ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#51 08-09-2013 20:20:06

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Mais ce réalisme, il est surtout d'ordre cosmétique. Il y a une volonté évidente de réaliser une grosse plus value à ce niveau par rapport aux séries de fantasy qu'on a déjà pu voir. Au contraire d'une Deadwood vendue comme une "vision jamais vue de réalisme de la conquête de l'ouest", Game of Thrones n'a jamais prétendue être une thèse sur le médiéval/fantastique.

Ca reste une oeuvre de fantasy que ce soit ses thématiques ou sa mythologie, du coup l'argument du "c'est pas crédible historiquement, alors que ça le voudrait" ça me dépasse un peu.

(Mais bon, ça vient peut être de moi, qui suis trop con pour comprendre oops )


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#52 08-09-2013 20:41:13

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Games of throne a une forme cosmétique prétentieuse. Faut avoir le niveau requis pour assumer sa prétention. Au niveau de la politique, là je peux dire qu'elle n'a pas le degrés d'intelligence requis. Je te le redis et je pourrai argumenter des heures, les situations sont artificielles sur le plan politique.
Tu sais c'est l'un des problèmes du virage des séries des années 2010, la prétention. En soi, ce n'est pas un problème, tant qu'on a le niveau.  Si la série te plait, pas de soucis. Tant mieux.

Hors ligne

#53 15-09-2013 01:59:24

yrad
admin

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Voici une très belle charge (VOI) contre les séries HBO... mdr

Flash required


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#54 26-06-2014 23:40:48

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Saison 4

Ouf, les scénaristes ont réussis à s'en sortir, en effet un sacré défi que l'adaptation du tome 4 de George RR Martin, celui-ci se concentrant uniquement sur une partie des protagonistes de la saga. Mais en ayant dès la saison 3 restructurées pas mal de choses, les auteurs peuvent proposer un arc relativement satisfaisant pour la majorité des personnages. Alors la narration somme toute particulière de la série ne change pas et les allergiques à la formule vont encore avoir des boutons... Il n'en reste pas moins que devant l'ampleur de la tache, je ne peux que saluer le travail des showrunners !

Une saison riche, qui représente également un véritable pivot à l'échelle de toute la saga, concluant un certains nombre d'intrigues. A l'image de l'attaque du Mur par les forces de Mance, l'occasion d'une bataille épique qui repousse tout simplement les limites du format télévisuel. On sent que grace à l'expérience acquise avec la bataille de la Nera en saison 2, la production a optimisée au maximum ses ressources. Des images de folies (des géants chevauchants des mammouths !) mais aussi une réalisation viscérale à l'image de ce plan séquence circulaire, plongeant au coeur de l'action.

Plus que jamais et à l'image des romans, plus l'histoire avance, plus la fantasy se fait présente. D'autant plus agréable que la production design est toujours aussi sublime. Comment ne pas succomber devant des visions telles que le titan de Braavos, la demeure des marcheurs blancs ou cette attaque de squelettes digne du grand Ray Harryhausen ?

Peut être la meilleur saison d'une série qui ne cesse de s'améliorer, bluffant !

Dernière modification par scorpius (26-06-2014 23:47:35)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#55 28-06-2014 01:06:25

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Une série toujours aussi fausse, pleine de stupidité? Prétentieux et imbécile. Bien dans l'air du temps!

Après tant mieux si certains aiment.

Hors ligne

#56 28-06-2014 11:04:42

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

matou a écrit :

Une série toujours aussi fausse, pleine de stupidité? Prétentieux et imbécile. Bien dans l'air du temps!

CwaydDW.gif


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#57 28-06-2014 12:44:16

dvmy
Jamais deux sans trois

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

matou a écrit :

Une série toujours aussi fausse, pleine de stupidité? Prétentieux et imbécile. Bien dans l'air du temps!

T'as oublié hideuse, chiante, pseudo-provocatrice et aussi fantasy qu'un film de Godard. Probablement ce que j'ai vu de pire à la télé ces dernières années, avec American Horror Story. Je crois que je préfère encore les séries d'Abrams.


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est où non du Star Trek.

Hors ligne

#58 30-06-2014 08:51:11

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Eh oui, mais comme les séries med-fan grand-public sont d'une rareté déconcertante, les fans de fantasy se jettent sur celle-ci comme un dogue affamé sur un os pourrissant. (Moi le premier, mais avec beaucoup de recul).

Il s'y passe toujours la même chose : Bla bla... Cul... Bla bla... Boobs... Bla bla... Bla bla... bla bla... Mort sortie du chapeau... bla bla... Cul... bla bla... Dragon ! (Enfin ! Pfiouuu)... Bla bla... Bla bla... Boobs...


