ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST DS9 07x22 Tacking Into The Wind (Le souffle de la guerre)

ST DS9 07x22 Tacking Into The Wind (Le souffle de la guerre)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Ronald D. Moore
- Réalisation : Michael Vejar


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 26-06-2016 17:28:22

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x22 Tacking Into The Wind (Le souffle de la guerre)

Exceptionnel .
Autant   qu'un Top Franchise serait bien  mérité.
Episode historique donc, qui ferme le livre sur les Klingons..
Qui mieux placé que Ronald D.Moore,  le Da'har master Klingon,   pour en écrire les dernières pages..

Lui qui avait auparavant  clos le chapitre Klingon  TOS avec le magnifique Once More Unto The Breach, met ici un point final à l' histoire des Klingons, l'une des races les plus mythique de l'univers Star Trek.. 
De mythe , ou plus précisément fondation / regénération de mythe , il en est fortement question dans Tacking Into Wind.
Un thème cher à RDM .. & pas qu'un seul puisse que l'on retrouve ici , celui de  l'agonie d'un être aimé à travers l'histoire d'Odo et Kira..
Déjà en 1999 , les germes de son séminal Battlestar Galactica 2003 étaient présent ..
Trop talentueux pour les petits joueurs de Voyager,  voilà pourquoi je considére ainsi Tacking Into The Wind comme le dernier grand  scénario ST de  ce showrunner exceptionnel.

Martok/Worf : Les rênes de la Destinée

RDM restera comme  le père fondateur Klingons TNG. Grâce à cet arc Shakespearien en diable qu'il  avait débuté avec son Sins of The Fathers.TNG.3, mais fut hélas parasité par Alexander Rozenckho, avant de reprendre  du poil de la bête depuis l'arrivée de Worf sur DS9 (Way Of The Warrior.DS9.4 ).
Les scénaristes de DS9 n'ayant eut de cesse de poursuivre cette trame imaginé par RDM : Worf le déraciné, devenu  un samouraï sans maître en quête d'honneur et de courage chez un Empire Klingon décadent.
C'est d'ailleurs à travers la bouche d'Ezri qu'on nous livre carte sur table  les clés du dilemme:

"EZRI: Don't get me wrong, I'm very touched that you still consider me to be a member of the House of Martok, but I tend to look at the Empire with a little more scepticism than Curzon or Jadzia did. I see a society that is in deep denial about itself. We're talking about a warrior culture that prides itself on maintaining centuries old traditions of honour and integrity, but in reality it's willing to accept corruption at the highest levels. [..] Who was the last leader of the High Council that you respected? Has there even been one? And how many times have you had to cover up the crimes of Klingon leaders because you were told it was for the good of the Empire? I know this sounds harsh, but the truth is, you have been willing to accept a government that you know is corrupt. Gowron's just the latest example. "
CBS_STAR_TREK_DS9_572_IMAGE_640x360.jpg
Worf face à la vérité.. Comme en amour, il est un peu lent à prendre enfin  l'initiative.

Martok doit prendre les rênes de la destinée. Cela n'a que trop durer. Worf , homme honorable et décent n'a que trop subit  les infamies de Klingons moins honorables & décents que lui, se sacrifiant à la moindre occasion pour recoller les morceaux d'un Empire qui par en morceaux.
Et c'est Gowron qui a dépassé les bornes. Son offensive contre le Dominion est un échec flagrant, non content d'avoir griévement blessé Martok , il cherche à lui faire porter le chapeau de cet échec.
Gowron est au delà de tout raisonnement logique, son cynisme est sans borne. Il ne se cache même devant Sisko de vouloir faire la peau de Martok..
Tout cela parce que sa popularité , c'est à dire le vrai sens de l'honneur , du devoir et du courage du général  est plus forte que lui.

Sisko maître stratége, se fait fi de la Prime Directive. Il envoie ainsi son émissaire Worf réglait le problème Gowron.
Ainsi Tacking Into Wind met en lumière que l'idée de L'emissaire des Prophètes n'est ps  à l'usage exclusif de Bajor. Sa portée est plus universelle.
Car oui, personne ne s'en rend compte, mais  Sisko ,  l' Emissaire des Prophètes aurait bien  " formé "  en réalité des émissaires autour de lui.. Des gens chargés d'une mission, apporter un message. Sa vision : le Changement dans la bonne direction.
Kira Nerys pour restaurer Bajor, Odo pour restaurer le Dominion et donc Worf pour restaurer l' éternel Klingon.
tacking3.jpg?resize=475%2C364&type=vertical
Sisko chargeant son émissaire Worf d'une mission : "  Do whatever it takes, Mister Worf. ...Gowron is risking the safety of the entire Alpha Quadrant and he has to stop. "

