ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-12-2017 15:19:48

Buckaroo
Gotta Light ?

Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Star Wars Episode I
The Phantom Menace

Star_Wars_Phantom_Menace_poster.jpg

Réalisé  & écrit par George Lucas
Produit par Rick Mc Callum pour Lucasfilm ltd.
Musique de  John Williams
Directeur de la Photographie : David Tattersall
Décors de Gavin Boucquet
Montage de  Ben Burtt, Paul Martin Smith
SPFX visuels:  John Knoll, Scott Squires , Dennis Murren /ILM .


Avec : Liam Neeson ( Qui Gon Jinn) . Ewan Mc Gregor ( ObiWan Kenobi).  Natalie Portman (Padmé/ Queen Amidala) . Jake Lloyd( Anakin Skylwaker). Ian Mc Diarmind (Senator Palpatine). Anthony Daniels ( C3-PO). Kenny Barker( R2 D2 ).Frank Oz( Yoda ). Samuel L. Jackson ( Mace Windu ). Ray Park ( Darth Maul ).Admeth Best ( Jar Jar Binks)
Durée : 133 minutes.
Année de sortie : 1999
Distribué par  20th Century Fox
Disponible en DVD/Bluray All Zone chez Fox video.

Le Trailer :

Flash required

Avis PSTF

  1. Film Culte(voix 0 [0%])

    0%

  2. Chef d'oeuvre(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  3. Très Bon(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  4. Bon(voix 6 [54.55%])

    54.55%

  5. Moyen(voix 3 [27.27%])

    27.27%

  6. Médiocre(voix 0 [0%])

    0%

  7. Mauvais(voix 0 [0%])

    0%

  8. Très Mauvais(voix 0 [0%])

    0%

  9. Nul(voix 0 [0%])

    0%

  10. Insignifiant(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 11

Les invités ne peuvent voter


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#2 08-12-2017 18:20:41

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Toujours une relation mitigée par rapport à ce film.
Entre le souvenir douloureux de la déception passée & le moment d'aujourd'hui ou ce n'est finalement pas aussi mauvais que ça...
On peut dire que j'ai réhabilité à la hausse La Menace Fantôme , mais ça restera tout de même le plus faible des épisodes Star Wars . Non pas pour les partis pris esthétiques & narratifs de George Lucas, donc avec le recul , j'admire l' exubérance,  l'idée de ne pas caresser  les fans dans le sens du poil & de se faire plaisir avant tout .

Non mes  reproches , le fait que je rentre difficilement dans l' Episode I est purement cinématographique.
Les 22 ans de mis en retraite de la réalisation ne se font que trop sentir ici.  La mise en scène de George Lucas me semble pataude & hésitante , comme un pilote de formule 1 qui reprendrait  dans le tard la course, après un  terrible accident de voiture.

Toute révolution numérique que représente The Phantom Menace , elle a pris un  sacrée coup de vieux contrairement  à ces autres jalons que sont Terminator 2 , Jurassik Park , Matrix.
La faute encore à une mise en scène plate & lourde qui n'épouse pas encore toutes les possibilités de ce nouvel outil..  Redondances des scènes , dialogues surabondants , cadrage sans aucune dimensions.. l'acting n'en parlons pas.
On dirait un livre papier glacé pour enfants.

Mais n'est ce pas dans l'intention de Lucas de découper sa nouvelle trilogie par les âges de  la vie ( l'enfance , l'adolescence, l' adulte ) ?
Trop puéril serait sans doute , The Phantom Menace.. Ce qui rentre en conflit , voir paralyse les enjeux beaucoup plus complexe & mature  que celle de la trilogie originale.
Un exemple comme mille autre ..  La course de pod race , les appréhensions  de la mère d'Anakin & les conseils de QuiGon au sujet de la force sont complétement saboté en amont par un gag Jar Jar Binks qui se fait pété dessus en Dolby THX surrond par un dromadaire..
Jamais Lucas ne trouve l'équilibre entre son humour pipi caca missa popo & les tourments des personnages.

En ce sens, Jar Jar Binks restera toujours ce ratage intégrale , mais il est moins agaçant que d'habitude . L 'effet d'un petit caillou dans la chaussure en lieu & place d'une envie de meurtre ! lol

Je reste plus accroché désormais aux qualités du film. Son exubérance visuelle à dix milles lieues de la  sécheresse de la trilogie originale.  C'est assez juste tant la prélogie n'est plus une légende médiévale , mais un véritable péplum.. Elle rend hommage certes aux sérial " Flash Gordon " d'antan.. Mais je  pense  qu'on retrouve beaucoup plus l'influence de " Metal Hurlant ". Des artistes comme Moebius ... Ce n'est pas pour me déplaire.

Même les partis pris narratifs de Lucas au sujet d' Annakin Skywalker & le monde décadent de la vieille république sont pertinents & singulier..
Seul Quin Gonn Jinn est un maître Jedi comme imaginer par les fans de la première heure. Lucas a l'audace de le tuer , tout en montrant les autres Jedis embourgeoisés, coincés dans des dogmes & des poses qui n'évoquent en rien la " Force vivante".. Le coup des midclhoriens ne faisant plus qu'embrouiller les choses que les rendre limpides.
& si les raisons de la chute des uns & des autres ne provenait pas que des magouilles de Palpatine? Le ver était déjà dans la pomme.

Annakin , le petit garçon charmant est déjà  d"une  vanité surprenante , comme il manipule son entourage & les autres pour arriver à ses fins.
Sa mère crève de trouille de le voir faire des podraces, lui tout ce qui l'intéresse , c'est d'être le premier humain à en gagner une.

Il y a aussi en sous texte chez Annakin, plus que Luke finalement , le portrait caché de George Lucas lui même qui est  fascinant à découvrir en le projetant sur sa propre carrière.
Devenu avec Star Wars , le maître absolu de son propre studio.. Sois son pire ennemi.

Je m'en prend au côté cinématographique du film . Mais il y a de très bonnes scènes , de très belles planètes comme Naboo ou Coruscant.. On regrettera aussi un Tatouine beaucoup trop lisse & propre que celui de Luke ( là encore est ce le regard de l'enfant que nous impose Lucas ? )..

On serait en droit d'être saturé devant tant de plans numériques , mais le duel entre Quin Gonn/ Obiwan & Darth Maul reste naturel  quand à lui .,Là ou aujourd'hui , pas un seul des films de super héros ne l'est. Leur exploit sont remplacé par des doublures numériques...

Trop Long reste La Menace Fantôme, parfois trébuchante, Là ou le montage chez Lucas ( même dans ses films pré SW ) était précis , concit , tranchant comme un rasoir.
Néanmoins force ( sans jeu de mot wink ) est d'admettre que cet Episode I ne mérite pas sa réputation de mauvais film.. Surtout au vue de ce qui se fait aujourd'hui..

7/10 ( Bon )


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 09-12-2017 22:49:01

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Je trouve que l'épisode 1 vieillit très bien, même techniquement. Bien mieux que Matrix, devenu ringard très rapidement. Un film audacieux qui prend le risque de proposer quelque chose de totalement nouveau sur la forme avec une nouvelle révolution technique comme toujours chez Lucas. Cette nouvelle façon de créer des films est toujours utilisée aujourd'hui, et par tout le monde! Motion capture, caméra numérique pour une scène, éléments de décors en CGI et prévisualisation numérique: sans Jar Jar pas de Gollum ni d'Avatar. Sur le fond le film est injustement méprisé c'est surtout lié à la déception d'un public qui en attendait autre chose. Mais le Star Wars de Lucas a toujours été conçu pour un public de 7 à 77 ans. Avec cet épisode 1 Lucas a enfin pu réaliser le Flash Gordon qu'il a toujours voulu faire de Star Wars. Peut-on reprocher à un réalisateur de faire ce qu'il a envie de faire et non ce que les fans veulent voir? Bien sur que non car c'est la marque d'un véritable auteur.