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#59 30-06-2014 15:05:52

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Pas eut le temps de voir la saison  4.. Mais Game Of Thrones est une série culte pour moi ( du moins en passe de le devenir )
Du sexe , du sang , de l'honneur et de la trahison , une lutte de pouvoirs ou tout les coups sont permis ..Très bon dialogue , personnage complexes et attachants , intrigues totalement imprévisibles..
J' adore !  on résume cela qu'à une succession de scénes  cul et d'ultra violence  à la limite du porno ? .. & alors ? ça sent la senteur fétide de l' Histoire .. L'ambiance me rapelle d'ailleurs le chef d'oeuvre médiévale  Blood and Flesh de Paul Veroevhen ou encore un autre film historique tout aussi cru que j'aime bien personnellement La Reine Margot de Patrice Chéreau..

Les Westeros est un monde fascinant à découvrir d'épisodes en épisodes, remplis de personnage malades qu'on croirait sortir d'une tragédie Grecque ou d'une piéce de Shakespeare .. Bordel que je me régale  en tant qu'amateur de mythologies !


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#60 30-06-2014 16:06:25

Warp 9
vétéran

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Une série toujours aussi fausse, pleine de stupidité? Prétentieux et imbécile. Bien dans l'air du temps!

T'as oublié hideuse, chiante, pseudo-provocatrice et aussi fantasy qu'un film de Godard. Probablement ce que j'ai vu de pire à la télé ces dernières années, avec American Horror Story. Je crois que je préfère encore les séries d'Abrams.

Tyrion_slaps_Joffrey.gif
..... rolleyes

Tabarnak. Est ce que j'suis le seul ici à ne pas avoir de (gros) problème avec GoT?

Eh oui, mais comme les séries med-fan grand-public sont d'une rareté déconcertante, les fans de fantasy se jettent sur celle-ci comme un dogue affamé sur un os pourrissant. (Moi le premier, mais avec beaucoup de recul).

Marrant. Moi c'est bien parce que j'suis pas un grand fan de med-fan en général que j'aime bien GoT. Le med-fan est sans doute le genre qui se complait le plus dans ses clichés et ses conventions: Toujours les même univers du même style "Hi-Magic, Lo-Tech", toujours les mêmes douzaines de races typées, toujours des créatures et phénomènes magiques à chaque coin de sentier, etc. C'est comme si on retrouvait des Klingons et la Force dans toutes les séries de science-fiction. Soulant. Le monde de GoT a ceci de rafraichissant qu'on y trouve pas d'elfes feluettes, d'orques agressifs ou une épidémie de sorciers. Seulement trois dragons, quelques mort-vivants, un géant de temps en temps...... et un seul nain ( razz ). Et franchement c'est très bien ainsi.

Pour l'estétique. C'est une question de gout je suppose mais j'ai de la difficulté à comprendre les gens qui trouvent CECI hideux et prétentieux tout en idolâtrant CELA. La relative sobriété esthétique de GoT n'est pas à mépriser, au contraire. Celà donne une touche de plausibilité (et pas forcément de réalisme. Nuance). Les persos de GoT n'aborent pas leurs costumes d'apparats exagérés ou des casques à dix cornes, les édifices n'ont pas l'air d'avoir été conçus par les studios Disney non plus (à part le Val d'Eryn peut être) et çà aussi çà fait du bien au genre.

Il s'y passe toujours la même chose : Bla bla... Cul... Bla bla... Boobs... Bla bla... Bla bla... bla bla... Mort sortie du chapeau... bla bla... Cul... bla bla... Dragon ! (Enfin ! Pfiouuu)... Bla bla... Bla bla... Boobs...

C'est bien le seul bémol que j'ai moi aussi avec GoT mais c'est aussi le reproche que bien des gens font envers les séries HBO en général, comme le montre le vidéo d'Yrad un peu plus haut. C'est d'ailleur aussi cette même sauce de baise-blabla qui s'annonce pour la nouvelle série "The Leftovers". Gros bof.

Mais bon. Que le style narratif de GoT s'apparante davantage aux Rois Maudits qu'à Conan the Barbarian n'est pas sans avantage pour l'auditeur quand même. GoT est l'une de ces séries que l'on peut regarder sans regarder. On peut aisément saisir le gros de l'intrigue rien qu'en écoutant tout en faisant autre chose. Idéal pour faire le ménage et aussi pour une certaine génération YOLO qui ne peut pas se passer de l'internet pendant plus de 5 minutes.

Dernière modification par Warp 9 (30-06-2014 17:03:49)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#61 30-06-2014 16:59:15

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Warpy, le problème de got, c'est la que cela se prend grandement au sérieux alors que c'est stupide.
Scorpius y voit les contes et le médiéval fantastique volontairement détournés. Pourquoi pas et c'est l'un des rares manière de voir la série que je trouve cohérente, mais plus cela avance, plus on voit qu'une vision misanthrope et imbécile de l'humanité.
Là où c'est bien dans l'air du temps, c'est de flatter une idéologie de dénis de l'entraide et des solutions collectives au profit de la célébration des petits intérêts particuliers et de l'éloge de la méfiance envers autrui. Cet univers ne croit en rien qui transcende l'humanité.
Tout ce qu'il faut mettre dans la tête des gens pour avoir un chaos plutôt qu'une révolte organisée.

Et en plus c'est fait avec des péripéties très stupides, des personnages pas crédibles.

Hors ligne

#62 30-06-2014 17:37:39

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

matou a écrit :

Là où c'est bien dans l'air du temps, c'est de flatter une idéologie de dénis de l'entraide et des solutions collectives au profit de la célébration des petits intérêts particuliers et de l'éloge de la méfiance envers autrui. Cet univers ne croit en rien qui transcende l'humanité.
Tout ce qu'il faut mettre dans la tête des gens pour avoir un chaos plutôt qu'une révolte organisée.

Tu as tout de même Stannis qui renonce à ses ambitions personnelles pour venir en aide à la garde de nuit, conscient que le trône de fer n'a aucune importance si le nord n'est pas renforcé. De même Jon Snow a privilégié son engagement auprès des Corbeaux - et du bien commun - au détriment des Stark. Alors certes un grand nombres de personnages du cycle sont dévorés par leurs propres désirs (c'est un théme qui traverse toute l'oeuvre) mais ce n'est pas non plus une généralité. (Danny qui s'enlise loin de Westeros et de son héritage, pour tenter de mettre fin aux horreurs de l'esclavage par exemple)

Et en plus c'est fait avec des péripéties très stupides, des personnages pas crédibles.

Il est clair que l'oeuvre met en avant les individus, c'est avant tout centré là-dessus (je crois qu'on a assez échangé pour que je comprenne que ça te rebute) n'empêche le procès de Tyrion dans cette saison 4, niveau ériture et interprétation, on est dans le très haut niveau. Nan mais cette scène ou Peter Dincklage envoie chier sa famille et tout King's Landing, avec "lord of castamere" en fond sonore, c'était bandulatoire... Du "bla bla" pareil j'en redemande smile

Dernière modification par scorpius (30-06-2014 17:48:05)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#63 30-06-2014 17:53:05

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Warp 9 a écrit :

Pour l'estétique. C'est une question de gout je suppose mais j'ai de la difficulté à comprendre les gens qui trouvent CECI hideux et prétentieux tout en idolâtrant CELA.

Ce whitewalker fait un micro-caméo de trois demi-secondes à la fin d'une saison pour teaser la suivante, genre "il va enfin se passer des trucs". Et BOUM, absolument rien dans la saison d'après. Typiquement ce qui me gonfle avec GoT. La série tease à mort mais ne fait que ça, et les grands évènement épiques et fantastiques n'arrivent jamais. Quand je regarde ça j'ai l'impression qu'on se fout de ma gu**** seu


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#64 30-06-2014 17:55:30

Warp 9
vétéran

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Là où c'est bien dans l'air du temps, c'est de flatter une idéologie de dénis de l'entraide et des solutions collectives au profit de la célébration des petits intérêts particuliers et de l'éloge de la méfiance envers autrui. Cet univers ne croit en rien qui transcende l'humanité.
Tout ce qu'il faut mettre dans la tête des gens pour avoir un chaos plutôt qu'une révolte organisée.

Les intrigues causées par des conflits d'intérêt n'est pas dans l'air du temps. Des assassinats politiques d'enfants, des mariages arrangés et souvents forcés, des jeunes rois qui meurent de mort non-naturelle avant leur majorité, des guerres de succession, etc... L'Histoire en abonde, Celà l'a toujours depuis l'aube des civilisations, surtout au moyen-âge dont GoT n'est finalement qu'une accumulation de tout ce que cette période de l'Histoire, que l'on appelle souvent en anglais "Dark Ages" et pas sans raison, a de putride et de sinistre.

Sinon. Pour ce qui est d'inspirer un climat de chaos je crois que la mode des zombies (et j'parle pas de white walkers ici) et le fond de crise pseudo-religieuse bien moderne de BSG font un bien meileur boulôt contemporain que GoT, non?

Pour le reste Scorpinou a bien résumé.

Dernière modification par Warp 9 (30-06-2014 21:25:42)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#65 30-06-2014 18:32:47

Warp 9
vétéran

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Il est clair que l'oeuvre met en avant les individus, c'est avant tout centré là-dessus

C'est plutôt paradoxal comme point de vue Car vu l'espérance de vie précaire qui plane sur le panel de GoT la meilleure leçon que j'ai appris de cette série c'est bien de ne pas s'attacher aux personnages.

OLiQwl6.png

Dernière modification par Warp 9 (30-06-2014 18:34:33)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#66 30-06-2014 18:47:52

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Ben oui mais ce qui rend les morts aussi marquantes, qu'elles soient un créve coeur ou jouissives, c'est bien le fait que tu as eu le temps d'aimer ou détester tel ou tel personnage. (Que ce soit à travers la narration en pov des romans, ou la nature très soap de la série, dans mon cas en tout cas).

Dernière modification par scorpius (30-06-2014 18:49:48)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#67 30-06-2014 18:49:42

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Warp 9 a écrit :

Il est clair que l'oeuvre met en avant les individus, c'est avant tout centré là-dessus

C'est plutôt paradoxal comme point de vue Car vu l'espérance de vie précaire qui plane sur le panel de GoT la meilleure leçon que j'ai appris de cette série c'est bien de ne pas s'attacher aux personnages.

http://i.imgur.com/OLiQwl6.png

Au contraire mon cher Warpy (Je peux t'appeler comme ça ?) c'est justement le principe de ce ressort scénaristique : Il s'arrange pour que le public s'attache à un personnage, puis le fait mourir. Une manière bien pratique de générer du pathos et de l'effet de surprise sans trop se fatiguer.

Je regarde GoT et l'apprécie d'une certaine manière, mais je trouve qu'il y a un gros manque de recul général concernant la qualité de cette série. Moi je trouve surtout que ça fait une bonne toile de fond quand je fais ma couture quoi.
Rien à voir donc, avec les fans qu'on voit se rouler par terre de désespoir à la mort d'un personnage, comme on peut le voir sur certaines vidéos...

Spoiler

Flash required


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#68 30-06-2014 18:57:57

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

DrAg0r a écrit :

Rien à voir donc, avec les fans qu'on voit se rouler par terre de désespoir à la mort d'un personnage, comme on peut le voir sur certaines vidéos...

Spoiler

Flash required

Ces vidéos servent à faire du buzz, c'est caricatural mais ça marche.
Enfin bon la majorité des fans de GoT ne s'est pas vautrée dans une telle hystérie, faut pas déconner.

Dernière modification par scorpius (30-06-2014 19:05:07)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#69 01-07-2014 19:38:42

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Ben j'espère pour eux car cette scène soit disant marquante enchaîne les facilités scénaristiques et une faute de caractérisation notoire avec la mère Stark, que l'on nous a décrit jusque là comme une lionne et qui sur ce climax se comporte comme une chèvre!

Hors ligne

#70 01-07-2014 19:55:25

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Les intrigues causées par des conflits d'intérêt n'est pas dans l'air du temps. Des assassinats politiques d'enfants, des mariages arrangés et souvents forcés, des jeunes rois qui meurent de mort non-naturelle avant leur majorité, des guerres de succession, etc... L'Histoire en abonde, Celà l'a toujours depuis l'aube des civilisations, surtout au moyen-âge dont GoT n'est finalement qu'une accumulation de tout ce que cette période de l'Histoire, que l'on appelle souvent en anglais "Dark Ages" et pas sans raison, a de putride et de sinistre.

Sinon. Pour ce qui est d'inspirer un climat de chaos je crois que la mode des zombies (et j'parle pas de white walkers ici) et le fond de crise pseudo-religieuse bien moderne de BSG font un bien meileur boulôt contemporain que GoT, non?

Pour le reste Scorpinou a bien résumé.

Oui les séries de zombie sont tout aussi dans l'air du temps et amène des visions tout aussi problématiques. Les deux se complètent dans leur ton qui se veut provocateur avec son anti humanisme.

Pour ce que tu appelles le "Dark Age", c'est partiellement vrai. Car dans le même temps, tu avais des avancés sur les institutions, ou sur certains domaines artistiques et scientifiques.
Ne montrer que la face noire est réducteur.
Après, avec un Étasunien qui parle du moyen age, c'est pas étonnant de voir tous ces éléments simplistes et réducteurs.

