ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 26-02-2013 13:49:13

Buckaroo
Gotta Light ?

ST TNG/VOY: Hive

Petit preview de Hive issue#4 , comics TNG post Nemesis écrit par Brannon Braga lui même :
Preview

Pas lu les autres numéros, mais ça n'a pas l'air mal du tout.. Ce qui il y a de bien dans les comics , c'est que l'on ne voit pas les personnages vieillir . wink

star-trek-tng-hive-brannon-braga.jpg
Couverture de l'issue #1..

Enfin Brannon Braga fait ce qu'il veut de Seven of Nine.. Quand je vous disais qu'il avait bien une idée en tête à dix milles années lumières de la femme au foyer rangé de la série TV ...
"It’s a thrill and privilege to be writing in the Star Trek universe again,” déclare  Braga. “This graphic medium will provide the narrative ambition and visual scope this story deserves — the final chapter in The Borg saga!"
Rien que pour ça je me plongerai bien dans ce comics... A l'instar des Star Trek Countdown, prendre une revanche sur des fins peu satisfaisante...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#2 26-02-2013 14:31:02

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG/VOY: Hive

Merci pour cette découverte Bucky ! (Je viens de le commander sur Amazon)
Du Star Trek écrit par Braga même en comics ça ne se refuse pas.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 26-02-2013 18:07:26

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG/VOY: Hive

scorpius a écrit :

Merci pour cette découverte Bucky ! (Je viens de le commander sur Amazon)
Du Star Trek écrit par Braga même en comics ça ne se refuse pas.


Effectivement il y a 4 issues dont la dernière vient de sortir

http://en.memory-alpha.org/wiki/Star_Tr ? ion_-_Hive

si ça te dit de faire un résumé pour Memory Alpha ?
Je te créerai l'article avec toute la mise en page et tu n'auras cas y mettre ton résumé.

Même proposition pour les autres lecteurs de comics ou romans star trek. Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez faire part de vos lectures et d'en faire les résumés.

Dernière modification par IMZADI (26-02-2013 18:08:56)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 26-02-2013 18:36:32

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG/VOY: Hive

Aucun problème smile
(Je t'ai MP )

Après je suis pas un gros lecteur de l'UE Star trek, qui est quand même assez médiocre (pas réussi à finir "The Good That Men Do" par exemple...)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#5 26-02-2013 20:23:16

mypreciousnico
_________

Re : ST TNG/VOY: Hive

Ouais, ce Hive me tente bien aussi smile
Y'a le TPB VO en préco sur Amazon, je pense que je me laisserais amadouer ^^

Hors ligne

#6 26-02-2013 22:19:17

yrad
admin

Re : ST TNG/VOY: Hive

Buckaroo a écrit :

Petit preview de Hive issue#4 , comics TNG post Nemesis écrit par Brannon Braga lui même :
Preview

Pas lu les autres numéros, mais ça n'a pas l'air mal du tout..

Le premier numéro avait été lancé l'été dernier, et ces comics se révèlent apparemment de très bonne facture. Ce qui n'a rien d'étonnant vu que Brannon Braga est l'un des tout meilleurs auteurs de SF existants, peut-être le plus créatif du "club des cinq cadors" (que sont Brannon Braga, Manny Coto, Jane Espenson, Steven Moffat, et Ronald D. Moore).

Buckaroo a écrit :

Enfin Brannon Braga fait ce qu'il veut de Seven of Nine.. Quand je vous disais qu'il avait bien une idée en tête à dix milles années lumières de la femme au foyer rangé de la série TV ...
"It’s a thrill and privilege to be writing in the Star Trek universe again,” déclare  Braga. “This graphic medium will provide the narrative ambition and visual scope this story deserves — the final chapter in The Borg saga!"
Rien que pour ça je me plongerai bien dans ce comics... A l'instar des Star Trek Countdown, prendre une revanche sur des fins peu satisfaisante...

Comme d'hab, Buckaroo, tu prêtes aux auteurs les intentions qui t'arrangent. Et dans le cas de ST VOY, tu nous infliges sans cesse ton mur des Lamentations... au sujet d'une fin qui n'existe tout simplement pas, que tu t'es fabriqué tout seul dans ta tête !
Pour mémoire, le final de ST VOY ne révèle strictement rien du destin des personnages. Tout ce qu'on voit, c'est l'USS Voyager qui arrive dans le voisinage de la Terre, puis fondu au noir, et générique final. Point barre. Alors oui, c'est frustrant, mais tel est le prix d'une fin vraiment ouverte (au contraire de celle de ST DS9 qui est désespérément fermée).
ST VOY 07x25+07x26 Endgame est en réalité une fausse fin, qui appelle les revivals audiovisuels et inspire les auteurs de l'univers étendu.

