#1 04-06-2017 02:26:54

yrad
admin

Le favori et les favoris - millésime 2017

En suivant le même principe que pour les séries/composantes Star Trek favorites, voici un sondage sur les films Star Trek favoris…

Toutefois, dans le présent cas, treize questions de treize choix chacune deviendraient trop lourdes à exploiter (aussi bien pour voter que pour interpréter les résultats). Ce sondage-ci a donc été simplifié par rapport au précédent (et tant pis pour l'inter-hiérarchisation).
Il y a seulement deux questions (le Top 1->5 puis le Flop 1->5), mais néanmoins la possibilité de choisir moins de cinq réponses à chaque fois afin de mettre en exergue certains films seulement (s'ils se démarquent à vos yeux positivement ou négativement des autres).

Du Top 1 au Top 5

  1. ST The Motion Picture(voix 7 [33.33%])

    33.33%

  2. ST II The Wrath Of Khan(voix 4 [19.05%])

    19.05%

  3. ST III The Search For Spock(voix 2 [9.52%])

    9.52%

  4. ST IV The Voyage Home(voix 10 [47.62%])

    47.62%

  5. ST V The Final Frontier(voix 6 [28.57%])

    28.57%

  6. ST VI The Undiscovered Country(voix 10 [47.62%])

    47.62%

  7. ST Generations(voix 9 [42.86%])

    42.86%

  8. ST First Contact(voix 19 [90.48%])

    90.48%

  9. ST Insurrection(voix 2 [9.52%])

    9.52%

  10. ST Nemesis(voix 10 [47.62%])

    47.62%

  11. ST 2009(voix 0 [0%])

    0%

  12. ST Into Darkness(voix 0 [0%])

    0%

  13. ST Beyond(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 21

Du Flop 1 au Flop 5

  1. ST The Motion Picture(voix 1 [4.76%])

    4.76%

  2. ST II The Wrath Of Khan(voix 3 [14.29%])

    14.29%

  3. ST III The Search For Spock(voix 7 [33.33%])

    33.33%

  4. ST IV The Voyage Home(voix 0 [0%])

    0%

  5. ST V The Final Frontier(voix 2 [9.52%])

    9.52%

  6. ST VI The Undiscovered Country(voix 1 [4.76%])

    4.76%

  7. ST Generations(voix 1 [4.76%])

    4.76%

  8. ST First Contact(voix 0 [0%])

    0%

  9. ST Insurrection(voix 4 [19.05%])

    19.05%

  10. ST Nemesis(voix 3 [14.29%])

    14.29%

  11. ST 2009(voix 20 [95.24%])

    95.24%

  12. ST Into Darkness(voix 19 [90.48%])

    90.48%

  13. ST Beyond(voix 18 [85.71%])

    85.71%

Votes totaux: 21

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 04-06-2017 02:28:49

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Alors contrairement aux cinq séries ST qu'il ne m'est pas possible de hiérarchiser tant elles sont complémentaires (et plurielles), hiérarchiser les films est nettement moins délicat puisqu'ils s'agit d'opus unitaires, à l'instar des épisodes eux-mêmes au sein des séries.

Seule la perspective trekkienne m'intéresse vraiment pour des films labellisés "Star Trek". Par conséquent : focus sur le fond et sur le degré d'intégration dans le Trekverse, et défocus (≠ exit) sur les qualités artistiques et techniques.

Au jour d'aujourd'hui, et au risque de choquer, ma hiérarchie cine-trekkienne est la suivante :

#1 ST First Contact (10/10) :
+ la magie de la nativité trekkienne internaliste ;
+ le prequel du prequel ;
+ le paradoxe temporel à son sommet ;
+ un festival de relativisme et de démystification (Zefram Cochran, Picard, Lily, Data, la reine borg...) ;
+ à la fois hyper-trekko-trekkien et hyper-accessible aux newbies (un cas d'école) ;
+ brillant sur la forme et en même temps bourré de fond ;
+ un degré de cohérence transcendant les intentions des auteurs ;
- aucun défaut

#2 ST VI The Undiscovered Country (10/10) :
+ un très touchant farewell à TOS ;
+ un chapitre clef de l'internalisme trekkien (l'union à la fois prophétique et historique entre l'UFP et les Klingons) ;
+ une démystification sans appel des héros iconiques de la série originale mais qui réussit pourtant à les grandir ;
+ une contextualisation internaliste exceptionnelle ;
+ une construction narrative chirurgicale ;
- aucun défaut 

#3 ST Nemesis (9/10) :
+ une immense finesse psychologique qui n'a d'égale que la pudeur (souvent au-delà des mots) ;
+ de nombreux miroirs qui se font face, notamment l'idéalisme trekkien face à l'exo-romanité (que maîtrise si bien le romaniste distingué John Logan) ;
+ un superbe hommage trekkien au cycle arthurien (comme l'aura fait Babylon 5 de son côté) ;
+ une réaffirmation foncièrement SF de l'acquis au détriment de l'innéisme (de la fantasy) ;
+ la rencontre entre la cérébralité discursive au cœur de la série TNG et l'essence de TOS 01x08 Balance Of Terror ;
+ une lenteur hypnotique assortie d'une montée en tension quasi-hitchcockienne ;
+ un film qui assume sa noirceur au point d'être le "diamant noir" de la franchise ;
+ la conclusion naturelle du parcours trekkien de Data vers l'humanité ;
+ l'ultime vrai ST sur le grand écran ;
- trop de scènes coupées ;
- des similitudes narratives (mais pas pour autant des similitudes de fond) avec ST II TWOK ;
- quelques imperfections de forme et imprécisions contextuelles.