16 ans qu'on l'a attendu ce film. 16 ans durant lesquels les fans ont spéculé et trépigné d'impatience. 16 ans durant lesquels chaque fan s'était imaginé sa propre prélogie. On en a espéré tant de cet Episode I. On en a espéré un peu trop! Bien meilleur que ce que les plus pessimistes redoutaient mais également moins bon que ce que les plus optimistes espéraient, The Phantom Menace dispose de toutes les qualités de cinéaste de Lucas (l'imagination, la sincérité et l'audace à tous les niveaux)  mais aussi de ses principaux défauts (la direction d'acteur notamment).
 
Des défauts je n'en vois finalement pas énormément. Il y a le problème Darth Maul avec son look  extraordinaire et dont on attendait beaucoup mais qui est malheureusement incroyablement sous-exploité alors que Jar Jar le sidekick typique de serials est surexploité. Et le personnage d'Anakin qui est non seulement bien trop jeune (dans les premiers jets du scripts il avait 13 ou 14 ans) et l’attribution de son rôle à un môme absolument incapable de jouer plombe beaucoup le métrage alors qu'il y avait des tas d'autres gamins autrement plus expressifs (voir bonus DVD).
 
Très impressionnant sur la forme le film prend de la valeur avec les années et mérite grandement d'être réhabiliter.

7/10

Hors ligne

#4 10-12-2017 01:25:59

matou
modérateur

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Je suis exactement sur cette ligne. Et ce que ressent Buck je l’ai ressenti aussi.
Jusqu’à la sortie de TFA je n’avais pas revu TPM. En gardant le souvenir d’une déception.
Et le revoir après TCW et les deux autres films, m’a fait le réhabiliter et comme toi Dvmy je lui mets 7/10.
Je te rejoins sur les qualités et défauts et je rajoute un très très grande qualité .
TPM lance une nouvelle trilogie dans un univers déjà illustré. Et TPM le fait avec brio.

Hors ligne

#5 10-12-2017 08:56:52

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Par contre Buck je ne comprends pas trop ton système de notation. J'utilise donc le mien:
0: nul
1 et 2 : plus ou moins très mauvais
3 et 4: plus ou moins mauvais
5: moyen
6 et 7: plus ou moins bon
8 et 9: plus ou moins excellent
10: chef d'oeuvre

Hors ligne

#6 10-12-2017 10:11:15

dl500
TOS Forever

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

J'aime beaucoup ce film si injustement décrié à sa sortie...
Certes la direction d'acteurs est limite, et le jeune Anakin est dans certaines scènes incroyablement mauvais (en VO c'est encore pire). Jar Jar (qui deviendra réalisateur du 7 16 ans plus tard là aussi wink ) est trop présent.
Mais:
-c'est la vision de Lucas et ça j'approuve à 2000%.
-le film tient bien les années et se bonifie avec l'âge.
-Il reste à mes yeux supérieur à ROTJ lui trop enfantin, trop marketing, trop...niais (et conclusion trop rapide et suite bien décevante du parfait ESB).
-pour le personnage de Qui Gon (que j'aurais vraiment aimé revoir en spectre...mais c'est la vision de Lucas).
-On est transporté dans une galaxie lointaine, très lointaine là où TFA ne décolle pas ou nulle part.

J'hésite entre 7 et 8 (pas revu depuis quelques années, mais dès que ma nouvelle salle est terminée il est en haut de liste des revisionnages).

Dans tous les cas, je préfère la prélogie à la trilogie originale (exception d ESB)...

Dernière modification par dl500 (10-12-2017 10:14:10)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#7 10-12-2017 10:49:38

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

dl500 a écrit :

Qui Gon (que j'aurais vraiment aimé revoir en spectre...mais c'est la vision de Lucas)

Regarde la saison 6 de Clone Wars

Hors ligne

#8 10-12-2017 10:59:14

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Tout le monde sait à peu près que Lucas aime le montage et a songé un moment se consacrer à la réalisation de documentaires, mais peu de gens savent qu'à la base il se destinait en fait à une carrière dans l'animation. Comprendre cela c'est aussi regarder The Phantom Menace d'un autre oeil. En tous cas c'est le seul cinéaste de ces 50 dernières années qui n'a jamais cessé d'expérimenter à travers ses films. Qu'on ne me parle pas de Cameron qui n'a fait que développer des techniques imaginées par un ILM poussé par Lucas...

Hors ligne

#9 10-12-2017 17:55:00

dl500
TOS Forever

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

dvmy a écrit :
dl500 a écrit :

Qui Gon (que j'aurais vraiment aimé revoir en spectre...mais c'est la vision de Lucas)

Regarde la saison 6 de Clone Wars

Il faut que je prenne le temps de regarder cette série.
J'ai vu la première en DA et j'avais beaucoup aimé.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#10 11-12-2017 01:38:47

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

dvmy a écrit :

Par contre Buck je ne comprends pas trop ton système de notation. J'utilise donc le mien:
0: nul
1 et 2 : plus ou moins très mauvais
3 et 4: plus ou moins mauvais
5: moyen
6 et 7: plus ou moins bon
8 et 9: plus ou moins excellent
10: chef d'oeuvre

Je me base sur les notations établi par Yrad. À partir de 5, c'est moyen..
Mais je tiens à distinguer un chef d'oeuvre (9) et un film culte (10) comme Yrad distingue un épisode exceptionnel d'un top franchise.

Tu vois Lawrence d'Arabie est un chef d'oeuvre, mais pas forcément un film culte. C'est à dire un film que tu portes dans ton coeur, un film qui t'obsede.
Dawn of the Dead de Romero pour moi, est plus qu' un chef d'oeuvre, c'est un film culte.
Demain, je posterai  pour l'épisode II.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 11-12-2017 09:47:09

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Ok. Pour moi film culte ça n'a rien à voir avec la qualité d'une oeuvre et ça ne veut pas dire que c'est encore mieux qu'un chef d'oeuvre. J'ai des tas de films cultes qui sont en réalité moyens ou corrects et pleins de défauts. Mais bon pas grave. J'ai toujours un sacré problème avec le système de notation de Yves.

Hors ligne

#12 11-12-2017 16:57:15

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

C'est le seul film de la prélogie que j'aime. Et je l'aime beaucoup. De manière totalement contrastée avec les deux autres que je déteste, surtout à cause du traitement des personnages.
Tous ces environnements différents qui sont hyper dépaysants.
Les designs de manière générale, vaisseaux, machines... Que ce soit côté Naboo, Gungan ou Fédération du Commerce, j'accroche à fond. On sent une espèce d'âge d'or prospère où l'on peut se permettre de la recherche esthétique dans les constructions, ça met en perspective toute la régression occasionnée par la Guerre des Clones puis l'Empire, qui a conduit aux designs froids et fonctionnalistes de la trilogie originale. Je trouve ça très bien vu.

Je n'ai jamais eu de problème avec les midi-chloriens ni eu l'impression que ça démystifiait la Force. Je ne sais pas, pour moi ça ne remettait rien en question. Bon j'avais 12 ans aussi quand je l'ai vu au ciné... Mais je ne sais pas, pour moi la réplique de Qui-Gon est assez explicite, les midi-chloriens ne sont pas la Force, ils parlent à la Force et ils parlent à leurs symbiotes (tous les êtres vivants donc).

Vraiment un très bon film que je revois avec plaisir.

dvmy a écrit :

Bien mieux que Matrix, devenu ringard très rapidement.

J'ai revu Matrix il y a quelques semaines, je trouve qu'il a très bien vieilli et je n'y ai vu aucune ringardise. Je trouve même qu'il a un certain côté intemporel de par son originalité.

Dernière modification par DrAg0r (11-12-2017 17:00:57)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#13 11-12-2017 20:14:32

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

DrAg0r a écrit :
dvmy a écrit :

Bien mieux que Matrix, devenu ringard très rapidement.

J'ai revu Matrix il y a quelques semaines, je trouve qu'il a très bien vieilli et je n'y ai vu aucune ringardise. Je trouve même qu'il a un certain côté intemporel de par son originalité.

Egalement, alors que le deux et trois ont des fx un peu foireux par moments.

Hors ligne

#14 19-02-2018 16:07:56

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

J'aimerais revenir sur des aspects du film qui me chiffonnent qui sont peut-être dus à une mauvais interprétation.

Les Naboos. Ils sont présentés comme un peuple pacifique. Ils n'ont pas d'armée, juste un contingent de volontaires. Vu le luxe dans lequel ils vivent, on comprend bien que c'est par choix et non par nécessité. La Reine tient bon au début, elle refuse de cautionner une escalade qui les mènera à la guerre.
Mais finalement, changement : la Reine veut se battre. Et quand il s'agit de devoir se battre les Naboos n'hésitent pas à utiliser comme chair à canon le peuple primitif du coin. Peuple qu'ils ont toujours considéré comme des gens stupides et c'est sur cette stupidité qu'ils misent pour les avoir à leurs ordres. Belle mentalité.
Surtout pour quelle utilité ? Le but est de capturer le chef des méchants installé dans le palais. Ça servait à quoi d'occuper l'armée qui n'aurait pas pu se déployer en ville et encore moins dans le palais justement ?
La vraie raison est surtout que Lucas voulait s'assurer qu'il pouvait faire une bataille crédible entre 2 armées numériques avant de s'attaquer au sérieux dans la suite.
Mais à quel prix ?
Rendre le dévouement accessoire ? Faire passer le peuple qu'on est sensé soutenir pour des connards ? Obligé de mettre des méchants moches, stupides et lâches sortis tout droit de Musclor et les Maîtres de l'Univers, pour s'assurer qu'on ne les préfère pas aux Naboos ?



L'histoire des doublures. Le but c'est de nous montrer la vraie personnalité de la Reine. Que ce n'est pas juste la peinturlurée inaccessible mais aussi la gentille Padmé. C'est une bonne chose mais à la base c'est quand même pour assurer sa sécurité qu'elle a une doublure. Mais là elle utilise ça pour aller se promener chez de dangereux pillards. C'est illogique et c'est perturbant quand on apprend la vérité.
Perso j'aurais même préféré que Padmé reste une suivante de la Reine. Cette révélation m'a fait perdre la sympathie que j'avais pour elle.


Le duel contre Dark Maul. L'élément le plus iconique du film a quand même pour seul but d'occuper un sbire pendant que Padmé capture le vice-roi. Un combat que se veut épique a des allures de formalité quand on y pense. C'est encore plus renforcé par le fait que Dark Maul ne parle pas alors qu'il est clairement là pour se faire des Jedi et non pour assurer la sécurité des chefs de la Fédération du Commerce.



Anakin qui détruit le vaisseau sans le faire exprès.
Déjà, le point faible du vaisseau dans le hangar, m'ouais, mais ça passe. Que Anakin rejoigne la bataille sans le vouloir, c'est limite, mais qu'il tire une torpille sans le vouloir dans le point faible, c'est trop. Et puis pour les pauvres pilotes Naboos qui sont allés se sacrifier dans ce combat, gagner de cette façon c'est déshonorant pour eux.
Comme si dans la Guerre des Étoiles ils attaquaient l'Étoile Noir sans plan précis et que Luke, en voulant tirer sur le chasseur qui pourchasse Biggs, lançait une torpille par inadvertance dans le bouche d'entrée.



Ce genre de choses m'empêche de m'investir émotionnellement dans film. Bien plus que Jar Jar qui peut arriver à gâcher une scène rien qu'en ouvrant la bouche.


A propos de Jar Jar, j'ai entendu que Lucas avait rajouté ce personnage pour que les enfants puissent aussi apprécier le film. Si c'est vrai, je trouve ça très étrange comme démarche. A ce moment tu rajoutes Martin Lawrence qui fait des gaffes aux côtés de Ralph Fiennes dans La Liste de Schindler pour le rendre plus accessible aux enfants ? De plus les enfants n'ont pas besoin d'avoir un personnage qui leur est destiné pour aimer un film.
Je penche plutôt pour le sidekick comique complètement raté.

Dernière modification par McRaktajino (19-02-2018 16:46:28)

Hors ligne

#15 20-02-2018 15:27:01

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Les Naboos


: la Reine veut se battre. Et quand il s'agit de devoir se battre les Naboos n'hésitent pas à utiliser comme chair à canon le peuple primitif du coin.

Le peuple d' Amidala a capitulé..Ses militaires sont capturés & désarmés ( voir l'évasion au début du film )  . Ils  vivent donc une occupation. Les Gungans eux n'ont pas capitulés. Ils se sont exilés, cachés.
L'armée des Gungans est intacte & toujours armée.. Donc celle ci est plus apte à mener une offensive terrestre de grande envergure .
( Boss Nass & même Jar Jar Binks disent que les Gungans sont prêt à payer le prix de la guerre ) .

Le but d' Amidala en reprenant sa capitale , c'est reprendre le contrôle de son armée. La première chose qu'elle fait , c'est libérer sa flotte de Naboo Fighter.
Des pilotes, des soldats vont mourir pendant la bataille.

Peuple qu'ils ont toujours considéré comme des gens stupides et c'est sur cette stupidité qu'ils misent pour les avoir à leurs ordres. Belle mentalité.

En faites , La société des Naboo est plus subtile que ça. Ce sont deux peuples qui ont choisit de s'ignorer mutuellement & qui se (re)découvrent & s'unissent lors de ce  conflit.
les préjugés viennent exclusivement de Boss Nass. Il en a beaucoup vis à vis des Naboo. Amidala n'en a pas vis à vis des Gungans.. C'est d'ailleurs elle qui fait le premier pas vers eux.
Dans le reste de la saga, après les événements de l'Episode I , les deux peuples ne s'ignorent plus.. Jar Jar est un sénateur & assistant d' Amidala .. Boss Nass & des Gungans assistent à l'enterrement de Padmé ( Episode III ) .. Ils sont dans la capitale avec les Naboos & célèbrent avec eux la fin de l'Empire ( ROTJ )

Surtout pour quelle utilité ? Le but est de capturer le chef des méchants installé dans le palais. Ça servait à quoi d'occuper l'armée qui n'aurait pas pu se déployer en ville et encore moins dans le palais justement ?

Il s'agit d'une diversion.. Sortir le plus de droïdes de la capitale pour permettre à Amidala de reprendre le contrôle..
L'offensive dans la capitale est menée par une poignée de soldats , sa garde royale.. Ceux qui se sont évadés avec elle dans la première partie du film. ce n'est pas une armée , juste quelques soldats.

On peut y voir aussi une stratégie de Padmé afin d'épargner les civils.. Mener une offensive terrestre au cœur de la capitale aurait fait énormément de dégâts & causée d'importantes  pertes en vie humaine.

L'histoire des doublures.
Le but c'est de nous montrer la vraie personnalité de la Reine. Que ce n'est pas juste la peinturlurée inaccessible mais aussi la gentille Padmé. C'est une bonne chose mais à la base c'est quand même pour assurer sa sécurité qu'elle a une doublure. Mais là elle utilise ça pour aller se promener chez de dangereux pillards. C'est illogique et c'est perturbant quand on apprend la vérité.
Perso j'aurais même préféré que Padmé reste une suivante de la Reine. Cette révélation m'a fait perdre la sympathie que j'avais pour elle.