Hors ligne

#71 02-07-2014 00:44:19

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

matou a écrit :

Ben j'espère pour eux car cette scène soit disant marquante enchaîne les facilités scénaristiques et une faute de caractérisation notoire avec la mère Stark, que l'on nous a décrit jusque là comme une lionne et qui sur ce climax se comporte comme une chèvre!

Pour ma part, je trouve que la scène sans être le truc le plus traumatisant que j'ai pu voir à la téloche fonctionne plutôt bien. C'est d'ailleurs l'une des rares citations véritablement directes à un événement histoire du cycle (le massacre des frères Douglas) au-delà des influences plus diffuses de Martin
.
Quand à Catelyn Stark, je préfére la version de la série pour le coup, on ressent vraiment son désespoir sans que ça vire dans le grotesque (ce plan fixe ou elle se fait égorger est glaçant). Après je ne vois pas en quoi elle est une "chèvre". Elle est pris au piège d'une situation sans issue, jusqu'au bout elle tente de sauver son fils, en vain certes mais la messe était dite dès que Walder Frey a trahi sa parole.

Dernière modification par scorpius (02-07-2014 07:56:43)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#72 08-07-2014 13:49:43

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Faute d'écriture car on nous la décrit comme une louve et une louve ne tue pas une pauvre fille innocente et ne se résigne pas, elle se transforme en furie.
Montrer un personnage qui encore une fois, ne jette mm pas un couteau au visage de celui qui l'a trahie, c'est montrer qu'elle n'est pas à la hauteur du rôle d'épouse d'un seigneur. Qu'elle ne le maudisse pas aussi.
Pour montrer une scène glaçante, on rate la sortie (provisoire) du personnage.

Si tu regardes dans la littérature, Michael Connelly et son adaptation de "Lincoln Lawyer", tu as un exemple de ce qu'est une louve.

Hors ligne

#73 08-07-2014 15:48:37

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Les archers de Lord Frey l'ont en ligne de mire, je doute franchement qu'elle ait donc d'une part la possibilité, et d'autre part l'habilité de lancer un couteau vers lui. D'ailleurs franchement un "exploit" de ce type, vu le contexte de la scène j'aurais trouvé cela hs, pas du tout dans le ton. (le fait de le rater par exemple aurait pu donner un effet comique déplacé au possible).
Quand au fait qu'elle le maudisse sur 28 générations, pareil, l'effet aurait été un brin théâtral, loin de la viscéralité du cri déchirant qu'elle pousse...
Le meurtre de la jeune épouse, c'est avant tout un acte de résignation total. (Et puis franchement la réponse de Lord Frey a cette menace est géniale - quel sublime enfoiré).

Par contre, il a été confirmé - puisse que tu en parles - qu'au contraire des romans, elle ne reviendra pas en lady stoneheart.

Dernière modification par scorpius (08-07-2014 15:53:01)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#74 08-07-2014 18:15:20

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Archer ou pas,si c'est une louve, elle tente le coup. Et tuer une pauvre gamine cela amoindri le personnage. Bien sur que la mise en scène aurait été autre pour souligner le côté louve.
Le choix fait ici tend à montrer que c'est une pauvre femme. Et suivre les histoires de pauvres gars, cela n'a rien de folichon.
Tout l'art des dramaturge, c'est de sublimer les gens ordinaire et c'est ce qui rend leur oeuvre puissante.
Ici on a tout le contraire

Hors ligne

#75 08-07-2014 18:59:00

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones (Le trône de fer), la série antitrekkienne par essence

Elle ne "tente" pas le coup, puisse que jusqu'au bout son but est de sauver son fils, pas de tuer Walder Frey...
Juste après la mort de Robb le seul sentiment qui l'habite devant le cadavre de son dernier fils c'est un désespoir absolu. Elle a tout perdue : son mari, ses enfants et il y a le poid des regrets (notamment avec Jon) au bout du compte elle décide qu'elle en a trop vue, qu'elle a trop subie et elle baisse les bras.

C'est un superbe portrait de femme qu'on a eu avec Catelyn mais au final tout le monde a ses limites. L'horreur du Red Weeding est telle qu'il aurait été absurde de chercher a donner à Catelyn un dernier coup d'éclat, qui ne serait-ce que d'un point de vue psychologique - vu ce qu'elle vient de vivre en quelques minutes - me semble hautement improbable.

Dernière modification par scorpius (08-07-2014 19:01:56)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums