ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 30-09-2013 09:56:04

dvmy
dvmy shot first

Le monde merveilleux du B et du Z

Pour commencer je vais parler de deux films qui font partie de ce que j'appelle le BZ qui est un cinéma que j'apprécie particulièrement, c'est à dire des films à la frontière entre deux mondes: bien trop fauchés pour être des séries B mais tout de même un peu plus riches qu'une série Z.

Oblivion (1994) et Oblivion 2: Backlash (1996), tous deux réalisés par Sam Irvin sont deux production Full Moon (Charles Band, j'adore!) bien plus sympas que le film avec Tom Cruise sorti cette année qui porte le même nom et que Cowboys Vs Aliens sorti il y a deux ans. Oblivion 1 & 2 sont des westerns SF totalement déjantés dont il est inutile de s'attarder sur les scénarios tant l'intérêt des films se situe avant tout dans un univers délirant et décalé au sein duquel évoluent des personnages hauts en couleur interprétés par une belle brochette de "B faces", à commencer par un George Takei qui ne se prend pas du tout au sérieux comme dans cette scène où, totalement bourré, il demande à "Jim" de le ... téléporter. Il y a aussi Julie Newmar, la CatWoman de la série des années 60 qui se nomme... Miss Kitty dans le film, Meg Ryan et ses yeux translucides, Carel Struycken (TNG, la famille Adams), la très sexy Musetta Vander (VOY, Stargate) dans le rôle d'une criminelle aux tenues sado/maso et quelques autres tronches de séries B. Bref si vous êtes amateurs de films fauchés mais sympa je ne peux que vous recommander d'acquérir ces deux petites perles.

Oblivion n'est disponible qu'en DVD zone 1 en VO non sous-titrée pour pour une moins de 10 euros, facilement trouvable sur ebay ou amazon.com. Oblivion 2 est disponible en zone 2 (DVD français) en VF et VO sous le titre... Oblivion (ne cherchez pas à comprendre) pour moins de deux euros sur priceminister ou ailleurs. Ceci dit, il n'est pas vraiment nécessaire d'avoir vu le 1 pour déguster le 2 même s'il s'agit d'une suite directe dans la mesure où un petit résumé d'Oblivion (en Vo) est proposé sur le DVD du second opus.

Voici quelques captures des deux films:

Hors ligne

#2 30-09-2013 12:40:51

mypreciousnico
_________

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Chouette Initiative Dvmy smile

je prend note

Hors ligne

#3 30-09-2013 12:47:23

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Bah, ma rubrique "le coin du cinéphile" étant tombée en désuétude car elle n'attirait pas les foules je me suis dit que je vais tenter de faire découvrir un peu le monde fascinant des films fauchés. Jamais des chefs-d'oeuvre mais pas plus de nullités que dans les films plus respectables et c'est souvent des petits films très sympa réalisés par des artisans souvent très passionnés, très cinéphiles et pas du tout prétentieux.

Hors ligne

#4 30-09-2013 12:56:37

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

ah ben en fait je je viens de voir que la rubrique "le coin du cinéphile" n'existe plus du tout sur le forum, sans doute effacée lors de la dernière purge du TrekkerFou, avant l'arrivé d'Yrad.

Hors ligne

#5 30-09-2013 13:14:56

mypreciousnico
_________

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Oui je me souvient de cette rubrique...
Ça fait un moment qu'elle n'existe plus et elle ne fait pas partie des topics restaurés par Yrad

Hors ligne

#6 30-09-2013 13:27:18

mbuna
I don't know you

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Pareil, je m'en souviens très bien. Ca me fait penser Dvmy, tu m'avais donné envie de voir un film des années 80, tu en avais parlé quelquepart, il y'avait une grosse araignée sur la jacquette, qui regardait un couple. Mais j'avais pas trouvé où l'acheter et je ne me souviens plus du titre.

Je ne participais pas du tout au sujet cinéphile mais j'adorais le suivre.

Hors ligne

#7 30-09-2013 13:39:32

mypreciousnico
_________

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

mbuna a écrit :

Ca me fait penser Dvmy, tu m'avais donné envie de voir un film des années 80, tu en avais parlé quelquepart, il y'avait une grosse araignée sur la jacquette, qui regardait un couple. Mais j'avais pas trouvé où l'acheter et je ne me souviens plus du titre.

