ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 29-01-2012 22:48:32

yrad
admin

Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Créé par le médecin et historien Sir Arthur Conan Doyle en 1887, Sherlock Holmes est à ce jour le personnage de fiction littéraire qui aura le plus été porté à l'écran : cinéma muet, cinéma parlant, animation, séries télévisées… sans compter les serials radiophoniques de jadis.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 29-01-2012 16:56:04

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

En réponse à ce post.

En fait le pire buckaroo c'est que t'as l'air persuader que le Sherlock Holmes de Guy Ritchie c'est meilleur que Transformers ou Fast and Furious...
Mais tu as parfaitement raison sur une chose...Guy Ritchie a exactement fait à Sir Arthur Conan Doyle, ce que J.J Abrams a fait à Gene Roddenberry !


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#3 29-01-2012 17:40:12

Warp 9
vétéran

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

À l'exception près que les critiques ne lèchent pas les bottes de Ritchie....... Çà ou bien Sherlock est culturellement plus respectable que ST.....


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#4 29-01-2012 18:00:51

mypreciousnico
Who ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Je pense que tu répète tes arguments Buck. Il est évident, et tu l'écrit toi même, que personne ne vas convaincre personne dans cette affaire. D'autant que plus tu défend le film et plus tu semble obtenir l'effet inverse...

Buckaroo a écrit :

(...)Donc votre comparaison avec Transformers ( le grand satan )  est vraiment foireuse..
La preuve en image , :
_ a va explosé le golden bridge YEEEAHH....
_ a ba non! a que juste plouf dans l' o
_ Tafiole Abrams ! Même Brett Ratner a eut les couilles de l'exploser le golden dans X men 3 !!!


Je suis toutefois d'accord avec toi sur ce pont précis smile
J'ai clairement trouvé qu'il s'agissait d'un clin d'oeil fort habile de ne pas détruire le pont. C'était tellement attendu, tellement évident, tellement cliché, que quand le drill l'a finalement raté je me suis redressé sur mon siège de contentement. Un fort beau moment je suis d'accord.

Et le spectacle fourni par ST2009 me parait infiniment meilleur que les films de Bay, mais peut-être mes gouts interviennent t-ils dans l'équation. Je trouve ça mieux fait, mieux foutu. Bay c’est quand même ultra brouillon et foutraque dans le genre...

scorpius a écrit :

En fait le pire buckaroo c'est que t'as l'air persuader que le Sherlock Holmes de Guy Ritchie c'est meilleur que Transformers ou Fast and Furious...
Mais tu as parfaitement raison sur une chose...Guy Ritchie a exactement fait à Sir Arthur Conan Doyle, ce que J.J Abrams a fait à Gene Roddenberry !

Je ne suis respectueusement pas d'accord avec ça Scorpius, et je suis un amateur du Sherlock Holmes littéraire, mais il faudrait en débattre dans un autre topic smile

J’ai trouvé les deux films de Guy Ritchie excellents dans leur genre. Le second étant encore meilleur que le premier, bien que plus éloigné de l'esprit original.

Dernière modification par mypreciousnico (29-01-2012 18:01:30)

Hors ligne

#5 29-01-2012 18:55:04

dl500
TOS Forever

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Concernant Sherlock...

je vous invite à regarder justement la série  Sherlock de la BBC, la saison 1 est passée sur France 4 puis France 2. Le célèbre détective est imaginé de nos jours, avec gsm,adn...et pourtant:

Le cliffanger est à tomber.
Le personnage et l'univers sont parfaitement respectés.
Le canon respecté lui aussi..
Et le doublage est lui aussi excellent (ainsi que les sous-titres!)

La saison 2 vient de se terminer.

On peut tout réinventer et être respectueux de l'oeuvre.

Les films de Ritchie le sont aussi, à leur manière.