#4 ST Generations (9/10) :
+ une exploration fascinante de la mortalité sous toutes ses formes face à la tentation illusoire d'éternité ;
+ une sensibilité et des ambiance flirtant avec Solaris ;
+ le concept fascinant du Nexus ;
+ des personnages cultes re-humanisés (Kirk et Picard) ;
+ l'humilité déchirante de la mort de Kirk ;
+ le crash référentiel et traumatique du Big D ;
+ l'expérience psychotronique des émotions par Data ;
(…)
+ finalement une telle richesse de fond que cela déborde littéralement ;
- qui trop embrasse mal étreint ;
- un affrontemment final avec Soran un peu brouillon ;
- le concept du Nexus est insuffisamment défini (et du coup potentiellement incohérent).

#5 ST The Motion Picture (8/10) :
+ lorsque ST s'ancre dans le 7ème Art par la voix de la Hard SF, de la contemplation, et du frisson métaphysique ;
+ le chaînon manquant entre 2001 et The Fountain ;
+ un parfum d'indicible qui donne le vertige ;
+ une ambiance jamais égalée à ce jour ;
+ l'acte de naissance externaliste des vrais Klingons (et affranchis en internaliste du Klingon Augment Virus) ;
- recyclage non assumé en internaliste de plusieurs épisodes de TOS (notamment 02x08 The Changeling, 02x19 The Immunity Syndrome, et 04x07 One Of Our Planets Is Missing) ;
- une fin qui flirte un peu beaucoup avec le merveilleux ;
- trop de champs-contrechamps durant l'interminable exploration de V'Ger (l'expérience incommunicable de Dave Bowman devient ici une séance de Home-Cinema mdr).

-> Les cinq films ci-dessus (de #1 à #5 très inclus) constitueront mon Top (un Top 5 donc) à ce sondage.

Viennent ensuite :

#6 The IV The Voyage Home (7/10) :
+ l'essence de l'idéalisme trekkien (et en même temps une véritable audace cinématographique) en osant un film d'action et d'aventure sans antagoniste ;
+ une charge sans équivalent contre l'humanité contemporaine ;
+ une relativisation jouissive de l'arrogance humaine ;
+ un portrait foncièrement roddenberrien de l'UFP ;
+ charmant et humoristique sans recourir à la facilité branchouille de l'auto-parodie ;
- peu de fond en dehors de son remarquable postulat éco-militant ;
- trop de légèreté causale en terme de voyage temporel.

#7 ST II The Wrath Of Khan (7/10) :
+ le plus iconique de tous les ST (ayant imprégné la culture populaire autant que SW) ;
+ le prométhéisme ultime du super-terraformage Genesis ;
+ le courage d'assumer en interne le vieillissement des héros ;
+ l'audace réaliste d'offrir une suite non idéalisée à ST TOS 01x24 Space Seed (en montrant que même dans le Trekverse les bonnes intentions peuvent parfois engendrer des catastrophes) ;
- fétichisé pour de mauvaises raisons (Khan est davantage une victime qu'un méchant) ;
- "manichéisation" du personnage de Khan en sacrifiant la belle palette de nuances de ST TOS 01x24 Space Seed ;
- la mort de Spock (grandiloquente et finalement fausse) ;
- militarisation excessive de Starfleet ;
- un film rétro-galvaudé par son succès souvent à contremploi et les innombrables pastiches dans la culture populaire.

#8 ST V The Final Frontier (7/10) :
+ l'esprit de TOS directement porté sur le grand écran ;
+ un néo-évhémérisme anti-déiste foncièrement trekkien ;
+ l'audace d'être anti-initiatique pour prendre le contrepied de 99% des productions hollywoodiennes ;
+ une décohérence (≠ incohérence) ontologique inédite ;
+ l'alchimie TOSienne en version garage ;
- recyclage non assumé en internaliste de plusieurs épisodes de TOS (notamment 03x20 The Way To Eden et 04x09 The Magicks Of Megas-Tu) ;
- une mise en scène inégale ;
- un ton parfois contreproductif ;
- des scènes un peu gênantes ou de mauvais goût (et qui se prêtent au bashing facile) ;
- certains SFX non finalisés.

#9 ST Insurrection (4/10) :
+ dans la théorie, une redoutable mise à l'épreuve des idéaux trekkiens face une problématique qui questionne comme jamais le champ d'application de la Prime Directive ;
+ une audace contextuelle qui crédibilise le gigantisme de l'UFP (en pleine Dominion War, on continue à explorer et à faire de la diplomatie) ;
+ d'authentiques moments de grâce et de poésie taoïste (notamment sur "l'univers d'un instant") ;
- un fond et un traitement absolument pas à la hauteur de l'ambition du sujet (réponse simpliste et toute faite à un dilemme largement insoluble) ;
- pénible syndrome de la "petite communauté parfaite" ;
- abandon criminel de l'antagoniste à la fin ;
- une certaine niaiserie familiale qui sied mal à ST (notamment dans l'épilogue) ;
- des SFX médiocres (passage au tout CGI prématuré).