J'avoue que le coup des doublure m'a fait sortir du personnage la première fois. & puis ça ne marche pas. J'ai vu tout de suite la différence entre Natalie Portman & Keira Knighley.
On perd un peu le fil.. Mais dans un prochain visionnage , j'essayerais de mieux cerné les transitions entre la Queen Amidala & la servante Padmé.
Chez Lucas , rien n'est gratuit . Cela devrait avoir un sens.

Mais bon d'un point de vue interne. Ce coup là est crédible & se montre efficace..Car si elle n'avait pas eut de doublure, elle n'aurait jamais dépassé les premières minutes de l' Episode II. Je pense que si au cours du film , Lucas fait passer la Reine pour une servante, c'est pour nous montrer une Padmée Amidala proche du peuple. Elle est capable de se fondre en eux , d'avoir du recul avec le pouvoir politique qu'elle posséde.

Nous le voyons d'ailleurs dans les scènes de Tatooine. C'est Quin Gon Jinn qui prend les décisions cruciales & elle n'est pas toujours d'accord avec lui.. Notamment de risquer la vie du petit Anakin dans une course de Podrace. Elle pourrait faire valoir son point de vue à ce moment, redevenir la Reine & Qui Gonn aurait obtempérer.. Non, elle reste Padmé , la suivante, elle reste une fille du peuple, curieuse du peuple. Ca nous dit quelque chose de sa personnalité.

Le duel contre Dark Maul. L'élément le plus iconique du film a quand même pour seul but d'occuper un sbire pendant que Padmé capture le vice-roi. Un combat que se veut épique a des allures de formalité quand on y pense. C'est encore plus renforcé par le fait que Dark Maul ne parle pas alors qu'il est clairement là pour se faire des Jedi et non pour assurer la sécurité des chefs de la Fédération du Commerce.

Darth Maul est au sens propre comme au figuré , une bête fauve qui a qu'une idée en tête : Se bouffer du Jedi. Il n'est pas là pour stopper les Jedis . Il est là pour les tuer.
Le fait que Qui Gonn lui ait échappé sur Tatooine le fout encore plus en rogne. Remarque une chose. Qui Gonn lui à échapper en vaisseau & c'est dans un hangar à vaisseau qu'il l'attend.. Comme si le combat reprenait son cours  , l'air de dire : Tu ne peux pas m'échapper !  Maintenant on va finir ce que nous avons commencé .

Tu remarqueras que Darth Maul a une haine viscérale des Jedis, comme Anakin/ Vader développera la sienne plus tard.. Le premier pillier des apprentis de Sidious, c'est la haine des Jedis.   Dans l' Episode III , Vader gonflé par la haine perd devant un Jedi ( Obi Wan ) comme Maul va perdre son combat.. La haine des Jedis les a complétement aveuglés .. Il y a encore un leitmotiv Star Wars récurent ici.. Celui de reprendre un combat inachevé entre le bien et le mal, là ou on l'avait laissé .. Avec à la clé , un sacrifice , Qui Gonn dans l'Episode I , Obi Wan dans AHN , & Luke dans The Last Jedi .

Anakin qui détruit le vaisseau sans le faire exprès. Déjà, le point faible du vaisseau dans le hangar, m'ouais, mais ça passe. Que Anakin rejoigne la bataille sans le vouloir, c'est limite, mais qu'il tire une torpille sans le vouloir dans le point faible, c'est trop. Et puis pour les pauvres pilotes Naboos qui sont allés se sacrifier dans ce combat, gagner de cette façon c'est déshonorant pour eux.
Comme si dans la Guerre des Étoiles ils attaquaient l'Étoile Noir sans plan précis et que Luke, en voulant tirer sur le chasseur qui pourchasse Biggs, lançait une torpille par inadvertance dans le bouche d'entrée.

Anakin n'a que 9 ans , mais la Force est déjà puissante chez lui. Dans cette scène , c'est l'expression d'une Force libre, c'est elle qui agit sur Anakin & non le contraire. C'est elle qui crée les exploits pour lui. C'est au delà de l'instinct.. Anakin ne cherche pas à contrôler la Force, comme il le fera plus tard en tant que Padawan & Jedis.. il se laisse porter par la Force..
C'est de l'innocence pure. Anakin est pur comme l'est Rey dans The Force Awakens.

Dans cette scène "too much" . Lucas exprime la purété de la Force par la voie d' un enfant encore innocent. Il y a aussi des réminiscences de la scène de la Podrace.. Ou le Petit Ani avait énormément de chance ( la force est avec lui )  , & improvisait beaucoup , se laissait porter  par l'action .. Une action confuses & chaotique comme la bataille de Naboo.

On nous rappelle aussi qu' Anakin est aussi un surdoué de la mécanique , qu'il apprend très, très vite les choses & qu'il a surtout le cul bordé de nouille.. Les plus cyniques diront que c'est de la chance ..  Les moins cyniques appelleront cela : La Force vivante.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#16 24-02-2018 00:58:12

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Buckaroo a écrit :

Il s'agit d'une diversion.. Sortir le plus de droïdes de la capitale pour permettre à Amidala de reprendre le contrôle..
L'offensive dans la capitale est menée par une poignée de soldats , sa garde royale.. Ceux qui se sont évadés avec elle dans la première partie du film. ce n'est pas une armée , juste quelques soldats.
On peut y voir aussi une stratégie de Padmé afin d'épargner les civils.. Mener une offensive terrestre au cœur de la capitale aurait fait énormément de dégâts & causée d'importantes  pertes en vie humaine.

Pour moi le problème c'est le total décalage entre l'assaut du palais, bagarre qui ressemble plus à l'évasion de l'Etoile Noir dans le 4, on se cache dans les couloirs, on échange des tirs, et la grande bataille avec de nombreux soldats en terrain découvert.

Le décalage est trop fort pour que je sente l'intérêt de cette diversion.

Padmé et son groupe sont mobiles, rapides, quand ils font face à beaucoup d'ennemis ils utilisent leurs redoutables blasters ascensionnel. J'ai du mal à imaginer plus de droïdes changer la donne. Surtout qu'en plus, ils se font capturer. Ils doivent juste leur victoire au fait que Padmé planque des flingues dans son trône et que le vice-roi est incroyablement con.
Ça renforce encore plus le sentiment d'inutilité de la bataille avec les Gungans.



Buckaroo a écrit :

Lucas fait passer la Reine pour une servante, c'est pour nous montrer une Padmée Amidala proche du peuple. Elle est capable de se fondre en eux , d'avoir du recul avec le pouvoir politique qu'elle posséde.

Je ne suis d'accord sur le principe, c'est juste que ça ne tient pas la route avec l'historie de la sécurité de la Reine.
Si tu penses que tu dois mettre au point un système de doublure compliqué pour assurer ta sécurité, c'est pas pour satisfaire des caprices à la Jasmine à la moindre occasion. C'est pour ça que j'aurais vraiment préféré qu'elle reste une suivante.



Buckaroo a écrit :

Chez Lucas , rien n'est gratuit . Cela devrait avoir un sens.

C'est quoi le sens de Anakin créateur de 6PO ?



Buckaroo a écrit :

Tu remarqueras que Darth Maul a une haine viscérale des Jedis, comme Anakin/ Vader développera la sienne plus tard.. Le premier pillier des apprentis de Sidious, c'est la haine des Jedis.

Justement Dark Maul est montré comme un sbire à dégommer pour arriver au boss de fin, le vice-roi.
Il fallait le mettre plus en avant pour qu'il ne ressemble pas à un simple garde du corps de l'autre con. Car c'était clairement le but de Lucas. Je ne sais pas, un dialogue du genre :
Obi Wan – Tu as tué mon maître !
Dark Maul –  Oui et je vais t'envoyer le rejoindre, tous les Jedi doivent payer pour ce qu'ils ont fait aux miens !