Une petite remarque interessante à developper:
Le plus grand enemi d'Holmes n'apparait que dans une simple nouvelle dans le canon. Pourtant, il est quasiment utilisé systématiquement dans les films ou séries.
Quel est le plus grand ennemi de Kirk?
Et pourtant il n'apparait pas beaucoup plus dans le canon ST...


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#6 29-01-2012 19:17:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Sherlock de la BBC est l'oeuvre de 2 immenses fans : Steven Moffat et Mark Gatiss (qui interpréte aussi Mycroft)
Et c'est un chef d'oeuvre absolu !
Quand au film de Guy Ritchie...déjà que je passe pour un Trekker intégriste, j'ai pas envie d'en débattre...
(j'ai toujours pas vue le 2...selon Mypreciousnico, c'est meilleur mais j'attendrais le Blu-ray)

Enfin en "modernisation" de Sherlock, n'oublions pas dr House qui se défend...


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#7 29-01-2012 19:54:24

mypreciousnico
Who ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

dl500 a écrit :

je vous invite à regarder justement la série  Sherlock de la BBC, la saison 1 est passée sur France 4 puis France 2. Le célèbre détective est imaginé de nos jours, avec gsm,adn...et pourtant:

scorpius a écrit :

Sherlock de la BBC est l'oeuvre de 2 immenses fans : Steven Moffat et Mark Gatiss (qui interpréte aussi Mycroft)
Et c'est un chef d'oeuvre absolu !

J'en ai beaucoup entendu parler oui smile
Le temps m'a manqué jusqu’à présent pour la découvrir. Ça viendra je pense.

dl500 a écrit :

Le plus grand enemi d'Holmes n'apparait que dans une simple nouvelle dans le canon. Pourtant, il est quasiment utilisé systématiquement dans les films ou séries.

Il faut dire que c’est un adversaire à la mesure du personnage !

scorpius a écrit :

Quand au film de Guy Ritchie...déjà que je passe pour un Trekker intégriste, j'ai pas envie d'en débattre...
(j'ai toujours pas vue le 2...selon Mypreciousnico, c'est meilleur mais j'attendrais le Blu-ray)

Sincèrement, si tu n'a pas aimé le premier, si tu estime qu'il trahi l’œuvre de Doyle, je ne peu pas te conseiller le visionnage du second smile
Je l'ai trouvé supérieur au premier film, mais paradoxalement il s'éloigne plus encore de l'esprit et de la lettre du Holmes littéraire pour épouser un style plus proche du film d'aventure. Ritchie rattrape majestueusement l'esprit Holmsien dans les dernières 20 minutes cependant.

Hors ligne

#8 29-01-2012 22:12:05

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Mais c'est devenu le royaume du HS ce forum !
Yrad, reviens ! lol


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#9 29-01-2012 22:58:50

yrad
admin

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

HS corrigé, Vic. wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 29-01-2012 23:20:47

dl500
TOS Forever

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Il y a bien une similitude entre SH et ST...même dans le canon Holmésien il ya des erreurs chronologiques...comme dans celui de ST.

Et comme dit plus haut, le méchant charismatique apparait très peu!

Dans les 2 adaptations récentes, il faut souligner les acteurs parfaits et leur jeu convaincant.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#11 30-01-2012 14:02:45

sharpyhear
candidat

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

faut dire qu'une partie du public semble facilement convaincut aussi...


j'ai venu j'ai vu j' ai partit

Hors ligne

#12 30-01-2012 14:09:21

mypreciousnico
Who ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

sharpyhear a écrit :

faut dire qu'une partie du public semble facilement convaincut aussi...

Je ne te suit pas smile
Convaincu par quoi ?