Le changement , c'est Martok , fils de roturier devenu par lui même une légende parmi les siens.
Un personnage de leader comme les affectionne RDM , qui ne cherche pas le pouvoir. Le pouvoir lui tombant dessus comme un acte de la destinée ( Remember Laura Roslin ).
Une destinée que doit pousser Worf en affrontant ( enfin! ) Gowron dans la grande tradition Klingonne.
Un duel à mort déjà entamé , mais interrompu dans Apocalyspse Rising.DS9.5 présage de l'inévitable.
& Gowron, la déchéance Klingonne,  périt des mains d'un homme honorable Worf. Une mort qui renvoie immédiatement à celle de Korris de  Heart of Glory.TNG.1 , le premier épisode Klingon TNG.
La boucle est bouclée.
Le livre se referme.

hqdefault.jpgtacking9.jpg?resize=475%2C364&type=vertical
De Heart Of Glory à Tacking Into The Wind. Une grande fresque sur l'éternel Klingon , la décadence et la renaissance d'une civilisation.. Un voyage initiatique sur le chemin de l'honneur , de la loyauté et du courage.

Kira/ Odo /Damar/Garak : Le Parfum de la Mort

La seconde partie parle aussi de mort et décadence d'une civilisation. Ce besoin brutal, mais nécéssaire d'éliminer le passé pour sauver ce qui reste à sauver.
Et il n'y a hélas pas grand chose qui reste pour Cardassia. Malgré le fait que les attaques de Damar commencent à porter leurs fruits, le Dominion resserre son emprise.
La Fondatrice démontrant un manque totale d'empathie pour qui que se soit ( y compris pour Weyoun ) .
La maladie qui la ronge et qui signe également  la fin de sa race, la plonge dans un nihilisme froid et implacable , meurtrier.

.. & à Damar d'en payer les conséquences. Formidable scène que  celle ou Damar apprend la mort de sa famille :
DAMAR: They're dead. They weren't a part of this rebellion. The Dominion knew that, the Founder knew that. Weyoun knew that. To kill her and my son. The casual brutality of it. A waste of life. What kind of state tolerates the murder of innocent women and children? What kind of people give those orders?

"Yeah, Damar, what kind of people give those orders?" lui rétorque séchement Kira, elle qui par le passé fut la victime de gens brutaux capable d'assasiner femmes et enfants et gâchés des vies enitères.
Bourreaux hier , victimes aujourd'hui.. Damar et les Cardassiens recevoient une douloreuse leçon d'Histoire.. Du pur RDM dans le texte.
tacking13.jpg?resize=475%2C364&type=vertical
Légat Damar..Sa rédemption passe par une terrible leçon d'Histoire.

Tous ne sont pas receptifs à cette leçon , comme Russot que Kira, comme une grande,  parvient à maîtriser ses envies de haine envers elle..
Mais une fois de plus comme Gowron dans la trame Klingon , cela ne fait que  retarder l'inévitable confrontation .Ce changement scéllé par le sang et la mort.
Certains trop accrochés au passé ne veulent pas l'oublier . A Damar de régler le probléme , en tuant au sens propre comme au figuré , ce passé corrompu qui ne fait pas avancer les choses .
tacking5.jpg?resize=475%2C364&type=vertical
Kira Nerys.. Ne jouez pas avec ses nerfs, elle en connaît des dizaines d'autre pour vous faire plier.

C'est hélas pas le moindre des soucis pour Kira dans cet épisode.. & c'est en cela que sa relation  amoureuse avec Odo deumeure  la plus mature de la franchise Star Trek.
Kira devant assistée impuissante à la lente agonie de l'être aimé .. La mort, la vraie qui attaque la chair ,nous rend faible, nous  fait souffrir et essaye de vous arracher toute dignité..
Odo cache cette lente et misérable décrépitude aux yeux de sa bien aimé. En même termps,  donne tout de lui même pour que la mission de sa tendre Kira puisse réusssir, accélérant ainsi son agonie.

Kira qui connait l'état d'Odo mais fait semblant de l'ignorer pour lui laisser ce voile de  dignité :
If I don't want pity from the woman I love, why would I want it from you? dira Odo à un  Garak compatissant.
Plus tard c'est au tour de Kira de se confesser devant ce même Garak:
"Because I also know that he doesn't want me to find out about it. He wants to put up a brave front and protect me from the truth. Well, fine. If that's what makes this easier for him, if that gives him one last shred of dignity to hold onto, then I'll go on ignoring what's happening to him until the very end"
tacking10.jpg?resize=475%2C364&type=verticalReading.jpg
Les vraies Histoires d'amour se finissent mal .. Ca se passe comme ça chez Ronald

C'est d'un romantisme absolu dans le vrai sens du terme..Ou l'amour est toujours teinté au final  de tragédie.. Assister à l'agonie d'un être aimé, c'est aussi cela qui fera toute la beauté de l'histoire d'amour entre Bill Adama et Laura Roslin dans BSG2003.
Constestée à son époque, la relation amoureuse entre Odo et Kira ne mérite en rien cette oppobre. Elle n'a rien d'un bluette d'adolescente ou du soap opéra pour mamie  , elle est au contraire mature et adulte:
elle parle de choses vraies , difficile à vivre..
Tout comme l'est aussi la maladie qui frappe Odo .. Ou le visage néfaste de la Fédération est exposé sous nos yeux.. Nous sommes d'autant plus au côté de Miles et Julian pour trouver un rémede et tendre un piége de la dernière chance à la Section 31.

