#1 10-05-2017 13:57:26

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

2010 de Peter Hyams

2010
2010-poster01.jpg

Ecrit, produit , photographié & réalisé par Peter Hyams
D'après le roman 2010, Odyssey Two  de Arthur C.Clarke
Musique de David Shire
Montage de James Mitchell . Mia Goldman
SPFX visuel: Richard Edlund / Boss Film Corporation

Avec : Roy Scheider ( Dr. Heywood R. Floyd ) .John Lithgow ( Dr. Walter Curnow ). Helen Mirren (Tanya Kirbuk) . Bob Balaban ( Dr. R. Chandra). Keir Dullea (Dave Bowman).Douglas Rain ( voix de  HAL 9000).
Année de sortie : 1984
Disponible en DVD/Bluray All Zone chez Warner Home Video

Le Trailer :

Flash required

Avis PSTF

  1. Film Culte(voix 0 [0%])

    0%

  2. Chef d'Oeuvre(voix 0 [0%])

    0%

  3. Très Bon(voix 0 [0%])

    0%

  4. Bon(voix 1 [50%])

    50%

  5. Moyen(voix 1 [50%])

    50%

  6. Médiocre(voix 0 [0%])

    0%

  7. Mauvais(voix 0 [0%])

    0%

  8. Très Mauvais(voix 0 [0%])

    0%

  9. Nul(voix 0 [0%])

    0%

  10. Insignifiant(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#2 10-05-2017 14:04:44

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : 2010 de Peter Hyams


2010 , L' Année du Premier Contact
! Voilà bien un film qui a travers le temps est passé , chez moi, par toute les stades d'appréciation.. Du petit film de SF culte au navet morose , du bon au mauvais ect..
Suite du 2001 A Space Odyssey de Stanley Kubrick.. C'était  à la fois une gageur et une folie que de succéder au plus " grand chef d'œuvre cinématographique de tout les temps".
Ce film séminal et révolutionnaire avait il réellement besoin d'une suite ? Pouvait on répondre à toutes les questions métaphysiques, énigmatiques soulevées par le maître Kubrick ?
Autant colorier et tordre le Monolithe Noir .. Pourtant,  pour  Le romancier Athur C. Clarke et le réalisateur  Peter Hyams,  c'était une évidence:
Il fallait une suite !


Petit retour en arrière.. J'ai découvert 2010 bien avant 2001 à un âge idéal dirait on .. Je devais avoir 12, 13 ans, la tête dans les étoiles , rêvant d'être Astronaute et de "randonnée dans les étoiles" ... Autant dire que ce film fait son petit effet dans ce domaine de l'imaginaire smile. De par ses détails techniques, son atmosphère authentique , des SPFX crédibles & une mise en scène simple, mais efficace qui épouse les sensations des astronaute/ Cosmonaute ( il y a des Russes wink ), on s'y croirait presque .

En revoyant ce film récemment dans de bonnes conditions,  pour la première fois ( HD & Vo ), 2010 n'avait rien perdu de côté là, malgré ce qui s'est fait de mieux depuis ( Gravity par exemple ). Par contre comme suite de 2001 , ça est et restera toujours la même bérézina , presque un sentiment de honte.. sad

C'est en découvrant beaucoup plus tard le chef d'œuvre de Kubrick que 2010 est vite tombé en désuétude .. & pour cause.
Ce monument de SF qu'est 2001 écrase tout sur son passage , repoussant sans cesse toute les limites de l'imaginaire  , non pas pour apporter des réponses toute faites, mais des questions essentielles  sur la nature de l'univers & de l'homme.

2010 tombe donc tête la première dans les travers que Kubrick avait sut éviter & qui rend le film de Hyams si "daté " . Comme par exemple, appuyer sur la guerre froide et la menace nucléaire , là ou chez Kubrick , c'était tout en filagramme et retenu .

Mais c'est surtout en donnant des réponses  aux énigmes   complexes lancées par Kubrick que 2010 se rate lamentablement. Piochant ses "fameuses réponses" non pas dans le mystère des étoiles , mais carrément dans la bible : Des réponses de bondieusard assez gerbante  ou Bowman serait un ange évangélisateur , ou Hal 9000 n'est plus un I.A sociopathe luttant pour sa survie & son indépendance  , mais une machine souffrant d'une vilaine dépression paranoïaque, qui au final,  reliera  le message de Dieu, en droite lignée du Jardin d' Eden.
Tout ces mondes sont à vous , sauf Europe" .. Attention Dieu vous met les limites, là ou l' enfant stellaire de Kubrick lui, les explosait.

Alien
,  c'était : "dans l'espace on ne vous entend pas crier"  , 2010 , Bien au contraire : "Dans l'espace on vous entend prier." roll

En réalité, il ne faudrait pas voir 2010 comme une suite du 2001 de Kubrick, mais plutôt du 2001 d' Arthur C.Clarke. Apparemment toutes ces réponses à ces questions sont déjà présentes dans ses romans.. Le fait est que Kubrick & Clarke ont développé sur la même base , chacun de leur coté ,deux œuvres très différentes intellectuellement parlant .
Je reste en droit de trouver celle de Kubrick beaucoup plus forte & intéressante.

Mais tenant en compte celle de Clarke, 2010 m'est apparu moins honteux qu'à l'accoutumé. Ca reste toujours aussi bondieusard ( donc très con ) ,mais le plaisir est toujours là..
Celui d'un véritable voyage autour de Jupiter , des acteurs finalement excellent et sympathique comme Roy Scheider ( Jaws . French Connection ) , John Lightow ( Blow Out , Buckaroo Banzaï ), Bob Baladan ( Close Encounters Of the Third Kind ) aident à faire passer la pilule.

2010 restera pour moi une suite idiote à un chef d'œuvre qui se suffisait à lui même. Néanmoins, au contraire des suites de Jaws , ce film possède un petit capitale sympathie si on le regarde pas comme une séquelle de 2001, A Space Odyssey. C'est tout le mal que je souhaite à Blade Runner 2049 .. Autre séquelle d'un monument de la SF qui n'en avait nul besoin. wink

Note de Buckaroo: 7/10 ( Bon )

Ma scène Favorite
:
Celle ou le cosmonaute Russe et l'astronaute Américain joué par John Lithgow passe du Leonov au Discovery. La traversée est haletante ( c'est le cas de le dire ) , parfois flippante avec Jupiter sous nos pieds en vue subjective;


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#3 13-05-2017 19:28:25

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : 2010 de Peter Hyams

Contrairement à toi j'ai eu la chance de découvrir les films dans l'ordre. 2010 n'est pas mauvais mais... inutile. Et puis il y a Peter Hyams qui n'a jamais été l'homme de la situation. Je sais bien qu'à l'époque beaucoup de personnes croyaient en lui mais la suite de sa carrière a démontré qu'il est au mieux un artisan correct et au pire un tâcheron prétentieux. Oui Hyams est le principal problème du film, car en éliminant toute la métaphysique du livre dont il s'inspire et les multiples voyages que Bowman effectue dans l'univers il concentre le récit sur les questions les moins intéressantes laissées par Kubrick et Clarke. Mais le pire c'est le contexte "guerre froide" qu'il a ajouté au scénario qui a vite rendu le film désuet et parfois ridicule. Comment diable peut-on faire un film d'anticipation en y incluant des éléments si contemporains pour l'époque et qui allaient forcément le rendre obsolète dans un futur proche? Une erreur monumentale qui rend la vison du film particulièrement gênante depuis 25 ans.

Note de dvmy: 5 (moyen)

Hors ligne

Pied de page des forums