Tu maudis la prétendue extermination des Borgs. Pourtant rien dans ST VOY ne permet de confirmer cette assertion. Seule la reine a été éliminée et le collectif affaibli. Une bataille a été remportée, pas forcément la guerre. Dès lors, tout, absolument tout reste envisageable à propos des Borgs.

Tu pestes contre "femme au foyer rangée" que serait soi-disant devenue Seven Of Nine. Sauf que tu fais référence à une timeline qui n'existe plus, tandis que celle sur laquelle la série s'achève est totalement vierge et inconnue. Là encore, tout est possible au sujet de Seven (et des autres personnages).

D'ailleurs, histoire d'être équitable, même dans la timeline effacée, absolument rien ne suggère nulle part que Seven y était devenue une "femme au foyer rangée" ni même une "femme au foyer" tout court ! Tout ce que le début du final de ST VOY laisse entrevoir, c'est que Seven a épousé Chakotay et qu'elle est morte (ce qui devrait d'ailleurs te ravir puisque tu n'as eu de cesse de la voir crever). Mais convoler n'a jamais interdit de servir dans Starfleet ni conserver son âme d'explorateur. Les héros de Starfleet mariés (temporairement ou définitivement), il y en a des tonnes : Leonard McCoy, Beverly Crusher, Miles O'Brien, William Riker, Deanna Troi, Tuvok, Tom Paris, B'Elanna Torres, Benjamin Sisko, Jadzia Dax, Worf... Sans compter les regrets occasionnels ou récurrents de tous ceux qui n'ont pas franchi ce cap (James T Kirk, Jean-Luc Picard...). Mais ce que l'on accorde volontiers à tout le monde, apparemment on s'obstine à le refuser à Seven.
En somme : "le mariage pour tous... sauf pour Seven Of Nine". Charmante discrimination. sad

En outre, tu as beau être trekker, Buck, ta vision du mariage semble dater des années 1950 (voire du Moyen-Age). Tu crois vraiment qu'à la fin du 24ème siècle trekkien, les femmes mariées sont confinées aux cuisines et aux nurseries ? rolleyes


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 27-02-2013 15:28:17

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG/VOY: Hive

yrad a écrit :

Le premier numéro avait été lancé l'été dernier, et ces comics se révèlent de grande facture. Ce qui n'a rien d'étonnant vu que Brannon Braga est l'un des tout meilleurs auteurs de SF existants, peut-être le plus créatif du "club des cinq cadors" (que sont Brannon Braga, Manny Coto, Jane Espenson, Steven Moffat, et Ronald D. Moore).

Buckaroo a écrit :

Enfin Brannon Braga fait ce qu'il veut de Seven of Nine.. Quand je vous disais qu'il avait bien une idée en tête à dix milles années lumières de la femme au foyer rangé de la série TV ...
"It’s a thrill and privilege to be writing in the Star Trek universe again,” déclare  Braga. “This graphic medium will provide the narrative ambition and visual scope this story deserves — the final chapter in The Borg saga!"
Rien que pour ça je me plongerai bien dans ce comics... A l'instar des Star Trek Countdown, prendre une revanche sur des fins peu satisfaisante...

Comme d'hab, Buckaroo, tu prêtes aux auteurs les intentions qui t'arrangent. Et dans le cas de ST VOY, tu nous infliges sans cesse ton mur des Lamentations... au sujet d'une fin qui n'existe tout simplement pas, que tu t'es fabriqué tout seul dans ta tête !

Non je ne me fabrique pas une fin tout seul , je suis bien aidé par le Voyager  de Brannon Braga et Joe Menosky qui tire plutôt dans un sens que de celui de Kenneth Biller & co...
Force est contaster que la fin de Hive ressemble quelque part à celle de la série .. On en vient à détruire la reine Borg à l'aide d'un virus. Seul point qui change, Seven ne fait pas des mamours à Chakotay. Elle prend une part active au final qu'il lui est dut ( pourquoi que Janeway aprés tout  ?) avec à la clé un sacrifice de sa part.. Qui tu le remarqueras n'est pas le mien ( je voyais Seven prendre la place de la Reine et reformer le collectif à son image ) ...