Hors ligne

#13 27-04-2012 19:23:17

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Vu Sherlock Holmes 2 de Guy Ritchie

Bon déjà j'avais pas aimé le film précédent...Cependant au contraire de Mypreciousnico, je le trouve encore plus mauvais que le premier !
Selon moi un film vraiment navrant, qui n'a plus grand chose à voir avec l'oeuvre de Conan Doyle. Un (mauvais) 48 Heures à l'époque victorienne...
Qui prend plaisir à humiler ses personnes (Mycroft qui se balade à poil, Sherlock en drag-queen...)
D'autant que si le premier pouvait étre fun, celui-ci est d'un ennui mortel...Les bastons sont répétitives, les fusillades à base de bullet-time juste ridicules....
Le scénario est très mauvais, les quelques "mystéres" que Sherlock doit résoudre sont inintéressant.
J'attendais beaucoup de Jared Harris en Moriarty, malheureusement le personnage est tellement mal (ou pas) écrit qu'il en est transparent !
D'ailleur ses façe à façe avec Sherlock sont d'une platitude effarantes, les dialogues n'ont aucunes saveurs....Jamais on ne resent la confrontation
de ces 2 immenses intellects...
Quand à Downey Jr, il faudrait lui dire que Sherlock n'est pas un personnage de comédie...Autant je l'aime beaucoup en Iron Man ou dans Kiss Kiss
Bang Bang,autant je trouve son cabotinage vraiment fatiguant.
Quand à Watson (excellent Jude Law) si dans le premier il avait une vraie partition à jouer, ici il n'est qu'un faire-valoir...

Alors je sais pas, peut étre ais-je trop à l'esprit la baffe de la version de Steven Moffat...mais je ne vois vraiment rien à sauver de ce naufrage !

Dernière modification par scorpius (27-04-2012 19:24:01)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#14 27-04-2012 21:20:32

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

scorpius a écrit :

Vu Sherlock Holmes 2 de Guy Ritchie

Bon déjà j'avais pas aimé le film précédent...Cependant au contraire de Mypreciousnico, je le trouve encore plus mauvais que le premier !
Selon moi un film vraiment navrant, qui n'a plus grand chose à voir avec l’œuvre de Conan Doyle. Un (mauvais) 48 Heures à l'époque victorienne...
Qui prend plaisir à humiler ses personnes (Mycroft qui se balade à poil, Sherlock en drag-queen...)
D'autant que si le premier pouvait étre fun, celui-ci est d'un ennui mortel...Les bastons sont répétitives, les fusillades à base de bullet-time juste ridicules....

Je suis bien d'accord avec cette analyse.
Je crois qu'il faut se faire à l'idée (trois fois hélas) que l'exploitation actuelle au cinéma de noms, de franchises ou de personnages aussi célèbres que Sherlock Holmes n'a plus rien à voir avec un quelconque respect pour l’œuvre.

J'y vois plus une adaptation moderne de mythes de notre société "moderne" voire même antique... Depuis Alexandre le Grand jusqu'à Sherlock Holmes, des comics Marvel à Star Trek, je suis frappé par ce phénomène. On récupère au lieu de créer, c'est ballot.
C'est vraiment dommage, car les œuvres d'origine sont souvent fabuleuses et mile fois plus riches que leurs adaptations à l'écran.

Mais bon, cela n’empêche pas de réaliser de bons films... Ce n'est pas le cas avec MSH (Mauvais Sherlock Holmes) wink


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#15 27-04-2012 21:38:23

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Vic Fontaine a écrit :

Je suis bien d'accord avec cette analyse.
Je crois qu'il faut se faire à l'idée (trois fois hélas) que l'exploitation actuelle au cinéma de noms, de franchises ou de personnages aussi célèbres que Sherlock Holmes n'a plus rien à voir avec un quelconque respect pour l’œuvre.

Oui, d'ailleur pour rester sur Sherlock les américains vont adapter la brillante transposition moderne de Steven Moffat...A New York !! Et avec Watson en femme !!!

Vic Fontaine a écrit :

J'y vois plus une adaptation moderne de mythes de notre société "moderne" voire même antique... Depuis Alexandre le Grand jusqu'à Sherlock Holmes, des comics Marvel à Star Trek, je suis frappé par ce phénomène. On récupère au lieu de créer, c'est ballot.
C'est vraiment dommage, car les œuvres d'origine sont souvent fabuleuses et mile fois plus riches que leurs adaptations à l'écran.