Dvmy avait parlé de Arac attack, c'est peut-être ça ? Bon le film ne date pas des années 80.

mbuna a écrit :

Je ne participais pas du tout au sujet cinéphile mais j'adorais le suivre.

Pareil smile

Hors ligne

#8 30-09-2013 13:48:32

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

J'ai parlé d'arac attack dans films à réhabiliter il me semble. Durant des années je n'ai pas voulu le voir because of comparse d'Emmerich comme commenditaire, mais en fait c'est une série b hyper sympa dans l'esprit années 50.

Hors ligne

#9 30-09-2013 13:54:37

mbuna
I don't know you

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Ah oui effectivement c'est bien ce film et c'est .

Hors ligne

#10 30-09-2013 20:29:57

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Slave-Girls-from-beyond-infinity-1.jpg

Du pur Z cette fois, avec le réussi Slave Girls from Beyond Infinity (1987) de Ken Dixon, qu'il a tourné pour... 0,09 millions de dollars! Ce film est une variation de l'excellent La chasse du comte Zaroff (The Most Dangerous Game, 1932) dans lequel un mégalo organise des chasses dont le gibier sont ses invités. Ce pitch a souvent été repris à la télé (série Logan's Run par exemple) ou au cinéma. Ici le "gibier" en question sont de ravissantes donzelles peu vêtues qui ont atterri sur une planète inhospitalière. Si ce Z là fait partie des plus connus et des plus appréciés ce n'est pas uniquement pour la plastique de ses interprètes: le film est plutôt bien joué (pour du Z!) et la mise en scène rythmée et assez inspirée distille une réelle atmosphère qui masque intelligemment le budget misérable dont le réalisateur disposait. Un peu de SF, pas mal d'érotisme, un monstre... bref, tout ceci est agréable à suivre pour peu qu'on ne soit pas trop exigeant niveau scénario.

slave-girls-from-beyond-infinity_BIG_versklavt.jpg

Disponible en DVD multizone en V.O et sans sous-titres sur ebay.com ou amazon.com

Hors ligne

#11 30-09-2013 20:34:10

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Euh.. je vois que c'est même gratos sur youtube!

http://www.youtube.com/watch?v=CBGGnQbEJ0U

Hors ligne

#12 30-09-2013 23:10:30

yrad
admin

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

mypreciousnico a écrit :
dvmy a écrit :

ah ben en fait je je viens de voir que la rubrique "le coin du cinéphile" n'existe plus du tout sur le forum, sans doute effacée lors de la dernière purge du TrekkerFou, avant l'arrivé d'Yrad.

Oui je me souvient de cette rubrique...
Ça fait un moment qu'elle n'existe plus et elle ne fait pas partie des topics restaurés par Yrad

Effectivement. Car ce topic ("Le coin du cinéphile") fait partie de mes toutes premières sauvegardes du PSTF (alors que je n'étais encore qu'un nouvel inscrit), réalisées à l'arrache avec un logiciel foireux pas du tout aux normes. Du coup, contrairement à mes sauvegardes suivantes (qui elles ont permis de coder une relative automatisation des restaurations de topics), là il me faudrait réinjecter manuellement les posts un par un (en récréant chaque fois toutes leurs métadonnées), ce qui est très long à réaliser.
Malgré tout, je compte toujours le faire...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#13 01-10-2013 08:52:37

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

xgpCSIrNnmWaigV.jpg

Je vous l'accorde, l'affiche de Doctor Mordrid (1992, réalisé par Charles Band) est absolument hideuse. Ceci dit, le film est vraiment sympa. Doctor Mordrid est en fait une adaptation très officieuse de Dr Strange.  Il s'agit d'un gentil sorcier/magicien qui doit préserver l'humanité de son rival diabolique, le sorcier Kabal. Le film bénéficie d'effets spéciaux tout à fait corrects pour l'époque, dont notamment une scène d'animation en stop-motion de David Allen, brillant artisan aujourd'hui décédé qui pouvait aussi bien bosser sur du Z que sur Des Blockbusters.

drmrd_011.jpg?w=300

Au niveau du casting il y a Brian Thompson en vilain parfait qui a déjà participé à TNG, Jay Acovone (Stargate SG-1), Yvette Nipar (la nullissime série Robocop) et surtout l'immense, l'impérial Jeffrey Combs dans le rôle-titre qui fait son job avec le plus grand sérieux, comme d'habitude. Jeffrey, un habitué des productions Charles Band, de Re-animator à From Beyond en passant par le désastre financier Robot Jox qui enterra la première compagnie de Charles Band, Empire. J'en reparlerais bientôt ici-même.

drmrd_024.jpg?w=300

Doctor Mordrid est facilement disponible en DVD multizone, mais en VO et sans sous-titres.

drmrd_021.jpg?w=300

Hors ligne

#14 01-10-2013 09:08:41

mbuna
I don't know you

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

dvmy a écrit :

Euh.. je vois que c'est même gratos sur youtube!

http://www.youtube.com/watch?v=CBGGnQbEJ0U

Vu hier soir !