#10 ST III The Search For Spock (3/10) :
+ l'exploration du mysticisme vulcain ;
+ un portrait séminal (quoique très cynique) des Klingons ;
+ le choc de l'assassinat de David ;
+ la désintégration quasi-mythologique du vaisseau de TOS ;
+ une alchimie TOSienne mémorable ;
- une ridiculisation foncièrement incohérente du projet Genesis (qui pourrait être interprétée comme une trahison bigote du prométheisme trekkien) ;
- un irrespect contextuel grossier pour transformer artificiellement Kirk en renégat ;
- la cohérence du Trekverse sacrifiée à la seule célébration de l'amitié entre les protagonistes (en somme une préfiguration de l'esprit du reboot de 2009 expliquant la future adhésion de Leonard Nimoy) ;
- une révélation à caractère spirituel sortant du champ de la SF ;
- un recast inutile (Saavik).

Et viennent enfin :

#11 ST Into Darkness (1/10) :
+ un embryon de trekkisme authentique par l'assomption des crimes sans nom mis en scène dans ST 2009 ;
- - - les deux premiers tiers de ST ID seraient presque honorables si les péripéties finales (involontairement parodiques et totalement irrespectueuses de la culture ST) ne venaient pas tout gâcher.

#12 ST 2009 (0/10) :
- - - trahison intégrale de la cohérence, des valeurs, des idéaux, du fond, de l'ambiance, et des personnages de ST ; seul le teaser pré-générique sonne trekkien, mais ce n'est pas suffisant pour compenser le vide du reste du film, les clichés ad nauseam, l'inconséquence morale, et le génocide gratuit (et pourtant temporellement réversible) de Vulcain.

#13 ST Beyond (0/10) :
- - - l'homosexualité de Kelvin-Sulu, les UT en différé, le surréalisme de Yorktown, l'alchimie relationnelle in vitro, et les panégyriques funèbres peuvent donner une illusion de respect voire d'esprit trekkien, mais tout cela masque difficilement une manipulation à l'avenant du profond irrespect contextuel et des absurdités abyssales du script (réussissant à rendre ST 2009 presque cohérent en comparaison).

-> Seuls ces trois derniers films (de #11 à #13) formeront mon Flop (un Flop 3 donc) à ce sondage (pour préserver le distinguo entre les vrais ST quand bien même faibles et les faux ST plus ou moins injurieux).


Bien entendu, si j'avais adopté une perspective strictement cinématographique (et non trekkienne), ST The Motion Picture serait probablement arrivé en #1, tandis que les trois films ST Kelvin auraient reçu des notes moins faibles : ST 2009 (5/10), ST Into Darkness (5/10), ST Beyond (3/10).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#3 04-06-2017 05:43:25

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Mon Top 3 reste inchangé: The Motion Picture, The Final Frontier et The Undiscovered Country. Je n'ai jamais compris le culte autour de The Wrath Of Khan qui transforme Starfleet en organisation militaire, qui quelque part est une trahison à Space Seed et qui souffre d'une interprétation calamiteuse de deux cabotins qui rivalisent de médiocrité. Le film m'est agréable sans plus. Les films TNG ne me plaisent pas beaucoup, et pourtant j'adore la série. First Contact aurait pu être génial s'il avait assumé sa noirceur. 50% du film est excellent mais tout le récit qui se passe sur terre est d'une lourdeur et d'un comique pitoyable...
Le flop c'est plus facile: En tête Beyond, ST2009 et et STID. Generations et Nemesis sont de gigantesques ratages également.

Hors ligne

#4 04-06-2017 07:30:46

dl500
TOS Forever

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Intéressant sondage qui s'avère finalement plus compliqué pour moi que pour voter sur les séries.
Si la trinité ENT/TOS/TNG représente pour moi l'essence de MON Star Trek et de son symbole qu'est l'Enterprise et sa conquête de découvertes, ma notation des films va extrêmement varier en fonction de l'approche que je vais en avoir:
-quels sont les plus trekkiens, tosiens, cinématographiques...

Globalement:
-TFF: parce le plus tosien, le plus proche de l'esprit que j'ai de la saga, avec des moments absolument magnifiques contrebalancés par des imperfections que rendent le film attachant. Le sujet est incroyablement d'actualité, et plus le film vieillit plus il rajeunit dans son propos.
-TWOK: certainement le plus maitrisé et abouti. Pas le meilleur mais le meilleur compromis.
-TVH/TMP: diamétralement opposés mais le premier est une madeleine de Proust (premier film vu au cinéma en février 88) et au delà des qualités citées par Yrad, son sujet est aussi d'actualité, surtout après le réponse immonde apportée à l'humanité par le proto Kelvinien président Trump.
le premier film est lui certainement le plus science-fiction et le plus beau visuellement. Et si trekkien dans sa conclusion.

TSFS: Encore et toujours pas d'accord avec Yrad sur son analyse. Son propos simple (mais pas simpliste) peut toucher en fonction de son vécu personnel.