Il est clair que les oeuvre originales (de qualité) dans le cinéma de genre se font plutot rares. Soit c'est mauvais ou alors c'est du pompage (Avatar)
Meme les adaptation "honnetes" tels que John Carter ne sont pas aux niveaux de leurs sources...
Néanmoins certaines comme celle de Marvel studio en plus d'étre légitime sont vraiment bonnes, et on a parfois de bonnes surprises comme
le Amazing Spider-Man de Marc Webb...
En fait le probléme est de confier l'oeuvre à la bonne personne...Et clairement JJ Abrams ou Guy Ritchie y a erreur de casting...

Vic Fontaine a écrit :

Mais bon, cela n’empêche pas de réaliser de bons films... Ce n'est pas le cas avec MSH (Mauvais Sherlock Holmes) wink

He oui smile


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#16 27-04-2012 21:58:28

mypreciousnico
Who ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

scorpius a écrit :

Vu Sherlock Holmes 2 de Guy Ritchie
Bon déjà j'avais pas aimé le film précédent...Cependant au contraire de Mypreciousnico, je le trouve encore plus mauvais que le premier !

Je ne suis pas surpris smile
Comme je t'avais dit à l'époque de la sortie du film en salle, dans la mesure ou tu n'avais pas adhéré au premier opus, il y avait vraiment très peu de chance que celui-ci te plaise.
Un film qui se permet de s'éloigner bien d’avantage de son modèle de papier, tant dans ses ambiances que dans son scénario et ses rebondissement.

Je suis donc en désaccord avec vous sur ce film mes amis, j'estime que Ritchie n’est pas une erreur de casting, pas plus que Downey Jr, qui apporte au caractère obsessionnel et drogué de Holmes une certaine démesure théâtrale qui vas très bien au personnage, y compris dans ses relations avec Watson.
Quelques tics de réalisation parfois un peu too much malgré tout (le bullet time en effet, il serait temps de l'oublier lui), une intrigue peut-être un poil décousue pour pas grand chose.

scorpius a écrit :

Néanmoins certaines comme celle de Marvel studio en plus d'étre légitime sont vraiment bonnes, et on a parfois de bonnes surprises comme
le Amazing Spider-Man de Marc Webb...

Bien d'accord avec Marvel, a ce sujet, je vais reparler des Avengers que j'ai enfin vu smile
En revanche pour Spidey, je dirais surtout que pour le moment, on n'en sait rien...

scorpius a écrit :

En fait le probléme est de confier l'oeuvre à la bonne personne...Et clairement JJ Abrams ou Guy Ritchie y a erreur de casting...

Le réalisateur est-il la seule personne à blâmer ou féliciter pour la réussite ou l’échec artistique d'un film ?
Une chose est certaine, un bon réalisateur peu parfois changer la donne.

Hors ligne

#17 28-04-2012 01:46:25

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

mypreciousnico a écrit :

Je suis donc en désaccord avec vous sur ce film mes amis, j'estime que Ritchie n’est pas une erreur de casting,

Je n'aime pas ce réalisateur, je n'aime pas son style ni son univers...Il a peut étre fait illusion sur ses premiers films mais à mon sens c'est parce qu'il avait
un grand pour "l'encadrer" (Matthew Vaughn). Je ne comprends pas qu'on puisse confier une franchise comme SH à un réal qui à "commis"  : A la dérive,
Révolver ou RocknRolla...

Mypreciousnico a écrit :

pas plus que Downey Jr, qui apporte au caractère obsessionnel et drogué de Holmes une certaine démesure théâtrale qui vas très bien au personnage, y compris dans ses relations avec Watson.