Mon niveau d'anglais étant ce qu'il est j'ai eu quelques fois un peu de mal mais faut dire que c'était pas trop compliqué non plus.

Et que de "ravissantes donzelles" !!
247069belle1.png145940belle2.png
C'est peut-être aussi pour ça que quelques fois j'ai perdu le fil de mon niveau d'american mdr

Hors ligne

#15 01-10-2013 09:17:45

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

N'étant pas un habitué du Z (je suppose), ton avis m'intéresse. Très honnêtement, as-tu trouvé ça nul, mal fichu? Penses-tu qu'il a été réalisé avec un réel amour du genre ou que c'est une vaste plaisanterie, torchée et sans intérêt? N'oublions pas que le film a coûté en tout 0,09 millions de dollars! Même pour du Z c'est ridicule. Et au fait, connaissais-tu le film La chasse du comte Zaroff, ou au moins son pitch?

Hors ligne

#16 01-10-2013 09:39:36

ussperseus
Touriste du PSTF

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

dvmy a écrit :

Euh.. je vois que c'est même gratos sur youtube!

http://www.youtube.com/watch?v=CBGGnQbEJ0U

Wow Dvmey qui poste un lien pour nous permettre de regarder gratuitement un film en streaming???? La pluie de sauterelle et le décés prématuré des premiers nés sont pour quand? smile


"Si tu vois un cochon dans un arbre, dis-toi bien qu'il est fou!"

Hors ligne

#17 01-10-2013 09:44:10

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Généralement si c’est disponible sur Youtube c'est que c'est libre de droit ou que les auteurs s'en fichent car dès que ça râle les vidéos sont supprimées, donc dans la mesure où la vidéo semble en ligne depuis un moment ce doit être l'un ou l'autre cas.

Hors ligne

#18 01-10-2013 09:59:47

mbuna
I don't know you

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Effectivement je ne suis pas habitué au Z.

En fait je l'ai pris un peu de haut au début, disons jusqu'au moment où les 2 "ravissantes donzelles" s'enfuient, après 10 minutes quoi en gros. D'ailleurs j'étais étonné de ne pas voir de Shaky camera ?? Et c'est vrai y'a une grosse ambiance Buck Rogers surtout dans l'accoutrement des "ravissantes donzelles".

Après ces grosses 10 minutes, je me suis pris totalement au truc, à l'histoire en fait, une fois que je me suis expurgé de mon préjugé. J'ai suivi le film avec vraiment beaucoup de plaisir jusqu'au bout. Alors nul ? pas du tout au contraire il a remplit totalement son office. Mal fichu ? on voit forcément que les moyens n'y sont pas, on se doute que si cela se passe dans une demi peine-ombre et la nuit, cela doit être un cache misère... mais il ne fait pas du tout fauché au final. D'ailleurs c'est même assez bluffant dans les scènes en intérieur. Les acteurs(trices) font leur boulot, et le tout laisse un bon goût, un moment très plaisant à regarder, avec un franc sourire tout le long. Très agréable.
Finalement c'est plutôt dans les scènes dans la "jungle" où le manque de moyen se voit le plus bizarrement, et surtout dans les effets sonores. Par ce que là je ne comprends pas trop (question d'un néophyte hein). Je ne vois pas ce qu'il y'a d'onéreux dans un trucage audio de qualité ?

Non je ne connaissais pas La chasse du comte Zaroff, en revanche le pitch j'ai l'impression de l'avoir vu dans environ 32156789123 films ou bouquins.

Hors ligne

#19 01-10-2013 10:34:17

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Il est rare d'avois assez d'argent pour se payer de nouveaux effets sonores dans le Z, du coup on les pique dans une banque de donnée libre de droit, ce que arrive même pour des blockbusters. Dans les 15 premiers james bond c'est toujours le même son d'avion qui "chute" qu'on entend, un effet enregistré dans les années 40!

Hors ligne

#20 01-10-2013 11:29:17

mbuna
I don't know you

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

dvmy a écrit :

Penses-tu qu'il a été réalisé avec un réel amour du genre ou que c'est une vaste plaisanterie, torchée et sans intérêt?

Ce qui peut prêter à sourire en amont (préjugé ? Lobotomisation blockbusterienne ?), c'est quand on lit le pitch avec navettes spatiales, monstres, etc. Donc avec a priori une certaine ambition technique, d'effets et de moyens. Ca parait en inadequation avec justement le fait que ce soient des Z.
Mais quand la magie opère (c'était le cas pour moi hier soir), ça a aussi une grande vertu dans l'univers du cinéma : ça aide à démystifier les différentes productions, mettre un peu tout à plat, au delà des moyens que certains ont et d'autres n'ont pas afin d'arriver à un résultat. Ca nous interroge aussi sur ce qui nous semble le plus important dans cet Art. C'est très sain en fait ce genre de film pour l'esprit.
Y'a un peu de ça aussi dans le fait que j'ai eu le sourire tout le long hier soir.

Hors ligne

#21 01-10-2013 12:42:35

dvmy
dvmy shot first

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Pour moi le Z ça reste la base de tout le cinéma que j'aime. Dans les années 30/40 les serials Flash Gordon étaient hyper fauchés, mal écrits, réalisés à la hâte. Mais les acteurs prenaient ça très au sérieux au final le spectateur réussissait à croire à cet univers fait de trois bouts de ficelles et, en définitive, lui permettait de s'évader. J'aurais toujours un amour immodéré pour les films fauchés et sans prétentions car ils respirent la sincérité, loin d'un Avatar ultra friqué et ultra prétentieux dont le scénario ne vaut paradoxalement pas plus qu'un Z de base.

Hors ligne

#22 01-10-2013 19:35:08

scorpius
Nowhere Man

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Doctor Mordrid, c'est vraiment excellent. Je l'avais déjà évoquer dans le topic "super-héros au cinéma" il me semble.
Sinon Oblivion je n'ai vu que le premier, il y a déjà un moment, je me souviens surtout du début avec l'alien qui débarque de sa soucoupe volante, bouffe une bestiole encore vivante et provoque le shérif en duel. Comme l'a dit Dvmy, c'est un gros délire anachronique (je me rappelle d'un distributeur de billet en plein dans la ville far-west par exemple) c'est décomplexé et très fun. A l'occaz' faudra que je me fasse le 2...


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#23 01-10-2013 19:51:21

KIRK
Il est mort Jim !

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

mbuna a écrit :

Mais quand la magie opère (c'était le cas pour moi hier soir), ça a aussi une grande vertu dans l'univers du cinéma

Ouais faut se laisser prendre par le truc sans se poser de question ; tu intellectualises trop le Z  wacko  mdr

Dernière modification par KIRK (01-10-2013 19:51:48)

Hors ligne

#24 01-10-2013 20:07:12

mbuna
I don't know you

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

A vrai dire hier j'ai pas du tout intellectualisé,  mon cher Kirk smile  D'ailleurs les photos que j'ai prises te donnent un peu l'état de mon intellectuellisation mdr
Mais c'est à cause de Dvmy  qui me pose des questions difficiles  et qui m'oblige à  réfléchir, le sournois

Hors ligne

#25 02-10-2013 19:01:24

tamata
Banni(e)

Re : Le monde merveilleux du B et du Z

Franchement, je n'accroche pas du tout à ce type de films. Ca ressemble plus à du théâtre amélioré et les sfx font penser à un jeu de marionnettes et de maquettes.
Ca me bloque complètement.
Je trouve que lorsque l'on ambitionne de faire un film (ce n'est tout de même pas rien comme projet), soit on se débrouille pour trouver le budget, soit on s'abstient.
En somme, c'est comme les choses de la vie. soit on les fait bien, soit on ne le fait pas.

Ce Slave Girls Beyond Infinity m'a fait penser au film Gwendoline (avec Bernadette Lafond et Tawny Kitaen en autre). Des films pseudo érotiques déguisés en film d'aventure/scifi.

Entre le prétentieux friqué et le ringard fauché, je choisi le premier.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

Pied de page des forums