Rendez vous au prochain épisode !

Dernière modification par Buckaroo (26-06-2016 19:41:18)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 04-04-2017 16:48:15

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 07x22 Tacking Into The Wind (Le souffle de la guerre)

10/10

Allez j'ose le top.

Les Klingons. Formidable. Worf sera finalement un maillon pour faire obtenir le pouvoir à un homme du peuple qui agit réellement pour le peuple. Pendant 11 ans on aua vu Worf nous saouler avec les traditions et de toujous agir pour l'honneur. Le sien. Pour sa maison. Pour la maison de Martok et surtout pour l'Empire.
Son destin aura fallu qu'il passe par l'humanité starfleetienne mais pour non pour s mettre en place tel un sale élu de sicence fantasy mais pour mettre en place un vrai guerrier 100% klingon. Martok l'éternel Klingon
... C'est le pouvoir qui à toi

pendant ce temps, la dissidence/rébellion cardassienne est un vrai bijou. Damar continue de croire au changement et pour que sa nouvelle "foi" soit certaine sa destinée est de devenir le supplicier et d'en finir avec celui de bourreau. Et le coup de marteau qui scellera ce sentiment à jamais dans son coeur arrive tout droit du coeur d'une Bajorane, la devenue sage Kira Nerys.
Tout est excellent de ce moment où Damar perd tout et que seul l'Empire peut être sauvé (comme les Klingons) au romantique Odo qui souhaite protéger Kira par amour en repassant par Kira qui accepte de feindre Odo par amour.

Quel épisode sur le ressenti humain face à une panelle d'émotions...


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 14-04-2018 16:24:13

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST DS9 07x22 Tacking Into The Wind (Le souffle de la guerre)

Je trouve la conclusion avec les Klingons un peu faible.
Ça partait bien pourtant. Deux types de visons pouvaient s'affronter. Celle de Sisko, qui peut ranger son honneur au placard quand ça l'arrange, le bon sens, et celle de Martok, qui a un sens de l'honneur tellement exagéré qu'il peut aller au casse pipe sans broncher. Malheureusement ça va se régler à la baston en deux-deux. Je te provoque en duel, je te plante et hop, c'est moi le nouveau taulier.
Alors d'accord, c'est raccord avec le style des Klingons, mais encore un duel alors qu'il y avait justement un contexte pour faire un peu différemment. Pas grave, mais juste dommage.
J'ai bien aimé la réplique à la fin : "les grands hommes ne cherchent pas le pouvoir, c'est le pouvoir qui vient à eux".


La partie avec le Major et Damar est magistrale.
La scène où Damar apprend que sa famille a été tué est superbe. Ce n'est pas la réplique du Major qui est vraiment marquante, mais son regard qui témoigne parfaitement du dilemme qu'il y a en elle. Car elle a un peu de compassion pour Damar, ce dernier lui a prouvé qu'il avait de la valeur, mais elle a tellement souffert pendant l'occupation qu'elle ne peut cacher un petit "bien fait".
Damar ne dit rien. Sa haine pour le Major revient mais il ne peut pas lui donner tort. Il fait preuve d'une humilité qui le place parmi les grands de ce monde.
Et la conclusion de Garak est d'une telle sagacité. Ce n'est pas quelque chose qu'il raconte pour essayer de réconforter le Major, non, c'est une analyse pertinente de la situation.

Evidemment Russot dépasse les bornes et se fait buter. Mais pas par Garak comme on le prévoyait, mais par Damar.
Ce n'est pas le méchant débile qui exécute ses hommes à la moindre désobéissance, non, c'était son ami, son frère d'arme. Il ne l'a pas fait de gaieté de coeur, mais il peut aller jusque là pour sauver son peuple.
Il est clair que si il le faut il pourrait donner sa vie sans problème. Mais il ne le ferra pas, pas car il a peur de mourir, non, car il sait qu'il est vital à la survie de sa patrie.
Et le Dominion pense battre un tel homme ???


Excellent.

Dernière modification par McRaktajino (14-04-2018 16:26:13)

Hors ligne

Pied de page des forums