Holmes c'est un génie avec un ego de la taille du soleil, un homme froid et distant qui s'est coupé de l'humanité car s' estimant "supérieur"
C'est vraiment sur certains points un Vulcain avant l'heure...(d'ailleur je suspecte Moffat en tant que Trekker d'avoir eu à l'ésprit le Spock de TOS
au moment de développer "son" Sherlock)
Hors dans l'interprétation grotesque de Downey jr, je ne retrouve rien de tout ça, il n'y a aucune subtilité...Le personnage n'est batie que sur
les clichés les plus éculer qu'il  véhicule dans l'inconscient collectif...Alors je veux bien croire que c'est plus "confortable" pour les spectateurs, qu'il est plus
amusant...Mais pour moi ça n'est pas Sherlock Holmes !

Dernière modification par scorpius (28-04-2012 09:30:16)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#18 28-04-2012 11:15:21

mypreciousnico
Who ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

scorpius a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Je suis donc en désaccord avec vous sur ce film mes amis, j'estime que Ritchie n’est pas une erreur de casting,

Je n'aime pas ce réalisateur, je n'aime pas son style ni son univers...Il a peut étre fait illusion sur ses premiers films mais à mon sens c'est parce qu'il avait
un grand pour "l'encadrer" (Matthew Vaughn).

Oui, je ne suis pas très fan non plus. Quoique j'ai bien aimé Arnaques, crimes et botanique et Snatch en leurs temps, même si je n'irais pas forcément les revoir aujourd'hui.

scorpius a écrit :

Holmes c'est un génie avec un ego de la taille du soleil, un homme froid et distant qui s'est coupé de l'humanité car s' estimant "supérieur"

En dehors du côté froid, c'ets assez bien rendu par la partition de Downey Jr

scorpius a écrit :

C'est vraiment sur certains points un Vulcain avant l'heure...

C’est complètement ça, et c’est vrai que le SH de Downey Jr ne s'en approche pas du tout sur ce point.

scorpius a écrit :

Hors dans l'interprétation grotesque de Downey jr, je ne retrouve rien de tout ça, il n'y a aucune subtilité...Le personnage n'est batie que sur
les clichés les plus éculer qu'il  véhicule dans l'inconscient collectif...Alors je veux bien croire que c'est plus "confortable" pour les spectateurs, qu'il est plus
amusant...Mais pour moi ça n'est pas Sherlock Holmes !

C’est probablement plus confortable oui, plus grand public également c’est évident.
Quand au fait que ça ne soit pas SH, je peu parfaitement comprendre, dans un sens ça ne l'est pas. C’est ce que je disait lors de la sortie du film, SH 2 s'éloigne encore plus de l'esprit et de la lettre des romans de Doyle.
L'intérêt est peut-être à trouver ailleurs.
J'ai aimé cette lecture du personnage. Je n'ai pas spécialement envie de voir sur grand écran une SH ultra fidèle à sa version de papier. Le personnage fonctionne sur papier, je ne suis pas certain que ça fonctionnerait vraiment bien dans un film.
Déjà, je suis content d'avoir une version de SH qui m'épargne la double casquette, la loupe portée en monocle et le "élémentaire mon cher Watson", j'apprécie d’avoir un personnage névrosé, obsessionnel, compulsif, une véritable nuisance pour son entourage, y comprit dans son hygiène de vie déplorable.
Mais j'apprécie aussi de ne pas avoir un personnage sombre, torturé négatif et écorché vif. Aujourd'hui l'humour te parait être un vecteur éculé et insupportable, moi c’est la névrose désespérée qui me fait cet effet smile

Hors ligne

#19 28-04-2012 12:13:09

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

mypreciousnico a écrit :

J'ai aimé cette lecture du personnage. Je n'ai pas spécialement envie de voir sur grand écran une SH ultra fidèle à sa version de papier. Le personnage fonctionne sur papier, je ne suis pas certain que ça fonctionnerait vraiment bien dans un film.

Tu l'as sans doute compris depuis un moment, je suis un intégriste de l'adaptation lol Non pas forcément pour une fidélité absolu...Mais c'est vrai
que quand ça ne correspond pas à mes "attentes" j'ai beaucoup de mal...