TUC: Lui est surévalué auprès des fans, même si c'est une magnifique conclusion à mon équipage préféré.

FC: Le plus trek en internaliste évidemment et un excellent moment cinéma(dernier film ST vu au cinéma pour moi).

ID: seul film à avoir une note en dessous de zéro. 2009 passerait presque pour un hommage réussi après ce massacre en règle.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 04-06-2017 08:37:44

matou
modérateur

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Mon top 5

TMP 9/10
Un esprit vraiment roddenberrien, des personnages avec des aspérités, et cinématographiquement très aboutit.
Sur une note perso, un attachement familial.

TUC 8/10
Un esprit trekien qui se mélange à un esprit de divertissement efficace. Une conclusion efficace pour pour un équipage emblématique.
Avec ce film, ST réussi quelque chose de rare dans la pop culture, réussir à tirer sa révérence avec brio.

Générations 8/10
Un fond indéniable, de l'audace, des acteurs en synergie. Une réalisation hélas trop télévisuelle. Les auteurs n'ont pas assez cru en eux et en leur script, qui recèle pourtant de grandes idées.
Sur l'aspect perso, ce film fut une catharsis à un moment de ma vie. Il est aussi le premier vu en langue anglaise et mon premier contact avec TNG.
Enfin, il réussi à faire mourir un héro de la pop culture. Chose aussi très rare.

TWOK 7/10
Les qualités et les défauts ont déjà été bien expliqués par Dvmy et Yrad.
J'ajoute un élément de sa réussite, un jeu du chat et de la souris bien exécuté où les personnages ont des plans, et savent improviser de bonne manière. Contrairement à tant de films, où les plans et idées sont présentés comme efficace alors qu'ils sont stupides, ici, on voit à l'oeuvre un vrai malin (Kirk).

FC 7/10
Tout a déjà été bien dit là aussi.

Deux films échouent d'un rien pour le top 5, Némésis et TFF.

Niveau flop, je vais mettre insurrection au même niveau que ST 2009 et ST ID.
Pourquoi? Car j'ai lu le livre de Michael Piller et il avait en lui de quoi faire un grand film, moralement précurseur. Et que tout a été gâché.

Hors ligne

#6 04-06-2017 09:04:30

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

dl500 a écrit :

TSFS: Encore et toujours pas d'accord avec Yrad sur son analyse. Son propos simple (mais pas simpliste) peut toucher en fonction de son vécu personnel.

Remarque tout de même, Dl500, que je n'ai pas placé ST III TSFS dans mes flops. tongue
Depuis que le reboot existe, il serait impensable pour moi de jeter dans la même poubelle des vrais et des faux ST. Il y a un abysse entre eux. Même le moins bon vrai ST est un délice alors que même le moins mauvais faux ST est un supplice. big_smile

matou a écrit :

Niveau flop, je vais mettre insurrection au même niveau que ST 2009 et ST ID.
Pourquoi? Car j'ai lu le livre de Michael Piller et il avait en lui de quoi faire un grand film, moralement précurseur. Et que tout a été gâché.

Donc si je comprends bien, Matou, tu as finalement mieux noté un faux ST qu'un vrai ST ! eek
Eh oui, c'est ainsi que le reboot gagne imperceptiblement du terrain dans le cœur et l'esprit des trekkers quand bien même irréductibles... Ainsi va le monde... mdr

Loin de moi le désir de voler au secours de ST Insurrection qui constitue sans doute un (relatif) "ratage". Mais même "raté", ST Insurrection demeure porté par une sincérité trekkienne et une ambition morale à la cheville de laquelle n'arrivera jamais le très manipulatoire et clinquant ST Beyond. hmm


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 04-06-2017 09:29:44

matou
modérateur

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Je mettais Insurection au dessus des Star Trek Kelvin. Mais depuis que j'ai lu le livre de Piller, ce film m'est devenu irregardable. Je vois trop toutes les bonnes idées de Piller qui ont été maltraitées.
Donc pour des raisons différentes, Insurection a rejoint le reboot dans ma notation. Par exemple, apprendre que Spinner a dit à Piller qu'il ne savait pas écrire pour son perso, cela m'a estomaqué.

Et à contrario, j'ai revu bq à la hausse Némésis. Car il a du affronter de pareils tourments et a su, lui, tirer son épingle du jeu.

Hors ligne

#8 04-06-2017 09:55:23

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

J'ai également lu le bouquin de Michael Piller. Il y a bien sûr pas mal de révélations qui m'ont déçu et frustré, mais in fine, cette lecture m'a plutôt fait l'effet inverse (par rapport à toi), en ce sens que ça m'a éclairé sur tout le potentiel de ST Insurrection et toutes les intentions trekkiennes de Piller (totalement absentes des trois films du reboot).
Et pour ma part, je préférerai toujours un film contrarié qui n'a pas pu exploiter pleinement son potentiel... à un film pas du tout contrarié mais qui n'avait aucun potentiel. mdr