Et puis c'est quoi cette mort grotesque qu'il se paye le pauvre. Mais c'est le problème récurent des combats au sabre de la prélogie et leur chorégraphie trop parfaite.




Buckaroo a écrit :

Anakin est pur comme l'est Rey dans The Force Awakens.

Ah Rey… Mon héros…Si belle et si forte. D'y penser fait mieux passer la pilule.

Sérieusement, je suis totalement d'accord sur le fond, ce que des types comme Han appellent un coup de chance, c'est la force vivante. Mais c'est la forme qui ne passe pas du tout. On a les pilotes de la Reine qui ont déjà du se battre pour récupérer leurs vaisseaux, qui se font tuer par la DCA au décollage et aligner par les chasseurs de la Fédération du Commerce pendant la bataille. Et ce morveux arrive la fleur au fusil et détruit l'engin sans le vouloir. Non, juste non. Les pauvres pilotes, ils ont donné leur vie pour ça…



Dark Maul meurt comme un con, le vice-roi est capturé sur un coup de chance, Anakin détruit le vaisseau sans le vouloir. Les Gungans ne devaient pas gagner mais juste ne pas se faire trop massacrer pour gagner du temps.
Le bilan de cette bataille n'est vraiment pas terrible.

Dernière modification par McRaktajino (24-02-2018 01:29:45)

Hors ligne

#17 28-02-2018 21:46:08

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Autre chose que je voudrais aborder qui est plus dans le registre du regret, c'est les fameux midi-chloriens. Beaucoup ont dit que ça démystifiait la Force, mais je ne suis pas d'accord. Je trouve ça même assez intéressant de quantifier le niveau de Force chez les individus, ça aurait pu apporter beaucoup de choses, mais finalement ça sert à quoi ? Juste à confirmer que Anakin est spécial ? Et j'insiste sur confirmer car Qui-Gon avant déjà capté et scénaristiquement il n'y avait pas besoin de plus. Je n'ai pas souvenir, mais je peux me tromper, que ça serve à autre chose. Je crois que ce n'est même pas abordé dans les deux suites.

Lucas apporte un énorme élément de background qui finalement ne sert à presque rien, c'est du gaspillage. Limite, ça ne m'aurait pas dérangé qu'il parte dans des délires à la DBZ avec des détecteurs de midi-chloriens.
"Obi-Wan, le taux de midi-chloriens de cet individu avec un double sabrolaser est supérieur au mien, il faut l'affronter à deux."
Ou encore : "Je sens des ennemis dans les parages, Obi-Wan, masque ton taux de midi-chloriens".
C'est exagéré bien sûr, mais j'aurais préféré qu'une révélation sur le fonctionnement d'un élément aussi central que la Force serve vraiment à quelque chose.

 

Dernière modification par McRaktajino (28-02-2018 21:48:27)

Hors ligne

#18 02-03-2018 20:36:24

scorpius
Nowhere Man

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Les midi-chloriens seront réutilisé par Lucas dans l'épisode 3. En lien avec le désir d'immortalité physique des Sith, via la "légende" de Darth Plagueis le sage, le tout se connectant à la création d'Anakin (c'est du moins une possibilité) et au basculement de ce dernier vers le coté obscur.
Ils sont également utilisé dans TCW. Cette fois dans la quête d'immortalité spirituelle de Yoda, avec les Prêtresse de la Force, expliquant l'origine des "Force-Ghost".

Ils ont donc servit à quelque chose.

Dernière modification par scorpius (03-03-2018 23:47:39)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#19 07-03-2018 17:38:02

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

C'est un peu léger quand même pour un élément aussi important que les midi-chloriens. En plus il n'y a même pas l'excuse du fan service comme avec l'intégration totalement bancale de notre bon vieux couple de droïdes à l'histoire, c'est un truc de totalement inédit.




En plus de la fin, il y a beaucoup de d'autres choses que j'estime mauvaises. Mais il y en a aussi de bonnes, comme notamment un bon personnage principal, attachant et travaillé : Qui-Gon Jinn.

Qui-Gon, le Jedi qui va sur le terrain alors qu'il pourrait bien tranquillement taper le carton au chaud au conseil avec les autres Jedi du 3e âge.
Non, cet homme a sa propre vision de ce que doit être et de ce que doit faire un Jedi. Et pour donner de la valeur à ses convictions, il n'hésite pas à aller les confronter à la réalité de la vie des gens qui peuplent la galaxie.
C'est tellement mieux que de passer son temps à glander en cercle à discuter comment appréhender des situations qui nous échappent totalement...
Que je déteste le conseil. Un peu trop malheureusement, plus que Lucas le souhaitait pour donner du sens à son histoire. Mais ça c'est plus le problème des deux suites.

Qui-Gon fait ce qui lui semble juste et ça ne veut pas dire ce qui semble le plus sensé. Faire arriver la Reine à Coruscant est important, mais n'y a t'il pas encore plus important sur cette planète de sable ? En faisant abstraction de cette histoire d'élu de la prophétie totalement gratuite et incohérente (ramener l'équilibre, donc ramener des méchants ???), en voulant former Anakin, Qui-Gon pense à l'avenir de la galaxie de manière beaucoup plus globale.
C'est sûr qu'au milieu d'une mission d'escorte ça fait un peu étrange, mais Qui-Gon sait que les enjeux sont plus importants que le sort d'une simple Reine.

Je dis ça car j'ai déjà vu des reproches sur son comportement quand ils sont sur Tatooine, jugé peu crédible, juste là pour les besoins du scénario, alors qu'il a une mission à accomplir. Personnellement je trouve que ça reste cohérent avec ce que veut nous montrer Lucas avec Qui-Gon. Si il y a quelque chose à critiquer, c'est plus cette histoire d'élu, c'est ça qui gâche un peu le tout.

Et puis Qui-Gon c'est quand même le roi du bagou, comme par exemple :

Avant d'arriver sur Tatooine :
- Cette planète est aux mains des Hutt, hors de question d'y traîner son Altesse.
- Le problème serait le même sur une planète contrôlée par la Fédération, à la différence que les Hutt ne sont pas à sa recherche, ce qui nous donne un avantage.

Quand ils sont chez Anakin :
- Vous êtes un Jedi, j'ai vu votre sabre.
- Je l'ai peut-être volé à un Jedi que j'aurai éliminé.

Avec le message de demande à l'aide :
- Ce message est un piège.
- Mais si c'était vrai, si des gens étaient vraiment en train de mourir.
- Ça veut dire que dans les deux cas, le temps nous est compté.

Quand il prend du sang à Anakin pour mesurer son taux de midi-chloriens.
- Vous faites quoi ?
- Juste un vaccin en cas d'infection, ne t'inquiète pas.

Quand il gagne face à Watto.
- Le pari n'était pas équitable !
- Veux-tu qu'on en discute avec les Hutt, je suis sûr qu'ils trancheraient.
- Non, c'est bon tu as gagné.



Et surtout, Qui-Gon il a vraiment la classe. Et pas juste car aucun autre personnage ne l'a vraiment, même pas Obi-Wan.
Si je devais m'imaginer une histoire de mon côté, je crois que ça serait Qui-Gon qui débarque sur Jakku et qui tombe sur la jeune Rey.

Dernière modification par McRaktajino (07-03-2018 17:47:05)

Hors ligne

#20 08-03-2018 01:08:22

scorpius
Nowhere Man

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

McRaktajino a écrit :

C'est un peu léger quand même pour un élément aussi important que les midi-chloriens. En plus il n'y a même pas l'excuse du fan service comme avec l'intégration totalement bancale de notre bon vieux couple de droïdes à l'histoire, c'est un truc de totalement inédit.

A mon sens, c'est suffisant. Ne pas oublier la dimension thématique qui plane sur le film autours de la question de symbiose. Celle entre les midi-chloriens et les autres formes de vies de la galaxies, qui se reflète dans la relation entre les Naboo & les Gungans, entre le Conseil et le Sénat, entre le Master et le Padawan. Des relation conflictuelles qui illustrent le fait que la relation symbiotique ne marche plus/que le Dark Side déséquilibre la galaxie et tout cela est renforcé à travers le concept de la prophétie (j'y reviens plus bas).

Les midi-chloriens permettent également de structurer un pan essentiel de la saga, en expliquant pourquoi certains individus sont sensibles à la Force et d'autres pas. Ca cesse d'ëtre une question de foi (ce que pouvait suggèrer les 2 premiers opus de la trilogie originale) pour faire basiquement des forceux, des mutants en quelque sorte. TPM/les midi-chloriens fait donc basculer un peu plus la saga de la fantasy vers la SF. 


En faisant abstraction de cette histoire d'élu de la prophétie totalement gratuite et incohérente (ramener l'équilibre, donc ramener des méchants ???)

La prophétie n'a rien de gratuite ou d'incohérente. D'un point de vue narratif elle permet de faire d'Anakin le personnage central des 6 premiers films et de donner une vraie cohèsion à la saga, rien de gratuit là-dedans. Ensuite, TPM, illustre de nombreuses façons différentes le déséquilibre qui existe dans la galaxie. Ramener l'équilibre, ce n'est pas ramener les méchants (ils sont déjà là) mais bien les détruires. Le Dark Side est un cancer qui depuis des milliers d'années parasite et déséquilibre la Force. Anakin en tuant Palpy (détruisant Vader au passage) à la fin de ROTJ éradique le Dark Side, il ramène donc l'équilibre dans la Force. Il n'y a rien d'incohérent.

Bien sur, les auteurs de la Postlogie ayant eu besoin de créer une nouvelle menace sans se casser la tête, ont décidé d'ignorer tout cela. De détruire la cohèsion narrative et thèmatique des 6 films précédents, mais il serait totalement injuste de tenir la prélogie pour responsable de cela.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#21 08-03-2018 15:42:15

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Pour moi la prophétie est juste un apport pour le personnage d'Anakin enfant, là pour justifier facilement le fait que Qui-Gon souhaite l'emmener.
Avec une prophétie, pas besoin de chercher plus loin, il est l'élu. Inutile de créer des liens affectifs.
On en n'avait pas besoin en plus. Qui-Gon tombe sur un gamin qui a du potentiel, c'était légitime de vouloir le former. Si un Sith passe, il pourrait très bien le récupérer à son compte.

Cette prophétie n'est pas très clair. C'est ramener l'équilibre, mais concrètement c'est quoi ? Pour moi l'équilibre c'est ramener autant de Sith que de Jedi, pour que le rapport bien/mal soit équilibré. C'est pour ça que je trouve ça incohérent. Mais au final ça peut être beaucoup d'autres choses cet équilibre.
Il y a une volonté de rester évasif sachant que cette histoire de prophétie risque grandement de perdre son utilité dès la fin du 1.

Ils y font référence de temps en temps dans les suites, histoire de rester un minimum cohérent car c'est jamais utile ou important. On ne demande pas à Anakin de faire des choses particulières en rapport avec cette prophétie.

Lucas a fait son histoire fur et à mesure, en fonction de ses envies, de la mode, des retours sur les précédents films. Il avait juste une vague idée de là où il allait car la fin de la Prélogie existait déjà avec la Trilogie.
Ce n'est pas un problème car à moins de faire un truc genre "Seigneur des Anneaux", je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Avec un Lucas capable d'oublier que Leia avait connu sa vraie mère quand elle était petite fille, faisant ainsi perdre de la cohérence à la fin du 3e film, d'utiliser des facilités comme "effacez lui la mémoire", ou de créer des liens inutiles comme Jango Fett clone d'origine juste pour faire plaisir aux fans de le Trilogie (perso j'ai jamais compris cet engouement pour Boba Fett), pourquoi donner plus de crédit à une histoire de prophétie très floue utilisée uniquement pour les besoins scénaristiques du premier film.
Je trouve que c'est déjà bien que Lucas y face référence de temps en temps dans le 2 et le 3. Ça montre qu'il ne s'en fiche pas de son histoire. Mais il faut donner aux éléments qu'il y apporte leur juste valeur.

D'ailleurs Obi-Wan donne un point final à cette histoire à la fin de son combat contre Anakin. Preuve que Lucas ne souhaitait pas que cette prophétie survive à cette Prélogie déjà confuse.

Personnellement, cette histoire de prophétie ne m'a jamais vraiment gêné car pour moi c'est classé depuis longtemps dans les trucs sans vraie importance. Là, c'est juste car on en parle.





Concernant la Postlogie, si on imagine que cette prophétie est l'élément central des 6 films et qu'à la fin de ses derniers elle s'accomplit, c'est gagné. Car on a, niveau dernier représentant de la Force, d'un côté Ben Solo, un super méchant qui l'est vraiment, et de l'autre Miss Paix et Liberté, la plus belle et intègre des gentilles. Un équilibre parfait.
J'ai dit ce que je pensais de la prophétie, donc je ne crois pas à ça.



Après, Lucas a bien fait une autre étoile noir car il avait fait péter la première vu que, n'étant pas sûr du succès de la Guerre de Étoiles, il voulait faire une histoire complète. Il a fait mourir l'Empereur à cause du même genre d'impératifs.

Snoke est ce que l'Étoile de la Mort du Retour du Jedi est à l'Étoile Noir de la Guerre de Étoiles. Je ne vois vraiment pas le problème avec ça vu qu'il est, comme les Derniers Jedi nous le montre, uniquement un personnage fonction comme l'est l'Empereur dans la Trilogie.
La différence est que Snoke est confronté à un vrai méchant lui : Kylo Ren. Pas un grand couillon facilement manipulable.

Dernière modification par McRaktajino (08-03-2018 15:57:12)

Hors ligne

#22 08-03-2018 18:28:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

McRaktajino a écrit :

Lucas a fait son histoire fur et à mesure, en fonction de ses envies, de la mode, des retours sur les précédents films. Il avait juste une vague idée de là où il allait car la fin de la Prélogie existait déjà avec la Trilogie.
Ce n'est pas un problème car à moins de faire un truc genre "Seigneur des Anneaux", je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Il a surtout écrit la prélogie dans la perspective d'un visionnage chronologique. En clair pour le spectateur qui va découvrir l'histoire pour la première fois, la prophétie est censé être légérement confuse (du moins pour un premier visionnage) puisque Anakin est établi comme étant l'élu et que pourtant à la fin de l'épisode 3 il détruit les Jedi. Lorsque le spectateur découvre cela et qu'il passe à la trilogie originale il est censé remettre en cause la validité de la prophétie, c'est l'effet recherché. Le dialogue de Yoda dans l'épisode 3 qui déclare que la prophétie pourra avoir été mal interprétée, va dans ce sens. Le spectateur va logiquement commencer à se demander si finalement Luke, le fils d'Anakin n'est pas le véritable élu (un sentiment qui sera renforcé si il découvre Rebels entre les 2 trilogies).

La prophétie continue donc de planer sur la trilogie originale, même si on ne l'évoque pas directement. Et lorsque finalement à la fin de ROTJ, Anakin détruit les Sith, il devient clair qu'Anakin était finalement bel et bien l'élu (on va ignorer la postlogie puisque lorsque George écrit la prélo' elle n'existe pas).
Je vois pas comment on peut regarder les 6 films et arriver à une conclusion autre que : l'existense des Sith/du dark side déséquilibre la Force, le role de l'élu est de les détruire apportant ainsi l'équilibre.

L'idée d'un équilibre entre la lumière et les ténébres (représenté par Ren & Rey dans la postlogie) est une trahison de la logique narrative des 6 films précédents. C'était tout à fait le droit des auteurs d'aller dans cette direction, mais qu'ensuite on puisse affirmer que le grand tableau érigé par George Lucas n'est pas très clair ou qu'il est incohérent, je trouve ça gonflé et très franchement incompréhensible.   

Avec un Lucas capable d'oublier que Leia avait connu sa vraie mère quand elle était petite fille, faisant ainsi perdre de la cohérence à la fin du 3e film, d'utiliser des facilités comme "effacez lui la mémoire", ou de créer des liens inutiles comme Jango Fett clone d'origine juste pour faire plaisir aux fans de le Trilogie (perso j'ai jamais compris cet engouement pour Boba Fett), pourquoi donner plus de crédit à une histoire de prophétie très floue utilisée uniquement pour les besoins scénaristiques du premier film.
Je trouve que c'est déjà bien que Lucas y face référence de temps en temps dans le 2 et le 3. Ça montre qu'il ne s'en fiche pas de son histoire. Mais il faut donner aux éléments qu'il y apporte leur juste valeur.

Il n'oublie rien, il a simplement décidé que la dramaturgie vis à vis de la mort de Padmé à l'écran l'emportait sur un élément de continuité somme toute mineur. D'autant que Leia qui a de vagues souvenirs de sa mère ça peut s'expliquer sans trop de problème.
Quand à C3Po c'est un twist élégant. Dans la trilogie originale (ainsi que dans AOTC) il est constamment ballotté/victime des événements. Qu'on lui efface la mémoire sans lui demander son avis ça lui donne une dimension presque tragique. D'une certaine façon, le 3PO "fils" d'Anakin meurt en même temps que son père et Padmé à la fin de l'épisode 3. 

Pour ce qui est de Boba/Jango. George surfe sur un concept abandonné de la trilogie originale, ou avant d'être un chasseur de prime, Boba était un "super-stormtrooper". Que ses origines en internaliste soient dérivées de ses origines externalistes, je trouve ça classe et ça dépasse nettement le simple fan-service. Puis ça apporte beaucoup à Jango, cette idée qu'il n'ait pas demandé plus d'argent ou que sais-je mais qu'il ait demandé aux cloneurs un fils. C'est une très belle idée qui éléve le personnage au-delà du simple méchant basique. Ses clones ayant par ailleurs démontrés que si il avait eu un autre vécu, il aurait pu potentiellement être quelqu'un d'assez noble.

D'ailleurs Obi-Wan donne un point final à cette histoire à la fin de son combat contre Anakin. Preuve que Lucas ne souhaitait pas que cette prophétie survive à cette Prélogie déjà confuse.

Il ne donne aucun point final. Il constate qu'Anakin a échoué dans son role d'élu et à ce point de l'histoire c'est le cas. La déclaration d'Obi-Wan elle est logique de son propre point de vue et elle permet de mettre le spectateur dans un état d'esprit l'aidant à accepter la possibilité, Luke = l'élu.

Personnellement, cette histoire de prophétie ne m'a jamais vraiment gêné car pour moi c'est classé depuis longtemps dans les trucs sans vraie importance. Là, c'est juste car on en parle.

Je respecte ton ressenti, mais on sait que pour Lucas elle était essentielle. C'est elle qui cimente la saga (les 6 films j'entends) autours de la figure d'Anakin/Darth Vader. La saga devient véritablement son histoire.

Snoke est ce que l'Étoile de la Mort du Retour du Jedi est à l'Étoile Noir de la Guerre de Étoiles. Je ne vois vraiment pas le problème avec ça vu qu'il est, comme les Derniers Jedi nous le montre, uniquement un personnage fonction comme l'est l'Empereur dans la Trilogie.
La différence est que Snoke est confronté à un vrai méchant lui : Kylo Ren. Pas un grand couillon facilement manipulable.

Le problème est que Snoke est celui qui a mis à genou les héros de la trilogie originale, qui a détruit une République galactique (rien que ça) et qui a perverti une fois de plus la lignée Skywalker. N'en faire qu'un simple personnage fonction qui n'existe que pour grandir un autre personnage, c'est le degré zéro de la dramaturgie et en terme de création d'univers (celui de la postlogie) ça n'a aucun sens.

Dernière modification par scorpius (08-03-2018 21:42:11)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#23 12-03-2018 01:01:52

Pandisha
membre

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

McRaktajino a écrit :

Autre chose que je voudrais aborder qui est plus dans le registre du regret, c'est les fameux midi-chloriens. Beaucoup ont dit que ça démystifiait la Force, mais je ne suis pas d'accord. Je trouve ça même assez intéressant de quantifier le niveau de Force chez les individus, ça aurait pu apporter beaucoup de choses, mais finalement ça sert à quoi ? Juste à confirmer que Anakin est spécial ? Et j'insiste sur confirmer car Qui-Gon avant déjà capté et scénaristiquement il n'y avait pas besoin de plus. Je n'ai pas souvenir, mais je peux me tromper, que ça serve à autre chose. Je crois que ce n'est même pas abordé dans les deux suites.

Lucas apporte un énorme élément de background qui finalement ne sert à presque rien, c'est du gaspillage. Limite, ça ne m'aurait pas dérangé qu'il parte dans des délires à la DBZ avec des détecteurs de midi-chloriens.
"Obi-Wan, le taux de midi-chloriens de cet individu avec un double sabrolaser est supérieur au mien, il faut l'affronter à deux."
Ou encore : "Je sens des ennemis dans les parages, Obi-Wan, masque ton taux de midi-chloriens".
C'est exagéré bien sûr, mais j'aurais préféré qu'une révélation sur le fonctionnement d'un élément aussi central que la Force serve vraiment à quelque chose.

Cette idée d'une inspiration du type DbZ aurait été absolument ridicule. Par contre je reviens là dessus, effectivement, scénaristiquement parlant ça sert principalement l'idée de marquer la différence d'Anakin sur tous les autres et à justifier l'intérêt de Qui Gon pour Anakin.
Mais au delà de tout ça, cette question des midichloriens sert d'autres éléments indirect plus interessant :
- D'abord elle est le premier marqueur de la notion de "prophétie" et met en avant les possibles divergences parmi les Jedis sur cette question. Qui Gon y croit fermement, d'autres ont plus de doute (Mace Windu). Il y a par cette entremise une manière de marquer qu'il existe différents courants de pensées chez les Jedis au sujet de la Force. Qui Gon en incarne un que les autres ne veulent pas suivre (il devrait être membre du conseil, mais ses écarts répétés, liés à son attachement à la Force Vivante avant tout l'ont fait sanctionné par le conseil).
Il est interessant de noter que Obi Wan comme Yoda finiront par emprunter ce chemin (suite à l'arc Mortis et à la conclusion de ROTS qui mèneront l'un comme l'autre vers une façon de considérer la Force dans ANH comme ESB bien différente de celle affichée dans la prélogie).

- L'autre aspect important à mes yeux est que cette façon de quantifier la force marque le niveau de déchéance des Jedi. Matou ajouterai que ça contribue également au discours qui tend à présenter les Jedis comme un cercle restreint de "noblesse" et qui contribue à les déconnecter du réel. Les midichloriens font qu'un Jedi se distingue du commun. Cette manière de quantifier fait ue les Jedis se fient moins à leur instinct qu'à une technologie. Ils se fient moins à leurs préceptes premiers qu'à une "science".
C'est une marque d'un déclin. Ils n'écoutent plus une philosophie, ils écoutent un appareil.
Et ça contribue à ce discours lattent qui parcours l'ensemble de la prélogie, la disparition d'une époque ou chaque objet, chaque vaisseau est élégament ouvragé de manière artisanale au profit d'une autre matérialisant l'uniformité industrielle.
La république est en déclin, les Jedis sont en déclin, subtilement, cette notion de mesure de midichlorien contribue à mon sens à cet état de fait.

Hors ligne

#24 12-03-2018 09:44:39

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

Pandisha a écrit :

C'est une marque d'un déclin. Ils n'écoutent plus une philosophie, ils écoutent un appareil.
Et ça contribue à ce discours lattent qui parcours l'ensemble de la prélogie, la disparition d'une époque ou chaque objet, chaque vaisseau est élégament ouvragé de manière artisanale au profit d'une autre matérialisant l'uniformité industrielle.
La république est en déclin, les Jedis sont en déclin, subtilement, cette notion de mesure de midichlorien contribue à mon sens à cet état de fait.

Un de plus qui a su lire entre les lignes de la prélogie. Si davantage de personnes avaient compris plein de choses sous-entendues dans la prélo elle aurait évité ce bashing incessant et beaucoup de monde aurait compris à quel point elle est d'une incroyable richesse. Jamais une oeuvre n'a été autant sous-estimée.

Hors ligne

#25 12-03-2018 12:04:49

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars Episode I: The Phantom Menace

scorpius a écrit :

Il a surtout écrit la prélogie dans la perspective d'un visionnage chronologique.

Je trouve que ça gâcherait les révélations de la Trilogie de partir en sachant que Vador est le père de Luke. Si Lucas voulait faire ça, il aurait laissé planer le doute à la fin du 3 sur l'avenir de Anakin. Il serait encore bon mais on aurait vu que le côté obscure le séduit. Comme ça quand Obi-Wan explique à Luke qu'un certain Vador a tué son père, ça serait plausible mais on aurait quand même un doute. Là on a juste la confirmation que Vador est Anakin à grand coup de fan-service avec la fameuse armure noir. La boucle est bouclée.
À la fin du 6, les trois protagonistes de la Prélogie qui apparaissent est une très bonne introduction. Il a même rajouté Hayden Christensen pour que ça soit plus limpide.


scorpius a écrit :

La prophétie continue donc de planer sur la trilogie originale, même si on ne l'évoque pas directement. Et lorsque finalement à la fin de ROTJ, Anakin détruit les Sith, il devient clair qu'Anakin était finalement bel et bien l'élu (on va ignorer la postlogie puisque lorsque George écrit la prélo' elle n'existe pas).
Je vois pas comment on peut regarder les 6 films et arriver à une conclusion autre que : l'existense des Sith/du dark side déséquilibre la Force, le role de l'élu est de les détruire apportant ainsi l'équilibre.

La Trilogie n'avait pas besoin de prophétie pour fonctionner. La motivation du père qui décide de tuer celui qui torture son fils, c'est suffisant. Pire, je trouverais que l'accomplissement d'une prophétie diminuerait le sens de son geste.


Mais admettons que cette prophétie n'est pas juste là pour justifier facilement le fait que Qui-Gon souhaite emmener Anakin. Je trouve qu'il y a un problème :

L'énorme niveau de midi-chloriens de Anakin, carrément supérieur à celui de Yoda, fait penser à Qui-Gon qu'il est l'élu. On peut en déduire que c'est quelqu'un de très fort. Pas forcement à la bagarre, mais ses midi-chloriens vont lui permettre de rétablir l'équilibre par ses propres agissements.

Vador dans le 6 tue l'Empereur, on pourrait dire en effet qu'il a accompli la prophétie. Mais c'est un peu malgré lui. Si son fils n'était pas torturé, il n'aurait rien fait.

Du coup ça servait à quoi qu'il ait un niveau de midi-chloriens aussi important ? Pas à accomplir la prophétie en tout cas.

Le faire arriver où il en est pour justement être l'instrument de la mort de l'Empereur ? Non plus. Il est fort certes, mais c'est clairement pas le meilleur. C'est juste le dernier qui reste.

A quoi il sert son niveau de midi-chloriens alors ? Peut-on dire que ce qui définit l'élu de la prophétie n'est pas la chose qui va lui permettre de l'accomplir ?

Il est un enfant né de la Force. Donc du coup comme ça parait miraculeux, on lui colle le grade d'élu de la prophétie.
Mais n'aurait-il pas plus gagné à rester un simple enfant. On voit bien qu'il est débrouillard. Il a même un plan pour s'échapper en localisant la puce qu'il a dans le corps. Il aurait pu quitter Tatooine avec sa mère et vivre une vraie vie au lieu d'être Dark Vador le maléfique si Qui-Gon n'était pas passé par là.
Ce n'est pas ça finalement le but de Lucas avec cette prophétie ? Montrer les dangers qu'il y a à suivre aveuglement quelque chose sans remettre en question sa valeur.
A vouloir forcer le destin pour ramener l'équilibre en obligeant un enfant à être élu d'une prophétie sortie d'on ne sait où alors qu'il ne le voulait pas forcement, on a eu l'effet inverse.

Peut-être qu'il faut laisser le destin faire. Si quelqu'un peut ramener l'équilibre, lui laisser la chance de le faire par sa propre volonté, par ses propres choix. Ne pas avoir un Jedi sur le dos qui te dis quoi faire. Un peu comme l'est miss pilleuse d'épaves.

Mais bon, pour moi ce taux de midi-chloriens reste juste la pancarte "élu à former" que Anakin a autour du coup. Élément certes très propice à la création de théorie d'interprétation. Mais attention justement à ne pas en faire une version officielle de la chose.


scorpius a écrit :

Il n'oublie rien, il a simplement décidé que la dramaturgie vis à vis de la mort de Padmé à l'écran l'emportait sur un élément de continuité somme toute mineur.

Un oublie de Lucas, c'est techniquement possible quand même.


scorpius a écrit :

Pour ce qui est de Boba/Jango. George surfe sur un concept abandonné de la trilogie originale, ou avant d'être un chasseur de prime, Boba était un "super-stormtrooper". Que ses origines en internaliste soient dérivées de ses origines externalistes, je trouve ça classe et ça dépasse nettement le simple fan-service. Puis ça apporte beaucoup à Jango, cette idée qu'il n'ait pas demandé plus d'argent ou que sais-je mais qu'il ait demandé aux cloneurs un fils. C'est une très belle idée qui éléve le personnage au-delà du simple méchant basique. Ses clones ayant par ailleurs démontrés que si il avait eu un autre vécu, il aurait pu potentiellement être quelqu'un d'assez noble.

Pour Boba, je trouve que l'intégration se fait très bien à l'histoire, c'était une bonne idée. Mais je pense que la raison première est de faire revenir un personnage iconique de la Trilogie pour rassurer les fans un peu déstabilisés avec la Menace Fantôme. Je veux dire, le mec est quand même en plein milieu de l'affiche. Mais c'est pas un souci car justement c'est bien fait (pas comme avec Chewbacca dans le 3), c'est juste que ça pouvait être n'importe qui au final, ça n'aurait rien changé à l'histoire.


scorpius a écrit :

Le problème est que Snoke est celui qui a mis à genou les héros de la trilogie originale, qui a détruit une République galactique (rien que ça) et qui a perverti une fois de plus la lignée Skywalker. N'en faire qu'un simple personnage fonction qui n'existe que pour grandir un autre personnage, c'est le degré zéro de la dramaturgie et en terme de création d'univers (celui de la postlogie) ça n'a aucun sens.

Snoke est un personnage fonction dans la Postlogie exactement comme l'Empereur l'est dans la Trilogie.

L'Empereur a eu son histoire racontée dans la Prélogie où la il n'est plus un personnage fonction. Si un jour on fait une prélogie de la Postlogie, sur comment Snoke en est arrivée là, il ne sera également plus un personnage fonction dans ce récit mais il le sera toujours dans la Postlogie.

Dernière modification par McRaktajino (12-03-2018 12:50:46)

Hors ligne

Pied de page des forums