Mypreciosnico a écrit :

Déjà, je suis content d'avoir une version de SH qui m'épargne la double casquette, la loupe portée en monocle et le "élémentaire mon cher Watson", j'apprécie d’avoir un personnage névrosé, obsessionnel, compulsif, une véritable nuisance pour son entourage, y comprit dans son hygiène de vie déplorable.
Mais j'apprécie aussi de ne pas avoir un personnage sombre, torturé négatif et écorché vif. Aujourd'hui l'humour te parait être un vecteur éculé et insupportable, moi c’est la névrose désespérée qui me fait cet effet smile

Oui, c'est vrai que le SH de Downey jr à judicieusement "oublier" les codes vestimentaires "classique"
En revanche pas d'accord pour le reste, je trouve que c'est une question d'équilibre...Si tu prends "la vie privée de Sherlock Holmes" ou le
Sherlock de Moffat le personnage est certes névrosé mais il est aussi amusant.
Pour le coup l'humour de Ritchie est vraiment pachydermique...


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#20 28-04-2012 14:45:21

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

scorpius a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Je suis donc en désaccord avec vous sur ce film mes amis, j'estime que Ritchie n’est pas une erreur de casting,

Je n'aime pas ce réalisateur, je n'aime pas son style ni son univers...Il a peut étre fait illusion sur ses premiers films mais à mon sens c'est parce qu'il avait
un grand pour "l'encadrer" (Matthew Vaughn). Je ne comprends pas qu'on puisse confier une franchise comme SH à un réal qui à "commis"  : A la dérive,
Révolver ou RocknRolla...

Ce que je vois avant tout avec ce Sherlock Holmes, plus qu'un film de Guy Ritchie ( sa filmo m'indiffére totalement ), c'est avant tout une production Joel Silver ( Die Hard/ Matrix/ Demolition Man / Commando/ Lethal Weapon ) ..
De ce point de vue, je trouve que c'est  une bonne production " Joel Silver" & depuis fort longtemps... Pas eut le temps de voir la suite, j'attend le Blu ray. wink

Mypreciousnico a écrit :

pas plus que Downey Jr, qui apporte au caractère obsessionnel et drogué de Holmes une certaine démesure théâtrale qui vas très bien au personnage, y compris dans ses relations avec Watson.

Holmes c'est un génie avec un ego de la taille du soleil, un homme froid et distant qui s'est coupé de l'humanité car s' estimant "supérieur"
C'est vraiment sur certains points un Vulcain avant l'heure...(d'ailleur je suspecte Moffat en tant que Trekker d'avoir eu à l'ésprit le Spock de TOS
au moment de développer "son" Sherlock)

Nico a raison, si je me rapelle bien des bouquins, Sherlock Holmes était cocaïnomane , menait une hygiène de vie  bordélique... La performance de Downey Jr correspond  bien à l'idée d'un Sherlock sous cocaïne...
Ce Sherlock Holmes , speedé , bordélique est un Sherlock sous cocaïne.. On n'a jamais vu cela à l'écran petit et grand.

Rectification , il y a bien  le Seven per cent Solution d' Herbert Ross, que je n'ai hélas pas vu.. Mais je doute que le regretté Nicol Williamson livre une prestation rock n'roll à la Downey Jr.