En outre, dans toutes les publications, les appareils critiques, et les bonus qui ont accompagné le ST historique jusqu'en 2005, les auteurs et les producteurs ont toujours eu le courage et l'honnêteté intellectuelle d'être lucides sur leur propre travail, de pointer les dysfonctionnements, de reconnaître leurs torts et/ou ceux de leurs équipes, d'être les critiques les plus sévères envers eux-mêmes et/ou envers le produit final... thanks
À l'inverse, depuis 2009, à lire ou à entendre les auteurs et les producteurs des trois ST Kelvin, tout le monde est génial, personne ne se trompe jamais, et tout est toujours parfait dans le meilleur des mondes possibles. Or vu les arnaques qu'ils produisent à la chaîne... damn
En termes d'intégrité et de vérité, ce n'est clairement pas la même cour... rolleyes
Rien que pour ça, je me refuserai toujours de retenir contre les contributeurs du ST historique ce qu'ils ont eu le courage de confesser et/ou de dénoncer eux-mêmes... tant que les contributeurs du reboot n'auront pas eu exactement la même transparence et honnêteté ! En somme, pas question que celui qui avoue tout de lui-même soit davantage pénalisé que celui qui n'avoue rien (et qui s'en fout). Une question d'équité (pour éviter tout "deux poids deux mesures").


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 04-06-2017 12:30:34

matou
modérateur

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Pour préciser, j'ai mis Némésis dans les flops, alors qu'avant il était mon film ST le moins aimé.
Mais il reste au dessus des Kelvin.
Mes notes:
Némésis 3/10
ST 2009 0/10
ST ID 0/10
ST Beyond 1/10 (j'ai beau avoir eu un plaisir coupable, je reste lucide sur son niveau de trekisme).

Niveau mensonges, Abrams est un beau menteur. Mais il a su aussi reconnaître des tords après coup. Mais on reste loin de honnêteté des protagonistes précédents.
D'ailleurs je pense que l'on ne peut pas faire du bon ST sans cette honnêteté.

Hors ligne

#10 04-06-2017 14:49:21

scorpius
Nowhere Man

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Mon top 3 incontestable, qui se dégage depuis quelques années : TMP, First Contact et Nemesis. TWOK et TUC complètent le top 5. En ce qui concerne Beyond, au contraire de Matou ce n'est pas pour moi un simple "plaisir coupable". Au contraire, je considère qu'il s'agit à la fois d'un excellent blockbuster et d'un bon Star Trek. Si il n'est pas dans mon top 5, je le classe néanmoins probablement au-dessus d'Insurrection ou Final Frontier. Il s'agit de la première production Star Trek a m'avoir apporté un vrai plaisir en 11 ans (11 ans, bordel) et là ou Yrad voit une manipulation, j'y vois des Trekkers (Pegg, Jung, Lin) sincérement déterminés à faire plaisir aux fans. Alors oui, ça joue - entre autre - sur l'hommage et la fibre nostalgique, mais sachant qu'il sagissait du film célébrant les 50 ans de la franchise, ça ne me pose aucun problème (c'était le moment ou jamais) bref j'aime ce film et  je n'ai aucun scrupule à l'assumer haut et fort...

On verra si avec le recul de quelques années mon opinion évolue. Pour le moment après plusieurs revisionnages, rien à faire, il tient toujours parfaitement la route.

ST2009 et ST : ID sont mes seuls vrais flops.

Dernière modification par scorpius (04-06-2017 14:50:14)


tumblr_o7urmqeDPy1rszoo3o5_r1_400.gif

Hors ligne

#11 04-06-2017 21:42:32

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

matou a écrit :

Pour préciser, j'ai mis Némésis dans les flops, alors qu'avant il était mon film ST le moins aimé.
Mais il reste au dessus des Kelvin.
Mes notes:
Némésis 3/10

Si je suis bien le sens de tes posts précédents, tu voulais plutôt écrire "Insurrection" et non "Nemesis" je suppose... wink

matou a écrit :

ST 2009 0/10
ST ID 0/10
ST Beyond 1/10 (j'ai beau avoir eu un plaisir coupable, je reste lucide sur son niveau de trekisme).

Ah ok, Matou. J'avais déduit - à tort peut-être - de tes posts précédents que tu plaçais ST Beyond plus haut qu'Insurrection.
Toujours est-il que ce serait parfaitement ton droit. wink
Comme c'est aussi le mien de réagir. tongue

matou a écrit :

Niveau mensonges, Abrams est un beau menteur. Mais il a su aussi reconnaître des tords après coup. Mais on reste loin de honnêteté des protagonistes précédents.
D'ailleurs je pense que l'on ne peut pas faire du bon ST sans cette honnêteté.

Exact, l'honnêteté est essentielle. Et c'est pour ça que je préférerai toujours un film raté mais sincère à un film réussi mais manipulatoire.

Les scénaristes de Bad Robot sont d'ailleurs plus menteurs qu'Abrams lui-même. Abrams est surtout un marchand Ferengi et un bon communiquant, en quelque sorte un politicien démago, comme... (chacun remplira lui-même les points de suspension mdr)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#12 04-06-2017 22:04:19

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

scorpius a écrit :

Mon top 3 incontestable, qui se dégage depuis quelques années : TMP, First Contact et Nemesis.

Ça fait plaisir, Scorpius. Je croyais être le seul sur ce forum à vraiment aimer ST Nemesis (avec Matou mais dans une moindre mesure quant à lui). wink

scorpius a écrit :

et là ou Yrad voit une manipulation, j'y vois des Trekkers (Pegg, Jung, Lin) sincérement déterminés à faire plaisir aux fans.

