ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST DS9 03x12 Past Tense, Part II (Passé décomposé, 2è partie)

ST DS9 03x12 Past Tense, Part II (Passé décomposé, 2è partie)

Crédits officiels :
- Source : Poul Anderson
- Histoire : Ira Steven Behr, Robert Hewitt Wolfe
- Dialogues : Ira Steven Behr, René Echevarria
- Réalisation : Jonathan Frakes


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [50%])

    50%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [25%])

    25%

  4. 7 (bon)(voix 1 [25%])

    25%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 13-08-2013 15:33:35

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 03x12 Past Tense, Part II (Passé décomposé, 2è partie)

Top Franchise
LEE: "It's not your fault things are the way they are."
BASHIR :"Everybody tells themselves that. And nothing ever changes."

Past Tense Part II ne baisse pas en intensité , ni en provocation politique. Nous sommes en plein coeur de l'inssurection , les barricades, la prise d'otage ect ..  La commune , les émeutes du Watts , Attica ...C'est déjà arrivé , cela arrive encore et toujours. sad 
L'ambiance parfaite pour un Epic réalisé de main de maître par Jonathan Frakes. Past Tense est un Top Franchise   aussi pour cela , son  casting culte à mes yeux:
Dick Miller l'acteur fétiche de Joe Dante dans un rôle dramatique à contre emploi : On a envie de le tuer , tout  comme l'embrasser à la fin. Une performance surprenante . Deborah Van Valkenburgh l'inoubliable Mercy de The Warriors, ici  de l'autre côté de l'équation sociale, dans le rôle  du detective Preston .& enfin dans celui de Grady 'un clodo illuminé : Clint Howard,  Balok en personne ( The Corbomite Maneuver.TOS.1 ) ! un rôle camèo initialement écrit pour Iggy Pop , mais ce n'est que partie remise. wink

Mais ce n'est pas que des acteurs chevronnés, Bill Smitrovich dans le rôle de Webb, le monsieur tout le monde pris dans la tempête de l'histoire..  & surtout Frank Military dans le rôle de BC.
BC qui , dans la première partie , nous était présenté comme un vulgaire voyou. C'était d'ailleurs  lui qui tuait de sang froid le vrai Gabriel Bell. Tout le propos social d'Ira Steven Behr et Robert Hewitt Wolfe tient dans son personnage plutôt un peu fou, beaucoup limite mais irrésistiblement attendrissant.
BC n'aurait jamais été un assassin , si la société ne l'avait pas posé dans le contexte des sanctuaires.

Sisko et Bashir , tout comme insurgés et otages sont emportés par le mouvement de l' Histoire.. Une espéce d'empathie et de résigniation  nait dés lors  au sein du récit. On ne peut pas arrêter l'histoire. On apparaît et disparaît comme BC ou Webb , les personnes ne sont plus rien , seul ne reste que la portée de leur révolte : Le combat universel  pour la liberté  . Et Sisko/Bell est autant destiné à les suivre à l'abattoir , seul restera le nom de Bell et la portée de son acte . C'est aussi un point de l'intrigue ou nous serions passé à côté  il y a 20 ans de cela ,. C'est l'importance d'internet dans la propagation de l'information. L'état policier aura beau coupé l'accès, la vérité finit par sortir des frontières . On le voit aujourd'hui avec les printemps Arabes & le rôle des réseaux sociaux dans l'affaire. Visionnaire sur ce coup ci, comme beaucoup de choses dans DS9 ..

La prise d'otage inverse le point de vues des apathiques, ceux confortablement installé & qui font (sur)vivre ce système. Lee la fonctionnaire sociale qui voit passer la misère du monde devant son bureau constate son impuissance..Belle joute verbale entre Sisko/Bell et le milicien Vin ( Dick Miller ok )  qui le met sur les nerfs  :
"SISKO: You don't know what any of this is about, do you? You work here, you see these people every day, how they live, and you just don't get it.
VIN: What do you want me to say? That I feel for them? That they got a bad break? What good would it do?
SISKO: It'd be a start. You get back in that room, and you shut up. "

Ces moments de tensions digne d'un film des 70's sont aérés par de rares  instants cocasses.. La rencontre avec le clochard Grady.. Kira & O'Brien balancés à travers le temps pour retrouver leur co-équpiers.. Ils atterissent en plein 1967 au son de Hey Joe de Jimmi Hendrix, avant de disparaître devant un couple de Hippie défoncé : "Wow !" mrgreen

Mais nous arrivons à l'inéluctable moment de l'Histoire.. & tout le monde le sait.. Webb qui demande à son fils de quitter les lieux.. BC qui ne verra jamais la Tasmanie, lui donne son chapeau fétiche.. L'instant est bouleversant. La charge est donné , les flics tirent dans le tas ne différenciant même pas  les preneurs d'otages aux victimes. L' Histoire est entrain de s'écrire dans le sang & écrase les individus sur son passage.
Mais une histoire dans l' obédiance Fordienne dont Ira Steven Behr appuie sa vision de Star Trek : La légende à défaut de la réalité. Ainsi la portée des émeutes de Bell annonce la voie d'or vers l'utopie Roddenberrienne , non sans des heurts beaucoup plus épouvantable en chemin ( Guerre eugéniques, holocauste nuclèaire ).

Sisko aura survécu, grâce à la bonne volonté de Vin , Gabriel Bell est mort "officiellement " dans les émeutes ..
SISKO: There is one more thing.
VIN: Name it.
SISKO: Tell people the truth about what happened here.
VIN: I would've done that anyway.

Vin avait un bon fond en fin de compte , nous en avons tous un,  la nature humaine en  un aussi, il ne faut surtout pas oublier cela. Un message comme seul ST sait en formuler.

De retour dans leur époque utopique, Sisko et Bashir tirent le bilan de l'aventure :
BASHIR:You know, Commander, having seen a little of the twenty first century there is one thing I don't understand. How could they have let things get so bad?
SISKO: That's a good question. I wish I had an answer.

Past Tense est non seulement un grand épisode ST, c'est aussi un vrai et pur récit de SF qui à travers l'anticipation et l'imaginaire tourné vers demain , nous questionne sur nous , nous aujourd'hui:
" Oui comment peut on  laisser les choses tourner aussi mal ? "  hmm

06b9.jpg
"When the legend becomes fact, print the legend."
John Ford . L'Homme qui Tua Liberty Valance .

Dernière modification par Buckaroo (13-08-2013 15:37:17)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 26-01-2016 22:52:37

McRaktajino
membre du club

Re : ST DS9 03x12 Past Tense, Part II (Passé décomposé, 2è partie)

Le gros point positif, c'est cette excellente représentation d'une époque plutôt glauque sans aucun rapport avec la Fédération que nous connaissons et surtout très réaliste.
Avoir pris Julian, qui représente le mieux la Fédération bien propre sur elle, pour le confronter à cette époque est une très bonne chose pour accentuer encore plus le contraste.

C'est particulièrement marquant quand il soigne la femme qui s'occupe de remplir les dossiers : "ce qui arrive à ces gens n'est pas de votre faute.
- Si tout le monde pense comme ça, jamais les choses ne changeront".
Et oui Julian, à ton époque les choses n'ont plus besoin de changer.

Sisko, quelle fouge ! Il m'a même presque fait peur quand il passe un savon au garde qui tente de s'échapper. Je ne l'avais jamais vu comme ça.



Par contre, je trouve la partie "science fiction" négligée. La Terre de la Fédération qui n'existe plus mais le Défiant est toujours là sans explication et ça uniquement pour justifier quelques scènes avec le Major et O'Brien pas spécialement amusantes et juste utile à la fin : on est là les amis, téléportation et cassos.



Excellent.

Dernière modification par McRaktajino (27-01-2016 03:01:12)

Hors ligne

#4 27-01-2016 14:21:43

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 03x12 Past Tense, Part II (Passé décomposé, 2è partie)

McRaktajino a écrit :

C'est particulièrement marquant quand il soigne la femme qui s'occupe de remplir les dossiers : "ce qui arrive à ces gens n'est pas de votre faute.
- Si tout le monde pense comme ça, jamais les choses ne changeront".
Et oui Julian, à ton époque les choses n'ont plus besoin de changer.

Sur Terre oui , mais ailleurs dans la galaxie , tout les problèmes ne sont pas résolus. Il y a encore des sanctuaires , de l'inégalité sociale , la guerre parmi les étoiles  ..
L' Humanité de Star Trek a beau s'être inventé une régle ( la Prime Directive ) pour s'éviter d'intervenir, mais elle ne peut longtemps lutter contre sa véritable nature_ qui dans Star Trek , n'est pas sa violence , mais sa compassion et son altruisme désintérréssé.

Past Tense , c'est du pur Star Trek.. sans vaisseaux , sans uniformes., sans décorum..
Ce qui se passe dans les USA de 2024 ( ou de nos jours ) peut se passer sur une planète X .. Sisko et Bashir auraient agit pareil dans de telles conditions .
Ils n'auraient pas tourner les talons  face à l'injustice et la misère. Ca c'est le Star Trek que j'aime et qui m'inspire, me redonne foi en l'Humain ..

Sisko fait tout son possible pour ne pas s'impliquer, ne pas interférer..Mais dés qu'il laisse Bashir ( qui ne demande que ça ) soigner le fils de Webb, il met le doigt dans l'engrenage et ne fera jamais machine arrière quitte à y laisser sa peau.

On peut aussi établir un curieux paralélle entre Ben Sisko / L'émissaire et Ben Sisko/ Gabriel Bell.
il s'agit dans les deux cas de remplacer une figure mythique qui rassemble les gens & d'écrire l'histoire avec...Vers l'inévitable fin , qui n'en est pas vraiment une .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 24-02-2020 03:48:08

Pok
membre

Re : ST DS9 03x12 Past Tense, Part II (Passé décomposé, 2è partie)

Aaaah! Star Trek à son meilleur!

Je ne suis pas toujours fan des épisodes de "voyage temporel", qui me plongent généralement dans un tourbillon de perplexités sur les paradoxes inhérents à l'exercice (cela-dit la trilogie Back to the Future reste dans mes films préférés), mais le thème est fort (et résonnent toujours aujourd'hui, malheureusement), les comédiens, tous excellents, portent de très bons dialogues dans un scénario parfaitement mené. J'ai failli tiquer quand toute la Federation a disparue, sauf le Defiant, mais O'Brien nous explique que celui-ci, étant pris dans une bulle de chroniton, il n'a pas subit les changements temporels. Ok, ça passe!

Le téléporteur est décidément une technologie extraordinaire aux conséquences imprévisibles qui mériteraient vraiment d'être explorées par les scientifiques de Starfleet. Parfois il vous sépare en deux personnes distinctes, parfois il vous embarque dans un univers miroir, ici il permet de voyager dans le temps!

Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire lors du face à face Hippies/Kira et O'Brien, sourire que j'ai trouvé très bien amené au milieu de cet épisode plutôt sombre, mais au message d'un optimisme et d'un humanisme qui fait plaisir!

Sinon tout a été dit au dessus. Un excellent double-épisode, oserais-je même un Top Franchise!


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

Hors ligne

Pied de page des forums