Tu maudis la prétendue extermination des Borgs. Pourtant rien dans ST VOY ne permet de confirmer cette assertion.

Star Trek First Contact peut confirmer cette assertion hélas.. Quand Picard détruit la Reine Borg , tout les drones sautent comme des pop corns.. Co-écrit par qui ce film ? pas par Kenneth Biller en tout cas..
En sacrifiant ainsi Seven, cette dernière evite ce cas de figure: Elle libère le plus possible de drones avant le grand départ ..si j'ai bien  compris le résumé de l'histoire.. Brannon avait un plan pour Seven.

Tu pestes contre "femme au foyer rangée" que serait soi-disant devenue Seven Of Nine. Sauf que tu fais référence à une timeline qui n'existe plus, tandis que celle sur laquelle la série s'achève est totalement vierge et inconnue. Là encore, tout est possible au sujet de Seven (et des autres personnages).

Dans ce cas de figure, je parle de tout un travail de sape dans la série  ( hors des scripts signés Menosky/ Braga ) qui conduit Seven à cette image de "femme au foyer".. Je n''ai rien contre cette image.. Mais  diable pas Seven , pas un personnage aussi torturé et unique, d'une intelligence hors du commun.. Pouponer les mômes, préparé Junior pour l'université, cuisiné pour le flan Chakotay.. Non.. Voyager est décidément le Walnut grove des séries Trek qu'on s'y prendrait pas autrement..

Là encore , je donne des bons points à Hive.. Je crois que Braga montre Seven inadaptée à la vie sur Terre, je me trompe ? ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#8 10-04-2013 00:53:10

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG/VOY: Hive

Buckaroo a écrit :

Là encore , je donne des bons points à Hive.. Je crois que Braga montre Seven inadaptée à la vie sur Terre, je me trompe ? ..

***SPOILERS***

Bah pas vraiment en fait, elle n'a pas de "vie sur Terre". Et c'est dommage car sa mort a une belle résonance par rapport à Picard, mais aussi de part ce qu'elle représente : un sacrifice qui a sauver des milliers de drones qui désormais libres du collectif ont un monde à eux, pour guérir et ou Seven est célébrée...
Mais le fait que Seven réintégre le collectif en tant qu'agent double, quasi-immédiatement après son retour sur terre, j'ai pas réussi à y croire... Si on nous avait expliquer que sa relation avec Chakotay avait finit dans le mur, etc. Mais non, rien sad

A part ça "Hive" c'est sympa mais sans plus, ça souffre du défaut de la majorité des comics à licence à savoir que c'est pas très profond. Ici l'histoire de Braga est intéressante, il y a notamment un twist qui se base sur la connaissance des Trekkers (au début, tu te dis : non, il nous refait ce coup là ?) qui est donc assez bien amener. Mais c'est léger, en dehors de Picard/Locutus & Seven, aucun des protagonistes du récit n'a vraiment de substance, les dialogues sont pauvres et ça va vite, trop vite...

Dernière modification par scorpius (10-04-2013 01:34:51)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#9 10-04-2013 06:05:42

yrad
admin

Re : ST TNG/VOY: Hive

danger SPOILERS danger

Plus que d'être pauvres, les dialogues du comics Hive sont surtout construits sur l'urgence, sur la précipitation événementielle. Les personnages ne se posent pas vraiment, il n'existent que par, pour, et dans l'action. C'est le syndrome des blockbusters… et en effet de trop de comics à licence (donc pas que dans l'UE de ST). Dès lors, des sous-traitants (Terry Matalas et Travis Fickett) suffisaient largement à écrire des dialogues aussi utilitaires. Les scripts de Brannon Braga sont beaucoup plus fins et profonds psychologiquement, mais ils n'avaient guère leur place dans un tel format…

Du coup, seule l'histoire peut revêtir de l'intérêt. Et celle-ci n'en manque pas…
Déjà le fantasme de faire se rencontrer les deux vétérans borgs re-humanisés mais pas totalement guéris pour autant (Locutus et Seven), les voir partager leur handicap et finalement collaborer ensemble (ce que ST Nemesis avait prévu au départ, mais qui ne fut pas possible en raison de l'indisponibilité de Jeri Ryan).
Et justement il est très crédible (à mes yeux) que Seven Of Nine accepte la mission proposée par Picard d'entrée de jeu, aussitôt arrivée sur Terre. Exit tout mélo avec Chakotay, qui après tout n'était même pas en couple avec elle (ne confondons pas les deux timelines, la nouvelle sur laquelle s'achève ST VOY 07x25x07x25 Endgame est quasi-vierge de ce point de vue-là).
C'est en outre tout à fait conforme à la psyché de Seven, dont la série ST VOY n'a cessé de seriner à quel point elle appréhendait de rejoindre le quadrant alpha. Car fonctionnalisme borg oblige, Seven – même ré-humanisée – ne s'épanouit que lorsqu'elle est utile à quelque chose ou à quelqu'un. La mission proposée par Picard représentait donc pour elle le soulagement d'échapper à l'oisiveté, à la normalité, et/ou à l'angoissante perspective de se regarder le nombril.