C'est ce que Pegg & co martèlent dans tous les interviews et les bonus des Blu-rays... cyclop
Mais leurs "intentions sincères" de "faire plaisir aux fans" semble avoir moins fait mouche auprès des trekkers US en 2016 que les "intentions sincères" d'Orci & co en 2009 et en 2013. mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#13 04-06-2017 22:29:01

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

scorpius a écrit :

et là ou Yrad voit une manipulation, j'y vois des Trekkers (Pegg, Jung, Lin) sincérement déterminés à faire plaisir aux fans.


Perso 5 personnes ont quitté la salle lors de l'attaque de la station en mode "musique anachronique". Fans ou pas j'en sais rien mais quasiment toute la salle était consternée. Plaisir au fans? C'est encore plus insultant de le savoir (pas vu les bonus) car jamais je n'ai autant eu le sentiment qu'on se fichait de ma poire. Bon ok depuis Beyond cet étron de Kong: Skull Island est sorti...

Hors ligne

#14 04-06-2017 22:34:06

scorpius
Nowhere Man

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

yrad a écrit :

Ça fait plaisir, Scorpius. Je croyais être le seul sur ce forum à vraiment aimer ST Nemesis (avec Matou mais dans une moindre mesure quant à lui). wink

Je l'ai défendu sur son topic, notamment lors d'échanges avec Buckaroo. Le seul vrai reproche que je lui faisait concerne la réal' de Baird en mode un peu 'je m'en foutiste" (malgré de belles idées ici ou là, telles que la première apparition de Shinzon) mais j'ai fini par faire la paix avec ça. En partie grace à tes interventions, je dois le reconnaitre. 

Mais leurs "intentions sincères" de "faire plaisir aux fans" semble avoir moins fait mouche auprès des Trekkers US en 2016 que les "intentions sincères" d'Orci & co en 2009 et en 2013. mdr

Ben justement, au-delà des considérations OSEF du box-office, en terme, par exemple, d'hommages qui voudraient véhiculer de la sincérité, voir de la légitimité, il y a à mes yeux un gouffre flagrant entre ce que peuvent faire Orci/Kurtzman sur ID par rapport à TWOK et le traitement de tout cela dans Beyond. Il y a d'un coté un cynisme révoltant et de l'autre un traitement que je trouve très juste et qui me touche... Du coup, vu le résultat à l'écran, j'accorde tout de suite plus de valeurs au propos de Pegg et ses copains, qu'à ceux d'Orci, Kurtzman & Lindelof.

Dernière modification par scorpius (04-06-2017 22:34:55)


tumblr_o7urmqeDPy1rszoo3o5_r1_400.gif

Hors ligne

#15 04-06-2017 22:38:32

scorpius
Nowhere Man

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

dvmy a écrit :

Perso 5 personnes ont quitté la salle lors de l'attaque de la station en mode "musique anachronique". Fans ou pas j'en sais rien mais quasiment toute la salle était consternée. Plaisir au fans? C'est encore plus insultant de le savoir (pas vu les bonus) car jamais je n'ai autant eu le sentiment qu'on se fichait de ma poire. Bon ok depuis Beyond cet étron de Kong: Skull Island est sorti...

Perso, j'ai bien aimé ce moment.
Je peux comprendre qu'on adhère pas, mais je trouve qu'il s'intègre bien avec le ton parfois décalé, très british, du film (à l'image de l'intro). Autant je n'ai pas du tout accroché au tentatives d'humour/de décalage des 2 premiers films, autant là ça a fonctionné.


tumblr_o7urmqeDPy1rszoo3o5_r1_400.gif

Hors ligne

#16 04-06-2017 22:39:33

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

scorpius a écrit :

j'accorde tout de suite plus de valeurs au propos de Pegg et ses copains, qu'à ceux d'Orci, Kurtzman & Lindelof.

A un tel menteur qui jurait jusqu'à la fin qu'il n'y avait pas de Khan dans STID (en s'énervant violemment contre les fans en plus de ça)  et que SW7 ce serait 80% de "practical effects"? Pegg est pour moi le symbole même de ce que représente l'arnaque Beyond. Ce type de fiche totalement de ce qu'est réellement Star Trek, il n'en connait que les clichés véhiculés depuis toujours par les profanes.

Hors ligne

#17 04-06-2017 22:51:18

scorpius
Nowhere Man

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Bah, sur ID il protège le twist. A l'heure ou ça "leak" de partout sur internet, qu'un artiste puisse mentir pour s'assurer que le public sera surpris, ça ne me choque pas.  Ce n'est pas tout à fait la même chose que de se prétendre (faussement ou pas) Trekkers. Steven Moffat le showrunner de DW avoue ouvertement mentir en interview pour préserver son travail et dans le genre Whoviens, il se pose là.