Dernière modification par Buckaroo (28-04-2012 15:05:52)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#21 28-04-2012 15:05:32

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Buckaroo a écrit :

Ce que je vois avant tout avec ce Sherlock Holmes, plus qu'un film de Guy Ritchie ( sa filmo m'indiffére totalement ), c'est avant tout une production Joel Silver ( Die Hard/ Matrix/ Demolition Man / Commando/ Lethal Weapon ) ..
De ce point de vue, je trouve que c'est  une bonne production " Joel Silver" & depuis fort longtemps... Pas eut le temps de voir la suite, j'attend le Blu ray. wink

Je comprends bien cet argument, qui finalement rejoints celui de Nico, à savoir que c'est une adaptation très libre qui n'a plus grand chose à voir avec SH
Mais moi je voulais voir du Sherlock Holmes ! (Oui je suis chiant)

Buckaroo a écrit :

Nico a raison, si je me rapelle bien des bouquins, Sherlock Holmes était cocaïnomane , menait une hygiène de vie  bordélique... La performance de Downey Jr correspond  bien à l'idée d'un Sherlock sous cocaïne...
Ce Sherlock Holmes , speedé , bordélique est un Sherlock sous cocaïne.. On n'a jamais vu cela à l'écran petit et grand.

Pour moi cet argument c'est le meme que Johnny Deep dans les "Pirates" sous prétexte qu'il joue un personnage sous acide tout le monde
trouve ça génial...Je trouve ça lourdingue ! Sherlock Holmes n'a jamais été un personnage de carnaval...Oui il est accro à la coke,
néanmoins c'est un homme discret, presque un autiste...

Dernière modification par scorpius (28-04-2012 15:11:06)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#22 08-06-2012 23:17:34

dl500
TOS Forever

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Ca yest, vu!

Bon, Robert nous refait le coup du cabotinage à donf, jeu identique à Iron Man...mais moi j'aime bien!
Et pourtant, je suis un grand fan de Sherlock.
Et je me dis: pourquoi pas? Il n'y a pas trahison de l'oeuvre. C'est juste "dépoussiéré".
Effectivement les combats de l'époque étaient plus "savatte" que "art martial". Mais j'ai passé un bon moment et Jude Law fonctionne à merveille dans son binôme.
Si l'on est intégriste comme moi pour TOS, ok, le film (les 2 en fait) peut choquer.
Sinon et bien ce film permet de faire découvrir un personnage "inconnu" à cette fameuse génération Y (nos enfants!). Quand je pense qu'ils ne connaissent pas Steve Mc Queen...(certains pensent que c'est la voiture de CARS, véridique!), je me dis que Ritchie savait exactement à qui adresser son film.
Sa manière de filmer est un peu répétitive mais a le mérite au moins de signer son auteur. On aime ou pas, mais ce n'est pas lisse, bien au contraire.
J'ai trouvé donc ce dyptique complémentaire à la superbe série contemporaine Sherlock, qui paradoxalement respecte plus les codes du 19ième siécle en terme canon, alors que les films font exactement l'inverse.

Pour voir une adaptation fidèle au canon de Doyle, il faut se repporter au coffret du regretté Jeremy Brett, mais vous verrez que c'est nettement moins "vivant". Ce qui passe à l'écrit, a plus de mal à l'écran. Surtout à notre époque de films ultra speedés.

@+


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#23 17-09-2012 23:16:19

scorpius
Nowhere Man

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Elementary 1x01

Je cherche Sherlock Holmes là-dedans et je dois dire que je ne le trouve pas !

Une copie américaine opportuniste du Sherlock de Steven Moffat transposant les aventures de Holmes à notre époque. Mais version yankee oblige ici aux usa... jamais cette version n'arrive ne serait-ce qu'à la cheville de la série du showrunner de Doctor Who, la raison ? Steven Moffat a tout simplement compris que l'oeuvre de Doyle est pour ainsi dire intemporelle, la modernisation dans Sherlock ne tient finalement qu'à l'environnement dans lequel vont évoluer Holmes & Watson utilisant, téléphone cellulaire, ordinateur portable, ect... Mais les personnages restent extrêmement fidéle à l'oeuvre originale.