La construction narrative est habile en faisant se dérouler l'histoire à trois époques à la fois (comme une version désenchantée de ST TNG 07x25+07x26 All Good Things), la plus avancée chronologiquement étant une dystopie ultime : dans un 29ème siècle aux antipodes des vaisseaux spatiotemporels de Starfleet (apparus durant ST VOY), le collectif borg a intégralement assimilé la Voie Lactée sans laisser subsister la moindre poche de résistance (celle-ci surgira alors de l'intérieur, car aucun absolutisme n'est parfait).

Si les Voldranaii ne sont qu'un faux recyclage (joliment détourné) du ressort de l'Espèce 8472 (venue d'un autre univers et invulnérable même aux Borgs), la victoire finale sur les Borgs est lui un rip-off d'Endgame (nano-virus artificiel venu du futur)... donc un peu facile je dirais. Malgré tout dans une version beaucoup plus hard… qui tente de se faire passer pour plus humaine : il est question cette fois d'exterminer l'ensemble des Borgs au contraire du final de ST VOY (car l'UFP est désormais au seuil de l'anéantissement), tout en offrant un accompagnement caritatif à la minuscule poignée de drones que Seven sauvera (en y perdant la vie). Symétrie éloquente : Seven se sacrifiera pour sauver un petit nombre de drones (env. 5 000) du génocide provoqué par le nano-virus (et sera vénérée par les rescapés), tandis qu'un Locutus alternatif se sacrifiera pour que le futur dystopique cesse d'être (et qu'une galaxie entière ne soit pas assimilée).

En terme de cohérence interne, il est curieux que les formidables technologies du 25ème siècle, notamment les boucliers matériels invulnérables aux Borgs (légués par l'Amiral Janeway dans le final de ST VOY) n'apparaissent nulle part dans Hive… alors que ceux-ci étaient supposés donner à l'UFP une vingtaine d'années d'avance sur les Borgs (l'action principale du comics se déroulant au moins trois ans après la fin d'Endgame).

Après, il est évident que Hive est un prétexte pour tuer Seven à peu de frais (puis la béatifier), se payer symboliquement la tête de l'ex de Braga mdr, et pour offrir à Starfleet une pseudo-rédemption envers les Borgs laissés à leur sort dans le final de ST VOY (sauf que cette rédemption est illusoire et même assassine, puisqu'elle en passe par une extermination qui n'a jamais existé dans l'univers canon).
Mais ce faisant, Hive confirme à quel point ST VOY 07x25+07x26 Endgame s'était gardé de fermer une quelconque porte au sujet des Borgs : à ce stade, ils pouvaient aussi bien cesser d'être en tant que collectif/virus, ou au contraire renaître de leurs cendres.

Au bout du compte, quelle que soient ses qualités propres, la plus grande vertu de Hive est de réhabiliter par contraste ST VOY 07x25+07x26 Endgame auprès des rares qui le répudient. Car le final de ST VOY demeure incomparablement plus satisfaisant et stimulant : totalement ouvert quant aux destins des héros de la série comme des Borgs eux-mêmes, dans l'ombre d'un avenir qui cesse d'être écrit.

Dans une certaine mesure, ST Hive est à ST VOY 07x25+07x26 Endgame ce que ST DS9 07x25+07x26 What You Leave Behind est à ST DS9 06x26 Tears Of The Prophets. Soit deux façons antithétiques de concevoir la notion de "fin".


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 20-04-2013 13:11:53

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG/VOY: Hive

Hive est désormais disponible sur Memory Alpha

http://fr.memory-alpha.org/wiki/Hive_(IDW_Publishing)

Merci à Scorpius pour nous avoir faits le résumé.

316px-Hive_issue_3_cover_A.jpg

Dernière modification par IMZADI (20-04-2013 22:45:55)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums