relever tous les défis même les plus insensés en termes de popularité et de box-office. A l’heure actuelle, le film a dépassé Titanic et mesure près de 2 715 006 344 $ à l’international – d’après les chiffres donnés par boxofficemojo.com.

Disons-le d’emblée : Avengers Endgame n’est pas un chef d’œuvre, et n’est pas franchement la conclusion écrasante et poignante que nous étions en droit d’attendre – était-ce seulement possible face aux attentes démesurées des fanatiques ? La faute sans doute à une logique progressivement télévisuelle qui a écrasé toute possibilité d’émancipation du produit d’origine. Cela n’empêche toutefois pas l’expression d’une matrice narrative solide, qui aurait probablement mérité un regard un peu plus « cinématographique » pour déployer toute sa densité dramaturgique. Je ne sais pas exactement quel a été l’appui des éléphants de la franchise comme Jon Favreau (crédité au générique comme producteur délégué) ou Joss Whedon qui a apporté avec lui ses préoccupations et son univers mental sur Avengers et Age of Ultron, mais il aurait été sans doute mieux de terminer l’arc narratif des pierres d’infinités avec une sensibilité plus « pulp ».

Ce qui fait la force du show en définitive, c’est son argument commercial à toute épreuve : le public est prié de se rappeler que nous entrons dans la phase terminale d’un arc narratif qui dure depuis 10 ans. L’ensemble du catalogue est présent pour une ultime démonstration de Force, et les Etats-Unis sortent à nouveau vainqueurs de l’épreuve. Comme si on pouvait en douter. Les aspects positifs me semblent tourner autour du destin de deux personnages emblématiques : Captain America et Iron Man. L’un disposant d’une nouvelle chance de vivre une vie normale, l’autre disposant d’une dernière chance de faire ses preuves et de dépasser ses pulsions égocentriques. A ce niveau, le spectacle fait preuve d’un minimum d’honnêteté.

N.B. >> le sauvetage de Tony Stark par Captain Marvel était inespéré mais tellement attendu par votre serviteur. Le MCU sait parfois s'attaquer frontalement à nos faiblesses, et le faire bien hihi

J'attends vos avis razz

Votre avis sur Avengers - Endgame

  1. Excellent / Chef d'oeuvre 5/5(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  2. Très bon 4/5(voix 2 [28.57%])

    28.57%

  3. Bon 3/5(voix 3 [42.86%])

    42.86%

  4. Moyen 2/5(voix 0 [0%])

    0%

  5. Mauvais 1/5(voix 1 [14.29%])

    14.29%

Votes totaux: 7

Les invités ne peuvent voter

Dernière modification par Prelogic (07-06-2019 11:06:34)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#2 31-07-2019 15:14:32

mypreciousnico
Who ?

Re : Avengers Endgame : une démonstration de force de l'industrie

#SPOILERS#

Clairement j'ai préféré Infinity War.
La première partie du film est foiré, on s'y ennui ferme pendant une bonne grosse heure. Passé le début du film (qui aurait presque pu figurer à la fin du film précédent), le scénario s'enlise. Et ce n’est pas le traitement extrêmement confus du voyage dans le temps qui va améliorer la chose.
Cela dit, la dernière partie est plutôt réussie. déjà elle nous offre le quota de spectacle que l'on était en droit d'attendre, avec quelques moments bien épiques et des héros qui prennent la pose : Cap seul face à l'armée de Thanos, des punchlines pleine de testostérone "je vais prendre beaucoup de plaisir à infliger ça à ton monde", le petit moment Girl Power (Rescue raaaaaaaah)...

C’est surtout sur le terrain de la conclusion d'une époque que le film me parait réussi. On sent bien une vocation de faire le bilan de la saga des pierres de l'infini : on en revisite les grandes heures, on en revoit tout les personnages ou presque (y compris, détail, le gamin de Iron Man 3 au détours d'un plan) et surtout on passe le flambeau.

Bref, un blockbuster correct, moins bon que le précédent, mais c'était inévitable, vu la répétition des enjeux (en gros, on rejoue le match). En termes d'émotions ça ne fonctionne qu'a moitié, mais c'est honnête dans le traitement. Et puis il y a une espèce de boucle avec le premier Iron Man qui a ouvert les hostilités en 2008.

Hors ligne

#3 04-08-2019 15:53:29

scorpius
Nowhere Man

Re : Avengers Endgame : une démonstration de force de l'industrie

mypreciousnico a écrit :

Clairement j'ai préféré Infinity War.

Pareil, même si au revisionnage ce Endgame passe beaucoup mieux (j'étais sorti bien déçu de ma séance ciné). C'est un film qui demande d'être digéré en plusieurs fois, je crois...

La première partie du film est foiré, on s'y ennui ferme pendant une bonne grosse heure. Passé le début du film (qui aurait presque pu figurer à la fin du film précédent), le scénario s'enlise.

J'aime énormément cette partie calme et posée du film. C'était nécessaire pour équilibrer le déluge d'actions/de spectacles quasi-non stop d'Infinity War. Elle est courageuse cette description d'un monde qui tente de se remettre d'un événement qui a bouleversé toute l'humanité. Quelque part c'est un peu Marvel qui nous fait une version tout public/plus accessible de "The Leftovers". Y a plein de petits détails cools (Cap' qui a repris la direction du groupe de soutien de Sam). Le fait que Ant-Man/la particule Pym, joue un rôle aussi important dans l'intrigue c'est un clin d'oeil appréciable au fait que dans les comics, il soit un membre fondateur des Vengeurs, alors que son rôle dans le MCU a jusqu'ici toujours été très périphérique. Puis Scott apporte un point de vue tellement "humain" par rapport aux assassins, aux demi-dieux, aux aliens que son apport était indispensable (la scène bouleversante des retrouvailles avec sa fille, son attitude de fanboy a laquelle il est impossible de ne pas s'identifier). 

Et ce n’est pas le traitement extrêmement confus du voyage dans le temps qui va améliorer la chose.

C'est vrai qu'entre le technoblabla de Stark et l'Ancien qui te dit basiquement "réfléchi pas trop, c'est magique" le film a du mal à poser des règles claires et précises. Je trouve néanmoins que ça passe, dans la mesure ou le dispositif est utilisé de façon très ludique et complice avec le spectateur. Avec cette idée qu'on revisite d'anciens films du MCU mais en suivant un autre point de vue, très similaire à un "Back to the Future - Part II" (la référence au sein du film n'est pas innocente). De la scène géniale de l'ascenseur entre Cap' et les agents d'Hydra, en passant par la très belle fin concernant Cap' justement, ça fonctionne tellement bien d'un point de vue émotionnel que le flou autours de la mécanique exacte du voyage temporel n'est pas trop frustrant. 

Cela dit, la dernière partie est plutôt réussie. déjà elle nous offre le quota de spectacle que l'on était en droit d'attendre, avec quelques moments bien épiques et des héros qui prennent la pose : Cap seul face à l'armée de Thanos, des punchlines pleine de testostérone "je vais prendre beaucoup de plaisir à infliger ça à ton monde", le petit moment Girl Power (Rescue raaaaaaaah)...

C'est peut être mon principal reproche cette caractérisation de Thanos en gros bourrin qui balance des punchlines de gros vilains. Il y a des justifications (les divergences dans sa relation avec Gamora, notamment) mais vu le peu de nombre d'années qui séparent ce Thanos et celui d'Infinity War, j'ai du mal... Cependant, au revisionnage j'ai constaté qu'il Il y a un parallèle intéressant avec Thor qui veut tellement échapper à son rôle de prince/roi/super-héros, déterminé par sa naissance, qu'il finit par devenir une caricature ("Fat-Thor"), tandis que Thanos reste figé dans son idéologie, dans son rôle de "Titan fou" au point de devenir lui-aussi une caricature de lui-même (d'un autre genre).

C’est surtout sur le terrain de la conclusion d'une époque que le film me parait réussi. On sent bien une vocation de faire le bilan de la saga des pierres de l'infini : on en revisite les grandes heures, on en revoit tout les personnages ou presque (y compris, détail, le gamin de Iron Man 3 au détours d'un plan) et surtout on passe le flambeau.


Exactement. Et sachant qu'on parle d'une saga qui s'étend sur plus de 20 films ce n'est pas un mince exploit que ce soit aussi satisfaisant.

Bref, un blockbuster correct, moins bon que le précédent, mais c'était inévitable, vu la répétition des enjeux (en gros, on rejoue le match). En termes d'émotions ça ne fonctionne qu'a moitié, mais c'est honnête dans le traitement. Et puis il y a une espèce de boucle avec le premier Iron Man qui a ouvert les hostilités en 2008.

Mis à part les funérailles de Tony qui trainent en longueur, niveau émotions j'ai marché à fond !

Dernière modification par scorpius (04-08-2019 17:43:49)


SIRmZIH.gif

En ligne

#4 05-08-2019 14:43:48

Prelogic
Legaliste

Re : Avengers Endgame : une démonstration de force de l'industrie

En fait, je pense que ce dernier tour de piste aurait largement pu durer moins de 3 heures. Je comprends que les mecs à la barre soient aussi fébriles que le public dans la salle à l’idée d’achever une telle aventure, mais cette incapacité à conclure se traduit au final par un produit déséquilibré. Des moments épiques avec une force d’évocation puissante (La mort inéluctable de Tony Stark magnifiée par la lumière émise par Captain Marvel) côtoient d’autres moments qui peinent à dépasser le stade de l’anecdotique. Je pense que l’univers Marvel n’est jamais aussi bon que lorsqu’il parvient à traiter un problème complexe à partir d’une idée simple (la peur de la mort et l’obsession de la vie éternelle, le rejet, l’intolérance, la responsabilité induite par un grand pouvoir, etc..). Peut-être fallait-il assumer de faire de cette conclusion une trilogie pour laisser de la place à toutes les idées conceptuelles ? Bon de toute façon, j’ai toujours eu une relation contrariée avec les frères Russo, que j’estime être des besogneux de studio plutôt que des artistes avec un univers mental foisonnant. Heureusement, d’une certaine manière, que Jon Favreau et Joss Whedon soient passés par là avant toute chose, permettant d’établir des fondations solides.

En tout cas, il faut saluer le courage d'apporter une véritable conclusion à l'arc des pierres. On sait très bien que le studio Marvel ne peut décemment tomber toutes les possibilités d'extension de cet univers par la suite, mais si on veut s'arrêter à ce film-ci on peut.

Dernière modification par Prelogic (05-08-2019 14:47:50)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

Pied de page des forums