Les scénaristes d'Elementary ont quand à eux choisi la voie de la surenchère bête et méchante. Watson est une femme, Sherlock est un rebelle avec des tatouages qui se tape des gothiques...bref, une véritable dénaturation en règle ! Les acteurs font pourtant ce qu'ils peuvent, Johnny Lee Miller en tête (si son personnage était mieux écrit, son interprétation n'aurait rien d'honteuse) et il faut le dire c'est toujours un plaisir de voir la sublime Lucy Liu à l'écran (dommage que dans le role de Watson, elle ne serve à rien)

Car en plus l'intrigue est d'une platitude hallucinante, l'enquête étant aussi passionnante qu'un épisode de Derrick...

Reste à espérer que les choses s'améliorent dans les 12 épisodes à venir. (M'enfin, je vois déjà gros comme un poisson la love-story foireuse entre Holmes & Watson, avec en bonus le triangle amoureux bien naze lorsque Iréne Adler va se pointer)

Dernière modification par scorpius (18-09-2012 18:22:27)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#24 18-09-2012 00:21:16

dl500
TOS Forever

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

Il suffit de voir ce que les américains ont fait de la série "life on mars" pour comprendre que l'adaptation de séries anglaises n'est pas possible chez eux. Ils n'ont que deux siècles d'histoire, et cela se sent dans leur besoin de se réaproprier tout ce qu'ils trouvent pour combler leur déficit.
Je ne suis pas surpris de ce que tu dis.
Dommage.

Dernière modification par dl500 (18-09-2012 00:34:30)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#25 21-09-2012 01:15:14

mypreciousnico
Who ?

Re : Sherlock Holmes : archétype du détective génial, ambassadeur de l'ère victorienne, et ancêtre de Spock !

De mon côté j'ai enfin visionné Sherlock smile

J'ai adoré. L'ambiance à l'anglaise, le jeu des acteurs principaux, en particulier Cumberbatch, la fluidité des dialogues et pour finir le respect de l’œuvre originale. Car finalement la modernisation n’est jamais qu'une transposition de surface. Parce que si l'on enlève les quelques ajouts technologiques et une certaine évolution du langage (le fait par exemple que les personnage s'appellent par leur prénom plutôt que par leur nom), il reste plus ou moins le même esprit (avec quelques clins d’œils savoureux, comme celui avec la casquette).
On s'éloigne donc du détective pincé et british loupe à la main et des "élémentaires" sentencieux pour mieux retrouver ce personnage lunatique, sous acide, hyperactif et insupportable et un Watson un peu moins tourné en ridicule qu'a l'accoutumée.

Quelques idées de mise en scènes sont excellentes (la visualisation des messages et SMS, c’est tout bonnement brillant) d'autres le sont moins (surexploitation des effets "pour faire style", ralentis, effets de couleurs et de sons, qui vieilliront très probablement mal).

Au final seul l'épisode "The Hounds of Baskerville" m'a légèrement déçus. Je le trouve un cran en dessous du reste, en partie peut-être parce que c’est mon roman Holmésien préféré. J'ai trouvé que le charme mystérieux du roman (que l'on retrouve d'ailleurs quasi intact dans l'excellent remake littéraire Le Dragon des Fenstone de la série Bob Morane), cédait trop la place à des effets faciles (son, jump scare léger...). Et puis le scénario est probablement le moins intéressant sur l'ensemble. Assez brouillon, on s'y ennui par moments.

Déçus aussi, je doit l'admettre, par Moriarty . Trop outré, trop ampoulé et trop surjoué à mon gout. Car ça n'a pas la valeur d'un bon cabotinage en règle comme à pu l'être celui de Montalban dans TWOK. J'adore le cabotinage et l'outrance dans les rôles de méchant, c’est souvent ce qui donne des personnages très marquants à défaut d'êtres réalistes. Mais ici ça ne fonctionne pas vraiment, Moriarty a tout simplement l'air d'être un petit génie moyen qui se fait royalement chier et qui pique des crises de nerfs pour un oui ou pour un non.
Bon cette remarque est surtout valable pour la première apparition du personnage. Par la suite c’est un peu plus contenu.

Dommage, car à part ça la série dans son ensemble est un quasi sans faute.

Hors ligne

Pied de page des forums