Quand à SW7, il n'a fait que réciter la leçon comme tout le monde... Malgré tout soyons clair, je n'aime pas du tout le bonhomme. Ses sorties sur George Lucas étaient inadmissibles et en général, je n'aime pas le scénariste/l'acteur. Spaced je l'ai suivit de bout en bout et j'ai rarement à peine esquissé un sourire, même chose pour ses collaborations avec Frost/Wright au cinéma.


tumblr_o7urmqeDPy1rszoo3o5_r1_400.gif

Hors ligne

#18 04-06-2017 23:17:06

matou
modérateur

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

yrad a écrit :
matou a écrit :

Pour préciser, j'ai mis Némésis dans les flops, alors qu'avant il était mon film ST le moins aimé.
Mais il reste au dessus des Kelvin.
Mes notes:
Némésis 3/10

Si je suis bien le sens de tes posts précédents, tu voulais plutôt écrire "Insurrection" et non "Nemesis" je suppose... wink

matou a écrit :

ST 2009 0/10
ST ID 0/10
ST Beyond 1/10 (j'ai beau avoir eu un plaisir coupable, je reste lucide sur son niveau de trekisme).

Ah ok, Matou. J'avais déduit - à tort peut-être - de tes posts précédents que tu plaçais ST Beyond plus haut qu'Insurrection.
Toujours est-il que ce serait parfaitement ton droit. wink
Comme c'est aussi le mien de réagir. tongue

matou a écrit :

Niveau mensonges, Abrams est un beau menteur. Mais il a su aussi reconnaître des tords après coup. Mais on reste loin de honnêteté des protagonistes précédents.
D'ailleurs je pense que l'on ne peut pas faire du bon ST sans cette honnêteté.

Exact, l'honnêteté est essentielle. Et c'est pour ça que je préférerai toujours un film raté mais sincère à un film réussi mais manipulatoire.

Les scénaristes de Bad Robot sont d'ailleurs plus menteurs qu'Abrams lui-même. Abrams est surtout un marchand Ferengi et un bon communiquant, en quelque sorte un politicien démago, comme... (chacun remplira lui-même les points de suspension mdr)

Oui j'ai fait une confusion. Oui je parlais de Insurrection.

Nemesis et TFF ma note est de 6/10.
Et oui, je souscris à cette vision d'Abrams...

Quand à Pegg, il sait m'amuser dans ces films mais le bonhomme m'est antipathique.
Puis pour préserver un tiwst aussi pourri, autant ne pas y sacrifier son honneur.

Hors ligne

#19 04-06-2017 23:29:25

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

scorpius a écrit :
dvmy a écrit :

Perso 5 personnes ont quitté la salle lors de l'attaque de la station en mode "musique anachronique". Fans ou pas j'en sais rien mais quasiment toute la salle était consternée. Plaisir au fans? C'est encore plus insultant de le savoir (pas vu les bonus) car jamais je n'ai autant eu le sentiment qu'on se fichait de ma poire. Bon ok depuis Beyond cet étron de Kong: Skull Island est sorti...

Perso, j'ai bien aimé ce moment.
Je peux comprendre qu'on adhère pas, mais je trouve qu'il s'intègre bien avec le ton parfois décalé, très british, du film (à l'image de l'intro). Autant je n'ai pas du tout accroché au tentatives d'humour/de décalage des 2 premiers films, autant là ça a fonctionné.

Le ton décalé et british, dont je suis moi-même un grand amateur - et que l'on trouve par exemple chez Terry Pratchett, Douglas Adams, et dans Doctor Who - ne sacrifie jamais complètement la vraisemblance à l'effet humoristique.
Tandis que le "surf spatial" de l'USS Franklin sur la "vague sonore" des Beastie Boys repose sur une absurdité scientifique absolue : l'univers est en permanence inondé d'ondes VHF (qu'il s'agisse du fond diffus cosmologique, des émissions stellaires, des impacts particulaires sur les magnétosphères...), davantage que l'USS Franklin ne pourra jamais en émettre. Et prétendre qu'un essaim de drones coordonnés par des liaisons cyberpathiques et capable de mettre à genoux tous les systèmes de défense de l'UFP du 23ème siècle... peut être totalement anéanti par des émissions VHF, cela revient à vouloir neutraliser les effets d'une bombe atomique avec un pistolet à eau.
Ok dans une parodie assumée, genre Galaxy Quest, Futurama, ou The Orville... mais pas dans une production labellisée "Star Trek".


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#20 04-06-2017 23:31:52

matou
modérateur

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Ou un klaxon;)

Hors ligne

#21 04-06-2017 23:44:50

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Exact, Matou. Je suppose d'ailleurs que c'est un petit clin d’œil de ta part à l'image que j'avais employée dans ma longue critique de ST Beyond en août 2016. wink
Alors quitte à m'auto-quoter : « (...) en gros, c’est la bombe atomique qui serait court-circuitée par un klaxon de tricycle pour bébé, c’est dire si c’est sérieux ! » mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#22 05-06-2017 00:00:33

scorpius
Nowhere Man

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

yrad a écrit :

Le ton décalé et british, dont je suis moi-même un grand amateur - et que l'on trouve par exemple chez Terry Pratchett, Douglas Adams, et dans Doctor Who - ne sacrifie jamais complètement la vraisemblance à l'effet humoristique.
Tandis que le "surf spatial" de l'USS Franklin sur la "vague sonore" des Beastie Boys repose sur une absurdité scientifique absolue : l'univers est en permanence inondé d'ondes VHF (qu'il s'agisse du fond diffus cosmologique, des émissions stellaires, des impacts particulaires sur les magnétosphères...), davantage que l'USS Franklin ne pourra jamais en émettre. Et prétendre qu'un essaim de drones coordonnés par des liaisons cyberpathiques et capable de mettre à genoux tous les systèmes de défense de l'UFP du 23ème siècle... peut être totalement anéanti par des émissions VHF, cela revient à vouloir neutraliser les effets d'une bombe atomique avec un pistolet à eau.
Ok dans une parodie assumée, genre Galaxy Quest, Futurama, ou The Orville... mais pas dans une production labellisée "Star Trek".

Il est probable que Star Trek n'est pas l'univers le plus indiqué pour tenter ce genre de greffe culturelle/humoristique, mais à petite dose et quitte à sacrifier la logique scientifique le temps d'une séquence, je ne dis pas forcément non. Ca amène qui plus est une certaine fluidité dans le récit au niveau thématique qui me plait beaucoup. Cette idée que Krall, l'humain issu du passé qui n'a pas réussi à s'intégrer à l'humanité Trekkienne, voit son armée détruite par de simples ondes VHF, il y a comme une étrange poésie qui s'en dégage. 

Maintenant que toi en tant que scientifique et/ou Trekker attaché à l'aspect hard-SF, tu rejettes totalement la chose, je comprends tout à fait.

Dernière modification par scorpius (05-06-2017 00:02:39)


tumblr_o7urmqeDPy1rszoo3o5_r1_400.gif

Hors ligne

#23 05-06-2017 07:10:21

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

yrad a écrit :

Ça fait plaisir, Scorpius. Je croyais être le seul sur ce forum à vraiment aimer ST Nemesis (avec Matou mais dans une moindre mesure quant à lui). wink

Tu m'oublies ? wink


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#24 05-06-2017 08:53:25

Prince Saphir
membre

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

Mon top 3
- First Contact : chef d'oeuvre total pas juste Star Trek mais ciné en général, probablement le meilleur film de science fiction jamais réalisé avec L'empire contre-attaque, pas juste 10/10 mais 20/10
- Nemesis : je pensais pas le mettre au départ mais je vais suivre Yrad car ses arguments sont convaincants, en effet meilleur et plus fin que La colère de Khan dont le culte est too much
- The Final Frontier : un film totalement barré, mauvais gout a gogo mais avec une sacrée idée et un pied de nez à plein de trucs

Mon flop 3
Rien d'original, je vais voter pour les trois Kelvin comme tout le monde

Hors ligne

#25 05-06-2017 10:22:20

yrad
admin

Re : Le favori et les favoris - millésime 2017

DrAg0r a écrit :
yrad a écrit :

Ça fait plaisir, Scorpius. Je croyais être le seul sur ce forum à vraiment aimer ST Nemesis (avec Matou mais dans une moindre mesure quant à lui). wink

Tu m'oublies ? wink

Toutes mes excuses, DrAg0r. C'est un oubli d'autant plus étonnant que j'avais été marqué à l'époque (mais tant de chose se sont produites depuis 2015 oops) par ton post. Car même si ton palmarès portait seulement sur la SF et sur le 21ème siècle, en voyant ST Nemesis figurer ainsi en tête du classement, je n'ai pas pu ne pas songer à ce moment-là à un ami IRL qui place ST Nemesis carrément en tête du 7ème Art ! Très cinéphile et réalisateur de profession (non de films mais de documentaires pour la télé), je l'ai initié à ST il y a plusieurs années avec succès, quoiqu'il n'ait pas encore fini de voir tous les épisodes de toutes les séries ST (faute de temps). Mais il a été comme foudroyé en découvrant ST Nemesis ! J'ai un jour revu le film en sa compagnie, et il s'est alors lancé dans une analyse plan par plan pour m'expliquer que cela représentait une perfection en matière de mise en scène et plus encore de montage. Très intéressant, même si mes analyses personnelles concerneront toujours davantage le fond et la sémantique que la réalisation.

Quoi qu'il en soit, ST Nemesis reçoit un score plus élevé que je ne l'aurais imaginé à ce sondage… yikes

Vraiment curieux le cas de ce film... Je ne l'aimais guère lorsque je l'ai vu la première fois (à sa modeste sortie ciné française), je ne lui aurais pas mis plus de 3/10 ! Mais ensuite, chaque fois que je l'ai revu dans mon Home-Cinema, il a gagné littéralement un point dans mon esprit. Et aujourd'hui, il me fascine vraiment, je ressens même désormais en le voyant une saisissante montée en tension qui me rappelle furieusement Hitchcock (dont je suis un inconditionnel).
J'ai également constaté que si ce film est souvent méprisé, il possède en même temps un noyau de partisans hardcores, que ce soit pour le script de John Logan, pour la réalisation de Stuart Baird, ou pour les interprétations de Stewart/Hardy/Spiner. Lorsque les Blu-ray de ST Nemesis sont sortis, il y a eu plusieurs critiques dithyrambiques dans la grande presse nationale US qui avouaient ne pas comprendre pourquoi un tel film avait fait un flop au box office en 2002…
Vraiment l'exemple emblématique du film qui grandit avec le temps... et se bonifie tel un grand cru.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums